FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

galerie d'histoire

Par sirachile 09 Janvier 2009 - 17:49:28

voila, j'ai crée se topic pour mettre toutes les histoires précédemment misent sur "comment Eva tombe amoureuse de Pinpin" et "les histoires d'horreurs, d'amour ect..."

le principe de ce topic est d'y mettre toute nos histoires pour que l'on puisse les relire et les retrouver sans avoir à chercher entre 150 pages. ainsi, nous pourrons relire les histoires précédentes et ésséiller de trouver l'inspiration pour les scénarios futures.

aussi, je demande à touts les écrivent de mettre leurs histoires sur ce topic afin de le compléter.

précision : ne mettez que les histoires finie, le principes de ce topic et de ne pas avoir à faire la chasse au parties pour avoir l'histoire entière, metter-les d'un seul morceau.

voila la 1er partie de l'histoire, j'esperre qu'elle vous plaira :

aillant eu des probléme d'orientation, nos hérot s'arret dans une auberge pour faire le point, il se rende conte que la carte les a mener en bataux depuit le début ( ) et cherche le chemin le plus rapide pour rejoidre la route :

Ruel : bon, si la carte ne se fiche pas de nous cette fois, le plus rapide est de passer par le col de calegére pour revoidre le village de taibisse.
un inconnut : je vous le déconseil fortement

notre groupe se retourne pour voir un jeune homme d'une vinténe d'anés, les cheveus court, rous avec des trése noir
il été torse nue, couver de cicatrises, un pantalon noir et 2 grand coutelas attacher au cuisses.

l'inconnut : désoler d'avoir écouter votre conversation, mait je cherche moi aussi a traverser la montagne et je sait que ce col grouille de phoreurs en tout genre.
Eva : vous connéser un autre chemin ?
l'inconnut : il y a un vieux sentier qui longe la montagne, les phoreurs ni trouve rien a manger.
Yugo : encore une info pour laquelle il ne faller pas conter sur la carte.
la carte : vous ne m'avaient rien demander !
l'inconnut : si vous voulait passer par là, il vous faudra beaucoup de provition. il ni a que des cailloux sur se chemin.
Amalia : avec Pinpin et Yugo, sa vas être difficile de garder lontant la nourriture
linconnut : Pinpin ?
Pinpin : sir Tristepin (dit-il sur un ton las)
Yugo : vous voulait venir avec nous euh... quelle est votre nom
l'inconnut : je m'appelle Orion de Pailagiade, guerrier sacrieur et, si vous m'accepter. Je me ferrer une joie de vous acconpagner
Pinpin : alors on est partie

fin de la 1er partie

voicie la 2éme partie

nos valeureux compagnon arrière sur le fameux sentier et se rendirent compte a quel point Orion avait raison, il n'y avait rien sur ce chemin que le flanc de la montagne d'un coté et un précipices de l'autre. tout au long du chemin, les tensions se firent entre Orion et Pinpin, ce dernier passait trop de temps auprès d'Eva à son goût, en tentant de la charmer par le récit de ses exploits (à l'entendre, il aurait battu Ogrest les mains dans le dos) bien sur, Eva faisait semblant de s'y intéresser, mais elle aimait la façon dont il lui parlait, (le charme romantique du vieux français ) et ça, Tristepin ne pouvait le supporter, si bien qu'un soir, alors que Orion se la pétait devant Eva, il lui demanda à le voir en tête-à-tête.
se dernier étonner le rejoint, puis lors que le reste du groupe ne pus plus les entendre, il dégaina Rubilax, l'activas et le lui mis sur la gorge en disant.
Pinpin : désormais tu ne t'approche plus à moins de 10 pas d'Evagelyne, ou je te tond comme un bouftout, tu m'as comprit
le sacrieur ne parut pas le moins du monde efreiller ou imprétionner, il sortit l'un de ces coutelas et écarta rubilax d'un geste rapide puis dit
Orion : et pourquoi m'en écarterége "Pinpin"
Tristepin : ne m'appelles pas Pinpin !!!
Rubilax : pourquoi ?!? sa te vas très bien
Tristepin : je te propose quelque chose
Orion : quoi ?

3éme partie :

le lendemain matin, notre groupe se lêve apret une courte et inconfortable nuit, puis Yugo s'exclama
Yugo : ou est Pinpin
Amalia : Orion n'est pas là non plus
Ruel : ou sont-ils passer? Ils se sont coucher en même tant que nous
Eva : croiller que sa à un rapport avec leur discution D'hier soir !

puis Ruel fit signe de se taire et tendit l'oreille, les autre fire de même et ils entendire au loin le bruit de l'acier contre l'acier ils accourure en arme vert le lieu du combat.
lorsqu'ils arrières, il trouvére Tristepin et Orion,au bord du précipice, dos-à-dos, encercler par une vingtaines de grouilleux. alors que le réste du groupe aller leur porter secour, Nox fit sont apparition au dessus du vide.
Nox : bien le bonjour, gamin.
Evagélyne voulut lui tirer une flêche explosive mais le xelor se contenta d'arreter le temps, de sésire la flêche, de la briser et de la laisser tomber (au ralentie bien sur). Puis il matérialisa son épée et s'adréssa à Yugo
Nox : il me semble que nous avions commencer une petite conversation tous les deux !
Yugo : je n'ent sais pas plus que la dernier fois !
Nox : trés bien !
une noxine apparut derriére le xélor et se dirigea vers Az et le pica, alors Az palie puis tombas au sol (toujour au ralentie)
Nox : A qui le tour, cette fille là !
dit-il en désignant Amalia, puis la noxine la pica à son pour, comme Az, elle palie et sembla s'évanouir malgrer ces protestation et celle d'Eva.
Nox : alors, désider à parler !
Yugo : je vous direz tout se que vous voudrer mais je ne sais rien sur votre dragon !
Nox : alors passon à l'autre fille
sur ces ordres, la noxine se dirigea vers Evangelyne mais elle n'acconplie jamais sa mission
Tritepin : PERSONNE NE TOUCHE A EVA !!!
puis il sautas sur la noxine a une vitesse foudroillente malgrer le sort de Nox à l'inconprention de se dernier et de ses amis (son amour pour Eva luis avait donnait la volonter nésséssère pour luter contre le temps, plus fort que selui de Yugo pour Az ou de Eva pour Amalia ! ) il détruisie la noxine, qui liberra un énorme nuage de Wakfu, qui alla embrumer Amalia et Az (c'est derniers reprire imédiatement des couleur).
puis il sauta sur Nox en se servent de la tête d'un grouilleu comme appuis et en évitent un rayon progeter par l'épée du magicien du temps. mais il avait oublier un détaille : Nox savait volait mais pas lui !!!
le chevalier s'acrocha à la botte du xélor et brandit Rubilax, prêt à couper tout les membres que son adverser lésserer dépasser. Se dernier préféra disparaitre.
cela provoqua la reprise normal du temps mais surtout, n'ailler plus d'appuis, Tristepin tombat dans le vide !

4éme partie

Tristepin tombait dans le vide sous les yeux de leur compagnons. Rapidement on vis des larmes coulais sur les joues de Yugo, d'Evangélyne et d'Amalia, Ruel regarda le ciel d'une regard triste, quand a Orion, il été tros occuper à se battre avec les grouilleux. Puis on vis une lueur d'espoir sur le visage de Yugo qui s'écria :
Yugo : j'ai une idée !
puis il sauta dans le vide à la suite de Pinpin sous le regards confus de leurs compagnons. Puis ils entendire :
Orion : sa ne vous dérangerer pas de venir m'aider !!! s'écria le sacrieur en pourfendent une des petites créature
les autres venir à son aide et mire rapidement les grouilleux en fuite.
secie fait, ils retournérent prés du bord du présipice en pleurent, Yugo et Pinpin allait s'écrasaient en bas de la montagne.
Amalia : décidément, il aura été un Iop jusqu'au bout !
Orion lui ne pleurait pas, mais il se frappa la poitrine avec le regard fiére de la reconnéssences des guerriers.
Orion : tu aura été un grand adverser
sur ces mots, on vis un portaille s'ouvrire et Tristepin en sortie, tout retourner et prés à vomir, Eva et Amalia se jetére à son cou, rasurer et heureuse.
second portaille s'ouvrit et laissa tombait Rubilax, puis un troisiéme d'ou apparut Yugo.

Tristepin, tout sourir au lévre d'avoir les filles à son coup dit :
Tristepin : comme quoit, y a pas que des inconvéniens à étre un hérot !
sur ces mots, elles sécartérent, houtrer, Amalia lui mis une gifle.
puis Orion s'avança vers lui et dit :
Orion : il me semble que nous avons toujours quelque chose à régler !
Yugo : quoi !
Eva : c'est quoit cette histoire
Tristepin : mais...mais rien
Rubilax : menteur !!!
Eva : raconte Rubilax.
tristepin : toi tu l'as boucle
Rubilax : mon cretain de gardien à voulue...
Tristepin : mais tai-toi !!!
Ruel : toi ! tes-toi !
rubilax : donc, je disais que cette imbécile de Iop à provoquer en duel Orion pour se mêtre d'accord sur qui été de trop !
Yugo : comment ça ?
Rubilax : le perdent dever quitter de groupe et le gagnen dever gagner la cra
Eva : Quoi !!!
Tristepin : euh...
Eva : ces quoi ces Ioperies !!!
Orion : s'été son idée, moi je...
Ruel : la ferme !!!
Evagelyne giflas 2 fois les chevalier pius partie vers le groupe en disant :
Eva : mais quel cervelle de Iop, mais quel cervelle de Iop !!!
durent les jours qui suivir, Orion et Tristepin se fir discraie et Evangelyne rageuse enver eux. Il passére la montagne et déposére Orion a son village, puis retrire la route, puis un soir : Amalia fit remarquer :
Amalia : tu devrais être fiére, 2 beaux guerriers se batte pour toi, comme lord les tournois au chateau. je serai heureuse à tas places, je croiller que tu aimer les histoire romantiques.
Eva : je trouve sa idiau, je suis quand même asser grande pour faire moi-même mon choix, et se 2 la sont 2 cervelles de Iop
Amalia : tu dit sa mais tu la pense pas avous
elle ne l'avourra pas, mais s'été le cas, et de plus elle ne s'expliquer pas que Pinpin est pux résister au pouvoire du xelor, finalement, se n'été pas béte de la pare de Pinpin de lançait se défit, c'était chevalerseque ! et s'été se c'Evangelyne aimer cher Tristepin "sa cervelle de Iop"

FIN

A la croiser d'un chemin, notre groupe entend les bruits d'un combat plus loin dans les champs. Il se précipite vers le lieu du combat et y trouve un osamodas au prise avec une troupe de champic, l'osamodas les graders à distances avec un fouet à troies laniéres. Il été grand, des vêtements de fourrure, les cheveux longs et un étrange tatouages sur le bras, une sorte de serpent qui sembler lui rentré dans la peau.
nos hérots mire les champics en fuite et se tournère vers l'osamodas :
Yugo : Qui es-tu ?
Eva : que te voulais ses Champics
l'osamodas : je me nome Loec et ses champics mon tendu une embuscade
Pinpin : bien avec se qu'on leur à mis, y sont pas prêt de revenir !
Ruel : que fait tu si loin de la route !
Loec : j'ai tentais de m'enfuir quand les champics me sont tombait dessus
Yugo : ou allait tu ?
Loec : nul-pare, je voyage, c'est tout.
Eva : bon, on repart ? on a encore de la route avant d'arrivait à Oma. ravis d'avoir fait ta connaissance Loec
Loec : vous allez sur l'île d'Oma ? c'est dans la direction opposer !
Pinpin : A bon !
la carte : ba normal, tu me tien a l'envers cretin !
Loec : je peux vous guider juqu'à Oma, j'y suit déjà allais.
Amalia : peux étre que si se n'été pas Pinpin qui portait la carte, on arréterait de tournait en rond !
Yugo : ok, plus on est de fous, plus on rit.
Loec été d'une humeur assait mystérieuse, tout les soirs, il se maitait à l'écare et se méter à parler tout seul, durent le voyage, il marchait loin devant le groupe, toujour en parlent pour lui même. De plus, Pinpin se fesais de plus en plus discrer, de moin en moin bavard, et surtout, de moin en moin intérécer par Eva ! pour compléter l'embiance, il arrivait que la nuit, on entendé comme des murmures inconpraiensible. un soir, Yugo voulut mêtre les chose au claire :
Yugo : quesqu'y se passe Pinpin ?
Pinpin : Quoi ?
Yugo : t'as complaitement changer depuis l'arriver de Loec. Tu à arréter de dire et de faire des Ioperies, tu mange dans ton coit tendent le repas, et tu as arreter de parler à Eva.
Pinpin : pourquoi, quesque je lui diré !
Yugo n'y comprener plus rien ! se n'été pas Pinpin ! il n'aurait jamais dit ça ! au contraire, il se serer braquer.
Rubilax : le gamin à raison, sa fait 6 ans que je suis accrocher a ta ceinture et même dans les pires déprime, je t'est jamais vue comme ça !
Pinpin : ne cherche pas à baisser ma garde Demon ! je ne te laisserais pas sortir une seconde fois !
Yugo : Voilat ! la on te reconner !
Pinpin : laisse tomber Yugo, va rejoidre les autres, j'ai besoin de réfléchir .
'là, sa devien critique' penssa le jeune éliatrope, mais il été déssider à comprendre se qui se passe !
Yugo, n'aillent rien obtenue de Tristepin savait qu'il devait trouver une réponse au changement d'humeur de Pinpin.
Il soupçonnait Loec dans être responsable et savait qu'il devait chercher dans cette direction. Il avait décider de rester ce soir a espionner Loec pour contrendre pourquoi il parler tout seul. et il ne sera pas daisut :
Loec : ils se méfis de nous, et le changement du Iop est tros brutal, il fallait attendre un peut avant de commencer.
Une voix : tu croie que je peux attendre encore lontemps comme sa ! sa fais 15 ans que j'attend, je veux le Iop !
la voix été grave, menacente, s'été une voix d'homme, surment un shushu se dit Yugo et il n'allait pas le léssait en liberter tres lontemps .

le lendemain, Yugo avertit de la nouvel Amalia, Ruel et Evangélyne
Amalia : si c'est un posséder, pourquoi sent prend t'il à Pinpin ?
Yugo : c'est comme Eva et Vampiro, il veux retirer l'ame de Tristepin de son corps et le shushu pouras en prendre possétion !
Eva : d'acord mais dans se cas, pourquoi et comment il mine comme sa Pinpin ?
Yugo : peut-être qu'il cherche à affaiblir l'ame de pinpin !
Ruel : encore une fois, pourquoi il n'aspirt pas son ombre comme l"as fais vampiro ?
Yugo : il est peut-être moin puissant que Ombrage et ne peux pas le faire.
Eva : en tout cas, il ne faut pas qu'il le possde, si on réussie à liberré le gardien, Tristepin redeveindra lui-même.
Ruel : alors rentront-lui dedans !!!
notre compagnie attendie que Pinpin parte relever les piéges de chasse pour tenter de stoper Loec :
Yugo : Loec ! tu vas laisser Pinpin et partir si tu tien à la vie !
se dernier fut tirer de ses réverie et parut ne pas entendre Yugo
Loec : Qui à t'il
Yugo : si tu n'est pas posséder, qui été la voix avec qui tu parler !
Loec : Bon, je vois, et bien lésser moi vous le présenter :
il remonta sa manche pour mieux montrer sont papouage, et ce dernier se mis à ce déplacer le long du bras de Loec :
Le shushu : je me présente : Sssserpacsssse le marionettisssste, voissssie pourquoi :
D'un coup, Ruel tenta de fraper Amalia de sa pelle, elle fut sovait par Eva qui la poussat puis hurla :
Eva : Quesqu'y te prend
Ruel : Je sais pas, c'est comme si mon corp ne m'appartener plus
Serpacse : Non ! car il m'appartient
sur ses mots, se fut Amalia qui tenta d'étrangler Yugo avec ses ronces. mais il sut éviter l'attaque
pendant plusieurs minute, le groupe tenter de s'entre tuer devant le regard amuser de Serpacse qui rier à tout vas.
puis dit :
Serpacse : il et temps de corsssser le chosssse !
puis il fit aparaitre 4 poupée devant lui, une à l'éphigie de chacun des hérot puis, un coup sur celle de Ruel, et le vieil énutrof vola sur plusieurs métres, un coup de fouet sur celle d'Amalia, et elle se taurdat de douleur, les traces du coup sur ses bras et son ventre.
Pinpin : Quesqu'y s'passe !
le iop été revenue breduille et Rubilax en main
Rubilax : je te croyer plus subtille que ça Serpacse !
Serpacse : mais je peux l'être :
sur c'est mots, Evangelyne décocha une volet de flêche multiple. le iop sus les éviter mais l'on vut dans ces yeux un semtiment de tistésse, de confustion, peur et de déstetion.
Serpacse : je croix qu'il est mure !
Rubilax : non ! tu n'as pas le droit !!!
Serpacse : je croix qu'il est mure !
Rubilax : non ! tu n'as pas le droit !!!
sur ses mots, serpacse bondit du bras de Loec, attérie sur tristepin,et disparut.
à ce moment Pinpin lacha Rubilax, puis tomba à genous. Une lueur étrange dans les yeus, sa peau devent plus sombre, ces yeux se fandire,des tatouages noirs en forme de griffe sur le corps, et des ailes jaîre de son dos. il se releva pris le fouet que lui tender Loec, puis s'adréssa à ces amis
Pinpin : Comme sss'est bon de ssse sssentire libre à nouveaux !
Rubilax : Se iop été mon gardien, tu n'as pas le droit de l'incarner !
Yugo : c'a-tu fait de Pinpin !
Serpacse : rasssure-toi, morveux, il et ici, là ou j'ai été enprisonner 15 années durent !
il leur montra le fouet, ce dernier devent cristalin, et on vit travére le cristal...
le groupe : Pinpin !!!
Yugo se jeta sur Rubilax et, d'un portail, alla se cachait plus loin alors que Evangelyne,toujours sou le controle de Serpacse tenter de le transformer en pelote d'épingles. Puis il s'adréssa à Rubilax :
Yugo : qu'arrivet'il à Pinpin, Rubilax !?!
Rubilax : Serpacse à incarner Tristepin, il a enfermer Pinpin dans l'objet dans lequel il été enfermé et à pris le controle de son corps, comme l'aurrait fait Ombrage avec la cra !
Yugo : Comment fait-on pour le vaincre alors !
Rubilax : il faut que Pinpin repénaitre son corps,pour cela il faut bléssait Serpacse avec le fouet, apprait, Tristepin sera posséder et non incarner...
Yugo : et on pourra arracher serpacse !
Rubilax : non ! l'esprit de Serpacse sera plus enfouie, le seul moyen de le faire sortir et de faire resentire un semtiment trés fort !
Yugo : comme quoi !!!
Rubilax n'eu pas le temps de répondre, Yugo s'éfondra, des marques de coups de fouet sur le bras, le torse et le visage

Yugo malgrer, la douleurs des coups, se relevas, et regarda par dessus son abrit, il vits Eva et Amalia tenter de résister au enchantement du shushu, et retener du mieux qu'elles pouvaient leurs attaques. Ruel quand à lui tenter déséspérément de fraper Az (qui éviter les coups maladroit avec une faciliter déconsértente). Serpacse quand à lui rier au éclat alors qu'un nouveau clacment de fouet s'abatrie sur la marionette de Yugo. (qui sentie à nouveau le coup)
puis Yugo fit apparétre un portail sur la trajéctoire du fouet, l'arme passa dedans, Yugo sauta sur la premiére laniére venus et tira pour tenter de désarmer le démon.
maleuresement pour lui, il n'avait pas pensait que Pinpin été plus fort que lui et il passa par le portail.
Serpacse : belle pêche !
et alors qu'il s'apréter à broiller la mariaunette de l'éliatrope, Yugo lacha l'arme et d'un coup de piet, l'envoilla voller (même si il vola avec par la même occation), lorsque le garçon releva la tête, le shushu s'appréter à le battre à mort, Yugo férma les yeux en attendent le coup de grace.
il entendit un cris et r'ouvrit les yeux, une fléche de glace été planter dans le bras du démon et qui l'avait fait lacher son arme.
Serpacse, alors qu'il se battait contre le garçon, avait oublier Eva, Ruel et Amalia, c'est 2 derniére étaient en position alors que Ruel ramasser les kamas que sa bourse ( qui s'été percer durent le combat) avait envoiller un peu partout.
Yugo en profita pour se sésir du fouet et envoilla les laniéres de l'arme foutaient la tête du shushu.
Serpacse : bien éssailler morveux
le bras geler se disipa en un nuage de fumait noir, laissent de bloc de glace se briser au sol (puis il reforma son bras).
Yugo regarda le fouet : Pinpin n'été plus à l'interrieur ! il avait réussie !
Yugo regarda le fouet : Pinpin n'été plus à l'interrieur ! il avait réussie ! pius il regarda ses amis qui s'apréter à rentrer dans le lard du shushu, se dernier n'attender que ça pour les controler à nouveau.
Eva : relache Pinpin, ou je te transforme en prespic !
Serpacse : cccc'est que sssse n'est pas mon attention !
Yugo se sésie des marionnettes enchantée et les envoilla voler or de la porter du démon, se qui les envoilla eux aussi dans le décord
Yugo : A retenir, marionnettes à manipuler avec précotion !
il retrouva Amalia et Eva (Ruel étant retourner à découvert chercher les derniers kamas restent et, s'étent fais à nouveau manipuler, chercha ses compagnons dans les fourer sous le regard méfiant et satifer du posséder)
Rubilax : maintenent, il faut trouver un sentiment assait fort pour que Pinpin repréne le dessus !
Amalia : on pourait lui remémorer le voyage !
Rubilax : pas assait fort !
Yugo : sa dette envers moi, son devoir chevaleresque !
Rubilax : c'est à essayer ! Pour la haine ou la colère, il n'en à après aucun d'entre vous !
Amalia : Eva pourrait l'embrasser !
la cra dévisagea la princesse, mais avant qu'elle ne pus répondre, la pelle de Ruel voler au travers du groupe, manquent de peux d'atteindre Amalia.

La Sadida invocat ses ronces, imobilisent Ruel et clouant au sol Serpacse, se dernier se mie à dégager un aura qui fie dépérire les ronces.
Yugo : Pinpin, tu as une dette avére moi, tu doit me protéger, tu ne peux pas lever la main sur moi !
Serpacse : à non ? alors, elle ! elle le peux
Sur ses mots, Eva décocha une voler de flêche sur Yugo, se dernier invoca à tant 2 portails (1 devant et 1 derriére lui) les flêche partirent dans le décord. Rubilax (toujours entre les mains de Yugo) dit en suite :
Rubilax : alors petit fermier, sa se trétant chevalier alors qu'il est vaincue par le premier shushu venus
le démon répliqua avec la voix de Tristepin, et Eva redevient elle-même :
Pinpin : tais-toi démon !
Rubilax (avec un regard satisfer) : ton idiaux de dieu te regarde, "Pinpin", il doit pleurer de honte tailment tu lui fait pitier !
Serpacse : ccc'est vraie, mais ssse n'est pas mon probléme !
puis Yugo (comtroler) envoilla Rubilax dans les fourers.
pour faire césser la manipulation, l'éliatrope avoilla le fouet qu'il tener dans la 2éme main sur le shushu, puis invoca un autre portail pour échaper au ronces d'Amalia, il attérie deriére Serpacse, au milieu des mariaunettes qu'il avait fait voler tout à l'heure puis eu une idée
Yugo : désoler Eva, mais c'est le pris à payer si on veux revoire Pinpin comme avant.
le garçon pris la mariaunette à l'éfigie d'Evangelyne et se mie à la déplacer, (Eva se mie à voler dans la direction de la mariaunette)
Yugo : j'ai contrie le truc, bon, encore désoler Eva.
puis il trogetat Eva contre les lévre de Pinpin, qui fut obliger de l'embrasser (le démon nie comprie rien) puis, dans une voler d'éclaire lumineux, Eva et Pinpin fure trogeter en arriére.
Yugo s'aprocha de chacun dentre eux et fut à la foit soulager et honteux :
Pinpin et Eva été évanouie dans l'herbe, tristepin été redevenue normale, ses tatouages et ses ailes, avait disparue et ses yeux à sa peau été redevenue normal

maleureusement, Eva, quand à elle, dégager un aura noir, des tatouages en forme de griffes été aparue mais sembler changer de tinture, sa peau, elle aussi varier régulirement.
Yugo : que se passe t'il pour Eva Rubilax.
Rubilax : Serpacse à ténétrer son esprie et elle seul peux se battre et résister contre lui, si elle gagne, elle redeviendra normale et Serpacse sera détruis !
Yugo (la peur dans la gorge) : et si elle perd !
Rubilax : son ame sera oferte à Russufte, et Serpacse pourra se servire de son corps sans qu'on puis l'en déposséder !
Yugo se rendit alors compte de se qu'il avait fait et se mie à pleurer, Amalia, qui avait finie d'aider Ruel à se dépétrer de ses ronces (seci fait, il retourna chercher ses kamas) fit remarquer à Yugo :
Amalia : et Loec ?
Yugo l'avait oublier, aprés que Serpacse l'avait quitter, il s'été évanouie.
Yugo : que lui arrive-t'il ?
Rubilax : il est assomer, mais si Serpacse bats l'espris de la cra, il moura !
Yugo : Pourquoi !!!
Rubilax : il est son gardien, et si Serpacse réussie à détruire une ame et à en prendre le corps, c'est que le gardien à fays à sa mission, il est donc punie par la mort.

Yugo se retourna vers Eva qui ne s'arréter pas de valser entre démon et humaine, puis il entendit les gémisment de Pinpin.

Yugo : Pinpin ! comment tu vas !
Pinpin : mal à la tête, mais quesqu'y c'est passer ? et quesqu'y arrive à Evangelyne !!!
dit-il en prenent Rubilax des mains de Yugo et en se préssipitent vers elle,
Yugo : Serpacse est en trein de se battre avec elle
Pinpin : coit ! mais ou il est, et quesque vous faite la !
Rubilax : sa se passe dans l'esprie d'Eva ! et si elle est dans cette état, tu peux t'en prendre qu'à toi !
Pinpin : c'est quoi cette histoire !

Amalia, Ruel et Yugo lui expliquére du mieux qu'ils purent, mais visiblement Pinpin ne comprie rien puis Amalia fit remarquer :
Aamlia : mais si le baisser d'Eva t'as permie de redevenir toi-même, alors le sentiment est...
Yugo, Amalia et Ruel se regardére mutuelment et se mire à rire le moin fort possible. Tristepin ni comprie toujour rien, puis Yugo réussie à reprendre son sérieux et dit :
Yugo : c'est comme pour les miss moches, mais la, même si le baiser est sissére, Evangelyne en à quand-même fait les fraies !
Evangelyne : oui ! et je me demande à qui je les doits !
tous le monde se retouna pour voir Evangelyne, normale ! Ils se jetére sur elle, elle leurs avait fait une peur bleu.

durent les jours qui suivire, tous le monde se mauquat du couple, mais même si Pinpin répliquer énergicment, il dever avouer qu'ils avaient raisons, Eva aussi eu cette penser, le baiser forcer en été la preuve.

fin

1er partie :

alors que notre compagnie se diriger vers l'île d'Oma, il eur quelque problèmes de provision (on se demande pourquoi !)
la carte leurs indica un ville du nom de Mélia, alors qu'ils arriver en vus des murailles de la ville, une troupe d'une demi-douzaine de cavaliers vint à leurs rencontre.

s'été des chevaliers Iops, leurs armures et les caparaçon de leurs montures été dorée, l'un d'eux portait un étendard représentent un grand oeil styliser couleur or sur fond rouge. certins d'entre eux portaient des écus portant se même oeil, le cavalier de tête portait une cape (portant toujour l'oeil doré), se fut lui qui prit la parole :

le Iop : Qui este-vous et que venez-vous faire à Mélia !?
Tristepin : je suis sir tristepin percedal, chevalier de l’ordre des gardiens de Shushu !
Rubilax : appeler-le Pinpin !
Tristepin : et voicie le shushu dont j'ai la charge, voicie Yugo, Evangelyne, Ruel Stoud et la princesse Amalia
le Iop : vous ne devriez pas étre ici !
Yugo : Pourquoi ?
le Iop : parce-qu'à Mélia, c'est la guerre !
Amalia : comment-ça ?
le Iop : le culte d'Ogrest posséde un autel secret à Mélia et plusieurs habitent on disparut ! mais le traitre qui nous as informer de la présence de l'autel à été tué avant de nous avoir dit ou il été ! les Derniéres Sentinelles s'oppose à Ogrest depuis son avénement et la ville est fouiller à la recherche de ses disiples et de l'autel !
Eva : nous ne somme pas lier au culte d'Ogrest. nous avons besoin de provisions et repos.

le Iop fit un signe de la main, et ses chevaliers mires pied-à-terre et fouillère les aventuriers. puis, après avoir constater que les compagnons ne porter rien de suspets remontére en selle et leur capitaine leur dit :

le Iop : vous pouvez séjourner à Mélia si vous voulez, mais sachez que l'oeil des sentinelles vous guette !

dit-il en montrent la bannière qui flotte derrière lui. puis les chevaliers repartir en direction de la ville.

Ruel : ça à l'aire sérieux leur histoire !
Yugo : c'est quoi le culte d'Ogrest, et les dernières sentinelles ?
Eva : les disples d'Ogrest enléves des personnes pour les sacrifier en l'honneur d'Ogrest pour hâter la venue du prochain cataclysme.
Amalia : et les dernières sentinelles sont des chevaliers qui ont jurer de protéger les dieux et les mortels d'Ogrest et de ses disiples.
Ruel : donc forcément, ils se tape dessus les uns les autres.

arriver dans la ville, l'ambiance été tendut : une centaine de chevaliers Iops et quelque sacrieurs portant l'oeil dorée fouiller les maisons, fouiller les passants, les intérrogers et sertain été arréter.

Tristepin : trouvons une auberge !
Ruel : et sans se faire remarquer de préférence.

dit-il en regardent un passant se faire rosser, mêtre à terre et menoter.

2éme partie :

les dernières sentinelles, aider par la milice locale, avait organiser des rafles dans tous Mélia, maisons et passants été fouiller, la citoyens qui hésiter ou bafouiller alors qu'on les interroger été arrêter. nos compagnons fure interpeller 2 fois, et ne s'en sortir que grasse à la ruse d'Evangélyne. Ils finir par trouvaient une auberge, et si installére. puis Yugo remarqua :

Yugo : quand le capitaine disait que s'été la guerre, y présenter pas !
Eva : Il faut se qui faut contre les disciples d'Ogrest.
Yugo : oui mais là... sa dépasse les bornes !
Pinpin : c'est le seul moyen de leur mettre le grappin dessus
Yugo : mais les 3 quarts des gens qu'ils arrêtaient sont innocents !
Eva : ils seront relâcher quand ils auront trouvaient l'autel, pour l'instant, il faut penser au quart restent
Yugo : A vous entendre, on diré que vous être de leur coté !
Ruel : nous somme de leur coté ! les disciples d'Ogrest se fonde dans la population, et les enlèves au fur et à mesure pour les sacrifier sur les autels.
Pinpin : et ils peuvent aller loin, tu n'as jamais entendu parler de la ville de Tridére ?
Yugo : non.
Eva : les habitants on refuser l'aide des dernières sentinelles, resultat : toute la population de la ville à peux-à-peux été sacrifier jusqu'à être vide !
Pinpin : et il ne se contente pas des sacrifices en masses, il encourage la mutiplication des créatures maléfiques, on dit même qu'ils fond des pactes avec des shushu pour les libérer des objets dans lequel ils sont enfermaient !
Amalia : je n'est plus fin, je vais me coucher.
Yugo : bonne nuit Amalia !
Eva : et le gros problème est qu'il sont partout ! quand j'avais 13 ans et Amalia 10, les habitants des alentours on mystérieusement disparut, 3 mois plus tard, les dernière sentinelles ont découvert un autel sous le château, et le grand prêtre été Platon, l'un des conseillés du roi !
Pinpin : la légende raconte que les dernières sentinelles seraient né de la frustration du monde lui même ! avant d'entrer dans l'ordre des gardiens, mon plus grand rêve été de les rejoindres, comme mes frères !
Ruel : tes frères sont des sentinelles ?
Pinpin : ouais ! et mon père l'été aussi ! Il disait que l'oeil des sentinelles été notre seul protecteur contre Ogrest, et le jour ou il le trouvera, les dieux serons vengées !
Ruel : ton père à l'air d'être un...

Amalia : A L'AIDE, AU SECOU... !!!

des que notre compagnie entendit Amalia, ils se sevérent d'un bons, les sentinelles qui se trouvaient dans la salle fire de même et se précipitaire vers la chambre de la princesse.

quand ils arrivéres ils virent 3 hommes portant Amalia et la faire passer par la fenettre, les 3 hommes été un osamodas, un énutrof et un homme blond, portant un pourtoi brun et un pantalon couleur crème.

l'osamodas lacha une voler de tofus sur les sentinelles et nos héros, et en profitére pour passer la fenetre. l'une des sentinelles souffla dans un siffler et l'instant d'après, toutes les sentinelles du secteur été au trousses des ravisseurs.

fin de la 2éme partie, la 3éme dans un instant.
3éme partie :

les raviseurs couraient tous en envoillent des floper des tofus pour ralentire les sentinelles, des cras, revétue toujour de cette même armure d'or tenter de les abatres, mais ils furent déconsentre par les oiseaux. Yugo, Eva, Pinpin et Ruel s'été joint aux cheavlier à l'oeil d'or.
pour barrer la route des disciples d'Ogrest, des chevaucheur de dragondindes fire apparition, en réponse, l'Enutrof envoilla sa pelle dans les pattes des monture caparaçoner, elle trébuchairent lourdement.
Yugo, avait contrie que les poursuivre ne server à rien, il utilisa ses portaille pour allait dans les ruelles et leur bloquer le chemin.
les raviseurs passére dans un tournant et fur perdut de vus, Yugo activa ses portails, et..... rien !
les disciples d'Ogrest avaient disparut, sans trasse, quand ils on été perdut de vue

sentinelle : on les as encore perdus ! mais comment ils fond !

dit le soldat en renguénent son épée, puis les sentinelles se dispairsére et repartir à leur patrouille.

Eva : vous n'allaient pas la laisser quand même !
sentinelle : on aimerait bien retrouver votre amie, mais regarder (il écarta les bras) vous les voillez ou vous !
Yugo : comment fond t'ils pour disparaitre comme ça !
sentinelle : c'est se c'on voudrait bien savoir !

puis il s'éloigna, laissent les compagnons à leur sort.
Eva s'éloigna pour qu'on ne la voie pas pleurer,Tristepin la suivie, Ruel chaircha une explication à la disparition des disciples.
Yugo par contre pensais au 3éme ravisseur, il avait quelque chose de familier, mais il ne savait pas coit.
il fut tirer de ces réveries par la poupée d'Amalia qui été venus attirer son attention, Yugo n'y fit dabord pas attention puis il pensa qu'elle avait peux-être vus ou été les ravisseurs

la poupée le conduisie devant une grille qui se prouvait sur le coté du chemin, mais elle été sélé, sans ouverture, sans porte, on ne pouvait pas y passer. mais son intuition lui disait que la poupée les avaient vus rentrer, peux importe commant.

Yugo : Pinpin, Eva, Ruel, vené voir !
ils virent
Ruel : quesqu'y se passe ?
Yugo : Amalia est là dedans !
Pinpin (en éxaminent la grille) : c'est pas possible, elle est seler.
Ruel : et aucun des disciple n'été un xelor
Yugo : la poupée les à vue rentraient la dedans, y faut y aller (dit-il en ouvrent un portail)
Eva : je suis avec toi Yugo, aprés tout on à rien à perdre !
Pinpin : j'ai encore une dette enver toi !
Ruel : moi je reste là pour faire le gaie.

sur ses mots, nos compagnons passaires la grille
4éme partie :

Yugo, Eva et Pinpin, flanquer de Az et de la poupée d'Amalia, pénètre de le souterrain et le suive pendant environ 5 bonnes minutes, puis tombe sur une salle qu'ils auraient préféré ne jamais voir :

il sagisser d'une imence salle ronde, entourait de gradin, comme les coliser romain (bon c'est pas Wakfu mais bon !) le long des murs et sous les marche des gradins, on pouvait voir des cachaux remplie de prisonniers, du plafond pander des lustres, mais surtout, des cages, assaient grande pour y faire entrer 6 dragondindes.
au centre des la piéce, sur un pied d'éstale, troner une grande table basse, recouvérte de jarre, coupe et autre résitiants remplie de liquide en tout genres. sous le pied d'éstale tréner toute sorte d'objets aillent apartenue au sacrifiers. l'autel été entourer d'une douzaine de gardes de 2m50, portant d'énorme armures ocres et armé de halbardes. sur les gradins, une foule de fidéles regarder d'un oeil gourmant l'autel.
nos hérots se cachére dériére le murrai qui entourer les gradins et aubservére, un homme revétue d'une robe pourpre (le gourous) et portant une dague sacrificiel dans la main s'avensa jusqu'à l'autel, Yugo le reconut tout de suite : s'été le 3éme ravisseur d'Amalia !

le gourous : que le sacrifice, commence !

une iopette fut amener vers l'autel, elle avait les mains lié dans le dos et marcher la tête haute, une lueur de défit dans les yeux, elle protait l'armure d'or des derniére sentinelles !
elle fut mise à genous devant l'autel, et lui béssére la tête jusqu'à se que sa gorge soit au dessus d'une jarre vide.

le gourous : que nos ennemie trépasse et que leur ame nourisse Ogrest ! (il amena sa dague jusqu'à la gorge de la iopette)
Pinpin : PRENER-VOUS EN A QUELQU'UN QUI PEUX SE DEFENDRE !!!
Eva : NON, PINPIN !!!

Tristepin sauta le murrai et coura vers l'autel en moulinent Rubilax au dessus de sa tête, Eva, qui en tentent d'arreter Pinpin c'été fait repérer sortie son arc.

le gourous : BLASPHEME ! LE TEMPLE ET PORFANER, MORT AU INFIDELS !!!

sur c'est mots, les disciples qui se trouvaient sur les gradins se jetére sur lui, Eva tenta de le couvrir, mais il y avait des Cras parmis les disciples, qui la teinre au silence, puis une Sram qui été apparue dans son dos et lui mis sa dague sous la gorge.
s'été le moment qu'attender la iopette pour passer à l'action, elle avait dissimulait que ses liens avaient été coupée, elle sésie le gourous pas le bras, le fit passer par dessus son épaule, le jetant de l'autre coté de l'autel, renversent plusieurs coupes au passage, elle se sésie de la dague que le gourous avait fait tombée et se jeta sur lui. se dernier se releva et invoca un portail qui renvoilla la sentinelle dans son cachaux.

Yugo n'ent revener pas, le gourous pouvait faire apparétre des portails, comme lui ! il conprenais maintenent comment ils fesaient pour passer la grille ! mais il fut tirer de ses penser en voillent Pinpin être désarmée et batu comme un prunier. le gourous dit allors :

le gourous : qu'on les méte en cage et que commence le rituel de purification !

ses fidéles fire se que l'on dit, ils mirent Eva et Pinpin dans une des cages qu'ils montaire au plafond et commenére des danse et des chants alors que le gourous prononcer les paroles rituel, Yugo prit les choses en main.

Yugo : toi Az, tu trouve Amalia, et tu aissais de la rassurais, toi (dit-il en désignent la poupée d'Amalia) tu reste là et tu vient me prévenir si y à du nouveau, moi, je revoie Ruel et on vas chercher les derniéres sentinelles.

fin de la 4éme partie
5éme partie :

Pinpin secouait les barreaux de la cage et brailler tant qu'il pouvait, Eva faisait les cent pas et réféchicer à comment sortir de là, puis y renonça et s'écroula contre les barreaux.

Eva : sa serre à rien de tant prendre à la cage comme ça.
Pinpin : t'as raison. mais y falait que je me défoule sur quelque chose !
Eva : puisqu'on vas mourrir, je pe...
Pinpin : quesque tu raconte ! on vas pas mourir, Yugo vas allait cherchait les derniéres sentinelles et leur mêtre une tolée !
Eva : il auraient dus être arrivaient depuis longtemps, je pense que Yugo à eu des problémes !
Pinpin : même si les sentinelles arrive en retard, le premier qui ouvre cette porte, je lui éclate la tête à main nus !

Evangelyne eu un petit rire, elle savait qu'il en était capable, mais qu'il disait surtout ça pour frimer.

Eva : tu te rapel d'Orion ?
Pinpin (en rougisent) : on peux parler d'autre chose, silteplaie.
Eva : je veux juste comprendre pourquoi tu l'as défier en duel, et si se que Rubilax m'as dit est vraie.
Pinpin : je l'ai défier pour une histoire d'honneur, et Rubilax n'as dit ça que pour me faire passer pour un imbécile !
Eva : vraiment ! et pour quel histoire d'honneur !
Pinpin : je préfaire ne pas en parler

Evangelyne comprie qu'elle n'obtiendrer rien de lui de cette façon, elle décida alors de ruser :

Eva : domage.
Pinpin : comment ça ?!?
Eva : j'ai toujour amais les histoire de chevalerie, les joutes entre 2 chevaliers pour l'amour d'une demoisselle ! les duel entre le chevalier noir et le blanc pour sauvais sa belle, enfain tu vois

Pinpin n'y comprenait plus rien, jamais Evangelyne ne lui avait parler comme ça, ne l'aivait regarder comme ça, avec se regard malicieux qu'il n'avait jamais vus des les yeux d'Eva ! et se n'été pas du-tout se qu'il penser d'elle. Puis il se mit à bredouiller :

Pinpin : ben... en faiteee, maitenent que tu le dit, heu.... Rubilax avait... peut-être, en partie raison, mais aussi en partie tord... et heu...
Eva : donc c'est se que j'ai dit ?
Pinpin : non ! pas totalement, mais heu...
Eva : donc je peux aussi oublier la fôret interdite, ou le bourg des 4 pattes et tous le reste

Tristepin été prit au dépourvue, il aurait voulut disparétre et faire comme si de rien n'été, son esprit carburer comme jamais (profiter du moment, ça arrive pas souvent y vas se claquer le nerone). Et il vit que Evangelyne avait l'aire de s'en amusser, son sang ne fit qu'un tour :

Pinpin : mais depuis quand tu t'y intéresse !!!

Evangelyne fut surprise de cette raiponse, puis réplica aussi sec :

Eva : parce-que je suis un minimaume conserner !
Pinpin : tu t'en ficher éperdument, tu me repousser sans sésse, tu m'insulter sans arret de cervelle de iop, et d'un coup, sous prétèctse qu'on vas mourrir, tu te passiones pour la chevalerie et tu joue avec mes nerts ! alors à ton tour, explique-moi se qui te prend !

Evangelyne se rendit compte maintenant que se qu'avait dit Tristepin été vraie, et elle se sentit honteuse, et baissa les yeux.
Pinpin se rendit compte à son tour qu'il y été allait un peux fort et tenta de la réconforter :

Pinpin : excuse-moi, je ne pensais pas se que j'ai dit, je suis le roi des cervelles de iop !
Eva : non ! c'est moi la cervelle de iop, et c'est à moi de m'excuser (elle releva les yeux vers Tristepin) je t'ai sans saisse insulter et je joue avec ton honneur, alors que je te doit la vie. je devrais être fière d'avoir la fine fleur de la chevalerie à mes pieds !

elle posa un baiser sur la joue de Pinpin
Eva : ça, c'est pour me faire pardonner d'avoir joué comme sa avec toi
elle lui en donna un 2éme
Eva : ça, c'est pour m'avoir sauvais des polteurs
puis un 3éme
Eva : celui là, pour m'avoir sauver de vampiro
puis un 4éme
Eva : celui-ci, c'est pour m'avoir choisie au concour des princesses
Puis un 5éme
Eva : et celui-là, pour soigner ton honneur que j'ai trahie

Pinpin été devenut rouge pivoine, mais il n'eu pas le temps de répondre : le rituel de purification été terminer et la cage déssander, Tristepin se posta devant la porte, pret à arracher la tête du 1er qui ouvrira la porte.

fin de la 5éme partie
voilas la derniére partie :

6éme partie :

le 1er disciple qui ouvrit la porte fut acceillit par le point de Tritepin, le second fut saisie par le cole, Pinpin fit un tour sur lui même et l'envoilla sur le 3éme , le 4éme tenta de lui donner un coup de gourdin, mais le chevalier le saisie par les poigner, le désarma et l'envoilla bouler, il voulut ramasser l'arme mais son regard se posa sur Evangelyne, la Sram qui l'avait prise la 1er fois été revenue et menacer d'égorger la Cra.
le iop fit un pas en arriére et se léssa emporter, se fut au tour d'Eva de passer à l'acte, elle saisie la bras de la Sram et la fit passer par dessus son épaule, elle s'écrasa lourdement au sol puis les disciples menacére de tué Pinpin (se qui calma les ardeure d'Eva, qui se laissa importer).
les compagnons et la iopette de toute à l'heure fur amenaient à l'autel ou le gourous s'excama :

le gourous : Ces infidéles on profaner notre temple ! Ogrest réclame leur sang ! (les fidéles hurlére à tout rompre, puis le gourous se tourna vers les 3 sacrifices) une derniére volonter avent de revoidre l'au-delà ?
la iopette : l'oeil de sentinelle te trouvera, ainsi qu'Ogrest, et se jour là, tu contrempras la définition du mots "soufrence"

piquer au vif, le gourous la saisie par les cheveux et passa sa dague sous son menton

le gourous : avant que tu ne te soit vidé de ton sang, tu aurra démender grace à Ogrest

puis, avant qu'il n'est acomplis sa besogne, une flêche lui empala le bras, lui fesent lacher son arme, tous les regards se portére sur la provenence de la flêche.

Un cra, portant l'armure d'or, flanquer de Yugo, Ruel et du capitaine Flark, derriére eux, une compagnie entiére de sentinelle, les armes à la main, et la flamme dans les yeux.

Flark : l'Oeil des derniéres sentinelles vous à trouvez !

sur c'est mots, les sentinelles se ruére dans la salle, en urlent des cris de guerres, les disciples d'Ogrest chargére à leurs tours.

le gourous disparue dans un portaille, laissent à leur sorts ses fidéles. dés le début du combat, les derniéres sentinelles prires l'avantage, elles étés mieux protéger, entrainer et discipliner que les partisans d'Ogrest. Les Cras des 2 camps s'échangéres des volées sucsécives de flêche, tendit que les chevaucheurs de dragondindes galoper dans la salle, piétinent les disciples qui avaient la mauvaise Idée de se trouver sur leur chemin !
pour faire sésser le carnage, les disciples, relachére des prisonniers et sans servir de bouclier humain. mais les prisonniers avait devans eux le seul espoir de ne pas finir sur l'autel, et se débater tant qu'ils pouvaient.

apres 5 minutes de combat, la victoire des sentinelle été total : la moitier des disciples avaient été capturé, un quard n'attaient plus de se monde, un autre quard s'été enfuit par un soutérein sous l'autel, la totalité des prisonniers avaient été liberé, et tous sela, avec des pertes minime !

Evangelyne, Pinpin et Amalia avaient été libérer, et aillairent demander des explications à Yugo
Amalia : Surtout, y fallait pas te précer !
Yugo : désoler, mais on à eu quelque problémes
Eva : comme ?
Yugo : quand on est sortit, les sentinelles nous on pris pour des disciples d'Ogrest, on à passer 3 quard d'heure en prison, puis y on bien voulut nous écouter, un autre quard d'heure pour leur expliquer, rassembler tout le monde et les faire passer par les portails pour passer la grille.
Ruel : t'aurait pus nous dire qu'ils été dur d'oreille tes frengins, Pinpin
Pinpin : bon, je vais chercher Rubilax et la carte et on file d'ici, cette endroi...BOUM !

Ils ragardérent d'ou venais se brut, c'été le capitine Flark qui brisait l'autel.

Yugo : bon ! se soir, c'est blanquette spécial Alibert pour tout le monde !

le soir venus, les sentinelles avaient relacher les inocents qu'elles avaient arréter et été partie avec les disciples captifs Yugo avait fait sa blanquette et toute la ville été en liéce. Sependant Yugo avait des doutes par rapport au gourous, il avait utiliser les même pouvoirs que lui. Mais se n’été rien à coté d’Eva et de Pinpin

Pinpin : puisqu’on va plus mourir, il faut considérer notre histoire dans la cage comme n’aillent jamais eu lieu ?
Eva : arrette de dire des iopries, mais pour l’instant il faut aider Yugo.
Pinpin : j’ai encore une dette enver lui, mais tu me promer qu’on en reparlera quand cette histoire sera terminer ? et aussi de ne plus refuser les baisser quand je te sauve la vie !
Eva : dans les histoire, c’est pas le genre de chose que les chevaliers demande, mais je te le promet. Je ne te repousrais plus.

fin

1er partie :

nos aventuriers sont en quête de l'île d'Oma, et leur route est encore longue. Ce matin là, le brouillard été dense, et il faisait froid, nos compagnons n'avaient qu'une idée, trouver une auberge, un repas chaud et une couche confortable, quand Yugo aperçus quelque chose sur le bord du chemin.
s'été un Féca, au sol et recrocvier sur lui même,il avait de longs cheveux blanc, il ne devait pas avoir plus de 16 ans, il porter une armure de cuir, un grand bouclier rond et une vouge (lance à fer long à 2 tranchants). il été blanc comme un linge, couvére de sang et de vissére, les lèvres violettes, le nez et les oreilles rougie par le froid, il toussait et avait du mal à parler et à respirer, il été si maigre qu'il semblait nager dans ces vêtements.

le Fêca :à boîre... queuf, queuf, de l'eau...

Yugo se précipita sur le sac de Ruel et en sortit une couverture, une outre d'eau et de quoi manger. le Fêca se jeta dessus comme si s'été la dernière chose qu'il n'aurait jamais. il faî s'étouffer tant il manger et buvez vite.

Amalia : il est pire que Pinpin !
Eva : quesqu'y à bien pus lui arrivait pour être dans cet état ?
Ruel : vous croyez qu'il à de l'argent ?
Yugo : quesqu'y t'es arriver ?

le Féca tenta de lui répondre, mais il été bien trop faible et s'endormir. Pinpin regarda la carte et dit :

Pinpin : y a un village pas loin, si on le porte jusqu'à là-bas, on trouvera sûrement un éripsa pour le soigner.

Pinpin regretta ces mots, car se fut à lui de porter le Féca, Yugo été tros jeune, Ruel, tros vieux et son code d'honneur lui interdisez de laissait Eva ou Amalia le porter. Mais lorsqu'il le leva, li remarqua que le Féca été recrocvier sur une énorme couronne, bien tros grosse tour la tête de qui que se soi. Ils ne pouvairent pas s'en encombrer et la léssére là.(au grand désestoire de Ruel)

Arriver au vilage, ils trouvérent une éripsa qui accépta de s'occuper du Fêca. 2 jours plus tard, l'adoléssent reveint à lui :

le fêca : ou suis-je ? qui êtes-vous ? (en désinient nos hérots) ET OU EST MA COURRONE !!!
Yugo : calme-toi, nous somme ici pour t'aider. quel est ton nom ?
le Féca : je m'appelle Tirion, écuiller du chevalier Carmenne, enfaint... je l'été.
Pinpin : t'as eu chaud tu sais, si on avais pas été là, tu aurrais finit congeler !
Tirion : merci, mais ou est ma couronne ?!
Amalia : on à dus la laisser là ou on t'as trouvaient. Elle été tros encombrente.
Tirion : il faut allait la chercher !!!
Eva : doucement ! (en le ralongent de son lît) tu vas commencer par nous dire comment tu t'est retrouvais dans cet état ?
Tirion : c'est une longue histoire.
Yugo : tant mieux ! j'adore les histoires !

fin de la 1er partie
2éme partie :

Tirion s'assit dans son lît, et commença son histoire :

Tirion : Je suis né à la cour du roi Fêca Elnarade le protécteur. dans une famille de serviteurs, à 8 ans, je suis engager comme doméstique personnel de la princesse Erouana, je devais renger sa chambre, faire son lît, joué avec elle, vous voyer ? vers l'age de 11 ans, je me suis enfain rendut à l'évidence que j'été amoureux d'elle, mais en tant que domestique, je n'avais pas le rang de l'aimé, puis je me suis souvenue des vieux contes d'on elle rafoler, et je me suis dit que si je réucisser un acte sufisament héroîque, elle me vérer enfain !

avec l'aide de quelque amis, j'ai réussie à avoir sufisament d'or pour me payer ces armes (dit-il en désinient sa vouge et son bouclier qui reposer contre le mur de la salle) et je suis partii à l'aventure, sans autre but que de vaincre les plus férocesse créature que je rencontrais et ramenais mes trofers à ma dame !

et j'été mal partie, un mois aprés mon dépars, j'avais enféner défaite aprés défaite, même contre les plus faible ennemie, passant à chaque fois à 2 doits de la mort, j'allais remoncer quand je suis tombait dans une embuscade de brigants, je n'avias plus un seul kamas et il fur si frustrer qu'il m'aurrait tué si le seigneur Carmenne, un chevalier iop, n'été pas intervenue, il mit les brigants en déroute et me demanda commen j'étais arriver là. je lui est raconter toute mon histoire et il contrie ma déprésse.

il me prit comme son écuiller et m'ensénia les bases du combat, en retour, je lui est aprit à écrire et à lire. bientot, je fut enfain le guerrier que j'avais voulus être. Puis arriva le jour ou nous avons sauvé un vilage des phoreurs, les paysans nous expliquére qu'ils les attaquer réguliérement, il contée avant sur des mercenaires Enutrof pour les défendre, mais ils n'avaient plus de coin les payer.

moi et mon maître avons allors déssider de déssendre dans les galeries des phoreurs et d'aller tué le phoreur royal qui les commanders, nous somme décendut, notre voyage dura 3 semaines, nous aitions sans saisse attaquer par les montres qui tenter de défendre leur chef, nousnous nourrisions de se que nous tuions, quand nos torches se sont consumer, nous avons dut continuer dans le noir compler.

mais nous l'avons trouver, et nous l'avons afronter, et vaincue ! mais mon maître fut tuer dans le combat, j'ai donc prit la courrone du phoreur royal et suis remonter à la surface, mais le chemin du retour fut bien plus ardut, les phoreurs s'été distairser et je n'avais plus rien à manger, mon eau se fit plus rare aussi. finalement j'ai réussis à en sortir et j'été décider à retrouver ma princesse, et de lui ofrire la couronne du phoreur royal, mais ma fatigue et le manque de nourriture m'enpécha de continuer, j'allais mourrir, quand vous êtes arriver et m'avais sauvais.

Yugo : c'est pas croyable ! Et c'est pour ça que tu tener tant à cette couronne ? pour pouvoir retourner dans ton chateau avec un cadeau pour ta princesse ?
Tirion : oui ! je suis allais jusqu'au centre de la terre pour elle, et maintenant, je n'est à nouveau rien !
Pinpin : on peut toujours aller la rechercher !
Ruel : vue la valeur que sa a, faut pas se faire d'ilusion, quelqu'un l'as déjà ramasser ! je vous avais dit de la prendre ! maintenant il à l'aire de coit !
Eva : désoler, vraiment. nous aurrions dus nous doutaient de la valeur qu'elle avait à tes yeux.

Yugo sauta à pieds joint sur le lît, et dit :

Yugo : on vas allais la voir ta princesse, et tu lui recontera ton histoire, sa sufira emplement pour l'impretionner
Tirion : mais je n'est plus de preuve, je suis bon pour érrai à nouveau à la recherche d'un nouveau trofer.
Yugo : pas la paine on te dit, nous ! on est tes témoins
Tirion : mais vous n'aitiez même pas là !
Eva : vut à coit tu ressembler quand on t'as trouvait, y à pas besoin d'être présent !
Yugo : alors on est partie

fin de 2éme partie
3éme partie :

nos hérots, acompagner de leur nouvel ami, se dirige vers le chateau dit "des cent reliques" car, étant la demeure du roi Féca, il regorger d'objets dont ils avaient la charge. quand ils arrivérent devant l'imposente forteresse, ils furent époustouflé :

à l'interrieure des murailles on pouver voir de nombreuse et incroyablement hautes tours, brillent d'un éclat d'argent, au milieu de ces tours, dérriére les 3 murailles de la ville se drésser la citadelle du roi Elnarade, bien plus hautes et plus imposente que n'eimporte laquelle des tours de bonta, ou de quelque soit la ville, sur chacune des tours été draisser un étendare représentent l'écu Féca, synbole des protecteurs Féca et du roi. la ville elle même s'étender sur des lieux à la ronde. les murailles été sufisament haute pour disuader n'importe quel des invaîseurs, tout en étent assait basse pour dévoiller les imences demeurs et les sonptueux jardin c'abriter la ville.

Amalia : c'est immence !!!
Tirion : bienvenue chez moi ! même si sa vas faire 5 ans que je ne suis pas revenue.
Yugo : comment on fait pour s'y retrouver là-dedans !?!
Tirion : on s'y abitut, bon on vas pas rester comme sa devans les portes !
Ruel : t'as raison, y à peux-être des des kamas à se faire ! ça doit regorger de crapule en tout genre, et des contras qui vont avec !

ils se présentére à la porte de service du palais
Yugo : excuser-moi, mais nous avons besoin de parler au roi
le garde : le roi à autre chose faire que de resevoir des curieux
Tirion : je suis Tirion, j'ai travailler ici il y as 5 ans, je voudrais juste revoir mes parents et mes amis.
le garde : et les autres ?
Tirion : ils sont avec moi.

les gardes les laissére passer, Tirion leurs présenta ses parents et ses amis, puis leur demanda si le roi resevait aujourd'hui, ils lui dire que le roi été en voyage au chateau Sheran Sharm. et qu'il reviendrer dans une semaine

Pinpin : bon ! tu nous la présente t'as princesse
Yugo : qu'on puis lui venter tes explois !
Tirion : à cette heure ci, elle doit être encore coucher.
Amalia : il a dit que ton roi été au chateau Sheran Sharm c'est ça ?
Tirion : oui, pouquoi ?

Amalia regarda Evangelyne d'un aire inquier, elle avais oublais de dire à Tirion qu'elle été la princesse Sheran Sharm.
Eva comprie se qu'elle lui disais par se regard, elle avait peur que le roi Elnarade appréne sa disparition et ne la renvoie à son pêre des qu'il la saurais entre ses murs !

fin de la 3éme partie
4éme partie :

la princesse Erouana été en treint de se faire pégner quand arrivére Pinpin, Tirion, Yugo, Amalia, et Eva (Ruel été en ville à la rechére de pigeons à plumer !)
Pinpin comprie pourquoi Tirion s'été donnais temps de mal, la princesse été manifique, elle avait les cheveux longs d'un blanc imaculer (comme toute les Fécas), les yeux d'un gris si profond, qu'ils semblaient vous pénétrez l'ame, elle avait une démarche sur et cocaite, sa robe bleu et blanche sembler flauter autour de sa silouéte parfaite.

Yugo : bien le bonjour princesse Erouana !

la princesse les regarda et sembla étonner

Erouana : nous nous connaissons ?
Yugo : nous non ! mais lui si ! (en désinient Tiriron)
Erouana : vous êtes ?
Tirion : Tirion, vous vous rappelez ? il y a 5 ans.
Erouana : A oui ! selui qui à voulus partir à l'Aventure ?
Yugo : et vous devinerez jamais se qu'il a fait (Tirion se mie à rougire)
Erouana : non, mais vous allez me le dire !
Yugo : il est allait dans les entrailles de la terre pour y afronter un phoreur royal !
Pinpin : il est devenue l'écuiller d'un noble chevalier, avec qui il à tuer se phoreur !
Yugo : il à fahi mourrir plusieurs fois, et en est resortie avec la couronne du phoreur !
Erouana (avec un regard amuser) : et ou est cette couronne ?
Eva : par notre faute, il l'as perdue, mais nous l'avons vue, et nous somme ici tour en témoinier.

Erouana regarda Tirion dans les yeux, et avec un regard amuser, lui demanda :

Erouana : et pourquoi avoir fait cela ?

Tristepin donna un coup de coude au Féca, qui répondit avec géne :

Tirion : pour vous l'as ramener, et gagner votre resper !
Erouana : vous l'aviez déjà ! vous êtes sur que c'est pour cela ?
Tirion : et... ( Pinpin lui donna un autre coup de coude et lui fit un clin d'oeil) vot...
Erouana (avec un aire plus sérieux) : votre quete à été vaine écuiller !
tous le monde : QUOI !!!
Erouana : si tu t'été tenue au courent, je suis promise au prince Dyalon Sheran Sharm, ("mon frêre" pensa Amalia), c'est pour cela que le roi est au chateau Sheram Sharm, ensuite, les écuillers n'ont pas le rang social de me copoiller, pour finir, je te coner depuis que j'ai 7 ans, et je sais que tu n'est pas capable de faire du mal à une mouche, mais mentir, ça, tu en est capable !

Tirion sentit son coeur se brisait, il avait laisser tout se qu'il avais pour se faire renvoiller comme on renvoit un serviteur, "se qu'il été" se dit-il, il partie la tête basse.

Tirion : au moins auraige éssailler.

il se retira, suivie de Eva, Pinpin et Amalia. Yugo lui resta et envoillia à la princesse :

Yugo : il à tenter l'impossible pour vous, courrue mille et un dangers dans l'éspoir de que jour vieindrer, et vous le rejeter
Erouana : c'est plus compliquer que cela !
Yugo : non ! vous render sa compliquer, de toute façon, vous ne le méritier pas !

puis il partie à la suite de c'est amis

fin de la 4éme partie

voilat la 5éme partie de mon histoire :

durent les 3 jours qui suivir, nos héros prire la vie du bon coté, Ruel se remplissez les poches à vue d'oeil (il avait attraper des dizaines de criminels des environs, et escroquer la moitier de la ville ), Pinpin passer son temps chez les armuriers des environs et Amalia faisait du shopping à longueur de journée, suivie (à contre coeur) par Evangelyne. Yugo aussi passer ces journée en ville.

cependant, ils été également tous embêter par Tirion, depuis ces retrouvailles avec la princesse, il n'été pas sortie de sa chambre, et passer son temps assis sur son lit, à se regarder tristement dans la lame de sa vouge (hésitent à s'égorger avec) tous ces amis et ces parents avaient tentaient de la consoler, mais en veint.

cependant, nos héros savaient qu'il faudrait reprendre la route, l'île d'Oma été encore à plusieurs semaines de marche, et Amalia ne tenez pas à se retrouver nez-a-nez avec son frère. mais elle avait peur pour Tirion, ci il ne retrouver pas le moral très vite, on le retrouvera rapidement sa vouge au travers du corps. Aussi, elle décida de tenter d'aller le voir avant leur départ :

Amalia : je peux entrer ?
Tirion : bien sur.
Amalia (en s'asseyent à coté de Tirion) : il ne faut pas en vouloir à Erouana, le rôle d'une princesse, selon les roi, c'est de faire pot de fleur jusqu'à l'âge de se marier. Puis lui faire les petits enfants qu'il attend !
Tirion : je ne lui en veux pas, et j'étais la quand on l'as élever, je savais déjà tous ça.
Amalia : alors pourquoi tu reste assis là, la vie et belle ! il faut en profiter un maximaume !
Tirion : elle été mon seul but dans la vie. j'ai tous abandonner pour elle !

