FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Le caste des ténèbres

Par Piilastre 25 Mars 2009 - 20:50:36
Je vais vous raconter l histoire d une jeune éniripsa portant le nom de Leila, et de son frère, un jeune cra se nommant Mike. ils on tout les deux perdu leur mère lors d un assassina. Stafa, un jeune garçon, très froid a origine inconnus va les aidé à coincer l assassin. Mais la route sera longue et plein d embûches, mais bon je vais maintenant vous montrer leur histoire:


[/b]1ère partie : le commencement.[b]

C était dans une prairie, tout près de Astrub, une jeune éniripsa âgée de 15 ans à peu près regarder son frère Mike (un cra), entrain de jouer avec ses amis.
L éniripsa *pense* : C est une belle journée qui commence.

Pendant ce temps, un garçon âgé de 17 ans environ courait dans les bois couvert de sang, des bandages lui entourait les bras et les jambes, il avait en guise de chapeau : “la coiffe du chêne mou“.
Le garçon : Est-ce que je les ai semés ?

Mike : Leila ! tu viens jouer ?
Leila : Non merci, je…
Leila n eu pas le temps de finir sa phrase, car un jeune garçon blessé de partout jaillit des bois et s écroula devant elle.
Leila : SA VA !
Mais elle n eu aucune réponse de sa part.
Leila : Mike va chercher maman !
Mike : Tout de suite.
Leur mère était une très grande éniripsa, tout les aventuriers du coin venaient chez elle pour se faire soigner. Mike alla la voir et lui dit :
Mike : Maman ! Maman !
La mère : Qu’est ce que tu as Mike.
Mike : Il y a un garçon dehors ! et il est gravement blessé.
La mère : Dis à ta sœur de me l amener !
Aussitôt dit, aussitôt fait, le petit cra alla voir sa sœur en lui disant de le faire rentrer.

Quelque heures plus tard plus tard, il faisait nuit, le garçon était soigné mais dans un profond sommeil.
La mère : Leila, viens ici.
La fille s exécuta et lui répondit :
Leila : Oui ?
La mère : Fait rentrer ton frère et ses amis.
Sa mère était très perturbé, elle sentait qu’ un danger se préparait. Dés que tout le monde finit de manger, ils partirent dormir dans leur chambre. Sauf leur mère, elle était restée devant la porte, guettant le danger.
Dehors des personnes s arrêtèrent devant la maison, l un d eux déclara :
L inconnu : C est surement ici que Stafa à été recueillit.
Puis ils entrèrent à l intérieur en fracassant la porte. Leila fut réveillée par un bruit, comme si on était entré par effraction, elle se leva ouvrit la porta et demanda :
Leila : Maman c est toi…
Elle regarda par terre et vit sa mère effondrer sur le sol, elle était morte.
Leila : Maman !!

Fin de la première partie la suite une autre fois
0 0
Réactions 10
Score : 755

pas mal Piilastre ! tu nous laisse du suspens ! j'attends la suite !

0 0
Score : 365

2ème partie : Le départ

[/size]

Leila : Maman, s il te plait répond moi !
Mais elle n eu aucune réponse de sa part, puis elle entendit un bruit de pas, elle leva la tête et vit un sacrieur un sabre à la main près à la tuer. Mais le garçon de tout à leur apparut et lui attrapa le coup.
Leila : Toi ?
Le sacrieur : Alors Stafa… comment ça va… je vois que tu as réussi à tuer tout mes acolytes
En effet le reste des agresseurs était mort, le plus étrange c est que au lieu de marque d épées, ils avaient des marques de griffes.
Stafa : Epargne moi ton blabla, dis moi plutôt où se trouve Soulanse…
Le sacrieur : Dis-moi… Stafa… ces cheveux gris… se n est pas naturelle hein ?
Le visage de Stafa devint plus sombre.
Le sacrieur : C est à cause de la malédiction, monstre…
Le sacrieur ne termina pas sa phrase le garçon le propulsa au loin tellement fort qu il traversa le mur.
Leila *pense* : La malédiction ?
Mike réveillé par le bruit arriva et dis d une vois ensommeillée :
Mike : Leila qu’est ce qu’il se pa… Maman !
Le petit cra paraissez dégouter devant une scène qu il n aurait jamais du voir. Puis il regarda Stafa et lui vociféra :
Mike : Assassin !!!
Il fonça sur Stafa mais sa sœur lui en empêcha.
Mike : Mais Leila…
Leila : Mike, laisse tomber ce n est pas lui l assassin.
Pendant que le cra et l éniripsa parlaient, Stafa, lui reprenait ses armes (une épée, une faux) et son sac.
Mike : Et toi ! Où vas-tu ?
Stafa : Moi ? Je vais à Bonta, j ai des contes à régler avec quelqu un.
Mike : On peut venir avec toi.
Stafa : Je pourrais dire « oui », mais je ne pense pas que vous resteriez en vie assez longtemps.
Leila : Ma mère avait des amis à Bonta, on va t accompagnés et on se séparera là bas.
Stafa *en soupirant* : C est à vos risques et péril.

