En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Aneldrah, la machination de Brumaire (Fan Fiction)

Par Aestien 28 Mai 2018 - 02:29:52
AnkaTracker
Bonjour/Bonsoir/Bonne nuit à toutes et à tous.

Ce qui va suivre est l'issue et le fruit du début d'un travail de fan fiction que je continue encore au moment où j'écris ces lignes de développer dans le but de proposer une fiction complète à partir de l'univers du Krosmoz.

Je vous raconterais ici l'histoire de la tentative démesurée de Brumaire à dominer l'Ingloriom et de devenir le seul et unique Dieu du monde des Douze par la création d'un univers parallèle et l'histoire de ce même univers. Les thèmes qui seront abordés ici respecteront les principes de la Dark Fantasy sous genre de la Fantasy très souvent négligé dans ces mêmes œuvres et que j'affectionne particulièrement, ceux qui me connaissent bien le comprendront sans aucun doute. Il va de soi que des références à certaines œuvres puissent apparaître au cours de mon récit, ces mêmes œuvres étant toutes une source d'inspiration pour ma création. 

Aussi vais-je poster de deux manières différentes, la première sera pour discuter ou réagir à vos commentaires et la seconde fera totalement abstraction de vos commentaires (si il y en a) et ajoutera du contenu. 

Je vous conseille dans un premier temps pour vous mettre dans une ambiance propice à la lecture de ma fiction d'écouter cette musique (plateforme : Youtube) : Cliquez ici

Cette fan fiction introduira les contenus de la nature suivante :
- Un scénario, une histoire sombre
- Un nouveau monde parallèle (une dimension très vaste)
- Une fan classe, le chevalier d'éther 

Le scénario est par ailleurs prévu pour ne pas interférer de trop sur le lore de base du Krosmoz, je ne peux pas me permettre de tuer un des douze dieux ou un personnage clef du lore par exemple.

Voici par ailleurs mes sources concernant le lore du Krosmoz dont il est question :

Ma source ici

Bien je pense que nous pouvons commencer, je vais vous raconter mon histoire via tirets et vous donnerais ensuite les éléments d'informations annexes. 

Allons-y : 

- Brumaire était opportuniste et avide de pouvoir, la place des dieux n'était à ces yeux non pas un désir mais une nécessité absolue à l'accomplissement de son existence, il les considérait comme incapables et définitivement trop faibles pour dominer ce monde des Dix.

- L'arrivée du second Dofus, le Dofus Basalte d'Aguabrial ou la machination de Brumaire en l'an 10 via laquelle il parvint à entrer dans l'esprit du dragon légendaire et perpétua l'image de l'ondine issue de Djaul qui l'avait auparavant séduit, l'image était instable tant mal que le dragon découvrit la supercherie et jeta toute sa colère sur Djaul seul responsable visible mais toutefois, il donna tout de même existence a ce second Dofus.

- Ce Dofus était d'une puissance de création phénoménale quand au contraire celui qui donna naissance à Bolgrot était d'une puissance de destruction sans pareil. Il permettait et rendait envisageable la création de dimensions sans limite malgré un coût en énergie conséquent.

- Il se jura ainsi en l'an 10 de défier le pouvoir des dieux fondateurs à l'aide du Dofus Dimensionnel et de l'énergie des démons de la Shukrute qui n'étaient que les seuls susceptibles de pouvoir l'aider tant leur puissance est grande et leur désir de domination également. 

- En l'an 13, Brumaire amena le Dofus à Rushu et lui demanda de créer une dimension fertile  à son image dans le but d'y constituer une armée avec laquelle il pourrait alors renverser le pouvoir des dieux que Rushu convoitait tant pour ainsi lui servir le panthéon sur un plateau d'argent. 

- Rushu accepta de par les milles et une promesses de gloire que Brumaire lui assénait tel des coups dans sa blessure de supériorité, devenir l'égal des dieux n'avait pas de prix pour Rushu si bien que la création même au lieu de la destruction semblait acceptable pour ce démon supérieur. 

- Rushu ouvra la brèche, il ne vola plus les âmes qui venaient s'incarner en Incarnam pour constituer son armée mais pour canaliser et consommer leur Wakfu au détriment de leur existence à tout jamais anéantie, tout cela dans le but de donner vie à Aneldrah en chargeant le Dofus de Basalte tout en mêlant la volonté de Brumaire.

- Aneldrah vit alors le jour, sortant alors de la brume, un nouveau monde, une terre fertile et riche qui ne représentait qu'une bride de la capacité incroyable du Dofus Basalte. 