Amalia comprit se qui lui arriver, il avait tous laisser en plans pour s'acheter des armes et partir à la recherche d'un trophée pour Erouana. elle ne pus s'empêcher de se sentir honteuse, s'été en partie à cause d'elle qu'il été bredouille.

Amalia : aller, arrête de te mettre dans cette état, oublie-la et vas voir ailleur, le monde est vaste, il y a bien d'autre jeune femme qui sont prête à te tombait dans les bras sans que tu n'est à risquer ta vie pour autant ! regarde Tristepin, il accumule les échec avec Eva, il garde pourtant le sourire !
Tirion : même si se que vous dite été vraie, je reste un écuyer sans maître ni terre, condamner à éraie sans but ni argent !
Amalia : c'est le fait d'être un écuyer sans maître qui vous mais dans cette état ?
Tirion : entre autre

Amalia bondit sur c'est pieds, elle avait une idée.

Amalia : je peut remédier à ça, donne-moi ta vouge.

Tirion paru étonner, il leva les yeux de sa lame et lui demanda :

Tirion : qui êtes-vous pour si bien connaître la vie de la cour ? et que contez-vous faire avec cette arme ?
Amalia : donne-là moi et tu verras bien ! je suis Amalia Sheran Sharm, fille du roi Sheram Sharm.
Tirion : vous êtes la princesse Sheram Sharm, la soeur du prince Dyalon, qui vas épouser Erouana !
Amalia : oui, c'est moi, et nous devons partir avant son arriver, je me suis évader avec Evangelyne, ma damenoiselle de compagnie, et je préfère être loin lorsqu'il arrivera !

Tirion lui passa sa vouge en disent :

Tirion : dans se cas parter ! je garderais secret votre présence ici, je vous doit bien ça !
Amalia : avant, laisser-moi faire cela, à genoux écuyer ! dit-elle en prenant la vouge

10 min plus tard, Tirion sortie de ça chambre, Amalia été déjà partie depuis 5 min quand Eva été venu la chercher. et il allait suivre les conseil que lui avait donner la princesse : reprendre la vie du bon coté.
mais à paine eu t'il traversé 2 couloir à la rechercher d'Amalia (il voulais la remercier) qu'il entendit :

Une voix : tu sais que tous les Enutrofs de la région sont à ta recherche ! Pêre ne vas pas être content de te revoire aprés ta fugue !
Amalia : Dyalon, dit à tes hommes de me lâcher ! je ne rentre pas au château ! Sadida lui-même ma indiquer la route à suivre !
Dyalon : et moi je vais te montrais la route à suivre pour rentrer ! gardes amener la avec sa dame de compagnie à la tour sud, on les ramènes après les fiançailles !

Le roi été en avance, et le prince avec lui, Tirion réfléchie un moment puis s'exclama :

Tirion : Tristepin !

puis il courut à la recherche du chevalier Iop, il avait une idée, mais il falait être 2.

Fin de la 5éme partie
6éme partie :

Tirion courait comme une flèche a travers la ville, en hurlent le nom de Tristepin, il le trouva dans une armurerie, entrain d'admirer la collection d'épées du marchant

Tirion : Tristepin ! les filles ont des problèmes !

Tristepin dégaina Rubilax et se précipite dehors

Pinpin : quesque qui se passe ! quesqu'elles ont !
Tirion : Dyalon est en avance ! il les a enfermer dans la tour sud !

Tristepin voulut courir à la tour, mais Tirion l'arrêta.

Tirion : j'ai un plan, mais y faut être 2.
Pinpin : je t'écoute

Dyalon été dans la cour du château avec Erouana, ils flâné à 2 dans les jardin, parlant de chose et d'autre, Tirion, embusquer non loin, les regarder avec un certain dégoût, "c'est pour lui qu'elle m'as refuser" se dit-il en soupirent.
il attendit qu'ils soit plus prés puis apparue sur le chemin sans encombre, sa vouge dans une main, son bouclier dans l'autre et se posta devant eux.

Dyalon : auriez-vous l'obligeance de nous laisser passer
Tirion : passer à coté.
Erouana : je t'es dit se qu'il en été Tirion, inutile de t'obstiner !
Tirion : ce n'est pas pour toi que je suis là !
Dyalon : de quel droit la tutoyez-vous !
Tirion : je suis ici pour vous défier Dyalon Sheram Sharm (il pointa sa vouge sur lui et reprit) accepter ou refuser !
Erouana : un écuyer n'as pas le privilège du défit !
Tirion : mais le chevalier si !

Erouana prit un aire étonner, Dyalon resta les bras croiser, le fusillent des yeux.

Erouana : tu ment !
Tirion : un chevalier ne ment pas, j'ai été adouber chevalier il y a une heure par la princesse Amalia Sheram Sharm, et c'est à elle que je dédis se duel !
Erouana : mais...
Dyalon : laisser. alors, ma soeur t'as adouber ? elle aura décidément fait toute les bêtises qui lui passe par la tête
Tirion : accepte ou refuse !

Dyalon écarta la lame de la vouge de Tirion et demanda :

Dyalon : quels son les thermes du duel ?
Tirion : si je gagne, tu doit t'engager à la libérer, elle et sa dame de compagnie, et à saisser de les persécuter.
Dyalon : et si je gagne ?
Tirion : vous ferez se que bon vous semble de moi !
Dyalon : j'accepte !

Dyalon fit alors pousser un amas de ronces, sur lequel il se percha, puis déchainé ces ronces sur le Féca.
Mais Tirion avait de la ressource, il avait appris le combat d'un Iop, il en utiliser donc les capacités iop avec ses celles des Féca. il oposa une protection à toute épreuve aux ronces, pour ensuite les coupais nette. le duel avait commencer !

dans la tour sud, Amalia été en larme, elle préférer mourrir que retourner au château, elle avait jurait à Sadida d'accomplir la professie qu'il lui avait donner. Eva, quand à elle, été asise sur le lit, a tenter de la consoler.

Eva : allons Amalia, ne vous métez pas dans cette état, se n'est pas si terrible
Amalia : j'ai jurais d'aider Yugo à retrouver sa famille, et se n'est pas mon frêre qui m'arrétera !
Eva : non il ne nous arrétera pas, et puis, les autres vont venir nous aider !
Amalia : mais...

Eva fit signe à Amalia de se paire et d'écouter, elles entendire des bruits de la couloir, on se batter dehort, puis Rubilax traversa la porte, la fandent en 2. Tristepin entra dans la salle avec le sourrir au lêvre, derriére lui, une demi-douzaine de garde hors-combat

Tristepin : coucou les filles ! je vous est manquer.
Amalia : tu peu pas savoir à quel point, s'écria Amalia en se vetent dans ces bras.

Fin de la 6éme partie
7éme partie :

Eva : contente de te voir Pinpin.
Pinpin : bon ! On à pas beaucoup de temps ! Y faut y allait
Amalia : les autres ne sont pas avec toi ?
Pinpin : Ruel et Yugo déménage nos affaires dans une auberge, prés de la porte. Tirion est allait défier Dyalon pour attirer les regards sur lui tendent qu'on repart.

Amalia fut épouvantée :

Amalia : il a défié Dyalon ?!?

Pinpin fit oui de la tête

Amalia : mais il va le tuer !
Pinpin : bien sur ! Dyalon n'avait qu'as resté discret !
Amalia : non ! C’est Tirion qui va se faire tuer ! Y faut allait l'aider !
Korac : personne ne vas nulle par !

Pinpin, Eva et Amalia se tournèrent verre l'entrer de la pièce, un pandawa, portent une hache dans une main, et terminent sa chopine de l'autre, il mesurer 1m 90, il été torse nue, et avait un corps d'athlète.

Pinpin : qui c'est lui ?
Amalia : c'est Korac, le garde du corps de mon frère.
Korac : d'ailleurs, il va être furax quand il va voir que le Féca n’a pas respecté les règles du duel !
Pinpin : nous serons loin quand il s'en apercevra !
Korac : non, pas très, vu que tous le monde reste ici.
Pinpin : est qui va m'empêcher de partir ? Toi !
Korac : précisément !
Amalia : fait gaffe Pinpin, il est...

Elle n’eut pas le temps de finir se phrase, que Pinpin s'été déjà jeter sur le pandawa, et... BAF ! Il fit le chemin inverse la tête la premier.

Amalia : ...le meilleur guerrier du château Sheran Sharm.

Termina Amalia, Pinpin se releva avec quelque courbatures puis ressauta sur le pandawa, il fut reçu par son point et renvoyer au fond de la pièce, il se releva, retenta, et eu le même résulta.

Korac : t'en à assez de prendre des baffes, ou t'en veux encore !
Pinpin : c'est à ton tour d'en prendre !

Puis il retenta encore une fois, cette fois, il eu la présence d'esprits d'esquiver le coup, mais le champion du roi Sheran Sharm fit un tour sur lui même, et la puissance du coup rater revient, Pinpin se reçu le plat de la hache dans la figure.
Il recula de trois pas, cracha une dent puis s'effondra molment au sol, Ko

Korac : bon, si j'ai bien compris, c'est à moi la besogne !

Sur ces mots, il s'avança en direction du chevalier, et leva sa hache, prêt à le décapiter.

FIN de la 7éme partie
8éme partie :

Korac s'apprêter à achever Pinpin, mais sa hache se heurta à Rubilax, Korac leva les yeux pour voir Eva, et vue son regard, elle été pas contente.

Eva : c'est indigne de toi t'en prendre à un homme qui ne peux plus se défendre !
Korac : il à violer les lois de la chevalerie ! cet acte doit être punie !
Eva : la peine de mort n'est pas le chatiment de ce genre d'acte, il doit être exiler !
Korac : si je le laisse partir, Dyalon me tura !
Eva : et si il n'est pas exiler, c'est moi qui te tue ! t'as le choix !
Korac : Ecartez-vous, je n'est pas le droit de prendre les armes contre les dames de la cour !
Eva : je ne suis pas dame de la cour, je suis damoiselle de compagnie, vous pouvez lever la main sur moi !

Sur ses mots, elle écarta la hache du pandawa, et saisie Rubilax à deux mains, une lueur de défis dans l'oeil. Korac baissa sa garde, soupira et dit :

Forac : soite, j'expliquerai tout sa au prince.

il leva sa hache, Eva se prépara à parer le coup, mais Korac ne termina pas son geste : Amalia s'été mit entre les 2 et hurla au guerrier :

Amalia : elle m'est pas dame de la cour, mais moi si ! si tu veux la combattre, il faudra me tué d'abord !

Korac bessa sa hache, se passa sa main sur le visage avec un aire énerver, puis, sans que rien n'est pus la prévenir. il la gifla si violament qu'il l'envoyât de l'autre coté de la salle, leva sa hache et frappa d'un coup d'estroc, Eva para le coup, mais il fut si violent, quelle du maitre un genoux à terre si elle ne voulait pas se faire briser les poignées. puis du rouler sur le coté pour esquiver un second coup. elle s'attrépa à riposter quand Korac, étend juste à la bonne hauteur, lui asséna un coup de pied magistrale, lui faisant lâcher Rubilax et l'envoyant à coté de Tristepin, toujours dans les vapes.

Amalia (en se relevant et en se frottant la joue) : Korac ! tu es chevalier de la maison Sheran Sharm et champion de mon pêre, comment ose tu porter la main sur ta dame et contester ces ordres !
Korac : je ne ressoie mes ordres que du prince !

Korac leva sa hache, pour tenter de l'arrêter, Amalia lui envoya sa poupée, il s'envoilla valser d'une bafe. à se moment là, Pinpin se réveilla est vue Korac au dessus d'eux, lui et Eva se sérére l'un contre l'autre et férmére les yeux, attendent le coup de grasse.

allor que Korac abesser son arme, un portail se matérialisa devant lui, emporter par son mouvement, le champion y passa, la sortie du passage magique, qui déboucha dans l'escalier.

Yugo : allors, on s'amuse sans moi ici

Fin de la 8éme partie

9éme partie

Pinpin : encore une fois, je te doit la vie !
Eva : merci Yugo.
Yugo : pas de coit ! mais on feraient bien d'y aller, votre ami risque de ne pas être content quand y vas remonter !
Amalia : et Tirion ?
Yugo : je vais l'aider, vous, vous allaient retrouver Ruel à l'auberge, elle est juste en face de la porte de la ville, c'est le "bouftout bourer".
Amalia : quel nom charment !
Yugo : c'est Ruel qui à choisie.

Yugo fit aparétre un portail qui donna dans une ruelle, Amalia, Eva et Pinpin se dirigére alors vers l'auberge que leur avait indiquer Yugo. une fois arriver, il trouvérent à l'une des table, en train de jouer au poker.
Amalia alla attendre Yugo dehort, Eva alla rassembler ces affaires et Pinpin partie on ne sait ou. 10 min plus tard, il fit sont apparition dans la chambre d'Eva.

Pinpin : heu... Eva
Eva : oui ?
Pinpin : tu te rappel mélia, notre distution dans la cage du culte d'Ogrest et tout sa.

Eva crut contrendre, elle soupira, eu un petit sourire et s'avança vers Tristepin, mais Pinpin mis sa main entre leurs 2 visages et dit :

Pinpin : non, cette fois si, c'est toi qui m'as sauver.
Eva : non, c'est Yugo qui nous as sauver.
Pinpin : oui, mais si tu n'été pas intervenue, je ne serais plus de se monde.
Eva : dit-moi se que tu as derriére la tête, sa ira plus vite.

Pinpin, lui montra alors se qu'il cacher derriére son dos, c'été un arc composite, avec des renfores en cuivres autour de la poigner et aux extrémités. il le lui tendit.

Pinpin : je sais que tu as terdue le tien, et j'ai repérai celui-là, j'ai pensais qu'il seré bien.
Eva (en prenent l'arc) : heu... merci

elle l'examina d'une main d'expérte, il été moins bien que l'ancien, mais il rester une bonne arme. Pinpin tourna alors les talons et sortit de la chambre. laissent Eva avec ses penser. elle réfléchie pendent 30 sec, puis marmona entre ses dents :

Eva : ho, et puis zut ! (tout haut) Tristepin !
Pinpin (en se retournent) : oui ?
Eva : je voulais te remercier, cet arc est superbe, et... (elle rougit)
Pinpin : et quoi ?

elle rougit encore puis, sauta au coup de Tristepin, et lui déposa un baiser sur la joue. Pinpin parru interloquer, puis ils entendirent lui bruit distinctif des portail de Yugo.
ils se précipitére dans la grande salle et le virent tout énerver :

Yugo : y faut y allaient, Dyalon à mis la moitier de la ville à nos trousses !
Ruel : comment ça ! j'allais raflais la mise !
Amalia : et Tirion !
Yugo : il à d'autre probléme à régler, tout le monde dehort !

Fin de la 9éme partie
10éme partie :

nos hérots sortirent en courent, et une fois dans la rue, ils remarquèrent les dizaines de gardes qui été à leurs trousses, ils passérent la porte et pendant un quard d'heure, ils courrurent dans les campagnes, devant parfois se tailler un chemin dans une troupe de soldats (Eva à eu l'ocation de tester son nouvel arc) finalement, ils finirent par enfain semer leurs poursuivent et reprendre leur soufle.

Amalia : bon ! maintenant, tu peux nous expliquer se qui c'est passer Yugo !
Yugo : Tirion à défier Dyalon en duel dans la cour du château pour permettre à Pinpin d'allait vous sauvez, vous savez déjà se qui c'est passer, mais dans le Duel, votre pandawa est venue prévenir Dyalon de se qu'y c'est passer. Le roi été là et à dit que Tirion n'avait pas respécter les régles du duel. et il l'as banie, je suis arrivé à se moment là.

Amalia eu l'air honteuse, c'été à cause d'elle que Tirion été désormais déraciner

Yugo : puis Dyalon c'est mis en colère et à envoyer tout se monde à notre poursuite.

Yugo tira de sa poche une lettre et la tendit à Amalia :

Yugo : Tirion m'as dit de te donner ça avant qu'on le maite dehors.
Amalia : merci Yugo.

elle ouvrit la lettre et la lue, plus elle avancer, plus elle rougiser, puis quand elle eu finie, elle mit la lettre dans son sac

Pinpin : alors, sa raconte coin ?
Amalia : rien qui te concerne !
Yugo : allait, dit nous !
Amalia : sa ne vous regarde pas !
Ruel : seréce les déclaration de notre baut chevalier ?

Amalia passa au rouge pivoine mais Eva intervent :

Eva : si elle dit que sa ne vous regarde pas, se que sa ne vous conserne pas ! un point c'est tout !

les autres se turt, plus tard dans la soirée, Amalia s'été mise en retrait pour relire la lettre, Eva vient la voir.

Eva : alors, que dit'il ?
Amalia: tu vas pas t'y mètre toi aussi !
Eva : non non ! mais bon, vous pouvez tout me dire à moi.

Amalia réfléchie 2 min, puis dit :

Amalia : seulement si tu me dit ou tu as eu ton arc !
Eva : ah ! tu as remarquer ? bon, c'est Tristepin qui me l'as aufaire.
Amalia : j'en été sur !
Eva : de coit ?
Amalia : qu'il te trouver à son gout !

Eva rougit puis demanda :

Eva : et sinon, sa raconte coit cette lettre ?

Amalia la lui tendat et elle lue :

" Princesse Amalia, je suis désoler de ne pas vous avoir reprise dans les régles de la chevalerie, mais je n'avais aucune chance contre votre frêre, je vous remairsis du fond du coeur de m'avoir adouber, désormer, je suis chevalier érant, mais d'ici quelque anées, je retournerai au château Sheram Sharme, et je prendrai mas revanche sur le prince, j'éspére vous y trouver, mais ne vous retrouverai qu'avec les cornes du plus puissant des chefs de guerre bouftout ! "

Fin de l'histoire

l'archipel de Gorgorague
1er partie :

nos courageux aventuriers cherche à rejoindre l'île de Lirine, dans l'archipel de Gorgorague, par delà la mer Tiriene, ou ils pensent y trouver une porte zap qui les amènera directement à Oma. :

Ruel (en regaredant la carte) : bon ! c'est là que sa devient compliquer !
Yugo : pourquoi ?
Amalia : la mer est infester de pirates de Gorgorague, on dit qu'ils pillent régulièrement la région, il faudra trouver une marin qui accepte de nous faire traverser malgré le danger.
Yugo : et personne ne fait rien pour les arrêter ?
Eva : si, les rumeurs disent que les pirates seraient des disciples d'Ogrest.
Pinpin : et là ou il y a des disciples, il y a les dernières sentinelles.
Ruel : ah... je les avaient oublier cela !
Yugo : mais mon petit doint me dit que t'as pas oublier leurs armures d'or !

quand ils arrivèrent à Kabilo (un petit port de commerce) ils se rendire compte de la situation, le petit port paisible avait été transformé en fort militaire, le village avait été fortifier, une dizaine de navires de guerre été stationner dans le port, ils porter sur la voile l'oeil d'or sur fond rouge. les auberges avais été convertie en caserne, les entrepôt, en armurerie. de puissant engins de guerres, des mangonaux et des baliste avait été installé sur les places du port. toutes les portes été garder.

Yugo : et bien, sa rigole pas !

le groupe arriva à la porte ouest, ou 2 iops en uniforme (l'armure d'or et le bouclier avec l'oeil des sentinelles) monter la garde.

Ruel : bon soir messieurs, nous voudrions passer la nuit dans cette ville ?
Iop : désoler, l'axer est interdit aux civiles, sauf sous autorisation spécial.
Amalia : nous voulons juste un endroit ou dormir et quelques provisions.
Iop : vous trouverez un autre village à 2 lieux à l'ouest.
Yugo : mais c'est de la que nous venons, nous voulons revoidre l'archipel de Gorgorague au plus vite !

les gardes le regardèrent d'un drôle d'oeil, ils consultèrent du regard, puis l'un d'eux leurs dit :

Iop : je vais vous présenter au capitaine, suivez moi.

nos compagnons le suivirent jusqu'à un petite villa, au centre de la ville, ou ils furent présenter au capitaine Radrile (un Féca) et à son aide de camp, le lieutenant Triol (un Pandawa)

Radrile : que se passe t'il.
Iop : ils disent vouloir rejoindre l'archipel
Yugo : nous nous rendons à l'île de Lirien, ou nous espérons trouver une porte zap pour Oma.
Radrile : vous êtes au courent que la guerre fait rage dans la mer Tiriene, les pirates d'Ogrest la contrôle !
Yugo : sa fait 6 mois que nous voyageons en quête de l'île d'Oma, nous espérons y retrouver mes parents.

Radrile parue hésitant, mais il été orphelin lui aussi, il réfléchie un moment et dit :

Radrile : vous pouvez rester en ville, qu'on leur trouve une maison dans lequel il pourrons loger (le Iop se mit au garde-à-vous, puis partie) si vous voulez rejoindre l'archipel, il vous faudra attendre la fin de la guerre.
Amalia : et sa prendra combien de temps ?
Radrile : je m'en sais rien, cela dépend, si nos plans marche, l'archipel sera pacifier d'ici 3 semaines.
Pinpin : vous contez envahir l'archipel ?
Radrile : oui ! c'est le seul moyen de faire régner l'ordre sur cette mer. les navires partirons d'ici 2 jours.

Fin de la 1er partie
2éme partie :

nos compagnons se trouve dans la maison prêtée par le capitaine Radrile.

Yugo : donc, on doit entendre 3 semaines dans cette ville. on vas s'ennuyer.
Eva : il vas falloir prendre notre mal en patience.
Amalia : tu parles, les boutiques qui reste sont complètement démoder !
Ruel : et avec toutes ces sentinelles dans le coin, le brigand vont se faire rare, c'est pas ici qu'on vas faire fortune.
Pinpin : on peut pas faire partie de l'expédition ?
Eva : sa m'étonerer qu'ils nous laisse les accompagner,
Yugo : donc, quesqu'on vas faire ?
Pinpin : et bien...

une détonation se fit entendre dehors, ils regardèrent par la fenêtre ou ils virent une flèche d'artifice tirer depuis le phares venez d'exploser dans le ciel, les sentinelles se précipitèrent sur le quai.
c'été le signal d'alarme, les voiles bleu au soleil rouge des navires des pirates de Gorgorague se déciner au loin !

Pinpin : finalement, on vas pas s'ennuyer ici.

il sortie Rubilax, l'activa et se rua dehors à la suite des sentinelles.

Yugo : on vas pas le laisser s'amuser tout seul ! le dernier sur le quai et un bouftout peuler !
Eva : cervelle de iop !

puis ils sortir à leurs tours, quand il arrivèrent sur les quai, le lieutenant Triol beugler ces ordres à ces guerriers, puis il vient vére le groupe

Triol : quesque vous attendez vous, toi ! (en désignant Amalia) tu fait des munitions pour les catapultes.
Amalia : non mais ! tu sais à qui tu parle ! la princesse Sheran Sharm !
Triol : c'est ça, et moi je suis le roi de bonta ! à ton poste ! toi ! (en désignant Eva) dans les rangs et t'attend les ordres !

Eva rejoinie les 2 rangs de cras sur le quai et attendit, Amalia rejoinie la catapulte ou une autre Sadida été en train de crée des poupée de guerre qui serviront de projectiles.

Yugo : et nous ?
Triol : toi, tu vas au fort avec les civiles, les enfants n'ont rien as faire sur un chant de bataille !
Yugo : mais je veux me battre.
Ruel : la solde est de combien pour un combats ?
Triol : EXECUTION !!!

les pirates se rapprocher, les premiers tirs furent envoyés, mais navires pirates surent passer entre les projectiles, en réponse, les catapultes de navires mirent à bas l'une des tours de défenses, tuant les guerrier qui si croyez à l'abri.
se furent aux cras de passer à l'acte, une volée de flèches explosives furent lâcher sur le navire de Gorgorague le plus proche, toute la proue vola en éclat dans une explosion d'échardes et de planches brisées.
les pirates ripostèrent avec une volée de flèches multiples, mais elles servaient surtout a couvrir la volée de poupée Sadida qui venez d'être lâcher sur les archers, Eva tenta dans abattre un maximum en vole, mais les poupée été de petites cibles et la volée de flèche des pirates l'empêcher de viser correctement. l'une des poupée arriver sur Eva, la petite boule de feuilles et d'écorce sortit de longue griffes, un regard cruel dans son oeil sans pupille, Eva se prépara à la recevoir, mais Pinpin fue plus rapide, et envoya la poupée à la mer du plat de son épée ( tulululu tulu ! ).
mais les navires pirates, malgré la pluies de rochers, flèches, de poupées Sadidas et de feux grégeois, été sur le point d'accoster dans le port (Pinpin et les iops n'attendaient que ça !)

fin de la 2éme partie
3éme partie

mais les navires pirates, malgré la pluies de rochers, flèches, de poupées Sadidas et de feux grégeois, été sur le point d'accoster dans le port (Pinpin et les iops n'attendaient que ça !)
un des pirates fient son apparition, c'été une iop, elle porter une grande armure d'écaille, par dessus lequel elle porter le pardessus typique des iops (l'épée rouge sur fond blanc), elle avait un grand bouclier en forme d'amande, portent les arme de Gorgorague, le soleil rouge sur fond bleu, dans l'autre main, une longue épée feuilleter

iop : donner-nous le contenue de vos reserve de nourriture et nous partirons en paix.
Triol : si vous les voulez, venez les chercher !
iop : y à qu'as demander !

l'instant d'après, une centaine de pirates sautèrent sur les quais, les sentinelles se ruèrent à leur rencontre, Triol à leur tête, brandissant une lourde hache de guerre à deux tranchants. à ces coté, Tristepin mouliner Rubilax au dessus de sa tête.
les deux camps se percutèrent au milieu de la baie, mais les pirates avaient une autre stratégie, une seconde vague de pillards, sautèrent sur le quai et contournèrent la mélée, se qui les mener droit sur les archers cras survivent. Radrile les engagea avec les iops sur dragodindes. une troisième vague d'homme de Gorgorague débarquèrent, cette fois, la moitié d'entre eux prirent les cavalier sur le flanc, l'autre moitié courus droit vers les silos à grains et les grenier ou été stoker la nourriture.

Eva fuent pris dans la mélée, elle ne savait ou donner de la tête, les coups partez en tout censes, son arc ne lui server à rien, aussi, elle le rangea et ramassa une épée au sol, mais n'eu pas le temps de se relever, le coup de pelle d'un Enutrof l'envoya en arrière.

l'Enutrof : on l'embarque

deux autres pirates virent se saisirent d'elle, et l'écartére de la mélée, en direction du navire. Pinpin les appersue et se lança à leur poursuite, le premier Pirate qui tenez Evangelyne connue le gout de la lame de Rubilax, le deuxième (qui été un sram), se téléporta derrière lui et lui mie sa dague sous la gorge, l'immobilisent le temps que l'Enutrof l'assomme d'un coup de pelle.
mais ils avaient oublier un détaille, maintenant, Eva avaient les mains libres, et en profita pour tenter de décocher une volée de flèche sur les homme de Gorgorague, mais la iopette qui mener les pirates se mit sur la trajectoire et les flèches et les parât avec son bouclier, puis se jeta sur Evangelyne.
la iop donna un coup d'épée à Eva, qui l'évita, mais la iop lui donna un coup de bouclier qui la jeta à terre, elle tenta en suite de donner le coup de grâce, mais Eva roula sur un coté, se releva d'un bond et donna un coup de pied dans la nuque de la iopette, elle s"effondra, inconsciente.

et quand la jeune cra voulut poursuivre les ravisseurs de tristepin, mais ils étaient déjà sur leur navire, et les pirates se replier : les pillard charger de prendre la nourriture des réserves avaient terminer et ils n'avaient plus aucune raison de rester ici.

fin de la 3éme partie
4éme partie :

Après la fuite des pirates, Eva, Amalia, Ruel et Yugo voulurent poursuivre les hommes de Gorgorague qui avaient enlevé Tristepin, ils apprirent que le capitaine Radrile avait demandé de l'aides aux autres ports sous le contrôle de sentinelles qui se prouver le long de la cote, il voulait organiser une opération de sauvetage pour secourir la trentaine de prisonnier qu'avait prit les pirates. Seulement, les civiles ne sont pas autoriser à participer à l'expédition, et ils les refusèrent à bord.
Aussi, ils prirent la décision de s'engager dans les dernières sentinelles pour pouvoirent les accompagner, mais Yugo été tros jeune et fut refuser, aussi; il décida d'entrer dans le bateau en secret.

Nos compagnons se prouvent dans le navire ou on leur fournit leurs uniformes qu’ils enfilent par dessus leur vêtement.

Ruel : fond bien reconnaître que c'est seyant cette armure.
Amalia : ouest, si on aime ressembler à une boite de conserve. Et puis c'est lourd se truc !
Triol : mais sa peut vous sauver la vie (il tapota ça propre armure qui porter plusieurs marks de coup, dons certain aurait du lui être mortel)
Amalia : ouais mais bon...
Ruel : c'est de l'or combien de carra ?
Triol : c'est du plaquer or, des armures en or massif reviendrez tros chère !

Un Ecaflip en uniforme vient chercher le lieutenant.

Ecaflip : le capitaine Radrile vous demande mon lieutenant.

Le padawa partie avec le soldat Ecaflip. Eva tapa sur un coffre en disent :

Eva : c'est bon, tu peux sortir Yugo.
Yugo (en sortent de la boite) : et bien pas tros tôt, l'étouffe la dedans ! OUA ! Tros la classes les armures !
Amalia : c'est bon pour toi Yugo ?
Yugo : mi à par le fait que je dois dormir dans une cale humide et infester de rats.
Eva : on essaiera de t'amener un matelas et une couver...
Vigile : navires ennemis en vus !

tous le groupe (sauf Yugo à contre coeur) se précipita sur le pond, on voyer au loin les voiles bleu des pirates de Gorgorague, un des soldat fit remarquer.

Sentinelle : ils sont encore loin, on les aura pas rattraper avant demain après midi.

Eva serra la poignée de Rubilax qu'elle avait ramasser après son enlèvement. elle murmura pour elle même :

Eva : on arrive, cervelle de iop.

pendant ce temps là, Pinpin se réveiller dans une petite chambre d'un des navire des hommes de Gorgorague, il y avait d'autres lits dans la salle dans lequel dormer encore des sentinelle capturer. puis, la porte s'ouvrit pour laisser entrer la iopette qui avait tenter de tuer Eva.

Iopette : toi ! (en désignant Pinpin) suis moi !

la main de Tristepin partie instinctivement vers sa ceinture ou été accroché Rubilax, mais il se rendit compte qu'il été désarmer, aussi, décida t'il de coopérer et de la suivre. Elle l'emmena dans une cabine ou attende un Eniripsa, il porter une armure de cuir ouvrager et finement décorer, ainsi qu'une longue épée a la ceinture.

Eniripsa : bonjour, jeune iop, je me nome Dariode, roi de l'archipel de Gorgorague, et toi ? comment'appelle tu, tu n'est pas une sentinelle ? tu n'en à pas l'armure.
Pinpin : je ne parle pas aux misérables de Ogrest !

la iopette voulut l'étriper, mais Dariode la calma d'un geste de la main.

Dariode : je te pris d'excuser Guewan, c'est une excellente guerrière, mais elle ne connait pas la politesse, je te demande ton nom, comme je t'ai donner le mien.
Pinpin : je vous donne la même raiponce.
Dariode : nous ne somme pas des disciples d'Ogrest, je ne voie pas pourquoi le vénérer alors qu'on lui doit tout nos malheurs.
Pinpin : comment ça ?

le vieux roi s'assit et repris.

Dariode : l'archipel de Gorgorague n'existe plus, elle as été engloutie sous la mer.
Pinpin : commen ça ?!?
Dariode : la monter des eaux as engloutie nos îles, nous avons juste eu le temps de raser nos forets pour batire nos navires, mais quand nous nous somme diriger vers les autres terres, la vue de toute notre flotte as effrailler ses peuple, qui on crue que nous voulions les envahir, ils nous on persécuter, peu à peu, les rumeurs on fait de nous des disciples d'Ogrest.
Pinpin : pourquoi pillez vous les village côtier alors ?
Guewan : car en mer, nous mourons de faim, et nous devons donc nous fournir de la nourriture et de l'eau douce par nos propre moyen.

Tristepin parue désorienter.

Dariode : veux tu enfin nous dire ton nom ?
Pinpin : sir tristepin persedal, mais tous le monde m'appelle Pinpin, bon écouter moi, les dernières sentinelles ne savent pas que vos îles n'existe plus, leur flotte d'invasion vas forcément vous tomber dessus !
Guewan : nous savons déjà ça, toutes nos flotes vont se rassembler en une seule et les affronter !
Dariode : d'ailleurs, une des flottes des sentinelles nous poursuit, ils nous rattraperons demain.

Pinpin pensa alors : "Eva, Amalia, Ruel et Yugo"

fin de la 4éme partie
5éme partie :

Eva, Yugo, Ruel et Amalia se prouvent à bord de l'un des navire de guerre des dernières sentinelles, comme prévue, ils rattrapent les pirates dans l'après midi à le combat navale est engager. le navire du lieutenant Triol (ou se trouve nos aventuriers), aider par 2 autres navires, cherche à prendre d'abordage le bateau amirale des pirate (ou se trouve Tristepin).

Triol : section d'abordage, à vos postes ! Artilleries ! veiller à se que d'autre navires ennemis ne s'approche pas tros prés !...

Evangelyne counter rejoindre la section d'abordage, son plan été simple : trouver Tristepin, le libérer, et veiller à rester en vie jusqu'à la fin de la bataille, ensuite, participer à l'invasion de l'archipel jusqu'à l'île de Lirine et prendre la porte zap pour Oma

Triol : tout le monde est prés ! A L'ABORDAGE !!!

l'instant d'après, des dizaines de sentinelles sautèrent dans le navire des hommes de Gorgorague, en premier, Triol fendant l'aire de sa hache, suivie de prés par Eva.

Eva ouvrir d'abord le feu sur la vigile, qui s'écoula blesser dans le nid de pie, puis elle chercha une autre cible, ces flèche partir sur un xelor qui s'apprêter à figer le temps, puis elle vue, à la proue du bateau, un vieil Eniripsa en armure de cuir qui vient de soigner un guerrier Osamodas victime de la hache de Triol. elle braqua son arc sur lui et décocha une demi-douzaine de flèches vers le guerisseur.

Pinpin : EVA NON !!!

le iop sortie alors de la mêlée pour se jeter sur la trajectoire des flèches, et, sous le regard interloquer et choquer de la jeune cra, se prit la volée dans de plaint fouet. il s'écroula, torse, épaules, ventre et cuisses percer par la volée. Eva ne comprenez plus rien, cette cervelle de iop venez de se sacrifier pour sauvait l'un de ces geôlier. l'Eniripsa sauta sur ces pieds et se précipita vers le chevalier, mais Eva braqua sur arc sur lui.

Eva : ne bouge pas ou je te transforme en Prespic !
Dariode (en jetant son épée) : je veux juste l'aidé !

Triol sortie de la mêlée et courue vers le roi, mais Guewan sortie du combat et rejeta le pandawa en arrière de son bouclier.

Triol : va y ! tire ! tue le !
Dariode : laisse moi l'approcher, je peux le sauver !

Eva ne savait plus coie faire, mais elle se décida lorsque Triol fendit le bouclier de Guewan, la jeta en arrière pour sauter sur le roi Eniripsa, Eva décocha sur le pandawa, les flèches lui percèrent le mollet et le flanc, laissant le temps à Guewan de se relever et de lui passer sa lame au travers du corps. Dariode voulut aller voir Tristepin mais Eva braqua à nouveau son arc sur lui.

Guewan : baisse ton arc ou je te mais les tripes à l'aire !
Tristepin : fait... leur confiance. il... ne sont... pas nos ennemis.

à se moment, un feux grégeois atterrit sur le poupe du navire, il prit feu instantanément et rapidement, la voile prit feu à son tour.

Ghewan : abandonner le navire ! tous aux chaloupes !

aussitôt, les combattants se précipitèrent vers les barques de secours, Eva saisie Tristepin par les épaules et le traîna vers la chaloupe la plus proche.

Pinpin : laisse moi Eva... sauve ta peau...
Eva : dit pas de iopries, si je m'en sort, on s'en sort tous le deux !
Pinpin : Eva... faut que je te dise quelque... quelque chose...
Eva : quoi ?
Pinpin : c'est... c'est moi qui est inverser la bouteille de jus de pommes avec le shampoing d'Amalia !
Eva : je m'en douter un peu .
Pinpin : mais y avait une pomme déciner sur le flacon, j'ai confondue !
Eva : bon ! c'est pas le moment

fin de la 5éme partie
6éme partie :

Eva traîner toujours Pinpin vers la chaloupe la plus proche, quand Ruel arriva suivie de Yugo.

Ruel : ça sant le roussie, faut larguer les amarres !
Eva : je sais, aider moi à l'amener à la chaloupe !
Yugo : et bé ! quesqu'il lui est arriver ?
Eva : je l'ai toucher !
Yugo : tu lui as tirer dessus ?!?
Eva : c'est cette cervelle de iop qui c'est mie dans ma ligne de mire !

Yguo aida Eva à traîner le chevalier pendant que Ruel leur tailler un chemin à grands coups de pelles. quand ils arrivèrent à la chaloupe, Ruel envoya les 4 pirates qui s'y trouver à l'eau, puis ils firent monter Pinpin (qui s'été évanouie) à bord avant d'embarquer à leur tour. ils mirent la chaloupe à l'eau et Ruel se servie de sa pelle pour ramer pendant que Yugo ramer de l'autre coter (avec une vraie rame).

Eva : et Amalia ?!?
Yugo : c'est bon, elle est sur le bateau des sentinelles.
Eva : c'est bien se qui m'inquiète !

elle montra du doit pour leur montrer que le feu c'été propager depuis la voile des pirates sur celle des sentinelles, puis sur le reste du batiment. ils virent alors Amalia qui tenter d'échaper aux flammes, mais toutes les chaloupes été déjà partie.

Eva : AMALIA SAUTE !!!

la princesse s'exécuta et sauta par dessus bord, nos autres compagnons pensèrent qu'elle pourrait nager jusqu'au canaux, mais ils se rendirent compte que l'armure d'Amalia la fesser couler. Eva jeta la sienne et sauta pour la rejoindre.

quand elle fut à elle, elle réussis à lui retirer l'armure d'or et la laissa couler, la cra aida la princesse à respirer à nouveau, puis elles partirent vers la chaloupe.

Ruel : quel gâchis, 2 armures en or complète perdue !
Yugo : je croyais qu'elles été en plaquer ?
Ruel : mais les clients n'en savent rien hé hé !
Amalia : merci Eva, tu m'as sauver la vie, mais quesqu'il lui est arriver à lui (en regardent Tristepin toujours allonger au fond du canaux)
Eva : mes flèches l'on atteins.
Amalia : tu lui as tirer dessus !
Eva : je crétin c'est mit dans ma ligne de mirent, j'ai pas eu le temps de faire coit que ce soit !
Yugo : mais pourquoi t'as tirer si il été dans ta ligne ?
Eva : parce qu'il si est mi après que j'ai tirer, et si sa vous ennuie pas, j'aimerai partir d'ici le plus vite possible !

elle prit le sac de Ruel et en tira la carte

carte : oula ! quesqu'y sa passe ici, je vous prévient, je ne supporte ni l'eau ni le feu !
Eva : oui et bien nous non plus, alors la direction de l'archipel de Gorgorague et en vitesse !
carte : c'est pas comme ça qu'on demande !

Eva pendit la carte au dessus de la mer.

carte : C'EST BON, C'EST BON, JE VAIS AFFICHER !!!
Eva : bon, nord-est toute !

nos compagnons se reléèrent pour ramer, finalement, ils finirent par s'éloigner du combat pour se retrouver perdue en plaine mer.

mais nos aventuriers n'été pas au bout de leurs peines, ils été perdu en pleine mer, sans vivre ni eau potable, leur seul espoir, attendre l'archipel de Gorgorague avant de dépérir, or l'archipel n'existe plus, et Tritepin est toujours inconscient pour le leur dire !

fin de la 6éme partie
7éme partie :

nos aventuriers sont en pleine mer, cela feser 1 journée qu'ils été coincé sur leur canaux sans eau ou nourriture. mais c'été le cadet des soucies d'Eva, qui n'avait pas desserré les dents depuis le dépars et rester perdue dans ses penser, à regarder l'horizon.

Amalia : quesqu'y se passe Eva ?
Eva : hein.. heu... rien !
Amalia : mais si, je vois bien que quelque chose ne vas pas.
Eva : mais non, je vais bien, ne t'inquiète pas.
Amalia : mais si, pas la peine d'essayer de me rassurer, aller ! tu peux tous me dire, et les autres dorment.
Eva : bon, je m'inquiète pour Tristepin.
Amalia : t'inquiète pas, j'ai fait 2 poupée guérisseuses pour lui.
Eva : et puis... je me sens coupable de son état.
Amalia : tu n'as pas à l'être, tu as dit que c'été lui qui c'été mit sur la trajectoire de tes flèches.
Eva : quand même, et puis... on lui doit déjà beaucoup, je me sens honteuse de lui faire ça.
Amalia : on lui doit beaucoup ! comme quoi ?
Eva : ils nous as sauver des polteurs lord de notre 1er rencontre, et aussi au bourg des 4 pattes.
Amalia : il a aussi faille nous faire tuer au village des flaqueux et dans la tour des princesse moches !
Eva : on peut pas vraiment lui en vouloir, c'est sa nature de iop.
Amalia : il t'as fait boire mon shampoing aussi !
Eva : c'est un iop, quesqu'on y peut ?
Amalia : mouais... et puis, j'ai l'impression qu'il flache sur toi !
Eva : comment ça !
Amalia : ne me dit pas que tu l'as pas remarquer ! ça se voit comme le nez au milieu de la figure !
Eva : encore une fois, c'est ça nature de iop, demoiselle en détresse et sauvetage chevaleresque.
Amalia : et bien pour temps, c'est pas le qua avec moi ! nan ! je teux dit qu'il flache sur toi !
Eva : n'importe coit !
Amalia : pourquoi ? tu devrais être contente d'avoir un chevalier servent ! même moi j'en est pas !

Evangelyne se mit à rougire

Eva : à t"entendre, tu prend les hommes pour des jouets.
Amalia : je ne fais que te faire remarquer l'évident. et avous, tu à un petit faible pour lui toi aussi ?
Eva : pas du tout !
Amalia : c'est ça ! on me l'as fait pas à moi, tu rougie !
Pinpin : ou... ma tête, mais on est ou ?
Eva : PINPIN !!!
Amalia (pour elle) : quesque je disais ?

Eva enlassa Tristepin, puis (se rendent compte de se qu'elle était en prains de faire) eu un mouvement de recule.

Eva : tu nous as fait une peur bleu cervelle de iop !
Pinpin : quesqu'y se passe, j'ai la tête qui tourne et envis de vomir.
Amalia : normal, tu vient de passer une journée entière dans le coma !
Pinpin : on est ou ?
Eva : sur un canaux, et on fait route vers l'archipel, avec un peu de chance, on y sera avant le lever du soleil.
Amalia : pas trop tôt ! ça fait une journée qu'on as rien manger.
Pinpin : l'arche... l'archipel ?!? l'archipel de Gorgorague ?!?
Eva : oui, pourquoi ?
Pinpin : mais...

il n'eu pas le temps de finire sa phrase qu'une demi-douzaine de sram apparurent sur la chaloupe, chaqu'un d'eux immobilisa l'un des membres du groupe.

7éme partie
8éme partie :

les srams ne dirent pas un mot, mais on vit se distinguer dans la pénombre de la nuit se dessiner un navire, dont la voile porter un soleil rouge sur fond bleu. les srams les firent monter à bord, quand ils furent sur le pont, Ghewan vient les trouver

Guewan : que faite vous ici ?
Pinpin : Guewan, c'est moi, Tristepin, c'est les amis dont je t'es parler, se ne sont pas des sentinelles.
Eva : tu la coner ?!?
Guewan : pourtant, je me rappelle de la cra, elle a faille te tuer, et ils portaient tous les armures d'or, l'Enutrof la porte toujours d'ailleurs.
Pinpin : fait moi confiance, ils ne se sont juin aux dernières sentinelles que pour venir me sauver.
Guewan : bon, je veux bien te faire confiance, et puis, 5 paires de bras ne serons pas de tros contre la flotte de l'amiral.
Yugo : la flotte de l'amiral ?
Guewan : le capitaine Radrile est monter en grade, et depuis la mort de son second, le lieutenant Triol, il mène la flotte d'invasion.
Eva : ou nous dirigeons nous ? vers l'archipel ?
Guewan : l'archipel n'existe plus, elle a été engloutie sous la mer.
Eva : comment ça !
Pinpin : j'ai voulut vous le dire, mais je n'est pas eu le temps
Amalia : et la carte bien sur, c'est foutue de nous !

Eva fut embarrasser, pour plusieurs raisons : la 1er, comment allait t'il aller à Oma maintenant, 2éme : ils étaient obliger de participer à une bataille qui ne les concerner pas, et 3éme : ce que lui avait dit Amalia à propos de Pinpin (et elle ne lui avait toujours pas rendu Rubilax)
aprés avoir fait les présentation et partager un copieux repas, nos compagnons sont chacun conduit à leur chambres. Eva alla voire Tristepin dans la ceinne.

Eva : Pinpin ? je peux rentrer ?
Pinpin : vas y, entre
Eva : je peux te poser quelques questions ?
Pinpin : bien sur
Eva : d'abord, pourquoi tu t'es mit sur la trajectoire de mes flèches ?
Pinpin : pour sauver le roi Dariode. et puis... ça m'a permit de sauvegarder mon honneur.
Eva : ton honneur ?
Pinpin : en perdent Rubilax, j'ai traïs le serment des gardiens de shushu, je doit donc trouver la mort de la façon la plus honorifique.
Eva : pas la peine de mourir pour ça !
Pinpin : meuleuresent si !
Eva : non, car tu n'as pas perdue ton shushu

elle sortie alors Rubilax pour le tendre à Tristepin, ce dernier fut si soulager qu'il enlaça Evangeline (qui eu un mouvement de recule)

Pinpin : merci Eva, tu me sauve de la pire des hontes
Eva : c'est bon, on a d'autres problèmes pour l'instant, ils faut prouver un moyen de gagner Oma sans la porte zap et en un seul morceau de préférence.
Pinpin : fuir ? hord de question ! les pirates on besoin de nous ! on peut pas les laisser se faire massacré sans réagir ! il en vas de mon honneur !

Eva reconnue bien là sa cervelle de iop.

Eva : c'est courageux de tas par, et j'aimerai vraiment les aidés, mais insensé, cette guerre ne nous concerne pas, et Yugo doit retrouver sa vraie famille.
Pinpin : de toute façon, on est coisser, alors on a pas le fois, on se bat !
Eva : Pinpin ?
Pinpin : oui ?
Eva : je sais que ça peut te paraitre absurde mais... qu'éprouve tu pour moi ?
Pinpin : comment ça ?
Eva : quesque tu ressent pour moi ?
Pinpin : et bien... tu es une fille intelligente et... et belle et...et courageuse et... et bonne guerrière et... et super, pourquoi ?
Eva : parce qu'Amalia dit que tu m'aime.
Pinpin : comment ça ! elle as dit ça ! faut que je lui dise 2 mots !
Eva : attend, pas la peine de l'annuier avec ça, je veux juste savoir.
Pinpin : bien...

Tristepin rougie comme une tomate, et ne saver pas quoi répondre, il se mit à carburer comme une locomotive, Eva aussi rougie et mit un terme à la torture du iop en lui perment les mains et en le forcent à la regarder dans les yeux.

Eva : Pinpin, détent toi, et dit moi jusqu'ou irais tu pour moi ?

Pinpin prit une grande inspiration et dans un élan de chevalerie qui ne lui ressemble pas dit :

Pinpin : je brulerai ma vie, briserai mon esprit et danerai mon âme pour toi ! voila, c'est dit, maintenant je doit polire Rubilax.
le chevalier voulut sortir, puis il reveint sur ces pas

Pinpin : ne répète ça à personne d'accord !

fin de la 8éme partie
9éme partie :

c'été le lendemain, Eva n'avait pas dormi tant les paroles de Tristepin l'avait perturber, mais elle devait se concentrer maintenant, la flotte d'invasion de l'amiral Radrile leur fesser face !
le roi Dariode avait fait rassembler toutes les flotte de pirates qui s'été dispersés à la recherche de nourriture et disposer d'une armada conséquente.
les deux camps été à peux prés à égalité, à la tête des navires des dernières sentinelle se trouver le vaisseau Amiral personnel de Radrile, une énorme galéasse surarmer et dont la coque avait été peinte de couleur or.

Eva : Pinpin ?
Pinpin : oui... ?
Eva : on peut reparler de notre conversation d'hier ?
Pinpin : tu trouve que c'est le moment ?
Eva : on vas peut être mourir alors autant mettre les choses au point tout de suite.
Pinpin : y'a rien à mettre au point !
Eva : comment ça ?
Pinpin : un chevalier ne peut pas dire non à une dame, tu as profiter de ça pour me faire cracher le morceau !
Eva : il n'y a pas de honte à ressentir quelque chose pour quesqu'un !
Pinpin : parle pour toi !

Eva compris qu'elle avait vexer le chevalier et ne voulut pas aggraver les chose, et puis, les navires sentinelle avaient finie de manoeuvré et été prés à charger les navires pirates. Radrile fit son apparition à la proue de son vaisseau.

Radrile : DISCIPLES D'OGREST, VOICIE VENUE L'HEURE DE PAYER POUR LES 20 ANS DE PILLAGES? RAPINES ET CRIMES QUE VOUS AVEZ COSER !!!

il leva le bras, et centaine de catapultes furent charger, prés à faire pleuvoir la mort sur les hommes de Gorgorague. mais quand il voulut l'abattre, le soleil disparue et la nuit tombât en plein jour, personne n'y compris rien, puis, trois personnes dégagent une lumière éblouissante, les sentinelles se jetére à terre : c'été les 3 dieux, Feca, Iop et Eniripsa.

Feca : Radrile, que fait-tu ?
Radrile : je fais mon devoir, je combat les disciples qui ont jurée la mort des mortels et des dieux.
Iop : comment ose-tu prétendre te battre en notre nom ! contre ceux qui ne sont pas nos ennemis !
Radrile : mais... se sont des disciples d'Ogrest !
Feca : non, Ogrest est responsable de leur errance.
Eniripsa : tu devrais leur tendre la main plutôt que de lever l'épée sur eux.
Radrile : comment ?!?
Eniripsa : le chaos d'Ogrest à frapper leurs îles et ils sont deraciner et doivent voler pour survivre.
Feca : offre leurs de nouvelles terre sur laquelle ils pouront batire une nouvelle cité dans laquelle ils vivrons à nouveau en paix.
Iop : et ceci fait, tu devra mener tes légions contre les VRAIS ennemis de notre monde ! désormais, ne te trompe pas d'ennemis cette fois !

les dieux disparurent alors et le soleil revient, Radrile fit signe que les armes soit déchargé et fit avancer le navire amirale vers la flotte de Gorgorague, le navire royal pirate fit de même et les 2 bâtiments se retrouvèrent et restèrent ainsi un bon moment.

Eva : quesqu'ils font ?
Pinpin (avec un aire déssus) : alors il y aura pas de bataille ?

un peu plus tard, le navire royal revient de Doriode hurla à ces hommes :

Dariode : écouter moi, nos années d'errances sont terminer : les sentinelles nous offre le château de blanche-cote, sur la rive nord d'Amakna, il vont nous envoyer des matériaux et des provisions pour batire une nouvelle cité des hommes de la mer !

se son des cris de joie des pirates fit trembler les navires

Yugo : bon, et bien nous ? quesqu'on fait ?
Eva : et bien on est bon pour continuer notre voyage à pied.

FIN

0 0
Réactions 29
Score : 10

1ère partie

L'arrivée

Pinpin n'était pas très en forme depuis le passages avec Vampyro.....
Il restait tout seul le soir,il stresser tout le temps.....
Amaliatongueinpin!!!!!On arrive sur l'île!!!!!Secou toi un peu!!!!
Pinpin:Enfin!!!Sentir l'air frais de l'île me fait beaucoup de bien!!!!
?????:Bonjour tout le monde!Vous avez fait bon voyage?
Pinpin:Bonjour gente dame!Je me présente:Sire Triste Pain Perceval.Gardien des....
RubilaxbiggrinES CRETINS!!!!!
Pinpin:Je préfereignorer cette remarque!!!Et voici mes amis:Evengéline,Amalia,Yugo et ce bon vieux Ruelle Stroud!
?????:Ah...Vous n'êtes pas les voyageurs que l'on attendais...Mais je m'appelle Mily!
Amalia:Mais d'où venez-vous?Et qui attendez-vous?
Mily:Je viens de l'auberge.Et nous attendions une armée de sram.Pour tout vous dire,je travail à L'auberge hantée...Et l'armée de sram aurai du nous débarasser de ces fantômes...Mais assez parler de moi!Je veut bien vous heberger quelques jours gratuitement!
Amallia:Que-oi!!"Je veut bien vous heberger quelques jours gratuitement"!!!!Nous on est pas des sauvages!!!On peut forcément trouver mieux qu'une auberge hantée!!!!
Evangéline:Avec tout le respet que je te dois princesse,l'endroit est désert!!
Mily:Non,non,non.Ce n'était pas une question!!!Vous venez avec moi un point c'est tout!!
Et tout d'un coup,Mily se tranforma en fumée noire.
Nos aventuriers avancaient sans le vouloir...
Ils avancaient vers un château noir....

deuxième partie
le combat

Amalia:Ahhhhhhh!Je veut pas avancer!!!!
Pinpin:Alors,arraites toi!!!
Yugo:He!Pourquoi est-ce que toi tu n'avance pas à contre coeur???
Mily:Quoi!!!!Tu est un vrai gardien???????Ruuuuuumm...!Très bien....Alors je vais te dire mon vrai nom.Je m'appelle Mirahtscouz.
Ruelle:Ha!Et,euh...et vous êtes quoi au juste,vous????
Mirahtscouz:Je suis un spectre,monsieur Rublelle.C'est bien Rublelle??
????:Non!!Arêtes Mirahtscouz!!Laisse les partir!!!!
Mirahtscouz:Shiva!Restes en dehors de ça!!
Shiva:Non!!Trop ont soufaires par ta faute!!
Ca y est.Ils étaient dans le château.Pinpin n'était pas posséder car il était un gardien.
Mirahtscouz est une fumée noire qui s'était tranformer en petit lutin très maigrichon.Et pourtant,très puissant.Ils avait le double de la force du dieu osamodas.
Shiva,elle,était une jolie Enirispa,avec une robe bleu pâle.
Pinpin:Shiva???!!!Tu est de notre côté?Tu poura nous guérrir si on est blésser,enfin,si Je suis blésser?
Shivasadsoupir)si je peut...Mirahtscouz est vraiment très très fort!!!Je ne pourai te sauver q'une seul fois.Alors choisit bien ton moment!
Pinpin:Très bien.Je te ferai signe.
Et long combat de 2 heures s'était installer entre Pinpin et Mirahtscouz.Pinpin soufrait terriblement.
????:Eh!Mirahtscouz!Viens te battre!!!
Mirahtscouz:Mina?????!!!!Je te croyait partie de ce monde!!!!
Mina:Non.Je suis toujours la même ecaflip-aventurière!!!Et tu t'en doutes,je ne viens pas me battre à tes côtés!!!!Triste pain,je suis aussi à tes côtés!!!!
Plus le combat avançait,plus Mirahtscouz faiblissait.Mais ce n'était pas comme ça que Pinpin,Mina et Shiva aller vaincre Mirahtscouz!!
Mina:Ok!!Maintenant,On passe aux choses sérieuses!!Pinpin,en te conçantrant,tu pourrai le vaincre psycologiquement.
Amalia:Mina,tu as déjà vu Pinpin se conçantrant???!!!
Shiva:Mina,c'est risqué!Pinpin,elle ne t'a pas tout dit...tu est un Iop!Ce n'est pas pour te vexer,mais si les iop se concentre trop...il meurre.
Pinpin:He bien c'est d'accord!!Après tout,je suis un gardien!!!

0 0
Score : 251

Chapitre 1 : Nouvelles connaisances

C'était un matin , le ciel était bleu , les pious chantaient , les chachas les chassaient , tout allait pour le mieux , sauf que en plein milieu d'un pré ce trouvait un eliatrope , un xelor et une iopette/craette , tous âgée entre 5 et 13 ans. Ils étaient devant un zaap qui n'était plus en état de fonctionner. Soudain le xelor s'adressa a la métis :
-"Tu est sûr de vouloir le faire ? Si sa se trouve , sa va échouer ou bien alors tu sera perdu dans l'espace-temps a tout jamais a cause d'une mauvaise manip !"
-"Mais nan ! fit elle. je sais que sa va marcher j'ai confiance en vous ! enfin..presque , esque ! "
L'eliatrope soupira :
-"Bon..eh bien...commençons."
La metis secoua sa longue cheuvelure soyeuse rouquine , et inspira , puis se concentra.
L'éliatrope et le xelor firent de même puis fermèrent les yeux. Une aura de Wakfu commença a les envolopper. L'aura se dirigea vers le zaap qui commença a s'intiller. La métis s'exclama :
-"Allez ! encore un effort mes cocos , on y est bientôt , tôt !"
Les deux autres se concentrèrent d'avantage jusqu'a ce que un portail apparut , il semblait instable et prêt a se briser a n'importe quel moment. Ils commençaient a suer. Petit a petit , le portail devena assez stable pour entrer dedans. :
-"Vite Orchidée ! s'exclama le xelor. Je vais bientôt lacher ! sa risque de ne pas tenir longtemps !"
La métis s'approcha du portail , puis se retourna vers ses congénères :
-"Merci encore , ore ! bye bye !"
Et elle entra dans le portail juste avant que celui ci disparaisse...
La confrontation

Tristepin :-"Evangelyne ! ici!"
Evangelyne , après de long chemins dans des tunnels étroits avait accéder dans une immense cave. Dedans ,il n y avait pas besoin de crystal car il y en avait un géant au milieu de la pièce , bleu qui flottait et eclairait la totalité de la cave.
Tristepin était attaché a une pierre noire comme le néant qui brillait de milles feu..Evangelyne ne s'attarda pas pour courrir vers lui et le briser des chaînes qui le retenait.
-"Je te dois la vie Evangelyne , sans toi je serais peu être resté ici pour toujours."
Elle eu un petit sourire sur le coup qu'elle effaça vite pour lui répondre brièvement :
-"Mais non cervelle de Iop..De toute façon , Yugo et les autres allaient eux aussi partir a ta recherche.."
-"Rooh..."
-"Quoi ?"
-"J'apprécirais que tu arrête de m'appeler "Cervelle de Iop" toutes les heu..60 secondes !"
Evangelyne soupira et se leva , puis se mit a penser . Tristepin se leva :
-"Bon ! qu'est-ce qu'on attend ? allons rejoindre Yugo et les autres!"
Il se mit a courrir en direction du tunnel puis se retourna
-"Ben alors Eva ? "
-"Hein ? quoi ? heu..ne m'attend pas ! je te rejoindrais plus tard.."
-"Sa pourrait être dangereux !"
-"Sa va je te dit !!" repliqua agressivement Eva
-"C'est bon ! pas la peine d'être agressive ! je sais pas ce qui t'arrive en ce moment mais tu est plus aussi cool qu'avant ! tu a changé Evangelyne..."
Puis il s'en alla.
Evangelyne baissa la tête et se mit a penser a voix basse
-"Pourquoi ? pourquoi ? je ne sais pas ce qui m'arrive...je sais même pas pourquoi j'ai posé cette question a Olga mais c'était plus fort que moi...je ne la deteste pas et pourtant...je suis.."
-"Tu est jalouse !" retentit une voix
Evangelyne remonta subitement la tête , devant elle se tenait Orchidée
-"De ..de quoi tu parle ? pourquoi je serais..?!"
-"Parce que tu l'est myaa !"
-"Et pourquoi ?!"
-"Au fond de toi , tu le sais déjà , c'est juste que tu manque de confiance en toi pour ne pas t'en rendre compte...ais cette confiance et tu saura de quoi je parle !"
-"Tiens , tu deviens philoshophe maintenant ? d'un coup , tu passe de la gamine immature a la jeune fille sage et ludique , faudra que tu m'explique !"
-"Mais que ?! ...j'ai rien a te dire moi !"
-"T'enerve pas c'était pas méchant !"
Evangelyne tourna sa tête vers le crystal
-"A ton avis qu'est ce que c'est ?"
-"A mon avis ? c'est le coeur de la montagne..ils ont beau dire , patati patata c'est les ténèbres eternelles , il y a cette lumière intense et puissante qui tien encore la montagne en vie ! nous somme en sécurité ici car comme c'est un lieu sacré les esprits ne pourrons pas y pénêtrer !"
-"Tu connais beaucoups de choses Orchidée ! surtout sur les légendes !"
-"Qu'est ce que tu crois ! j'ai un QI très en avance alors autant en profiter !" dit elle fièrement
Evangelyne resta silencieuse puis soudain quelque chose lui germa a l'esprit , elle se retourna vers Orchidée :
-"Mais..au fait , comment sais tu pour la montagne alors que personne ne la prouvé ?"
Elle nut pas le temps de compléter sa phrase que Orchidée avait fait un bond en arrière.. Elle avait dans ses cheveux a la place de son ruban , une espèce d'arme , en forme d'oreillles de wabbits mais blanc et vert et mécanique. Elle s'était mit en position de combat
-"Au fait Eva , que dit tu d'un petit match pour te remonter le moral ? j'aimerais voir de quoi tu est capable ! tien ! on fait un marché ! celel qui gagne est celle qui a raison d'accord ?"
-"Hein ? mais que...?"
-"Attention je ne t'attend pas ! myaa"
Evangelyne resta soucieuse puis se dit que protester ne servirait a rien
-"Bon si c'est ce que tu veux , marché conclut"
Elle sortit son arc et décrocha une flèche emflammé en direction d'Orchidée
Elle fit un énorme bond en arrière
-"Nyaha !"
Appuya ses pieds contre le mur
-"Nyan nyan !"
Et fit un enorme saut en avant et passa au dessus de la tête d'Eva (d'ailleur elle en profita pour lui faire un "V" )
-"Nya nya nya !"
"Quoi ?! elle a esquivé d'un facilité déconcertante ma flèche ! et puis , qu'elle est cette agilité ?!" pensa Evangelyne
Orchidée atterissa sur les ruines de la cave (qui étaient de l'autre côté de la pièce)
Elle se retourna et lui fit un clin d'oeil
-"Nyaté (raté) ! nya nya !!" puis disparu dans l'ombre des ruines
Evangelyne se mit en position de garde. elle en saivait pas ou était Orchidée et quand elle surgirait
Soudain une voix retentit
-"Sa te dit une partie de cache cache mya ?"
Evangelyne sentit l'aura de la fillette augmenter a une vitesse prodigieuse
"Ou est t'elle ??" pensa t'elle
Dans les ruines obscures , Orchidée sortit de sa cachette , sauf que les ailes artificielles dans son dos avaient grandit et que maintenant elle pouvait voler
-"J'ai fini d'compter ! j'espère que tu est bien caché parce que je nyarrive !" fit elle en fonçant au milieu de la pièce
Evangelyne surprise car prise au dépourvu se mit a courrir pour fuir hélas , Orchidée l'apperçut :
-"Je t'est vu je vais t'attraper mya !"
Ayant le rymthe dans la peau (sa lui arrive toujour dans les combats) Orchidée fit quelques petits pas et fit un bond sur une colonne en ruine et bradit son poing vers Eva
-"Vole petits missiles vole-vole vole !"
Les oreilles de wabbits mécaniques s'ouvrits pour laisser s'echapper des rayons roses a têtes chercheuse , Evangelyne tout en courant tira avec flèche multiples sur les rayons , sauf qu'il ne fallait pas oublier qu'ils bougaient.
"Il y en a beaucoups trop ! va falloir que je me cache !"
Elle apperçut un tunnel et en profita pour le traverser , sauf qu'elle arriva a la pièce du crystal
-"Comment sa ce fait ?! je suis revenu sur mes pas ou quoi ?!"
Mais elle nut pas le temps de réfléchir car Orchidée arriva au dessus d'elle par la voit aérrienne , celle ci avait ses mains sur ses yeux comme si elle jouait a cache cache
-"Nyan - nyan..WAOUH !" fit elle en enlevant ses mains
Eva leva sa tête surprise
-"Zut !"
-"Tu n'est vraiment pas douée pour les cachettes Eva mya !"
Elle refit ses petits mouvement et brandit son poing , les missilles s'échappèrent de nouveau de l'arme (note de l'auteur : je vous rappele que le corbeau noir a une mitraillette a corbac donc pourquoi elle n'aurait pas d'arme de ce genre ?)
Evangelyne fit une roulade et sauta pour esquiver un missile. Puis se faufilla entre les ruines pour eviter les autres missilles qui s'écrasèrent sur les collones de pièrres et autres débris.
Quand la fumée disparut , Eva avait disparu elle aussi . Orchidée regarda de tout les côtés :
-"Ou-est-donc-passé-ma-pe-tite-sou-sou-ris ?" avec une voix en pleine reflexion
Elle s'approcha des ruineset se mit a les passer au peigne fin
-"Petit petit , allez sort de ton trou !" fit elle du voix douce comme si elle amadouer
"Il y a surement un moyen de la battre ..mais comment ?" pensa Eva
Orchidée s'éloigna
"Peut être que si je la prenait par surprise ..!"

