FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Galerie Littéraire Faonesque #2

Par Faolin-archer 12 Juin 2010 - 16:13:01

Kvetha,

Je recrée ici mon topic dédié à la plume, que j'ai laissé pour locké il y a quelques temps déjà (si vieux qu'ça?!). Puisque je ne suis pas fort au fusain...
Alors, pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui n'ont pas eu la chance de lire mes poèmes *ironique, bien sûr*, je les remets ici, avec la ferme intention de ne remettre que des poèmes ici-m^me. Aucune fiction, aucun roman, aucune nouvelle. Rien que des poèmes.

Bien.

LES IOPS

Le cœur sur la main et la fureur dans l’œil,
La force du phorreur et l‘agilité du chevreuil,
La débilité croissante, empreinte de courage
De témérité, m^me, quand rôde dans les parages
Un confrère ténébreux, amateur de baston
Un faucheur de vie, vrai papa de son fiston
Un Iop, papa de Iop, immaculé et abruti
Par l’entrainement de Iop, qui d’abord privilégie,
Le courage et l'épéisme; cela n’est pas complexe…
Néanmoins, pour certains, ce n’est pas un réflexe !

LES FECAS

Protecteurs de leurs corps et de leurs alliés,
Créateurs de boucliers aux sombres tons pourprés,
Les Fécas se languissent derrières leurs armures inviolables.
Quand soudain, le mur tremble, la terreur approche,
Quand le mulou est là, la fin du monde est proche !
Mais le Féca protège, avec son boulier incassable,
Les jeunes innocents à l’humeur affable.
Et là, rien ne bouge, pas m^me un cil,
Quand, dans l’ombre, une silhouette se profile,
C’est un grand monstre noir, aux pieds tout maculés,
Un phourreur se ramène, un assassin sans pitié !
« Cette fois, mes amis, la fin est près de nous… »
Si les Fécas protègent, ils ne combattent pas plus que vous,
C’est dommage : vous étiez jeune, vous étiez fous,
Mais sachez qu’en ces cas-là, les Fécas ne pourrons rien pour vous.

[répétition de "vous" ><]

LES ENUTROFS

On se tait, quand il est question d’impôts.
Vaut mieux faire profil bas, se faire oublier,
De toute façon, quand on doit payer…
On a un moyen de se faire vider le pot avant de débourser.
Les énutrof sont comme ça, ne changent jamais,
Un vieil énutrof n’oublie pas ce qu’on lui devait,
Mais quand on doit mettre la main à la poche,
Il fait disparaître, non sans honte, ses reproches.
Car, sachez, Preux Iops et gentes Eniripsas,
Un Enutrof sait vous faire saigner jusqu’à la banqueroute,
Mais ne sait pas vous donner de l’argent comme ça.
Alors, lorsque des brigands arrivent, sur votre route,
Un énutrof vous sauvera, sans l’ombre d’un doute,
A condition que vous y payez le prix fort.
Alors, avant de lui demander de l’aide,
Réfléchissez bien, le dilemme est très fin :
Vous lui donnez l’argent à lui, ou aux brigandins ?

Autant dire que ça ne valait pas la peine... N'est-ce pas?

0 0
Réactions 53
Score : 1455

Tu pars sur une idée très positive dis moi... Si tu pensais que ça n'en valait pas la peine, pourquoi avoir créé un sujet ? wink

Moi j'aime plutôt bien! Mon préféré est celui des Fécas. Un peu tragique et mélancolique... et surtout bien écrit, comme les deux autres d'ailleurs.
Après je ne suis pas très calée dans le domaine de la poésie; je n'ai même pas pris la peine de vérifier le nombre de syllabes; je lis simplement et voit si ça me plait smile Je préfère le message transmis plutôt que d'inspecter l'écriture et le style.

J'aime juste un peu moins le poème sur les Iops, qui me paraît un peu confus par moment...

Quelle classe sera ta prochaine cible? smile
Purple maeve

0 0
Score : 4246

Pas la peine de compter le nombre de syllabes... Je ne les compte pas non plus. J'aime juste juste la musicalité des lignes, et je fais en sorte qu'elle soit la plus régulière possible...