Cinq minutes plus tard Mike et Leila étaient près.
Stafa : Vous êtes près ?
Leila et Mike : OUI !
Stafa : Alors en route.
Et c est ainsi que commença le périeux voyage de nos trois héros. Le petit groupe était calme, mais la petite éniripsa perça le silence :
Leila : Au fait Stafa, qui est se Soulanse Au juste.
Stafa :… C était un ancien partisan de la caste des ténèbres, un traitre.
Leila : Tu pourrais être plus précis.

[size="3"]

Fin de la deuxième partie la suite une autre fois

0 0
Score : 755

encore une fois, du nous laisse sur le qui-vive ! bonne chose ! mais la scène d'action est un peu bref, sinon, très bonne partie !

0 0
Score : 1078

J'ai beaucoup tes partie elle sont chouette sa change de Wakfu la série

0 0
Score : 365

3ème partie : L attaque

[/size]

Leila : Tu pourrais être plus précis ?
Stafa : …
Mike : Hé ho on te parle.
Stafa : …
Mike : Youhou, t es sourd.
Tout à coup un couteau sortit d un buisson, et se dirigea vers Stafa. Ce dernier l arrêta sens trop de difficultés.
Mike : Qu’est ce que…
Stafa : Courrez !!
Nos amis se mirent à courir, une bonne vingtaine de personne, tousses armés de coutelas.
Leila : Des brigands !
Le petit groupe se mit à courir de plus en plus vite pour leur échapper, cinq mètre plus tard, ils virent un pont suspendu, ils le traversèrent, malheureusement pour eux de l autre coté se trouvait une autre, troupe de brigands les attendaient là bas. Stafa se marmonna pour lui-même qu’ils avaient le droit entre la peste ou le collera. Finalement il ne choisit n y l un, n y l autre. Il prit ses deux amis par la taille, et sauta dans le ravin vers la paroi. Mike et Leila, quand à eux se mirent à hurler de plus belle, arrivé à peu près à trente mètre du sol, le garçon dégaina sa faux et s accrocha à la paroi, ce qui eu pour effet de les stopper vingt-cinq mètre plus bas. Il lâcha l éniripsa et le cra, puis descendit à son tour.
Mike : Non mais sa va pas, on à tousse faillis mourir par ta faute.
Stafa : Au toutes mes excuse, mais il va falloir s habituer, avec moi c est soit on meurt soit on survit. Est-ce que c est clair !!
Leila : Clamez vous les garçons, maintenant il faudrait reprendre notre route, et dans le calme si possible.
Une voix : Ça j en doute.
Leila et Max tournèrent la tête, ils virent un autre brigand avec son clan.
Mike : Quoi ? Encore ?
Le chef : Sa te pose un problème petit ?
Puis le chef posa sont regard sur Stafa, ce dernier, n avait même pas fait attention à lui, le brigand lui vociféra :
Le chef : Et toi là bas, je te gène peut être !!
Stafa : La ferme je réfléchis !
A ses mots, l agresseur, fou de rage lui grogna que ça n allait pas se passer comme ça, il prit un couteau, l envoilât sur le garçon. Son arme se logea dans son dos.
Leila : Stafa !
Le chef : Et un de moins !
Stafa ce retourna vers le meneur du clan, et le regarda d un air meurtrier.
Le chef : Alors, quel effet ça fait de mourir ?
Puis d un seul coup, Stafa lança un rugissement qui fit trembler la terre. Ses ennemis furent pétrifiés. Un brigand se mit a bégayer :
Le brigand : mais qui est tu à la fin.

[size="3"]
Fin de la troisième partie la suite une autre fois.

0 0
Score : 161

bravo ! c'est très original, mystérieux et joli. Quelques petites remarques (pas insultantes, constructives) :
. essaye de mettre un peu plus d'émotion, pour qu'on soit triste, joyeux ou qu'on ai envie de rire. Par exemple, je ne pense pas que la mort de leur mère soit si tragique que ça, puisque aucun n'a pleuré et ils l'ont oublié quelques secondes après.
. pense à corriger quelques fautes d'orthographe.
Sinon, l'histoire est bien car il y a du suspens et les personnages sont courageux.

0 0
Score : 365

ok, j essayerait de mettre plus d émotion

0 0
Score : 365
[/b]4ème partie :

Les brigands semblaient terrifiés, l’un d’eux se dit pour lui-même :
« C’est impensable, je viens d avoir peur d un enfant, puis il continua, non ça ne ce peut pas ! »
Puis il fonça sur Stafa, tête baissée, une énorme épée à la main. Ce dernier l’attrapa par le coup avec une grande rapidité puis il lui susurra à l’oreille : non mais vraiment tu pensez faire quoi là ?
Le brigand : J’en sais rien… te tuer peut être.
Stafa paru extrêmement énervé, il attrapa sa faux, mais son ennemi donna le signale à ses coéquipiers de lui tirer dessus; ce dernier n’esquiva pas et resta debout malgré ses blessures.
Le brigand regarda extrêmement étonné de sa résistance . Il se demandait comment cela était-il possible, toutes les flèches l’avaient atteint.
Il le regarda dans les yeux et le traita de monstre. Le “monstre“ sous l’effet de la colère le prit par la tête et l’envoya sur ses amis. Puis il sortit son épée près à l’attaque, mais Leila qui avait jusque là assisté au combat l’arrêta.
Leila : Il faut partir, le temps que le clan se remette debout, on aura réussi à les semer.
Stafa : Hors de question, je ne…
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, la jeune éniripsa lui envoya un sortilège, qui eut pour effet de l’endormir.
Leila : Mike ! Aide- moi à le soulever.
Le cra s’exécuta.