-"Nyaaa..." fit Orchidée la main au dessus des yeux comme si elle observait l'horizon" Ou elle est donc passé cette petite coquine ?"
Soudain elle apperçut l'arc d'Eva deppasser d'un rocher. Le regard surpris d'orchidée passa tout de suite au sourire légèrement sadique
-"Hihi donc tu était là !"
Orchidée fit un bond a droite puis a gauche comme si elle dansait
-"Tourne petit canon , tournne ! MYA ! "
Puis atterit sur ses deux pieds au milieu
-"Tourne tourne tourne !"
Les oreilles de wabbits disparurent en une drôle de pâte marron qui dégoulina sur la tête de Orchidée pour aller se forme sur son bras , sauf que la , c'était une mitraillette rose bonbon (notre amie a du goût)
La mitrallette commença doucement a tourner , pour accelerer et envoyer des projectiles roses lumineux , là ou était Eva pour l'obliger a la déloger.
Eva se mit a fuir mais pas assez vite car un projectile atteigna sa jambe droite.
-"Hurmf ! vite ! faut que je trouve une solution
Orchidée se mit a rire puis pointa son doigt vers Eva
-"Nyahahaha ! que dit tu de renoncer mya ? tu sais bien que c'est MOI qui a raison ! c'est moi , c'est moi c'est moi ! c'est moi , c'est moi !" fit ellle avec un sourire taquin pour l'embêter
-"Mais enfin de quoi tu parle ?! pourquoi je serais jalouse ?!"
Orchidée fronça des sourcils et fit un sourire agacée
-"Roh arrête de te prendre pour une Iop !"
Elle ferma ses yeux puis leva ses bras au ciel
-"Tu sais très bien que tu est amoureuse !"
Eva n'en revena pas :
-"A...Amoureuse ?"
-"Tu est bien amoureuse de lui non ?"
Hélas , comem Eva a était distraite par cette question , les projectiles la rattrapère ce qui fit une immense fumée.
-"Perdu Nya ! fit Orchidée en sautant , puis elle croisa les bars et secoua la tête d'un air déçu. " Ma pauvre sousouris ! on dirait que tu a perdu ! de nouveau !" <- elle parle du kwak
Heureusement , Eva s'était caché derrière un rocher , pusid écida de l'attaquer par surprise
"Toi , tu va pas en revenir !"
Elle sauta de sa cachette
-"J'ai Nyané mya myaa ! huh ?"
Elle se retourna , Evangelyne fonça vers elle avec des flèches multiples
-"j'en ai assez ! c'est plus un jeu Orchidée cette fois c'est réel !"
Orchidée prit au dépourvu , fit une mine surprise et se prit une flèche en pleine poire. Elle secoua la tête , et morte de rage se mit a crier en direction d'Eva
-"Mya-MYAAAA !"
Elle envoya des missiles a tête chercheuse et en profita pour foncer vers Eva
Celle ci se prit un missile en partit en avant contre un mur , Orchidée toute contente d'avoir gagné se mit a danser:
-"C'est moi qui est gagné ! c'est moi qui est raison nya ! moi moi moi !" en levant les bras et remuant des fesses
Puis elle se calma et se mit a partir silencieusement , puis cassa le silence pendnat que Evangelyne se releva , mal en point :
-"Au fait Eva ,"
Elle se retourna avec un sourire
-"J'espère pouvoir te combattre un autre jour , c'est tellment amusant de te mêttre la pâté , toi qui est si expérimenté et mature ! mais ne le prend pas mal voyons ! je suis contente de t'avoir raffraichit la concience"
Et elle disparut.
-"Eva ! eva ! ou est tu ?!" fit Yugo en arrivant avec les autres (Olga comprise)
-"Sa va Eva ?! tu est toute mal en point !" fit Pinpin
Elle se retena de rougir
-"Euh rien du tout c'est juste moi et Orchidée on a eu une petite discussion !"
-"Comment sa ce fait ? nan parce que , Orchidée elle nous a rejoint apès qu'elle s'est enfui !" fit Amalia
-"Comment ça ?!"
En effet Orchidée était derrière Ruel
"orchidée , petite maligne ! tu a mit un double de toi pour qu'on soit tranquille pour le combat !"
Puis elle se leva et rejoigna le groupe , en pensant a ce que lui a dit Orchidée

....

C'était un matin comme les autres pour Yugo et les autres. Ils continuaient leur route vers Oma et devaient passer par la forêt , le groupe scrutait curieusement les alentours tandit qu'Evangelyne montait la garde en silence.
-"J'ai faim depuis ce matin pas vous ?" demanda Yugo en passant une main sur son ventre
-"Ta raison Yugo , si seulement il restait du saucisson de dragodinde.." fit Pinpin en soupirant
-"Il y en aurait encore a cette heure ci..si vous n'aviez pas devorer toutes les provisions ! " fit Eva en les regardant d'un air sévère
Soudain un cri de jeune femme retentit derrière les arbres. Tristepin fit sa petite coégraphie personnel et sortit Rubilax en fonçant inconsiament :
-"N'ayez crainte jeune demoiselle ! Sire Tristepin vient a votre secours !"
-"Attend Pinpin !" fit Yugo en le suivant
-"Cervelle de Iop" fit Amalia
Une sacrieuse était en train de se défendre contre un meulou. Celle ci le tatanait a coup de pied mais il semblait tenir bon. Pinpin débarqua et se mit a l'attaquer a coup de Rubilax et de pression. Yugo arriva , suivit d'Amalia et Evangelyne , quand a Ruel ,il semblait déjà avoir fuit dans le décor .Finalment quelques minutes plus tard ils réusirent a l'achever. La sacrieuse les remercia :
-"Merci. Sans votre aide jamais je ne l'aurais battut."
-"De rien , Au fait qui êtes vous ? moi je m'appele Yugo ainsi que Amalia , Ruel , Pin..euh , je veut dire Tristepin et Evangelyne !" fit l'eliatrope en desigant ses amis
-"Moi je suis Olga , ravit de faire votre connaisance !"
-"Que fesait tu dans la forêt , si ce n'est pas indiscret ?" demanda Ruel
-"Eh bien je..."
Elle nut pas le temps de continuer car un tofu messager arriva , une lettre a la main , il la tendit a Yugo.
-"Tiens , une lettre de Jason ?" fit Yugo
Il l'ouvrit et se mit a la lire . Des minutes passèrent lentement , puis on apperçut Yugo trembler des mains , des larmes roulaient sur ses joues. Trsitepin s'exclama :
-"Yugo , qu'est-ce qu'il y a ?!"
Yugo tourna lentement sa tête vers ses amis , le visage tout rouge débordant de larmes.Il dit d'une voix tremblante et cassé :
-"Alibert est..papa est....mort.. !"

Chapitre 2 : Il reste peut être un espoir !

-"Quoi ?!" fit Amalia interloquée
-"L'a...snif , l'attaque...de Nox , snif ..la fait , viel..viellir et..il est mort ! " Fit Yugo , ne pouvant plus retenir ses larmes
Toute l'équipe était en deuil , même Olga qui ne le connaissait pas , avait remarqué que c'était une personne cher pour Yugo . Elle essaiyait de chercher une solution pour que Yugo arrête de pleurer jusqu'a ce que quelque chose lui remonta a l'esprit. Mais oui ! ça ! elle s'exclama alors en levant les bras :
-"L'anneau sacré !"
Tout le monde la regarda , même Yugo . Toujours dans la même possition , elle rougit et se mit a dire :
-"Euh...enfin je veut dire , oui , c'est ça ...l'anneau sacré , c'est peut être un dernier espoir"
-"Comment ça ?" fit Evangelyne en s'approchant
-"Euh , les chances de le trouver sont pas très m'enfin.."
Olga ne continua pas sa phrase car Yugo s'était précipité vers elle en aggripant sa jupe
-"C'est quoi l'anneau sacré , je veut savoir !"
Voyant la lueur de determination dans les yeux de Yugo , Olga soupira et s'asseya sur le cadavre du meulou :

-"Laissez moi vous raconter. L'anneau sacré est un anneau qui a été fabriqué a partir d'oeuf de dragon . Il a le pouvoir d'exaucer les voeux . Seulement voilà , seul un coeur pur peut l'utiliser et on ne peut faire qu'un voeux tout les Milles ans. On dit qu'il est au coeur de la Montagne Helheim
protégé par un gardien. La montagne est en plein milieu d'Amakna. Beaucoup dise que c'est une légende mais ils ont tort. Il existe bel et bien. Mon grand père qui était chasseur de tresor avait prouvé son existence , mais tout le monde l'avait prit pour un fou....Olga baissa la tête. C'est pour ça que je l'est succéder , je suis partit a la recherche de l'anneau pour remonter son honneur perdu , mais je vois que je ne suis pas assez forte , je n'arrive même pas a battre un meulou alors , un gardien..."
Tristepin s'approcha :
-"Je suis sûr que vous avez le potenciel de le vaincre et que votre grand père n'était pas un fou."
Olga sourit , Evangelyne fronça des sourcils. Le silence se brisa quand Yugo se mit a partir , sans se retourner :
-"Ou tu va gamin ?" fit Ruel
-"Je vais partir a la recherche de cet anneau. fit il sans ce retourner. Je suis prêt a tout , oui.."
Il se retourna d'un air serieux :
-"Je suis prêt a tout pour ressuciter mon père."
Les autres le regardèrent , puis se regardèrent a leur tour.Finalment ils se mirent a le suivre , décider de l'accompagner partout ou il irait.
Plus loin , Une petite fille rouquine a un oeil bleu et l'autre vert , les observaient sur un arbre et se pourlecha les babines puis dit :
-"Nyaha , je s'en qu'ils vont m'être bien utiles , et je ne vais pas me gener pour leurs attirer des ennuis , après tout , moi aussi je suis prête a tout pour l'anneau , c'est par pour rien que j'ai remonté le temps , en !"

Orchidée , l'ennemie prodige

La troupe avait fini de traverser la forêt , quand Yugo interpella Olga :
-"Par ou passons nous pour aller a la montagne Helheim ?"
Dans une intense reflexion , Olga se gratta la tête , la leva vers le ciel , se crispa , serra ses dents , dans une reflexion immense , quand soudain elle sursauta , se qui fit aussi sursauter Amalia :
-"Quoi ?" fit Amalia
-"Je sais ! on va passer par Sufoquia , j'espère que vous n'etiez pas décidé à aller au nord car vous serez obligé de refaire tout le détour !"
Les autres regardèrent Yugo. Justement , c'était la route a suivre pour aller sur l'île d' Oma.
-"Eh bien l'île d' Oma , sa va attendre, car mon père passera toujour avant !" fit Yugo
Ils continuèrent alors leur route. Plus loin un panneau était planté dans la terre. La flèche était pointé vers l'est et indiquait "Sufoquia". Soudain , la même fillette qu'avant , s'approcha du panneau. Elle sortit une étrange arme , dix fois plus grande qu'elle et la planta dans le sol , se qui fit une enorme secousse. Le panneau se décrocha de la terre , heureusement , la fillette l'attrapa a temps malgrès qu'elle s'est pris la flèche sur le crâne , se qui n'était pas un choc très agréable.Elle emit un gemissement , secoua la tête et redressa le panneau et le tourna vers l'ouest , puis le planta dans la terre. Il semblait tenir. La petite rouquine hocha de la tête , puis redressa la fleur d' Or-quidée qu'elle avait dans ses cheveux. Soudain elle entendit le groupe arriver , vite elle sprinta vers les rochers et ruines , les escalada rapidement en sautant dessus , puis arrivé tout en haut , se coucha par terre , sortit ses jumelles et se mit a observer :
-"Je commence a avoir mal au pied ! on arrive quand ?" fit Amalia
-"T'inquiète pas p'tite princesse , tu va devoir plus marcher longtemps , j'apperçoit un panneau." fit Eva
Ils s'approchèrent du panneau , il indiquait que Sufoquia était a 5 km , a l'ouest. Tristepin s'ecria alors :
-"Direction Sufoquia !"
"Hmmmm... bizarre. pensa Ruel , je suis passé au moins 30 fois sur cette route et je suis sûr que c'était de l'autre côté.." puis il hocha des épaules et se mit a suivre le groupe.
La fillette se leva du rocher ou elle était accoudé et se mit a rire :
-"Nyaha ! en plein dans le mille ! c'est fou ce qu'ils sont prévisibles , ible !"
Puis elle descendit du toit en fesant un salto arrière.

Le groupe continua leur route jusqu'a arriver a un immense fourré , Yugo méfiant dit alors :
-"Vous êtes sûr qu'on doit passer par là pour aller a Sufoquia ?"
-"Ben..on a qu'a y aller pour le savoir ." fit Eva
Malgrès sa , elle avait un mauvais pressentiment. Tristepin sortit Rubilax , et trancha les buissons et les lianes qui bloquaient le chemin. Ils continuèrent encore leur route , jusqu'a ce qu'ils arrivèrent à.....
-"Un cul de sac ?!" fit Tristepin
-"Je savais que quelque chose clochait...fit Eva , Tristepin , consulte la carte pour qu'elle confirme si c'est le vrai chemin."
-"Euh ..d'accord"
Il ouvrit la carte et après l'avoir flatté pendant dix minutes celle ci répondit :
-"Bon , d'accord ! voilà la route a suivre ! "
Il montra le chemin et le groupe s'approcha , Ruel dit alors :
-"Je m'en doutait , le panneau était du mauvais côté , on ne trompe pas 50 ans d'experience !"
-"Mais alors , fit Amalia , sa veut dire que..."
-"Sa veut dire que vous êtes tombés dans mon piège ! " coupa une voix de gamine sortit de nulle part.
Le groupe se retourna , trop tard un enorme tas de rochers glissa volontairement et bloqua nos héros .
-"Quesqu'y se passe ?! qui êtes vous ?! " fit Olga sur la défensive
Une ombre les fixait depuis un arbre qui était au dessus de l'équipe. Celle ci se mit a rire. Tristepin s'enerva et reveilla Rubilax :
-"Descend de là , et vient te battre espèce de lâche !"
-"J'ai trop la flemme de descendre , endre ! mais est-ce que vous , vous seriez capable de venir a moi , oi ? "
La petite fille sortit , elle avait un oeil bleu et l'autre vert , une enorme tignasse rousse qui descendait presque jusqu'a ses pieds et une Or-quidée dans ses cheveux , un ruban rose , et des habits plus qu' étrange : elle portait une combinaison rose. Par dessus un top a bretelle , relié a une jupe a bretelles le tout beige/jaune . elle avait par dessous son débardeur mais qui ne le dépassait pas un col rouge et les bras et ses mains aussi glissé dans le pull rouge en velour.Elle avait des bottes trop grosse pour elle , noire taché avec le bout légèrement décollé. Il y avait des petites ailes artificielles au dos , m'enfin c'était assez curieux. ( note de l'auteur : en même temps j'ai affiché un dessin sur elle dans le topic alors..) Tristepin fit alors :
-"Une..une gamine ?!"
La petie , visiblement vexée , s'écria alors en poinant un doigt vers lui :
-"Une...une gamine ?! tu t'est pas regardé toi avec ton visage d'Ouran-Outant ! Sais-tu déjà a qui tu t'adresse , esse ?"
-"Ben..a une gamine ." fit Tristepin
La petite était rouge de colère et tapa du pied :
-"Gmblmbmlb !"
Eva s'interposa alors :
-"Arrête Tristepin , c'est pas comme ça que tu va arranger les choses !"
Elle se tourna ensuite vers la petite :
-"Qui est tu ?"
La gamine se calma inspira profondément et balaiya ses cheveux d'un air fier :
-"Sachez déjà que pour vous , c'est un honneur de me rencontrer même si vous vous en rendez pas compte , moi aussi je signale que je suis a la recherche de l'anneau, au !"
-"Ah bon ?!" fit Yugo
Elle s'inclina :
-"Oui , et je suis Orchidée l 'enfant prodige !"
-"Orchidée ? quel drôle de nom !" fit Ruel
-"Pardon ?! sais - tu pourquoi déjà on m'a appelé comme ça ? je vais te le dire ! : Tu connais surement l'Or-quidée , une fleur rarissime ? eh bien sache qu'on m'a appelé comme ça car nous sommes semblable , eh oui ! Moi , malgrès mes six ans , je suis une enfant prodige , je suis LA championne en matière de combat , j'ai collecté les coupes et les médailles , et de plus , j'ai un QI largement surperieur ! j'ai l'aptitude de charmer un demon et d'utiliser ses pouvoirs ! impressionant non ? Orchidée parce que des petites comme moi sont rarissime tellment elles sont talentueuses , euse ! nyahaha !"
"Une aptitude de séduction de demon ?!" pensa Rubilax
-"*murmure* Alors là oui je n'en doute pas , j'ai rarement vu une modestie aussi superieure..!" fit Amalia avec un sourire narquois
-"Ahem , bref vous êtes bloqué et je vais pouvoir prendre de l'avance , ence !" fit Orchidée
-"On pourrait s'aillier ! fit Yugo , sinon , je fait apparaître un portail pour sortir de là ! eh oui ! ton petit piège ne marche pas avec moi !"
-"S'allier ? nyahaha ! dans tes rêves ! et puis pour les portails c'est inutile car j'ai activé un bloqueur de Wakfu , comme ça , vous êtes obigée de sortir qu'avec vos armes , et vu l'épaisseur de ces rochers sa va prendre du temps , puis je suis pas cruche j'ai prit des notes sur vous avant , en !"
-"Oh non ! " fit Olga
-"Bye bye , ai !" fit Orchidée
Mais avant que la prodige ne partit , on entendit un tremblement , il semblait y avoir quelque chose dans le village voisin , et vu le bruit sa avait l'air dangereux..

Chapitre 4 : Obstinée comme Orchidée

Un bruit sourd retentit derrière Orchidée , cela semblait venir du village voisin. Celle ci retourna :
-"Funya ?..il y a du grabu là - bas , il vaut mieux prendre la poudre d'escampette , ette !"
Puis elle bondit de l'arbre ou elle était assise et fuiya. Yugo se tourna alors vers ses coéquipiers :
-"Bon il faut trouver un moyen de sortir..."
-"D'après ce qu'a dit la gamine , on est obligé de détruire ces rochers avec nos armes" fit Olga
Tristepin sortit Rubilax et se tourna vers Olga
-"Eh bien commençons le ménage !" dit il
Olga sourit :
-"C'est partit !"
Evangelyne fronça des soucils mais son air de commandante reprit le dessus :
-"Faites quand même attention a ne pas user vos forces d'un coup"
20 longues minutes passa avant que Tristepin & Olga réussirent a détruire le rocher.
-"Bon alors quesqu'on fait ?" fit Ruel
-"Eh bien , on va voir ce qui se passe dans le village" fit Yugo
Ils courèrent jusqu'au village voisin , enfin un village...il ne restait plus que des ruines. Un osamodas était en train de fuir , quand il trébucha et tomba par terre devant nos héros.Amalia s'approcha :
-"Sa va vous vous êtes pas fait mal ??"
L'osa leva sa tête :
-"Fui...fuiyez vous entendez ? fuiyez !!"
-"Quesqu'y ce passe mon brave ?" demanda Tristepin
-"IL..Il y a un kwak qui attaque le village et ses habitants , il faut fuir *il se leva* aie ! ma cheville est foulée"
-"Bon , fit Eva . Olga , Ruel et Amalia vous allez mêtre cet homme a l'abris quand a Yugo , Tristepin et moi nous allons voir la cause de ce problème , compris ?"
Ils hochèrent de la tête et chacun se mirent a executer ce qu'ils avaient a faire.
-"Ou s'est dirigée le Kwak ?" demanda Eva a l'osa
L'osa avait été soulevé par Ruel Olga et Amalia , il se tourna vers Evangelyne :
-"Au..au centre du village , c...c'est tout droit..."
-"Ok merci" fit Yugo
Ils se mirent a courrir vers le centre du village . Arrivé là- bas , un Kwak enorme était en train de picorer un toit en chaume qui en tarda pas a s'écrouler. Tristepin reveilla Rubilax , Evangelyne prépara une flèche magique et Yugo prépara du Wakfu dans ses mains pour créer des portails. Le kwak les apperçurent a fonça vers eux Eva s'écria :
-"Vite ! esquivez !"
Ils évitèrent l'attaque de justesse , malheureusement le kwak fit un demi tour et ejecta Yugo avec son bec. Evangelyne décrocha une flèche emflammé mais le kwak l'esquiva sans problème.
Pendant ce temps Olga et Amalia avaient transporté l'Osa derrière un rocher pendant que Ruel observait les alentours comme un oiseau effrayée. L'osa les remercia :
-"Merci , mais j'ai peur que vos amis ne réussissent pas à vaaincre le kwak , sa fait la 15 ème fois qu'un monstre devient enragé au alentour de la montagne Helheim."
-"Helheim ? fit Olga , c'est là ou nous nous dirigeons !"
L'osa les regarda , choqué :
-"Vous vous rendez à la citée de l'obscurité infini , le royaume des ténèbres éternels ? l'antre de l'âme gardienne de l'anneau de la lumière ?"
-"Oui fit Amalia. Pourquoi les monstres deviennent ils enragés ?"
-"Parce que , comme dans ma vision du futur , une âme impure tente de s'emparer de l'anneau , mais un autre esprit elle , qui est pure va vous venir en aide."
Amalia le regarda avec de gros yeux :
-"Vous..vous êtes voyant ??"
-"Vous voulez dire que c'est cette âme impure qui a déclenché tout ça ?" dit Olga
Il hocha de la tête et se tourna vers les deux filles
-"Si vos amis arrivent a le vaincre , alors je vous donnerez un objet très utile pour votre quête"
Olga regarda le champ de bataille , l'air inquiet :
-"J'espère que Tristepin et les autres n'ont rien...."
Amalia la regarda
Plus loin , le kwak réussissait a contrer toutes les attaques de Pinpin et Eva , tandit que Yugo ne semblait pas se reveiller. Le kwak fonça sur Eva et emporta son arc et l'ejecta vers un rocher d'un coup d'aile , Pinpin s'écria :
-"Evangelyne !"
Il fronça des sourcils et fonça sur le kwak
-"Pinpin non ! " fit Eva a moitié assomée
Le kwak ne tarda pas a le gifler d'un coup d'aile
Tout en haut Orchidée avait observé la bataille , et pensa avec inquiétude :
"J'vais pas les laissez mourrir quand même , en plus , j'ai besoin d'eux pour me rendre a la montagne ..bon , je crois que je n'est plus le choix"
Elle attendit que le kwak fut en dessous d'elle et sauta. L'oiseau allait achever Tristepin , quand il fut aveuglé par la la fillette qui lui avait sauté dessus. Tristepin avait observé la scène avec des yeux mi-clos et brouillés , près a s'évanouir. Orchidée invoqua une arme qu'elle sortit de sa poche : c'était la même qu'avant , noir , le manche était dix fois plus grand qu'elle et au bout il y avait une grosse pierre qui ressemblait a une empreinte d'animal mais rien de plus ressemblant , au milieu de la "patte" il y avait un rubis avec un oeil dessus. Orchidée la planta dans le crane du kwak , qui poussa un hurlement terrible et s'écroula au sol. Tristepin avait bien distingué l'arme mais s'endormit:
-"N...non pas maintenant...n..zzzZZZZZzzz"

Quand Pinpin et Eva se reveillèrent , ils était dans une pièce en ruine sur un lit. Au milieu il y avait tout le monde : Yugo (qui s'était rétablit) , Amalia , Ruel , Olga et...
-"Zipo." répondit l'osa voyant
-"Quesque..."
Il bouga légèrement la tête et il vu a son chevet ... :
-"AGGGGGRRRRR , la peste a l'Orch-idée !!!"
-"Dites , vous avez pas fini de m'appeler "peste" ?!" fit elle vexée
Tristepin se leva suivit d'Evangelyne . Tristepin reveilla Rubilax :
-"Tu a du culot de venir ici après ce que tu a fait !"
-"Quoi ? a ça ! peut être mais vous pourriez m'être reconnaisante !" fit Orchidée
-"Et pourquoi ,"fit Eva
-"C'est elle qui vous a sauvée la vie ." fit Yugo
-"Quoi ? mais que..." fit Pinpin étonné
-"Eh oui ! sachez d'abbord que je n'était pas d'accord pour vous rejoindre mais j'ai changé d'avis ! laissez moi venir avec vous !" fit l'enfant
-"Dit donc !" fit Pinpin
-"Allez ! Vous avez une dette enver moi !" insista t'elle
-"Peut être mais.....
-"Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! Je veux venir ! je veu..."
-"Bon OK !" fit il
-"Youpi !"
-"En plus , fit Olga . Zipo a dit que c'était elle l'âme pure qui allait nous venir en aide !"
-"L'âme ? comment ça ?" fit Eva
-"Je vous expliquerais en route." fit Amalia
Ils allaient partir quand Zipo les interpella
-"Oh attendez , je dois vous donner quelque chose qui sera utilise pour votre quête"
Il sortit d'une boîte un collier ou était accroché un enorme crystal blanc qui sintillait comme le soleil , Yugo le prit et demanda :
-"Quesque c'est ?"
-"C'est un pendentif ou est accroché un crystal celeste. Quand vous entrerez dans la montagne , porter le : sa lumière repoussera les ténèbres et permettra de vous guider.Pour y aller , y faut que vous suiviez le sentier de pierres en dehors du village"
-"Grand père m'avait montré une photo ou il y en avait un dessus . fit Olga. Il est exactement pareil !"
-"Merci" fit Yugo
-"De rien , le temps que ma cheville se rétablise et que mon village soit reconstruit je n'est plus qu'a prier pour vous , allez y ! partez ! la montagne vous attend !"
Nos héros partirent , ils discutaient entre eux quand Tristepin s'approcha d'Ochidée et lui dit a voix basse :
-"C'était quoi cette arme?"
-"De quoi ?" fit elle
-"Je t'est vu sortir une arme contre le kwak je me trompe ?"
-"Funya ? euh....tu a du rêver , jamais j'ai sortit un truc comme ça"
Puis elle accéléra le pas , laissant Pinpin seul. Orchidée pensa alors :
-"Mais maintenant que j'y pense , je connais même pas son nom.."
-"Eh ! Tristepin !" fit Yugo a voix forte pour l'interpeller
Le nom : "Tristepin" était semblable a un gros "BOUM" pour Orchidée. Elle avait sursauté quand elle avait entendu ce nom . le sang cognait a ses trempes , elle pensa :
"Non , c'est pas possible sa peut pas être..."

Souvenir et Ennuis

Après avoir traversé le sentier de pierres , les héros arrivèrent devant la montagne . C'était la plus grande d'Amakna et il immense pic était perché en haut et touchait les nuages. L'entrée ressemblait a une immense bouche avec des yeux et l'air épouvanté. Ruel murmura alors :"
-"Moi j'dit qu'on sera mort avant qu'on arrive a notre but."
-"Le royaume des tenebres eternelles..." murmura Olga
Elle se rappela de son grand père qui lui contait la légende quand elle n'avait que 7 ans :
"Alors tu vois ma chérie , cette montagne est le royaume des tenebres eternelles le royaume Helheim , le sanctuaire des esprits , dedans se trouve l'anneau sacré."
"L'anneau sacré ? c'est quoi?"
-"C'est un anneau fait a partir d'oeuf de dragon qui peut exaucer les voeux . Seul , une âme pure peut faire un voeux et sa tout les milles ans."
"Tu l'a déjà vu grand père ?"
"Hmn oui , quand j'avais la trentaine."
"Et tu l'a montré au autres ? et il t'on cru ?"
Le grand père resta silencieux puis se leva
"Hm , je ne sais pas , enfin je veux dire on verra sa plus tard !"
Puis il sortit de la pièce
Une larme roula sur la joue rose d'Olga :
"J'était vraiment stupide..pensa t'elle; Je n'avais pas remarqué a quel point mon grand père était mal a l'aise quand je lui avait dit ça.
-"Olga ? tu viens?" fit Yugo en se retournant
Elle sursauta
-"Oui oui ! j'arrive !"
puis elle se mit a suivre le groupe dans la montagne de l'obscurité.

Déjà a peine dedans , on avait du mal a voir. Le chemin ressemblait a un résaux de tuyaux , plus étroit et obscur les uns que les autres . Finalement , pour eviter de se perdre ils décidèrent de marcher tout droit . Evangelyne et Tristepin ainsi qu'Olga montait la garde autours , Ruel était mort de peur et regardait de partout. Amalia regardait tout droit comme Yugo quand a Orchidée elle , était silencieuse en train de réfléchir..Ils continuèrent de marcher quand soudain on appercevait plus aucune lumière venant de l'exterieur. Le noir total. Des esprits approchaient de nos héros , ils ressemblaient a des têtes de canidée ,qui flottaient , sans corps a part une longue trainée blanche derrière eux de nature inconnus. Ils s'approchèrent près a attaquer Evangelyne cria a Yugo :
-"Vite Yugo ! le pendentif !"
-"Oui !"
Il sortit le pendentif de son sac , Az était dans sa poche , hélas quand le tofu apperçut les esprits foncer sur eux , il sursauta ce qui fait echapper des mains de Yugo le pendentif qui tomba par terre..Comme il fesait noir , les héros ne voyaient rien. Amalia s'écria :
-"Ou il est le pendentif ?"
-"Aaaahh ! ils foncent sur nous ! vite !"
-"Je , je crois que je l'est !"
-"Tristepin tu retire tout de suite ta main de ma poitrine !"
-"C'est qui qui m'a bousculer ?"
-"Euh , moi"
-"Boule de lumière !"
Orchidée invoqua un une petite lumière sortant de son doigt , ce qui éclaira quelques secondes le chemin . Elle apperçut alors le crystal :
-"La ! prenez le vite !"
C'était un bazar épouvantable : Les esprits enragés tournaient autours du groupe et les attaquaient en même temps ce qui fesait un enrome bruit.
-"Vite ! je le prend ! "
Yugo l'attrapa et le montra aux esprits qui ne tardèrent pas a partir. Le groupe était épuisé , certains était par terre , tous en train de reprendre leurs souffles. Eva se leva :
-"Bon je crois qu'on peut repartir !"
-"Eh attendez ! fit Olga. Ou est Pinpin ?"
"Hmmm....? pensa Orchidée. Est-ce qu'elle serait"
-"Dites , si vous pouviez me ramasser sa serait sympa !"
C'était Rubilax qui était par terre . Mais par un signe de son gardien
Le groupe s'approcha du demon et Eva le prit . Elle lui demanda alors :
-"Rubilax , ou est Pinpin ?"
-"Eh bien ..."
-"RUBILAX ?!" fit Orchidée
Tout le monde se retourna vers elle. Elle sursauta et dit en rougissant :
-"Euh ..;rien du tout héhé"
elle pensa alors :
"Il n' y a plus aucun doute possible c'est..."
-"Ne nous fait pas peur comme ça !" fit Amalia
-"Oui désolé !" fit elle en tirant la langue
"Hmmmm...je commence a trouver cette petite magicienne de poche , plus qu'êtrange" pensa Ruel " Je crois qu'il est temps que je garde un oeil sur elle."
Et il n'allait pas être deçu
-"Bon , on va se séparer en deux groupes fit Yugo. Il y a deux qui vont partir a sa recherche et les autres vont attendre."
-"Se séparer ?" fit Eva
-"Oui je sais sa semble idiot mais voilà ! " fit Yugo
-"Moi en tout cas , je part a la recherche de Pinpin" fit Eva
-"Bien , qui d'autre ?"
Amalia donna un coup de coude a Eva
-"Aie"
-"Va y quesque tu attend ?" murmura t'elle
-"Euh..."
Elle hésita , puis finalment s'avança
-"Moi."
"Oui ! il n 'y a plus aucun doute possible !" pensa Orchidée avec un sourire amusée
-"Bien ! fit Yugo . Eva et Olga vous passez par le tunnel voisin , quand a nous , on attend ici !"
Soudain la lumière s'éteignit quelques secondes. Orchidée réagissa tout de suite
"C'est ma chance il est temp a moi d'entrer en scène , je vais bien m'amuser !"
-"Sa y est , la lumière est de nouveau là !" fit Yugo "Bon.."
Il cassa la moitié du crystal et le donna aux jeunes femmes
-"Pour vous guider dans l'obsurité."
-"Merci ."
Puis elles commencèrent leur route sans savoir qu'elles étaient suivis

Pendant la route dans le tunnel qui semblait sans fin , il regnait un silence de plomb. Puis pour briser l'atmosphere , Olga se mit lui faire une confidence :
-"Tu sais quoi , tu te souvient quand j'avait dit que mon grand père avait découvert l'anneau quand il est aller dans la montagne , eh bien...sa dépouille est ici."
-"Hm ?" lui adressa Evangelyne d'un coup d'oeil derrière son épaule
-"Il...il , il voulait prouver aux autres l'existence de l'anneau alors.....il s'est rendu a la montagne pour retrouver l'anneau et le montrer aux autres mais..il fut tuer par un esprit. On a retrouvé son corps et il fut entérrer là ou il est mort..."
Evangelyne donna un deuxième d'un coup d'oeil derrière son épaule comme si elle vérifiait qu'il n y avait personne . Le chemin se coupa en deux . Olga s'arrêta puis dit en s'avançant
-"Bon ben , je prend celui de gauche."
-"Attend Olga , je crois qu'on a des choses a se dire." fit Eva d'une voix serieuse
-"Quoi ? mais euh..." elle fut coincé contre un mur. Un trou était fissuré dans le mur , ce qui laissait passer de l'air. Evangelyne se tourna derrière Olga et inspira un coup :
-"Ahhhh..de l'air frais , enfin !"
Et marcha un peu :
-"Tristepin est vraiment une cervelle de iop : a peine arriver il se fait enlever..oh ! par Cra !"
-"Qu..quoi ?" fit Olga
-"J'ai complétement oublié qu'on été seuls , alors je pens eque c'est une bonne occasion."
-"Pourquoi ?"
Eva se retourna vers Olga :
-"C'est une question que je dois te poser...j'espère qu'on aura de la chance pour discuter toi et moi un long moment !"
Evangelyne hocha de la tête :
-"Promet moi de donner une réponse honnête d'accord ?"
-"Bien je crois pouvoir répondre a la question que tu va me poser...donc je te promet" fit Olga perplexe
Evangelyne baissa la tête , rougit , puis hésita un moment avant de lever sa tête vers Olga :
-"Est-ce que.....tu aime.....Tristepin ?"
La question était un gros BOUM pour Olga finalment elle balbutia :
-"Qu...quoi ?...pourquoi ?"
-"Tu a promis de répondre ! alors tu l'aime ou pas ?" fit elle avec un regard impatient
Olga devisagea Eva . Jamais elle ne l'avait vu dans cet état , d'habitude elle est calme et discrète mais là , elle semblait être une autre personne..Elle ne semblait pas quoi répondre quand soudait un bruit cassa le silence. Evangelyne regarda le tunnel de droite :
-"Tiens il y a du bruit là - bas c'est peut être cette cervelel de iop !"
Elle se tourna vers Olga :
-"Alors est-ce que tu sais ?"
Olga leva la tête te se dirigea vers le tunnel de gauche :
-"B-Bon allons y Eva"
-"Eh attend ! ce n'est pas juste ! " fit Eva
Trop tard , Olga entra dans le tunnel de gauche. Eva dit alors :
-"Bien."
Et elle entra dans le tunnel ou il y avait de la lumière et du bruit

"C'est une si belle journée, le temps n'est pas si mal non plus."
"....."
"Ah ! regarde ces papillions Olga , ce sont des Papillus Miruticelus ! regarde comme ils sont gracieux ! sa serait manifique de voler n'est-ce pas ?"
"...grand père , êtes vous en train de mourrir ?"
"Pourquoi tu me demande sa ma chérie ?"
"Eh bien...vous avez beaucoup plus de toux et vous ne sortez jamais..."
"..."
"Je ne veut pas que vous partiez , je serais triste sinon."
"Mais ne le soit pas ma chérie , car un jour tu pourra me rejoindre dans le ciel.."
"Le..le ciel ?"
Olga continuait sa route dans le tunnel , quand elle accéda a une cave qui donnait accès a 3 autres tunnels..Elle soupira
-"Bon , faut bien en prendre un..."
Elle allait s'approcher du tunnel du milieu , quand notre héroïne a alors été pris au dépourvu, brusquement poussé par terre , son arrière train tombant dans de la boue .Elle souffla un coup , puis fronça les sourcils et leva sa tête vers le coupable . Ce n'était que la petite peste Orchidée.Et se leva et dit d'un voix en y ajoutant de la colère
-"Eh ! dit donc ! tu n'aurais pas entendu parler des bonnes manières ??"
-"Comme si j'allais m'excuser a une sorcière , myaaa!" fit Orchidée en tirant la langue pour la taquiner.
La sacrieuse , furieuse par le commentaire de la magicienne serra ses poings , cetet gamine commençait franchement a l'agacer entre Eva qui lui posait des questions génantes et elle...
-"De quel droit m'appele tu sorcière ??" dit elle d'une voix menaçante
La peste toujours souriante a croisés les bras et lui répondit :
-"Quel est le problème tu ne semble pas remarquer que tu est costaude et semblant disgracieuse vielle peau ? que c'est triste myyya !"
Olga bouillonante a continué a riposter :
-"Tu sais ce qu'elle a à te dire la vielle peau ?et puis t'était sensé rester là bas !"
"C'est quoi son problème ?" pensa t'elle
Les jeunes filles pouvaient bien continuer le match si elles n'avait pas entendu la voix de Yugo :
-"Ehhhhh !! Orchidée ! Orchidée ! on t'avait dit de rester ici ! ou est tu ??"
-"Oh mince mince mince ! fit Orchidée avec un regard inquiet. j'ai pas envie de poirauter le temps que vous revenniez !
Elle bouga ses yeux vers la sacrieuse et pointa son doigt vers elle
-"Toi ! ammène moi dans un endroit très loin d'ici c'est un ordre de Orchidée !" fit elle avec un clin d'oeil et un sourire béat
-"Je suis désolé mais quesqu'une vielle femme peut faire pour vous ? je suis sur que tu peut te cacher par toi même !" fit Olga avec un sourire
Les yeux verrons de la prodige se réduirent , visiblement en colère
-"T-Toi ! c'est bon ! je suis désolé ok ?? maintenant , ammène moi vite quelque part !"
La sacrieuse se mit a courrir dans le tunnel du milieu , Orchidée ne tarda pas a la suivre.
C'était un jeu pour elle de suivre le leader , Orchidée imitant les pas de Olga. Finalment Olga s'arrêta net et Orchidée nut pas le temps de s'arrêter et se cogna contre elle :
-"Sa va pas de t'arrêter comme ça ?!"
-"Mais c'est.." fit Olga
Orchidée pencha sa tête pour voir ce qui se passait devant la sacrieuse et exprima du dégoût. Devant eux , il y avait une petite cave sans autres chemins , sauf qu'au milieu il y avait une tombe.Orchidée s'avança et leva les bras :
-"Mais c'est le meilleur endroit ou tu pouvais m'enmener ?? C'est si triste et déprimant.." dit elle avec une larme accompagnant ses paroles.
Olga s'est tourné vers la magicienne , un peu agacé :
-"J'aurais pu refuser de vouloir t'aider alors soit plus aimable ok ?? et puis je voulais me rendre ici depuis longtemps.."
Olga se mit a avancer. Orchidée accéléra le rymthe arpantant le chemin d'un pouce derrière Eva. Puis elle blablata avec un soupson de dégoût dans ses paroles , tandit que la sacrieuse restait silencieuse :
-"Et puis , de toute façon les gens comme toi utilisent seulement deux pour cent de leur cerveau, qui a l'air d'un gaspillage total de votre vie si vous n'utilisez pas l'esprit à son potentiel complet. Mais ne te sens pas trop mal, je suis sûr que ton espèce a essayé assez durement..Et même si vous n'avez pas.."
Olga soupira , puis s'asseya en face de la tombe et retira son collier en dents de wabbits et l'accrocha a la tombe.La curiosité de la magicienne grattait a son esprit :
-"C'est pas que je m'interesse particulièrement a tes occupations mais..a qui viens tu rendre visite mya ?"
-"A mon grand père." dit sèchement Olga
Une grande deception se dessina sur le visage de la prodige :
-"Oh , ce n'est que ça .."
Une vague d'indignation balaya Olga puis se leva de ses genous et fit face a Orchidée :
-"Tu ne comprendra jamais ?? qu'est ce que tu ressentirais si un de tes proches mourrait hm ?!"
Au début surprise , l'expression de la magicienne devena vide puis instantanément elle eu un sourire ludique fesant tomber la sacrieuse dans la confusion
-"Suis-je un detecteur de complexe de grand père myaa ?" repondit elle d'un ton taquin
Olga ne savait pas quoi penser :" Elle a changé complétement de sujet ! bon sang , qui est cette personne ??"
Orchidée soupira :
-"Bon , je pense que j'ai assez jouer pour aujourd'hui , il est temps de faire marche arrière."
La magicienne commença a retrousser le chemin puis s'arrêta net :
-"Mais avant mon départ , je doit te dire certaines choses myaan."
Olga hocha de la tête , ne sachant pas à quoi s'attendre.
-"Tout d'abbord laisse moi te dire que réssuciter ou rejoindre ton grand père au ciel est une causse desespéré."
-"Q...quoi mais comment sais tu pour..." fit Olga choqué
-"J'ai mes sources" fit elle avec un sourire béat."Mais peu importe ce que tu fera , ce sort est innévitable...il faudra bien que tu l'admette un jour." fit elle en taquinant ses ongles sur sa bouche.
Et respira un coup et ajouta :
-"Deuxième chose , aussi l'orsque tu a baissé les yeux vers la tombe de ton grand père j'ai sentit beaucoup de tristesse mais aussi de la culpabilité non? Ce pourrait-il que tu te sens coupable de quelque chose ayant à voir avec ton grand père, après sa mort, mya ?"
La main , crispé , Olga s'acrocha a sa jupe.
-"Quesqu'y te fait penser que..."
-"je sais pas , sa semble interessant je suppose"
Orchidée leva sa tête au plafond :
-"Quand a la façon dont je me sentirais.."
La sacrieuse leva légèrement la tête
-"Je ne ressentirais probablement rien du tout ...mya."
Cette fois la sacrieuse avait levé complétement sa tête semblant surprise
Orchidée continua sa route sans se retourner
-"Vous êtes quelqu'un de très interessant , je crois que nous aurons une nouvelle conversation très bientôt."
Puis elle disparu dans l'obsurité du tunnel , laissant Olga devant la tombe de son grand-père

0 0
Score : 391

partie 1 "Un étrange village"

Notre petit groupe, toujours en quête de l'île d'Oma, était sur le point de s'arrêter dans un village pour y passer la nuit après avoir marché toute la journée.

Amalia: Enfin un village. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à trouver une auberge.
Tristepin: Ce village a l'air un peu désert non?
Yugo: C'est vrai, y'a pas un chacha...

A ce moment-là, on entendit des hurlements qui venaient de plus loin dans le village. Nos héros s'y précipitèrent et tombèrent nez à nez avec un énorme mulou, debout sur ses deux pattes arrières. Il courut dans leur direction. Amalia essaya de l'arrêter avec ses ronces, mais il les évita. Il donna un coup de patte à Ruel qui se trouvait sur son chemin. Le pauvre énutrof fut projeté à plusieurs mètres. Evangéline ne mit pas longtemps à réagir et tira une flèche glacée dans le bras du monstre avant qu'il n'atteigne Amalia. Il la brisa facilement. Il allait décapiter la crâ, mais cette fois il fut arrêté par Tristepin. Le duel s'engagea alors... Ils échangèrent quelque coups.Le iop avait grand peine à éviter les attaques du mulou. Celui-ci finit par sauter par-dessus le chevalier pour le mordre par derrière. Ses crocs se plantèrent dans son épaule. Tristepin hurla de douleur puis il se retourna et décapita la bête d'un coup de Rubilax.

Yugo: Ouais ! Tu l'as éclaté !
Villageois: Sortez de notre village et reprenez votre route !
Evangeline: Quoi?
Tristepin: Pour qui vous vous prenez? On vous a sauvé !
Villageois: Vous avez été mordu, vous portez le mal ! Partez !

Le petit groupe s'en alla à contre coeur.

Ruel: Bon, ben on va encore passer la nuit dehors.
Yugo: Mais Tristepin est blessé !
Tristepin: Ca va, on ira chez un éniripsa demain. D'après la carte, il y a un village pas loin.
Ruel: Espérons qu'ils ne nous réserveront pas le même accueil qu'ici.

Partie 2 "Chez l'éniripsa"

Après avoir très mal dormi, le petit groupe prit la route vers le prochain village, situé à une trentaine de kilomètres de l'endroit où ils avaient passé la nuit. Ils marchèrent plusieurs heures avant d'arriver à destination.C'était un charmant petit village, en bordure d'une forêt.
Amalia: Ca fait des semaines que je rêvais de ça ! Une journée entière de shoping !
Evangeline: D'accord mais on doit d'abord aller chez un éniripsa pour l'épaule de Tristepin.
Yugo: C'est bon, je vais l'accompagner, on n'aura qu'à se retrouver ici ce soir.
Ruel: Faites comme vous voulez, mais j'ai vu une super taverne que j'ai bien envie de visiter.
Amalia: Tu veux parler du vieux taudis qu'on a vu tout à l'heure, je peux déjà te dire que t'iras tout seul.
Evangeline: Bon, ben à ce soir.

Le groupe se sépara. Lorsque Tristepin et Yugo entrèrent chez l'éniripsa, ils eurent de la chance car il n'y avait pas d'autres clients. Il s'occupa donc tout de suite de Tristepin. La blessure fut soignée en quelques minutes.

L'éniripsa: C'est bon. La blessure n'était pas trop profonde. Mais comment vous vous êtes fait ça? Sans vouloir être indiscret.
Tristepin: Un mulou. Enorme. Mais ne vous inquiétez pas, je l'ai mis hors d'état de nuire.
Yugo: Et les gens du village ne nous ont même pas remerciés et ils ont voulu qu'on parte.
L'éniripsa: Euh, ce mulou dont vous parlez, il était comment?
Yugo: Très grand, noir, il se tenait sur ses deux pattes arrières et...
L'éniripsa: C'est ce que je pensais ! Sortez tout de suite de chez moi !

Ils s'exécutèrent et l'éniripsa claque la porte derrière eux. Tristepin et Yugo, très étonnés, n'eurent d'autre choix que de partir. Ils visitèrent un peu le village avant d'aller retrouver leurs amis.
Tristepin: Ils sont bizarres les gens du coin. D'abord le village d'hier et maintenant l'éniripsa.
Yugo: Qu'est-ce qu'ils ont avec ce mulou?
Tristepin: C'est peut-être une espèce protégée par ici.
Yugo: Arrête de raconter des ioperies et allons plutôt voir les filles.

Ils se rendirent à l'endroit prévu le matin même. Evangeline avait les bras chargés de sacs remplis de vêtements et bijoux en tout genre.

Amalia: Je me suis achetée quelques petits trucs par-ci, par-là...
Tristepin: On l'avait pas remarqué !
Evangeline: On a trouvé une petite auberge un peu plus loin, on pourrait y passer la nuit.

Ils passèrent prendre Ruel qui était bourré à la taverne du "Piou crevé" et ensemble, allèrent à l'auberge.

Partie 3 "Le mulou garou"

Evangeline se réveilla en sursaut. Il était tard et elle avait entendu du bruit. Elle se leva et regarda par la fenêtre. Elle aperçut Tristepin. Il faisait les cent pas juste devant l'auberge. Intriguée, elle descendit le voir. En s'approchant, elle se rendit compte qu'il tremblait; il avait de la sueur sur le visage.
Evangeline: Qu'est-ce que tu fais Tristepin?
Tristepin (surpris): Evangeline... que... euh, je n'arrive pas à dormir.
Evangeline: Ca va? Tu trembles.
Tristepin: Euh oui, il fait juste froid.
Evangeline: Ah oui? Et pourquoi tu transpires alors?

Tristepin ne sut quoi répondre, il resta plusieurs secondes sans rien dire puis, soudainement, hurla de douleur. Evangeline voulut s'approcher pour comprendre ce qui lui arrivait mais il la frappa et elle tomba par terre. Le iop regarda ses mains. On pouvait lire la peur et l'incompréhension dans ses yeux, la peur de faire du mal à ses amis. Il se retourna et partit en direction de la forêt, envoyant voler tous les villageois qu'il rencontrait sur son chemin. Evangeline ne perdit pas une seconde et courut alerter les autres.

Evangeline: Tristepin est partit vers la forêt. Je sais pas ce qui lui est arrivé, il a disjoncté !
Yugo: L'éniripsa qu'on a vu avec Pinpin nous a dit de partir quand on lui a parlé du mulou.
Evangeline: Et si nous allions rendre une petite visite à cet éniripsa?

Ils suivirent Yugo jusque chez celui-ci et frappèrent à la porte.

L'éniripsa: Oui, oui. J'arrive. Qui est là?

En ouvrant la porte, il se retrouva face à Evangeline, visiblement en colère, qui pointait son arc sur sa tête.

L'éniripsa: Je vous donnerai tous les kamas que vous voudrez, mais épargnez-moi !
Yugo: On n'est pas là pour vos kamas, mais pour des informations sur le mulou dont on vous a parlé avec mon ami blessé.
Ruel: En revanche, pour les kamas, moi je veux bien...
L'éniripsa: Quoi, vous n'êtes pas au courant? Votre ami a été mordu par un mulou garou.
Tous: Un quoi?!L'éniripsa: Quand on se fait mordre par un mulou garou, on en devient un !
Evangeline: Il y a un remède?
L'éniripsa: Rester cent ans sans manger de chair humaine.
Amalia:Vous avez pas autre chose de plus... rapide?
L'éniripsa: Un sentiment très fort comme... l'amour ou ... ah oui, j'avais fait une potion là-dessus !

Il sortit une petite fiole d'un tiroir de son bureau.

L'éniripsa: Faites lui boire le contenu de cette fiole et il redeviendra normal.Evangeline: OK, j'y vais. Amalia, reste avec Yugo et Ruel.Amalia: Tu ne vas quand même pas y aller toute seule?
Evangeline: C'est trop dangereux pour vous et puis, c'est de ma faute si il est parti.

Sur ce, elle sortit de la boutique de l'éniripsa et se dirigea vers la forêt.

L'éniripsa: Vous, vous êtes mal barrés.

Partie 4 "La fiole"

Evangeline marcha plusieurs heures en suivant les traces que Tristepin avait laissées en partant. Elles le menèrent jusqu'à une petite grotte sombre et humide; heureusement elle n'était pas très grande; elle ne mit donc pas longtemps à retrouver Tristepin. Son corps était désormais recouvert de poils, il avait de longues griffes mais il ne ressemblait pas totalement au mulou garou de la veille . Sa transformation n'était pas encore achevée. Il était assis contre la paroi de la grotte et se tenait la tête jusqu'à ce qu'il aperçoive Evangeline.

Tristepin: Evangeline ! Qu'est-ce que tu fais là?! Va-t-en !
Evangeline: Ne t'en fais pas, on a un remède.
Tristepin: Non ! Ne t'approche pas de moi !
Evangeline: Tristepin, bois ça.

Elle voulut s'approcher, mais le iop eut une nouvelle crise et voulut lui porter un coup. Heureusement, elle évita ses griffes mais en reculant, elle glissa, tomba en arrière et lacha la fiole. Tristepin allait se jeter sur elle; il avait les yeux rouges de colère mais il fut arrêté au dernier moment par les ronces d'Amalia.

Evangeline: Amalia, mais... je t'avais dit de rester au village.
Amalia: Faux ! Tu m'as dit de rester avec Yugo et Ruel et si on n'était pas arrivé à temps, tu serais morte !
Evangeline: Yugo et Ruel?
Yugo: Oui, on est là, mais on doit se charger de maintenir Pinpin...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Tristepin se jeta sur lui et le poussa violemment contre la paroi. Il retomba, assomé. Amalia envoya ses ronces sur le iop mais cette fois-ci, il les évita. Elle retenta sa chance mais il les déchiqueta. Il sauta et atterrit juste devant elle. Ruel essaya de s'interposer mais connut le même sort que Yugo et retomba sur celui-ci. Amalia fut à son tour attrapée par le pied et jetée sur ses deux compagnons. Il se tourna alors vers Evangeline et courut vers elle. Celle-ci fit une roulade de côté. Elle s'apprêtait à courir ramasser la fiole mais Tristepin la devança, écrasa la fiole entre ses doigts et, à une vitesse hallucinante, se jeta sur elle et la plaqua au sol.

Partie 5 "Un remède inatendu"

Tristepin s'apprêtait à porter le coup fatal à Evangeline. Elle l'évita en roulant de côté. Elle se releva et courut en direction de la sortie, mais Tristepin était plus rapide. Il la devança et lui bloqua le passage, la forçant à reculer.Evangeline: Tristepinn reprends tes esprits ! C'est moi Evangeline !Tristepin ne réagit pas et continua d'avancer d'un air menaçant. Evangeline sortit son arc et lui tira une flèche glacée dans la jambe. tristepin hurla de rage et d'un coup de griffe brisa les morceaux gelés qui la recouvraient. Il se jeta sur la crâ, la désarma et la poussa contre la paroi. Elle ferma les yeux, attendant le coup de grâce, mais rien ne se produisit. Elle rouvrit les yeux et vit Tristepin en train de lutter pour garder le contrôle de son corps. Lorsqu'Evangeline comprit ce qui se passait, elle réalisa ce qu'il éprouvait et par la même occasion, elle se rendit compte qu'elle aussi partageait ses sentiments. Mais elle ne pouvait rien faire. C'est à ce moment qu'elle se souvint des paroles de l'éniripsa: "ou un sentiment fort comme ... l'amour". Elle hésita un instant, puis se dirigea vers le iop.
Tristepin: Mais qu'est-ce que tu fais? Va-t-en et emmène les autres avec toi !
Evangeline: Fais-moi confiance.

Elle s'approcha de lui et l'embrassa. Aussitôt, une intense lumière bleue l'enveloppa. Lorsqu'elle se dissipa, ses poils et ses griffes avaient disparuts.

Amalia:Je le savais!
Evangeline:Amalia mais qu'est ce que...
Amalia:C'est bon je suis pas aveugle.
Evangeline:Euh... je...
Amalia:Je suis contente pour toi!

Et elle la prit dans ses bras.Yugo et Ruel aussi venaient de reprendre consience et le petit éliatrope se jeta dans les bras de Tristepin.

Ruel:Alors là mon petit tu m'épates.
Yugo:Tu nous as fait peur!Tristepin:Hein, quoi?... Qu'est-ce qui s'est passé? ... De quoi vous parlez les amis?
Yugo: Ne me dis pas que tu as tout oublié !
Tristepin: Ben, j'me souviens plus trop de ce qui s'est passé.
Evangeline: Laisse-moi te rafraîchir la mémoire !Et elle le prit par le cou et l'embrassa de nouveau.
Ruel: Oh, c'est beau l'amour ! Ca me rappelle de bons souvenirs...

Ses compagnons le regardèrent bizarment et éclatère de rire.Après quoi il reprirent leur route avec un Pinpin plus heureux que jamais.