- La vie se développa alors dans ce monde représentant qu'un miroir de la vitalité du monde primordial, mais comme tout miroir cette vitalité ne peut égaler l'authenticité de l'autre et à cette image, le wakfu était nettement plus consommé et ainsi concentré dans la création de la vie et de la fertilité que dans les capacités des incarnés peuplant ce monde par ailleurs méconnus des dieux. 

- Des incarnés sans dieux, venait alors un monde où le wakfu était méconnu de ses habitants qui par ailleurs sans leur bénédiction ne développèrent ainsi que très peu leur potentiel laissant place à un monde grandement matérialiste et où la magie ne dépendait que d'une volonté individuelle et non d'une volonté supérieure et divine.

- Brumaire prenant conscience de cet état de fait et étant présenté comme seul Dieu de ce monde, tel était sa volonté, vit alors le moyen de défier les dieux par une armée remettant en cause les principes liés à l'utilisation du Wakfu. Vient alors deux énergies lesquelles issues de sa volonté, les ténèbres symbole de son avidité et de sa quête insatiable de pouvoir et la lumière, symbole de l'amour qu'il portait au peuple d'Aneldrah issue de sa propre volonté, car oui, Brumaire aimait Aneldrah, elle était à son image et de ce narcissisme maladif naissait un amour autre qu'à sa propre personne.

- A l'image d'un monde miroir, dès sa création ce monde souffrait de son aspect éphémère, les incarnés qui y meurent étaient condamnés à la cristallisation, Externam était alors complètement hors de portée. Toutefois la brèche d'Aneldrah alimentait de Wakfu pur ce monde et permettait par le rituel pontifical de Brumeia de purifier et d'effacer l'ensemble des âmes cristallines toutes enterrées dans les profondeurs de la cité d'Aneldrah. A cette fin les pèlerins se mettent alors en route chaque décénie reliant ainsi la cité Mevia de par la mer Celtia, tel était leur pèlerinage pour enfin relier de par la terre Brumeia et à l'aide du Dofus Basalte faire appel aux immenses pouvoirs de Brumaire pour apporter l'illumination des terres et mers et la paix éternelle aux âmes cristallines.
A suivre...

Les éléments annexes : 

Brumaire :

Le monde d'Aneldrah : 


La cité d'Aneldrah : 
 


La cité de Mevia : 


Le sanctuaire de Brumeia : 
P.S : Pour les droits je ne suis auteur d'aucune de ces illustrations (sauf la carte) elles sont le fruit de mes recherches, je ne revendique aucun droit à cette fin.
L'image du Dofus est en cours de création.
Le prochain ajout sera un descriptif des villes de ce monde.
2 -1
Première intervention Ankama

Bonjour à tous,

Pour plus de visibilité sur le forum, je déplace le sujet dans la section appropriée : Fan-Media.

Bonne continuation !

Voir le message dans son contexte
Réactions 7

Bonjour à tous,

Pour plus de visibilité sur le forum, je déplace le sujet dans la section appropriée : Fan-Media.

Bonne continuation !

Score : 3632

Je ne suis pour le moment pas fan du tout, mais je peux te donner un conseil : une narration plus classique et plus structurée.

Voilà pour ma part !

0 -1
Score : 2303
Deuxième ajout : 
Ambiance musicale
Descriptif de la cité d'Aneldrah (Partie - 1)

Cité en l'honneur de Brumaire, construite sur les terres dites centrales à ce monde et ainsi considérées comme sacrées, elle y représente toute la folie des grandeurs dont fait preuve Brumaire.

D'immenses cathédrales s'y lèvent du sol, débordantes d'architectures flamboyantes, Brumaire y met le mois dont il est le responsable à l'honneur, Novamaire.

Novamaire est alors éternel sur Aneldrah si bien que les nuits y sont plus longues que les jours, il y fait froid, les premières neiges y tombent éternellement sans pour autant s'accumuler.

Le peuple d'Aneldrah est un peuple élu, l'âme de Brumaire y est omniprésente, si bien que ce sont en ces lieux que le premier ordre de la chevalerie éthéré vit le jour. Des chevaliers auxquels sont enseignés la maîtrise de la lumière mais aussi des ténèbres selon les principes dictés par Brumaire.

Cette chevalerie avait deux fonctions :
- La première était de gagner en puissance pour préparer l'invasion de la Shukrute, raison pour laquelle on donna davantage d'importances aux arts liés à la lumière que ceux des ténèbres, Brumaire était en effet décidé à défaire celui qu'il trompait à savoir Rushu avant de s'attaquer au panthéon des Douze.
- La seconde était liée à la gestion de la cristallisation, danger qui au fur et à mesure que ce monde se remplissait en nouvelles âmes grandissait tout autant de manière passive. En effet chaque être mourant en Aneldrah était condamné à y rester, ce monde n'étant pas relié au cycle du Wakfu. Les corps s'y entassent, se cristallisent de Stasis, qui devient ainsi une forme de pollution qu'il fallait contenir, endiguer afin de maintenir l'équilibre. 