Cinq minute plus tard, nos héros avaient semé les brigands, Stafa (toujours porté par ses amis) se réveilla, il fit un mouvement brusque pour que ses amis le lâchent.
Leila : Tu t’es enfin réveillé.
Il se releva puis lui demanda : où sont-il ?
Mike : Qui.
Stafa prit une flèche de ses attaquants puis la lui montra.
Mike : Ah eux ! on les a semé.
Stafa : Bande de lâches. Bon maintenant il faut… haaaaa !
Ses cris de douleurs résonnaient un peu partout dans la forêt.
Leila : Non, il va falloir d abord te soigner.

Il fallait s‘y résoudre, pour le moment ils devaient d abord attendre que la jeune fille le soigne. Au bout d’un moment Stafa sortit une fiole de potions de couleur rouge.
Mike : Qu’est ce que c’est que ça ?
Stafa : Un antidote.

Fin de la quatrième partie la suite une autre fois [b]


désolez pour le caractère de certain mot mon ordi a beugué
0 0
Score : 365


0 0
Score : 365

5ème partie : La métamorphose

[/size]

Leila : Un antidote ? Mais pourquoi ?
Stafa : Ça ne vous regarde pas.
Mike : Ho que ci ça nous regarde ! Depuis qu’on tas rencontré tu n’as fait que nous apporté des ennuis. Alors on voudrait savoir un peu pourquoi un bon nombre de personne te recherche.
Stafa prit Mike par le col et lui répondit d’un ton menaçant :
« Ecoute moi bien petit moucherons c’est grâce à moi que toi et ta sœur on réussi à rester en vie ! Ici c’est moi qui commande ! Est-ce que c’est clair !?"
Mike : POUAA !! J’ai trois mots à te dire brosse-à-dent.
Leila : LA FERME
Les deux garçons la regardèrent, le jeune cra n’avait jamais vus sa sœur en colère, quand à l’autre, il déclara :
« Alors, on dors ici ? »

[/size]

Quelque heurs plus tard, la lune était haute et tout le groupe dormait quand soudait une ombre commençait à partir dans la forêt. Leila se réveilla, et se leva pour aller voir qui c’était. La personne s’arrêta au milieu d’une clairière. Il enleva son chapeau et la jeune éniripsa se rendit compte que c’était Stafa. Le garçon se mit à hurler, des griffes lui poussèrent, sa tête s’allongea et des crocs lui apparurent ainsi qu’une queue et des poils blancs. Il c’était complètement transformé en meulou (sauf que sa taille et sa corpulence n’ont pas changé).
Leila : Mais qui est tu as la fin ?
Elle voulut reculer mais elle marcha sur une branche et la craqua. Le monstre l’entendit, prit un rocher qui était accoté de lui et le balança du coté d’où venait le bruit.
Leila : NON !
Le rocher percuta de plein fouet l’endroit où elle se trouver. La jeune fille sortie du décombre d’arbres abattus, elle était touché, une grosse entaille longeait sa jambe gauche.
De peur de se faire à nouveau mal, elle préféra retourner au camp.

Le lendemain matin nos héros se réveillèrent. Leila était la première debout, elle tentait de soigner sa blessure d’hier. Satfa et Mike se réveillèrent en même temps.
Mike : Mais qu’est ce qui t’est arrivé ?
L’éniripsa voyant que Stafa comprenait ce qu’elle lui était arrivée, du mentir :
« Heuuu… J’étais allez me promener quand une bête ma attaqué.
Mike : Et ben, il n’y est pas allez de main morte. Tu es sur que tu vas réussir à marché ?
Leila : Bien sur ce ne seras pas une blessure comme ça qui m’empêchera de marcher.
Mike : D’accord.
La jeune fille soupira un bon coup. Elle avait réussi à ne pas dire la vérité à son frère, l’autre garçon s’approcha d’elle et lui murmura à l’oreille :
« Si tu tiens vraiment à la vie, tu ne devrait pas me suivre le soir, tout en sachant que je me transforme toute les nuit. J’espère que tu as comprit. »
Puis il s’en alla juste après l’avoir aidé à se lever. Quand à Leila elle su que le voyage sera extrêmement long.

[size="3"]
[size="3"]Fin de la cinquième partie, la suite une autre fois.

0 0
Réagir à ce sujet