FIN

0 0
Score : 299

Cela fait 3 jours que nos aventurier n'ont pas mangé
_On n'est pas déjà passé par la. Fit remarquer Ruel
_Et mince, on est perdu. dit tristement Tristepin
_Eh ! C’est qui cette personne là bas ? demanda Evangeline
_Bonjour, bienvenue dans le bois des feuilles sombres dit l’inconnue, comme surgie de nulle part.
_Un peux bizarre, le nom de la forêt...frissonna Amalia
_Comment t’appelle tu, voyageur? Rugit Tristepin
_ Alice, je m'appelle Alice .Vous m’avez l’air faim, je vous offre le gîte et le couvert.
30 minutes plus tard
_C'est quand qu'on arrive? demanda Tristepin, exténué.
_Minable ! les dieux ne se sont pas donné la peine de te donner l’endurance hahahaha.Ricana Rublilax
_Elle est magnifique, cette forêt ! dit Amalia
_Là-bas c'est pas une maison c'est un chateau. remarqua Ruel
Arrivés dans le château, chacun admire les superbes peintures sur le mur…
_Il y a plein de peinture sur les murs, c’est bô….dit Yugo émerveillé
_A table. claironna Alice
Elle fit apparaître un énorme buffet avec plein de chose a manger et a boire
_waw! C’est génial .s’enthousiasma tristepin.
_C est seulement pour toi, dit Alice, les autres auront un bout de pain, ça leur suffira...
_Vous n’avez qu'à aller vos votre chambre, ajouta-t-elle aux autres, Tristepin dormira dans ma chambre, il n'y en pas assez pour tout le monde.
Nos aventurier partirent dans leurs chambres respectives avec leur minuscule bout de pain, tout comme leurs chambre…
_Ce qu'elle peut m'énerver celle là, ragea Evangeline, elle est aux petits soins avec Pinpin…
_Serais-tu jalouse ? soupçonna Amalia
_non, mais...
_Il n'y a pas de mais on avait dit : pas de secret entre nous, d'accord?
_Ok, c’est vrai que je le trouve assez mignon... dit Evangeline en rougissant. Tu répètes pas hein ?
_Non, bien sur, c’est un secret. dit Amalia
_Allons voir Alice, j'ai quelques questions à lui poser... Il est vrai que son comportement est bizarre.
Nos amies cherchèrent Alice dans tout le château
_Ah bah te voilà, toi, dit Eva à Alice d’un air furieux
_Où est Tristepin? Demanda Yugo, soupçonneux.
_A un endroit où vous n'êtes pas près de le revoir, il est a moi maintenant.dit Alice
Elle claqua des doigts et une trappe se déroba sous leurs pieds. Après une grosse chute:
_Beurk, elle nous a emprisonnés dans cette cellule froide et gluante !se récria Amalia
_On doit être dans les souterrains du châteaux : ça sent la terre de la mine... commenta Ruel
_Vite, on doit retrouver Tristepin. dit Yugo
Pendant ce temps, dans une chambre du château, Tristepin ressent la détresse de ses compagnons :
_Où sont mes amis, Alice?demanda Tristepin, inquiet.
_Eh ben.....
_Réponds moi : que leur a tu fais???
_Ils sont partis sans toi et ils voulaient que tu reste avec moi. mentit la perfide Alice
_Mais ma dette envers Yu.....
_Ecoute, il ne veulent pas de toi maintenant. Pensons a des choses plus sérieuses : j'ai bientôt fini les préparatifs pour le mariage...
_LE MARIAGE ???!!!
_Oui tu va m'épouser !
_Euh oui, oui je vais t'épouser, chérie. dit Tristepin, subitement inconscient
Le filtre d'amour qu’Alice lui avait administré faisait effet…

Nos amis sont à l’extérieur du château
_ Yugo, tu pouvais pas nous envoyer à l’intérieur là on est bloqués pas les gardes...bourgeonna Amalia
_Je vais m’en occuper, la rassura Eva
_Oh ! on ne passe pas dirent les gardes à l'entrée.
_Ce n'est pas vous qui allez nous empêcher de reprendre Pinpin…
FLECHE D’EXPIATION!!!!
_Arg…. d'accord allez y !
_Merci beaucoup…
Dans le jardin juste au dessus du souterrain
_Voulez vous prendre pour époux...commença le prêtre
_Mariez de suite pas besoin du blabla habituel ! rétorqua Alice avec hauteur
_Par les lien sacrés du mariage je vous décl.....
_STTTTOOOOOOOPPPPPP !!!Pinpin, on a encore besoin de toi, on s'en va. dit Evangeline
_Non ! Reste avec moi Pinpin !
_Mais...dit pinpin
_Pense a ce que ressent Evangeline pour toi et puis…OUPS ! j’ai rien dit ...fit Amalia très gênée
_Amalia tu avais promis enfin bon Pinpinrevientquandmêmedépêchetoi dit Evangeline, visiblement très, très, très gênée
_Eva ! Je me rappelle de tout à présent ! Elle m’a ensorcelé ! cria Pinpin
_Pas si vite …Commença Alice
_Ce n'est pas toi qui va me voler Pinpin vieille chouette! dit evangeline
FLECHE MULTIPLE
_Allons nous en ,dit Ruel, y a même pas de kamas ici…
_ PORTAIL GEANT (le sort dont s'était servi Yugo pour faire sortir ses amis et lui même de la cellule)
En quelques secondes nos héros ce retrouvèrent au dehors des forêts sur une colline les abritant de l'orage.
Les aventuriers continuèrent leurs routes normalement à part Evangeline qui n’arrêtait pas de rougir à chaque regard vers Tristepin c’est à dire toutes les 15 secondes…

Modifier par faolin... cool

0 0
Score : 226

1ère partie :La vallée maléfique

Nos héros se dirigèrent vers l'île d'Omas , le silence règnait , jusqu'a ce qu'Evangelyne le brise .
Evangelyne : J'ai l'impression d'être observer , sa me stresse
Pinpin : Mais non Eva , tu imagine , personne nous observe , destresse un peu et dettend toi , de toute façon si quelqu'un nous attaque je suis la .
Evangelyne : Est-ce que j'ai dit que je craignait qu'on soit attaquer ? Non . J'ai jsute dit que quelqu'un nous observait et j'en suis sur .
Le silence revint et Evangelyne prit la carte .
Evangelyne il faut prochainement tourné a gauche et traverser " La vallé maléfique "
La carte : Oui et si j'etait vous j'y passerai plutot vite s'en m'arreter nul part .
Evangelyne rangea la carte
Amalia: Moi , franchement , je suis pas rassurer , vous avez vu comment elle s'apelle cette vallée , la vallée maléfique , on feras comme a dit la carte on s'arrete pas .
Yugo : A non ! Faut qu'on s'arrete a une auberge .
Amalia: Daccord ...
Pinpin : Que les filles peuvent etre trouillarde , deja Eva qui se sent observer et qu'a peur ...
Evangelyne : J'AI PAS PEUR !!! J'ai juste dit qu'on etait observer
Pinpin : Ah ouai , et pouquoi ta la chair de poule ?
Evangelyne : Parce qui fait froid , regarde ta AUSSI la chair de poule , cervelle de iop
Ruel : C'est vrai que sa se raffraichi
Il tournèrent a gauche et virent un paneau a demi-effondré indiquant : La vallée maléfique . Il marchèrent pendant plusieur heure et arrvèrent au village .
Il entrerent dans l'auberge .
Aubergiste : Oh ! Des aventurier ! Partez d'ici vite il ne faut pas venir ici , cette vallée est maudite par les dieux .
Ruel : Mon pauvre ami vous perdez la boule
Aubergiste : Non je vous le jure , oh attention ils nous écoutent , hum que puis je pour vous jeune aventuriers ?
Ruel : Deux chambre
Aubergiste : Sa fera 20 kamas
Tous monterent dans la chambre des fille pour discuter
Amalia: La carte a raison faut partir sans s'aretter , vous avez vu l'aubergiste , la carte , tu te sentait observer et le nom de cette vallée !!!
Evangelyne : C'est vai que c'est bizzard , mais ne t'en fait pas , en plus quand je me sentait observer c'etait sur la route
Amalia: Et la tu ne te sens pas observer ?
Evangekyne : Non
Ils allèrent se coucher , Amalia eu du mal a dormirent , elle entendait des bruit dans le couloir

2ème partie : Un bel ennui

Amalia aillant marre de ce bruit se leva , avançat vers la porte , elle regardat Evangelyne , celle-ci ne semblait pas derenger par ce bruit.Amalia n'etait pas rassuré , sa pouvait etre un etre maléfique , comme Nox , rassemblant tout son courage , elle mit la main sur la poignée et appuiya . Elle poussa un cri de surprise , Pinpin etait la comme un mort-vivant , elle s'attendait plutôt a un etre rôdant et maléfique . Le cri de Amalia avit reveiller Evangelyne
Evangelyne : Qu'est-ce qui ce passe Amalia ?
Amalia: Heu ... j'avait soif je voulait descendre et j'ai vu Pinpin dormir debout dans le couloir .
Evangelyne : Quoi !
Elle s'approcha et vu Pinpin , elle claqua des doigts devant son nez
Evangelyne : Il est juste sonnambule conclusat-elle
Amalia: Ah ba heu je savait pas...
Evangelyne : C'est pas grave , j'aurait reagit pareil en voyant Pinpin devant ma chambre en train de ronfler aussi fort qu'un bwork . C'est surprenant
Aubergiste : A q'est-ce qui ce passe , a ce n'est juste sa , j'ai cru qu'il avait kidnappé la sadida
Evangelyne : Amalia , va boire ton verre d'eau et vien te recoucher , demain on a de la route a faire, on est en securité ici et rien ne nous arrivera .
Amalia : Daccord ...
Amalia n'etait pas de l'avis d'Evangelyne , elle ne sentait ni en securité et ni sur que rien nous arrivera .Elle se recoucha , on avait recouché Pinpin sur son lit pour eviter d'autre cri de surprise , mais malgrés sa , elle sentait toujours quelque chose roder dans le couloir. Cette creature ou cet homme lui voulait quelque chose mais elle ne savait quoi , apres ses pensé dissiper ,elle s'endormie .
Le lendemain on ne retrouva pas Amalia .
Aubrgiste : Ce sont eux , ils l'ont kidnappé , il sentait qu'elle se doutait quelque chose .

Suite de : Un bel ennui

Evangelyne:Je vais reveiller Ruel pour le prevenir de la disparition d'Amalia
Yugo : Daccord , mais elle ne se sentait pas bien déjà , dans cet endroit
Pinpin : Vien Yugo , on va demander a l'aubergiste , il se tortille et on dirait qu'il sait quelque chose
Yugo : Daccord . Heu Monsieur l'aubergiste
Aubergiste : Oui ?
Pinpin : Vous allez l'air de savoir des chose sur la disparation de notre amie , alors .
Aubergiste : Je savais bien que vous viendriez pour me demandez cela . Alors trés bien je vais le faire...Même s'il devra m'en couter la vie ...Votre amie comme vous le savez , ne se sentait pas trés a l'aise et ils l'ont kidnappé .
Pinpin : Qui ils ?
Aubergiste : Les guerriers légendaire !!!
Pinpin : QUOI ?! C'est pas possible !!!
Yugo : C'est qui les guerriers légendaires ?
Evangelyne qui etait revenu :
Ce sont des guerriers qui ont un jour defier les dieux , ils ont échouer car un charme magique protégeait les dieux car si les dieux venait a mourir , Toute les classe finiront par mourir elle si leur dieu mourrait . Alors avec la puissance qu'il avait , ils ont uni leur force pour briser le charme magique qui protégeait les dieux , libérant une puissance qui entra en eux : La puissance et l'immortalité . Ils ont renoncé a defier les dieux disant qu'il ne seront pas de taille contre eux , ils ont quand meme tenté de defiers quelque mortel , meme résultat , ils gagnaient tous le temps et donc cela finnissait pas devenir lassant vu qu'il avait l'immortalité . Ils ont voulu disparaitre a jamais et ont ne les a jamais revus .
Aubergiste : Oui mais ils sont encore la . Dans ce village , et je les est vu alors arreter d'insinuer et que personne ne les a jamais revu ! Je vais vous dire ce qui c'est passer apres . Un jours avant de disparaitre , ils passait dans tout les villages pour se faire aclamer et avoir leur deniere heure de gloire . Ils sont passé dans ce village , mais un de nos mage les a defiers leur autant presque tout leur pouvoirs , mais ceux-ci avait toujours une puissance incroyable malgrés leur pouvoir perdu , ils tuèrent le mage et recupèrèrent leurs pouvoirs . Alors pour punir encore plus severement le mage alors qu'il etait mort, ils maudirent le village . Et cette malediction etait d'avoir une douleur intance dans tout le corp pendant toute sa vie , lorsque ont s'habitu a la douleur , ils l'augmente pour qu'on puissent la ressentir encore plus et ceux qui reste plus de 2 jours dans ce villlage est condamné a la malediction suposant qu'il fait parti des villageois maintenant .
Evangelyne : Mais pourquoi ne pas quitter le village
Aubergiste : Plusieur ont essayer , mais ils furent tous poignarder par une épée invisible , et depuis ils nous surveillent et ceux quil e savent ou , se doute et a une angoisse se font enlever pour ne répété sa a personne et maintenant tous ce que je vous est dit va me couter la vie et en plus vous serez condamné tous a la malédiction , au debut sa va etre terible ensuite vous vous y habituerez mais sa frappera de plus belle si vous commencez a vous y habituez . Adieu .
Et il s'effondra d'un coup , sans explication , il avait une marque rouge au cou , comme si on l'avait étrangler
Partie 3 : une révélation
Yugo : Oh non il est mort
Ruel ( qui venait de ce lever) : Qu'estce que qui ce passe, ah l'aubergiste est mort ? J'espere qui vous a dit des chose . Au moin il aura servit .
Evangelyne: Tu t'en contrefiche de l'histoire je pare .
Ruel : Ba ouai je suppose que c'est ennuiyeux et simple pas étonnant .
Evangelyne : Tu t'en fiche meme si sa a un rapport avec les guerriers légendaire ?
Ruel : QUOI ?!!! PERSONE NE LES A JAMAIS REVU . RACONTE MOI .
Nos héros racontèrent tout
Pinpin : Le problème c'est qu'il a pas eu le temps de parler d'Amalia et comment la sortir
Yugo : Oui
Evangelyne : En tout cas c'est vraiment pas simple car si on s'attarde a la retrouver on serat considérer comme des villageois et du coup on fera partie de la malédiction
Pinpin : Oui et c'est pour sa qu'il faudrat la retrouver et vite !
Ruel : Le mystère plane , comment non va la retrouver
Voix:Vous chercher votre ami ?
Tous ce retournèrent brusquement . C'etait un villageois .
Villageois : Je suis au courent pour l'ubergiste il a tout voulu vous raconter , et il n'a pas pu abordez le sujet de votre ami , moi je vais vous le dire , venez
Nos héros le suivire jusqu'a une toute petite maison au bord de la mer charmente .
Ruel : Vous craignez pas d'etre tuez vous ?
Villageois : Non , je suis un des fils d'un des guerriers légendaire donc , il m'epargne , mais aplez moi Lèdloiye .
Pinpin : Heu daccord .
Lèdloiye :Votre ami a été capturer par les guerier légendaire et ils la/le retienne prisonier(e)
Evangelyne : C'est une fille .
Lèdloiye : Daccord , il l'a retienne prisonère en enfer pour etre plus exacte , pour eviter que les rumeurs circule dans le monde des douzes , car elle se doutait de quelque chose . Il l'a fond travailler l'a bas pour diverse chose , exemple miner des pierre de puissance ou de l'or .En tout cas ce que je peux vous dire cest que c'est horible .Par contre je ne sais pas trop comment aller la chercher je ne epux vous en dire plus parce que meme si un des guerrier legendaire est ma mère , je ne suis pas avantagé de beaucoup , je peux juste renseignez un peu et je ne souffre pas de la malédiction , pour certaine personne cela parait beaucoup mais c'est quand meme peu car je ne suis pas protégé de la mort
Evangelyne : Votre mère ne vous protège pas
Lèdloiye : Non elle n'a aucune pitié et si elle s'oposé elle mourrait
Pinpin : Elle n'a pas l'imortalité ?
Lèdloiye : Si mais ils l'enfermerait dans une cage qui lui enlevrai tous ses pouvoir et la transpercerait avec une épée , voila je ne peux vous en dire plus .
Yugo : Daccord
3ème partie :Une aide précieuse

Yugo : Comment on va faire pour chercher Amalia ?
Evangelyne : je ne sais pas mais je ne partirai pas d'ici tant qu'on l'aura pas retrouvée
Evangelyne trouva un papier dans sa poche , il disait:
Je sais enfait comment retrouvé votre amie mais si je le disait a voix haute on m'aurait tuer , il existe un escalier invisible ,il se trouve au sud du village , il permet de monter dans l'enfer

Lèdloiye

Evangelyne passa le papier a Yugo , qui le passa a Pinpin , qui le passa a Ruel .
Evangelyne : On va aller là-bas
Yugo : Oui
Ils se dirigèrent vers le sud de la ville
Pinpin : Mais maintenant faut chercher l'escalier et ils est invisible on peut pas le trouver
Evangelyne : Si cervelle de iop , si on se cogne sur quelque chose d'invisible c'est surement l'escalier. On va le chercher comme sa
Pinpin : Ah daccord...
Pinpin courrait dans tout les sens car il voulait qu'on le trouve vite et ils se cogna contre une chose qu'on ne voyait pas et comme il avait courrut , sa lui fesait une grosse bosse et il etait tombé par terre
Pinpin : J'ai ...
Evangelyne : J'ai vu que tu avait trouvé quand on voit ta bosse et que tu est par terre alors qu'il n'y a aucun obstacle devant toi ... On comprend que tu a trouvé
Rubilax : Ah ! La tête que tu as avec cette bosse , c'est ridicule , personne ne te prendra aux serieux avec cette bosse quand tu diras que t'es un chevalier .
Pinpin : Tait toi démon !!!
Ils montèrent l'escalier d'un pas mal assuré .
4ème partie:On change de plan !

Nos héros etait maintenant bien haut sur l'escalier quand soudain , il se cognèrent tous contre un mur invisible , et il descendire l'escalier sur les fesses .
Evangelyne : Mais qu'est ce que c'etait que sa ?
Voix: Je dois comprendre que vous allez en enfer ?
Tous se retournèrent en sursaut , les armes sortit . C'etait un xelor
Yugo : Qu'est-ce que vous voulez ?
Xelor : Je vous est dabord posez une question . Répondez-y et je répondrai a la votre .
Evangelyne : Oui .
Xelor : Et pour quoi faire ?
Yugo : Hé ! j'ai posez une question !
Xelor : Oui mais quand on a commencer vaut mieux aller jusqu'au bout .
Pinpin : On va délivrer une amie de l'enfer .
Xelor : Je vois , et concernant votre question .
Yugo : La mienne ?
Xelor : Non celle de la crâ , ce n'est juste qu'un mur vous pouvez le detruire facilement .
Il fit jaillir de sa main un rayon qu'il dirigea la ou c'etait cogné nos héros . On entendit un bruit de casse .
Xelor : Si vous voulez alllez cherche votre amie et bien , ce n'est pas de cette manière qu'il faut s'y prendre .Elle n'a plus de mémoire , elle ne se souvient de rien .
Ruel : Et comment savez vous sa .
Xelor : J'y suit allez .
Yugo : Et vous n'avez pas perdu la mémoire ?
Xelor : Si mais il m'ont ramené ici , la mémoire vide , je ne savait plus rien de mon enfance , alors j'ai remonter le temps et ma vie a defiler sous mes yeux .Et si vous allez la chercher et bien vous aussi perdrez la mémoire
Il avait un sourire narcois
Ruel : Et comment il faut allez la chercher ?
Evangelyne commencait a s'impatienter , elle ne voulait pas des explication du xelor , elle voulait juste retrouver Amalia au plus vite .
Xelor : Il faut remonter le temps et annulé la malediction .Comme sa , quand je reviendrait dans ce temps-ci , votre amie Amalia sera là , je mettrai le temps quand vous serez arriver a l'auberge . Et cette vallée ne s'appelera plus la vallée maléfique mais La vallée des 7 , comme elle s'est toujours appeller
Evangelyne : Et on aurat garder la mémoire de cet instant
Xelor : Oui
5ème partie : Une princesse ???

Yugo : Bon bah on remonte le temps !
Xelor : Non !!! Vous me devez quelque chose en échange .
Evangelyne : Et quoi , déjà on sauve Amalia , et avec son caractere de Princesse on va passer un sale moment
Xelor : Oui toute les filles on un caractere de Princesse
Evangelyne : Mais elle s'en une vraiment .
Xelor : UNE PRINCESSE ??? VRAIMENT ???
Pinpin : Heu oui...
Xelor : Si je vous aide sa vous coutera deja 2 000 kamas parce que c'est une princesse et en plus la princesse elle même
Ruel : Ah non pas 2 000 kamas !!!
Yugo : Mais c'est hors de question !!!
Evangelyne donna un coup de coude a Yugo et lui murmura.
Evangelyne: Si on refuse y va refuser alors fait semblant d'être obliger d'accepter , on devra la laisser un moment avec lui
Elle baissa les yeux , elle ne voulait pas faire sa mais elle en etait obliger .
Xelor : Au pire on la partage , vous prenez ses jambe et bras ... Et moi je garde le reste
Yugo : Non , sa va on va faire comme vous avez dit ...
Ruel : Non , je refuse de payer .
Pinpin : Ruel on a plus de kamas
Ruel : Evagelyne en a encore une poignée
Evangelyne: Oui mais ce sera pas assez , jusque la ta jamais rien payez c'est tout le groupe qu'a encaisser !!! Et en plus t'en profitait bien , tu te prenait les truc les plus cher juste parce que c'etait pas toi qui payait , alors la tu vas faire une petit effort , heu... , je veux dire un gros effort et tu va payer sa tout de suite !!!
Elle etait toute rouge et trés en colère
Ruel : Heu daccord , daccord
Cette reaction ne ressemblait pas vraiment a Evangelyne qui analysait toujours calmement la situation , ce qui la avait étonné le groupe
Evangelyne ( qui avait vu le regard du groupe ) : Quoi ?! J'ai bien le droit de craquer des fois , il m'enerve .
Elle regardat autour d'elle et elle se rendit compte que s'en Amalia c'etait bizzard , dans le groupe il n'y avait que des garçons et les garçons , sa ne comprend pas les filles parfois .Evangelyne n'avait pas vu que les autre avait commencer a marcher vers un portail de temps .Quand elle le vit , elle se precipita tout juste avant qu'il ne se referme . Pourquoi les autre ne l'avait pas prevenu . Pinpin c'etait reourné et avait vu Evangelyne .
Pinpin : Evangelyne , pourquoi tu n'est pas rester la bas on te l'avait dit , mais je pari que c'est toi qui avait envie de venir ou encore que c'etait ton instint de garde du corp . Faut trouver un autre plan du coup .
Evangelyne comprit alors son erreur
Evangelyne : Mince , je ne vous ecoutait pas j'etait dans mes pensées
Ils étaient dans une plaine ou plein de creature etrange rodait , l'une d'elle courut sur Tristepin qui ne la vit pas , et a ce moment , Evangelyne se jetta sur Tristepin pour le pousser
Pinpin : Merci Evangelyne
Il avait rougi car Evangelyne etait maintenant sur le torse de Pinpin qui etait couché par terre .
Yugo,Ruel et le Xelor se retounèrent . Ils les virent , dabord il furent sur le point de leur parler ( pourquoi evangelyne etait la ) puis ils se retournèrent et ralentissèrent le pas pour que Pinpin et Evangelyne puissent les rattraper.
Evangelyne : Viens y faut y aller ou on va etre separer des autre de cette etrange plaine .
6ème partie : Les risques du temps

Quand Evangelyne et Pinpin avait rattrappé le groupe , on les bonbarda de question : Pourquoi Evangelyne est la ? , elle avait envie d'etre avec Pinpin ? et toute autre de question de ce genre .Ils passèrent devant plusieur portails

Yugo : c'est dans lequel qu'on passe ? Enfait comment tu t'apelle ?
Xelor : Une question à la fois ! On passe dans le prtails n°1000 c'est a dire celui qui remonte a 1000 ans , quand les dofus etait en possesion de leur gardien , les dragon et non ces jeune bon a rien . Et pour ta 2ème question je suis Codivan .
Pinpin : J'ai envie de voir comment ressemble mon arriere arriere arriere arriere arriere arriere arriere grand père !!!
Codivan : Non quand nous remontons le temps , nous les xelors , ce sont pour un but precis , ce n'est pas pour nous amuser , nous ne pouvons faire sa en un claquement de doigt , il nous faut fournir un effort .
Yugo : Vous en avez pas marre de compter ses portails parfois ?
Evangelyne : De la patience suffit .
Codivan : Exactement , avec un peu de patience sa passe vite , c'est comme si tu comptait les moutons pour t'endormire sauf que la tu ne t'endore pas .
Yugo : Ah oui ...
Codivan : Plus que 367 portails et nous somme au 1000ème
Pinpin : plus on va vite plus on y sera vite !
Codivan : Je vous deconseil d'allez vite pour 3 raison 1ère : Je dois compter et aller vite me demenderai un effort suplementaire en comptant celui que je fait maintenant 2ème :si vous avancez trop loin de nous on vous perdrera et il y a différent chemin dans le temps on risque de ne plus jamais le retrouver 3 ème : Votre corp comme ceux de tout le monde suporte mal de revenir 1000 ans en arriere , le corp en subbit les consecance , Si vous allez trop vie vous pourrez rajeunir et devenir un bébé .Si vous continuez a ce rithme vous n'aurez aucun effets desagreable . Nous somme arriver , le 1000ème portail .Allez y dabord .

7 partie : Une force légendaire

Nos héros attendirent l'arrivée des guerriers légendaires , et quand les guerriers arrivèrent , ils defièrent quelque "mortel" et a se moment la , ont voyaient leur puissance , chaque coup que leur mettaient le mortel avait son prix a payer , ce coup n'avait pas l'air d'affecter le guerriers légendaire qui combattait , et comme il était a chaque fois etonné il restait 2 seconde petrifié , stupéfait et 2 seconde dans un combat , sa peut couter la vie , et c'est se qui arrive a chaque fois , le guerrier le mettai hors combat avec une puissance légendaire, et la foule poussait des cri tout en souriant , des sourirent et des crient forcé .
A un moment, on vit un homme étrange s'avancer , une cape noir , un teint pâle avec un livre de bwork mage a la main avec plein de formule ilisible ( car nos héros ne lisait pas le bwork , évidamment ).
Codivan murmurat :
Codivan : C'est le mage !
Le mage : Je vous defi tous en même temps ! Vous semez la panique dans le monde des douze ( a oui car tout le monde connait pas les eliatrope encore ) Moi je vous tuerait , nous ne voulons pas d'etre superieur dans notre monde a par nos dieu que nous venerons , nous devons etre a force égale ! C'est iloyale votre puissance , il faut que cela cesse ! Et je le ferait cesser meme si personne n'est a mes cotés
Pinpin : Ouai !!! Moi je suis a vos cotés , si y a de la baston !
Evangelyne : Nous 5 , nous sommes avec vous !
Un guerriers légendaire (un iop): he bien 18 contre 6 surtout que nous somme plus fort que vous , sa va pas etre amusant , la baston c'est amusant quand c'est loong et difficile , mais quand c'est trop facile et que sa dure 2 minute , c'est pas la peine .
Une guerriere légendaire ( une iop ) : Ouai c'est vrai , vous n'avez pas le niveau necessaire
Pinpin : Lache ! Votre honneur de iop se voit pas !!! Venez nous battre !!! Vous etes pas des iops !!! Vous respectez pas l'honneur de votre classe ! Le dieu iop devrait vous tué en punition de la lacheté de votre honneur voir courage ?
La guerriere légendaire : Quoi , tu insinnu que notre courage et notre honneur est aussi sale que sa ? Et bien nous accpetons .
Evangelyne : Daccord mais laissez nous 2 minute avant le combat .
Ils se regroupèrent .
Evangelyne murmurat : Bon vous le mage vous ressitez votre formule qui enleve tous les pouvoir pendant que nous nous preparons a l'attaque , daccord ?
Le mage : Mais comment vous savez tout sa ?
La foule était agiter , avec une hate de voir les guerriers legendaire unir leur puissance .
Le guerrier légendaire : On va vous rattatinné en moins de deux !!!
Nos héros parrait les coup que leur infligeait les guerriers legendaire , mais c'etait difficile car il etait plusieur sur chacun de nos héros , le mage recita dabord avec difficulté un charme de protection qui tenait les ennemis eloigné pendant un court moment le temps qu'il recite sa formule
Le mage : Preparez-vous !
Il recita la formule :
eiar vnr"zoaiefnoieoazidfknfsoqidh ifjub ugbfzaib iuzdbaoudbapoai uzar rbzeeugaiunfyreurci,cvug b gfeaygfiuqzgezrv ugiuhezruaoaunpienqno vfn ijeoi ezoijtzoihqz ^zhr^qozh zeiqçh uzge zbzagrzepqg
Le charme de protection se dissipat , les guerriers légendaire etait un peu etourdit en sentant la puissance les quitté , mais comme l'avait dit l'aubergiste , ils conservaient tout de même une puissance assez forte . Pinpin parait les coups d'une jolie iop a son goût , cela avit l'air de l'amuser , comme si tout etait trop facile .
La iop : Pourquoi nous n'avons plus nos pouvoir ?!
Pinpin : Parce qu'on vous les a confisquez , comme sa c'est un combat presque a la loyale vu que vous etes 18 ...
La iop : Grrrrrrr
Elle lancat une colère de iop qui toucha violament Pinpin
Evangelyne : Pinpin est bléssé !
Les autres ne s'en rendait pas compte , ils etaient trop occupé a faire leur combat contre les guerriers legendaires qui etaient maintenant que de simple guerriers . Evangelyne se dirigeat vers le mage
Evangelyne : Pinpin est bléssé !
Le mage : Ah je voit je vais le soignez mais je ne pourrait pas me defendre en meme tant .
Evangelyne : Ne vous en faites pas je vais faire une fleche verglaçante autour de Pinpin , ils patineront sur le verglas pendant que vous soignerez Pinpin .
Elle fit ce qu'elle avait dit . Pendant qu'un premier se dirigeat un deuxieme troisieme queatrieme cinquieme arriva . Le deuxieme tomba ce qui fit basculé le troisieme qui fit basculé le quatrieme qui fit basculé le cinquieme , le premier lui tomba directement sur les fesses .
Le mage : Voila .
Pinpin c'etait reveiller mais etait tout de meme abasourdit . Quand il vit le combat il reprit tres vite ses eprits et fila au combat oubliant le verglat , il tomba .Evangelyne lançat une fleche explosive , se qui blessa de nombreux guerriers , mais il y avait un eniripsa qui accourait dans tout les sens , Evangelyne le blessa avec une fleche empoisonné qui le ferait dormire pendant 2 jours et on le remettrai dans son lit et il se dirait que ce n'etait qu'un reve stupide . Privé d'eniripsa , les guerriers se tordait par terre et tres vite , ils furent tous vaincus .
Le mage : Sans vous je n'aurait surement pas reussit a les vaincres ... Merci
Codivan : De rien mais maintenant il faut qu'on rentre .
Il créa un portails du temps et tout les gens comprirent (sauf certains iop ) qu'ils étaient venus du futur pour sauver le passé , quand ils rentrerent dans la ville , Amalia etait la et les attendait , en plein milieu de la ville se trouvait les statues , du mage, de Pinpin , d'Evangelyne , de Ruel , de Yugo et de Codivan .
Amalia : Vous allez me dire ce qui c'est passé et tous ce charabia ? Je me suis reveillées a l'auberge il y avait personne . Tout le monde vous traitent comme des héros !!!
Nos héros s'echangerent tous un petit sourire .

FIN

0 0
Score : 122

Voila le début de mon histoire....

Nos héros sont toujours en route vers l’île d’Oma. Cela faisait quelques jours que l’attaque de « Vampiro » était passée et depuis Tristepin restait souvent sur ses gardes, ce qui énervait eu peu ses compagnons…

Yugo : Tristepin ! C’est bon maintenant, il n’y a plus de danger !
Pinpin : On ne sait jamais !!
Amalia : C’est très énervant de te voir tendu 24h sur 24 !! Détend toi un peu !!
Eva : De plus ça fait bizarre, d’habitude tu es…
Amalia : Fonceur, intrépide, cervelle de Iop, joyeux, énergétique,…
Eva : Merci de m’avoir coupé…
Amalia : Oups ! Hé !hé !hé ! ^^’’
Ruel : Le port est en vue !! Ce n’est pas moi qui paie !!

Tous regardèrent Ruel d’un air « Evidement, c’est toujours pareille ». Puis continuèrent avec cette fois ci avec un Tristepin moins tendu !!
Une fois sur les lieux, Evangelyne marchandèrent et paya pour tout le monde… Le départ était prévu dans une heure !!

Amalia : Et on va faire quoi pendant une heure ?
Yugo : Calme toi Amalia ! Evangelyne ne t’a rien fait !!
Eva : On a qu’a…
Pinpin : Tu as payé nos places ?
Eva *exaspérée* : Oui !! Je viens de le dire ! -___-‘’
Pinpin : Tu ne devais pas… c’était à moi de payé…
Ruel : Et comment ? Tu n’as pas un kamas !!
Amalia : Toi, tu n’as même pas voulu payé alors tait toi !!
Pinpin : Ben si !!

Tristepin fouilla dans ses poches, pendant que Yugo désespéré essayait de faire arrêter la dispute entre Amalia et Ruel et Evangelyne les regardait exaspéré par ce spectacle.

Pinpin : Ah voilà ! J’ai… un…deux…trois…… J’ai 6 Kamas

Dit le Iop tout fière…

Eva : Heureusement que c’est moi qui a payé… le prix était de 25 kamas -__-‘’
Vieux marin : C’EST L’HEURE ! ON VA DEMARER !!

Le groupe se regardèrent et embarquèrent…

Ruel : Au faite mon brave !! Oma est à combien d’heure de route ?
Vieux marin : Oh !! 6 heures… mais si il y a une tempête… ça prendra plus de temps… mais ça dépend de la durée et de la violence de l’orage !
Tristepin : Merci bien mon brave ! En Route Vers L’île D’Oma !

C’est ainsi qu’ils entreprirent les mers pour se rendre sur l’île d’Oma. Mais cela n’a pas été de tout repos… au bout d’une heure de chemin, Amalia s’ennuyait et marchait partout, Yugo dormait, Ruel jouait au carte avec d’autre marin, Evangelyne surveillait l’horizon et aidait Tristepin qui était malade !

Soudain une voix retentit !!

Voix : Salut la compagnie, comme on se retrouve !

Evangelyne surprise de ne pas avoir remarqué la personne se retourna vivement, Amalia sursauta, Ruel fit voler ses cartes partout, Yugo se réveilla et Tristepin… ben, tait toujours malade !

Voix : Alors gamin ! Tu vas me dire ce que tu as entendu et ce que tu sais sur le Dragon Grougaloragrane ?
Eva : Nox !
Yugo : Je l’ai déjà dit ! Je ne sais rien sur ce Dragon… Et tu peux toujours rêver pour te révéler le message !
Nox : Bien !

Le Xelor se faufila dans une vitesse hallucinante derrière la princesse Sadida et lui mit son épée au coup pendant que les marins allèrent se cacher.

Nox : Si tu ne dis rien, tu ne reverras plus ton amie !
Yugo & Eva : Amalia !
Amalia : Ne vous occupez pas de moi !!
Eva : J’ai fais la promesse de te protéger !

Evangelyne tira une flèche spéciale au pied de Nox qui répandit un nuage de fumée… Evangelyne en profita pour s’y jetée et libéré Amalia de l’emprise du Xelor, celui-ci ayant plus ou moins contré l’attaque su blessée la crâ à l’épaule.
Sous la douleur soudaine, Evangelyne se trébucha et tomba tout en glissant un peu plus loin toujours avec Amalia dans ses bras.

Yugo : Amalia, Evangelyne, vous allez bien ?
Amalia : Moi oui, mais Evangelyne est blessée…
Eva : Ne vous inquiété pas pour moi, ça ira !

Tristepin étant malade ne savait pas trop quoi faire… mais prit quand même Rubilax en position de combat… avec le visage un peu vert !!

Ruel : Bon…. ROULAGE DE PELLE !

L’Enutrof n’eut même pas le temps de lancé sa pelle que le Xelor arrête… le temps. Tous furent figés…

Nox : Bon alors gamin ! Tu me dis tout de suite ce que tu as entendu du message ou je termine votre amie Crâ !

Pinpin : Ne la touche pas !

Dit il en pointant son arme sur la gorge d’Evangelyne. Sous la rage Tristepin réussis a bougé et frappa le Xelor qui fut envoyé dans l’eau. Le temps redevint normal… nos héros regardèrent la surface de l’eau pour voir si il y avait encore une trace du Xelor. Malheureusement pour eux c’était la cas, car on pu voir dans l’eau une grande lumière blanche « éclater » dans l’eau… puis ce fut le calme plat…

Pinpin : Voilà une bonne chose de faite…
Eva *tenant son épaule gauche* : Arg !
Amalia : Eva ton épaule… Il ne t’a pas raté !!
Eva : Non, ça va ! Un bandage et ça suffira…
Yugo : Mais…
Eva : J’ai dit que ça ira…
Yugo : D’accord !

Amalia appliqua donc un bandage sur la blessure d’Eva…

Voilà maintenant 3 heures que nos héros étaient partit… La nuit commençait à prendre de l’ampleur… Le soleil maintenant ne se voyait qu’à l’horizon teintant l’eau d’une couleur orangée et le ciel se dégradait de plusieurs couleurs pour enfin arriver au bleu nuit…
Pour nos héros, Amalia, Yugo et Ruel dormaient, Evangelyne supportait la douleur de sa blessure et continua de monté la garde, pendant que Tristepin buvait une potion pour le mal de mer qu’Amalia et Evangelyne avait confectionnée un peu plus tôt. Tous étaient dans une cabine que le capitaine avait bien voulu leur prêter lors de la traversée.
En ce moment, Evangelyne était couchée sur sa couchette, dans ses pensées un peu triste, si on regardait bien la tête que faisait notre Crâ.

Pinpin : Evangelyne ?
Eva : Oui ?
Pinpin : Qu’est ce que tu as ?
Eva : Hein ?

L’adolescente ne comprit pas, déjà parce qu’elle savait qu’elle pouvait caché ses émotions et qu’il n’y avait que Amalia qui pouvait les voir et aussi parce qu’elle était surprise que cette question venait du Iop ,sûrement, le plus bête qu’elle ait rencontrer… Alors elle s’asseya et regarda son interlocuteur.

Pinpin : Je ne suis pas aveugle… Il y a quelque chose qui te tracasse…
Eva : Et bien… c’est que…
Pinpin : Tu peux avoir confiance en moi… je ne dirais rien aux autres

Dit le Percedal avec un sourire béa.

Eva : C’est juste que… je me sens un peu triste à l’idée de devoir nous séparer…
Pinpin : Quoi ?

C’était autour du Iop de ne plus rien comprendre… « Comment ça se séparer ? » se disait-il…

Eva : Hé ben oui ! Une fois que nous aurons retrouvé les parents de Yugo, nous devrons nous séparer… Yugo restera avec ses véritables parents, Toi, tu restera sûrement avec pour accomplir ta dette, Ruel retournera à ses chasses aux trésors et moi je devrais partir avec Amalia à travers les forêts du monde et ensuite retourné au château !
Pinpin : Oh !! Je n’y avais jamais pensé…

Prononça Tristepin tristement…

Eva : Bon, ce n’est pas tout ça, mais on doit dormir…

Répliqua Evangelyne en se recouchant sur sa couchette…

Pinpin : Une chose avant…
Eva : Hm ?
Pinpin : On ne s’oubliera jamais n’est ce pas ? Parce que moi c’est le cas !!

Eva regarda Le Iop d’abord surprise mais ensuite avec un sourire et un regard doux… et se recoucha en fermant les yeux…

Eva : Jamais…

22h Sonnait sur l’île d’Oma… Le bateau était enfin arriver à bon port… Les marins allèrent réveiller nos Héros pour les prévenir.

Marin : Oh ! Réveillez vous… On est arrivé !
Eva : Mh ?
Marin : Nous sommes à Oma…
Yugo : OUAAAA… Qu’est ce qui ce passe ?
Eva : Nous sommes arrivé…
Yugo : Hein ? YOUPIII !!
Amalia & Pinpin : Hein ? QUOI ? Qu’est ce qui se passe ?
Yugo : On est arrivé ! On est arrivé !!
Ruel : Taisez vous j’aimerais dormir en paix !!
Yugo : On est arrivé !!
Ruel : Hein ?
Yugo : ON EST ARRIVE !!
Amalia, Ruel & Pinpin : Aaaaah !!
Yugo : Aller les amis !!
Eva : Bon… première chose à faire c’est de trouvé une auberge pour dormir cette nuit… nous commencerons nos recherche demain matin !
Tous : Ok !!

Le groupe descendit du bateau en remerciant le capitaine et chercha une auberge…

Yugo : Et si on allait dans celui là ?

Dit L’éliatrope en montrant du doigt une grande auberge avec un grand panneau où il y était écrit :

Amalia *Essayant de lire dans la nuit* : « Le Tofu d’or » ?
Ruel : AH non ! Ca doit coûter une fortune…
Amalia : Te plaint pas… Je te signal que tu ne payes JAMAIS !!
Ruel : Oui et ben…
Eva : AH non !
Tous : Hu ?
Eva : Vous n’allez pas ENCORE vous chamaillez… On va dans cet auberge point final… on ne va pas passer toute la nuit dehors à y discuter…

Evangelyne rentra furieuse dans l’auberge… suivit des autres qui ne disait plus rien peur de devoir affronter Evangelyne en colère…

Eva : Une chambre pour deux et une autre pour trois personnes s’il vous plait !
Réceptionniste : Heu… attendez… Ah voilà Tenez et bonne nuit
Eva : Merci ! A vous aussi…

Le réceptionniste lui donna les clés et les compagnons montèrent se coucher…

Elipse

Des rayons de soleil vont percé les fenêtres éclairant notre pauvre Tristepin qui voulait encore dormir, mais ce ne fut pas le cas de Yugo qui se mit à sauté sur le lit faisant tombé le Iop.

Yugo : ALLER DEBOUT !!
Pinpin : Grhfmpf…
Yugo : Oh ! Désoler Pinpin !
… : Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Pinpin : Ce n’est vraiment pas marrant Amalia!!

Dit le Iop avec une bosse sur la tête à la Sadida qui se tenait à l’encolure de la porte.

Amalia : Ah ! Ah ! Ah ! Désoler… Ah ! Ah ! … C’est trop fort… Ah ! Ah ! ... ta tête !!
Ruel : C’est quoi tout ce boucan ?
Yugo : On va voir mes parents !!

Dit le plus jeune avec un grand sourire…
Une fois tout le monde lever, près et le petit déjeuné engloutit, ils partirent chercher des informations après avoir payer.
Toute la journée ils parcoururent le village en questionnant des gens mais…

Pinpin : On a rien trouvé !
Amalia : Nous non plus !
Ruel : Même pas leurs noms !

Yugo s’attrista de plus en plus en entendant les paroles de ses compagnons.

Eva : Ne t’inquiète pas Yugo ! Il y a encore un village à l’autre bout de l’île à une demi journée de marche d’ici…

Yugo sourit à son interlocutrice…

Yugo : Oui ! Tu as raison… nous partons maintenant !
Amalia : Hein ? Mais, on ne connaît pas cette île et imagine qu’il y est des abraknydes ou des mulous, ou encore pire, des craqueleurs ?
Pinpin : Ben qu’ils viennent, moi je les éclaterais !
Rubilax : Boh ! Frimeur !
Pinpin : Ah Non ! Tu ne vas pas recommencer Démon !
Rubilax : Je fais ce que je veux Iop sans cervelle !
Pinpin : TAIS-TOI !
Rubilax : Pas envie !
Pinpin : Arg ! TU M’ENERVES !
Tous : Et c’est repartit !

Nos Héros ainsi, partirent vers l’autre village sous les disputes du gardien et de son shushu. A la nuit tombée, ils dormirent tous à la belle étoile dans la forêt d’Oma, enfin, tous sauf Evangelyne, celle-ci regardait son épaule bizarrement, sa blessure, était devenue une marque… noir, sombre qui ressemblait à un œil mais très flou… ne voulant pas inquiéter les autres, elle remit son bandage et décida de se taire tout en ne sachant pas que ça causerait de grave conséquence, mais ça c’est une autre histoire que je vous raconterais plus tard.
Très tôt dans la matinée, Yugo réveilla ses compagnons qui râlèrent car le soleil n’était même pas encore apparu, il y avait juste une belle couleur orange pastelle à l’horizon.

Ruel : Yugo ! Deux fois que tu nous fais le coup !
Yugo : Je sais mais j’ai trop hâte de voir mes vrais parents !
Eva : Bon ben… maintenant que nous sommes réveillé, allons y !

Ils rangèrent leurs affaires et repartirent en route… Plus ils avançaient, plus Evangelyne était triste, ce qui ne paru pas inaperçu à Amalia, la princesse essaya alors d’avoir une conversation à part avec sa meilleure amie.

Amalia : Ca va Eva ?
Eva : Oui, pourquoi cette question ?
Amalia : Je le savais… Ne joue pas la comédie avec moi, je te connais par cœur.
Eva : Hm…
Amalia : alors ?
Eva : Alors même toi tu n’as pas réfléchis ?
Amalia : Hein ?
Eva : Une fois les parents de Yugo retrouvé, nous devrons nous séparer !
Amalia : Oh ! A oui c’est vrai……… Comment sa « Même moi » ?
Eva : Oh… Heu

Répondit Evangelyne, les joues rouges…

Amalia : Est-ce que la petite Crâ du groupe serais tombée amoureuse ?
Eva : N’importe quoi ! J’en ai juste… parlé avec Tristepin… La nuit dans le bateau !
Amalia : Tu sais Eva… je comprendrais si tu est amoureuse de Pinpin, il y a pas de mal !
Eva : Je ne suis PAS amoureuse de lui.
Amalia : C’est AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!
Eva : Amalia ? Ca va ?

Pendant Qu’Amalia parlait à Evangelyne, une personne était sortit brusquement des fougères et avait percuté la Princesse Sadida…

Amalia : Ouïe ma tête ! Vous ne pouvez pas faire attention non ?

Dit-elle en colère, parterre…

… : Oh ! Pardon ! Je suis désolé !
Pinpin : Qui es-tu ? Et qu’est ce que tu faisais dans les fougères ?
… : Je m’appelle Kiarno, je m’étais perdu et je suis tombé sur un phorreur et…. Oh ! Non ! Les phorreurs !

Raconta un Feca un peu plus grand qu’Eva, de longs cheveux noirs attachés en une queue basse et des yeux bleu…

Amalia : Quoi les phorreurs ?
Kiarno : Ils sont à…

Il n’eu pas le temps de finir que quelque chose sortit brusquement de la terre faisant volé le groupe… C’était un phorreur à la trace de Kiarno.

Pinpin : AH ! AH ! Enfin de l’action !

Cria le Iop en fonçant sur la créature…

Eva : Ne fait pas ça imbécile !

Trop tard, la bête avait déjà fait une grande brèche sous les pieds de Tristepin qui fut projeté à une dizaine de mètres, inconscient… Eva alla voir si Amalia allait bien… Yugo chercha une solution et Kiarno aida Ruel à se relevé pendant que le phorreur regarda autour de lui à la recherche de sa victime, lorsqu’il vit le Feca, il voulu refaire une brèche dans le sol, mais Amalia intervenu se mettant devant la bête après l’avoir immobilisé avec ses ronces et cria avec des yeux enflammé :

Amalia : Si tu touche à un seul de leurs cheveux, par Sadida je te jure que je te ferais paya ça !

Le phorreur un peu déstabilisé par le regard de la princesse hésita puis arriva à coupé les ronce et voulu sauté sur Amalia, seulement Yugo eut le réflexe de faire un portail où la créature sauta dedans pour réapparaître plus loin, seulement sous son élan il ne vit pas un rocher, s’y cogna et perdit connaissance.

Ruel : Bien joué Yugo !
Yugo : Merci !
Kiarno : Désoler vous n’avez rien ?
Amalia : Non, Yugo m’a sauvé à temps !
Eva : Je suis Ok !
Ruel : J’ai mal au dos à cause de tous vos bazars !
Yugo : Ben… moi ça va mais Tristepin est inconscient, je crois qu’il s’est percuter la tête sur quelque chose !
Eva : Ok ! Je suis Evangelyne, garde du corps de la Princesse Amalia Sheram Sham ici présente.
Kiarno *Donnant un baisé sur la main d’Amalia* : Enchanté
Amalia *rouge* : Moi de même !
Eva : Ruel Stroud chasseur de prime et Yugo… On cherche ses parents et Celui c’est assommé c’est Tristepin, Alors on va rester ici le temps qu‘il se réveille et tu vas nous raconté se qui c’est passé pour qu’un phorreur l’attaque ainsi !

Dit la crâ en allant chercher Tristepin pour le couché sous un arbre…

20 minutes plus tard le gardien se réveilla enfin…

Pinpin : Où suis-je ? Qu’est ce qui c’est passé ? LE PHORREUR !!

Bondit Tristepin qui retomba toute suite car sa tête tournait à cause du choc

Kiarno : Tu ne devrais pas bouger comme ça… Tu as reçu un sacré coup sur la tête !
Pinpin : Ah oui ! Toi… tu t’appelles comment encore ? Krano ? Karni ? Korni ? Kiarna ?
Kiarno : Kiarno ! Je suis messager… AH Mince ! Mon message !
Eva : Ah ! Pinpin tu es réveillé… Et de quel message tu parles Kiarno ?
Amalia : Ouiii C’’est vrai ça !!
Kiarno : Une personne m’a demander de remettre une lettre très importante à un garçon avec un chapeau bleu et accompagné d’un Tofu !

Les deux filles se regardèrent puis Amalia prit parole :

Amalia : Tu parles de Yugo ?!
Kiarno : J’en sais rien… On ne m’a pas dit son nom !
Eva : Laisse lui lire la lettre et si il se reconnaît c’est que c’est lui !
Kiarno : Ok !

Une fois Yugo revenu avec Ruel de sa « cueillette au bois » pour faire du feu, Kiarno lui expliqua et lui donna la lettre… Le plus jeune du groupe l’ouvrit et y sortit une plume comme celle qui était sur Az lorsqu’il avait découvert ses pouvoirs… Le message draconique s’envola et fit un cercle avec des écritures et une voix vint lui parler dans sa tête qui dit : …

NEW CHAPITRE:

Voix : Va dans les montagnes de l’île d’Oma, trouve le temple, traverse le et poursuit ton chemin dans des tunnels souterrains qui te mènerons à l’Île Ellero… L’île de ta famille et de ta classe… Fait bien attention à toi et au tofu, mon enfant !

Une fois terminé, l’écriture qui volait au dessus de nos amis se détacha tournoya et disparurent dans les yeux de Yugo !

Amalia : Alors ?
Yugo : C’est la même voix qui m’a dit de venir ici !! Et on a encore un petit bout de chemin à faire !
Ruel & Amalia : HEIIN ? ENCORE !!
Pinpin : Ok ! ALLONS-Y ALORS !! biggrin
Eva *regardant ses compagnons* : -____-‘’
Kiarno : ?_?

Le Iop se mit à courir le long du chemin qu’ils empruntaient pour aller à l’autre village il y a une heure d’ici puis s’arrêta et revint en face de Yugo !

Pinpin : Au fait ! On doit aller où ? ^^’’’
Eva : C’est un Iop sans cervelle ! C’est un Iop sans cervelle !! >.<
Yugo : C’est dans les montagnes !
Amalia : Quoi ? Ah non ! Je reste ici, j’en ai marre de monté !
Ruel : Désoler les jeunes, mais mon dos me fait souffre atrocement, je ne viendrais pas avec vous ! *Pense : Hé hé ! IL y a des avantages à être vieux ! *
Yugo & Eva *regardant Amalia & Ruel* : Hummmm <>.<>
Amalia : Oké ! J’ai rien dis ! ^^’’
Ruel : Oh ! Mon dos va beaucoup mieux on peut y allé !! ^^’’
Yugo : Super ! *Commence à marcher !* On y va !
Pinpin : Je ne savais pas que tu connaissais l’île d’Oma Yugo ! =D

L’éliatrope s’arrêta d’un coup en se crispant, il se retourna vers ses compagnons main derrière la tête.

Yugo : Ben… Je ne la connais pas !! Hé ! Hé ! Hé !
Eva *se frappant le front avec une main* : Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre dans ce groupe !
Kiarno : He…

Les 5 aventuriers tournèrent le regard vers Kiarno

Kiarno : Je sais peut être où est le temple dont vous parlez !
Tous : C’est vrai ?
Kiarno : J’en ai entendu parlé récemment ! ^^’
Pinpin : SUPER ! Tu nous y emmènes ? =D
Kiarno : Heu… <_<
Eva : S’il te plait ! =D
Kiarno : Ok !
Pinpin *Pense : Il a dit Oui à Eva et pas à moi !! Qu’est ce que cela veux dire ?* Alors en avant les amis !

C’est de cette façon que nos Héros favoris partirent dans les montagnes à la recherche du temple. Sur le chemin ils ont eux beaucoup de « petites » embûches pour cause ? Le Gardien Iop qui ne regardait jamais où il mettait les pieds -___-‘’ [Je vous raconterais la route part un Bonus si vous le voulez !] Après deux bonnes heures de marche et d’escalade, les 6 personnes étaient arrivées sur un petit sentier taillé dans la roche d’une majestueuse montagne. De là, ils pouvaient voir pratiquement toute l’île ! Soudain, le Iop et l’Eliatrope virent des colonnes encastrées dans le roc, ceux si crièrent de joie et y courir mais le Iop se pris un caillou et tomba !

Pinpin : Ouille ! Qui a mis ça là ! >o<
Eva : Cervelle de Iop ! Ca fait la 20é fois que tu te ramasses !
Amalia : Non ! La 27è fois exactement !
Eva : Tu comptes ses peltes maintenant ? Ô.ó
Amalia : Ben oui, je n’avais rien d’autre à faire !
Kiarno : Nous y voilà !

Tous furent en face d’une impressionnante entrée du temple, deux colonnes chacune d’un côté avec un Eliatrope à gauche et un dragon à droite sculpté dessus et au dessus horizontalement, des Ecritures Draconiques !

Pinpin : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!

0 0
Score : 756

1er chapitre de la 1er partie :

nos compagnons épuisé après une longue journée de marche, trouve un village dans lequel ils espéré trouver des provisions pour la route et des bons lits pour se reposer. mais quand ils arrivèrent sur la place du village, ils virent devant le panneau ou été afficher les portraits des criminels dont la tête été mise à prix, un Enutrof, il devez avoir l'âge de Ruel, il avait une longue barbe brune retenue par des anneaux en zinc, il porter un gros manteau en laine de bouftout, une chemise en tissu brun salle et un pantalon en cuire noir. une pelle dans la main et un gros sac sur l'épaule.

Ruel : Tristen ?
Tristen (en se retournent) : Ruel ! quesque tu fait là, vielle outre !
Ruel : je voit que t'as toujours pas changer !
Tristen : pourquoi je changerer he he ! alors quesque tu devient ?
Ruel : bien...
Amalia : excuser-nous si on dérange.
Ruel : à oui ! je te présente mes amis, je fait route vers l'île d'Oma avec eux depuis 8 semaines. alors il y a Yugo, le fils adoptif d'Alibert...
Tristen : tien donc, il à un môme ? encore une info qu'il a oublier de me dire !
Ruel : il à jamais voulut me dire comment il l'avait eu. alors, il y a aussi Pinpin
Pinpin : SIR TRISTEPIN !!! sir Tristepin percedal, chevalier de l'ordre des gardien de shushu !
Rubilax : frimeur !
Tristen : et bé !
Ruel : et elles c'est...
Tristen : la princesse Amalia Sheran Sharm et sa demoiselle de compagnie Evangeline.
Amalia : comment ! vous nous connaisées ? nous serions nous déjà rencontrer ?
Tristen : pas encore, mais votre renommé est arriver à mes oreilles et c'est un immense honneur de vous rencontrez.
Pinpin : c'est bien la 1er fois que j'entends un Enutrof parler d'honneur !

Trsiten se mit à genoux et baisa la main d'Amalia

Ruel : bon, les amis, je vous présente mon vieille ami Tristen, il a chasser la prime avec moi et Alibert pendant 3 ans avant de partir chasser de son coté, il supportait pas de partager les primes !
Tristen : d'ailleurs, je suis sur un coup en or vieux ! viens à la taverne, je vais t'expliquer.

les vieux Enutrofs entrèrent dans la taverne et s'assirent à une table pour parler du coup de Tristen et du bon vieux temps, nos autres héros s'installèrent à une autre table.

Amalia : vous le trouver comment le copain de Ruel ?
Yugo : il a l'air sympa.
Amalia : moi, je le trouve louche !
Eva : les Enutrofs sont toujours un peu louche. et Ruel à l'aire de s'amuser (on les entends rire à l'autre bout de l'auberge)
Amalia : mais comment conner-t'il nos noms ?
Pinpin : qui sait, peu être que nos exploits nous on rendu plus célèbre !
Yugo : nos exploits ?!?
Amalia : moi, je ne lui ferais pas confiance !
Yugo : c'été un copain de Ruel et d'Alibert, il ne peut être que bon !
Eva : un Enutrof ? bon ?
Yugo : bon, j'exagère peu être un peu.
Pinpin : un peu beaucoup !
Eva : bon, allons nous coucher, demain, on a de la route et si Ruel veux chasser la prime, on devra peut être l'accompagner.

fin du 1er chapitre
2éme chapitre de la 1er partie

c'été le lendemain, Pinpin et Yugo été déjà lever et avaient déjeuner, 11 heures sonna alors à l'étonnement de Yugo

Yugo : les autres ne sont toujours pas lever ?
Pinpin : bah ! laisse les dormir, une bonne grâce mat' de temps en temps, ça peut pas faire de mal !
Yugo : une grâce mat' ! à non ! là c'est plus de la grâce mat' mais du coma ! et d'habitude, c'est toujours Ruel le premier lever.
Pinpin : il doit discuter avec tristen.
Yugo : on devrait peut être aller les réveiller ?
Pinpin : laisse les je te dit !
Yugo : il est largement l'heure de ce lever ! et on à de la route !
Pinpin : bon... allons les réveiller, mais si y nous font la tête après, ce sera ta faut !

les 2 garçons montèrent alors et frappèrent à la porte de la chambre des filles. pas de réponse, Pinpin frappa à nouveau, toujours rien, ils commençaient à s'inquiéter, ils fartèrent une 3éme fois, plus fort, toujours rien.

Pinpin : bon, on rentre !

il ouvrit la porte pour voir la chambre vide, les lits été défait, les filles et leurs affaires n'été plus là

Yugo : ou sont elles !!!
Pinpin : je vais voir les vieux !!!

Pinpin entra dans la chambres des Enutrofs pour voir qu'elle été dans le même état, nos 2 compagnons descendirent pour voir l'aubergiste

Pinpin : aubergiste ! quelqu'un est sortie cette nuit ?!?
aubergiste : j'en sait rien, moi, la nuit, je roupille... coit que, quand je me suit lever, le dragodinde de l'Enutrof avait disparue.
Yugo : c'est blizzard, si ils ont été enlever, pourquoi avoir pris leurs affaires et leur dragodinde ?
Pinpin : allons voir au poste de garde !

les 2 garçons enfilèrent leurs manteaux de fourrure et sortir dans le froid et la neige, sur le chemin, Yugo arrêta Tristepin

Yugo : regarde (en lui montrent un avis de recherche)
Pinpin : oui, c'est un portrait d'Eva et d'Amalia, quand je t'ai dit c'on été devenue célèbre !
Yugo : tu sait pas lire !
Pinpin : ben.... non.
Yugo : c'est un avis de recherche "5000 kamas à celui qui ramènera ces 2 jeunes femmes vivantes au château Sheran Sharm"
Pinpin : et alors ?
Yugo : alors je croie savoir quelle été le coup en or de Tristen, il a enlever les filles, mais pourquoi Ruel ?
Pinpin : demandons au gardes si ils les on vues et on sera fixer !

les 2 héros allèrent au poste de garde et leurs demandèrent.

Grade : oui, cette nuit, 2 Enutrofs avaient mie la main sur 2 jeunes femmes, ils nous on montrer l'avis et on les a laisser passer. (il renta dans le poste)
Yugo : bon, alors Tristen est en route pour le château Sheran Sharm avec les filles !
Pinpin : on doit y aller !
aubergiste : minute papillons, qui vas me payer moi
Yugo : heu... j'ai 12 kamas
Pinpin : moi j'en est 3
augergiste : sa fait 34 kamas pour vous et vos amis, gardes !

le gardes sortie tranquillement du poste, Yugo invoqua alors un portail dans lequel il poussa Pinpin, le portail déboucher plus loin dehors.

Yugo : bon, direction le château !
Pinpin : gentes demoiselles, vous n'avaient rien à craindre, sir Tristepin vient vous porter secours !!!

le iop partie comme une furie, mais Yugo l'arréta

Yugo : heu... c'est par là (en lui montrent une pancarte indiquent le direction oposer)

fin du 2éme chapitre
3éme partie de la 1er partie

après 3 jours de poursuite, Pinpin et Yugo rattrapèrent les 2 Enutrofs, ralentie par Amalia et Eva qui font tout leur possible pour leur mener la vie dure (elles savent que Yugo et Pinpin les poursuive). ils les dépassèrent et leur tendirent une embuscade sur leur chemin, les 2 filles été ligoter sur le dragodinde, Ruel tirer l'animal par les rênes et Tristen été en tête et observer les alentours.

Yugo : bon, j'utilise mes portails pour occuper Tristen le temps que tu t'occupe de Ruel et des filles
Pinpin : ok.

leur plan fut mit à exécution, le portail de Yugo apparue dans le dos de Tristen, Ruel n'eu pas le temps de le prévenir et l'Enutrof fut jeter à terre lorsque le petite Eliatrope sauta à pieds joint sur son dos.
le chevalier iop sortie alors de son couvert et se ruat sur Ruel, se dernier tenta de lui lancer sa pelle, qui fut esquiver par une roulade de Tristepin.
l'Enutrof lâcha alors les rênes pour prendre ses jambes à sont cou, le iop coupa les liens des filles, Eva sauta alors sur ces pieds et saisi son arc qui pender à la selle pour lâcher une flèche glacer sous les pieds de Ruel (qui tombât à la renverse).

Pinpin : joli tir Eva !

puis le iop se jeta en avant pour rattraper l'Enutrof avant qu'il ne se relève. mais quand il lue attraper, il attendit :

Tristen : je ne ferré pas ça à ta place !

Tristepin se retourna pour voir que Tristen avait mit or combat Yugo et Amalia et menacer Eva

Pinpin : relâche la, ou tu vas le regretter !
Tristen : et comment, à cette distance, ton épée ne sert à rien !
Pinpin : tu parie ?

sur ces mots, le chevalier frappa le sol, se qui créa une fissure dans le sol (comme dans l'épisode 5) qui arriver droit sur l'Enutrof, la fissure passa entre les pieds d'Eva et explosa au nez de Tristen.

plus tard, Yugo et Amalia été revenue à eux et les 2 Enutrofs furent ligoter.

Yugo : Ruel, je savais que tu été radin, mais au point de dénoncer Eva et Amalia !
Ruel : je suis désoler, je ne savez pas se que je faisais, je n'est vue que les 5000 kamas.
Tristen : de toute façon, nous ne somme qu'à une demi-journée de dragodinde du château Sheran Sharm, et j'ai envoyer un tofu messager au prince Dyalon, il vas vite se rendre compte de notre retard et vas venir à notre rencontre et...
Pinpin : taie-toi si tu veux pas aprendre à voler comme toute à l'heure !
Amalia : il a raison, mon frère vas vite comprendre que nous somme dans le secteur et vas organiser une rafle !
Pinpin : qu'il vienne ! je l'attend !
Eva : c'est pas le moment ! il faut trouver un endroit ou se cacher !
Yugo : allons plus loin, que les Enutrofs ne nous attende pas
Ruel : vous allaient pas me laisser là hein...
Eva : tu à choisie ton camp, paie en les conséquences !
Pinpin : on peut manger un morceau avant ? sa fait 3 jours que Yugo et moi, on ne mange que des fruits sauvage et j'ai une fain de mulou !
Amalia : vous n'avez pas prit de provisions ?
Yugo : bien... on a pas eu le temps, on c'est fait forcer la main par l'aubergiste.
Eva : alors on pioche dans les provisions des vieux.

fin du 3éme chapitre de la 1er partie
4éme chapitre de la 1er partie

Yugo : bon, alors, ou on peut se cacher pour échapper à ton frère ?
Amalia : je vois pas vraiment, nous somme sur les terre de mon père et ici, il à tous les pouvoirs, mon frère vas faire armée la milice et il leur faudra pas longtemps pour nous trouver.
Pinpin : qu'il viennent ! je vais leur donner un arrière goût de Rubilax !
Eva : or de question de se battre avec les gens du roi ! on vas trouver une solution pacifique !
Yugo : vous avez pas d'amis chez qui on pourrait se cacher ?
Amalia : on ne peut pas leur faire courir se risque.
Pinpin : mais moi et Yugo, on est pas rechercher ! on peut faire quelque chose non ?
Yugo : on a pas payer l'aubergiste, maintenant, nous somme des voleurs
Pinpin : mais au faite ? pourquoi vous êtes rechercher les filles ?
Eva : on c'est enfuis du château.
Pinpin : et ou est le mal ? vous avez pas le droit de sortir ?
Amalia : c'est ce que je pense aussi ! mais selon mon père, une princesse n'est à sa place que dans la grande salle à accueillir les inviter et les prétendants ! et je refuse de faire pot-de-fleurs jusqu'à mon mariage ! je veux vivre l'aventure et parcourir le monde !
Pinpin : et toi Eva, pourquoi t'est rechercher ?
Eva : parce-que je l'est aider.
Yugo : vous aurriez put nous le dire avant ! bon, ou on peut se cacher alors ?
Eva : et bien... j'ai peut être une idée mais...
Pinpin : dit toujours.
Eva : la foret des murmures.

ce nom jeta un froid

Amalia : Eva, tu n'y pense pas !
Pinpin : c'est quoi cette foret ?
Eva : elle se prouve à 2 heure de marche à l'est, et c'est le seul endroit ou la milice n'ira pas nous chercher.
Amalia : mais ce n'est pas quelque superstitions qui vont arrêter Dyalon et ces chevaliers !
Yugo : qu'est-elle a cette foret à la fin ?
Eva : selon la légende, la foret n'accepte que ceux dont l'âme est pure. on y trouve des créatures qu'on ne voit nul par ailleurs et on dit, que les arbres parlent à ceux qui savent les écouter, d'où son nom. les rares aventuriers qui en sont sortie disent que la foret engloutie ces victimes, on pense plutôt qu'ils ont perduent leurs santé mental.
Pinpin : c'est pas quelque bestioles qui vont nous arrêter ! on est partie !
Yugo : et Dyalon n'en à pas peur lui ?
Amalia : mon frère à bot avoir beaucoup de défauts, il n'est ni superstitieux ni lâche, et ces chevaliers non plus !
Eva : et on ferré bien de ce dépêchez si on veux y être avant qu'il ne nous rattrape !

en disent ça, elle montra du doigt la colonne de poussière au loin, soulever par le galop des dragodindes.

fin du 4éme chapitre de la 1er partie

5éme chapitre de la 1er partie :

nos compagnons parcoururent, dans le froid et la neige, les 2 heures de marche qui les séparer de la foret des murmures. quand il arrivèrent, il trouvèrent une danse foret de feuillus qui ressembler à une foret toute à fait normal.

