En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

1er Fiction : Ma princesse bien aimée (SAISON3)

Par 15 Novembre 2014 - 17:51:45
Réactions 117
Score : 493

D'accord ! Merci ! C'est noté ! ♥ Je ferais plus attention dans les prochains chapitres ! ♥

0 0
Score : 544

Hâte de te lire , alors ! biggrin
J'ai eu la chance que certaines personnes me donnent ces conseils donc c'est normal de les transmettre happy

:tap:Amicalementearthfirewater:wind:

0 0
Score : 554

j ai beaucoup la suite

0 0
Score : 493
Bon voilà le chapitre 5 en espérant qu'il vous plaira ! ♥ ; )
Chapitre 5 : La belle déesse

---------------------------------------------

PDV neutre :

Dans la forêt Volta,en face des pierres rosées.

---------------------------------------------

Nos amis étaient devant la trappe ne sachant que faire….

Tristepin : Alors, on y va ou pas ?

Adamaï : Je pense, que ce serait plus sage de rester camper, ici pour la nuit.

Yugo (impatient) : Mais il n’est pas vraiment tard !On peut quand-même y jeter un coup d’œil non ?

Evangelyne : Yugo, si nous nous faisons prendre par embuscade,nous n’aurons pas la force de combattre de nuit ! Tu as vu comment tu étais fatigué tout à l’heure ? Il me semble que ce serait plus raisonnable,comme dit Adamaï de rester ici cette nuit.

Ruel : Je suis d’accord avec Evangelyne et Adamaï !Je suis crevé !

Yugo (en colère) : Bon ! Très bien, on reste là !(part s’adosser contre un arbre)

Ruel : Il est à cran notre petit Yugo, il n’est pas obligé de nous parler comme ça !

Tristepin : Ruel, tu n’as rien à dire, tu ne sais pas ce qu’il ressent vraiment ! (part rejoindre Yugo)

Tristepin se déposa délicatement à côté de Yugo et le prit dans ses bras. Les deux amis s’enlacèrent d’une façon très émouvante et douce. Ruel s’assit sur une souche d’arbre, il avait l’air démoralisé…

Evangelyne : Ruel…

Ruel : C’est vrai, Tristepin à raison….Je ne sais pas ce que Yugo ressent réellement… (Triste)

Adamaï : Je n’avais jamais vu Yugo réagir de cette façon…

Evangelyne : Je pense que, depuis que Yugo a fait son rêve prémonitoire, il a peur que les rêves ou cauchemars qu’il fait chaque nuit se réalisent…

Adamaï : ça expliquerait des choses : sa réaction impulsive, ses inquiétudes…

Evangelyne : Bon, ce n’est pas tout mais je vais chercher du bois pour faire du feu t’en qu’à vous préparez les couchages et la nourriture !

Ruel, Adamaï : Très bien !

Evangelyne après avoir mis un certain temps pour trouver du bois revint au campement improvisé. Elle utilisa une flèche de feu pour faire brûler le fagot de bois. Le repas était prêt.Tout le monde était attablé dévorant chaque plat.

Yugo (confus) : Les amis …je suis désolé, j’étais assez désagréable avec vous …et comme ça ne me ressemble pas je voulais vous présenter mes excuses …

Tristepin : Ce n’est pas grave Yugo, on sait très bien pourquoi tu es dans cet état (lui sourit)

Yugo (ému) : Merci ! (lui renvoya son sourire)

Adamaï : Oulalala ! Je suis crevé ! Moi, je me couche !

Evangelyne, Ruel et Tristepin : Moi aussi !

Yugo (souriant) : Bon je n’ai pas trop le choix !(éteint le feu) Bonne nuit !

Tous sauf Yugo : Bonne nuit Yugo !

Et ils fermèrent tous leurs yeux, sous la belle lune violette qui éclairait leurs visages exténués ….

---------------------------------------------------

PDV Yugo :

En pleine nuit.

---------------------------------------------------

J’avais froid, je grelottais, je faisais un rêve… Mais qu’est-ce ? Cette lumière blanche étincelante, qui illumine vigoureusement l’espace….vide, complétement vide.Quand soudain, j’entendis une voix…Cette voix, je la reconnu c’était celle que j’avais entendu dans mon rêve ….si douce…si légère….Elle m’appelait, et c’est là que je découvris son visage ….si accueillant, si lumineux, si doux…Elle est était d’une beauté enchanteresse. Son visage illuminait de milles étoiles !Ses beaux cheveux brun clair, descendait jusqu’à ses épaules, ses yeux marron de base, aux reflets vert foncé me fixait amicalement. Sa peau légèrement bronzée,faisait ressortir sa longue robe blanche de soie très légère et épurée. Elle me prit la main doucement et se déplaça en ma compagnie d’une façon très gracieuse.Et elle s’arrêta devant un long miroir de nacre. Et des images défilèrent d’abord rapidement puis l’image se stabilisa. A-Amalia, c’était elle saine et sauve…Elle était étendue sur un lit noir, elle paraissait assez sereine. Qu’est ce qu’elle était belle mon Amalia ! Et c’est là qu’un homme vêtu d’une épaisse cape noir entra dans la chambre où reposait Amalia, il s’avança lentement vers elle et lui souffla « Ma belle princesse, que de beauté et de pureté vous, je vous aime tellement ! Vous serez bientôt en ma possession et à personne d’autre ! »Et il l’embrassa langoureusement sur le front. Je ne pus voir son visage et je sentis la rage me monter dans tous le corps… Comment a-t ‘il put oser l’enlever ?Et l’embrasser ? Essayant de me calmer je baissai les yeux désespéré …

