FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

L'Enfer de Némée.

Par Tatii-Mimii 20 Décembre 2014 - 02:50:32


Salut à tous et à toutes, me voilà enfin de retour sur le fofo après une longue absence, pendant laquelle j'ai du changer de pc, car l'ancien s'est péter, ce qui fait que j'ai perdu toute les anciennes données de mes précédentes fics, donc désolé de vous décevoir mais je ne pourrais pas reprendre mes anciennes fics, seulement celle dont j'ai pu réecrire les trames, bon bah voilà, je ne reviens par les mains vides, puisque je vous présente ma toute nouvelle fic, bonne lecture smile

Titre :

L'Enfer de Némée.

Rating :

Assez Trash, beaucoup de violence.

Résumé :

Némée est une jeune sacrieuse à moitié fécatte. Elle et sa soeur Eris, ont vécus seule en tant qu'orphelines dans les rues de Brakmar. Jusqu'au jour ou sa soeur rencontre un homme, ou plutôt un shushu qui pour des raisons mystérieuses décide de faire d'elle, sa femme. Impuissante, Némée ne peut rien faire et le shushus emmène sa soeur avec lui à la Shukrute, l'Enfer. Némée, guidée par le désespoir décide de partir en Enfer afin d'aller y cherché sa soeur... Y survivra-t-elle ?





Prologue.



" Il faut juger un homme à son enfer. "

Marcel Arland.

Je n'ai aucun souvenir de mes parents, tout ce qu'il en reste, ce sont de simples fragments de rêves. Comme un puzzle dont je ne verrais jamais la fin. Ma petite soeur Eris et moi vivions désormais dans les rues malfamées de Brakmar. Chaque jour, nous, nous battions avec nos maigres forces afin d'avoir de la nourriture. Notre vie était rude et nous avions peu de moments de joies, seulement une épaule sur laquelle s'appuyer en cas de besoin.

Ce qui fait que ma soeur et moi nous sommes devenus très proche. Elle était après tout la seule chose qui me restait. Ma seule famille. Je me devais de la protéger et ce même quitte à y risquer ma vie. Bien plus tard, les choses ont commencer à s'améliorer, nous, nous sommes trouvés des boulots et avons commencer à fonder notre petite vie tranquille. Nous avions migré jusqu'à Amakna ou, nous, nous sommes finalement installé pour cultivé nos propres champs.

Notre vie commencer à devenir prospère, mais je sentais comme une ombre menaçante au dessus de ce petit nid de confort. Chaque nuit, je faisait des cauchemars épouvantables sortis tout droit de ce passé obscure dont je ne savais rien, hormis des bribes d'images. Chaque soir, je me réveiller en sanglots, ma soeur venait alors me consoler, me prend dans ses bras en me disant que tout irait bien, mais je savais que tout n'allais pas se passer comme prévu.

Alors j'ai prier, j'ai prier en toutes les divinités existantes. Féca, Eniripsa, Enutrof, Iop, Ecaflip, Pandawa, Sacrieur, Crâ, Sadida, Sram, Osamodas. Je les aient suppliés de toute mes forces, jusqu'à en perdre l'esprit.

Puis ma soeur à rencontrer un homme. Un homme dont je ne savais pratiquement rien, ni même son nom. Puis vint ce fameux soir... Après avoir priée au temple de Féca, je suis arrivée dans notre petite maison en bordure de mer. Celle-ci avait une vue direct sur la lointaine île de Moon. Ma soeur et moi, nous, nous étions promis un jour d'y aller. Je me mis à sourire à cette pensée et me diriger donc vers le seuil de la maison.

Je n'eut pas besoin d'ouvrir la porte, car celle-ci l'était déjà. Comment se faisait-t-il qu'elle l'était ? Doucement, à pas de loup, j'entendit le grincement lourd de la porte et me mis donc à l'ouvrir avant de pénétrer dans l'habitacle.

- Eris ?, demandais-je tout haut.

A tâton, dans le noir, je me mis à avancer vers la lumière afin de l'enclencher. Une fois cela fait, mes pas me dirigèrent vers le salon et mes lèvres ne purent retenir un cri. Sous mes pieds, se tenait une énorme flaque de sang... Pas de n'importe quel sang... Celui de ma soeur.

Au milieu du salon, celle-ci était allongée, les yeux grands ouverts vers le ciel, injecté de sang et écarquiller par l'horreur de la mort. Mes jambes se mirent à flancher sous mes pieds et je me mis à tomber à genoux dans la flaque de sang. L'horreur et le désespoir s'afficha sur mes traits. Les membres tremblants, je me mis à lâcher des hurlements et des sanglots à n'en plus finir, mes mains et mes vêtements étaient recouvertes de son sang. Croyant avoir affaire à un autre de mes songes, je me mit à m'approcher d'elle, l'embrassant sur le front, la secouant, la suppliant de revenir d'entre les morts...

Mais en vain, elle m'avait déjà quitter. Et la vérité s'abattis sur moi, comme un rasoir tranchant. J'avais mal, d'une douleur beaucoup plus atroce que l'ont peut avoir en se blessant. Mais d'une douleur mentale. Je sentais comme des centaines d'aiguilles s'enfoncer de part en part dans mon coeur. Me lacérant la cage thoracique, jusqu'à mes yeux noyés de larmes brûlantes.

J'avais envie d'hurler, mais plus aucun son ne pouvait sortir de ma bouche. Quelques heures plus tard, la lune était haute dans le ciel. Je m'étais rendu dehors je-ne-sais comment. L'air frais faisant virevolter mes cheveux noirs était bel et bien réel, oui... Ce n'était pas un songe. Elle était morte. Mon espoir, ma seule famille, ma soeur... Eris.

Mais... Comment ? Et pourquoi ? Pourquoi m'avait-t-on enlever ce à quoi je tenais le plus ?!

- Tu souhaite la revoir, Némée ?, me fit une voix gutturale.

Sur mes gardes, je me retournais en direction de la voix pour y apercevoir un homme recouvert d'une capuche. Il tenait en sa main une faux d'un noir ténébreux. Sa cape retombant à ses pieds semblait empreinte d'une forme de vie méconnaissable. Elle bouger d'elle même, relâchant sur son passage des morceaux d'une aura noir fumante. L'aura de cet être était si puissante que plus aucun de mes membres ne pouvait bouger de ma propre volonté.

- Qu... Qu'êtes vous ?, balbutiais-je.
- Répond à ma question, jeune mortelle.

J'étais tétanisée. Aussi bien par la mort de ma soeur que par l'apparition soudaine de cet être arrivé de nul part. Mais oui, je voulais la revoir, je voulais qu'elle revienne à mes côtés afin que nous menions la vie paisible qui nous avait été promise... Je voulais la serrer dans mes bras, lui dire que je ferais n'importe quoi pour elle... Quitte à aller en enfer.

- Je... Oui, finis-je par répondre.
- Vraiment ?
- Oui !, repris-je d'une voix plus ferme.
- Dans ce cas là... Tu la reverra.

Dès lors... Je sombrais dans les ténèbres.

N'ayant aucune idée qu'après tout cela... Ma vie allait radicalement changer.

 
0 0
Réactions 2
Score : 557
Trop cool ta fiche mais tu continue la fiction avec nos persos?
0 0
Score : 232

J'adore c'est tellement beau ù-ù
Franchement le texte est très complet, pas de fautes à ce que j'ai vu, et une histoire parfaite *-*
Continue !

0 0
Réagir à ce sujet