Pinpin : c'est ça votre foret des horreurs, franchement, je suis déçue.
Eva : il ne faut pas se fier aux apparences, cervelle de iop.
Yugo : bon, je vous rappelle que Dyalon est à nos trousses !
Amalia : il a raison, je tien pas a revoir mon frère.

Sur ces mots, ils franchirent la lisière et entrèrent dans la foret rendu sinistre par les branches sans feuilles. ils été tous sur leurs garde et marchèrent pendant une 1/2 heure, puis Pinpin fit remarquer :

Pinpin : elle est toute à fait normal cette foret, pas une bestiole, pas un danger. je comprend pas pourquoi elle vous fait si peur.
Eva : encore une fois, il ne faut pas se fier au apparences.
Amalia : moi, je percent la colère de la foret.
Yugo : alors, pourquoi on ne nous attaque pas ?
Eva : les créatures sont peut être en hibernation.
Amalia : peut être que le vénérable de cette foret a sentie que je suis une Sheran Sharm et nous laisse en paix.
Yugo : dans ce qua, Dyalon aussi sera laisser en paix, c'est un Sheran Sharm lui aussi.
Pinpin : le fait que tu sois une Sheran Sharm n'a pas empêcher le chêne mou de nous envoyer ces polteurs et ces Abraknydes.
Amalia : mais c'est grâce à moi qu'il à rendue la vie au village de Yugo !
Eva : arrêter de vous chamailler ! la foret ne nous laisse pas en paix, regarder autour de vous, LA FORET NOUS CERNE !

en éfai, pendant que les aventuriers parler, les arbres c'été masser autour d'eux et c'été fait plus danse, ils été enfermer dans cette clairière !

Pinpin : ils pensent que ça vas nous arrêter !?! Yugo, tu nous fait un portail et on sort de se trou.
Yugo : compris.
Eva : ça parrer un peu facile.

alors que Yugo préparer le portail, son regard se posa sur une racine qui sembler bouger, et qui commença à s'enrouler autour de la cheville d'Eva

Yugo : EVA ATTENTION !!!

tros tard, se qui sembler être une racine se révélla être un tentacule qui souleva la jeune cra en l'air, dans le tronc de l'un des arbres qui broder la clairière, une gueule béante de bas en haut s'ouvrit.
Yugo fut le premier à réagir, il utilisa ses portail pour rejoindre Evangeline et s'accrocha à son bras, mais un autre tentacule, venue d'un autre arbre de l'autre coté de la clairière se ceci de lui.

Pinpin : Amalia ! fait moi un apuis !

sur ces mots, la jeune Sadida fit pousser un ama de ronce dont le iop se servie pour sauter jusqu'à Evangeline, Rubilax trancha net le tentacule. il retombât au sol et rattrapa la jeune cra, elle se dégagea et courue en direction de son arc qu'elle avait laisser tomber.
Tristepin entendit alors Yugo crier et relança une autre fissure sur le tronc de l'arbre, l'explosion le déracina et l'éliatrope s'étala dans la neige, Eva, quand à elle, utilisa une flèche explosive pour détruire le 2éme arbre.

Pinpin : ha ha ! voila ! ça ces des montres ! et ça c'est une baston ! ha ha ha !
Yugo : merci Pinpin, tu nous a sauver !
Pinpin : j'ai encore une dette envers toi, Yugo, et puis... c'est mon devoir de venir en aide aux personnes en danger !
Eva : et bien ! quand ils disaient que la foret engloutisser c'est victimes, ils disaient ça au sens propre.
Amalia : je cens une présence qui vient vers nous, et elle ne vient pas en amis !
Pinpin : qu'elle vienne ! je l'attend !

fin du 5éme chapitre

6éme chapitre de la 1er partie

Amalia : je cens une présence qui vient vers nous, et elle ne vient pas en amis !
Pinpin : qu'elle vienne ! je l'attend !

dans la seconde qui suivie ses mots, les arbres s'écartèrent pour former un chemin à travers la cage, on attender des pas se raprocher, tous se mirent en garde, pret à envoiller un maximaume d'attaque sur les créatures qui s'aprocher.
se fut une meute de loups qui vient à leur rencontre, mais les yeux n'avait pas de pupille, leur pelage été noir, et leur corps empreméler de ronces.
ils étaient suivie par une troupe de porteurs et d'une autre sorte de créature, on aurait dit des plotteurs, mais en plus grand (ils étaient un peu plus petit que Yugo), leur corps empreméler de ronces et armée d'une plaque d'écorce en guise de bouclier et d'arme qu'ils avaient prit au aventuriers mort dans cette foret.

Pinpin : venez, on vous attend
Eva : ils sont tros nombreux ! déposer vos armes !
Pinpin : or de question ! un iop doit vaincre ou mourir mais jamais ne se rend !

cepandent, ces créatures ne les attaquèrent pas, ils les cerclèrent en continuent de crier, puis ils se turent lorsque qu'une jeune femme entra dans le cercle de la clairiére.
c'été apparament une Sadida, elle devait avoir 2-3 ans de plus qu'Evangeline, elle porter des bijoux végétaux et les vétement rituelles et des Sadida, avait les yeux d'un vert profond et les cheveux encadrant l'oval de son visage et qui lui désender jusque dans le bas du dos.
mais, autour de son oeil droits, son bras et son épaule gauche et toute sa jambe droite étaient d'écorce ! les doits de sa main vêgétal été asser long et éfiller pour transpercer armures et hommes et une partie de ces cheveux été des branches de saul pleureure.

femme : qui êtes vous et que venez-vous faire dans ma foret ?!
Pinpin : arriére ! créature de Rushu !
Eva : tais toi, cervelle de iop !
femme : à voir ce que vous avez fait à mais sujets, les arbres-pieuvres, je supose que vous n'êtes pas ici en ami ?!
Amalia : mille excuses, mais nous n'avons fait que nous défendre. nous cherchons à échaper à nos poursuivants.
femme : et en coit ma foret est un refuge ?!
Yugo : c'est le seul endroit ou on ne nous cherchera pas.
femme : vous ne m'avez toujours pas dit qui vous êtes !
Pinpin : vous non plus, vous ne vous avez pas dit votre nom !
femme : appeler-moi Feuille. maintenant, présentez-vous !
Yugo (à ses amis) : Amalia, c'été pas celle que le chêne mou avait prit toi ?
Amalia : ci, je croit, mais je ne lui resemble pas du tout.
Feuille : alors ! quel son vos noms !

Eva s'avança, s'inclina et présenta ses compagnons :

Eva : voicie Yugo, fils adoptif d'Alibert l'aubergiste, Tristepin Percedal, chevalier de l'ordre des gardiens de shushu, Amalia Sheran Sharm, fille du roi Sheran Sharm et je suis sa dame de compagnie Evangeline.

Feuille sembla perturber quand elle entendit 2 derniers noms, elle tendit alors la main (la normal)

Feuille : Eva..., Amalia...
Eva : heu... oui
Feuille (des larmes commencer à perler de ses yeux) : alors vous aussi. vous m'avez oublier.

fin du 6éme chapitre
7éme chapitre de la 1er partie

Feuille (des larmes commencer à perler de ses yeux) : alors vous aussi. vous m'avez oublier.
Amalia : comment ça ?
Feuille : afin, ça n'a pas d'importance, vous n'avez rien a faire ici !
Pinpin : dans ce qu'a, laisser-nous partir !

Feuille essuya ses larmes et hésita, puis elle dit :

Feuille : soit ! mais c'est bien parce que la fille de Sheran Sharm est avec vous !

les arbres s'écartèrent alors pour leur faire une haie d'honneur vers la sortie

Yugo (à ces amis) : si elle nous jette dehors, on est bon pour trouver une autre cachette !
Eva : que veux-tu faire d'autre ?
Yugo : la convaincre de nous garder ! (tous haut) Feuille !
Feuille : oui ?
Yugo : si nous quittons cette foret, nos poursuivants vont nous rattraper, je vous en prit, garder-nous le temps que ça ce tasse.
Feuille : je n'est rien à faire de vous ! vous ne ferez que attirer vos fameux "poursuivants" !
Yugo : et alors ! vous croyez qu'ils survivrons à vos créatures, ce sera un piège, et quand ils serons tomber dedans, nous n'aurons plus rien a faire dans votre foret
Feuille : je vous est dit NON ! maintenant, parter d'ici !

elle leur tourna le dos pour partir

Yugo : dit-moi, c'est bientôt Noël, depuis quand n'avez-vous pas eu un humain à qui parler ?

Feuille s'arrêta alors, puis lui envoya aussi sec

Feuille : et pourquoi parler aux humain, se sont des bureaux et des incendier ! les arbres sont ma famille !
Amalia : mais en hiver, les arbres dorment.
Feuille : TAISER VOUS !!!

en guise d'avertissement, ces créatures se mirent à grogner et hurler. puis Evangeline eu les lumières dans les yeux.

Eva : mais depuis quand n'a tu pas fêter Noël avec ta vraie famille Kalimia.

ce nom sembla un coup au coeur pour Feuille, ces créatures arrêtèrent leurs menaces.

Amalia : Kalimia ! Eva, comment à tu sue ?
Eva : j'ai deviner.
Pinpin : Kalimia ? c'est qui ?
Amalia : c'est compliquer pour un iop, on t'expliquera plus tard.
Feuille : tu ne m'a pas oublier Eva ?
Eva : bien sur que non ! mais pourquoi le nom de Feuille, et ces membres végétales, et ces créatures qui semble d'obéir
Feuille : je vous expliquerez ce soir, suiver-moi.

Kalimia/Feuille se dirigea donc vers ou elle été venue, ces créatures disparues partie les arbres, et nos compagnons la suivirent.

Amalia : Yugo ?
Yugo : oui ?
Amalia : je te rappelle que c'est mon frère qui nous poursuit, et tu vient de lui demander de lui tendre un piège !
Yugo : oups ! désoler, j'ai dit ça sans réfléchir. il n'y a plus qu'a espérer que Dyalon ne viendra pas nous chercher ici !
Amalia : connaissent mon frère, j'ai peur pour lui, c'est un crétin, mais il ne fait que son devoir de prince et ne mérite pas de mourir. il n'y à plus qu'a espérer qu'elle reconnaîtra Dyalon

fin du 7éme chapitre
8éme chapitre de la 1er partie :

Kalimia conduisie nos aventuriers vers le coeur de la foret, et ils furent très surpris de voir que dans le coeur, la neige n'été pas tomber, les arbres été en fleur et il fessé une chaleur de printemps.

Kalimia : vous voici dans le coeur de la foret des murmures, aucun aventuriers n'est encore arriver jusque là.
Amalia : c'est incroyable !

2 des grands polteurs qui les avaient menacer dans la clairière vinrent à leur rencontre, l'un prit leur manteaux et l'autre leurs fit signe de le suivre.

Kamilia : suiver-le il vous fera visiter.
Pinpin : c'est quoi ces bestioles ?
Kamilia : ce sont des fafoille, ils ne sont pas méchant.
Yugo : ils en avaient plus l'aire dans la clairière.
Kalimia : parceque je leur en est donner l'ordre, faite cepandent, attention à vos affaires, ils sont très curieux et farfouille dans tous se qu'il trouve.

le fafoille leurs fit alors visiter, s'été une maison en pleine aire ! des rocher et des racines couverts de mousse serves de siège, des rocher et racines plus gros serve de table.
nos aventuriers pur apprécier un bon bain (les filles d'abord, les garçons après, bien sur) dans un petite étant entouré de saules pleureurs forment un rideau contre les regards indiscrets. puis ils se rendir à la "clairière" à manger.

Pinpin (à Amalia) : au fait, alors, c'est qui Kalimia ?
Amalia : c'est ma soeur aîné.
Yugo et Pinpin : ta soeur ?
Yugo : je croyez que tu n'avais qu'un frère.
Amalia : Kalimia est l'aîné, elle doit avoir 19 ans, Dyalon en a 16 et je suis la plus petite avec 14 ans. je me rappel qu'elle prenez souvent la défense contre Dyalon, et que c'est elle qui a eu l'idée d'engager Eva.
Pinpin : mais quesqu'elle fait dans cette foret, et pourquoi elle est moitié arbres ?
Eva : c'est se qu'on aimerait bien savoir, on lui demandera à table.

ils arrivèrent dans la clairière ou une table (en racine) été garnie de fruits, de poissons et de viandes. Kalimia les attender.
ils s'attablèrent et commencèrent à manger, Eva fut la première à rompre le silence :

Eva : alors Kalimia, tu nous explique pourquoi tu te fait appeler Feuille, et pourquoi tu est partie du château, et ces membres végétales et...
Kalimia : une question à la fois ! mais je vais vous raconter mon histoire et je croie que ça répondra à toute vos questions.
Yugo : alors nous t'écoutons !
Kalimia : mais je croie qu'il faut d'abord parler de l'histoire de Feuille, de la vraie Feuille.
Amalia : raconte !

Kalimia but une gorger d'eau, regarda sa main végétal et et inspira profondément.

Kalimia : Feuille été la 1ére de la lignée des Sheram Sharm, elle vécue il y a 1000ans, à l'époque ou Ogrest venez juste de monter au zénith du monde, la monter des eaux créa un mouvement de panique chez les humains qui abatir des forets entière pour batire des navires et échapper au déluge. de plus, l'hiver fut très rude et beaucoup de bois fut brûler pour les chauffer. en réponse les vénérables des foret envoyèrent leurs créatures payer en sang ce que les humain avait voler en bois.
les humains, pour détruire cette nouvelle menace voulurent brulére les foret, la foret des murmure fut la première sur la liste. et quand le coeur fut atteint par le brasier, une petite fille de 8 ans apparue, sa seul présence éteignis l'incendie et fit renoncer au humain de terminer de la brûlé.
durent les années qui suivirent, Feuille fut la messagère entre les hommes et la foret, elle réussis à apaiser la colère des vénérables, et appris au hommes a respecter la foret en utilisent que le stricte nécessaire de bois et en utilisent le bois mort au maximum. elle fut la 1ere Sheram Sharm et jura de protéger les forets du monde, serment qui continua dans les générations suivantes.

fin du 8éme chapitre
9éme chamitre de la 1er partie

Kalimia : ...elle fut la 1ere Sheram Sharm et jura de protéger les forets du monde, serment qui continua dans les générations suivantes.
Amalia : donc Feuille été notre ancetre, mais pourquoi te fait tu appeller ainci alors ?
Kalimia : c'est symbolique, je suis connue de la foret sous ce nom, pour ma partie humaine, c'est plus un titre.
Pinpin : je comprens rien !
Yugo : n'aissais pas de comprendre.
Eva : tu ne nous a toujours pas expliquer pourquoi tu avait fuguer du château.
Kalimia : c'est Sadida qui m'en a donner l'ordre et m'a donner ce titre !
tous le monde : comment ça !
Kalimia : j'ai grandie au château et j'ai vue nêtre Dyalon et Amalia, mais bien avant vos naissance, Sadida m'a dit qu'un jour je devrer partir honorer le serment de Feuille, c'est entre autre pour ça que j'ai demander à faire engager Evangeline alors qu'elle avait 8 ans et Amalia 5. c'été pour qu'elle puis servire de grande soeur à Amalia quand je serai partie.

Amalia eut un petit rire

Amalia : d'ailleur, ça à commencer fort, dés le premier jour, elle me dit que je ressambe à un bouftout !
Kalimia : mais j'avais connue tes parents Eva, et je savais que tu remplirais le role de grande soeur à la pérfection.
Pinpin : d'ailleur, tu ne nous a jamais parler de tes parents Eva ?

cette question avait jeter un froid

Pinpin : bien quoi ?
Amalia : crétin !

il vit alors la mine endeuiller de la cra. et, toute cervelle de iop qu'il est, compris se qui e passer et décida de se taire. Yugo rompis alors le silence

Yugo : bon heu... alors, votre histoire ?
Kalimia : oui, bon, alors, je suis rester encore 2 ans au château, puis le jour de més 12 ans, Sadida m'a demander de partir, et, avec l'accord de notre pére, je suis partie accomplir ma mission. depuis, je ne suis jamais retourner au château.
Pinpin : pourquoi, le château est à 2 jours de marche, vous pouver y aller quand vous vouler

Kalimia lui montra alors son bras végétal.

Kalimia : c'est plus compliquer que ça.
Amalia : et papa t'as laisser partir comme ça ?
Kalimia : oui, pourquoi ?
Amalia : parce que moi, j'ai du sortir dde nuit et en secret pour partir
Eva : Amalia, je pense que c'est justement parce que Kalimia n'est jamais revenue qu'il revuse de te voir courrir les routes.
Amalia : et Dyalon alors ! il passe son temps à les courrir avec ses chevalier !
Eva : mais votre père devient vieux, il faut bien que quelqu'un fasse le devoir des Sheram Sharme sur le terrain.

Amalia renonça alors

Amalia : mais pourquoi tu nous a rien dit de ton départ ?
Kalimia : pour ne pas avoir à faire les adieux.
Amalia : bon... alors, continue !
Kalimia : alors, la mission que me confier Sadida été d'apéser à nouveau les forets, car des machines les avaient détruis.
Yugo : les noxines de Nox !
Kalimia : pendant 4ans, j'ais courrue de foret en foret pour parler aux vénérables et pour traquer ce xelor de maleure ! mais je ne l'est jamais retrouver ! puis, j'ai voulut rentrer pour pouvoir vous revoir au moins une fois avant de repartir et...

elle regarda alors à nouveau son bras végétal avec une lumiére de colére des les yeux.

Kalimia : et sur le chemin, Dyalon et ses chevaliers m'on tendut une embuscade !
Amalia : quoi ! t'es sur que c'été lui ?
Kalimia : aussi sur que je te vois !
Amalia : je ne te croit pas ! Dyalon et un imbécile certe ! mais se n'est ni un traitre, ni un assassin !
Kalimia : pourtant, c'été lui ! ces chevaliers mon aracher le bras, la jambe et l'oeil avec leurs ronces et mon laisser meurtris sur le chemin.
Pinpin : et ensuite !
Kalimia : Sadida à alors vue ce qui c'est passer, il m'as sauver en me créen ces protaises d'écorce et m'as faite vénérable de cette foret, depuis, je doute de ce que j'ai fait, les hommes ne mériter pas d'être sauver ! alors, je leur interdit l'accet à ma foret, et j'aurrais pus faire comme les autres chênes vénérables en déchènent la foret sur les villages !
Amalia : je ne teux croit pas, pourquoi aurrai t'il fait ça ?
Kalimia : je ne sait pas, mais...

le regard de Kalimia porta alors vers la foret, puis on pus lire la colére dans ces yeux.

Kalimia : quelqu'un à passer la lisiére !
Amalia (tout bas) : Dyalon !

Feuille se leva alors et aussitot, sa meute de loups, de fafoilles et de polteurs

Kalimia : rester dans le coeur, les esprits de la foret vous turons s'ils vous vois et je ne peux pas être partout

fin du 9éme chapitre
10éme chapitre de la 1er partie

Kalimia : rester dans le coeur, les esprits de la foret vous tuerons si ils vois des humains, et je ne peux pas être partout.

sur ce, elle partie à la rencontre de son adversaire.

Amalia : on ne peut pas la laisser tuer Dyalon sans réagir !
Pinpin : je suis d'accord, y faut y allait
Yugo : mais on sait pas ou ils sont !
Eva (en montrent du doit l'herbe piétiner) : y suffit de pister leurs traces, une meute pareille, ça laisse des traces derrière elle !

sur ceux, ils partirent en courent sur la piste laisser par les créatures des bois. le sentier passer en foret dense et tous été sur leurs garde, si Kalimia avais dit vraie, ils ne devaient pas tarder à avoir de la visite.

Amalia : AUX SECOURS !!!

ils entendire Amalia crier, les fougères qui border le chemin l'avaient saisie au niveau des chevilles et l'avaient jeter à terre pour la tirer vers elles.

Eva : AMALIA !!!
Pinpin : A L'ATTAQUE !!!

Rubilax fendit l'aire pour découper les végétaux, celles qui été couper sembler faner en 2 sec, Eva et Yugo attrapèrent Amalia par les poignées pour tenter de la tirer vers eux, mais les fougèrent commencer à s'emmêler autour de leurs membres.
Tristepin brandie alors son épée pour ce tailler un chemin vers ses amis et força les végétaux à les lâcher.

Pinpin : rester derrière moi ! je vais nous ouvrir un chemin !

Rubilax au claire, les fougères grimpantes ne pouvez pas les agripper sous peine d'être tailler, finalement, ils sortir de l'amas de fougères.

Amalia : merci Tristepin.
Pinpin : maintenant, ils faut se dépêcher !

ils repartirent au pas de charge sur la piste de la meute, bientôt, ils entendirent les cris du prince et de ses chevaliers, la piste passa sous un arbre.

Yugo : c'est la même cage d'arbres dans laquelle Kalimia nous avez enfermer !
Amalia : avec les arbres-pieuvres !
Eva : Yugo, fait nous entrer la dedans !
Yugo : tous de suite !

le portail s'ouvrit et l'équipe entra dans la cage, à l'intérieur, il ne rester que la moitié des chevaliers du prince, l'autre moitié avaient été végétalisé ! Kalmia été perchée sur une branche en train de regarder le massacre, Tristepin se jeta dans la mêlée, suivie par Yugo.

Dyalon : Amalia ?!?
Kalimia : que faite vous là ?!?
Amalia : tu te trompe d'ennemis, Kalimia, Dyalon n'aurait jamais fait ce dont tu l'accuse !
Dyalon : Kalimia ?!?
Kalimia : il suffit pour temps de me regarder pour en avoir la preuve ! à cause de lui, je ne pourrais plus jamais revoir ma famille !
Dyalon : de coit m'accuse tu ! si tu est vraiment ma soeur, pourquoi vouloir ma mort ?! que t'ai-je fait ?!

Kalimia le fixa pendant 2 sec, puis sauta de l'arbre ou elle été percher, au moment ou elle toucha le sol, ces créatures reculèrent, laissent les chevaliers autour de leur seigneur, prêt à le défendre au moindre danger.

Kalimia : tu ose prétendre l'ignorer ! et bien, puisque tu est l'artisan de ma malédiction. tu en sera également la victime !

dans la seconde qui suivie, des ronces vinrent saisir le prince pour le présenter à la vénérable de cette foret, les chevaliers et nos héros voulurent intervenir, les la meute se jeta à nouveau sur eux pour les en empêcher.
Kalimia regarda alors Dyalon, maintenue devant elle par les ronces, puis elle lui montra les longs doits éfiler de sa main d'écorce.

Kalimia : une dernière volonté ?
Dyalon : non !
Kalimia : alors, dit moi a dieu !
Dyalon : au revoir plus tôt !

sur ces mots, il réussi à maîtriser pendants un cour instant les ronces qui le maintener, il envoya Kalimia à terre d'un coût de pied, et l'immobilisa au sol avec ses propre ronces.
Yugo décide alors de rompre le combat, il invoqua un portail et hurla :

Yugo : tous le monde dedans !

sur ces mots, ces compagnons passèrent le portail, Tristepin trener par les chevalier de Dyalon (il ne vouler pas fuir) Dyalon utilisa ses ronces pour le porter jusqu'au passage magique. une fois de l'autre coté :

Dyalon : quesque tu fait là Amalia ?!
Amalia : je chercher à t'échapper !
Yugo : si sa vous ennuis pas, y faudrait partir vite ! la meute vas pas tarder à nous trouver !
Pinpin : je les attends moi !
Chevalier : vous ne pourrez pas les distancer, les loups sont trop rapide !
Eva : raison de plus pour partir d'ici au plus vite !
Chevalier : parter ! nous les retiendrons !
Dyalon : or de question, on s'en sort tous ou on y reste tous !
Chevalier : c'est votre seul chance de vous en sortir ! sa fera toujours ça de sauver !
Dyalon : mais...
Amalia : c'est pas le moment !
chevalier : se fue un honneur de vous servir prince, partez maintenant !

Dyalon jeta un nouveau regard à se chevalier, mais ils entendirent alors la meute arriver. Nos héros (forcent Pinpin à les suivre) et le prince partir au pas de charge, laissent les chevalier accomplirent leur devoir.

les compagnons coururent alors dans une direction alors qu'ils ne savaient pas si s'été la bonne, puis ils entendirent des grognements derrière eux, ils regardèrent par dessus leurs épaules et virent que Kalimia avait lâcher une autre meute de loups et de sangliers végétaux. cette fois, Tristepin s'arrêta pour faire face.

Amalia : Pinpin ! c'est pas le moment de jouer les héros !
Pinpin : vous m'avez forcer à fuir, je doit racheter mon honneur devant mon dieu !
Eva : cervelle de iop !
Yugo : on peut pas le laisser tout seul !

la meute arriver, le chevalier iop toujours enraciner, pret à les accueillir. ses amis vinrent se poster à ses coter.
les créatures des bois s'approcher dangereusement, toute crocs dehors, ils furent accueillir une voler de flèches et des amas de ronces, les 1er rangs furent décimer, mais ils continuer d'avancer.
alors, Pinpin frappa le sol de Rubilax, se qui créa une onde de choc le long de sol, cela fit voler la meute, qui repartirent la queux en les pattes.

Pinpin : c'est tout !? bande de lâches !
Dyalon : on aperçoit la lisière ! on est sauver !

nos compagnons purent enfin quitter la foret des murmurent, laissent derrière eux les chevaliers qui s'été sacrifier pour leur prince et une princesse meurtris, malheureuse et sanguinaire.

fin de 10 chapitre et de la 1er partie

1er chapitre de la 2éme partie

aprés être sortie de la foret des murmures :

Pinpin : bon, on vas ou maintenant ?
Dyalon : la nuit vas tomber, il faut trouver un endroit ou dormir.
Amalia : mais on à laisser nos affaires, les provisions et la carte au coeur de la foret !
Dyalon : pas grave, je sais ou qu'il y à le village de Guilebon pas loin. demain vous reprendrez la route pour... vous allez ou d'ailleurs ?
Yugo : on voyage en quete de l'île d'Oma.
Dyalon : il vous reste de la route ! moi, je devrais repartir pour la foret des murmures.
Amalia : heu... Dyalon ?
Dyalon : oui ?
Amalia : tu ne me ramène pas au château ?
Dyalon : pourquoi ? tu est assai grande pour y retourner toute seul, et puis, sa vous ferez faire un détoure pour l'île d'Oma.
Amalia : mais... et les avies de recherche ?
Dyalon : comment ça ?
Eva : on a été victimes de chasseurs de primes qui nous on montrer un avis de recherche 5000 kamas pour moi et votre soeur.
Amalia : même qu'ils on dit t'avoir envoyer un tofu messager, et que c'est pour t'échapper que nous nous somme réfugier dans la foret des murmures !

Dyalon paresser confus

Dyalon : mais j'ai fait retirer toute les affiches de rechercher et n'est jamais ressue ce tofu messager.
Amalia : mais alors ? pourquoi avoir retirer les affiches, vous ne vouliez pas que je rentre, toi et papa ?
Dyalon : au début oui, c'est pour ça que j'ai fait publier les affiches, mais après, j'ai comprit que je faisais le mauvais choix :
j'ai crue qu'en te faisant revenir, je feser mon devoir de frère, mais je passe mon temps à courir les routes et je n'est pas vue que tu manquer de liberté, alors, j'ai finie par convaincre papa de te laisser partir à l'aventure. alors ? j'ai fait mon devoir de frère ?

Amalia se demander si s'été bien son frère qui se tener devans elle. Dyalon, en voyant sa mine confuse leva les yeux au ciel.

Dyalon : je suis pas seulement ton crétin de frère qui te taquine tout le temps, je suis aussi sancer vouloir ton bonheur et ta sécurité !
Amalia : mais alors, si tu n'été pas à ma poursuite, que feser-tu à la foret des murmures ?
Dyalon : je traquer un xélor nommer Nox ! ces machines on détruit plusieurs forets et moi et mes chevaliers le traquions depuis 3 mois, on n'a plusieurs fois réussie à sauver les autres forets et combattue ces grouilles et ses noxines, mais nous ne l'avons jamais vue en personne.
Yugo : et bien nous on l'a vue !
Pinpin : et on l'a déjà battue ! ha ha !
Eva : Alibert l'a battue !
Dyalon : comment ça ?! vous pouvez m'en dire plus ? et au faite, je ne connait même pas le noms de vos compagnons ?
Amalia : bon, alors, il y a Pinpin...
Pinpin : SIR TRISTEPIN !
................................................................................

ils firent les présentation et racontèrent le récit de leurs aventures à Dyalon de l'arrivée de Tristepin à Emelka, à la foret des murmures en passant par la tour des miss moches et le bourg des 4 pattes ect... le prince ne les interrompis à aucun moment, trop passionner par l'histoire. quand ils eurent finie :

Dyalon : sacré voyage ! mais au moins, je suis rassurer de voir que tes compagnons de voyage sont des compagnons de valeur !
Pinpin : merci.
Amalia : mais Dyalon, se n'est pas toi qui à tendue cette embuscade à Kalimia ?
Dyalon : bien sur que non ! pourquoi ferégent ça ?!
Amalia : mais alors ? qui l'a fait ?
Yugo : regarder là-bas !

il leur indica un lumière qui ressorte au loin dans l'obscurité.

Yugo : on peut leur demander à manger et notre chemin ?

fin du 1er chapitre de la 2éme partie
2éme chapitre de la 1er partie

Yugo : regarder là-bas !

il leur indique un lumière qui ressorte au loin dans l'obscurité.

Yugo : on peut leur demander à manger et notre chemin ?
Eva : et si se son des brigands ?
Pinpin : on leur fait leur fête !
Drylon : bon, allons-y.

nos compagnons partir alors en direction de cette mystérieuse lumière, et leur surprise fuent complaite quand ils virent Ruel, assis prêt d'un feu de camp, en train de manger un morceau de pain.

Pinpin : tien tien ! mais qui voila !

Ruel eu un surso quand il reconnue la voie.

Ruel : ah... heu... les amis, je...
Amalia : je croyais que le message été passer ! tu n'est plus notre ami !
Yugo : ou est Tristen ?!
Ruel : écouter, Tristen à perdu les pédales ! je l'ai lâcher pour vous prévenir que...
Amalia : c'est ça, prend nous pour des iops !

Tristepin jeta un regard de travers à la princesse.

Amalia : oups... heu... désoler.
Yugo : Ruel ! tu à voulut vendre Amalia et Evanveline, donne nous une seul bonne raison de te croire !
Ruel : Tristen ne voulez pas vous vendre à Dyalon, mais à Nox !
Dyalon : et pourquoi ? en quoi ma soeur à quelque chose à voir avec se xelor ?
Ruel : il voulait que vous veniez les délivrez, comme ça, il pourrait mettre la main sur Yugo et l'interroger à nouveau !
Amalia : ça ne t'a pas empêcher de le suivre et de nous trahir pour un poignée de kamas !
Ruel : une poignée de 5000 kamas quand même !
Dyalon : ça m'étonne de Nox, ça fait 3 mois que je le traque et je trouve se plan trop droit de sa par !
Ruel : par contre, ces noxines ne vont pas tarder à partir faire un max de dégâts !

nos héros se consultèrent du regard.

Yugo : Ruel, tu vas nous conduire au reperd de Nox !
Ruel : à cette heure-ci ! et que contez-vous faire ?
Dyalon : mettre définitivement un terme à ces projets !
Ruel : mais c'est se jeter tête baisser dans son piège !
Eva : il à raison, il nous faut un plan !
Pinpin : on verra ça une fois la-bas, on l'a battue une fois, on peut bien recommencer !
Yugo : Alibert l'a battue !
Amalia (à Ruel) : quand à toi ! ne compte pas sur moi pour te refaire confiance ! et c'est pas ton âge qui m'empêchera de te tuer au moindre geste suspect !

fin du 2éme chapitre de la 2éme partie (je sais elle est courte)
3éme chapitre de la 2éme partie :

après avoir partager un rapide repas avec les provisions de Ruel, nos compagnons se mirent en route pour le reperd du xelor, mais l'obscurité les força à s'arrêter pour une courte et inconfortable nuit dans la neige et sans couvertures. au petit matin, ils repartirent, Ruel les conduisit alors dans une plaine, face à l'horloge araignée, le reperd de Nox, entre 2 pitons rocheux.

Dyalon : sa doit faire une dizaines de fois que je trouve cette horloge, elle me fait toujours le même éfait !
Yugo : plusieurs fois que tu la trouve ?
Dyalon : elle peut se déplacer.
Ruel : Tristen est passer par une rampe sous l'horloge, mais je ne la vois plus, elle doit être rentrer.
Pinpin : comment on vas rentrer ?
Eva : et surtout, quesqu'on fera une fois à l'intérieur ?
Nox : bien le bonjours, vous êtes en retard !

quand ils entendirent cette voix, chaqu'un se mit en garde, toute arme dehors, mais ils ne le voillaient pas.

Nox : allons, allons, ranger vos armes, vous êtes mais inviter !
Pinpin : montre toi ! lâche !
Nox : si vous insister.

Nox se téléporta alors à une demi-douzaine de pas devant eux, et autour d'eux, un vingtaines de grouilles sortir des haute herbes geler. Tristepin voulut lui sauter à la gorge, mais le xelor figea le temps pour pouvoir parler sans encombre,

Nox : alors ? prince Dyalon, nous voici enfin face-à-face. je croyez que votre soeur vous aurez tailler en pièce, comme vous l'avez tailler en pièce, he he.
Dyalon : ce n'est pas moi qui est fait ça !
Nox : mais si, mais si ! j'ai même penser à vous en donner la preuve.

il leva alors la main pour faire un signe en direction de son horloge araignée, dans l'instant qui suivie, des bras mécanique portent une douzaines de lentilles sortir du VI, ils les mirent l'une derrière l'autre et une vidéo commença alors à travers les lentilles.
on vit Kalimia, chevauchent un dragodinde, sur une route, en face d'elle une autre troupe de cavaliers virent à sa rencontre, quand elle les vit, elle descendit de sa monture pour partir en courent vers Dyalon qui avez aussi mit pied-à-terre.

Kalimia : Dyalon ! que fait-tu là !
Dyalon : je vient t'accueillir.
Kalimia : je suis heureuse de te revoir !
Dyalon : moi aussi, dommage pour toi !

on vit le regard confus de la princesse, puis Dyalon fit un signe de la main, ses chevaliers lancèrent alors leurs ronces pour qu'elle agrippent la princesse.

là, nos héros détournèrent le regard, ils entendirent les cris et les lentilles repartirent vers l'horloge.

Nox : charmante scène, je pourrais la regarder en boucle pendant des heures, mais je vois bien qu'elle ne vous plein pas. he he.
Dyalon : je n'est jamais fait ça !!!
Nox : et si pourtant ! mais avec un petit coup de main de ma part !

les xelor montra alors se qu'il avait dans la main, il sagicer d'une grosse montre, accrocher à une chaîne.

Nox : je vous présente la montre de Lédoni. un petit quelque chose que j'ai retrouver dans mon coffre jouets, je l'avais oublier, c'est ça qui t'a poucer à mutiler ta propre soeur, prince !
Yugo : une montre ?
Nox : oui, l'hypnose... un pouvoir qui peut être très utiles, quand on sait s'en servir.
Yugo : alors, Tristen était...
Nox : hypnotisé ! comme votre ami Ruel, qui vous a amenez tous droit dans mon piège !

tous les regards se posèrent sur l'Enutrof.

Nox : j'ai hypnotiser Tristen, puis, je lui est confier la montre pour faire de même avec votre ami, ainsi, ils se sont entraider pour kidnapper la princesse Sheram Sharme, et poser les vieux avis de recherche pour mener se gamin sur leur piste. Dyalon, qui me traquer dans la région, passer alors dans le coin, se qui vous força à rejoindre la foret des murmures, ou aller également le prince. j'espérais que votre charmante réunion de famille sois plus... amusante, mais vous vous en êtes tous sortie, alors, je vous est envoyer se bon vieux Ruel pour vous mener à moi.
Eva : mais pourquoi tout ça ?
Nox : je compte m'ofrire de duché de Sheram Sharme pour Noël, et si ses protecteurs s'entre tuer, la tache me serai plus facile.
Amalia : mais pourquoi ? notre ducher n'a rien à voir avec votre dragon ?
Nox : non, c'est vraie. mais au moins, vos chevaliers et vassaux ne serons plus là pour m'empêcher de prendre le Wakfu des forets ! et puis... j'ai toujours rêver vivre en seigneur. mais maintenant, il est temps que je vous fasse une petite démonstration de pourvoir de cette montre. he he he !

le xelor brandie alors la montre pour la présenter à nos héros.

Nox : petit, tu vas fixer cette montre ! haha !

alors, les 2 aiguilles de la montre se mirent à briller d'une lueur jaune, et à tourner de plus ne plus vite, l'une dans le sens inverse de l'autre, Yugo voulut dépourner le regard, mais il été irrésistiblement attiré vers la montre, puis, les 2 cercle crée par les aiguilles tournent toute allurent envoilérent 2 ondes dans les yeux de Yugo.

Nox : bien, maintenant, tu vas me dire tous se que tu sais sur le dragon.
Yugo : je ne sais rien.
Nox : quoi ! bon, tant pis, bientôt, j'aurai tous le Wakfu des forets d'Amakna. d'ailleurs, la princesse légitime de Sheram Sharme sera présente pour mon couronnement et pour me léguer officiellement ses pourvoir !

sur ceux, il fit de même à Amalia.

Eva et Dyalon : AMALIA !!!
Nox : avec qui nous allons continuer ? tien, voici une charmante cra qui ferait une parfaite reine pour mon future royaume.
Eva : jamais je ne te servirait !
Nox : mais si voillons !

et les aiguilles se remir à tourner pour Evangeline, une fois ceci fait.

Pinpin : relache-les ou je te jures sur iop lui même que que tu passera un mauvais quard d'heures !!!
Nox : je t'ai vus te batre lors de vos aventures, tu est un bon guerrier, tu fera un exélent compagnons d'arme !
Pinpin : jamais je ne me batrer pour toi !!!
Nox : c'est ce qu'ils disent tous !

et les égouilles se renir à trouner, une fois terminer, le xelor se tourna vers Dyalon.

Nox : quand à vous, Prince, vous m'avez trop combatue et m'avais priver de bien trop de Wakfu pour que je vous laisse la vie sauve !

sur ceux, Nox fit reprendre le courd normal du temps pour pouvoir laisser les maints libres à ces nouveaux serviteurs, mais Tristepin lui sauta à la gorge ! l'enchantemant n'avait pas prit sur lui !

fin du 3éme chapitre
4éme chapitre de la 2éme partie

Nox fit reprendre le court normal du temps pour pouvoir laisser les maints libres à ces nouveaux serviteurs, mais Tristepin lui sauta à la gorge ! l'enchantement n'avait pas prit sur lui !
pour éviter la lame du iop, Nox se téléporta, Rubilax fendit l'aire sans trouver sa cible. le xelor réaparue au sommet de son horloge.

Pinpin : BAT TOI !!!
Nox : je ne vois pas pourquoi, d'autre sont là pour ça !

Trisepin ne comprit pas, jusqu'au moment ou une flèche geler lui perfora l'épaule, il jeta un regard apeurer à Evangeline, cette dernière resta froid et sans sentiments apparent, puis un portail apparue dans son dos, Yugo sauta à pieds jouies sur son dos, le jetent à terre, les ronces d'Amalia virent ensuite l'immobiliser.

Nox : alors ? ça fait quoi de savoir que ces amis cherche à vous tuez ?
Pinpin : DESHONNEUR SUR TOI !!! LACHE !!!

alors, Ruel s'approcha pour l'achever d'une coup de pelle, mais il n'en eu pas le temps, Dyalon se jeta sur l'Enutrof et l'assomma d'une coup de son bâton, envoya une folle sur Yugo et utilisa sa maîtrise des ronces pour libérer Tristepin.

Pinpin : mer...
Dyalon : ATTENTION !!!

le prince jeta une bloqueuse sur la trajectoire de la volée de flèche envoyer par Eva, puis répliqua en immobilisent les filles de ces ronces.

Nox : bien joué ! mais vous n'avez fait que retarder l'inévitable !

alors, les 2 compagnons se rendirent compte qu'ils étaient encercler par les grouilles, Yugo envoilés la poupée valser, Amalia et Eva se libérèrent grâce à la maîtrise de ronces de la jeune Sadida et Ruel reprenez ses esprits. Dyalon et Pinpin se retrouvèrent dos à dos, serrent leurs armes dans les mains.

Nox : une dernière volonté ?
Dyalon : non !
Nox : alors, adieu !
Dyalon : au revoir plus tôt !

sur ces mots, il planta son bâton dans le sol, se qui provoqua un nuage de fumée, quand elle retombit, un grand chêne se prouver à la place de Pinpin et Dyalon.

Nox : la puissance sylvestre, je te croyez plus inventif, prince Dyalon.

sur ceux, il envoyer un rayon contre le tronc de l'arbre, se dernier explosa dans une pluies d'écorces et de copos de bois.

Nox : voila qui ne nous dérangera plus !

sur ce, ils se dirigèrent vers l'horloge araignée, une rampe s'ouvrit pour les faire entrer et ils disparurent dans l'énorme machine. 30 sec plus tard, l'horloge se mit à grincer et à cliqueter, ces pattes se mirent en marche et la machine partie.

une fois l'horloge or de vue, les racines du grand chêne s'ouvrirent pour laisser sortir Dyalon et Tristepin.

Tristepin : alors ? qu'est-on fait ?
Dyalon : il vas vers les collines, juste au dessus de mon château. il faut prévenir mon père !
Tristepin : et pour les autres !
Dyalon : on ne peut rien pour eux pour l'instant !
Tristepin : on vas pas les abandonner ! tu à déjà été hypo...hyno...hypigno... sous le contrôle de Nox ! Comment t'a fait pour t'en sortir ?!
Dyalon : je n'en sait rien ! je ne savais même pas que j'avais déjà été hypnotiser !
Tristepin : on peux pas les laisser ! il faut poursuivre Nox !
Dyalon : chaque chose en sont temps ! on vas prévenir mon père et on organise la défense du château ! si vraiment il vas au cherche à faire un coup d'état, je pense qu'il amènera nos compagnons avec lui.

il mit la main sur le chêne meurtrie par le rayon du xelor, et l'arbre repoussa drue et fort, puis rétrécie jusqu'à reprendre la forme du bâton qui serve d'arme à Dyalon.

Dyalon : allait en route ! il faut aussi trouver un Eniripsa pour ton épaule.

Tristepin regarda alors la longue flèche geler qui lui traversé l'épaule de par en par. la glace anesthésier sa blessure, mais il ressentez tout de même une vif douleur, au coeur, et il ne se l'expliquer pas, mais cependant, toute cervelle de iop qu'il est, il songea : "Eva ma tirer dessus ! elle voulait me tuer ! m'écharper comme du gibier ! comme si j'étais son ennemis ! alors que je l'est sauver plusieurs fois ! elle voulait m'abattre ! sa volonté été de me voir mourir ! comme Kalimia et Dyalon !"

fin du 4éme chapitre de la 2éme partie
5éme chapitre de la 2éme partie

"elle ma tirer dessus ! elle voulait me tuer !" ces mots sonner comme une cloche dans la tête de Tristepin, il ne penser même pas à ça blessure dont la glace mêler au froid brûler la peau autour de la plaie. Dyalon avait plusieurs fois demander s'il voulait qu'il invoque une poupée guérisseuse pour apaiser la douleur, douleur que Pinpin ne récente même pas tend il été prit dans ces pensées.

Dyalon : tu est sur que je ne doit pas tenter quelque chose pour ton épaule ?
Pinpin : mais non ! c'est bon ! je vais bien !
Dyalon : et moi je te dit que tu vas pas bien ! tu est blanc comme neige, ton épaule devient bleu de froid et tu n'a pas déssérer ta main de la poignet de Rubilax.
Rubilax : d'ailleurs tu commence à me faire mal !
Pinpin : toi on t'a pas sonner ! Prince, je vous dit que se n'est qu'une égratignure, j'en et vus d'autre !
Dyalon : dit moi se que tu a ! si c'est pas ta blessure, c'est autre chose, mais y'a quelque chose, et je lâcherai pas le morceau tant que tu me l'aura pas dit !
Pinpin : mais je vous dit qu'il y a rien !
Rubilax : et bien moi je sais qu'il y a quelque chose : Evangeline !
Pinpin : TAI TOI DEMON !!!
Rubilax : j'en été sur, il est amoureux !
Pinpin : PAS DU TOUT !!!
Rubilax : un chevalier de ta classe, tomber amoureux d'une roturière !
Pinpin : LA FERME !!!
Rubilax : t'est en preins de te déshonorer ! toi et toute ta famille...
Pinpin : LA FERME !!!!!

le chevalier le frappa alors contre une pierre sur le bord de la route.

Pinpin : TAI TOI !!!!!!
Rubilax : HAI !TU ME FAIT MAL CRETIN ! HAI !
Dyalon : calmer vous ! sa serre à rien !

le iop se calma un peu

Pinpin : vous avez raison prince

sur ceux, il le frappa Rubilax une dernière fois avant de le jeter au fond d'un sac, pour qu'il n'attende plus ces provocations.

Dyalon : bon, alors, dit-moi se qui vas pas !
Pinpin : je vais bien ! c'est bon ! merci de vous inquiéter pour moi !
Dyalon : tu te me tutoyer. et je t'est dit que je lâcherai pas le morceau !
Pinpin : mais tout vas bi...

il n'eu pas le temps de finir sa phrase qu'un coup dans le dos le jeta à terre, quand il se retourna, Dyalon, son bâton dans la main, posa son pied sur la poitrine du iop pour l'empêcher de bouger.

Dyalon (en faisant tournoyer son bâton): si tu me dit pas se qui vas pas, je vais faire en sorte qu'il y est quelque chose qui n'aille pas.
Pinpin : mais je vous dit...

Dyalon lui donna un coup de bâton dans le ventre.

Dyalon : alors ?
Pinpin : sa serre à rien se que tu fait là...

le prince le frata à nouveau

Dyalon : alors ?
Pinpin : mais je te dit que je n'est rien à dirent !

comprenent qu'il n'en tirai rien de cette façon, Dyalon tenta une nouvelle approche, il aida le iop à se lever, puis l'obligea à s'assoire sur la pierre contre lequel il avait fraper Rubilax. puis il invoca une gonflabe pour soigner sa blessure.

Pinpin : mais je vous dit que ce n'est rien, y faut arriver au château au plus vite !
Dyalon : pas avant que ton épaule ne soit soigner, si on la laisse comme ça, ça vas s'infecter, geler,puis c'est tout ton bras qui sera bon à couper ! pendant se temps, tu veux bien me dirent se qui vas pas ?
Pinpin : mais sa vas !
Dyalon : c'est tes compagnons ?
Pinpin : je m'inquiéte pour eux oui, mais c'est pas ça !
Dyalon : donc, il y a bien quelque chose !
Pinpin : mais non !
Dyalon : alors quoi ? je vois bien que tu soufre, tu a arréter de plaisanter, de sourrire, de vivre ! il n'y a aucune honte à soufrire, la vraie honte, et de ce laisser dominer par sa soufrance, et le seul moyen de la combatre et d'en parler !

Pinpin se demanda alors pourquoi il s'obstiner à vouloir que toute aille bien, alors que c'été l'inverse.

Pinpin : tu conner bien Eva ?
Dyalon : j'ai grandie avec elle depuis nos 8 ans, pourquoi ?
Pinpin : elle ne nous parler pas souvent d'elle, tu peux m'en dirent plus ?
Dyalon : Pourquoi veux-tu le savoir ?

Pinpin ne répondit rien

Dyalon : l'amour est la plus grande des conquete, même pour un chevalier !
Pinpin : tu vas pas t'y mettre toi aussi !!!
Dyalon : arrete de te cacher derriére ta fierter ! tu ne sait pas la chance que tu a de connétre l'amour, ça n'arrive pas à tout le monde !
Pinpin : bon, tu veux bien m'en dirent plus alors ? HAI !!!
Dyalon : coit ?
Pinpin : mon épaule !
Dyalon : c'est bon signe ! tu vie à nouveau ! tu a vaincue ta soufrence !
Pinpin : bon alors ?

Dyalon eu un petit rire, puis il commença à raconter de petite anecdotes de son enfance.

fin du 5éme chapitre

6éme chapitre de la 2éme partie

Tristepin et Dyalon entrèrent dans le luxueux château Sherm Sharme, leur conversation été terminer et ils avaient parcouruent les 2 dernier lieux qui les séparer du château à marche forcé.

quand ils arrivérent dans la grande cour, ils furent acuille par un imposent chevalier iop, il sagicer du capitaine Falsdel, le conseiller militaire et chef de la garde iop du roi Sheram Sharme.

Falsdel : ah... prince, quelle joie de vous revoir ! ou sont vos chevaliers ?
Dyalon : plus tard ! je dois voir mon pêre ! ou est-il ?
Falsdel : il est dans la salle du trone.
Dyalon : bien, et faite engrenger des provitions, puiser de l'eau et faite doubler la garde !
Falsdel : que ce parce t'il ? nous attendons un siége ?
Dyalon : je ne sais pas, mais autent se préparer à toute éventualiter !

sur ce, Dyalon partie au pas de charge, suivie par Tristepin.
quand ils arrivérent dans la salle du trone, le roi et la reine séiger et s'occuper de gérer les problémes abituelle de leur royaume, quand ils virent Dyalon, ils se levérent et marchérent à sa rencontre.

reine : Dyalon ! te voila enfin
roi : tu a enfin eu se maudit xelor ?
Dyalon : non papa je ne l'ai pas eu ! mais je porte de grave nouvelles, Nox à hypnotiser Amalia et Evangeline ! ainsi que leurs compagnons, Tristepin et moi avons réussis à lui échaper et il prévois un coup d'état pour prendre le royaume !
reine : qui est Tristepin ?
Dyalon : c'est ce iop qui est avec mon.
Pinpin : sir Tristepin Percedal, chevalier de l'ordre des gardien de shushu.
roi : Amalia est avec lui dit-tu !
Dtalon : oui, aussi qu'Evangeline ! j'ai déjà donner l'ordre à Falsdel de nous préparer à un siége et de doubler la garde, mais je ne sais pas commen il vas si prendre.
Nox : comme ceci cher prince !

tous se retournérent juste à temps pour voir le xelor figer le temps, puis, un portail s'ouvrit pour laisser Eva, Amalia, Yugo, Ruel et Tristen passer dans la salle du trone.

Nox : à vous de jouer les filles !

à ses ordres, Eva tira une flèche explosive sur le dessus de la porte, le mur s'éfondra sur le portail de bois dans un craquement de bois et de pierre méler au rire du xelor, la porte été condaner.
Amalia quand à elle, utilisa ses ronces contre la garde iop et les noble qui occuper la salle, Nox aillent figer le temps, ils ne purent se défendre et furent imobiliser.

Nox : bien, meintenans que tous risque d'évènement inatendut sont écarter, on vas pouvoir parler. je vois que vous avez survécue prince Dyalon, ma fois, se n'est peu étre pas une mauvaise chose, tu poura me voir détruire tous se que tu a jurer de protéger ha ha, et aprés, je trouverai bien une fasson horible de te tuer, pourquoi pas dire à ta soeur de t'écharper vif.
roi : Nox, prend mon royaume si tu le veux, je te courronnerer moi même mais laisse mes enfants en vie, j'en est déjà perdut une.
Nox : ha ha ha, et savez-vous que cette petite Kalimia est toujours en vie, à moins d'une heure de dragondinde, et qu'elle à déjà faille tuer vos 2 autres enfants !
roi : quoi !?!
Nox : HA HA HA HA !!!

au fond de la piéce, Tristepin préter peu d'attention à la discution entre Nox et la famille Sheram Sharme. comme l'or de leur voyage vers le château, son ésprit n'été prit que par une chose : Eva, et sa volonter de la libérer feser que l'arret du temps ne le genner pas le moins du monde, sa main partie vers le sac ou il avait jeter Rubilax.

Rubilax : pas trop tôt, y fait chaud la dedans !
Pinpin (à vois bas) : la ferme !

il marcha d'un pas discret vers le ces compagnons et Nox. puis :

Pinpin : POUR IOP, POUR SHERAM SHARME ET POUR EVA !!!

tout les regard se tournérent vers Tristepin, il les charger, moulinent Rubilax au dessus de sa tête. C'été le moment qu'attender Dyalon ! et il révélla alors que la volonter de défendre son royaume le render lui aussi insencible à la magie du xelor. il brandie son bâton, utilisa ces ronces comme un apuis pour sauter par dessus les Enutrofs et donner un large coup d'esproc sur le casque de Nox. brisen l'un des carreaux de ces yeux, mais il n'eu pas l'occation fraper à nouveau, la pelle de Ruel para le coup du prince pendant que celle de Tristen le renvoiller aux pieds de ses parents.

pendant se temps, Percedal avait continuer sa charge fanatique en courent entre les flèche de Eva et les ronces d'Amalia.

Pinpin : désoler les filles.

dit'il avant d'envoiller une fissure sur elles, elle explosa juste devant elles et les envoiller se perdre dans la foule. puis se fut Yugo qui sortie de son portail pour défier le iop, l'éliatrop voulut le revoiller en arriére en lui sautant sur la poitrine, mais le chevalier fit une roulade et passa sous l'attaque avant de lui décocher un coup de pied dans le dos qui le jeta à terre.

Pinpin : A NOUS 2 NOX !!!
Nox (en invoquen son épée aiguille) : vient, je t'attend ! hehe

Tristepin lui décocha un coup qui aurais du couper le xelor en 2, mais il se téléporta dans son dos.

Nox : trop lent !

Nox voulut lui enfoncer son épée entre les homoplates, mais le chevalier se retourna à temps pour parrer le coup, il s'apréter à riposter quand la pelle de Ruel vient lui fraper le haut du crane. Pinpin s'éfondra en se tenen la tête

Nox : j'ai gagner !
Pinpin : déhonneur ! tu n'a pas respecter les règles du duel !
Nox : les régles ne sont faite que pour être transgrésser !

il fit un signe de la main et les Enutrofs s'avensérent, mais le bâton de Dyalon fraper le coter du crane de Tristen, puis envoilla Ruel à terre d'un coup de pied dans l'abdoméne.

Dyalon : personnes ne commence la fête sans moi !

fin du 6éme chapitre
7éme chapitre de la 2éme partie

il fit un signe de la main et les Enutrofs s'avancèrent, mais le bâton de Dyalon frapper le coter du crane de Tristen, puis envoya Ruel à terre d'un coup de pied dans l'abdoméne.

Dyalon : personnes ne commence la fête sans moi !

à se moment, Tristepin reprenez ses esprit et se leva d'un bont en brandissent Rubilax.

Nox : vous ne comprendrez donc pas ! tant que vous n'oserez pas donner des coups mortel à vos amis, eux, ils chercheront à vous tuer ! he he he

sur ce, il se téléporta pour réapparaître prêt de la porte en ruine. puis il fit un signe de la tête, à se moment, des ronces virent agripper Dyalon et Tristepin. Eva et Amalia c'été relever de leur vol planer.

Nox : vous aurez été de bon ennemis, merci du divertissement. Adieu ha ha ha.

sur ceux, Eva tira une flèche explosive sur le plafond au dessus des 2 compagnons, Dyalmon vouloir maîtriser les ronce de sa soeur, mais elle en garder le contrôle, les gravas s'écrasèrent sur le prince et le chevalier.

Nox : bien, maintenant, on vas pouvoir discuter calmement.

mais le roi Sheram Sharme ne voulez plus parler, il venez de voir mourir son fils sous ses yeux, et ne conter pas laisser cela impunie !

roi : Dyalon été mon fils, héritier de mon trône et défenseur de mon royaume, alors, si tu veux ma couronne, tu devra me tuer !
Nox : il n'y a qu'à demander !

Nox braqua son épée aiguille sur le vieux monarque, mais le rayon ne trouva jamais sa cible, le vus de la mort de leur fils avais donner au roi et à la reine la volonté pour luter contre le sort de Nox, le roi et la reine joinir leur ronces pour qu'elles encaisse le rayon. on vit ensuite, toute la cour libérer du temps et prêt à ce battre, cette vision plongea le xelor dans la confusion. puis il décida de reprendre les rênes. il brandie la montre de Lédoni.

Nox : arrière, je peux encore pousser mes laqués à se suicider ! he he, ce serez dommage de voir ces jolies brins de fille se transpercer d'une ronce ou d'une flèche !

ses mots calmèrent la foule de nobles et de gardes, mais Nox n'été pas au bout de ces surprise Quand il vue le monticule de gravas sous lequel été ensevelie Dyalon et Pinpin remuer pour laisser le chevalier et le prince sortir : au dernier moment, Dyalon avait former une cloche de ronces au dessus de leurs tête, se qui les avaient sauver.

Tristepin : rend-toi Nox, nous somme plus nombreux que vous et tu a perdue !
Nox (en jouent avec la montre) : votre avantage numérique ne m'empêchera pas de tuer vos compagnons, il me suffit de me téléporter et je suis loin de votre château, mais je peux toujours tuer un maximum d'entre vous avant de partir ! alors... roi Sheram Sharme, vous aller confier votre couronne à Yugo, qui vas venir me l'apporter et vous prononcerez les paroles rituelles !

mais Tristepin ne compter pas laisser se faire cela, puis il eut une idée, il prit le bâton des mains de Dyalon et l'envoya comme un javelot sur le xelor qui planer toujours au dessus de la pièce. le projectile lui atténie la poitrine, mais lui fit plus de peur que de mal, cepandent, il lâcha la montre, et c'été se que voulez Pinpin.
le petit pendentif tombât alors, mais Yugo voulut utiliser ses portails pour l'attraper au vol.
mais ce fut Az qui l'attrapa en 1er (il été rester avec Dyalon et Pinpin après l'hypnose de Yugo) et le petit tofu le donna à Tristepin.

Pinpin : xelor, regarde ce que je fait de ton joujou !

sur ceux, il envoya la montre en l'air et la frappa avec Rubilax, elle vola en éclat, laissant sortir de petit spectres de fumer blanche, qui allèrent se loger dans les yeux de leurs compagnons hypnotiser. (qui tombèrent dans les pommes)

Nox : tu me paiera ça iop ! dans cette vie ou dans l'autre !

puis il disparue

5minutes plus tard, Yugo, Amalia, Eva, Ruel et Tristen se réveillèrent, ils ne se rappelaient pas se qui leurs été arriver durent leur hypnose, et leurs souvenir ne s'arrêter au moment ou les aiguilles de la montre de Nox les avaient Hypnotiser. Dyalon et Tristepin été acclamé comme des héros, et le roi Sheram Sharme leurs proposa de rester durent les 3 derniers jours qui les séparer de Noël pour le fêter au château.

Amalia : pas au château, mais dans la foret des murmures, il y a là-bas quelqu'un qui souhaite passer enfin un Noël en famille.

dira Amalia à son père, puis ils allèrent se coucher, la journée avait été longue et éprouvante.

fin du 7éme chapitre.
8éme chapitre de la 2éme partie

le lendemain, Tristepin fut le 1er lever, et comme à son abitude, commença la journée par une séance d'entrainement à l'épée. en réaliter, il n'avait pas dormie de la nuit, il repenser à la discution qu'il avait eu avec Dyalon.
il sursota quand Dyalon vient le voir dans la salle d'arme

Dyalon : t'est là depuis combien de temps ?
Tristepin : je sais pas, j'ai pas l'heure.
Dyalon : on ne t'a pas vus au déveuner, et à cette heure si, tout le monde se prépare. alors, sa doit faire 3 bonnes heures que tu t'entraine.
Tristepin : à bon ? tant pis ! moi, je suis déjà pret.
Dyalon : quesqu'y a encore ?

le iop ne répondit pas, il ne tener pas à refaire comme sur la route du château.

Dyalon : vas y !
Tristepin : ou ça ?
Dyalon : le lui dire.
Tristepin : coit ? à qui ?
Dyalon : "soupire", hier, tu l'a sauver 5 fois d'aprés se que vous m'avez raconter, tu a sauver le royaume et tu a libérer tout tes compagnons de la montre de Nox, je croit que le moment n'est pas mieux choisie pour lui avouer.

le chevalier réfléchie pendant 15 sec, puis pensa que Dyalon avait raison, le moment n'été pas mieux choisie, c'été lui le heros de l'histoire ! sur ceux, il partie la tête haute à la recherche d'Evangeline sous le regard amuser de Dyalon.

aprés avoir chercher pendant 5 min, il les vit dans la grande salle ou tout le monde se racembler pour partir, sepandent, il vit également Falsdel en trrein de parler avec les filles, elles semblaient rire et sourire, Falsdel été un ami de longue date pour elles (mais Pinpin n'en savais rien), quand ils les vient, son sang ne fit qu'un tour, il sortie Rubilax et se dirigea vers le petit groupe d'un pas rageure.

Rubilax : quesque tu fait cervelle de iop ?
Pinpin : je vais faire ça fête à ce type !
Rubilax : dit moi, tu réfléchie à ce que tu fait de temps en temps ?
Pinpin (en s'arrétent) : mais de quoi je me mêle !
Rubilax : réfléchie, qui c'est se mec à ton avis.
Pinpin : j'en sais rien mais je lui aprendre à...
Rubilax : si t'avez écouter Dyalon, tu serais que c'est Falsdel, un général, conseiller militaire et tout le barda !
Pinpin : et alors ?
Rubilax : et alors, il est plus intéréssent que toi ! elle a trouver mieux que toi !
Pinpin : mais...
Rubilax : mais quoi ? tu lui à sauver la vie ! et elle ne t'a jamais dit merci, jamais elle t'a sourie, et pourtent ! elle le fait pour se type !
Pinpin : mais...
Rubilax : tu n'est pas assait bien pour elle, t'aura beau la sauver de Rushu lui même, elle t'envéra toujours ballader !

Tristepin ne dit rien à cette remarque, Rubilax avait en partie raison.

