En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
C’est la rentrée des classes dans WAKFU aussi ! Avec un petit décalage, certes, puisque c’est prochainement qu’arriveront en jeu les Ouginaks, tandis que les Enutrofs, à la demande de la majorité, vont bénéficier d’une refonte.

Les intentions pour les Ouginaks

Les Ouginaks ont été annoncés en début d’année dans DOFUS. Comme vous vous en doutez, ils arrivent dans WAKFU en cette fin d’année 2017, et il était temps ! [Exited] vous raconte tout en avant-première…
 

Un retour aux sources
Pour cette nouvelle classe, nous nous sommes orientés vers des mécaniques connues, simples et efficaces : c’est un retour aux sources. Parmi les nouveautés, la principale est une ressource spécifique à la classe Ouginak : la Rage.
 
La Rage d’Ouginak
L’Ouginak génère de la Rage à chaque lancer de sort ou grâce à ses sorts passifs.
Lorsqu’il atteint un certain montant de Rage, il a la possibilité de se transformer en la consommant. Il gagne alors de nouvelles capacités spécifiques à la transformation : ses dommages et sa mobilité augmentent, au détriment de ses résistances.
Mais une fois transformé, il lui est impossible de générer de la Rage. Cela crée un cycle, qui doit être prévu à la fois par l’Ouginak et par ses adversaires.
Mobile et résistant, il se balade dans la mêlée et profite de son cycle de transformation pour frapper plus fort et confectionner son capital de survie pour les tours suivants.

 
Un arsenal efficace
L’Ouginak possède de puissantes capacités de focus mono-cible et de contrôle.
Si la portée de ses sorts est limitée, il est possible grâce à quelques adaptations au niveau du deck et de l’équipement d’obtenir un personnage très mobile, qui peut empêcher sa cible de fuir ou s’en rapprocher facilement.
Inutile d’essayer de fuir un Ouginak, il parviendra en général à vous rattraper ! À vous de profiter de son cycle pour contrer sa puissance offensive et agir lorsqu’il est vulnérable.
 

Un offtank classique ?
Contrairement à la plupart de ses compères, l’Ouginak dispose de nombreuses mécaniques qui lui permettent de rester avec un faible montant de PdV sans craindre une mort trop rapide.
Pour cela, il dispose d’excellentes capacités de vol de vie et de génération d’armure qui lui permettent de s’exposer s’il gère sa Rage correctement.
Ainsi, l’Ouginak profite bien de la Parade, de la Maîtrise Berserk et d’un montant de PdV élevé.
 
Son meilleur ami
Nous n’aurions pas pu le laisser seul affronter les dangers du Monde des Douze. Il bénéficie d’un compagnon à quatre pattes qu’il peut invoquer durant les combats. Si ce compagnon n’augmente pas directement son potentiel offensif, il permet de donner des bonus à l’équipe, de générer de la Rage et est prêt à sacrifier sa vie pour son maître.
 

Les intentions pour les Enutrofs

En février 2017, nous avions proposé aux communautés wakfusiennes un sondage : « Quelle classe devrait être retravaillée ? ».

Bien que l’équipe de game design commence à se faire de vieux os, elle s’est souvenue qu’un bon nombre de joueurs avaient ressenti le besoin de mettre un petit coup de neuf sur l’Enutrof. [Siu] n’est pas un vétéran, mais il s’est attelé à la refonte de nos vieillards préférés.
 

Intentions : les mécaniques et les sorts élémentaires

Les mécaniques de l’Enutrof souffraient de plusieurs faiblesses. Devoir rester sur les gisements pour maximiser ses dégâts bridait sa mobilité personnelle sur le terrain.

De plus, la mécanique de fauché et de bourses était trop présente dans le gameplay : de ce fait, l’Enutrof perdait obligatoirement une partie de son arsenal de combat lorsque les bourses étaient consommées, ou qu’un ennemi ne pouvait pas ou plus être fauché.

Sans mécanique de burst renouvelable, plus le combat se prolongeait, plus ses alliés le dépassaient en efficacité, ce qui lui faisait peu à peu perdre son utilité.

Nous avons donc retravaillé entièrement la classe. Sa force s’inscrit désormais dans ses différentes boucles, ou « cycles » de gameplay. Générer un gisement, le changer, le déplacer, le consommer… Tout cela améliore le « capital » de l’Enutrof. Lorsqu’il a suffisamment de richesses (gisement, point de Wakfu, prospection) à sa disposition, il peut les utiliser afin de jouer des effets de malus sur ses adversaires, ou pour causer plus de dégâts.

Il y a donc plusieurs cycles de jeu possibles :

  1. le premier avec un jeu de court terme, où l’on dilapide toutes ses richesses sitôt qu’on les a ;
  2. le deuxième, axé sur le renouvellement, qui assure des dégâts et des buffs / débuffs constants ;
  3. le troisième et dernier, où l’on prépare le terrain pendant quelques tours… pour un final explosif.

Et pour les détails ? Vous découvrirez tout cela en jeu sur le serveur Beta !

Le Phorreur, un ami pour la vie

« Allez Oscar, va chercher mes bourses ! » Non mais, c’est fini, cette époque ! Le Phorreur devient un excellent récupérateur de gisement avec des capacités de création, mouvement et destruction qui s’ancrent parfaitement dans les cycles de l’Enutrof.

Pour finir, tous les sorts élémentaires pourront être joués en Phorzerker. La branche Terre ne fera plus de jaloux !

Et les bourses ?

Fauché est appliqué par l’actif Fauchage. Il dure un tour, et fait tomber des bourses à la mort du porteur de l’état. Lorsqu’une bourse est ramassée, toute l’équipe gagne un bonus de prospection temporaire. Pratique !

Quant aux Big Bourses, elles apparaissent à la mort d’un boss Fauché. Lorsqu’elle est ramassée, un allié au hasard dans l’équipe obtiendra un objet à la fin du combat. L’esprit d’équipe, il n’y a que ça de vrai !

Catégorie: Game design