FR EN ES PT

Au fin fond des mines de Sufokia se terraient les plus éminents Roublards. Le plus célèbre d’entre eux ne pouvait y faire exception ! Ce fut donc tout naturellement que les détectives Lim et Sommiersec finirent par y choir, frappant à toutes les portes pour tenter de mettre enfin la main sur Remington Smisse…

Le logis était plongé dans l’obscurité. Au fond du vestibule, la porte d’entrée palpitait sous l’impulsion des coups violents donnés à l’extérieur.

« Lim, nous n’avons pas le droit… »

Craaaack ! Elle céda. Deux silhouettes se tenaient dans l’embrasure : un Enutrof à la peau sombre dans un imperméable beige, une torche à la main, l’air inquiet sous son vieux couvre-chef brun. Sa moustache était parfaitement taillée. Il était accompagné d’un jeune Ouginak à poil court hirsute, la mine abattue, blessé à l’arcade sourcilière droite, le bras en bandoulière, la rage dans le regard.

« Maintenant qu’elle est ouverte, non seulement nous avons le droit, mais nous en avons le devoir… »

Le vieil enquêteur hocha la tête devant l’impertinence du roquet, qui brandissait déjà sa torche à l’intérieur, comme s’il visait quelqu’un avec.

« Veuillez pardonner mon caractère de chienchien, Sommiersec, mais… j’en ai marre de frapper gentiment à la porte, avant de me faire méchamment cogner par des Roublards qui croient tous qu’on vient pour les coffrer !

  • Et si ce n’est pas chez lui ? questionna l’inspecteur chevronné avec pertinence, en lui emboîtant le pas.
  • Eh bien, cela reviendra au même qu’avec les six habitations précaires que nous avons visitées depuis ce matin : délit de fuite du locataire, suivi d’une perquisition des lieux de notre part.
  • C’est ce que vous comptez mettre dans votre rapport ?
  • Oui, chef !
  • Pfff…
  • À vos souhaits ! »

Tandis que le détective Lim ne s’attardait pas plus d’une seconde sur chaque objet, comme un molosse à l’affût d’une piste, l’enquêteur enutrof examinait le moindre détail.

« Tenez, Sommiersec, y a de la poudre ici. Vous voulez pas y plonger votre doigt et le lécher pour me dire de quelle épicerie elle provient ?

  • Très drôle, Lim. Vous feriez mieux de ne pas trop approcher votre torche si vous ne voulez pas qu’on finisse grillés. Cela dit, au moins, vous n’auriez plus cette coupe de cheveux… »

Sommiersec s’attarda sur une bibliothèque, ouvrant chaque carnet qu’elle comptait. Lim ouvrit un tiroir et un large sourire apparut sur le visage abîmé de l’Ouginak, qui laissa pendre sa langue en haletant.

« On est chez lui, Sommiersec. On est chez lui ! »

Le vieil enquêteur avait chaussé ses lunettes pour lire un des carnets avant de le rejoindre nonchalamment. Fier comme s’il venait de trouver un os, Lim jeta un regard vers l’objet qui se trouvait dans le tiroir avant de revenir à son collègue : il s’agissait d’un pistolet de poche shushuté. Au milieu du mini-révolver, une pupille s’agitait dans un gros œil :

« Eh, les mecs… Les mecs ! J’vous assure, j’ai rien vu ! Je sais rien… J’étais là !

  • Ça ne prouve rien, assura Sommiersec avant de retourner à la bibliothèque.
  • Comment ça, ça ne prouve rien ? Remington collectionne les shushus et tout particulièrement les armes ! aboya Lim.
  • Vous voyez une collection, vous ? Je ne vois qu’un piètre calibre…
  • Il a raison ! s’empressa le pistolet. Eh… C’est pas sympa, mec !
  • Je suis sûr que Remi crèche ici !
  • Je n’ai jamais dit le contraire.
  • Je dis simplement que ce petit flingue ne le prouve pas. Par contre (il agita le carnet dans sa main), ça, c’est une preuve qu’il a été présent dans ce local ! »

L’Ouginak referma le tiroir, étouffant le charabia du shushu sous tension, et rejoignit son collègue. Il s’empara du carnet et se mit à le feuilleter. Au fur et à mesure, son visage passa de l’incompréhension à la moquerie, pour terminer par le malaise.

« Apparemment, notre roi des voleurs est aussi poète », révéla Sommiersec.

*****

Des centaines de carnets, méticuleusement rangés, datés, remplis, signés, renfermaient les pensées, les passions et les tentatives artistiques du Roublard incompris.

Ici, on trouvait son adoration pour la dernière bombe shushutée qu’il avait dérobée :

« Pexbombe, Pexbombe, t’es ma Pexbombe !

Tu fais tout exploser et tous mes ennemis succombent.

Pexbomb, Pexbomb, t’es ma Pexbomb !

Et bébé, c’est une hécatombe. »

Là, il décrivait ce qu’il avait ressenti lorsque, jeté derrière les barreaux dans une geôle de Brâkmar, il avait été séparé de son frère. Ce qui n’était pas arrivé depuis… sa naissance.

« Oh Grany, si tu savais

Tout le mal que l’on me fait !

Oh Grany, si je pouvais

Dans tes poils drus, me reposer… »

Lim pouffa de rire.

« On est obligé de lui reconnaître… haha… un certain talent !

  • Tiens, lis celle-là, elle n’est pas mal non plus » lui conseilla son aîné en lui tendant un autre carnet ouvert.

« Une psychopathe encore célibataire

Le visage pâle, les cheveux en arrière

Et j’aime ça.

Elle dégaine vite et en met plein la vue.

Quand j’l’aperçois, je vous jure, elle me tue

C’est comme ça.

Tellement rebelle, quand elle sort

Tellement rebelle, je craque : boum ! Je suis mort…

Elle a les yeux revolver, elle le regard qui tue

Elle m’a shooté la première, m’a touché, j’suis foutu… »

Le détective Sommiersec donna une tape sur l’épaule de son jeune coéquipier :

« À défaut de l’avoir attrapé aujourd’hui, le bougre nous aura quand même bien fait marrer ! »

*****

Au même moment, à des kilokamètres de là, Remington Smisse chevauchait sa fidèle dragodinde, avançant à bride abattue, son frère félin Grany agrippé à son épaule. Le Roublard eut un frisson.

« Qu’est-ce qui t’arrive, frérot ? miaula Grany.

  • Je ne sais pas. J’ai… comme des sueurs froides. Une sensation désagréable dans ma nuque et dans mon dos.
  • Ça t’arrive à chaque fois que Maminou tombe sur un de tes carnets…
  • Impossible, je les ai tous repris de la maison et rangés dans… PAR SRAM ! Demi-tour, Canabiche ! On retourne dans les mines de Sufokia !!! »


 

Rendez-vous dans le donjon Roub’bar des Mines de Sufokia jusqu’à la fin du mois pour affronter le Boss Smasher de novembre : Remington Smisse !

À la clé : un titre spécial et un jeton de récompense !