Rubilax : et je te rapelle que t'a dette envers le gamin est payer ! tu a sauver son âme à lui aussi en détruisent la montre de ce xelor ! on peut rentrer au castel !plus rien ne te retien ! le reste de l'ordre doivent être en trein de préparer le tournoi de Noël, tu a toujours voulut y participer ! et rapelle-toi Naestra, elle au moins, elle t'a toujours respecter et traiter comme le chevalier que tu est !
Pinpin : t'a raison ! direction le castel !
Rubilax : he he.

Tristepin retourna voir Dyalon.

Dyalon : alooors ?
Pinpin : je peux te prendre un dragondinde ?

fin du 8éme chapitre (il en reste 2)
9éme chapitre de la 2éme partie

3 jours plus tard, nous sommes le 24 décembre.
Il est 10h, c'est le début du tournoi. Tristepin affichait comme à sont habitude, son sourire béat. Il était sur la piste de joute ! Après avoir observé les autres chevaliers parader pendant des années, c'était désormais à lui de parader sur son dragodinde. Il ressentit une grande fierté quand le Hochmesteur Fluk, maître de l'ordre des gardiens de shushu, le présenta à la tribune :

Fulk : ... Tristepin Percedal, gardien du shushu Rubilax, l'exploseur de thors et sauveur du royaume de Sheram Sharme!...

Tristepin chercha ensuite du regarde Naestra. Il l'a vit dans la tribune. Il était bien décidé à lui demander ces faveurs quand viendrait son tour de combattre. Il se rangea dans le rang des participants, face à la tribune d'honneur pour entendre le Hochmesteur parler.

Fulk : messires et gentes dames, cette année, nous avons l'honneur de voir les guerriers du royaume Sheram Sharme participer au tournoi !

"Comment ça" pensa Pinpin, puis il vit dans la tribune d'honneur que tout le monde était là, le roi, la reine, Amalia, Kalimia, Evangeline ! Ruel quant à lui, était à l'entrée (il tenait un stand de paries, et oui, on ne change pas un Enutrof ! ) Il ne vit pas Yugo, mais vit que Dyalon, Falsdel et leurs chevaliers étaient aussi dans la rangée des participants !

Fulk : je rappelle les règles du tournoi, chaque fois qu'un duel se terminera, le vainqueur lancera le défi suivant, comme le veux la coutume. Chaque chevalier demandera les faveurs d'une demoiselle, et lui dédiera ainsi sa victoire ou sa défaite. Puis, commencerons les combats ! Le 1er opposant à être immobilisé par son adversaire est considéré vaincu.
Le vainqueur doit alors juger son ennemi, si il l'a jugé digne et valeureux, il lui donnera la collée et l'honneur du vaincu sera sauvegardé, S’il le juge indigne et fourbe, il lui crachera à la figure et le vaincu et son éventuelle dame devrons supporter toute le honte et le déshonneur de la défaite !
Aucune capacité magique n'est admise durant le combat, les armes serons les seuls maîtres et les valeurs du duel, les seules arbitres : Honneur ! Courage ! Générosité !
Sur ce, que le duel commence !
Le prince Dyalon recevra l'honneur d'ouvrir le tournoi en lançant le 1er duel !

Dyalon montait un imposent dragodinde brun caparaçonné, un large bouclier rond portant les armes de Sheram Sharme (une poupée verte entourée de ronces vertes sur fond brun), son bâton dans le dos et une armure d'écorces en dessous de son manteau de fourrure.
Il s'avança jusqu'au centre de la piste et se tourna vers ses adversaires.

Dyalon : je défie le chevalier Tristepin Percedal !

Puis un écuyer vint apporter sa lance d'arçon au prince.
Tristepin s'avança et entendit derrière lui :

Yugo : tu oublies ta lance !
Pinpin : YUGO !!!
Yugo : prend-la et dépêches-toi !
Pinpin : qu’est-ce-que tu fais là ?!?
Yugo : je fais ton écuyer ! Bon, dépêches-toi, tu as un tournoi à gagner !

Sans parler plus, le iop prit la lance et repartit vers la piste, puis leva son écu en criant

Pinpin : j'accepte ton défi !
Fulk : Bien, maintenant, la coutume veut que vous demandiez les faveurs d'une demoiselle !

Dyalon orienta sa monture vers la tribune, et présenta sa lance à Naestra.

Dyalon : me ferez-vous l'honneur, gente demoiselle ?
Naestra : "elle hésite", bah, pourquoi pas !

Sur ces mots, elle défit le ruban qui tenait sa queue de cheval pour l'attacher à la lance du prince. Tristepin devait lui aussi choisir.
Il hésita un long moment. Il ne savait pas si demander à Eva ces faveurs était une bonne idée… Puis, il se dit qu'il n'avait rien à perdre.

Pinpin : Eva, m'acceptes-tu comme ton champion ?

Eva eu tout d'un coup un regard hésitant et un peu apeuré. Elle consulta Amalia et Kalimia du regard, Amalia avait des pouffées de rires en voyant la plus grande cervelle de iop mettre aussi mal à l'aise sa demoiselle de compagnie. Kalimia approuva du regard, mais elle continua à hésiter.

Pinpin (le regard déçu) : bon,
Eva : attends !

Au moment ou Tristepin allait partir pour la piste, Eva le rappela et accrocha sa ceinture à la lance d'arçon. Pinpin la remercia du d'un hochement de la tête et partit vers la piste ou Dyalon était déjà prêt. Le iop se dirigea vers son bout de piste et fit un signe de son écu pour indiquer qu'il été prêt.

Fulk : que le combat commence !

Sur ces mots, le prince et le chevalier baissèrent leurs lances et jetèrent leurs montures l'une contre l'autre. Dyalon évita la lance de Pinpin, mais brisa la sienne sur son bouclier. Il eut du mal à garder l'équilibre. L'écuyer du prince vint lui porter une autre lance et ils se rentrèrent dedans à nouveau.
Dyalon fut le seul à faire mouche. Mais sa lance ripa au lieu de le pousser.
Lors du 3éme passage, ce fut Pinpin qui prit la main en écartant la lance de Dyalon avec la sienne ; tout en la brisant sur son bouclier, il réussit à rester en selle. Yugo apporta une autre lance puis se fut le 4éme passage. Cette fois, Dyalon ne visa pas le bouclier de Tristepin, mais la sangle de sa selle, qui fut arrachée et laissa Tristepin s'étaler dans la neige.

Mais le duel n'était pas terminé, les deux combattants étaient encore libre de leurs mouvements. Pinpin laissa sa lance et son bouclier tomber au sol pour saisir Rubilax, puis, il ramassa parmis les fraguements de sa lance, la ceinture d'Eva pour l'enrouler autour de la garde de son épée. Dyalon jeta lui aussi sa lance et son bouclier pour saisir son bâton, puis il orienta sa monture vers le iop pour la lancer au triple galop, Tristepin s'enracina solidement, prêt à recevoir la charge du prince, mais quand il fut sur lui, Dyalon le surprit quand il sauta de sa selle en brandissent son bâton vers la tête du chevalier, mais il para le coup avec Rubilax et le combat reprit de plus belle.

Dans la tribune, Eva regarder le combat sans pouvoir réagir, elle savait que Tristepin comme Dyalon avaient toutes ses chances, mais ce jeux été avec des armes réelle et un accident été vite arrivé.

Amalia : c’est vraiment idiot ces jeux de iops !
Eva : c’est à l’image de leurs créateurs.
Amalia : quand y aura un mort, faudra pas s’étonner !
Eva : c’est déjà arriver.
Amalia : dit moi, t’est pour Dyalon ou Tristepin ?
Eva : pour aucun des 2, juste pour qu’il n’y est pas de blesser.
Kalimia : dans ce cas ? Pourquoi t’as donné tes faveurs à Tristepin ?
Eva : pour l’encourager, il nous a déjà parlé de ce tournoi, c’est sa plus grande fierté de pourvoir y participer.
Amalia : moi, je ne vois pas quelle fierté il y a a ce battre comme des chiffonniers !
Eva : tu l’as déjà dit, c’est des jeux de iops !

Sur la piste, Pinpin et Dyalon s’échanger toujours plus de coups, l’arme du prince avait une plus grande allonge et l’exploiter dans des bottes tourbillonnantes, Pinpin, utiliser la masse et le pois de Rubilax dans des coups larges et puissants, se qui obliger à Dyalon de rester en arrière et de manipuler son bâton par le bout, ce qui ne rendez pas les frapes assez violente pour être dangereuse. Puis, il eu une idée. Il esquiva l’un des coups horizontal du chevalier et passa sous sa défense pour lui balayer les jambes et le jeta à terre, mais Tristepin avait lui aussi la brèche qu’il chercher. Il utilisa le plat de Rubilax pour mettre à terre Dyalon en lui balayer les jambes à sont tour, quand le Sadida toucha terre, Pinpin lui mit son épée sous la gorge et le genou sur la poitrine pour ne pas le laisser se relever, Dyalon été vaincue !

Fulk : bien, maintenant, que Tristepin juge le prince selon la valeur qu’il a montré durent se duel !

Pinpin laissa alors de Dyalon se relever, puis le prince se mit à genou.

Pinpin : non ! Jamais un prince ne s’incline devant un chevalier !
Dyalon : tu m’as vaincue, alors je m’incline !
Pinpin : mais vous êtes prince !
Dyalon : et toi, un chevalier au cœur de prince, il n’y à aucune honte à être vaincue pas plus fort que sois !

Alors, le iop hésita un moment, puis lui donna une petite tape sur l’épaule avec le plat de son épée (la coller) l’honneur de Dyalon été sauvegarder ! Puis, Tristepin demanda (en fessent attention de ne pas parler trop fort pour que les autres n’entende pas)

Pinpin : pourquoi m’a-tu défié, je croyais c’on été amis !
Dyalon : c’est le cas, mais réfléchie, c’été l’occasion, pour toi comme pour moi, de nous faire remarquer ! (il fit un signe de la tête vers Eva et vers Naestra)

Fulk : l’honneur du prince est sauvegardé ! Mais il est tout de même éliminer du tournoi ! Que le chevalier Tristepin Percedal lance le second défi !

Yugo apporta à Pinpin son dragondinde et son bouclier, puis, le iop avança vers le centre de la piste et dit :

Pinpin : je défi le général Falsdel !

Ce dernier s’avança, il avait une tête de plus que Tristepin et les épaules 2 fois plus large, il porter un long bouclier rectangulaire, un lourde amure de plaques et une imposante épée à 2 mains dans le dos.

Falsdel : j’accepte le défi !

Fin du 9éme chapitre.
10éme chapitre de la 2éme partie

Pinpin : je défi le général Falsdel !

Ce dernier s’avança, il avait une tête de plus que Tristepin et les épaules 2 fois plus large, il porter un long bouclier rectangulaire, un lourde amure de plaques et une imposante épée à 2 mains dans le dos.

Falsdel : j’accepte le défi !
Fulk : que le général choisis la demoiselle à qui il dédira sa victoire ou sa défaite.

Falsdel orienta alors son dragodinde pour se diriger vers la tribune, et il présenta sa lance à Kalimia (sous le regard jaloux de sa sœur).

Falsdel : me ferez-vous cet honneur

Elle hésita d’abord, Puis elle eu un petit sourire au coint des lèvres, elle coupa l’une de branche de sol pleureur de ces cheveux avec sa main végétal, puis la noua autour de la lance. Falsdel la remercia et partie vers la piste de joute.

Pinpin (tout bas) : tu vas regretter d’avoir draguer Eva !
Fulk : que le combat commence !

Dans la seconde qui suivie, les 2 lances furent baisser et les dragodinde furent lâcher au triple gallot. Tristepin avais des flammes dans les yeux, il esquiva et laissa la lance du général passer au dessus de son épaule, en retour, la sienne passa à coter de son bouclier pour trouver le plastron d’acier de l’armure, la lance fut briser et Fasldel jeter à terre. Tristepin jeta sa lance briser et sortit Rubilax (au quelle été toujours nouer la ceinture d’Evangeline).

Pinpin : POUR EVA !!!

Le jeune chevalier lança sa monture sur son adversaire désarçonné. Se denier se remis debout et leva son bouclier. Quand Tristepin fut sur lui, son pavois encaissa le coup de l’épée démoniaque, mais de sa main libre, agrippa Pinpin par la tunique pour le jeter à bas de sa monture, puis, posa son pied sur la poitrine du jeune iop pour l’immobiliser. Pinpin été vaincue.

Fulk : le général Falsdel est vainqueur de se duel, qu’il juge son ennemi !

Tristepin du à contre cœur se mettre à genoux devant le vieux conseiller. Se dernier sortie alors son épée et lui donna la coller avant de lui lâcher un petit sourire.

Falsdel : tu te bats bien chevalier, et ta valeur est grande, tu manque juste d’expérience et d’entrainement.
Fulk : Percedal est éliminer du tournoi, que Falsdel lance le défie suivant !

Tristepin ramassa Rubilax, jeta son écu dans la neige et partie d’un pas rageur vers le château. Laissant à Yugo le soin de ramasser ses armes et de rentrer son dragodide.

Pendant ce temps là, Dyalon avait rejoins la tribune avec Naestra (il en on profiter pour faire connaissance)
Amalia : Kalimia ton champion à vaincue, tu t’es peut-être trouver un fiancer !
Kalimia : QUE-OI !
Amalia : hihi
Kalimia : ça fait 3 ans que je vis dans ma foret, et je continuerai ainsi ! Si je vous est accompagniez, c’est parce que c’été le seul moyen que vous me laissiez de fêter Noël avec vous !
Amalia : justement, faut profiter que tu as laissé ton arbre-gardien s’occuper de ta foret pour sortir des terrains battus !
Eva : vous ne croyez pas qu’il faudrait faire quelque chose pour Tristepin ?
Amalia : il a perdu ! On n’y peut rien s’y il est mauvais perdent !
Naestra : c’est plus qu’un jeu pour un chevalier iop, c’est location de prouver sa valeur et de se mesurer au autres iops.
Eva : et je vous rappelle que c’est pour Pinpin qu’on est venus, pour savoir pourquoi il est partie comme ça !
Naestra : Pinpin ? Tu veux parler de Tristepin ?
Dyalon : c’est vraie que tu devais lui parler Eva.
Amalia : vas-y si tu veux, moi, j’attends mon champion !
Dyalon : je croyais que tu prouver ça débile ?
Amalia : c’est vraie ! Mais c’est toujours agréable de ce sentir admirer !
Dyalon : gamine !

Eva partie alors vers le l’entrer du château, elle ne connaît que trop bien les disputes incessantes des Frères-et-sœur, et maintenant que Kalimia été de retour, elle allait défendre Amalia et la dispute redoublera d’intensité.
Elle entra dans le château et partie à la recherche du iop, mais elle ne connaissait pas le domaine et se perdit plusieurs fois, quand elle le trouva, il été dans la salle d’arme et avait déjà mit en miettes une demi-douzaine de pantins d’entrainement.

Eva : heu… Tristepin ?
Pinpin (défait la ceinture du pommeau de son épée et la lui tend)
Eva : heu… depuis quand les chevaliers rende les cadeaux des demoiselles ?
Pinpin : je ne veux pas partager ma défaite avec toi !
Eva : mais il t’a donné la coller, ni ton honneur ni le mien n’est souiller.
Pinpin : ce n’est pas mon honneur, mais ma fierté qui est entaché !

Eva reprit la ceinture et le regarda réduire en charpie un autre pantin.

Eva : bon, sinon, si tout le monde est là, c’est avant tout pour savoir pourquoi tu nous a laisser sans même dire au revoir.
Pinpin : j’ai payé ma dette envers Yugo, je n’avais plus rien à faire avec vous, ça fait toujours une cervelle de iop en moins !

Evangeline ne le reconnaissait plus, lui qui été de nature si joyeux et simplet. Il n’était pas énerver, mais enrager ! La jeune cra comprit qu’elle ne pourrait pas le faire parler sans le calmer avant, et pour ça, lui parler du tournoi.

Eva : Mais Falsdel t’a battus dans les règles de la chevalerie, il ne t’a pas humilié ? Alors, en quoi ta fierté est touchée ?
Pinpin : il n’a même pas eu besoin de sortir son épée pour me coller une tôlé !
Eva : il est plus vieux et expérimenter que toi, tu n’avais qu’à mieux choisir ton adversaire !
Pinpin : oui, je sais ! Il est conseiller militaire, champion et chef de la garde d’élite du roi Sheram Sharme ! Et moi, je ne suis qu’un chevalier sans terre, écuyer ou blason !
Eva : serais-tu jaloux ? Tu n’a pour temps jamais convoiter les titres ou les récompenses !
Pinpin : c’est vraie ! Iop reconnait ses disciples à leur courage et leur valeur, pas à leur titre ou médailles !
Eva : alors, qu’est qu’y ne vas pas ?

Pinpin savais déjà la réponse, mais ne pouvais pas la lui dire.

Pinpin : sa n’a pas d’importance ! Retourne voir le tournoi et participer à la fête si vous voulez, mais demain, vous repartez pour Oma et moi je reste ici !
Eva : si tu reste, nous restons aussi !
Pinpin : pas question !
Eva : notre honneur nous y oblige !
Pinpin : :blink:
Eva : tu a sauvait nos âmes en détruisent la montre de Nox, nous devons donc payer notre dette envers-toi !
Pinpin : comment ça « nous » !
Eva : Yugo, Amalia et moi, pour Ruel et Tristen, leur honneur ne les intéresse pas plus que ça !
Pinpin : mais…
Eva : donc, tu peux me dire pourquoi tu es partie sans même nous dire au-revoir ?

Tristepin été prit au dépourvus, aussi, il voulut changer de sujet :

Pinpin : heu… est sinon, comment c’est passer les retrouvailles avec Kalimia ?
Eva : d’abords, Tristen est partie chasser la prime de sont coter avant le dépars, puis, arriver en foret, on a été accueille par la meute de bestioles végétal et il a fallut une-demi heure pour faire comprendre à Kamilia que Dyalon y été pour rien dans son problème et de la dissuader de l’étriper. Puis, Dyalon nous a dit que tu été partie et on et partie à tas recherche.
Alors, pourquoi et-tu partie sans nous prévenir ?
Pinpin : bon… c’est à cause de Falsdel.
Eva : qu’à t’il fait ?
Pinpin : et bien… je l’est vus parler avec toi et… Rubilax m’a mit dans la tête qu’il te draguer.
Rubilax : et haut ! C’est toi qui a voulut le tuer !
Pinpin : LA FERME !
Eva : PINPIN !

Il la regarda et baissa les yeux quant il vit ça mine furibonde.

Pinpin : je sais… je suis la plus grande cervelle de iop de l’univers !

Tristepin se senter honteux et en colère, il lança Rubilax au fond de la salle, la lame décapita un autre pantin au passage. Puis le iop s’effondra, au bord des larmes.

Pinpin : je ne suis qu’un imbécile, indigne d’être gardien de shushu et ton champion ! Ni le champion de personne d’ailleurs ! Je ne suis qu’un minable !
Eva : non ! Ça c’est faut ! Tu es…
Pinpin : une cervelle de iop et un paysan !

Eva s’en voulait d’avoir mit Tristepin dans cette état, Pinpin s’en voulait d’être dans cette état devant elle. Puis il pensa que c’été Rubilax qui l’avais avoiller ici, et qu’il a fait confiance à un démon ! Eva le tira alors de ses pensés.

Eva : écoute, tu n’es pas un minable, loin de là ! Bon, il est vraie que… tes idées et plans ne sont pas les meilleurs, mais tu es le plus grand chevalier que j’ai connue, et sa, tout le monde dira comme moi, Yugo, Amalia, Dyalon…

« Dyalon » Pinpin se souvient alors du conseil de Dyalon et décréta qu’il avait suffisamment laissé passer d’occasion.

Pinpin : heu… écoute Eva… heu… je voulais te dire.
Eva : oui ?

Le iop se leva et marcha vers elle, en se grattant la tête et avec un aire troubler, puis, il trébucha sur un bras de pantin d’entrainement (qu’il avait massacré quelque minute plus tôt) il tombât sur Eva, ils se retrouvèrent au sol, lèvres contre lèvres, main dans la main.
Tout 2 eurent un mouvement de recule, ils s’assirent et détournèrent le regard, tous 2, rouge comme des pivoines. Puis, Tristepin dit timidement :

Pinpin : heu… il serait peut-être… temps de remonter voir… le tournoi non… ?

Puis ils sortirent alors de la pièce pour rejoindre le champ de joute, tous 2 perdu dans leurs pensées. Puis, en chemin, Eva rendit à Pinpin la ceinture qu’elle avait accroché à ça lance.

Eva : tu reste toujours celui que j’ai choisi comme champion.
Pinpin : happy

Quand ils arrivèrent sur la piste, ils virent que le combat ne se dérouler pas sur la piste, mais dans les tribunes, Amalia et Kalimia d’un coté, Dyalon et Naestra de l’autre, et au centre pour tenter de les calmer, le roi Sheram Sharme.

Eva : bon, on a du boulot !

FIN

0 0
Score : 22

Sirachile, tu as eu une très bonne idée en créant ce topic.
Mais n’ayant encore fait aucune fiction je me propose pour écrire et corriger des fictions d’autres joueurs et les postées ici.

1ère partie de l’histoire de Irish-dream
Tout commence par une marche dans les plaines de cania. Nos amis marchèrent longtemps et la fatigue commençait a s'installé. Mais ils arrivèrent enfin à leur but: ils découvrirent un petit village avec une auberge. Comme ils étaient fatigués et leurs ventres grognaient, ils décidèrent de s'arrêter pour une nuit dans cette petite auberge. D'abord ils durent manger car leur ventre n'en pouvait plus et ils commandèrent ensuite deux chambres pour passer la nuit. Jusqu'au moment où Evangélyne reconnue l’employer qui travaillait au comptoir. Elle se souvenait de lui que de son nom et de ses cheveux qui grâce à eux, elle le reconnu facilement. Il s'appelle Faolin.

Evangélyne:- bonjours, euh, excuser moi mais je crois vous connaitre...
Faolin:- peut-être, mais comment m'auriez vous connus ?
Eva: - je vous ai connus quand j'avais 10 ans, je crois. Vous viviez à Bonta ??
Faolin:- Mais, oui, je vous reconnais; vous êtes évangelyne !! Waouh sa fait vraiment un baille, mais je ne me rapelle plus vraiment comment on s'est quitté.
Eva:- j'avais trouvé un poste comme garde du corps.

*Faolin esquissa d'un sourire et sortit de sa poche un collier avec un coquillage au bout*

Faolin:- je crois que c'est toi qui me l'avais offert, pour fêter notre...
Eva:- Notre?
Faolin:- euh, notre amour, je crois.

A ces paroles, Tristepin alla au comptoir et s'incrusta dans la conversation.

Pinpin: bonjours, brave serveur, je m'appelle Sir Tristepin, et vous, à qui ai-je l'honneur?
Faolin: A Faolin Rehcra

Pinpin chuchota a Eva:
-c'est qui se mec ??
Eva:- c'est, comment dire, mon Ex...

Pinpin dit a pleine voix: Quoi, t'es sortit avec se gars !!!
Faolin:- oui Sir Tristepin, je suis ''sortit'' avec elle, ma foi elle a dut partir, nous avons dut nous quitter.
Pinpin:- Aaaaah ok je comprends. Bref, revenons à nos bouftous, pourrions nous avoir les clés de nos chambres ??
Faolin:- bien sur, tenez. Bon séjour monsieur.
Pinpin:-merci bien.

A ses paroles, nos aventuriers montèrent dans leurs chambres mais Pinpin arrêta Eva.

Pinpin:- Mais tu m'avais jamais dis que t'étais sortit avec se mec !!
Eva:- et alors, qu'est ce que sa peut te faire. Tu n'es quand même pas jaloux ?

Pinpin rougit et Eva ne put s'empêcher de sourire. Mais un bruit de saquagement.Les a alertés. Ils courrirent et arrivés dans leurs chambres, les autres n'étaient plus là, et la chambre étais tout en désordre.

Pinpin:- Mais qu'est ce qui c'est passé, ou sont les autres !!
Eva:- regarde parterre, c'est la marque de Nox

Ils regardèrent la marque attentivement et après mûr réflexion:

Pinpin:- C'est qui Nox ?
Eva:- rââ cervelle de Iop.

Partie 2 :
Eva et Tristepin se regardèrent droit dans les yeux avec un air d'inquiétude et ils coururent en bas vers la réception.
Eva cria a Faolin en le secouant :- Ou sont nos amis!!
Pinpin:- calme toi Eva !! Cher serveur, pourriez vous me dire qui pourrait m'informer sur Nox ?
Faolin, hésitant:- euh, le vieille ivrogne de la table 6 pourra vous aidez. Mais qu'est-ce qui c'est passer??

A peine avait-il fini sa phrase que les deux étais déjà l'autre côté de l'auberge pour questionner l'ivrogne.

Eva cria sur l'ivrogne en tapant sur la table:- Ou est Nox !!!
Ivrogne:- hein ?
Pinpin:- monsieur, pourriez vous me dire ou se trouve le repère de Nox ?
Ivrogne:- Aa oui bien *hic* sur, il se trouve dans les *hic*...

Eva tapa sur la table de toute ses forces

Eva:- Ou est se repère !!!
Ivrogne:- dans les montagnes de Ctaws *hic*
Pinpin:- et comment on y accède ??
Ivrogne:- par le Zaappro qui est près du zaap.

Les deux coururent jusqu'au zaapro et s'achetèrent deux tickets. Monté dans l'engin peu commode, ils s'asseirent et attendirent, longtemps. Jusqu'au moment ou Eva lâcha une larme sur ses genoux. Mais ils furent arrivé a destination.

Eva:- ah!! Enfin arrivé !
Pinpin:- oui, mais où allons nous ?

Devant eux se dressait un massif de montagne, parsemé de petits chemins.

Eva:- suis moi, je connais bien le chemin.
Pinpin:- d'accord.

Ils marchèrent durant une demie heure environs et rencontrèrent un petit banc. Ils décidèrent d'y faire une petite pause. Pendant qu'ils étaient assis, Pinpin ne put s'empêcher de remarquer une marque sur le banc:

Evangélyne et Faolin, pour toujours

Pinpin dit:- Non, mais c'est pas possible, même la il me arcele !! Eva, pourquoi c'est gravé sa ??

Eva examina l'inscription.

Eva:- tu vas rire mais euh, ....
Pinpin:- quoi ?
Eva:- on avait marquer sa car c'est la que Faolin ma embrasser la première fois.

Eva rougit jusqu'aux oreilles et Pinpin se leva.

Pinpin:- Bon je crois qu'on c'est assez reposé, on y va!
Eva:- oui, allons y

Ils marchèrent encore une demi heure et virent passer au dessus de leur tête une nuée de petit insecte mécanique. Eva frissonna et enfin ils virent le repèrent de Nox, une grande horloge encastrée dans la pierre.

Pinpin:- là, enfin on y est !
Eva:- ouais allons les libérer!

Et ils commencèrent a escalader la paroi de l'horloge pour atteindre l'entrée des machine de Nox

Partie 3 :
Nos héros ont enfin fini d'escalader l'énorme horloge et arrivèrent devant un couloir sombre.

Eva:- bon ben, on y va!

Ils marchèrent longtemps dans se couloir pour enfin déboucher sur une pièce a deux autres couloirs. Ne sachant pas laquelle prendre, ils entendirent un bruit d'oiseau venant d'un des deux couloirs.

Pinpin:- va derrière moi Evangélyne, sa peut être dangereux...

Et c'est Az, le tofu de Yugo, qui arrivai vers eux en criant sans cesse.

Eva:- a ouais super dangereux. Dit donc Az, tu pourrais nous montrer le chemin qui mène à Yugo?

Az comprit tout de suite et emprunta les couloirs de gauche. Ils coururent après le tofu qui lui, deux minutes plus tard, s'arrêta net.

Pinpin:- noble tofu, qu'y a-t-il ?

Et la se dressait deux gardes, prêt a combattre.

Pinpin:- yes !! Enfin de la baston!!
Eva:- ne les sous-estime pas, ils peuvent être dangereux.

Mais Pinpin, n'écoutant que son instinct, fonça contre les gardes. L'un deux sortit un maillet et très rapidement, réussi a assommer Pinpin.

Eva: Pinpin !!!!

Pinpin, moitié assommer essaya de se relever mais il reprit un deuxième coup. Eva, anxieuse, prit son arc et commença a bombardé son ennemi avec flèche multiple. Ils esquivaient tout, et arrivèrent près d'elle.Ils l'assommèrent aussi, la prirent et l'emmena dans la pièce d'à côté. Ils l'enchaînèrent.

Garde:- voila comme sa tu risque pas de nous barré la route

Mais à peine retourner qu'ils reçurent un énorme coup d'épée chacun de la part de Tristepin.

Pinpin:- sa leur apprendra. Eva tout va bien?? Je vais te sortir de la !!
Eva:- fait vite, faut qu'on aille sauver les autres.

Pinpin découvrit le mécanisme du cadenas et demanda?

Pinpin:- Ou est la clé??
Eva:- je sait pas mais t'occupe pas de moi, va libérer les autres, je vais m'en sortir.
Pinpin:- mais non je vais pas te laisser la toute seule si il y a des..

Eva lui coupa la parole

Eva:- Tu vas les sauver ou je te pète le nez !!
Pinpin:- Ok t'énerve pas j'y vais.

le Iop quitta la pièce et se dirigea dans le couloir. Arrivé au bout, il vit enfin ses amis; ils étaient enfermer dans une cage, tout afflaibit. Pinpin alla vers Yugo en courrant.

Pinpin:- Ou lala Yugo, mais qu'est ce qui ta fait ?
Yugo, affaibli:- va...arrêter...Nox

A ses paroles, Yugo zappa complètement mais avant il réussi a montrer du doigt une tourelle.

Pinpin murmura:- pourquoi faut toujours que se soit en hauteur.

Il grimpa les escaliers et arriva dans la pièce où était Nox.
Il était assis, regardant les aventuriers et murmura:

Nox:- grâce aux wakfu de se fils de dragon, je serai invisible.

Et cela suivi d'un ricanement atroce.
Sur ces paroles, Pinpin arriva par derrière et lui donna un bon coup d'épée sur la tête. Nox était bien assommer mais il résistât. Il prit le contrôle du Iop et dit:

Nox:- Haha, pauvre petit Iop, tes amis seront bientôt tous mort!!

Sur ses paroles, Pinpin vit Az s'approcher de Nox. Pinpin esquissa d'un non de la tête et le tofu remarqua que Nox était
branché . Alors, s'armant de tout son courage, il persat se tuyaux.

Nox:- non espèce d'abruti de tofu !!

Il éjecta Az loin dans la pièce mais Pinpin réussi à se libérer de l'emprise. Le xélor se tordait de mal et Pinpin en profitât pour lui donner sa racler du siècle. Nox fut catapulté dans la vitre et tomba dans le vide.

Pinpin demanda à Az:- tu crois qu'il est mort?
Az:- piou!

Partie 4 :
Pinpin regarda en bas de la tourelle. Nox ne bougeait plus, toutes les machines s'étaient arrêtées. Il découvrit à côté de lui un journal, surment de Nox. S'était écrit comment il volait le wakfu, comment fonctionnait ses machines. Mais ayant une lecture très difficile, il descendit de la tourelle en courant. Az le suivait.
Ils regardèrent tout deux le corps de Nox

Pinpin:- waouh Az, c'est toi qui a fait sa ?
Az :- piou !!

Mais a peine prononcé, il prit le trousseau de clés que Nox cachait dans ses poches. Ils accoururent vers ses amis et alla délivrer les amis emprisonner.

Ruel:- et le Iop, c'est pas trop tôt, je commençais a avoir un torticolis !
Pinpin:- estime toi heureux de ne pas avoir fini en momie.
Amalia:- parce que la s'en ai pas une ?? Merci quand même.
Yugo:- mais ou est Evangélyne ?

Pinpin se rappela soudainement et courut vers la chambre où elle était enfermée. Il entra dans la chambre

Eva:- et ben, c'est pas trop tôt !! T’as réussi à sauver les autres ?

Et les trois aventuriers virent dans la chambre. Pinpin la détacha et elle le remercia.

N'ayant plus rien a faire ici, ils partirent de se repaire. Ils marchèrent longtemps sans silence jusqu'au moment où Yugo interrompis se silence.

Yugo:- et Pinpin, t'as fait comment pour terrasser Nox?

Tous le regardait pour savoir comment il avait fait

Pinpin:- et bien je ne l'ai pas fait tout seul. C'est surtout ton tofu qui m'a aider
Ruel:- quoi !? Se volatile a tuer Nox ??
Amalia:- Non t'est pas sérieux la !!
Pinpin:- oui c'est lui qui a réussi je ne sait comment à l'affaiblir et j'ai réussi à lui donner un coup d'épée.
Eva:- ok

Ils arrivèrent enfin au zaappo et retournèrent à l'auberge. La nouvelle de la mort de Nox prit très peu de temps à être divulgué. Mais quand ils voulurent monter dans leurs chambres pour enfin se reposer, l'aubergiste les arrêta.
Aubergiste:- c'est vous le groupe d'aventurier qui a réussi a terrasser Nox ?
Eva:- Oui c'est bien nous pourquoi ?
Aubergiste:- car je voulais faire une fête pour cet exploit
Yugo:- mais vous n'avez pas...

Ruel lui mit la main devant la bouche

Ruel:- et quand sera cette petite fête ?
Aubergiste:- se soir, dans le hall
Amalia:- ok nous y serons !
Aubergiste:- j'ai même inviter un groupe pour animer la soirée
Pinpin:- qui sont ses gens ??
Aubergiste:- Aa surprise!!

Nos aventuriers durent d'abord se reposer avant toute chose et le moment arriva. Ils étaient tous prêt a faire la fête. Ils furent surpris de voir en entrant tout le monde qu'il y avait; y comprit Faolin. Ils dansèrent, buvèrent, jusqu'au moment où l'aubergiste fit son apparition sur la scène.

Aubergiste:- Bonsoir tout le monde!! Comme je vous l'ai promis, un groupe très connu va faire son show !! Il agit de DiscoIop !!

La, on ne s'entendait plus tellement le hurlement des fans de se groupe était puissant; mais une voie se fit entendre parmi tant d'autre

Faolin:- Et Eva, suis moi!! Faut que je te montre un truc !!

Eva suivi Faolin dehors sous l'oeil de Pinpin.

Arrivé dehors ils entamèrent la conversation:

Faolin:- belle soirée n'est ce pas ?
Eva:- oui, c'est la pleine lune.

On voyait à peine la tête de tristepin dépassée du mur, espionnant leurs faits et gestes

Faolin se mit à genoux et prononça ces quelques mots:

Faolin:- Evangélyne, voulez-vous m'épousez?

A ces mots, le sang de Pinpin ne fit qu'un tour. Tout s'effondra en lui. Mais il restait la, à regarder la scène.

Eva:- Et bien euh .... écoute Faolin, on se connait bien mais, sa fait longtemps que je n'ai plus de sentiment pour toi, et j'ai déjà un homme dans ma vie.

Pinpin sauta de joie et retourna vite fait dans le hall pour éviter de se faire repérer. Deux minutes plus tard, Eva arriva.

Eva:- et Tristepin, tu danses ?
Pinpin:- euh, ben

Ruel lui donna un coup de pied

Pinpin:- oui bien sur sa me ferait bien plaisir
Eva:- super, vient alors

Ils dansèrent sur la chanson * c'est beau la petite Ioperie* et à la fin de la chanson Pinpin demanda à Eva

Pinpin:- et c'est qui le gars de vie dont tu as parlé avec Faolin ?
Eva:- rââ cervelle de Iop !!

et sur ces paroles ils s'embrassèrent, entouré de leurs amis

Mais Faolin regardait la scène. Il murmurait à lui même

Faolin:- Se n'est pas possible, pourquoi elle a fini avec se Iop?? Pourquoi, pourquoi. Mais sa ne va pas se passer comme sa, il va voir se mec, qu'on ne nargue pas un sentinelle comme sa. Il serait peut être tant d'utilisé mon armure de combat.

Et il lâcha une goutte sur une photo d'Eva et de lui.

Partie 5 :
Faolin quitta le hall de rage en laissant les autres s'amuser. Ils ne comptèrent pas les bouteilles d'eau de Cagne qu'ils buvaient. Yugo, qui devait s'abstenir, buvait du jus de kokoko. Mais toute chose à une fin et ils partirent se coucher. Arrivé devant leurs chambres, Ruel s'exclama:

Ruel:- Oups je crois que j'ai perdu la clé...
Pinpin:- Ben on à qu'a détruire la porte !!!
Yugo:- Non, attend, on va trouvé une solution.
Amalia:- Ben vous pouvez venir dormir dans notre chambre !
Eva:- Mais Amalia...
Amalia:- Non, je ne m'appelle pas Amalia; je m'appelle princesse bouftous et c'est moi qui donne les ordres !!

Eva remarqua la bouteille moitié vide que tenait Amalia dans sa main:

Eva:- Ok, princesse bouftous!
Pinpin:- bon ben tout le monde chez les filles !!

La nuit fut encore longue cause des bouteilles que Ruel avait ramenée. Puis, une heure plus tard, ils s'endormirent enfin.
Mais arriva au matin le moment le plus dur; se lever. Yugo fut le premier réveillé.

Yugo:- Waouh !!!!

En effet, les dégâts étaient impressionnants; Amalia était couchée sur le paillasson, ronflante comme une bwork, bouteille vide à la main. Ruel allait encore bien, mais son allène pouvait assommer un piou. Pinpin était affalé sur le canapé, avec Eva dormante sur son torse, cheveux détachés.
Yugo ramassa les cadavres de bouteilles vides mais il eut de la peine à prendre celle de Amalia. Pinpin fut le suivant réveillé.

Pinpin:- Ouah... j'ai bien....

Et il arrêta sa phrase quand il vit Eva sur son torse. Il tourna la tête et remarqua qu'il était dans la chambre des filles.

Pinpin:- mais on à fait quoi hier soir !!
Yugo:- Mieux vaut pas que tu saches
Pinpin:- allais dit, s'il te plait
Yugo:- bon ben, t'as beaucoup but, t'as dansé jusqu'à cinq heure du matin, tu t'es tatoué sur l'épaule gauche ''DiscoIop'' et après on est tous aller dans la chambre des filles et t'as encore bu et euh... à oui t'as embrassé Evangélyne !

Pinpin regarda Eva dormir et se tourna pour regarder son tatouage.

Pinpin:- mais c'et pas possible, comment j'ai pu faire sa !
Yugo:- ben j'ai vu à quelque part que les Iops supportaient mal l'alcool.

Eva se réveilla et enlaça le Iop, lui qui était surprit de son geste

Eva:- alors vous avez bien dormi?
Pinpin, toujours dans les bras d'Eva:- euh oui bien
Yugo:- oui moi aussi

Mais leur conversation s'interrompit par le hurlement perçant d'Amalia. Tous se tournèrent vers elle, elle qui pointait le mur du doigt...

Ruel fut réveiller par le cri de Amalia

Amalia:- Mon dieu, mais c'et quoi cette horreur !!
Ruel:- attend, t'as pas encore sentit mon allène!!

Il ricana et Amalia fût dégoûté. Les autres riaient.

Eva:- bon quelqu'un va nous chercher le petit-déjeuner?

Personne ne répondit. Elle se leva difficilement du canapé et sortit de la pièce. Elle vit une lettre accroché sur le mur avec son nom écrit dessus. Elle l'a décrocha et l'ouvra; c'était Faolin.

Cher évangélyne
Te rappelle tu le soir où je t'ai demander en mariage? Ma proposition tient toujours. Tu as repoussé ma proposition
car je suis certain, tu tenais trop à tes amis. Mais tu peux tout abandonné, tout lâché pour notre amour. Tu vois ses
deux corbeilles à côté de toi? Si tu acceptes mon offre, jette cette lettre dans la poubelle gauche; sinon, dans la
poubelle de droite. Je t'aime, et j'espère que toi aussi. Je passerai dans la journée vérifier ton choix

Faolin

Eva:- Mais quelle psychopathe se mec!!

A cette lecture, elle voulu jeter la lettre à droite mais elle hésita. Elle se rappela de tout les moments qu'elle avait passés avec lui; c'était que des bons moments. Mais une voie résonna dans les couloirs:

Amalia:- mais tu fais quoi, on à faim nous !

Fin

Partie 6 en plus :
Eva, toujours hésitante, prit enfin son choix. Elle choisie la corbeille de droite, celle de Pinpin.

Eva:- cette histoire est ridicule.

Elle alla ensuite cherche le petit-déjeuner de nos aventuriers et remonta dans la cambre comme si rien ne s'était passé. Les autres avaient déjà commencer à nettoyer mais ils s'interrompirent quand ils aperçurent Eva arrivée avec le petit-déjeuner.

Amalia:- à enfin le petit- déj' est là !
Yugo:- tant mieux, j'avais une faim de Bwork !

Ils se ruèrent tous sur la nourriture et engloutirent cela en moins de deux.

Eva:- bon c'est pas tout sa mais on à une longue route à faire.
Ruel:- pourquoi partir maintenant? Ya encore plein d'affaire à faire!!
Pinpin:- non, Evangelyne à raison, partons d'ici.
Yugo:- Et mais attendez j'ai même pas fini de manger !!

Yugo finit donc de manger et les autres en attendant finirent de nettoyer et de préparer leurs affaires. Ils descendirent en bas à la réception. Eva aperçu Faolin du coin de l'oeil.

Eva:- euh attendez moi dehors, je, euh, règle l'addition.
Amalia:- tu veux pas que je paie?
Ruel, en ricanant:- c'est la phrase la plus stupide que j'ai jamais entendu!!

Et ils partirent dehors. Faolin en profita pour approcher Eva.

Eva:- mais qu'est-ce que tu fais là?
Faolin:- j'ai été chercher ton choix; est-ce que le Iop était avec toi quand tu l'a fait ?
Eva:- non, et maintenant lâche moi !

Elle voulut partir mais Faolin la retena.

Faolin:- mais tu ne comprends pas les sentiments que j'ai pour toi !
Eva:- Et moi ceux que je n'ai pas pour toi !

Elle régla l'addition et sortit de l'auberge.

Ruel, A ben c'est pas trop tôt!!
Pinpin:- bon on y va?
Eva:- oui, allons y.

Ils quittèrent le village sous le regard de Faolin. Il murmurait tout seul.

Faolin:- Non, sa ne se passera pas comme sa...

Et nos aventuriers allèrent en direction de la forêt dont le ciel était gris. Après une bonne heure de marche, ils firent une bonne pause bien mériter et repartirent. Mais Eva s'arrêta net; elle scruta les arbres.

Eva:- attendez, y a un truc de pas net la...
Ruel:- Oh , un kama !!

Et Ruel se précipita sur se kama comme un chacha sur une sourisouri.

Eva:- Non Ruel !!

Mais il déjà sur le kama. Un piège se déclencha et Ruel fut pendu par le pied.

Amalia:- en plein dedans Ruel !

Elle voulut s'approcher mais elle aussi se fit prendre par un piège. Elle fut à son tour pendu pas le pied.

Pinpin:- mais c'est quoi sa ?
Eva:- personne ne bouge !

Mais Yugo c'était déjà précipiter pour aider les autres. Il déclancha lui aussi un piège et subit le même sort.

Eva:- Pinpin, ne bouge pas !!
Pinpin:- Ok, mais qu'est-ce qui se passe !!

Eva examina les pièges.

Eva:- ses cordes, ses pièges, c'est l'oeuvre d'un dernier sentinelle.
Amalia:- C'est qui ces gars, ils nous veulent quoi ?!
Eva:- je ne sais pas, je ne connais pas ses personnes... mais la, ils nous observent...
Ruel:- et comment tu vois sa ?...

Eva sortit son arc et tira dans un arbre. On entendit un ''Aie'' et quelqu'un tombit de l'arbre.

Pinpin:- waouh, trop fort !!!
Eva:- merci, je sait.

En entendit un petit rire et l'homme se releva; on aperçu sa silhouette.

Eva, étonnée:- Faolin! Mais qu'est-ce que tu fais là ?!
Faolin:- je viens te chercher Evangélyne...

Pinpin se tourna vers Eva.

Pinpin:- Quoi ?!
Eva:- t'inquiète pas, je vais le massacrer !!

Eva était folle de rage. Elle oublia qu'il y avait peut être encore des pièges et se fit prendre. Elle était pendue par le pied.

Faolin:- Désolé Eva, se piège était pour se Iop.
Eva:- il à un nom; il s'appelle Tristepin!
Faolin:- Tristepin, c'est joli se nom...

Et il envoya une rafale de flèche contre Pinpin: Il réussit à tout parer.

Pinpin:- vient te battre au corps-à-coprs, espèce de lâche!
Faolin:- si sa peut te faire plaisir.

Et il sortit une longue épée de son foureau; c'était Ashbringer. Pinpin fut très surpris de cette épée. Elle appartenait un gardien qui est mort mystérieusement sous ses yeux.

Pinpin:- Comment à tu eus cette épée, tu n'es pas gardien !
Faolin:- Quand un gardien meurt, son épée ne l'appartient plus, n'est-ce pas ?

Et Pinpin comprit enfin.

Pinpin:- comment, tu as tué un gardien? Tu as osé faire sa ?!

Il lui répondit par un ricanement sinistre. Pinpin, ne pouvant le supporté, fonça sur lui, tête en avant. Mais arrivé vers lui, Faolin fit un bon et arriva derrière lui; le crâ lui donna un bon coup d'épée dans le dos. Pinpin était bien amoché. Tout derrière, Eva eut une idée:

Eva:- Yugo, ton tofu est là ?
Yugo:- Eh, oui, il est la; Az, vas vers Evangélyne!

Le tofu vola jusqu'à Eva.

Eva:- Az, essaie de ronger la corde !!

Le tofu rongeait la corde ardument pour essayer de libérer la crâ. De l'autre côté, Pinpin se faisait dominé. Il se reprit un coup d'épée dans la tête:

Pinpin, moitié assommer:- tu n'es, rien,... ton épée te donne, ... ta puissance...
Faolin:- Et alors qu'est-ce que sa fait ? Tu n'es rien, juste une poussière sur la route de mon destin.
Eva, en criant: c'est se que tu crois!!

Et elle envoya une flèche dans la jambe de Faolin. Il tomba à genoux et il essaya de se lever mais il en reçut une dans le bras. Il essaya encore de se relever mais Eva lui renvoya une flèche dans la deuxième jambe; il était parterre. Eva se précipita vers Pinpin.

Eva:- Pinpin sa va ? Tout va bien ?
Pinpin:- waouh, j'ai la tête qui tourne...

Elle le sera dans ses bras.

Eva:- tout va bien se passer.

Elle se tourna vers Faolin qui lui, encore parterre, pointait l'épée sur Pinpin, qui lui aussi était parterre.

Eva:- pourquoi?
Faolin:- je t'aime Eva...
Eva:- Mais si tu m'aimes vraiment, laisse moi vivre librement...

Faolin regarda Eva dans les yeux, puis baissa la tête pour lacher une larme; il prit conscience de ses actes.

Faolin:- désolé pour tout ce que je t'ai fait subir; je ne sait plus se qui m'a prit. Je vois que tu aimes ce Iop; je vais vous laissez tranquille.
Eva:- Ah il t'a fallut un bon moment pour comprendre !

Il la regarda à nouveau.

Faolin:- tu es tout pour moi, mais si tu n'es pas à moi, je n'ai rien. Et si je n'ai rien, je ne suis rien...
Eva:- quoi ?!

Il sourit.

Faolin:- je t'aime.

Et il tourna son épée contre lui et se la planta dans le coeur.

Eva, surprise:- Non !!

Elle courut vers lui et se mit à genoux. Les larmes montèrent aux yeux. Elle le secoua pour essayer de le réanimer, mais c'était inutile.

Eva, en murmurant:- mais pourquoi t'as fait sa, pourquoi ??

Pinpin se leva difficilement. Eva courra vers lui et l'enlaçât en pleurant. Il la tapotait dans le dos.

Pinpin:- c'est bon, c'est fini...

Mais Eva lui montra un collier qui commença à briller; Pinpin le regarda.

Eva, en sanglotant: Quand on était plus jeune, on a fait un pacte. Si l'un des deux mourraient, l'autre devait garder son âme...

Elle sanglotat encore et pour la rassurée, Il l'embrassa sur la joue.

Puis ils allèrent détacher leurs amis. Ils étaient silencieux, ne sachant pas quoi dire; Yugo brisa quand même le silence.

Yugo:- Et regardé en haut!

Ils levèrent tous la tête.

le ciel était bleu
2eme fin (…)

0 0
Score : 756
lunea-louve|2009-01-23 18:20:00
Sirachile, tu as eu une très bonne idée en créant ce topic.
Mais n’ayant encore fait aucune fiction je me propose pour écrire et corriger des fictions d’autres joueurs et les postées ici.


merci, et je te remercie a ton tour de corriger les histoire, mais tu peux aussi en mettre une de ta main !
0 0
Score : 22

Je vais suivre ton conseil et ecrire une fiction ,mais je vais toujours postées les corrections des histoires des autres en aujoutant des commentaires a la fin pour aidée ceux qui n'on pas d'inspiration.=)

0 0
Score : 660

Coucou tout le monde je met ma première histoire...enfin la première que j'ai faite...je met la deuxième tout à l'heure!!

il entrèrent dans le village,toutes les portes et fenêtres étaient condamnées,Tristepin frappait aux portes mais il n'y avait aucunes réponses,ils regardaient partout à la recherche du moindre signe de vie.Il
n'y avait pas un seul bruit, Amalia et Evangelyne semblaient étrangement inquiêtes.Ils arrivèrent devant un énorme batiment, il y eu un bruit suivi de l'arrivé d'une cinquentaine de monstrueuses
créatures l'un de était plus imposant il devait être le chef.Ils réussirent en affaiblir quelque un mais alors qu'Amalia allait s'attaqué au chef ce dernier lui donna un puissant coup dans l'estomac,elle
était à terre elle n'arrivait plus à bouger le coup lui avait couper le souffle, le monstre abaiça son énorme poing vers la tête de la princesse,Pinpin arrêta le coup avec Rublax,il frappa la créature à
la tête,le chevalier apercçu une marque démoniaque sur le torce de son adversaire.Le monstre à terre à terre Pinpin avança pour arracher le pendantif au cou du monstre,mais ce dernier le pris par la
gorge,Ruel arriva derrière la créature et lui donna un coup de toutes ces forces dans le dos,il lacha Tristepin et s'éfondra. Amalia réussi à se lever avec l'aide d'Eva,nos cinqs héros étaient autour
du chef Yugo tira sur le pendantif,le gardien se révéla être une jeune Sram,tout les autres démons prirent une apparence normal.
Tristepin:Quesqu'y ce passe?
la Sram:Je n'était pas assez forte...je me suis laissé prendre par mon Shushu...et il a posséder tous les gardiens...les seul qu'il pense capable de le servir...
Yugo:Qui es-tu?
la Sram:Je m'appelle Kayla,je suis comme vous avez pu le remarquer une gardienne,mais je vous retourne la question.
Yugo:Je m'appelle Yugo,voici Tristepin,Ruel,Amalia et ...
Kayla:Eva!!cette dernière eu un petit sourire.Tu m'avait pas reconnus?!
Pinpin(en contenplent la beauté de la Sram):Vous vous connaissez!!
Eva:Et oui...depuis longtemps...je...
Kayla coupa la parole à Evangelyne:
Elle venait souvent das ce village,son père travaillait ici...
Yugo:Nous allons devoir t'abandonner Kaylaa nous devons reprendre notre route tu...
Kayla coupa de nouveau la parole:
Vous allez où??
Tristepin:Sur l'île d'Oma...
Kayla:Il y a village sur la route...mais c'est pas sur que les gardes vous laisses entez.Je sais pas...ça fait longtemps que j'y suis pas aller...
Nos héros saluèrent la Sram,lorsqu'ils sortirent quelqu'un appella:
Kayla:Eva attend!
Cette dernière alla voir la Sram,elles parlèrent et Kayla donna un objet à Evangelyne.La Crâ rejoignis le groupe et il repartirent...

Nos héros marchait depuis quelques heures,quand ils aperçurent des maisons au loin.
Tristepin:bah c'est pas trop tôt!
Ils allaient passer les portes quand,les lances des gardes s'abatirent devant eux.
Ruel:quesqu'il ce passe encore?!
Gardes:toute personne voulant entrer dans ce village doit être fouiller.
les gardes fouillèrent les aventuriers et leur prirent leurs armes.
Garde:Suivez-nous!
Les deux gardes les conduisirent devant une grande batisse,ils entrèrent et découvrirent une lugubre prison.
Amaliatongueourquoi vous nous enmenner ici on a rien fait!
???:Si mes gardes vous on enmennez en ces lieux c'est que vous devez avoir beaucoup d'armes sur vous!
Un homme sortit de l'ombre c'était un Sacrieur.
Tristepin:Seulement parsqu'on a des armes!!C'est débileù!!Et puis vous êtes qui?
???:Je m'appelle Cairbre,je suis le capitaine de la garde du village.le chef ouvris deux portes de cellule,les filles à gauche,les garçons à droite.
Comme la nuit tombait le capitaine des gardes remit son interrogatoire au lendemain.

Ils dormaient tous sauf Eva qui regardait un pendantif,elle le fit tomber part terre et le ramassa,mais le bruit avait réveiller Pinpin.
Pinpin:Quesque tu fais?C'est quoi ce collier??
Eva:C'est Kayla qui me la donner,désolé de t'avoir réveillé...elle regardait le chevalier iop dans les yeux,sa voix avait légèrement changer
Pinpinbiggrinepuis quand t'est gentille avec moi?
Eva:Je ne l'ai jamais été,il faut bien que ça change...non?Et puis tu as sauvé Amalia.
Pinpin:Tu as changer depuis qu'on a quitté le village,tu avait déjà changer quand on y est entré d'ailleur!
Eva:Il c'est passé beaucoup de chose dans ce village...elle semblait triste.
Pinpin:A bon quequ'il c'est passé?
Eva:Je ne sais pas si je doit te le dire...
Pinpin:Tu peut me faire confiance...je ne dirais rien aux autres promis.
Eva:Mon père travaillait au poste de garde,mais quand Kayla a été possédé les gardes on posser les mines pour ne pas qu'elle sorte et qu'elle aille détruire d'autres village mon père faisait partit des
gardes qui devait retenir les gardiens possédé...et...il...il a été....il a été tué....
Pinpin:Waouh...je pensait pas que c'était aussi grave....je peut faire quelque chose pour te remonter ole morale??
Eva:Tu en a déjà fait en m'écoutant,je te remerci...à ces mots elle embrassa Tristepin et s'alongea laissant le Chevalier seul....

Le lendemain Cairbre arriva en fin de matiné...
Cairbrebiggrinonc...vous allez me dire qui vous êtes,où vous alliez et...pourquoi vous avez autant d'armes sur vous??
Yugo:On n'avait pas beaucoup d'armes!
Cairbre:J'ai poser plusieurs questions il me semble!
Ruelbiggrinonc...Je suis Ruel Stroud, voilà Yugo,Tristepin,la princesse Amalia et son garde du corps Evangelyne.
Cairbre:Une princesse...c'est interresent...il regardat Evangelyne qui n'avait pas parler et qui admirait le collier que lui avait donner Kayla.
Il montat les escaliers et les redescendit quelques minutes plus tard,il avait la clée et ouvrit les portes des deux cellules,mais referma la grille devant Eva.
Cairbre:Non,non,non tu ne sortira pas...
Tristepin poussa les gardes qui escortait le groupe vers la sortit laissez la soritr elle n'a rien fait!!!!!!
Cairbre:Comment peut tu en être sur.Tu es resté collé à elle pendant tout le voyage??J'admet qu'y a des aventages...
Amalia:Sal perver!!!!!!!!!
Les gardes firent sortir le groupe de force.
Cairbre:Et qu'ils ne reviennent plus jamais!!
Le groupe sortit à contre coeur du village laissant Eva en prison....

Yugo,Ruel,Pinpin et Amalia étaient à l'extérieur du village,ils n'étaient pas sortient par la porte qu'ils avaient enprinter pour entrer.
Amalia:On va pas laisser Eva moissir là bas,on doit aller la chercher!
Yugo:Amalia,on vouudrais bien...mais si c'est pour se faire acceuillir avec des lances dans l'estomac...il nous faut un plan pour entrer.
Pinpin:Moi j'en ai un!!!
Ruel:Bah...si le Iop réfléchis on est mal barrer...
Pinpin:On leur explose la tronche!!!!!
Amalia:ça morrai étonner que tu es un VRAI plan!!!!

Pendant qu'ils se disputait,Eva se sentait seule et abandonner dans la peite cellule vide...
Cairbre:Alors démon,tu es de retour on dirais...
Evabiggrinémon?Quelle démon?J'ai l'air d'un démon?
???:Et oui...mais bon...je ne vais pas m'éterniser ici...
Evabiggrin'où vien cette vois?
???: De ton collier!Tu me déçois,je te croyais plus intelligente...même si ton intelligence dépasse de peut cel du Iop...
Eva pris regarda le collier et le retira d'autour son cou.
Eva:Un Shushu!!!!!!!
Cairbre:Tu as réussi à devenir son Shushu,sans quelle s'en rendre contre?Tu m'épate démone...
???:Oui...elle a promis à son amie qu'elle vieillerais sur moi...
Eva:Mais...pourquoi moi?Je n'ai rien de spécial...je n'ai même pas été former comme gardien de Shushu!!Et puis tu es qui?!
???:Je m'appelle Inhéka.Et je t'est pas choisi croit t'es pas un don du ciel....mais bon...on fait avec ce qu'on a sous la main...
Eva:Comment ça je suis pas un don du ciel??
Inhéka:Bah oui...t'es un poid mort...je pensait pas que tu avais si peut d'émotion,t'es pire qu'un chevalier Iop...sauf que eux ils cachent leurs sentiments toi t'en as pas....mais avec le physique que t'as...
je pouvai me douter que t'étais sans coeur...tout ce que tu ressent c'est de la tristesse car tes "amis" t'on laisser croupir ici...mais ça m'a sufit pour entrer en toi...ça va être un jeu d'enfant de te posséder entièrement...
tu es déjà à moi...
Cairbre:Libert la démon!!!!
Inhéka:Tu ne sais donc pas,si je la libert je peut dessider de la tué ou de lui laisser un chance de suirvivre...alors toi,libert moi...et je ne pense pas que tu suporteras de savoir que tu as laisser mourir une
jeune et jolie Crâ mourir devant tes yeux,non...
Cairbre ouvrit la porte et ordonna aux gardes de laisser Inhéka faire ce qu'elle voulait dans le village.Cette dernière rejoignit les amis d'Eva...
Amalia:Ils t'ont laisser sortir!C'est génial!On put reprendre la route maintenant!
Pinpin regardait bizarrement la Crâ qui l' avait repousser tant de fois puis qui avait soudenement changer,elle l'avait embrasser et il n'arrivait pas à se l'avoué...

Inhéka:MOURREZ PRINCESSE!!!!!!!

