FR EN ES PT

Épisode IV – Un imprévu trésor... L'histoire continue dans cette deuxième partie réservée au background des Crocodailles !

Précédemment dans... Légende des Crocodailles : Speck tira sur la corde. Les cages s'ouvrirent. Les crocodailles sifflèrent en sursautant, puis – d'abord lentement puis à vive allure – commencèrent à sortir des cages et à explorer la cale. Deux spécimens commençaient à s'intéresser à Speck, lorsqu'un bruit sourd venant du pont supérieur attira leur attention. Tous les crocodailles se dirigèrent alors vers les escaliers. C'était en route, le destin de l'Arène Dunîl était scellé.

Épisode IV – Un imprévu trésor

Speck attendit les premiers cris à l'étage avant de se libérer de sa geôle protectrice. Le son du carnage tout proche le faisait frissonner. Alors qu'il se dirigeait à son tour vers les escaliers, il remarqua un pâle reflet dans l'une des cages encore occupée par un des crocodailles quelques minutes auparavant. Son instinct lui susurrait qu'il s'agissait de quelque chose d'important, de précieux. Son esprit d’aventurier prit quelques instants le dessus. Il se dirigea vers la cage. Là, au milieu de la paille, des mues écailleuses et des carcasses pourrissantes – restes des repas de l'ancien habitant de la cellule – se trouvaient deux gros œufs d'un blanc éclatant, éclairés par les rayons de lune traversant un hublot proche. Un des crocodailles capturés devait être une femelle, fécondée qui plus est. Finalement, il n'allait peut-être pas tout perdre !

Il devait les récupérer pour les ramener dans son zoo ! L'esprit toujours à ce qui l'attendait en haut de l'escalier, il en oublia toute prudence. Alors qu'il tendait le bras pour attraper le premier œuf, le second bougea. Speck s'immobilisa sur le champ. Allait-il éclore ? Serait-il témoin de cet événement aussi rare que merveilleux ? La naissance d'un crocodaille sauvage était une chose à laquelle personne n'avait assisté depuis plusieurs siècles, voire peut-être jamais auparavant !

En quelques secondes, le jeune reptile s'était extrait de la coquille. Pendant ce temps, Speck s'était rapproché, et portait déjà l’œuf restant au creux de son bras gauche. La jeune créature, faisant déjà presque la taille de la moitié d'un homme adulte, observait l'explorateur d'un œil curieux, ouvrant et fermant sa mâchoire, dodelinant de la tête par à-coups tout en émettant de timides stridulations. Speck avait presque l'impression que le petit crocodaille essayait de lui parler, ou tout au moins de communiquer.

Hypnotisé par les mouvements saccadés du petit être dont les yeux rouge et or étaient ronds comme des perles, Speck fut tenté de tendre la main vers la créature. Ce qu'il fit après avoir posé le couteau au sol…

Épisode V – Douleurs

Tout ce dont il se souvient aujourd'hui de cet instant, c'est l'incompréhension, le flash de douleur qui l'aveugla pendant une seconde, puis le retour à la réalité, le bruit sourd de son bras tombant sur le sol, sectionné net au niveau du coude. Ce que Speck ne savait pas à cette époque, mais qui est depuis de notoriété publique, c'est que la première chose qu'un crocodaille sauvage voit à sa naissance n'est pas – comme pour la plupart des autres créatures du Monde des Douze – sa mère, mais plutôt sa première proie.

Alors que le jeune crocodaille commençait à s'affairer sur le bras transformé en premier repas, Speck tituba tant bien que mal hors de la cage, toujours en état de choc. Il gravit les escaliers, dans un état second, et se fraya un chemin à travers la foule de marins qui luttaient contre les féroces et rapides crocodailles sauvages. C'est presque instinctivement qu'il rejoignit les deux mercenaires qui l'attendaient dans un canot de sauvetage prêt à partir.

Ils l'accueillirent du mieux qu'ils le purent, improvisant un garrot, puis descendirent la barge à flot et ramèrent de toutes leurs forces pour s'éloigner le plus possible du navire. Speck resta recroquevillé plusieurs heures, le second œuf au chaud contre son abdomen. Le navire, lui, semblait s'éloigner en direction des sombres nuages qui prenaient de plus en plus des airs de tempête.

À bord de l'Arène Dunîl, c'était l'hécatombe. Les marins, même ceux qui n'étaient ni drogués ni saouls, n'étaient pas de taille à se battre contre des créatures aussi féroces et violentes que les crocodailles sauvages. Les hommes tombaient un à un, sous les coups de mâchoires, de griffes et de queue. Chacun commençait à émerger de la torpeur de la drogue et de l'alcool, sous l'effet de la peur et de l'adrénaline. Les plus vaillants combattaient, les uns se jetaient à la mer, alors que les autres tentaient tant bien que mal de libérer les canots restants. Le capitaine Crook lui-même embarqua sur une barge, abandonnant son navire et ses hommes aux monstres écailleux, ne demandant pas son reste.

Épilogue

Alors que les barques se regroupaient et que les hommes étaient repêchés, le navire partait à la dérive, tiré vers la tempête naissante, les rares survivants à bord lâchant leur dernier souffle de vie dans un râle d'agonie, déchiquetés par les crocodailles sauvages. Le navire était perdu. Il finirait sans doute par le fond, brisé par la tempête.

Crook maudissait le jour où il avait accepté le contrat de Speck.

Aujourd'hui, personne ne sait ce qu'il est advenu du navire et de sa cargaison morbide.

Certains supposent que le bateau a sombré dans la tempête. D'autres imaginent que les crocodailles voguent toujours sur les océans, attendant qu'un nouveau navire passe à portée pour l'aborder et dévorer l'équipage. Les plus fous quant à eux tremblent à l'idée que le vaisseau sanglant ait croisé la route du capitaine Le Chouque, et que ce dernier ait fait des crocodailles sauvages ses nouveaux membres d'équipage, le rendant toujours plus mortel...

Le mystère demeure, et ce ne sont pas Speck ni le capitaine Crook qui sont les plus curieux du sort de l'Arène Dunîl.

Fin

Aux dernières nouvelles, l'Arène Dunîl errerait sur les océans tel un vaisseau fantôme, avec pour tout équipage une bande de féroces crocodailles... Au terme de cette histoire, certains cherchent encore le rapport avec l'île de Moon et le prochain patch. D'autres ont déjà leur petite idée... Pour en savoir plus, rendez-vous en jeu le 12 avril prochain !

Si ce nouveau format vous a plu, n'hésitez pas à le dire en commentaire, nous remettrons alors le couvert !