FR EN ES PT
Une ombre plane au-dessus des pics de Kelba. Le Corbeau Noir, vous dites ? Presque… Plus malfaisante encore, la nouvelle menace est connue sous le nom de Serre d’Acier, oiseau de malheur qui s’acharne sur les pauvres voyageurs, ne laissant que de rares survivants, traumatisés. Mais qui est donc ce vil Serre d’Acier  ?

Certains racontent qu’ils ont déjà vu, au travers des nuages, deux silhouettes emplumées se poursuivre et jouter dans les cieux. Serait-ce le Corbeau Noir aux prises avec ce redoutable ennemi qu’on appelle Serre d’Acier ?
 
Brigand jaloux ? Justicier sans morale ? Double maléfique ? Bien des rumeurs circulent depuis l’apparition de Serre d’Acier dans la région. Cependant, il est difficile de trouver la vérité quand le simple fait d’approcher l’individu risque de vous coûter la vie.
 
Moi, Pétrick Pauvre d’Armor, j’ai réussi à avoir l’exclusivité d’une interview avec Serre d’Acier. Sa voix résonnant dans son casque, sa peau bleue et épaisse recouvrant ses muscles saillants, sa gestuelle arrogante et dominatrice... Ce souvenir hante encore ma mémoire.
 

Voici la retranscription intégrale et non censurée de la rencontre :


Pétrick Pauvre d’Armor : Bonjour, merci de me recevoir en haut de ce plateau rocheux et de…
 
Serre d’Acier : C’est bon, pas la peine de tourner autour du pot. Avant de discuter, tu as amené ce que je t’avais demandé ?
 
PPdA : Heu… Oui, bien sûr (je lui tends la bourse de kamas rebondis). Alors, j’aurais voulu...
 
SdA : Attends ! Je compte… (2 minutes stressantes passent, au rythme des kamas qui s’entrechoquent). C’est bon, qu’est-ce que tu voulais savoir ?
 
PPdA : Eh bien, voyez-vous, je voulais vous demander : pourquoi ?
 
SdA : Pourquoi ?! Pourquoi quoi ? Pourquoi j’ai accepté de te parler, pour les kamas bien sûr ! Pourquoi tu es encore en vie ? Toujours pour les kamas : je suis un homme d’honneur.
 
PPdA : (rire forcé ) Héhéhé… Non, non. Merci pour ces précisions. Mais ce que je me demandais, ainsi que tous nos lecteurs, c’est : pourquoi attaquez-vous les gens de Kelba, et surtout le Corbeau Noir ?
 
SdA : Hmpf ! Tous des traitres, des tricheurs et des menteurs ! Celui que vous appelez le Corbeau Noir n’est qu’un imposteur. JE suis le vrai Corbeau Noir. JE devais recevoir cet héritage, et ce clown me l’a volé. Et tous ces marchands aveugles qui ne comprennent rien, qui ne savent pas faire différence entre le VRAI Corbeau Noir et ce corbic maniéré...
 
PPdA : Recevoir l’héritage ? Voulez-vous dire qu’il y a eu plus d’un Corbeau Noir, que plusieurs hommes se sont cachés derrière le masque du brigand ?
 
SdA : Oui, c’est un honneur de devenir le Corbeau Noir à la place du Corbeau Noir. Il ne peut y avoir qu’un seul Maître Corbeau. Et ce Maître choisit un Successeur. J’étais le Successeur : une vie entière à m’entrainer, et apprendre auprès du Maître. Puis, tout bascule.

Imaginez : je pars pour effectuer mon voyage initiatique et gagner mes plumes, et quand je reviens... BAM ! Plus de Corbeau Noir dans le repère, et pourtant son ombre plane toujours au-dessus des Landes de Kelba… Mais sa danse n’est plus la même, il a changé. Ce n’est plus le VRAI Corbeau Noir.

J’enquête. Je questionne, je bouscule, je harcèle, je tire les vers du nez des petites frappes de la région. J’apprends que le Maître a disparu depuis bien longtemps, près de 10 ans, et qu’il est vraisemblablement mort. Et qu’aucun brigand n’a eu de contact avec le Corbeau Noir depuis tout ce temps. Je suis le seul à savoir que le Maître et le Corbeau Noir ne sont qu’une seule et même personne.

Tout est alors clair pour moi : derrière le masque du Corbeau Noir se cache maintenant un imposteur. Je dois venger mon Maître et laver le nom du Corbeau Noir, lui redonner toute sa verve et sa triste notoriété.
Je mets en pratique tout ce que j’ai appris auprès du Maître. Je me construis ma propre monture, améliore les armes et techniques, forge mon armure, crée mon propre nom.

Je deviens alors « Serre d’Acier ».

Quand sera vengé mon mentor, celui qui fut mon père jusqu’à il y a 10 ans, je deviendrais le Corbeau Noir, le VRAI, et le monde entier tremblera en voyant son ombre se dessiner au-dessus de lui, d’Emelka jusqu’aux Landes de Sidimote, du  Fourré de Tonkult jusqu’au Canyon Touffu ! Maintenant, pars, je suis en colère.
 
PPdA : Mais, je… J’ai d’autres…
 
SdA : Disparais !!! (Serre d’Acier se lève et enfourche sa monture). Si tu es encore là dans 5 minutes, je t’attrape et te jette du plus haut pic de Kelba.


 
Voilà, mesdames et messieurs, comment il faut conduire une interview de professionnel !

Vous savez tout maintenant. Ou du moins, tout ce que Serre d’Acier a bien voulu me dire. Libre à vous, mes chers lecteurs, de croire sur parole ce criminel sanguinaire, mais somme toute honorable, en témoigne cet article et le fait que je suis encore en vie !

Tant de questions toujours sans réponses : qui est vraiment Serre d’Acier ? Qui se cachait derrière le masque du Corbeau Noir, celui que Serre d’Acier appelait « Maître » ? Et qui s’y cache aujourd’hui ?

Peut-être que de téméraires guerriers pourraient en apprendre plus en s’aventurant sur son territoire, là où plane « l’Ombre de Mort », comme l’appellent les résidents de Kelba…
 

Pétrick Pauvre d’Armor

Catégorie: Background