La lame allait décapiter Amalia,mais,elle s'arrêta à quelque centimètres de la gorge royale.Inhéka essayait de toutes ces forces de continuer son coup mais le bras ne l'écoutait pas
Inhéka:On dirais que la petite Crâ se réveille,tout du moin,essaye de se réveiller...mais elle est trop faible...
Amalia:Je t'interdit d'insulter Eva ou n'importe lequel de mes amis!!!!!
Inhéka:Tu as des amis?TOI??!!
Soudain le démon ne bougeait plus.Un silence s'instalat,les lames se firent plus grandes et plus aiguiser des ailes poussait dans le dos de la gardienne posssédée,Ruel sortit de sa cachette pour voir
ce qu'il ce passait....
Inhéka:Voila qui est mieux je me sens plus à mon aise,votre "amie" est presque entièrement à moi et quand ce moment sera arriver vous ne pourrez la récupérer qu'en me libérant...
Amalia semblait perdus,elle ne savait pas quoi faire,elle cherchait un souvenir asser fort pour libérer son amie.Elle ne prétait plus attention à son adversaire,qui en profitat pour la chargé,mais,des ronces
poussèrent Amalia,au loin on apercevait deux dragodindes,Inhéka esquiva une flèche enflammé.Les dragodindes approchait rapidement,elles étaient monter par un Sadida et un Crâ.
Inhékatongueour qui vous vous prenez pour interrompre mon combat???!!!!!
le Sadida:Je me prend prend pour le prince Dyalon Sheran Sharm et je vous interdit d'attaquer...MA SOEUR!!!
Amalia:Oups...je suis male...
Inhéka:Interessant...j'aurais l'immensse honneur de tué les deux éritié du trône des Sheran Sharm...et toi qui es-tu jeune Crâ??
le Crâ:Je m'appelle Tarezn je suis capitaine de la garde de Coeth-Mara
Inhéka:Bon...tu es qu'en même quelqu'un d'important pour ton village...je vous turait tous les deux en plus de la princesse,de l'Enurof et le gamin au chapeau bleu...
Pinpin venait de se réveiller.
Pinpin:Je suis là aussi!!!Et si tu veux éliminer Yugo,Amalia et Ruel il faudra me passer sur le corp!!!!
Inhéka:Ce n'ai pas toi qui me gènera...
Elle chargeat Tarean qui l'esquiva et prépara son arc,il invoqua une flèche enflammé.
Inhéka*un sourire aux lèvres*:Voilà qui est interressant...tu ne voudrais qu'en même pas blesser une innosente jeune Crâ?!?!
La flèche de Tarean disparu.
Tarean:Ce n'est qu'une Crâ qui c'est laisser berner par son Shushu,seule une cervelle de Iop ce laisserait prendre...
Inhéka:Oh...alors tu es prêt à la tué pour me faire deisparaître...?Peut importe qui elle est?
Tarean:Je n'est aucune pitier enver les Shushu!!!!
Inhéka:Mon pauvre...c'est vrai...tu as perdu ta petite soeur parcequ'elle a rejoin l'ordre des gardien de Shushu...
Tarean:C...Comment?Comment tu peux le savoir?!!!
Inhéka:Je regarde toujours à qui j'ai à faire...surtout quand je doit la posséder...jespère que tu as compris...
Tarean:Quoi...tu veux dire que tu...tu possède...ma...ma soeur...
Inhéka:Je pense que le prince t'as informet de ce qu'as fait ta peite cervelle de Iop de soeur...non?
Tarean:Ma soeur n'a rien....
Dyalon:Ta soeur as suivi Amalia dans sa chasse à l'aventure...elle est sa complice...elle la suivi jusqu'ici...
Amalia:Ce n'est pas un crime!!!!!Nous ne rentrerons au chateau...peut être même que nous ne rentrerons pas!!!!
Inhéka s'envolla et atterit à côté de Pinpin,elle lui mis une lame sous la gorge.
Inhéka:Je n'aime pas vos disputes...si vous bouger je le tue...
Ruel était passé derrière le démon pour aider Yugo à se relever,il serra sa pelle dans ses mains et courru il donna un coup dans le dos de la gardienne qui s'écrasa au sol quelques mètre plus loin,elle
réussi à s'assoir mais pas à se relever,Amalia aperçu une coclearia,elle regarda son frère et il aquissa avec un petit rire,il murmurra quelque chose et Amalia dut se retenir de rire.La princesse se
dirigea vers la plante.
Inhéka:Vous n'avez pas peur que je le tue princesse??
Amalia:Non...fait en ce que tu veux...
La princesse se baissa et ramassa la fleur,puis elle s'adressa à Ruel
Amalia:Ruel,passe moi l'assiette que tu as volé à l'auberge de Jenbassolt,avec de la nourriture dedans de préférence
Ruel:Celle qui est en or incrusté de diamant?JAMAIS!!!!!!
Yugo créa un portail derrière l'Enutrof et un autre à côté de lui il passa sa main dedanset fouilla dans le sac de Ruel sans qu'il s'en rende comte,il donna à Amalia l'assiette remplis.La
Sadidette s'approcha du démon qui c'était assis.
Inhéka:Approche encore et je le décapite!!!
Amalia continua d'avancé,elle s'assie à côté du Shushu
Amalia:Euh...j'ai une question...si tu es dans le corp d'Eva tu as toujours les mêmes sentiments,reproches,alergies...non??
Inhéka:Bien oui...vous êtes maligne,comment vous avez deviner??
Amalia:Et bien...c'est simple...C'est ce sentiment qui te force à me vouvoyer...puisqu'Eva ne le fait plus je trouve ça bête...mais aussi...qu'Eva ne turrais jamais Pinpin même si il la pousse à bout
tu ne peut avouer que tu ne lui feras pas de mal...Eva garde une place à ses amis dans son coeur...la partie d'elle que tu n'as pas ataint...bon...passont...la princesse bouftout va avoir sa vangence....
Amalia mis la fleure sous le nez du gardien posséder
Amalia:Sens...tu trouve pas cette odeur magnifique?la princesse rigolat
Inhéka:Non pas du tout elle me donne envie d'éternuer...
Inhéka éternua et Amalia à ce moment mis l'assiette sous le nez d'Inhéka,Dyalon était exploser de rire,Inhéka éternua une nouvelle fois,et se retrouva transformer en une petite fille avec de minuscules
ailes dans le dos(comme Vampyro en chauve-souris).
Inhéka:Mais...méchante....t'as pas l'droit....
Amalia:Oh que si...t'es trop mimi comme ça...
Pinpin:Eva avait cette tête la quand elle était gamine??
Inhéka:JE SUIS PAS UNE GAMINE!!!!
Amalia:Oui...elle avait cette tête la,sans les ailes et le caractère...
Inhéka éternua à nouveau,Amalia retiras la fleur du nez du démon qui avait repris sa vrai apparence.
Inhéka:Vous allez me le payer princesse,elle se mit à genoux et s'aprêta à étrangler Amalia,quand cette dernière ajitat la fleur sous son nez,elle reculat et éternua de plus belle,elle se retransforma.
Inhéka:J'en ai marre c'est pas juste....
Amalia:Si c'est juste Inhéka...tu es une villaine petite fille....le père Nowel il va pas t'apporter de cadeaux...
Inhéka:Non je suis gentille...en tout cas plus que toi....
Inhéka tira la langue à Amalia.Elle éternua encore une fois,mais cette fois Pinpin mis Rubilax sous le nez du démon,qui tomba évanouie,ses marques démoniaques s'éffacèrent,les lames et les
ailes se rétactèrent,Inhéka avait abandonner sa possétion,elle était redevenu le pendentif,part terre,aux côtés de sa gardienne

Eva se réveilla,elle était dans une chambre faiblement éclairer,elle avait mal à la tête...ce qui c'était passer après sa sortit de prison était encore très confus.Elle descendit du lit,elle s'approcha de la porte
et s'arrêta,il y avait des bruit dans le couloir,elle chercha son arc,elle poussa la porte,elle regarda à droite il n'y avait rien,elle regarda à gauche et sursauta.
Eva:Tu es fou tu m'as fait peur!!
Pinpin:L'impassible Evangelyne à peur?J'ai t'es fait peur?C'est toi qui m'a fait peur!!Pour me faire pardonner j'ai un cadeau.
Il fouilla dans sa poche et t'endit Inhéka à Eva.
Eva:Ouf...tu l'avais...merci...
Pinpin:Elle ne te possède quand même déjà pas??!!!
Eva:Non...pourquoi?
Pinpin:Tu n'as jamais vraiment été sympa avec moi...je fait tout pour...mais rien n'y change...si tu veut savoir on est chez toi...dans ton village...
Eva:Oh...j'ai une question...tu sais pourquoi Dyalon est là?
Pinpin:Il est là car des guéteurs l'ont informer de la présence des Magnitines dans les parrages...
Eva longea le couloir suivi de Pinpin,ils descendirent des escaliers,Amalia,Dyalon,Ruel,Yugo...Tarean et sa mère...étaient assis autour d'une grandes table.
Jenniss(mère d'Eva):Tu es réveiller...enfin...allez vous deux venez vous assoir!!
Eva et Tristepin s'assirent autour de la table,tous parlaient du voyage,où et comment ils c'étaient rencontrer,les adversaires qu'ils avaient affronter et terrasser.
Jenniss:Vous en avez vu du paysage!Vous avez que vous alliez où et pour qu'elle raison déjà?
Yugo:Nous allons sur l'île d'Oma pour retrouver mes vrai parents...
Jennissbiggrinonc....ton père adoptif...ce trouve être le meilleur ami de Ruel...c'est ça?
Yugo:Oui...c'est ça!
Jenniss:Mais...vous avez encore un sacrès bout de chemin avant d'arriver...vous pouvez restez ici autant de temps que vous voulez!
Tarean:Je pense bientôt partir...il va falloir que j'aille au poste pour voir si il y a des nouvelles sur les Magnitines...
Dyalon:Je viendrais avec toi...Amalia...tu l'intention de revenir au chateau?
Amalia:Je pensais...enfain avec Eva on pensais...revenir une fois que Yugo aura retrouver sa famille...
Dyalon:Et bien...d'accord...j'en informerais père...
Amalia:Tu n'essaye même pas de forcer à rentrer??!!!!
Dyalon:Je pense que tu es asser grande pour prendre tes decisions...père ne semble pas de cet avis...
Amalia:Et bien...
Tarean:Je ne veut pas vous déranger...mais je pense que nous devrions partir prince Dyalon.
Ils sortirent et revinrent quelques heures plus tard le soleil se couchait, tous mangèrent,mais furent interrompus par une alarme dans le village.

Tarean et Eva se levèrent même temps.
Tarean:Oh non Eva...tu restes là toi !
Il sortit accompagné de Dyalon qui ne comprenais rien à ce qu'il se passait.
Ruel:Quesqu'il ce passe dehors ?!
Jenniss:On dirais que les Magnitines n'ont pas tarder à arriver
Eva:Il faut qu'on y aille !!On doit les rejoindre !!
Pinpin:Ouai,c'est vrai !On ne va pas les laisser s'amuser sans nous quand même !?!
Jenniss:Si vous tenez vraiment à y aller je ne vais pas vous en empêcher...mais avant suiver moi...
Elle se dirigea vers les escaliers et les grimpa rapidement,les aventuriers s'interogèrent du regard,puis il suivirent Jenniss qui les attendait au fond du couloir,elle tapa sur une des briques et un passage
s'ouvrit dans le mur.
Jenniss:Si vous allez vous battre autant que vous alliez de quoi vous défendre.
Elle passa sous l'arche,il y avait un escalier,qu'elle descendit suivi de ses invités,les escaliers menaient à une pièce asser spacieuse,il y avait des amures et des armes en tout genres.
Jennisstonguerincesse,Yugo,Ruel vous devriez trouver ce dont vous avez besoin ici.Evangelyne...Trsitepin...suivez moi.
Elle les conduit dans une pièce situer juste à côté,il y avait deux magnifiques armures dorées.
Jenniss:Voila qui devrais vous plaires...
Pinpin:Wahou...comment ça ce fait que vous avez autant d'armes?
Jenniss:Mon défun mari et moi étions chef de la garde avant Tarean...ces armures étaient les notres...
Eva:Attend maman,je doit te parler,en privé.
Jenniss:Oui bien sur...qui a t-il ?
Eva:Ne te fait pas d'ilusions,il n'y a rien entre cette cervelle vide et moi.
Jenniss souri et elle partit,elle remontat les escaliers et attendit les autres.Ils remontèrent bientôt eux aussi,puis sortirent de la maison,ils aperçurent des guerriers passer,ils les suivirent,ils se retrouvèrent devant
le port,il y avait beaucoup de soldats et d'autres gardes et guerriers qui attendaient leurs adversaires.On apercevait des navires au loin,ils approchaient rapidemnt.Tarean était devant tous les combatants
il parlait,il feait son discour pour encourager les guerriers.

Yugo,Amalia,Ruel,Pinpin et Eva étaient tous à côté,un Sacrieur approcha par derrière,il était accompagnié d'un Sram,d'un Iop,d'un Pandawa et d'un Eniripsa
le Sacrieur:Tien,tien,mais quesque les trouillards font ici ?
Eva se retourna,le Sacrieur s'approcha suivi de ses compagnons.
le Sacrieur:Oh...la petite naine est de retour on dirais !
Eva:Tien...Osmerok...toujours aussi sympathique à ce que je vois...
Osmerok:Un Iop est asser bête pour t'aimer...il est pitoyable!Alors...t'es pas moche toi(en regardant Amalia)...et tu traine avec elle...ma pauvre...
Pinpin:Toi,je t'interdit d'insulter Evangelyne!!
Amalia:Tu te prend pour qui pour me parler comme ça toi ?!
Osmerok:Tu n'as pas à me donner d'ordres petit Iop,et toi la Sadida évite de me parler comme ça...mais je ne vais rien te faire...je ne fait pas de mal aux demoiselle sauf à Evangelyne...donc le Iop retire ce que tu
as dit ou ça va mal tourner...
Pinpin:Vas te faire voir !!Un Iop ne retir jamais ce qu'il dit !!
Osmerek sortit son épée et allait frappé Tristepin quand une lame arrêta la sienne,Eva avait fait sortir l'arme de sa main,Elle leva le bras pour frappé le Sacrieur ma une flèche l'arrêta.Tarean était
là,il prépara une autre flèche.
Tarean:Vous n'êtes pas là pour vous battre entre vous mais pour vous unirent et combattre les Magnitines !!Alors arrêter vos enfantillages !!Eva tu n'es même pas sencé être là,alors calme toi !!
On entendit un tir de canon les Magnitines étaient arriver,tous armés jusqu'aux dents,tous les archers préparent leurs arc et envoyèrent une volé de flèches multiples,Pinpin et les autres allèrent au corp
à corp,épée levés ils chargèrent leurs adversaires,les coups pleuvaient,Eva prit un coup de pied dans les bras,ce qui lui fut l'acher son arc,un énorme Sacrieur se tenit devant elle,il donna u coup de pied
qu'Eva esquiva,elle en profita pour lui planté une lame dans le ventre et il s'écroula dans son propre sang,Amalia,lançait quelques poupées et immobilisait des adversaires avec des ronces,Yugo rendait
ses aissaillant fou en esquivant leur coup avec des portails,Ruel donnait des coups de pelle à tous les Magnitines qui passaient autour de lui, quand à Pinpin il s'était attaquer à Archaons le chef de Magnitines
le Iop arrivait à parrer les coups et à en donner,le chef créa une boule d'énergie qui propulsa Pinpin loin de lui,le chevalier était évanuois,deux Iop(des Magnitines)le soulevèrent et allaient l'emporter
dans un de leur immence drakkar,Eva les aperçus et les poursuivis,elle les ratrappa facilement,ils étaient gèner par le poid de Pinpin,elle était derrière eux,elle sauta et planta une lame dans la nuque d'un
des ravisseurs,elle se servit d'une des lames qui lui sortaient de la main comme une épée,mais quand elle allait frappé son adversaire la lame se détacha de sa main et partit se planté dans un autre Magnitine
Eva:C'est sympa ça...
puis elle tracha la gorge du Iop,elle mit Pinpin sur ses épaules et partit le posé à l'abris dans une maison,quand elle le posa il se réveilla.
Pinpin:Eva tu es pleine de sang,tu es blessé !!
Eva:Euh...je ne pense pas que ce soit mon sang.Esceque ça va ?
Sans attendre la réponse du chevalier elle sortit et poignarda un envohiseeur qui passait,puis elle ferma la porte et retourna au combat.

Les heures passait et les Magnitines volaient,mourraient,priaient,pleuraient,ils étaient perdus,ils remontaient à bord de leur drakkar et partaient...
Les habitants et guerriers de Coeth-Mara hurlaent,chantaient leur victoire,ils applaudissaient ce à qui ils devaient la victoire,plus precisément deux Cra,frère et soeur,puis Eva laissa son frère et partit
en courrant,elle avait oublier Pinpin.Il était toujours dans la maison où laquelle Eva l'avait déposer,il était assis,Evangekyne vint s'assoir à ses côtés.
Pinpin:Tu ne m'as pas laisser le temps de te répondre...
Eva:Oups...désolé...mais ma question est bête...tu t'ai fait transpercé le ventre
Pinpin:Il faut...que je te...dise quelque...chose d'important...
Eva:Je t'écoute...promis je ne part pas...
Pinpin:C'est déliqua...je...je t'aime...
Sur ces mots,il embrassa la Crâ,ils se regardèrent dans les yeux,puis Eva sortit,elle rejoignit Amalia,Yugo et Ruel,Tristepin arriva quelques minutes après...
Tous rentrèrent avec Tarean et Dyalon,mais sur la route,un groupe de Sadida les arrêtat....

Amalia et Eva:On est mal !!
Roi Sheram Sharn:Oui vous êtes mal....Amalia...tu va rentré au chateau !
Amalia:Non !Je ne rentrerais pas !!J'ai une mission à accomplire !!
Roi:Laqu'elle ?
Amalia:Cela ne vous concerne pas...
Roi:Tu t'es mis dans le tête de partir à l'aventure...tout comme ta mère l'a fait...c'est indigne d'une personne de ton rang...
Amaliatongueère,vous êtes incapable de comprendre que c'est mon choix,je veut être libre...parcourir les forêts du monde...et c'est sans importance mère est morte...
Roi:Gardes,saisicez-les !!
Une trentaine de Sadida entourrait nos héros,ils réussirent à attrapé Amalia,Yugo,Ruel et Tarean,Dyalon était aux côtés de son père le regard triste devant l'incomprehension du roi,seul Eva
et Tristepin résistait,ils étaient dos à dos,entourer pas les gardes royaux.
Eva:On est mal...on fait quoi maintenant ?
Pinpin:Même si ce sont des gens de la cours...on les explose !!
Ils foncèrent sur les gardes,les assomant pour ne pas les blessé trop gravement,Pinpin et Eva distribuaient et évitaient les coups,ils s'aidaient.Pinpin se baissa pour esquiver un coup et Eva s'apuya
sur son dos pour frapper le garde les pieds joins(petit saute bouftous),ils se défendaient mutuèlement,l'un attaquait,l'autre parrait.
un Crâ(à côté du roi)*s'addressant aux gardes*:Bon...vous allez vous bouger !!
Un garde avait profité de l'inatontion d'Eva pour la frappé,elle était à terre,tous les Sadidas étaient à présent autour du Iop.
Le Crâ qui était à côté du roi était le chef de la garde,il s'approcha d'Evangelyne qui c'était mis à genoux.
Chef:Alors...tu te retourne contre nous...je ne t'en penssait pas capable...tu me déçois...tu t'es fait piétiner par ces simples gardes...
Eva se releva,elle fesait deux têtes de moin que le chef de la garde.
Eva:Je ne fait que suivre la princesse...rien d'autre...maître Théodôr...c'est bien mon rôle?
Théodôr:Tu n'as pas oublier le nom de ton maître d'arme cela me rassure...mais bon prépare toi,chère diciple,que le combat commence !!
Il déguaina son épée et chargea son élève,qui créa une épée à partir d'une lame,comme lors de la batail,elle para difficilemet les coup.
Théodôr:Tu es mole réveille toi !!Ce voyage ne t'as pas arranger...
Il frappait de plus en plus fort,de plus en plus vite,le maître semblait faclement prendre l'aventage sur son élève.
Inhéka:Tu n'es pas prête de le battre comme ça...
Théodôr s'arrêta,il regarda son élève,l'air triste.
Théodôr:Tu es devenu gardienne d'un démon...inter...
Inhékabiggrin'une démonne papi s'il te plaît...!!
Le maître frappa de nouveau,Eva avait esquiver le coup,mais elle était bloquer contre un mur,Théodôr frappa Eva para le coup,mais sous la force du coup s'écroula.Pinpin aperçu sa belle à la merci
du Crâ,il le chargea,le maître l'arrêta.
Pinpin:Laisse la tranquille !!
Théodôr:Tu es puissant jeune chevalier Iop,mais pas asser pour me battre.
Les lames se croisèrent,les coups pleuvaient,le Crâ accélerra la cadence,mais Tristepin ne semblait pas gêner le moin du monde,lui aussi accélerra.Le maître fatiguait,il avait du mal à suivre le mouvement.
Pinpin désarma le maître d'arme,il lui mit un coup d'épaule,le Crâ tomba à genoux,Tristepin lui mis Rubilax sous la gorge.
Pinpin:J'ai gagné,vous êtes battus...
Théodôr:Je me suis fait battre pas un chevalier Iop minable...
Roi*s'adressant à sa fille*:Tes amis son de bon combattant...
Amalia:Bien sur...que croyer vous ?Je ne me balade pas avec n'importe qui moi !!
Théodôr se leva,il frappa lachement Pinpin au ventre,il lui assémait des puissants coups de poin et de pied,le Iop s'écroula,Théodôr lui mis son épée sous la gorge.
Thédôr:JE...NE...PERD...JA...MAIS !!!
Il leva son épée,elle allait le décapiter quand,son propriétaire reçu un violent coup de pied en plein visage,un Sacrieur,c'était Osmerok,il aida Pinpin à se relever.
Osmerok:Tu es bien lâche pour un Crâ...
Amaliatongueère vous devez comprendre que je veut vivre l'aventure...comme mère...elle y est peut être morte...mais elle est morte heureuse...c'est ce que je veut...faites ce que vous voulez...à vous de décider...
Roi:Tu as le droit de vivre libre...mais je te peut pas resté là sans rien faire...pour notre peuple,toi et moi même...j'en suis n'avrer...mais je te retir ta place d'éritière du trône...tu ne l'as jamais voulus...et ta conduite
me déçois...je ne peut pas laisser le royaume des Sheram Sharn entre tes mains...
Amalia était elle ne pensais pas que son père aurait cette réaction,elle se sentait néanmoin libre,plus libre qu'elle ne l'avait jamais été.
Roi:Nous n'avons plus à faire ici...Dyalon...allons y...
Le prince semblait hésité,il regarda sa soeur et ses amis,puis il se retourna et suivi son père.
Osmerok:Et ben...pas de chance pour vous princesse...
Evabiggrinepuis quand tu nous aide ??
Osmerokbiggrinésolé pour tout ce que je t'ai fait,à toi et à ta famille,ce n'est pas de ta faute si mon fils est partit,ni si ton frère est le chef de la garde...à ma place....
Tous rentrèrent épuiser par ces combats,ils mangèrent puis allèrent se coucher....

Le soleil se levait doucement...
Pinpin ne dormais pas,il pensait à tous ces combat,il avait combatu aux côtés d'Eva,elle semblait ne plus le détesté,il entendu un bruit dehors,il se leva et regarda par la fenêtre,trois cibles étaient alignées
quelqu'un lançait des lames,mais ratait les cibles.Il sortit de la chambre,il croisa Ruel,qui semblait dormir,il devait être somnembul,il sortit,dehors l'air était fraid.La personne qui était dehors était enfaite
Eva,,elle parlait à Inhéka.
Eva:Tu ne possède peut être que mon corps...mais je croyait que tu était doué pour le lancé d'arme !!
Inhéka:J'ai perdu la main...et puis...il y a une différence entre ton corps et celui que j'avais quand je n'était pas dans ce stupide et ridicule collier !!Bon réessayons...
Eva lança une lame,elle passa à côté de la cible et revint sur son laceur comme un boomerang,elle se baissa pour l'esquivé,Pinpin se jeta à terre,l'arme alla se planté dans un arbre.
Inhéka:encore raté !!
Eva:Au moin elle c'est planté quelque part...
Pinpin se releva et s'approcha d'Eva.
Pinpin:Tu fait quoi là ??Tu essayes de me tué ??
Eva:Bah...j'essaye de planté ces cibles...mais...c'est loin d'être simple...
Pinpin:Tu parle...c'est pas plus compliqué que de visé un méchant en mouvement...il suffit de se concentré...
Inhéka:Hey...c'est toi qui dit ça cervelle de Iop...tout ce que tu fait c'est foncé sur tes adversaires pour les pulvérisé...
Pinpintongueasse une de tes lame...tu vas si un Iop ne sait que frappé...
Eva lui tendit une lame,il la prit,il se concentra,visa et lança,l'arme se planta au centre de la cible.
Pinpin:Vas-y essaye...tu te concentre,tu vise et tu lance de toutes tes forces...
Eva prit une lame,elle suivi les conseilles du Iop et lança,l'arme ne se planta pas,elle avait arraché un morceau de la cible,la lame était passait juste à côté d'un champ-champ,ce dernier énervé s'approcha
l'air féroce,Tristepin lança Rubilax et Evangelyne une lame,ils touchèrent leur objectif,qui tombât mort.Ils allèrent chercher leur arme,Pinpin tira sur Rubilax qui était presque totalement enfoncer
la lame d'Eva avait transpercer le champ.Pinpin regardait le ciel,les couleurs de ce dernier au levé du soleil était magnifique,il s'assis pour admiré le spectacle,Eva s'assis à ses côtés,elle posa sa tête sur
l'épaule du Iop qui hésita à la repousser,mais la laissa...

Toute la scène était observé,par une fenêtre de la maison,Amalia rigolait,sa dame de compagnie était entrain de regarder un coucher de soleil à côté d'une cervelle de Iop...elle pensa que ça lui arrivera...
elle trouverait aussi quelqu'un qui l'aimerait...quelqu'un capable de supporter son caractère...
Trouverait t-elle son prince charmant,un homme courageux et de respecter ?

0 0
Score : 756

1er partie : « l’étang »

Nos compagnons sont sur la route de l’île d’Oma, l’hiver est tombé et la route et la foret qu’ils traversé été recouverte de neige, de plus, les manteaux de fourrures qu’ils avaient acheté dans le précédent village sont de mauvaise qualité et ne les protèges pas contre de froid.

Amalia : bouhou… quand est ce qu’on arrive, je suis gelé !
Eva : Pinpin, il y a un village dans le coin ?
Pinpin : non, cette foret est déserte, on va devoir passer la nuit dehors.
Amalia : QUE-OI, OR DE QUESTION QUE JE PASSE UNE SEULE AUTRE NUIT DEHORS !!!
Yugo : avec la neige, les sacs de couchages vont prendre l’eau, et même avec ces fourrures et ses bottes, on a l’impression de marcher pieds nues !
Amalia : en plus, elles sont démodées depuis des années !
Ruel : bande d’ingrats, vous devriez plutôt me remercier de vous les avoir trouvez !
Amalia : comme d’habitude, t’a prit le moins cher ! Tu sais, tous le monde ne s’habille pas avec des serpières !
Pinpin : et de toute façon, c’est pas toi qui paye !
Eva : calmez-vous, ce n’est pas le moment de se chamailler !

Ils arrivèrent alors dans une grande clairière.

Eva : on va dormir ici, Pinpin, vas chercher du bois pour le feu ! Il faut se réchauffer et éloigner les bêtes !
Pinpin : à vos ordres chef !
Eva : Ruel, il nous reste quoi comme provisions ?
Ruel (en fouillent dans son sac) : heu… un peu de pain de sésame.
Amalia : C’EST TOUT ! Qu’on me sorte des côtelettes de Bouftouts ou je me laisse mourir de faim !
Eva : (en direction de Pinpin)
Pinpin : « sifflote »
Yugo (en regardent dans le sac) : mais il en reste plein pour temps.
Ruel : a mais non !
Yugo : mais si, il rester de la viande, du poisson et des fruits !
Ruel : mais c’est ma réserve perso !
Tout le monde :

Nos aventuriers firent un feu, mangèrent convenablement (en tapant dans la réserve de Ruel et en lui laissant le pain de sésame), puis ils durent tenter de dormir dans des sacs de couchages mouiller par la neige et par un froid mordant.
Yugo fut tirais de son demi-sommeil quand il entendit un craquement, puis un autre, et encore un, mais il sembler venir de sous lui. L’éliatrope, interloquer, creusa alors dans la neige pour savoir se qui se passer : ils dormaient sir un étang geler !!! Ils ne l’avaient pas vue à cause de l’épaisse couche de neige qui le recouvré et de leurs manque de someil !

Yugo : VITE ! REVEILLIEZ-VOUS !
Amalia : je ne dormais pas !
Eva : moi non plus.
Ruel et Pinpin : « RONFLE !!! » ( )
Eva : bon, quesqu’y se passe Yugo ?
Yugo : vous n’avez pas entendu ?
Amalia : entendu quoi ?
Eva : moi, j’ai plus l’impression qu’on nous observe !
Yugo : ON EST SUR UN ETANG GELER ! ET LE FEU LE FAIT FONDRE !
Amalia et Eva : QUOI !
Pinpin : taisez-vous, je veux dormir. ( )

Yugo écarta alors la neige du pied pour dévoiler la couche de glace.

Eva (en étouffent le feu avec de la neige) : y faut partir d’ici avant que ça ce brise !
Amalia : LES GARCONS, ON SE REVEILLE !!!

Sur ces mots, quelque chose brisa la glace surgie de l’eau. Cela projeta de l’eau glacé en tout sens, ce qui fit sauter Tristepin sur ces pieds. Un énorme serpent dont la tête faisait la taille d’un scarfeuille adulte avait surgit de l’étang et regarder nos héros d’un regard gourmand.

Pinpin (en brandissent Rubilax) : enfin de l’action !
Eva : ARRETE ! Cervelle de iop !

Trop tard, Tristepin avait envoyé une fissure sur la créature monstrueuse, sous la violence du choc, le serpent fut rejeter sur la glace (qui se brisa et l’envoya dans l’eau)

Pinpin : OUAIS… !
Amalia : CRETIN !
Pinpin : bien qu… ahhhhh !

La glace se fêler en large fissure, séparent toute la surface en petite îles plus ou moins stable.
Yugo et Amalia se retrouvèrent sur la même île, Pinpin et Ruel sur une autre et Eva toute seul.

Eva : c’est quoi ce truc ?!?
Yugo : je ne sais pas, mais il va revenir, faut atteindre la berge au plus vite !
Amalia : ATTENTION !

Le serpent venait de refaire surface prêt de l’île d’Eva, et voulez piquer dessus, Eva fut plus rapide et décocha une flèche explosive sur le museau de la créature, cela ne fit que la sonner pendant un court instant.

Amalia : YUGO ! UN PORTAIL !

Le petite éliatrope fit alors apparaître un portail magique prés de la tête du monstre et prêt de lui. La princesse Sadida jeta alors une sacrifier qui explosa sur le coter de la tête du serpent, soutenus pas une autre flèche explosive, cette fois, la créature préféra replonger.

Pinpin : LE LACHE ! VIENT TE BATRE !
Eva : moi, je ne préférais pas, on l’a à penne égratigné !
Amalia : comment on fait ?
Eva : bouger pas !

Eva se mit alors à tirait des flèche glacer sur les plaques pour les faires se rejoindre à nouveau. Une fois un chemin crée entre l’île d’Amalia et de Yugo et la sienne, elle se précipita sur le chemin. Mais le serpent fit à nouveau sont apparition et se laisser tomber sur le chemin d’Eva avait crée pour le briser. La cra fut surprit, perdit l’équilibre et tombât dans l’eau.

Pinpin : EVA !

Le iop se mit alors à sauter d’île en île pour la rejoindre, mais il glissa et tombât à son tour (par chance, il n’était plus très lui d’elle.) puis, il se rappela de quelque chose : il ne savait pas nager !

Pinpin : AU SECOURE !!!
Eva : cervelle de iop !

La cra réussi à nager jusqu’au iop et l’amena au contacte d’une île pour s’y agripper. C’est à ce moment que le serpent fit à nouveau sont apparition, Amalia voulut lui lancer une autre sacrifier, mais la créature n’eu qu’à décaler la tête pour éviter la poupée.
Il voulut alors piquer sur eux, mais une détonation se fit entendre une le serpent sembla troubler et stoppa sa charge.

Sur la colline à coter de l’étang, se tenez une douzaine d’hommes, ils portaient des uniformes noirs, sous des armures scintillantes. Des mousquets, des sabres à la ceinture, ils étaient montaient sur des dragodinde caparaçonner.
D’autre slave furent tirée, bien entendu, les balles ricocher inefficacement sur les écailles, mais il été évident qu’ils visaient les yeux. 2 d’entre eux portaient leurs mains à leur ceinture pour saisir des bâtonnets, ils les frottèrent contre leurs grosses bottes en cuir et les bâtons se mirent à faire des étincelles. Ils les lancèrent ensuite sur la créature et ils explosèrent dans un fracas d’enfer, le serpent renonça alors à sa chasse et replongea dans l’eau.

Chef des soldats : ça va ? Vous n’avez rien ?
Yugo : plus de peur que de mal !
Pinpin (en sortent de l’eau) : moi je suis geler !
Chef des soldats : on vous envois une corde !

Les hommes accrochèrent alors des poignards à des cordes pour servir de grappins, puis ils remorquèrent les plaques de glasses sur laquelle nos compagnons été jusqu'à la berge.

Chef : c’est bon ? Pas de blesser ?
Ruel : non, mais on a perdu toute nos provisions et nos affaires de rechange !
Yugo : et Eva et Pinpin vont mourir de froid si on ne les réchauffe pas !
Chef : soldat, préparer un feu.
Soldat : on peut les ramener à Tournoé ?
Chef : le voyage prend une demi-heure, ils seront congelé d’ici là.
Amalia : Tournoé ?
Chef : le nom de notre cité !
Ruel : mais je croyais qu’il y avait rien dans le coin.
Eva, Amalia, Ruel et Yugo : (vers Pinpin)

Fin de la 1ère partie
2éme partie : « le prince Sirdax »

Après que les soldats est fait un feu pour réchauffer Eva et Pinpin qui étaient tombait dans les eaux geler de l’étang.

Chef : désoler que vous soyez tombez sur Lunagui, en théorie, des patrouilles sont senssaient surveiller l’étang et prévenir les étranger. Conter sur moi, elles vont entendre parler de moi !
Eva : pas la peine, il n’y a pas de victimes, inutile de leurs donner des ennuis.
Pinpin : pourquoi vous la tuez pas cette bestiole ?
Chef : chaque hiver, on espère que sous la couche de glace, Lunagui dévore se qu’il reste de poissons puis meurt de faim. Mais chaque printemps, il est toujours là !
Amalia : et on ne serer pas tomber dessus si un certain iop savez lire un carte !!!
Pinpin : mais c’est la carte, elle ne m’a même pas prévenus que je suivais le mauvais chemin !
Carte : c’est parce que tu ne me l’à pas demander ! Tu t’es même pas rendu compte que c’été pas le bonne affichage !
Eva : calmez-vous ! Vous vous battrez plus tard ! (elle se tourne vers le chef des soldats) merci de nous avoir secourus heu…

Le chef retira son casque pour dévoiler ces courts cheveux noir et ces yeux vert émeraude, il devait avoir l’âge d’Eva.

Chef : Sirdax Valas ! Treizième du nom, chevalier de l’ordre du dragon d’argent, défenseur et héritier du trône de Tournoé dont mon père est le roi ! Et vous ?
Yugo : moi c’est Yugo, voici Ruel, Pinpin…
Pinpin : SIR TRISTEPIN ! Cheva…
Rubilax : petit fermier à la tête vide !
Pinpin : on t’a rien demandé !

A ce moment, Tristepin se prit une boule de neige sur l’arrière de la tête. Il se retourna pour voir que c’été Amalia qui l’avait lancé.

Amalia : il a toute à fait raison ! Par ta faute on a faille finir noyer, congeler et bouloter par cette bestiole !
Pinpin : ce n’est pas ma faute si cette carte est trop susceptible !
Carte : et ce n’est pas ma faute si tu n’es pas fichu de me lire correctement !
Eva : « soupire » bon, quand vous aurez finie de vous battre, je vous rappelle qu’on a de la route !
Sirdax : or de question, si Lunagui à faille vous dévorer, c’est notre faute, nous vous accueillerons à Tournoé et ferons en sorte de ce faire pardonner !
Eva : vous n’avez rien a pardonné prince, c’est vous qui nous avez sauvez, on est quitte !
Sirdax : j’insiste ! Et puis… vous avez perdu vos affaires dans l’étang, Tournoé compte nombres de magasins pour vous ravitailler !
Yugo : bon, je crois qu’on n’a pas le choix !
Sirdax : au fait, nous ne somme pas encore présenter gentes dames !
Yugo : c’est la princesse Amalia Sheram Sharme et son garde du corps Evangeline.
Sirdax (en baisent la main d’Eva) : enchanter de vous rencontrez princesse.
Amalia : QUE-OI ! C’EST MOI AMALIA ! ELLE ! C’EST MON GARDE DU CORPS !
Eva : heu… oui, vous faite erreur prince.
Sirdax : heu… désoler ! Pardonner-moi princesse… heu… bon, soldats ! Laisser-leurs vos dragodindes !

Dit-il en partent vers le sien devant Ruel, Yugo et Pinpin mort de rire. Les soldats laissèrent alors leurs dragondinde et montèrent derrière leurs collègues qui disposer de montures, Amalia, Pinpin et Eva avaient chaque-un le leur pendant que Ruel partager la sienne avec Yugo (qui ne savait pas monter à dragodinde).

Le prince et ces soldats conduisirent nos compagnons jusqu’à la sortie de la foret, ils traversèrent dans champs et virent enfin la citer de Tournoé, c’était une grande ville au flanc d’une montagne, en face des champs qu’ils avaient traversaient, elle été assai imposante, garder par de hautes murailles dont la moitié été naturel (les pics de la montagne) au dessus et entre les toits des maisons se trouver un impressionnent système de railles qui accueillez des wagons tirer par des phoreurs domestiques. La moitié de la citer été troglodyte et le palais royale se trouver sur la partie la plus haute de la ville.

Quand ils entrèrent dans le palais, le prince les accompagna jusqu’aux chambres d’hôtes car il fesser encore nuit.

Le lendemain, une jeune femme blonde, aux cheveux longs et aux yeux gris entra dans la chambre des garçons avec un grand plateau garnie de nourriture.

Femme : mes seigneurs, le petit déjeuner est servi.
Yugo : vous êtes qui, vous ?
Femme : je me nomme Tiphaine, je suis la servante personnelle du prince Sirdax.
Pinpin : chouette, enfin un vrai petit déjeuner, marre des brochettes d’Amalia !
Femme : quand vous aurez terminé, le roi et le prince aimeraient vous voir dans la grande salle.
Yugo : on y sera !
Femme : bonne appétit.

Dit-elle avant de partir (juste à temps pour ne pas voir les garçons se jeter sur la nourriture) vers les cuisines pour chercher un autre plateau pour Eva et Amalia.

Plus tard, toute l’équipe se retrouva dans la grande salle du trône, ou le roi Sirdax, douzième du nom se tenez, flancher de son fils, Sirdax. Ruel ne pus s’empêcher d’admirer les sculptures, ornement, lustres et autre décoration en or et en pierres précieuses.

Roi : soyer le bienvenus dans notre cité de Tournoé, mon fils m’en raconter se qui c’est passer à l’étang de Lunagui, et nous comptons bien nous faire pardonner.
Eva : comme je l’est dit à votre fils, vous n’avez rien à nous pardonné !
Roi : mais si ! Et je compte bien ne pas vous laissez partir sans que Tournoé ne vous est rembourser. Aussi, les marchants vous donnerons tout se dont vous avez besoin pour votre quête gratuitement (on vit des lumières s’allumer dans les yeux de Ruel), et je vous demande également de rester jusqu’à demain.
Yugo : qu’es qu’y se passe demain ?
Roi : demain, nous fêterons 2 choses, d’abord, la victoire de notre citer sur Grignok, un chef Bwork qui nous a prit une de nos mines du nord, il les a prit pas surprise et a massacré aussi bien la garnison que les mineurs ! Tout cela pour voler l’or que mes gens on tirer de la terre à la sueur de leur front !
Yugo : c’est injuste !
Sirdax : c’est ce que nous pensons aussi, et c’est pour ça que je dois mener une expédition demain matin pour reprendre la mine aux Bworks et venger les innocents qu’ils ont lâchement assassiné !
Pinpin : je partirais demain avec vous prince ! Cela fait longtemps que Rubilax n’a pas tranché de Bworks !
Rubilax : ouais ! Et ça me manquer pas ! Ça pus un Bwork !
Yugo : j’irais aussi avec vous !
Ruel : et… vous avez bien dit que c’été une mine d’or.
Sirdax : je savais que je pourrai compter sur vous !
Amalia : ouais, bien se sera sans moi ! Marre des bestioles !
Eva : dans ce cas, je dois restais avec ma maitresse.
Sirdax : ce n’est pas grave, la guerre n’est pas un endroit pour les princesses.
Yugo : vous pourrez en profiter pour prendre les provisions.
Amalia : moi ! Je vais surtout en profiter pour faire les boutiques !
Roi : vous avez bien raison, il faut prendre le temps de s’amuser de temps en temps, et il faudrait aussi que mon fils le sache !
Eva : et quel est le 2éme événement que vous devez fêter ?
Roi : par ma barbe c’est vraie ! J’oublie le plus importent ! Demain, c’est le mariage de mon fils !
Amalia : Vraiment ?
Eva : félicitation prince !
Pinpin : vous être déjà marier !
Yugo : BARVO ! :lol :
Ruel : c’été ça toutes les guirlandes dehors ?
Sirdax : oui, mais excuser-moi, je dois préparais le combat de demain. A plus tard.

Le prince sorti alors

Roi : TIPHAINE ! Il me semble que vous l’avez déjà rencontré, elle vous conduira ou vous voulez.
Tiphaine : vous m’avez fait demander ?
Roi : oui, veiller conduire nos hôtes ou il le désire.
Tiphaine (en se tournent vers nos compagnons) : très bien, ou soutiriez-vous aller ?
Amalia : VOIR LES BOUTIQUES !

Fin de la 2éme partie
3éme partie : « Grignok »

ce jour là, nos compagnons prirent du bon temps pour la 1er fois depuis un moment, Amalia alla faire les boutique avec Eva et Tiphaine (qui devaient surtout porter les sacs), Pinpin avait passer la journée dans la salle d’arme et c’est fait une voie d’envoyer au tapis la moitié de l’armée de Tournoé, Ruel avait fait le tour des auberge et avait arnaquer une douzaine d’Ecaflip au poker (si il s’en est sortie, c’est parce qu’il avait les grâces du roi !), quand a Yugo, il avait trouver des compagnons de jeux de son âge parmi les enfants de la cour.

Le lendemain, jour de la reconquête de la mine nord, Pinpin, Ruel et Yugo furent appeler dans à la caserne, chacun y ressue une armure semblable à celle du prince, Yugo eu même un sabre (Sirdax avait remarqué qu’il n’été pas armé), puis le prince leur montra les forces d’assaut

Il y avait une vingtaine de soldats sur dragodinde caparaçonné, chacun porter une armure argenter, ils avaient chacun 3 mousquets (un en main et les autres dans le dos). L’une des armes était plus grande et avait une baïonnette (elle servait de lance une fois déchargé). Un bouclier ovale aussi grand qu’eux, avec un trou dedans pour pouvoir tirer au mousquet sans sortir or du couvert du bouclier. A la ceinture, ils portaient une paire de pistolets, un sabre, et les bâtons explosifs qu’ils avaient utilisés contre Lunagui.

Il y avait également une cinquantaine de soldats à pied, équipé de la même façon que ceux sur dragondinde, une douzaine d’entre eux tenaient des phoreurs en laisse.

Sirdax : soldats ! On sait que les Bworks on prit position dans la mine et qu’on ne peut pas les faire sortir de l’extérieur. On va donc prendre le tunnel d’approvisionnement, durent l’attaque, quelque mineurs se sont enfuis pas là, et ils ont éboulé le chemin pour que les Bworks ne puis pas les poursuivre et pour leurs bloquer l’accès à Tournoé. On va dégager le tunnel avec les phoreurs et arriver directement au centre de la mine. La surprise et notre meilleur atout ! Des que nous y serons, trouver et tuer Grignok, sans lui, les Bworks s’enfuirons et la mine sera à nous !

Ils prirent alors un des tunnels qui se trouver dans les sous-sols du palais. C’est par là que les wagons d’or s’acheminer en temps normale. Ils tombèrent comme prévue sur un cul-de-sac, que les phoreurs n’eurent aucun mal à ouvrir. Ils arrivèrent alors sur la mine.

C’été une mine a ciel ouvert, en forme de cuvette, avec des corniches de long des parois et qui monter en spirale vers le sommet de la cuvette. Des passerelles se croiser entre les corniches et un réseau de rails pour les wagons été organiser dessus. Le tunnel les avaient fait arriver au fond de la mine, et ils purent admiraient de spectacle désolent des dizaines de cadavres de soldats, mineurs et Bworks qui tapisser les passerelles, les corniches et le sol du fond de la mine. Bizarrement, il n’y avait aucun signe des Bworks.

Sirdax : soldats : explorer le fond pour trouver les survivants s’il y en a ! Mais rester au fond de la mine et ne vous disperser pas, ils ont peut-être été prévenus de notre arriver et prépare une embuscade.
Pinpin : qu’ils viennent, je les attends moi !
Yugo : vous êtes sur qu’ils ne sont pas partie en nous entendent arriver ?
Sirdax : depuis le temps que je traque Grignok, je ne l’est jamais vus fuir a notre approche !

A se moment, ils entendirent un grognement venus des niveaux d’au dessus. Un Bwork de 2m50 mouliné un cimeterre en braillant des jurons incompréhensifs.

Sirdax (en sortent un pistolet) : c’est Grignok !

Le prince tira alors sur le chef de guerre Bwork, ses cris étouffer et sa main griffu porter à la cuisse traduisait que le prince l’avait touché.

Yugo : joli tir Prince !
Sirdax : merci
Pinpin : et ou sont les autres ? VENER BANDE DE LACHE ! VENER ! VENER VOUS BATTRE !

L’instant d’après, les corniches se remplirent d’archers Bworks.

Ruel : la prochaine fois, tu peux te taire, cervelle de iop !
Sirdax : la piétaille en cercle, la cavalerie en formation disperser !

Les ordres furent exécuter et la volée de flèches partie, mais les Bworks ne sont pas se qu’on peut appeler des « tireurs d’élites » et la majorité des flèches partir dans le décor, le reste n’eu presque aucun effet quand elles se brisairent sur les boucliers et armures des Tournoeins. Seul 2 soldats furent blessés par malchance.

Les hommes ripostèrent d’un salve de balles, un une trentaine de Bwork s’écroulèrent, blesser ou morts.

Pinpin : ALLER ! DECEMDER ! JENER VOUS BATRE !
Yugo : ATTENTION !

Dans la seconde qui suivie, un portail avala un flèche qui partait droit sur la poitrine de Tristepin, puis, l’éliatrope renvoya le projectile chez les Bworks.

Sirdax : j’ai une idée ! Yugo ! Fait un portail devant mes hommes et un autre prêt des Bworks !
Yugo : ok

Le jeune éliatrope s’exécuta alors et le prince ordonna aux soldats de jeter leurs bâtons explosifs dans le portail. Les corniches explosèrent, emportant avec elles les archers. Les débris s’écrasèrent le long des parois, trop loin des Tournoeins pour les menacer.

Pinpin : bien joué ! Mais… et maintenant ? C’été tout ? Il n’y a même pas eu de corps-a-corps !
Sirdax : ça m’étonne aussi. Venant de Grignok, je trouve que ce n’est pas assai direct.

Un autre braillement venus du sommet de la cuvette se fit entendre, Grignok n’été apparemment pas content du tout ! D’un autre hurlement, d’autre Bworks sortir de leurs cachettes, dans le fond et le long des parois intacte, des dizaines de guerriers Bworks descendirent au pas de charge vers les hommes.

Sirdax : formation défensive, sur 2 lignes ! Cavaliers, sur le flanc de la piétaille ! Lieutenant ! Vos éclaireurs les disaient 2 fois moins nombreux !
Lieutenand : je sais ! Ils ont du recevoir des renforts !
Pinpin : enfin de la baston !
Ruel (en montant dans un wagon remplis d’or) : y serons pas mon or !

Fin de la 3éme partie
4éme partie : « le mariage »

Pendant que Yugo, Ruel, Sirdax et Tristepin été en train de guerroyaient à la mine nord, Amalia et Eva passer leurs temps dans rayons de tissu et les cabines d’essayage. Amalia profiter pleinement du fait que tout été gratuit pour elle, et prenait de tous et n’importe quoi (Tournoé risquer une pénurie de tissu et certain marchant allaient devoir fermer boutique !)
Cependant, Evangeline n’avait pas le cœur à s’amuser, elle été très inquiète pour les garçons et n’arriver pas à sortir de ces pensées. Amalia, sembler peu s’en soucier, et éssailler toutes sorte de robes et tenues venus du monde entier. A ce moment, Tiphaine vient les chercher.

Tiphaine : désoler, mais le roi vous fait mander.
Amalia : dit-moi Tiphaine ? Comment vous me trouver vus qu’Eva semble penser à autre chose.
Tiphaine : franchement, je trouve que le rouge et le jaune ne vous vas pas vraiment.
Amalia : bon, alors attendez que je trouve une tenus, on ne se présente pas à un roi habiller n’importe comment !
Eva (d’un ton blazer) : c’est repartie!
Amalia : Eva, tu devrais toi aussi te prouver une robe !
Eva : « soupir »

Une heure plus tard (le temps de convaincre Amalia de prendre ça tenus habituel), les deux jeunes femmes furent conduites jusqu’à une grande salle qu’elles n’avaient encore jamais vus.

Le fond de la pièce été occuper par un théâtre à la grec (en forme de demi-cercle), ils y avaient également 2 tribunes, l’une au dessus du théâtre, ou été assis le roi, et l’autre au centre de la pièce, décorer de la façon tipique des mariages, et un tapie rouge partait de la grand porte vers cette tribune (ou devrait surement se dérouler le mariage).

Tiphaine leur ouvrit le chemin vers la tribune royale, d’ou le roi regarder le spectacle de danse de jeune scarieuses qui se dérouler dans le théâtre. Le roi ne les vit pas arriver tant il été captiver par les gestes à la fois sauvage et gracieux des danseuses.

Tiphaine : mon seigneur ? Je fais quérir la princesse Sheram Sharme et sa suivante.
Roi (se décrochent du spectacle) : ah oui… excuser-moi. Prener place, je vous en pris.
Amalia : alors, quand commence le mariage ?
Roi : des que Sirdax sera rentré de sons expédition.
Eva : et si ils ne revenaient pas ?
Roi : dans ce cas…
Amalia : mais pourquoi l’avoir envoyé à la guerre le jour de son mariage ?
Roi : c’est une tradition chez les Valas, le prince doit prouvez sa valeur dans une bataille avant son mariage. Moi aussi, j’ai fait cette tradition, et j’ai du combattre un phoreur royal qui menacer nos installations souterraine !
Amalia : encore une tradition de iop !
Eva : sinon, vous avez des nouvelles de l’expédition ?
Roi : pas pour l’instant, mais je reste confient, Sirdax est un stratège minutieux et un chef charismatique. Je sais qu’il réussira au la main.

A ce moment, le spectacle toucher a ça fin. Et les danseuses en sueur pour retourner vers les coulisses.

Roi : j’y pense ! Princesse Amalia ?
Amalia : oui ?
Roi : vous venez du royaume de Sheram Sharme, et votre Frère est un bon ami de mon fils, il m’a souvent proposé de m’envoyer une troupe pour me montrer les danses de votre royaume, mais il a toujours eu un empêchement. Accepteriez-vous de nous montrer une chorégraphie de votre pays ?
Amalia : votre fils Conner Dyalon !?!
Roi : heu… oui.

Le regard plein de frayeur de la jeune Sadida alla chercher celui d’Evangeline, qui ne put rien répondre.

Roi : vous pouvez refusez !
Amalia : heu… non, je veux bien danser pour la cour si sa peut nous occuper en attendent le prince.

Sur ceux, elle descendit dans le théâtre et commença sa dance, les musiciens adaptèrent leurs aires à la dance de la princesse.

La dance de la Sadida mêlé ces ronces avec elle pour donner un rendu impressionnent.

Tendit que le roi et Eva regarder la scène, Sirdax entra alors dans la pièce, suivie d’une vingtaine de ces hommes, ils étaient hord-d’aléne. Le prince alla vers son père et la jeune cra tendit qu’Amalia arrêter de danser pour écouter la conversation depuis la piste.

Sirdax : Père ! Nous avons échoué ! La mine est toujours sous le contrôle des Bworks !
Roi : comment ça ?
Sirdax : ils ont été avertie, et ils été bien plus nombreux que nous le pension. Nous avons du leur laissé la mine.
Eva : et Yugo, Pinpin et Ruel ?!?

Sirdax baissa les yeux et Evangeline comprit le message qu’il voulait lui faire passer.

Sirdax : Yugo a été isoler du reste de la troupe, Tristepin a voulut le défendre et c’est laisser isoler a son tour, le temps que nous nous taillons un chemin vers eux, il été trop tard. Quand à Ruel, il a été atteint par une flèche ne tentent de défendre les wagons d’or.

Ces explications furent un coup de masse dans la tête d’Evangeline et d’Amalia.

Eva : et on peut rien pour eux ?
Sirdax : malheureusement.
Roi : demain, nous avérons d’autres soldats, beaucoup plus ! Et nous vengerons vos amis et irons récupérer leurs corps.
Eva : je viendrais durent votre expédition !
Sirdax : inutile de risquer d’autres vies !
Roi : si je puis me permettre, nous pleurerons ces hommes demain, quand nous les aurons vengées ! Maintenant ! Place au mariage !
Sirdax : mais je n’est pas réussis mon expédition !
Roi : non, mais elle le sera demain, place au mariage !

Fin de la 4éme partie
5éme partie : « la vérité »

Roi : non, mais elle le sera demain, place au mariage !

A se moment, Tiphaine prit l’arc dans le dos d’Evangeline, quand cette dernière se retourna pour demander des explications, la suivante braqua un pistolet sur son front.
Sur la piste, une demi-douzaine de trappes s’ouvrirent pour laisser sortir des phourreurs, qui se jetèrent sur Amalia, cette dernière fut rabattue au centre du théâtre (qui été en fait une arène) mais elle ne se rendit compte qu’a ce moment la que les créatures été enchainer. Amalia n’eu pas le temps de profiter de leurs vulnérabilité car 2 soldats se jetèrent sur elle pour lui mettre 2 menottes don la chaine été ficher au sol.

Eva : qu’est que vous faite !!! Qu’est qui vous prend !!!
Roi : nous autres, les tournoiens, nous adorons les combats de gladiateurs et votre amie sera peut-être notre attraction d’aujourd’hui. Cela dépend de votre choix !
Eva : mon choix !?!
Sirdax : bon, autant faire dans les règles de l’art. (Il sortie un écrin, qu’il ouvrit pour dévoiler une alliance) Evangeline, voulez-vous m’épouser ?
Eva : QUOI !
Sirdax : vous avez bien entendu.
Roi (en désignent Amalia) : maintenant, vous avez le choix.
Eva : mais… alors…
Sirdax : alors toutes ces décorations sont en votre honneur. Un voyant xelor m’a dit que vous viendriez, alors, on à tout préparer.

Evangeline n’y croyait pas, depuis le début, tous jouer la comédie ! Elle n’y comprenait plus rien.

Eva : alors… pour Yugo et…
Sirdax : ils ont bien été tué par les Bworks, nous avons attendu qu’il se retrouve au cœur de la mêlée pour partir par la ou nous étions entré et l’avons condamné à coup d’explosifs.
Roi : alors, devons-nous faire lâcher les phourreurs ?
Amalia : bande de sale pervers !
Roi : je compte jusqu’à 3, un… deux…
Eva : c’est bon ! Je… j’accepte !
Sirdax : bien… Tiphaine, amène notre jeune mariée ce changer pour la cérémonie.

De sont arme, la suivante lui fit signe à la cra de se lever et de la suivre, elle jeta un nouveau coup d’œil à Amalia, toujours enchainer au milieu de l’arène, elle paressait toute aussi troubler qu’elle.

Fin de la 5éme partie
6éme partie

Eva et Sirdax été désormer sur la tribune ou le mariage se dérouler, Eva porter une superbe robe de marier qu’elle aurait trouvé magnifique si se n’été pas pour elle. Derrière, une haie d’honneur de soldats, et dans l’arène, Amalia, toujours enchainer, assis en tailleur, impuissante.

Prêtre : Prince Sirdax Valas, treizième du nom, chevalier de l’ordre des dragons d’argent et grand protecteur et héritier de la cité de Trounoé. Souétez-vous prendre pour épouse Evangeline ici présente ?
Sirdax : oui, je le veux !
Amalia : Sale pervers !
Prêtre : bien ! Vous pouvez embrasser la mariée.

Ces mots ne furent qu’un coup de plus sur la fierté d’Eva, mais si elle se debater, les phoureurs seraient lâcher et Amalia n’aurais pas une chance. Aussi, elle devait se laisser faire tant bien que mal. Le prince leva le voile et la regarda dans les yeux, la cra détourna alors le regard pour montrait son dégout d’une façon moins violente, mais bien entendu, le prince n’en avait que faire, il l’a prit par le menton pour la ramener fasse à lui. Elle ferma alors les yeux à l’idée de ce qu’elle allait faire.

BOUM !

La grande porte de la salle vola alors en morceaux pour laisser passer un wagon qui filer à vive allure, il dévala tout le tapie rouge, Sirdax jeta Eva sur le coter avant de faire de même et d’esquiver le wagon, ce dernier continua sa course folle, brisa une rambarde pour continuer dans l’arène, il se heurta à l’un des phoureur et dérailla pour vider son contenue sur le coter. Se contenue été Yugo, Az Ruel et une grosse plie de pépites d’or que l’Enutrof s’empressa de ramacer.
Irriter par cette intervention, Sirdax sortie alors son pistolet pour le braquer sur eux, Eva le fit dévier et la balle se figea dans un mur. Avant que le Prince ou le roi n’est le temps de donner leurs ordres aux soldats de la pièce, un grognement se fit entendre en direction de la porte défoncer. Une grande créature de 2 mètres de haut avait passé la porte, les cheveux rouges dressé sur la tête, une tenus blanc avec une épée rouge, un 3éme œil au milieu du front et une énorme bosse sur la tête.

Roi : qu’es que c’est que ça ! Soldat ! Tuer cette chose !

Sur cet ordre, les soldats braquèrent leurs mousquets sur Tristepin, mais Yugo intervient alors et les balles passèrent dans le portail qu’il créa devant le chevalier posséder. Une fois la salve passée, ce dernier sauta dans la salle pour accomplir sa besogne (taper).

Sirdax : lâcher les phoureurs !

Sur ces mots, les monstrueuses créatures furent lâchées.

Amalia : détacher-moi !!!

Ruel brisa alors les chaines qui tenez Amalia d’un coup de pelle, et, n’aillent nul par ou s’enfuir, fit volte-face pour accueillir comme il se doit les Phoureures. Mais il n’en eu pas le besoin, une détonation se fit entendre et l’une des créatures s’écroula à terre. Sachent qu’un autre avait été assommé par l’arriver du wagon, les autres s’enfuirent pour ne pas connaitre la même sort. Nos compagnons levèrent alors les yeux pour voir que s’été Tiphaine qui avait tiré, Eva été à coter d’elle, et elle avait récupérer son arc (Tiphaine le lui avait rendu).

Tiphaine : monter vite !

Yugo, Amalia et Ruel montèrent alors grâce aux portails de Yugo et retrouvèrent Eva et la servante sur le bort de l’arène.

Tiphaine : je vais vous faire sortir, suivez-moi
Amalia : pourquoi vous nous aider ?
Tiphaine : je suis esclave depuis mon enfance, c’est l’occasion de gagner ma liberté !
Yugo : et Pinpin ?!
Ruel : il a l’aire de très bien se débrouiller !

En effet, il s’amuser bien, tout autour, c’été le Ko le plus complet, entre les nobles les plus lâche et les femmes qui chercher à s’enfuir, et les soldats qui server de poutchigbol au chevalier posséder.

Tiphaine les emmena alors vers une petite porte qui déboucher sur un escalier

Eva : Yugo, comment avez-vous fait pour vous sortir du piège de Sirdax ?
Yugo : pendant la bagarre, Rubilax à profiter d’un moment de douleur (et donc, d’inattention) pour posséder Pinpin, puis, une fois qu’il a finit les Bworks, il a fallut l’orienter pour qu’il envoie le wagon de lequel moi et Ruel nous étions cacher (il se tapota alors le front pour faire référence à la bosse de Pinpin), après, le wagon est passer à travers d’éboulis, puis a redescendu jusqu’au palais, après, quels portails et nous voici dans la salle d’honneur

Ils arrivèrent alors en haut de l’escalier ou se trouver un wagon vide.

Tiphaine : cette ligne de rail nous mènera à la porte principale. Monter !

Pendant que nos héros monter dans le wagon, ils entendirent des cris et des bruits de pas dans les escaliers. nos héros montérent et Tiphaine fit sauter le frein qui retenez le véhicule, mais au moment ou elle voulut monter, une balle ricocha à coter de sa main et la fit lâcher : Sirdax, flancher de 3 gardes été dans la salle.

Sirdax : tu vas payer pour ta trahison !
Tiphaine : c’est toi qui vas payer pour touts tes crimes !

Elle pointa alors son arme sur lui, mais quand elle appuya sur la détente : clic ! Elle avait déchargé son arme sur le phoureur. Sirdax eu un petit sourire avant de la mettre en joue
Au moment ou le coin du mur obstrua leurs vus, nos héros entendirent alors les détonations des mousquets et du pistolet, ainsi que le bruit typique d’un corps qui s’effondre.
Yugo ne pus retenir ses larmes, mais Ruel lui mit la main sur l’épaule :

Tu pleuras plus tard gamin, pour l’instant, vas falloir conduire !

Les rails passer au dessus des toits et s’annoncer peu engagent !

Fin de la 6éme partie
7éme partie

Yugo regarda le circuit qui s’offrais à lui, c’été une montagne russe !

Ruel : accrochez-vous !

Le wagon fit alors partie alors à toute allure sur les rails, nos héros été recrocvié au fond et hurler à s’en arracher les poumons, Eva sepandent, risqua une œil dehors pour voir Tristepin passer à travers la grande porte du palais et continue à taper sur tout ce qui bouge. Elle vit également Sirdax arriver sur le toit du palais à la tête d’une vingtaine de soldats, tous les mirent en joue et ouvrirent le feu, les bales ricochèrent sur la carcasse métallique du véhicule. Mais il fallait plus que ça pour décourager le prince Sirdax et il ordonna aux soldats d’utiliser les canons qui été poster sur le toit.

Eva : attention !
Yugo : pourquoi ?
Canon : BOUM !!!

Le boulet perfora le wagon de par en par, il été passé à 2 centimètres du crane de Ruel. Ils entendirent d’autres tirs, mais qui ne toucher pas, le wagon allait vite, s’éloigner de plus en plus et ces armes n’été pas très précise.

Sirdax : viser les rails !

2 sec plus tard, la ponton sur lequel devez passer le wagon explosa, et allait les précipiter dans le vide.

Amalia : Yugo !
Yugo : tout de suite !

Aussitôt dit, aussitôt fait, le véhicule passa à travers un portail pour atterrir dans la grande rue qui dévaler jusqu’à la grande porte.

Yugo : Eva, fait sauter la porte !

Le jeune cra se mit alors debout, encocha une flèche explosive et visa la porte. Mais les canonnades reprirent et le wagon ne sassait d’être balancer par les souffles des explosions, même la peur de toucher les civiles qui été dans la rue ne dissuader Sirdax de tirer. La flèche d’Eva partie dans le décor et fit exploser le mur d’une maison, celui-ci s’écroula sur Tristepin ! Le iop secoua un peu la tête puis vit le wagon passer, il se lança alors à ça poursuite.

Amalia : Pinpin nous cours après !
Yugo : à trois, baisser la tête !

1… le iop prenez de terrains malgré les canonnades, 2… il se prépara à sauter sur le wagon
3 ! Le chevalier posséder se jeta tête la première sur le wagon et se cogna dessus avec un telle force qu’il projeta le wagon à travers la grande porte, le chevalier fut sonner un moment, puis repris ses ésprits pour voir qu’une douzaine de gardes foncer sur lui, épée à la main (Pinpin eut un petit sourire à l’idée de ce qui aller ce passer)

Pendant se temps, le wagon continuer sa course folle à travers la campagne, Eva, Amalia, Ruel et Yugo toujours hurlent à l’intérieur. Le véhicule continua jusqu’à une foret familière, puis termina sa course contre un arbre, en fasse de l’étant de glace (qui n’été pas encore reformer) ou nos compagnons avait fait la rencontre de Lunagui. Yugo fut projeter contre l’arbre et fut assommer, les autres s’en sortir avec quelque courbatures.

Eva : tout le monde va bien ?
Amalia : Yugo a mal atterrie !
Ruel : et je croie que je me suis casser aux moins 12 cotes !
Eva : bon, maintenant, il nous faut un plan.
Amalia : Pourquoi ?
Eva : Tristepin est toujours là-haut !
Ruel : et alors ? Il avait l’aire de bien se débrouiller ?
Eva : même posséder, il ne peut pas vaincre toute l’armée de Tournoé à lui tout seul !
Ruel : je ne parierais pas là-dessus ! vous l'avez pas vus dégomer les Bworks à la mine !
Amalia : et tu tien vraiment à retomber nez-à-nez avec ton marie princesse ?
Eva : princesse ?
Ruel : tu viens d’épouser un prince.
Eva : je n’est rien épouser du tout !
Amalia (en montrent l’alliance d’Eva) : alors explique-moi ça.

La cra prit alors la bague à son doigt et l’envoya dans l’étang.

Eva : maintenant, on va chercher Pinpin !
Ruel : mais Yugo est toujours dans les nuages !
Amalia : et des qu’il nous verra, ce iop voudra nous tuer !
Eva : on ne va pas le laisser là-bas !
Amalia : Eva, si on y va, soit Sirdax nous remet la main dessus, soit Pinpin nous décolle la tête.
Eva : alors vous voulez le laisser se faire tuer !
Ruel : on n’a pas vraiment le choix ! C’est lui ou lui et nous.