Est donc venu par la suite l'idée et le projet de la cité souterraine d'Esten en allant jusqu'à la création de catacombes au plus profond d'Aneldrah. L'idée était d'y isoler et stocker cette pollution mortuaire que représentait cette cristallisation. Le pouvoir de construction et le chantier furent ainsi grandement supportés par la puissance du Dofus Basalte qui permettait la création à l'état pur. Il fallu ainsi moins de 4 semaines pour construire un système souterrain à Aneldrah plus complexe et grand que la cité en elle même à sa surface.
2 -1
Score : 7

Ça commence bien, j'ai hâte de voir la suite, et je n'ai pas souvent une vue élogieuse des fanfics! Continue comme ça^^.

1 0
Score : 2303

Merci beaucoup ça fait plaisir à voir ! smile

2 -1
Score : 2303
Troisième ajout :
Ambiance musicale
Descriptif de la cité d'Aneldrah (Partie - 2)
- Le Parti Steamer -

Le peuple d'Aneldrah bien que sous la protection de Brumaire devait affronter une situation que ce Dieu lui même était incapable de gérer seul, la cristallisation. Faire appel au rituel pontifical permettait d'éviter le pire à savoir la relève des morts mais n'endiguait pas la Stasis pure pour autant. Il était nécessaire de stocker, d'approfondir des catacombes qui au fur et à mesure de leur progression et de leur évolution perdait toujours un peu plus d'esthétisme à l'image de l'urgence grandissante de la situation pour au final aboutir sur des fosses mortuaire pures et simples. La gestion des morts devenait un problème à la fois technique (ne pas les stocker entraînant une pollution dévastatrice) mais également éthique.

Les premières dissidences virent alors le jour, John Pike devin célèbre, lorsque l'ordre d'éther découvrit avec stupeur que celui-ci avait réaliser un tunnel jusqu'aux catacombes pour y récupérer de la Stasis pure qu'il utilisait comme combustible pour alimenter une machine jugée immédiatement comme diabolique par ce même ordre. Il était inconcevable pour Brumaire de penser qu'autre chose que ses arcanes puisse créer une force, une action dépassant la condition humaine. John Pike fut banni d'Aneldrah sur le champ et sans sommation et fut exilé à Etheria.
Il devint alors le premier Steamer du monde d'Aneldrah, son récit se répandant telle une traînée de poudre à chaque étape de son long exil.

Plus les années passèrent plus la condition sociale se créait tout en s'aggravant à la fois. Tous ceux qui étaient proches à l'Ordre d'Éther se voyaient très souvent anoblies et protégés des remontées toxiques de la Stasis Pure. Les cas similaires à John Pike se multipliant et l'idée de brûler la Stasis pure pour s'en débarrasser à jamais occupant la pensée du bas peuple souffrant de cette pollution et ce encore plus à Esten provoqua un vent de révolte au sein de la cité d'Aneldrah.
Esten refusa alors l'autorité de l'Ordre d'Éther, elle entra alors en rébellion et forma le premier mouvement révolutionnaire d'Aneldrah, le Parti Steamer. Il se mit alors à brûler la Stasis pure durant deux long mois tout en luttant contre l'ordre venant de l'extérieur. Cependant l'évacuation étant inexistante, la Stasis pure se condensa alors sur la paroi supérieure de la cité souterraine. Du jour au lendemain il se mit à pleuvoir de la Stasis liquide sur le peuple d'Esten ce qui provoqua la première épidémie mortelle de ce monde. Les individus atteint se voyaient pousser des cristaux de Stasis le long du corps et leur âme se corrompre peu à peu cédant à la folie et devenant ce qui au départ le rituel pontifical luttait contre, la relève des morts. 

Ce fut à l'ordre de mater cette épidémie, les plus vaillants chevalier d'éther furent alors envoyés sur le terrain afin de vaincre ce que redoutait le plus Brumaire, les morts.
Les premières lois à la suite de cet événement au sujet des Steamer et des pyrophiles virent le jour, toute activité entraînant une consommation de Stasis pure était purement et simplement interdite, la peine de mort étant peu enviable vue ses conséquences, l'exil était alors la peine maximale à tous ceux qui ne respecteraient pas cette loi.

Le Parti Steamer

John Pike 
2 -1
Réagir à ce sujet