C'est sûr, les Iops c'est confus... Sinon ce serait "Les Iops vus par les Crâs"... Et c'est pas la m^me chose biggrin

La prochaine cible? Eniripsa... Mais si tu veux, je peux faire passer les Crâs d'abord (tu trésailles à l'idée de ce que je compte écrire...)

0 0
Score : 1455

Je n'attendais pas une classe en particulier! Je suis curieuse de voir ce que tu vas faire pour toutes les classes restantes wink

Purple maeve

0 0
Score : 2053

Waaaaaaaaah, c'est ça le bonus ?!!!! J'aime beaucoup !!!!!!!!! (j'ai pas pu m'empêcher de remarquer que tu avais du mal avec les accents circonflexes ! (si ça s'écrit comme ça))
Mais j'aime beaucoup !!!!!

0 0
Score : 4246

Accents circonflexes... Tu veux dire quand j'écris "m^me"? C'est une habitude... Je l'ai m^me mis dans "ajouter au dictionnaire" sur word happy C'est dire.
Si c'est d'autres accents circonflexes... A toi de me montrer ohmy

Eh non, ce n'est pas ça le bonus. Je me suis plus éclaté que ça pour faire le bonus... C'est demain que je le poste, et tjrs aucune question >.<
A croire que tout le monde a tout compris...

0 0
Score : 4246

LES ENIRIPSAS

Les Eniripsas sont doux et délicats
Ils sont aussi paisibles que des bégonias
Certains les trouvent couards, d’autres flegmatiques
Ils se proclament prévoyants et bien angéliques.

Mais pourrait-on un jour cerner leur grand secret ?
Ils gardent ce trésor d’une jalousie non feinte :
Ils utilisent une langue, des paroles sacrées,
Qui intiment à l’entendeur un respect plein crainte.

Ils feignent l’innocence lorsqu’ils sont dans l’étreinte,
Aiment le romantisme et les charnels plaisirs
Se complaisent dans les vaines recherches d’élixir
Dans leurs domaines plane un léger fumet d’absinthe

0 0
Score : 1455

Joli! : D
J'aime particulièrement la richesse du vocabulaire dans celui-ci! Peut-être juste une fin un peu... bah, ça ne me paraît pas fini moi... en lisant, je m'attendais à une suite.
Je pense que je préfère quand ça raconte un semblant d'histoire, en fait.

La poésie, c'est difficile...
Purple maeve

0 0
Score : 2053

Waaaaah, les enis.....plaisir charnel ? C'est tout dit biggrin
Je préfère cette poésie aux autres (Maeve à raison, la poésie, c'est dur !)

0 0
Score : 4246

Tu as raison, Maeve... Une poésie ça doit avoir un sens... Ce n'est pas le cas chez moi <_<

J'en ferai... J'en referai...

0 0
Score : 1918

Du simple, du croisé, de l'embrassé.. Toutes les sortes de rimes y sont smile J'adore !

0 0
Score : 475
MAGNIFIQUE ! biggrin

Ils sont tous superbes, même si j'ai une préférence pour le poême sur les Enutrofs ! ^^ Mais ils sont tous géniaux !

Mais j'ai une ou deux petites remarques:

[je sais, je suis parfois un peu casse-pied pointilleuse sur les bords x) ]

Les Iops:
Citation
Un faucheur de vie, vrai papa de son fiston
Un Iop, papa de Iop, immaculé et abruti

Je trouve la répétition un peu dommage... à moins que ce ne soit volontaire ? J'aurais plutôt vu le mot "père", par exemple pour le 2e vers.

Les Eniripsas:
Citation
Les Eniripsas sont doux et délicats
Ils sont aussi paisibles que des bégonias

Je trouve le terme "bégonia" plutôt mal approprié... ça irait bien pour un Sadida, mais là, ça fait un peu curieux...
En fait, ça me rappelle l'épisode 25 de Wakfu, "J'entre dans la Légende", quand le Roi Sadida Sheran Sharm dit: "on l'a dans la branche ! On s'est fait avoir... comme des bégonias !" x)

Sinon, toutes les rimes sont magnifiquement bien trouvées, et les histoires contées dans ces poêmes aussi.
J'A-DO-RE ! laugh

Quelle classe pour le prochain ? wink
smile
0 0
Score : 4246

Pour les Iops: "papa", c'est pour affiner leur déficience mentale... Mais répétition volontaire. smile Aime pas?