Eva s’éloigna un peu, ils avaient raison, c’été soit Tristepin seul, soit Tristepin et eux, de plus, Yugo été dans les pommes et sans ces portail pour échapper à Sirdax…

Sirdax : Eva ?

Elle se retourna alors pour voir le prince, il tenait Amalia et lui coller son pistolet sur la tempe, Ruel été retenus par les soldats qui le tenaient fermement et l’avais désarmé.

Sirdax : alors ? Ma douce épouse cherche à me fuir ?
Eva : prince, je ferais se que vous voudrez, mais laisser mes compagnons partir sain-et-sauf !
Sirdax : je ne croie pas que tu sois en position de négocier.
Eva : je vous en pris !
Sirdax : tes amis aurons la vie sauve, ne t’inquiet pas pour cela, ce vielle Enutrof sera parfait dans les mines, et votre amie Amalia remplacera largement Tiphaine en attendent que son frère vinent la chercher !
Amalia : NON ! PAS DYALON !
Eva : et pour Tristepin ?
Sirdax : cette bête sauvage est votre ami ? Pour lui, il a fait bien trop de dégâts pour que je le laisse en vie !

Fin de la 7éme partie
8éme partie :

Eva : jure-moi que Tristepin aura la vie sauve !
Sirdax : je ne peux pas ! Il a déjà démonté 3 bataillons de gardes royaux aussi que la moitié de la ville ! Mon père mène la 5éme compagnie contre lui, et je doute fort que votre amis ne survive à un slave de 300 bales ! Maintenant (il abaissa le percuteur de son pistolet) ! C’est à vous de trancher !

Eva ne savait plus quoi faire, on lui laisser le choix entre la peste ou le collera. Mais, même si elle ne pouvait sauvegarder Tristepin, elle pouvait toujours sauver Amalia, Ruel et Yugo. Aussi, elle se soumit et laissa son arc.

Sirdax : bien… mainte…
Tristepin : BOUARRRRRR !!!

Tristepin venait de jahir du couvert des bois pour se jeter sur Sirdax et sa troupe. Son premier geste fut de coller une torniole mémorable au prince (et à Amalia qu’il tenait), le prince tira dans le vide avant de voler sur quelque mètres, lui et Amalia. Puis, le chevalier sauta sur un soldat, qu’il attrapa par la tête (sa main été si grosse que la tête du soldat fesser la taille d’une pomme à son échelle) et l’envoya sur les soldats qui garder Ruel (et Ruel par la même occasion) bilan : 4 assommés. Et il compter continuer sur sa lancer ! Les soldats restent tentèrent d’organiser une slave sur Tristepin, mais quand ils le virent leur foncer dessus, ils tirèrent quelque coups paniquer et imprécis avant de prendre la fuite.

Sirdax : pas bouger !

Tristepin se retourna pour voir que Sirdax c’été remit de son vol planer avec rien de casser (Amalia par contre été dans les pommes). Il braquait toujours sur lui son pistolet, prêt à tirer.

Eva : si tu tire, tu seras le prochain sur la liste !

Le prince regarda alors pour voir qu’Eva avait ramassé son arc et braquet une flèche magique sur lui.

Sirdax : allons… vous n’oseriez pas tirer sur votre marie ?
Eva : vous pariez ?
Sirdax : je sais que vous n’avez encore jamais tué personne, et se n’est pas encore aujourd’hui que vous enfreindrez cette règle.
Eva : si mes amis sont en danger, je pourrais tuer !
Sirdax : nous verrons !

Sur ceux, il appuya sur la détente, « clic », le coup été partie durent son vol planer avec Amalia. Pinpin fit alors un grand sourire avant de se jeter sur lui. Sirdax sortie alors son sabre et se mit en garde.

Sirdax : vient par ici !
Rubilax : avec plaisir !

Quand Tristepin arriva à porter, le sabre du prince fendit l’aire en direction de la gorge, mais il se heurta à la main de Pinpin, il eut un petit rire avant de tordre le sabre comme un trombone.

Sirdax : heu…
Tristepin : hi hi hi : BOUARRRRRRRR !!!

Sur se rugissement, il le saisie par le col avant de l’envoyer aussi sec dans l’étang, et avant qu’il ne touche la surface, Lunagui surgie de l’eau pour le becter en plein vol.

Eva : me voila veuve.
Tristepin : urk ?
Rubilax : tue-la aussi !
Tristepin : grrrr…
Eva : ne t’approche pas !

Elle braqua alors sa flèche sur Pinpin pour tenter de le dissuader, mais il continuer d’avancer un pas lourd et bestiale.

Rubilax : alors blondinette ? On a peur de cette cervelle de Iop de Pinpin ?
Tristepin : moi, pas Pinpin !
Rubilax : la ferme ! Alors blondinette, vas-y ! Tire !

Eva fit deux pas en arrière, puis, choisie la fuite et courue dans les bois, sa flèche toujours encocher.

Rubilax : rattrape-la !
Tristepin : BOUARRRRRRRRRR !!!

Eva courait sans savoir ou aller, elle attendait les pas lourds derrière et quand elle voulut regarder par-dessus son épaule, la main de Pinpin se referma sur sa gorge pour la plaquer contre un arbre.

Rubilax : vas-y ! Zigouille-la !
Tristepin : mais…
Rubilax : mais quoi imbéciles !
Tristepin : veux pas la zigouiller.
Rubilax : je t’est demandé ton avis idiot ! Vas-y ! Frape !
Tristepin : mais je veux pas !
Rubilax : et pourquoi tu veux pas !?
Tristepin : pars que…pars que je la n’aime.
Rubilax : mais elle elle t’aime pas, alors frape cervelle de piou !
Tristepin : je suis pas une cervelle de piou !

Eva décida alors de mettre un terme à tout ça, d’un geste rapide, elle vient appuyer sur l’une des bosses du chevalier, se dernier la lâcha pour porter sa main à sa tête, elle en profita pour sauter sur ces épaule et lui arracher Rubilax du front. Se dernier s’écroula une fois le démon extirper, puis, Eva se dit pour elle-même « il m’aime ? »

Fin

0 0
Score : 391

Partie 1 "Ambrosia l'aubergiste"

Amalia: J'en ai marre ! Ca fait des heures qu'on marche !
Tristepin: Bah, d'après la carte, on va bientôt arriver dans le Royaume... Tiens, c'est bizarre ça.
Yugo: Quoi?
Tristepin: Ca a le même nom qu'Amalia. C'est le Royaume Sheran Sharm.
Amalia: Hein?!
Ruel: Quel idiot !
Amalia: Mais mon père a sûrement envoyé ses chevaliers à notre recherche.
Tristepin: Bah, si ils nous retrouvent, on les éclate !
Evangelyne: Arrête de dire des ioperies. Si ils nous retrouvent, c'est eux qui nous tailleront en pièces si on les attaque. Et il ne faut pas leur faire de mal; ce sont des chevaliers du roi et le roi reste le père d'Amalia.
Yugo: Mais on n'a nulle part où aller.
Evangelyne: Je crois que je sais où on peut aller. J'ai une bonne amie qui vit par ici.

Elle pointa un endroit sur la carte.

Amalia: Ne me dis pas que tu parles d'Ambrosia !
Evangelyne: Si, pourquoi?
Amalia: Son auberge est mal famée et il n'est pas question que j'y mette les pieds !
Evangelyne: Où veux-tu qu'on aille sinon? Et puis elle pourrait peut-être nous ravitailler en nourriture et pourquoi pas nous loger pour la nuit. Tu te plaignais de toujours dormir dehors...

Après quelques instants de réflexion, Amalia finit par se laisser convaincre. Après tout, la mère d'Ambrosia avait travaillé au service du père d'Amalia et c'est comme ça qu'elles avaient fait connaissance.Ils marchèrent quelques heures en essayant d'éviter les grands axes pour ne pas se faire remarquer, le roi n'étant pas du genre à lésiner sur les moyens lorsqu'il recherchait quelqu'un. Ils finirent par arriver devant une charmante petite auberge.

Evangelyne: Ambrosia est la seule personne à posséder une auberge à la frontière du Royaume.
Yugo: Tu n'as pas peur qu'on vous reconnaisse toi et Amalia?
Evangelyne: Il n'y a aucun risque. Tous les clients d'Ambrosia sont généralement ivres et ceux qui sont sobres ne nous remarqueront pas si nous restons discrets.
Ruel: Et ben ça va pas être facile avec Tristepin !
Tristepin: Je te rappelle que je suis juste à côté de toi !

Ils entrèrent dans l'auberge affublée du poétique nom d'"Orchidée noire". Comme l'avait prédit Evangelyne, la plupart des clients étaient saôuls. Ils se dirigèrent vers le comptoir où une pandawa comptait les kamas amassés dans la journée. Elle était assez grande, un peu maigrichonne et portait une orchidée noire derrière l'oreille (d'où le nom de l'auberge).

Evangelyne: Alors Ambrosia, la recolte a été bonne aujourd'hui?
Ambrosia: Oui, oui, ça va... Evangelyne et Amalia?!!
Amalia: En chair et en os !
Ambrosia: Mais vous êtes au courant que le roi vous recherche?
Evangelyne: Oui et c'est pour ça qu'on est là. On cherche à atteindre l'île d'Oma et on doit passer par le Royaume Sheran Sharm et on se demandait si tu pouvais nous aider.
Ambrosia: Oui, bien sûr mais continuons cette conversation ailleurs.

Elle les entraîna dans une petite pièce très bien meublée, réchauffée par un bon feu.

Ambrosia: Je peux vous loger une nuit gratuitement. Après quoi, je vous donnerai des costumes et des provisions. Mais ensuite, vous devrez vous débrouiller seuls
Evangelyne: Tu en fais déjà beaucoup en acceptant de nous cacher chez toi.
Ambrosia: Prenez ces clefs. Elles mènent aux chambres à l'étage pour vous et vos amis.
Amalia: Merci beaucoup Ambrosia.
Ambrosia: Les amis, ça sert à ça.

Fatigués, nos héros partirent se coucher.

Partie 2 "Repérés"

Après avoir passé une confortable nuit dans l'auberge d'Ambrosia, nos héros durent se lever tôt pour ne pas se faire remarquer des autres clients. Ils rejoignirent Ambrosia près du comptoir. La pandawa les attendait, un sac de provisions à la main.

Ambrosia: Bonjour. Bien dormi?
Amalia: Ah ça oui. Il y a même longtemps que je n'ai pas aussi bien dormi !
Ambrosia: Tant mieux. Vous avez encore du chemin à faire. J'ai préparé vos costumes et des provisions.
Yugo: Euh... des costumes?
Ambrosia: Ah oui ! Quelle tête en l'air je fais ! Je reviens.

Elle sortit quelques instants de la pièce puis revint avec de longues capes à capuche et quelques vêtements troués.

Amalia: Mais ce sont des costumes de mendiants !
Ambrosia: Ben oui... Désolée, j'avais rien d'autre.
Amalia: Il n'est pas question que je mette ces horreurs !
Evangelyne: Si tu ne les mets pas, tu seras rapidement repérée. Les chevaliers du roi te ramèneront de force au château et tu ne pourras plus jamais en sortir !
Amalia: Bon d'accord, t'as raison.
Evangelyne: Merci Ambrosia. Je me demande ce qu'on aurait fait sans ton aide.
Ambrosia: De rien. Mais vous feriez bien de partir. Mes clients ne devraient pas tarder à se réveiller et, en vous voyant, ils risquent de se poser des questions.

Ils remercièrent de nombreuses fois la pandawa et se mirent en route en suivant les conseils d'Ambrosia sur la direction à suivre. Ils souhaitaient éviter les zones très fréquentées. Ils avancèrent près d'une heure à travers les rues de la petite ville de Bergerine.Ils marchaient sans s'arrêter lorsqu'Amalia aperçut un magnifique sac dans une boutique.

Evangelyne: Mais Amalia, qu'est-ce que tu fais?!
Amalia (à la vendeuse): Combien coûte ce ravissant petit sac?
La vendeuse: Excellent choix mademoiselle ! Il ... Mais je vous reconnais ! Vous êtes la princesse ! Gardes ! Gardes !

De l'angle de la rue voisine, un chevalier iop entendit les cris de la marchande.

Iop: Que se passe-t-il?
Vendeuse: C'est la princesse !
Iop: Quoi?! Alerte ! La princesse est là !

Le iop se rua aussitôt sur le petit groupe. Alertés par ses cris, d'autres chevaliers arrivèrent à leur tour: un crâ, un second iop et deux osamodas.

Tristepin: Cette fois, c'est pas moi ! J'ai rien fait !

Ruel lança sa pelle sur le iop qui s'approchait d'eux. Il fut assomé sur le coup. Evangelyne se débarrassa de ses camarades à l'aide de flèches glacées.

Yugo: Je crois qu'on a intérêt à courir !

Partie 3 "Capitaine Osgrish"

Nos héros couraient dans tous les sens à travers les rues de la ville, suivis de près par les chevaliers du roi et quelques gardes qui avaient été alertés par leurs camarades alors qu'ils faisaient leur ronde. Après quelques minutes passées à courir comme des dératés, le petit groupe réussit à distancer ses poursuivants.

Yugo: Je crois qu'on les a semés.
Evangelyne: Oui, mais restons sur nos gardes.
Yugo: Mais où est Tristepin?
Amalia: Je sais pas, il était derrière moi quand on courait.
Yugo: Oh non, il est sûrement resté pour se battre !
Ruel: Bah, ça fera pas une grosse perte.
Yugo: On doit retourner le chercher.
Voix: La princesse n'ira nulle part !

Ils se retournèrent tous et aperçurent un immense pandawa en armure. Il tenait une grosse épée à deux mains. On pouvait voir qu'il portait des épaulettes dorées, signes de son haut statut.

Amalia: Osgrish?!
Ruel: C'est qui celui-là ?
Evangelyne: C'est Osgrish, le frère d'Ambrosia, un grand capitaine au service du roi.
Osgrish: Vous allez me suivre jusqu'au château.
Amalia: Pas question !
Osgrish: Dans ce cas, j'espère pour vous que vous savez vous battre.
Ruel: Je pense qu'il s'entendrait bien avec Tristepin.

Osgrish avala quelques gorgées d'alcool de sa gourde puis il se rua d'abord sur Ruel. Le vieil énutrof était lent et évita de peu l'imposante épée du pandawa. Amalia voulut l'aider en bloquant le capitaine avec ses ronces mais celui-ci les découpa d'un seul revers de sa grande épée avant de décocher un puissant coup de pied à Ruel qui partit s'écraser plus loin. Evangelyne tenta alors sa chance et décocha une volée de flèches sur Osgrish mais il les évita sans peine. Il allait continuer sa course vers Amalia, quand Yugo l'arrêta en lui donnant un grand coup de pied au ventre en sortant brusquement d'un portail.

Osgrish: Ca, tu vas me le payer !

Fou de rage, il attrapa Yugo et le jeta au sol. Puis il sortit une petite fiole qu'il avala cul sec.

Osgrish: Celui-là, tu vas le sentir passer. Souffle alcoolisé !

Osgrish allait carboniser Yugo en lui crachant ses flammes à la figure quand soudain, Tristepin sauta sur le pandawa, lui faisant manquer se cible. Cependant, le coup précédent l'avait rudement atteint et il sombrait peu à peu dans l'inconscience. Il aperçut Tristepin se battre contre le capitaine; il entrevit aussi Amalia et Evangelyne se débattre face aux chevaliers qui venaient d'arriver. Ils avaient dû suivre Tristepin. Il eut juste le temps de voir Ruel qui se relevait avec difficulté avant de perdre connaissance.

Partie 4 "Dans le palais de Sheram Sharm"

Le jeune éliatrope eut le plus grand mal à ouvrir les yeux. Il avait une migraine affreuse. Il constata qu'il était dans une petite chambre. Il aperçut ses amis autour du lit dans lequel il était allongé. Parmi eux se trouvait une jeune femme; on aurait dit une servante à en juger par ses habits. Il se demandait où il était.

Tristepin: Je crois qu'il a fini de dormir.
Servante: Je vais tout de suite prévenir le roi que votre ami est réveillé.

Elle sortit de la pièce laissant Yugo seul avec ses amis.

Yugo: Ah, ma tête. On est où?
Ruel: Au palais de Sheram Sharm.
Yugo: Quoi? Mais qu'est-ce qui s'est passé?
Ruel: Après que tu l'aies frappé, Osgrish s'est un peu emporté et si Tristepin n'était pas arrivé, tu serais probablement mort. Après, les chevaliers du roi et quelques gardes sont arrivés. Ils étaient trop nombreux et nous avons dû nous rendre. On nous a ensuite emmenés au château.
Tristepin: Amalia et Evangelyne sont avec le roi. Dès qu'on est arrivé, elles ont dû suivre Osgrimachin.

Yugo s'aperçut en effet que les filles n'étaient pas là. A ce moment, la servante revint dans la pièce.

Servante: Le roi vous attend dans la salle du trône.

Les amis de Yugo l'aidèrent à se relever puis suivirent la jeune femme jusque dans la salle royale où se trouvait déjà Amalia avec Evangelyne à ses côtés. Le roi était assis sur son trône. A côté de lui se tenait Agenor, son conseiller personnel, et trois capitaines dont Osgrish.

Roi: Salut à vous braves aventuriers. Tout d'abord, je tiens à m'excuser du comportement de mes chevaliers. Pour me faire pardonner, je vous autorise à rester au palais tout le temps qu'il vous plaira avant de repartir. Cependant, ma fille et sa servante ne vous suivront pas dans votre quête...

Tandis que le roi parlait, Agenor ne quittait pas Yugo des yeux. Celui-ci l'avait bien remarqué, ce qui le mettait très mal à l'aise.
Amalia n'en pouvait plus d'écouter le discours de son père.

Amalia: Pourquoi n'aurais-je pas le droit de suivre mes amis et de voyager vers l'île d'Oma?!
Roi: Amalia, nous avons d'autres problèmes à régler que tes petites envies de voyage. Ton frère ainsi que bon nombre de citoyens ont disparu.
Amalia: Quoi? Dyalon...
Roi (mal à l'aise): Heu, nous parlerons de ça plus tard. Pour l'instant, place au banquet.
Ruel (à Tristepin et Yugo): Sympa la famille ! On se demande de qui tient Amalia.
Tristepin: Banquet? Enfin un mot qui me plaît !

Nos héros dînèrent à une grande table au côté du roi, de son conseiller qui continuait à fixer Yugo, des capitaines et de quelques nobles. Yugo et Tristepin étaient ravis de voir autant de plats sur la table. De son côté, Amalia ne prononçait pas un mot. Le repas se passa dans un silence morne, enfin sans compter les bruits que faisaient Tristepin et Yugo en dévorant tout ce qui passait à leur portée. Une fois le repas fini, des servantes emmenèrent le petit groupe à leurs chambres, obligeant Evangelyne à laisser Amalia qui devait discuter avec son père.

Partie 5 "Etrange disparition"

Yugo fut emmené à sa chambre par la même servante qu'il avait vue à son réveil. Elle le guida à travers les différentes pièces du palais. Elles étaient toutes magnifiquement meublées et, dans chacune d'elles, il y avait beaucoup d'objets précieux. Après quelques minutes, il arriva devant la porte de sa chambre.

Servante: C'est ici que se trouve votre chambre. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'appeler.
Yugo: Merci.

La servante s'éloigna. Il allait ouvrir la porte quand une main se referma sur son épaule. Il sursauta et se retourna. C'était Agénor.

Agénor: Oh, inutile de sursauter petit. Ce n'est pas comme si je te voulais du mal.
Yugo: Euh, pardon, je ne vous avais pas vu.

Il est vrai qu'Agénor avait de quoi faire peur. C'était un très vieil osamodas. Il avait de nombreuses cicatrices qu'il avait reçues lorsqu'il servait le roi pendant la guerre.

Agénor: D'après le capitaine Osgrish, tu as d'étranges pouvoirs. Dis-moi, d'où te vient ce don?
Yugo: Je ne sais pas.
Agénor: Pourquoi voulez-vous aller sur l'île d'Oma toi et tes amis?
Yugo: Pour retrouver mes parents. Mais pourquoi toutes ces questions?
Agénor: Oh pour rien.Je suis juste un peu curieux. Bon, il se fait tard, je dois vous laisser. Alors bonsoir.

Et le conseiller du roi s'éloigna rapidement, laissant Yugo seul et très étonné par sa réaction.
Pendant ce temps, dans la grande salle du trône, Amalia avait une discussion avec son père.

Roi: Ces derniers temps, de plus en plus de personnes disparaissent mystérieusement, principalement des capitaines, hommes politiques ou soldats. Ton frère, accompagné du capitaine Falk et de quelques chevaliers, a mené l'enquête dans tout le royaume, mais alors qu'ils approchaient de la frontière ouest, ils ont tous disparu. On n'a retrouvé que les cadavres de quelques chevaliers.
Amalia: Quoi? Mais c'est horrible ! Vous n'avez pas envoyé d'hommes à leur recherche?
Roi: Bien sûr que si, mais personne n'arrive à les retrouver. Ca fait maintenant deux semaines qu'ils ont disparu. Toi, tu t'enfuis on ne sait où et ton frère disparaît. Mais qu'est-ce qui se passe à la fin?!
Amalia: Je ne me suis pas enfuie, c'est le dieu Salida lui-même qui m'a...
Roi: Le dieu Salida ! Mais bien sûr !...
Amalia: Tu dis ça juste parce que tu ne t'es jamais remis de la mort de maman !
Roi: Tout ceci n'a rien à voir avec ta mère, alors ne change pas de sujet !
Amalia: Si, et tu le sais très bien, c'est juste que tu ne veux pas l'avouer.

La jeune sadida partit en pleurant dans sa chambre.

Roi: Oh mon amour, si tu savais comme tu me manques et comme j'aimerais que tu sois là.

Le roi éclata en sanglots avant de partir se coucher.
Les pleurs d'Amalia avaient réveillé Evangelyne qui avait du mal à trouver le sommeil.

Evangelyne: Amalia, qu'est-ce qui ne va pas?
Amalia: Je n'ai pas envie de rester au château. Je veux accompagner Yugo, Tristepin et Ruel à Oma. Et en plus, mon frère a disparu.
Evangelyne: Allons, ne t'en fais pas. On finira bien par retrouver Dyalon. En ce qui concerne les garçons, ton père a dit qu'ils pouvaient rester autant de temps qi'ils le souhaitaient, alors on trouvera bien une solution d'ici leur départ.

La crâ serra sa protégée dans ses bras. Puis, rassurée, Amalia partit se coucher, laissant place au silence de la nuit.

Partie 6 "Disparitions en chaînes".

Après avoir passé une agréable nuit au palais de Sheram Sharm, nos héros durent se lever. Yugo fut le premier réveillé. Il mit du temps à convaincre Tristepin de se lever à son tour pour l'accompagner à la salle d'armes. Ruel, lui, avait déjà prévu ce qu'il ferait de sa journée, c'est à dire manger, dormir et peut-être arnaquer un ou deux gardes. Amalia et Evangelyne quant à elles n'avaient pas le droit de sortir. Dans le palais, tout était calme car il n'y avait presque personne. Le roi avait dû partir pour une affaire urgente tandis que les capitaines poursuivaient les recherches pour retrouver Dyalon et ses hommes. Tout allait bien quand un crâ les interpela. C'était Drish, le général le plus haut gradé du royaume.

Drish: Où est le roi? Je dois lui parler.
Amalia: Il n'est pas là. Vous avez du nouveau en ce qui concerne les recherches?
Drish: Oui, mais malheureusement ce ne sont pas de bonnes nouvelles.
Evangelyne: Pourquoi?
Drish: La soeur du capitaine Osgrish a disparu.
Amalia: Quoi ! Ambrosia?!
Drish: Oui.

Tandis que les filles apprenaient la mauvaise nouvelle, Trsitepin et Yugo revenaient de la salle d'armes. Le iop avait battu tous les soldats qui s'entraînaient là-bas. Yugo voulut aller voir Ruel car Az était resté avec lui. Il frappa à sa porte, mais personne ne répondit. Alors, il l'ouvrit et entra. Personne. Ruel et Az n'étaient plus là. Il partit en courant prévenir les autres.

Yugo: Tristepin ! Ruel et Az ont disparu !
Tristepin: Quoi? Mais qu'est-ce que tu racontes?
Yugo: Suis-moi, il faut prévenir les filles.
Tristepin: Hein? Mais Yugo...

Le petit éliotrope tira le iop jusqu'à la salle du trône où se trouvaient les filles en compagnie de Drish.

Yugo: Ruel et Az ont disparu !
Evangelyne: Quoi? Eux aussi?
yugo: Comment ça, eux aussi?
Amalia: On nous a informé qu'Ambrosia aussi avait disparu.
Tristepin: Bah, on s'affole peut-être pour rien. Ruel est surement juste parti se promener.
yugo: T'as raison, on n'a qu'à partir à leur recherche.
Trsitepin: Moi, je vais chercher aux cuisines !

Chacun partit de son côté, laissant Drish seul dans la grande salle. Ils cherchèrent pendant tout le reste de la journée, fouillant le moindre recoin. Ils se retrouvèrent tous dans la salle du trône dans la soirée.

Tristepin: Rien trouvé.
Yugo: Pareil.
Evangelyne: Même chose.
Amalia: Pourquoi tant d'histoires pour un vieil énutrof crasseux? Il est peut-être juste parti se promener.
Evangelyne: C'est quand même Ruel. Et il a pu lui arriver quelque chose de grave !
Yugo: Bon, il se fait tard. On continuera nos recherches demain.
Tristepin: T'as raison. Moi, je vais prendre mon repas du soir.
Evangelyne: On mènera notre enquête demain.
Yugo: D'accord. Espérons qu'il ne leur est rien arrivé.

Partie 7 "Tentative d'enlèvement"

Yugo n'arrivait pas à trouver le sommeil. Il s'inquiétait pour Ruel et Az. Cette disparition lui avait non seulement gaché sa première journée au palais mais aussi sa nuit. Il décida de sortir de sa chambre pour prendre l'air. Alors qu'il se promenait dans les couloirs, il se heurta à un homme encapuchonné. La capuche de celui-ci tomba. C'était Agénor.

Yugo: Agenor? Mais qu'est-ce que vous faites ici en pleine nuit?
Agénor: Moi? Euh... tu ne devrais pas être couché?
Yugo: Je n'arrive pas à dormir. Pourquoi portez-vous une capuche à l'intérieur du palais?
Agénor: Tu devrais vraiment être couché à une heure aussi tardive. Dépêche-toi de retourner dans ta chambre.Moi, je dois... euh... enfin, j'ai des affaires urgentes à régler.

Et le conseiller du roi s'éloigna, laissant Yugo perplexe. Le petit éliotrope retourna se coucher, se posant bien des questions sur la présence d'Agénor dans les couloirs à cette heure et surtout vêtu de cette tenue. Il finit par s'endormir, mais ce n'est pas pour autant qu'il passa une bonne nuit, entre son inquiétude pour Az et ses interrogations sur Agénor. Au petit matin Yugo déjeuna rapidement avec ses amis et leur fit part de son étrange rencontre de la nuit. Ils décidèrent d'aller interroger Drish pour se tenir au courant des recherches. Ils le trouvèrent dans la salle du trône. Il attendait sûrement le roi qui était rentré la veille au soir épuisé.

Amalia: Bonjour Drish. Où en êtes-vous dans vos recherches?
Drish: Rien depuis hier. Arrêtez de mener vos petites recherches personnelles et laissez faire les personnes compétentes.

Le petit groupe quitta la pièce.

Amalia: Les capitaines sont tous les mêmes.
Tristepin: C'est à dire?
Amalia: Ils veulent tous retrouver Dyalon et les autres pour faire parler d'eux.
yugo: Non. Osgrish veut surtout retrouver sa soeur.
Amalia: Oui, bon, Osgrish fait exception. Je reviens, je vais voir mon père. Il n'est sûrement pas au courant de ces dernières disparitions.

La princesse emprunta les escaliers qui menaient à la chambre des appartements du roi. Yugo, Evangelyne et Tristepin la perdirent de vue quelques secondes puis l'entendirent crier. Ils montèrent les marches en courant et se retrouvèrent nez à nez avec cinq hommes tout de noir vêtus, portant des capuches rabattues sur leur visage. Trois d'entre eux se jetèrent sur les adolescents tandis que les autres emportaient Amalia avec eux. Evangelyne et Tristepin se débarrassèrent facilement de leurs agresseurs mais ceux qui portaient la princesse réussirent à prendre la fuite.

Yugo: Regardez, ils s'enfuient !
Evangelyne: Ils se dirigent vers le donjon !

Ils rattrapèrent rapidement les hommes en noir, ralentis par Amalia qui se débattait de toutes ses forces. Evangelyne était folle de rage qu'on ait osé toucher à sa protégée. Elle se débarrassa d'eux avec une froide efficacité.

Yugo: Ca va Amalia?
Amalia: Oui. Ces types sont tarés !
Evangelyne: Ils ont sûrement quelque chose à voir avec les récentes disparitions.
Yugo: Ces hommes étaient encapuchonnés tout comme Agénor cette nuit. Je suis sûr qu'il a un rapport avec eux !
Evangelyne: Ils se dirigeaient vers le donjon. C'est sans doute là qu'ils cachent les disparus.
Tristepin: On va les libérer? parce que là je comprends plus rien.

Partie 8 "Au coeur du donjon"

Le petit groupe entra dans le donjon. Il faisait sombre et seules les torches accrochées aux murs les éclairaient.

Evangelyne: Voilà pourquoi personne ne retrouvait les disparus. Parce que personne n'avait pensé à regarder dans le palais lui-même. Seul un traître aurait pu le faire.
yugo: Qui aurait pu soupçonner qu'Agénor en ait été un?
Amalia: Ce que cet endroit peut être sinistre !
Evangelyne: Soyons vigilents. Je doute que les hommes que nous avons rencontrés tout à l'heure soient seuls.

Ils continuèrent à marcher jusqu'à ce qu'ils arrivent à un croisement. D'un côté, une porte et de l'autre, des escaliers qui montaient.

Trsitepin: Et on va où maintenant?
Amalia: Qu'est-ce que j'en sais? Je connais pas le donjon par coeur...

A ce moment-là, un homme encapuchonné qui venait de descendre les escaliers se retrouva nez à nez avec eux.

Homme: Mais qu'est-ce que...Ah !

Boum ! Tristepin avait eu le réflexe de lui donner un grand coup de poing.L'homme s'était écroulé par terre à moitié assomé.

Amalia: Joli réflexe !
Yugo: On n'a qu'à lui demander où sont les prisonniers.
Homme: Pourquoi je vous le dirais?
Tristepin: Parce que sinon tu vas te prendre mon poing !
Homme: C'est bon, c'est bon, calmez-vous ! J'vais vous le dire ! Ils sont en haut.
Yugo: Et la porte là?
Homme:Quoi, la porte?

Tristepin leva de nouveau le poing d'un air menaçant.

Homme: Elle mène au repère du boss, mais pitié, ne frappez plus !
Tristepin: Je vais libérer les prisonniers !
Evangelyne: Mais attends...

Le iop avait déjà grimpé les escaliers en trombe.

Evangelyne: Quelle cervelle de iop !
Amalia: Ce qu'il est pénible quand il fait ça. Bon, on va se charger d'Agénor.
Yugo: Et Pinpin?
Amalia: Je suis sûre qu'il arrivera très bien à délivrer les prisonniers tout seul.

Ils ouvrirent la porte. Elle menait sur un long couloir qu'ils suivirent. L'homme encapuchonné se dit qu'il allait pouvoir donner l'alerte quand des ronces sortirent du sol et le ligotèrent. Yugo et les deux filles arrivèrent face à une grosse porte au bout du couloir. Ils l'ouvrirent et se retrouvèrent face à une vingtaine d'hommes encapuchonnés. Parmi eux se trouvait une personne qu'ils n'auraient jamais soupçonnée.

Yugo: Drish?!
Drish: Vous?! Je savais bien que vous n'amèneriez que des ennuis.
Amalia: Drish? Mais pourquoi?
Drish: Quelle question stupide ! Mais pour la place de roi bien sûr ! Et maintenant que je me suis occupé de toutes les personnes qui pouvaient m"empêcher d'arriver à mes fins, je serai bientôt le nouveau roi !
Evangelyne: Un coup d'état !
Yugo: Vous ne vous en tirerez pas comme ça !

Partie 9 "L'oeuvre du traître"

Yugo, Amalia et Evangelyne étaient encerclés et leurs ennemis étaient bien plus nombreux qu'eux.

Amalia: Ils sont en surnombre. Comment on va faire?
Yugo: Je m'occupe de Drish.
Evangelyne: Ok, on se charge des autres.

Yugo se téléporta à proximité du crâ à l'aide d'un portail tendit que les fille attaquèrent ses accolyte à la grande surprise de ceux-ci.

Drish: Tu penses pouvoir me battre avorton?

Le jeune éliatrope ne répondit rien et sortit d'un nouveau portail juste devant son adversaire et essaya de lui donner un coup de pied au visage. Drish l'évita au dernier moment, l'attrapa par le col et le jeta violemment au sol. Le pauvre Yugo ne pouvait plus bouger. Le capitaine pris son arc et le pointa sur lui.

Evangelyne: Non!

La crâ voulut aider Yugo mais un des hommes encapuchonnés surgit de derrière elle et lui mit son couteau sous la gorge.

Homme: Toi tu bouges pas!
Amalia: Lâchez-les!
Drish: J'épargnerai les pitoyables vies de tes amis à condition que tu te rendes. A moins que tu ne veuilles qu'ils meurent sous tes yeux avant que je ne te tue moi-même.

La sadida n'eut d'autre choix que de se rendre.

Drish: Et si nous allions rendre une petite visite à votre père. Il y a déjà trop longtemps que j'attends de prendre sa place!
Amalia: Vous êtes un monstre!
Drish: Peut -être mais bientôt je serai l'homme le plus puissant du royaume et même bientôt du monde!

Le crâ, ses hommes (du moins ceux qui avaient échappé à la tornade de tirs et de ronces d'Amalia et d'Evangelyne), ses prisonniers et d'autres de ses acolytes qui venaient d'arriver allèrent à la grande salle.

Roi (surpris): Tiens Drish, je voulais justement vous parler à propos de... mais que faites-vous avec ma fille et ses amis? Et pourquoi vos hommes sont-ils habillés de la sorte?
Drish: Sire, je viens prendre votre place. Soldats, fermez les porte!

Les hommes encapuchonnés s'exécutèrent. Les gardes qui étaient dans la pièce voulurent attaquer Drish mais même si ils faisaient partie de la garde d'élite du roi, les hommes de Drish étaient bien trop nombreux et ils furent rapidement mis hors combat.

Roi: Drish comment pouvez-vous faire ça?!
Drish: Pourquoi est-ce que je resterais simple capitaine alors que je pourrais devenir roi?! Désormais plus rien ne peut m'empêcher de ...

Il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'une des trois grandes portes de la salle du trône vola an éclats.

Tristepin: Si tu penses t'en tirer comme ça, tu te trompes lourdement !

Partie 10"Délivrance"

Dyalon se souvenait parfaitement du moment où lui et ses hommes avaient été capturés. On avait attaqué leur campement au beau milieu de la nuit. Plusieurs hommes avaient déjà été poignardés dans leur sommeil avant que Falk et quelques chevaliers ne donnent l'alerte. Ils s'étaient battus longtemps et vaillamment mais leurs ennemis étaient beaucoup plus nombreux et ils durent se rendre. Maintenant le prince avait honte de la situation dans laquelle il se trouvait. Ses pensées partirent d'un seul coup en laissant place à l'étonnement de voir un des gardes de sa cellule s'écraser par terre. Puis apparut un iop.

Tristepin: Prince Dyalon?
Dyalon: Oui mais... qui êtes-vous?
Tristepin: Un ami de votre soeur. C'était plus facile que je ne le pensais en fait.
Dyalon: C'est normal, il n'y a plus grand monde. Les gardes se sont rassemblés pour aller dans la salle du trône.
Tristepin: La salle du trône? Pour quoi faire?
Dyalon: Drish veut prendre la place de mon père.
Tristepin: Drish? J'ai dû manquer un chapitre moi. De toute façon, mes amis s'en sont chargés.
Dyalon: Ca m'étonnerait. Drish est très puissant et ses hommes très nombreux.
Tristepin: OK, libérez les prisonniers, moi je file à la salle du trône voir si je peux être utile.

Le iop partit en courant, laissant le prince seul avec une vingtaine de celleules à ouvrir. Lorsqu'il arriva au couloir qui menait à la salle, il le trouva rempli de gardes qui s'activaient à trouver un moyen d'enfoncer la grande porte. A leur tête se trouvait Osgrish qui hurlait sur ses hommes qui n'arrivaient pas à la faire céder.

Tristepin: Mais qu'est-ce qui se passe ici?
Osgrish: Drish et ses hommes se sont enfermés à l'intérieur. Ils ont capturé le roi, la princesse et vos amis.

Tristepin: Quoi? Ils sont à l'intérieur !

Sans réfléchir, le iop avança vers la porte et frappa le sol de toutes ses forces, ce qui créa une fissure. Celle-ci se dirigea vers la cible du iop, la faisant voler en éclats.

Drish: Désormais, plus rien ne peut m'empêcher de...
Tristepin: Si tu penses t'en tirer comme ça, tu te trompes lourdement !
Osgrish: J'y crois pas. Il a réussi ! Sus à ces traîtres !

Toute la garde se précipita sur les accolytes du crâ. Yugo, Evangelyne et Amalia aidèrent alors les gardes et les chevaliers à se débarrasser de leur ennemis. Même le roi participa à la bataille et malgré son âge, il faisait des ravages. En voyant Tristepin lui foncer dessus, Drish lui lança une volée de flèches, mais le iop les évita toutes sauf une qui se planta dans son épaule. Il ne broncha pas, ignorant la douleur. Il continua sa course et d'un coup de Rubilax, il fit dévier l'arc de son adverasire. Puis, d'un coup de coude dans le visage, il l'envoya à terre.

Tristepin: Tu as perdu et j'ai gagné !
Drish: C'est ce que tu crois !

Le crâ dirigea son arc vers Yugo et tira... Mais, comme surgi de nulle part, Agénor plongea devant Yugo et se prit de plein fouet le projectile à sa place.

Drish: Quoi? Mais qu'est-ce que...

Trsitepin l'assoma d'un grand coup de poing.

Yugo: Agénor... Mais pourquoi?
Agénor: Ecoute Yugo, je...j'ai connu ton père... Etant jeune je... j'étais aventurier. C'est comme ça que je l'ais connu t... Yugo prends...prends ça...

Il lui tendit une chaîne en or au bout de laquelle se trouvait un énorme croc enroulé dans des sortes d'écailles. A peine, l'éliotrope eut-il pris le bijou dans sa main que le vieux conseiller rendit son dernier soupir. Yugo le serra en pleurant dans ses bras. La bataille arriva à sa fin avec l'arrivée de Dyalon, Ruel, Ambrosia et tous les chevaliers qui vinrent prêter main forte aux soldats d'Osgrish.

Partie 11

Cela faisait maintenant trois jours depuis la tentative de coup d'état de Drish. Yugo se posait encore plus de questions sur ses parents et notamment sur le collier qu'Agénor lui avait donné. Il était persuadé que celui-ci avait un rapport avec eux. De leur côté, Amalia et Evangelyne avaient prévu de passer la journée à essayer des robes. En effet, la jeune sadida avait fini par convaincre sa servante de se préparer en vue de la fête que le roi avait organisée pour le soir. Il voulait fêter le retour de son fils et des autres disparus. Tristepin lui ne s'en préoccupait pas. Il s'était rapidement remis de sa blessure à l'épaule; il ne portait plus qu'un simple bandage et, comme à son habitude, il s'entraînait à la salle d'armes. Beaucoup de personnes le considéraient comme un héros depuis son intervention décisive dans la salle du trône. Ce n'était pas pour lui déplaire. Ruel, lui, faisait ce qu'il savait le mieux faire, c'est à dire rien. Il passait son temps à dormir.
C'était le dernier jour que les garçons passaient au palais car si ils restaient plus longtemps, ils allaient tomber en plein hiver lorsqu'ils traverseraient les montagnes de Karados, ce qui risquait d'être très dangereux. Ceci préoccupait de plus en plus les filles qui ne pourraient pas les accompagner. Amalia et Evangelyne essayaient des robes dans la chambre de la princesse.

Amalia: Je n'ais aucune envie de rester au palais!
Evangelyne: Oui, mais ton père ne voudra jamais qu'on les accompagne. Moi aussi ils me manqueront. Yugo, Ruel... et Tristepin.

La sadida eut un petit rire.

Evangelyne: Quoi?
Amalia: Tu as rougi en disant son nom !
Evangelyne: Quoi?!
Amalia: Oh, c'est bon, tu peux tout me dire.
Evangelyne: Désolée, je ne vois pas de quoi tu veux parler... Changeons de conversation s'il te plaît.
Amalia (tout bas): Toi, tu es amoureuse.

Maintenant que les garçons allaient partir, Evangelyne commençait à se poser des questions à propos de ses sentiments envers Tristepin. Mais elle chassa vite cette pensée de son esprit. Le soir ne tarda pas à venir. Nos héros étaient sensés se retrouver devant l'entrée du palais. Yugo y attendait déjà ses amis.

Partie 12 "Le bal"

Yugo n'attendit pas longtemps avant de voir Tristepin arriver au palais. Ils furent bientôt rejoints par Ruel qui avait dû quitter sa chambre avec regret. Les deux filles mirent beaucoup plus de temps à arriver au grand dam des garçons qui se demandaient ce qu'elles pouvaient bien fabriquer. Enfin, après un temps qui leur parut durer une éternité, elles finirent par arriver. La première fut Evangelyne dans une robe magnifique.

Tristepin: Waou ! Eva, tu es ...
Yugo: Magnifique ! Ca valait le coup d'attendre.
Evangelyne (gênée): Merci.

Amalia arriva à sa suite dans une tenue tout aussi resplendissante.

Amalia: Et moi, comment me trouvez-vous?
Yugo: Superbe !
Ruel: Bon, c'est pas tout, mais je commence à avoir froid. Si on entrait?

Nos héros ne protestèrent pas et entrèrent dans le palais. La fête se déroulait dans la salle du trône. Il y avait beaucoup de monde. Ils croisèrent Ambrosia, Osgrish, de nombreux capitaines et chevaliers, mais aussi beaucoup de gens du peuple. Le petit groupe discuta un moment avec de vieilles connaissances d'Amalia puis le roi prit la parole. Toutes les personnes présentes dans la salle se turent pour le laisser parler.

Roi: Votre attention s'il vous plaît. Nous sommes réunis aujourd'hui pour fêter la victoire face à Drish et ses hommes qui ont tenté de s'emparer du pouvoir. Mais cette victoire n'aurait pu être possible sans l'aide de ma fille et de ses amis et notamment du chevalier Tristepin Percedal qui a libéré les prisonniers et permis à la garde d'arriver à temps. Malheureusement, ça ne s'est pas fait sans sacrifice. Je pense notamment à Agénor mon conseiller qui aura eu une mort honorable et digne. Mais aujourd'hui est un jour de fête, alors bonne soirée et que les réjouissances commencent !

Des musiciens se mirent alors à jouer. Certaines personnes dansaient, d'autres discutaient ou certaines comme Tristepin et Yugo allaient au buffet. La princesse et sa suivante étaient en grande conversation. Ruel, lui, tentait de draguer une charmante énutrofe, ce qui faisait beaucoup rire ses camarades.

Amalia: T'as qu'à inviter Tristepin à danser.
Evangelyne: Quoi? Ca va pas !
Amalia: Après, on ne les reverra plus, alors c'est le moment ou jamais.

La jeune sadida s'éloigna pour aller rejoindre son frère. Eva hésita un instant puis se dirigea vers le iop.

Evangelyne: Tristepin tu danses?
Tristepin: Moi? Euh oui, bien sûr.

Amalia obsevait la scène de loin et elle ne pouvait s'empêcher de rire en la voyant danser un slow avec un Tristepin rouge pivoine. La sadida ne fit que rire de plus belle en voyant Ruel danser avec l'énutrofe avec qui il discutait un peu plus tôt. Yugo lui réussi à dévorer plus de la moitié du buffet à lui tout seul. La fête se passa normalement, dans la joie et la bonne humeur et chacun regagna sa chambre heureux de la soirée qu'il avait passé. Tristepin se rendit compte qu'il n'aurait jamait l'occasion d'avouer à Evangelyne ce qu'il pensait d'elle.

Partie 13 "Le départ"

Le matin se leva, annonçant le départ des garçons. Nos héros durent se lever tôt pour prendre la route. Amalia et Evangelyne aussi s'étaient réveillées de bonne heure pour leur faire leurs adieux. La princesse sadida aurait tout donné pour partir avec eux. De son côté, Eva s'interrogeait toujours à propos de ce que lui avait dit Amalia: elle avait peut-être des sentiments pour Tristepin. Le iop en question hésitait lui aussi à lui avouer ce qu'il avait sur le coeur. Il ne savait pas quoi lui dire. Il finit par se décider et marcha d'un pas décidé vers la crâ mais il s'arrêta en chemin. Une fois de plus il ne savait pas comment lui dire. Au final, c'est elle qui vint vers lui.

Evangelyne: Euh Tristepin, je peux te parler?
Trsitepin: Oui bien sûr.
Evangelyne: Vous allez bientôt partir et je n'ai jamais eu le temps de te parler de quelque chose.
Tristepin: Ben en fait moi aussi je dois t'avouer quelque chose. Je... enfin... c'est que... je crois que...
Evangelyne: Je t'aime.
Tristepin: Oui ! C'est ça ! Je ... quoi?!
Evangelyne: Je t'aime.

Sur ce, elle embrassa le iop. Il était rouge pivoine.

Tritepin: Waou ! Je ... moi aussi !

Et il l'embrassa à son tour.
Loin de toute cette belle love story, Ruel prenait tous les objets précieux qu'il trouvait pour les fourrer dans son sac. Yugo, lui, savait que les filles lui manqueraient mais il ne pouvait s'empêcher de penser à Agénor. Il connaissait ses parents, donc il avait été à Oma. Ce qui voulait dire que lui aussi pouvait s'y rendre. Quand vint le moment du départ, le petit groupe et le roi se rassemblèrent devant le palais.

Roi: C'est le moment des adieux. Vous me manquerez, vous avez été si braves. Bonne route et bonne chance. Et surtout, veillez à ce qu'il n'arrive rien à ma fille.
Amalia: Quoi?!
Roi: J'ai bien réfléchi et tu avais raison. Je ne voulais pas te laisser partir à l'aventure car j'avais peur qu'il t'arrive la même chose qu'à ta mère. Mais j'ai fini par ouvrir les yeux et je pense que tu seras plus heureuse en accompagnant tes amis. J'ai confiance en eux et je veux te voir heureuse.

Tous s'écrièrent de joie. Amalia sauta au cou de son père et Evangelyne en profita pour embrasser de nouveau Tristepin, sous les yeux ébahis de ses amis qui n'étaient pas au courant. Ils firent tous leurs adieux au roi et se mirent joyeusement en route.

Yugo: En route pour l'île d'Oma. Il nous reste encore une longue route et vous deux, les cachotiers, va falloir nous expliquer des choses !
FIN

0 0
Score : 414

Je te met ma fic au complet ^^

P1 : Un dragodinde pour la princesse.
amalia : Un Bworn !
ruel : derrière toi PinPin!
tristepin : WAAAAA !!!

* Quelque heures avant *

éva : allez, Amalia, si on ne se dépèche pas, on n'arrivera pas au village avant la nuit.
amalia : Hein, mais on va pas ENCORE dormir à la belle étoile, j'ai mal au pied, MOI!!
tlm : ... ... ... ...
*silence de mort où tout le monde regarde amalia*
amalia : mais quoi ??
ruel : je te signale que c'est à cause de toi qu'on rallentit le pas.
eva : ruel! dit lui plus gentiment franchement!
amalia : que ... je NE BOUGE PAS d'ici avant d'avoir un dragodinde !!
tout le monde ou tlm : HEIN ???????
eva : rien à faire, elle ne bougera pas !
yugo : j'ai vu un campement pas loin on a qu'à leurs en demander un ,viens PinPin à deux c'est toujours mieux

sur ces mots nos amis partir avec sur PinPin un petit sourire malicieux ...

ruel : et bien voila, on va monter un campement là-bas en attendant, la "princesse" voudra bien bouger, non ?
amalia : pffff !!!!

Mécontente Amalia se leva et partit en directon de la clairière pas loin de là .

P2 : Petite blague à l'intention de Ruel.

yugo : sa vous genes pas ?
??? : non non
yugo : on prend celui-là
??? : 500 kamas
PinPin : tenez !

nos amis retourne au camp et papote un peu sur la route

yugo : mais d'où tu sort 500 kamas ??? (O_o)
PinPin : tu demanderas à Ruel ...
yugo : la tête qu'il doit avoir ...
en effet Tristepin avait "emprunter" la bourse "bien cacher" de Ruel

pendant ce temps :

ruel : HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!
eva : tiens il vient de s'en apercevoir !
amalia : hahaha !!!
ruel : où ? où est-elle ?
eva : pas ici
ruel : qui ? QUI la prit ?
eva : PinPin !Il en avait besoin pour le dragodinde d'amalia !
amalia : euh ... on te rembourseras *grand sourire* Non mais franchement tu voulais faire payer une princesse ?!
ruel : hummm... avec les interet sa peut ....
eva/amalia : RUEL !!!!!!!
amalia : les garçons sont là

Ruel se jeta sur PinPin et lui posa LA question

ruel : COMBIEN???????
pinpin : ... ... ... ... ... 500 ... Kamas
ruel : cinq ... cinq cent ... Kamas ...500 !!!

SOUS LE CHOC ( ! ) ruel tomba par terre ...
tlm * : HAHAHAHAHAHHAHAHAHA

Ceci est bien drôle mais derrière eux apparaît soudainement une ombre qui les menacerait bientôt ...

P3 : RENCONTRE

??? : Euh ... Excusez-mo où se trouve le village d'Oma?
yugo : Vers le nord, nous y allons
??? : D'accord, merci. Je m'appelle Nyla, enchanté !
yugo : Moi c'est Yugo et voici Evangelyne, Amalia, Ruel et
nyla : Percedal !!!
pinpin : Sa fesait longtemps ...
nyla : Tu as l'air d'aller bien mais je ne vois pas rubilax il est là ?
rubilax : Tssss...et la revoilà tu lâche jamais l'affaire où quoi ?
pinpin : Humm..l'écoute pas ...
amalia : STOP !!! attend attend vous vous connaisez ???
pinpin : Oui , elle ... habité dans mon village ... elle est pas méchante vous inquiété pas
rubilax : C'est ça même une cervelle de iop peut retenir une leçon mais toi ... ( )
pinpin : ...Sale démon!! c'est du passé non ?
nyla : Oui !! (hihihi ^^)
rubilax : Où t'as vu joué ça ???

Pendant que notre "couple" se chamaille, nyla fait connaisance avec tout le monde.Alors qu'elle s'amuse avec les autres Evangelyne prend rubilax et va discuter un peu avec ce (petit lol) démon .

eva : Elle est sympas, non ?
rubylax : Oui le sourrire d'un ange, le coeur d'un démon ...

p4 : LA VERITE SUR NYLA

eva : hein ? elle, un coeur de démon ??? mais rubilax TU EST un démon!
rubilax : cette fille s'est épris d'amour pour le iop, elle ferait N'IMPORTE QUOI pour lui !!!(ou pour l'avoir surtout)
eva : n'importe quoi ? ( huh )
rubilax : Oh oui! elle irait même jusqu'à TUER s'il il faut, quand pinpin est parti du village elle à péter une de ces crises ,je te le dis fllait mieux pas être aux alentours même si pinpin dit que c'est du passé je suis sur qu'elle recommencerait ! sourire d'ange, coeur de démon.
eva : hmmm...tu es sûr ? cette à dire ... elle ne parrait pas du tout comme ça !
rubilax : tu es jalouse ? (tous sa pour un iop)(=D)
eva : QUE ???? NON !!! pas du tout! ce n'est pas ça,c'est que cette cervelle de iop avec cette eniripsa...je ne sais pas trop ce que sa va donné...
rubilax : les Crâ toujours à se voiler la face !(lol)

Au moment où Evangelyne allait répondre de plus belle, PinPin qui cherchait son épée arriva.

PinPin : rubilax tu fais quoi avec evangelyne...
rubilax : t'inquiète pas cette crâ est vraiment trop bête mais pas autant que toi
eva : excuse-moi je voulais lui parler

yugo invita nyla a passée la nuit avec eux voyant que le village été assez loin mais...
eva se demandait pourquoi sa respiration été aussi rapide et son coeur battait aussi fort
elle repensa à PinPin et deviens encore plus rouge !! mais avant de s'en apercevoir elle entendit un bruit derrière sa tente dans les buissons ...

P5 : un bworn

Elle se leva en vitesse et regarda autour des tentes, elle réveilla les autres.
Pinpin: Mais qu'est ce qu'il y a Evangelyne?
Éva: J'ai entendu du bruit!
Amalia: Regardez!

Derrière le buisson, quelque chose bouge, il met une patte puis deux et...
tlm: HAAAA!!!

Rubylax: Haha effrayé par un écureil, Haha!!
Yugo: Il est marrant
Amalia: Qu'il est mignon!!
Eva: … non princesse, ne le touchez pas!! c'est un méthamorphe!
Amalia: Kyaaa!
Yugo passa par un portail et attérit près d'Amalia
Yugo: vite en arrière!
L'écureil se transforme en Bworn et attrapa Pinpin
Amalia: Un Bworn
Ruel: derrière toi, Pinpin
Pinpin: Wahaa !!

P6 : je sais vraiment pas quoi mettre comme titre ...

Nyla : oh! Mon bworn tu ne t'est pas trop ennuyer au moins ?
Tlm : ton bworn ???
Nyla : oui, PinPin reste avec moi ! =)

Sur ces mots le bworn pris Tristepin et le souleva pour le prendre dans ses bras.

Pinpin : waaaa !

Tristepin avait beau se débattre il n'arrivait à rien .
Evangelyne pris son arc et décocha une flèche sur le bworn : sans effet ! Il n'avait rien senti !

Nyla : tu cherche à le chatouiller ?
Eva : il sent rien ou quoi ??
Pinpin : Evangelyne vise-moi !
Eva : quoi ??? Sa va pas !
Pinpin : fais-moi confiance !
Eva : tu m'en crois possible ??
Pinpin : … sympa !

Evangelyne ne voulait pas,mais se résigna et prit une flèche normal.

Pinpin : ta meilleure flèche Eva !
Eva : mais sa va pas !!!
Pinpin : ha!!! dépêche sa fait mal !

Evangelyne pris alors une flèche enflammée . Elle visa Pinpin et … elle hésitait, ce qu'elle fesait été vraiment ce qu'elle voulait ?

Pinpin : tire !!
Nyla : … elle va vraiment …
Amalia : Evangelyne !

Eva décocha sa flèche qui partit droit sur PinPin .

P7 : une fin pas forcement voulut

Une larme effleura sa flèche, alors que la flèche arrivait sur Tristepin, Nyla voyant que PinPin serait blessé, se jeta d'un coup sur la flèche .
Tristepin baissa la tête, le bworn disparut , Tristepin se releva alla près de Nyla lui chuchota quelque chose . La flèche avait transpercer son cœur et une larme été sur son visage . Elle s'éteignit mais elle pensa qu'elle avait pu au moins faire quelque chose pour lui .

Evangelyne : Tristepin sa va ?? comment tu savait qu'elle allait faire ça ??

Tristepin été tête baissé .
Tristepin : elle ne méritait pas la mort …

Evangelyne le prit dans ses bras

Evangelyne : tu est vraiment idiot .

Le iop se mit à pleuré ne pouvant en supporter plus .
Yugo fit signe de les laisser seul , ils rentrèrent dans leurs tentes

Eva : je suis désolé, je … j'aurais du
Pinpin lui coupa la parole et séchant ses larmes dit
Tristepin : je crois que si j'avais à choisir encore une fois entre elle et toi je préférerait rester avec toi.

Il se leva , et partit dans sa tente laissant la crâ toute rouge .
Ils reprirent leur route vers Oma .
Mais tout le monde vit bien que tristepin et evangelyne s'été rapproche =)

0 0
Score : 180

Salut je vais poster ma première histoire j'espère qu'elle va vous plaire.

Son titre est : Sfinsk

Nos 5 compagnons arrivèrent à l’orée de la forêt maléfique puis Ruel s’arrêta en disant : « Je préfère parcourir un plus long chemin que d’entrer dans cette forêt !
- Non, on traverse cette forêt. On va massacrer toutes ses créatures, dit Pinpin
- Tristepin a raison, il est préférable et convenable de prendre le plus court chemin pour venir au bon moment au point de notre rendez-vous, dit Eva »
Pinpin et Eva s’engouffrèrent en premier suivis d’Amalia et Yugo en enfin, presque à contrecœur, le vieil Enutrof qui s’opposait à la décision de ses compagnons. La forêt, gigantesque, en forme de labyrinthe, était propice à la perdition en son sein. Le bois était si touffu que l’on ne voyait pas la lumière même en plein jour, mais malgré cela, on pouvait distinguer une multitude de paires d’yeux fluorescents, appartenant à des spécimens d’animaux encore inconnus. Après cette brève observation, Ruel répliqua : « Même si on me donnait tout l’or du monde pour traverser cette maudite forêt, je n’accepterai jamais !
- Et pourtant, tu vas devoir la traverser AVEC nous et SANS récompense ! s’énerva le Iop »
Ils avancèrent avec précaution car à tout moment, une bête pouvait surgir de l’ombre et les attaquer. Après une demi-heure de marche, le groupe arriva en vue d’une sorte de construction surplombant une fontaine représentant un sram.
« Je meurs de soif, je vais aller m’y abreuver… ». Yugo se dirigea vers la source d’eau claire et but du liquide cristallin. Brusquement apparut une armée de roses démoniaques suivie par une horde de rats d’égoutants et se dirigea vers eux. « Enfin, de l’action, Rubilax commençait à rouiller ! » Eva avait déjà bombardé l’armée de flèches et Amalia invoquait déjà ses ronces multiples pour éclaircir les rangs des rats. Yugo, quant à lui, se téléportait auprès des rats et en profitait pour leur asséner de coups furtifs. Ruel s’occupait d’anéantir le gros des forces « ratiennes », l’air de rien. Pinpin, grâce à Rubilax, tranchait les roses démoniaques avec une vitesse incroyable. Après un combat sanglant, le groupe se reposa et Yugo perça le silence ambiant en disant : « Rappelez-moi qu’il ne faut jamais se fier aux apparences dans une forêt aux mille pièges…
- Il ne faut jamais se fier aux apparences tout le temps, retiens ça, surtout, dit Ruel, et c’est mon expérience qui parle ! »
Ils reprirent la route vers l’inconnu puis firent halte sous l’ordre d’Eva. « On tourne en rond. J’ai déjà vu ce rocher recouvert de lichen une bonne dizaine de fois !
- Je vous avais prévenu, et comme d’habitude, on ne m’écoute jamais ! se défendit Ruel, outré.
- Comment on fait, maintenant, demanda Amalia, même si on arrive à arriver à bout des monstres de ces lieux, on ne sortira jamais de cette forêt maléfique et je ne reverrais jamais de peignes de ma vie !
- Il ne faut pas désespérer. J’ai déjà été confronté à ce genre de problème. Il faut toujours aller dans la même direction, dit Ruel avec un faux air docte.
- Et pas que ça, le contredit une voix. »
Tout se retourna prestement et demanda à un nouveau venu s’avérant être un sram son identité.
« Je m’appelle Difrep, cette forêt m’appartient, je suis le maître de ce lieu depuis plus de 30 ans.
- Pourquoi ? Et comment cela se ferai-ce ? demanda Yugo
- Oh, excusez-le. Nous avons manqué à toutes les règles de politesse élémentaire, le coupa Eva »
Elle fit alors les présentations et le sram les invita à raconter son histoire à ses hôtes, chez lui, à une dizaine de mètres du sol. En effet, notre Difrep habitait un arbre centenaire. Il fut, à sa naissance, abandonné par des parents irresponsables et il a été élevé par un millimulou. Il prit rapidement connaissance des lieux et devint, à la mort de son « père » adoptif, il prit le contrôle de la forêt et de ses habitants. « Vous avez besoin de quelque chose ? ajouta Difrep à la fin de son conte.
- Euh… Oui. On voudrait trouver la sortie, s’il vous plaît, demanda Amalia
- Je suis désolé, mais ça ne se passera pas comme ça. Il vous faudra résoudre l’énigme du Sfinsk…
- Conduisez nous à lui, je suis prêt à relever le défi, dit Evangélyne »
Le sram conduisit le groupe auprès d’un fauve bipède de deux mètres de haut. Une tête de xélorette surmontait un corps de phorreur. Elle posa alors l’énigme au groupe : « Jeune, je suis grande. Vieille, je rapetisse. Le souffle d’Ûrur est mon ennemi. Qui suis-je ? »
Dans un silence de plomb ponctué de murmures, le groupe plongé dans une profonde réflexion, ne parvint qu’à proposer inlassablement des réponses sans queue ni tête au gardien de la sortie. Mais si l’on voyait bien le groupe, on pouvait remarquer que, pendant que Pinpin, Ruel, Amalia et Yugo se creusaient la tête, Evangélyne levait les yeux au ciel avec un sourire aux lèvres à chaque mauvaise réponse de chacun de ses amis. C’est quand Pinpin proposa «une montagne de poussière » à Sfinsk qu’Eva se leva et prit la parole. Quand elle eut prononcé le mot exact, le cerbère les laissa passer et, quand ils sortirent enfin du bois, Amalia dit à son amie : « Pourquoi as-tu attendu tout ce temps pour révéler aux Sfinsk la réponse ?
- J’ai attendu un moment parce que je savais que si je la disais avant, Ruel va rouspéter en disant qu’il avait la solution au bout des lèvres et qu’il allait la dire avant moi.
- Et c’est vrai, protesta le rhumatisant.

Voilà, je vous mets au défi de trouver ce qu'un crâ tel qu'Eva trouve assez rapidement...

0 0
Score : 4246

Je connais la réponse!! Évidemment, je suis un crâ...

0 0
Score : 180

Moi aussi, puisque c'est moi qui a écris l'énigme....

0 0
Score : 391

Ici on met que les histoires alors éviter les commentaires please.

PS: Si j'ai mis un commentaire c'est pour que vous arretiez d'en mettre.

0 0
Score : 180

Tu viens de déposer un commentaire Brainst mais je peux t'assurer que j'écrirais plus dans ce topic...

0 0
Réagir à ce sujet