Eniripsas: bégonias... j'ai bien choisis le mot, hein? Genre, bégonia, c'est inoffensif.
Mais les Eniripsas sont des jardiniers aussi... C'est pour ça que ce sont de très bons alchimistes...

0 0
Score : 1499

Est-ce que je te pose une colle si je te demande un poème sur les Pandawa? :3

0 0
Score : 4246

Okay, on y va...
Pour pas faire trop "vide", je vais éditer ce présent post pour y mettre la poésie.

En une bonne petite quarantaine de minutes, je poste... Cette fois, je me tente au sonnet. On verra bien.

LES PANDAWAS

Pourquoi être sobre quand on peut être bourré ?
Pourquoi éviter les boissons fermentées ?
La logique illogique des disciples Pandawas
Trinque joyeusement en provoquant l’effroi.

Le commun des mortels les prend pour invincibles
Les pires monstres à leur seule vue s’échappent, risibles
Dès qu’ils sortent, joyeux, leurs drogues fermentescibles
Qui leur confèrent, sans mentir, des pouvoirs inflexibles.

Leurs amis n’ont pas peur, leurs ennemis ne sont plus
Quand les brasseurs et les aubergistes prospèrent
La langue déliée et la gueule de bois vont de pair

Le lait de Bambou facilite l’éloquence
Rend ses buveurs gens avinés et bourrus
Combattant avec des haches et des poings rance.

0 0
Score : 475

Ah, il est génial, celui-là !
J'étais morte de rire en le lisant ! smile
La diversité du vocabulaire est très apréciable aussi ! ^^
Bravo ! biggrin

Dis, est-ce que tu pourrais faire les Crâs, pour le prochain ? :3

0 0
Score : 270

Oh grand Fao'
Toi qui sait si bien jouer avec les mots
Et qui, avec qql rimes par ci, par la
Arrive a nous fait pleurer ou rire aux éclats

Pourrais tu, si le cœur t'en dit
Réaliser plus ta plus grande admiratrice
Un petit poème sur les Sacri
Et leur amour du supplice

En te remerciant d'avance
Et en te félicitant pour ton indiscutable talent
Qui nous prouve a chaque instant
Ton incroyable éloquence

0 0
Score : 4246

*révérence pour biskwee [gateau-basque, ça le fait moins]*
Prochaine fournée, vous en aurez deux, les gars!

Crâ, et Sacrieur.
Pour votre plus grand bonheur.
Pour vous combler d'honneur.
Vous éloigner des pleurs
Vous protéger des arnacoeurs
Bon, j'arrête de chercher des rimes bidon...

0 0
Score : 4246

LES CRÂS. [c'est du 12, puis 10, et enfin 6]

La silhouette gracile et le regard hautain
La tenue impeccable, la truffe vers le lointain,
Le Crâ affine son apparence de monarque.
Pour séduire sa dame, invitée de marque.

L’œil perçant, sans cesse obnubilé,
Par la vaine recherche d’ennemis
Se voit rapidement contrecarré
Par la subite fuite des gens haïs.

Car ils fuient, ces chétifs
Vers d’autres horizons
Laissant le Crâ grognon
Sans défouloir, passif.

LES SACRIEURS.
*initiation au Haïfu*
Bien, trois mots, idées représentatives des Sacrieurs :
- le sang
- la complaisance dans la douleur
- la ténacité

Ces trois mots, trois idées, on va les transformer en trois lignes, très concentrées, concentrant l’essence m^me du Sacrieur :

Sanguinolent
Bonheur de sang
Homme de foi(e)

Bon, un jeu de mot par la m^me occasion.
Un autre :

Par le sang, tu es venu
Dans le sang, tu vis ténu
Par le cœur sanglant, tu es mû.

Pas très clair, çui-là…
Un troisième :

Tu es un foudre sanguin
Algophile dans l’âme
Et opiniâtre endurci

Mon préféré...

0 0
Score : 2053

Ne te serais-tu pas erroné
EN disant que ce serait du haifu ?
N'est-ce simplement pas haiku?
Rien n'est dit, ni prouvé

Il se peut que j'ai faux
Mais j'attends avec impatience,
Que soit ta clémence,
Tes poèmes si beaux.

Voilou !

0 0
Réagir à ce sujet