La dame : Mon cher Yugo, j’ai suivis vos aventures depuis le début et vous et la princesse Amalia m’avez profondément touchée !Et j’ai décidé de vous aider ! Au fait je suis la déesse Lizina.

Moi : Enchanté ! Et merci de vous préoccupez de nous !

Déesse Lizina : Oh, ce n’est rien ! J’ai beaucoup d’affection pour vous et la princesse ! Yugo, votre Amalia est enfermée pour le moment dans une chambre par un homme profondément amoureux d’elle ! Je ne peux vous décrire ces intentions, ce serait contraire au règlement des Dieux.Ce que je peux vous dire, c’est que pour la sauver il vous faut plusieurs clésqui ouvrent des coffres et des portes qui vous aideront au cours de votre aventure ! Surtout, ne perdez pas espoir ! C’est quand tous semblera perdu, que vos amis vous trouverez à vos côtés pour t’aider à sauver votre bien-aimée ! Au revoir mon petit Yugo ! Et bonne chance !

Moi : Attendez ! Que va-t-il arriver à Amalia si nous échouons ?

La déesse Lizina : Ne t’inquiète pas Yugo ! Tu y arriveras j’en suis certaine ! (disparaît)

Et elle disparut en un instant…j’appréhendais …..Mais bizarrement j’avais beaucoup plus confiance en moi …Et c’est là qu’une force me secoua, j’ouvris un œil c’était Adamaï.

Adamaï : Bah alors Yugo, on fait la grasse matinée ?Je te signale qu’on a une certaine princesse à sauver !

Moi : Ah…désolé ! Adamaï, j’ai rêvé de la femme qui m’a parlé dans mon rêve prémonitoire ! Elle m’a parlé d’Amalia, elle veut nous aider ! Il faut si rendre tous de suite !

Les autres (ayant écouté la discussion) : Yugo, tu nous expliques ?

Moi : Pas maintenant ! Il faut aller dans ses galeries immédiatement ! Je vous expliquerai en route !

Ruel : On dirait que notre Yugo a retrouvé le moral !

Et nos amis après avoir tout remballés, se dirigèrent vers la trappe ne sachant pas encore ce qui les attendait !


Si vous avez des avis n'hésitez pas ! ♥ ; )


 
0 0
Score : 544

J'adore la tournures des événements !! biggrin

J'ai juste remarqué un petit détail de rien du tout :

Quand tu es en PDV , par exemple Yugo , tu n'écris plus "Moi" quand il parle , c'est juste un petit détail mais bon ... tongue

Voila , c'est tout , j'attends la suite !! happy

:tap:Amicalementearthfirewater:wind: 

0 0
Score : 493
Lovely64|2014-11-18 09:14:42
J'adore la tournures des événements !! biggrin

J'ai juste remarqué un petit détail de rien du tout :

Quand tu es en PDV , par exemple Yugo , tu n'écris plus "Moi" quand il parle , c'est juste un petit détail mais bon ... tongue

Voila , c'est tout , j'attends la suite !! happy

:tap:Amicalementearthfirewater:wind:
Ooops, j'ai carrément zappé ! ; ) Merci de me l'avoir dit je me me corrige dés maintenant ! ♥♥
0 0
Score : 544

C'est pas grave happy

:tap:Amicalementearthfirewater:wind: 

0 0
Score : 554

super la suite

0 0
Score : 493
Chapitre 6 : Le Royaume perdu

----------------------------------



PDV Amalia :Endroit non identifié



-----------------------------------





Où suis-je ? Je me réveillais dans une chambre obscure, froide, étrange… Je sentis enfin tout mon corps s’éveillait et je posa ma main sur l’édredon.

Moi : Aie !

Je sentis une épine s’enfoncer dans mon doigt laissant apparaître une gouttelette de sang pourpre.Je me redressai pour voir ce qui m'avait piquée et je vis une magnifique rose rouge qui recouvrait une lettre. Je la saisi et je déchirai l’enveloppe vigoureusement et je découvris avec stupéfaction le contenu de la lettre écrit à l’encre rouge. « Ma douce princesse, vous, et votre gaieté m’illumine, votre beauté me stupéfait, votre odeur m’enivre… J’aimerai tellement en ce moment, être à vos côtés mais j’ai été contraint de vous laisser seule afin de m’occuper de choses, beaucoup moins importantes que vous… J’espère que, l’amour que je porte pour vous, vous touche au plus profond de votre cœur. Oubliez, cette Confrérie du Tofu qui vous oublie peu à peu et surtout ce jeune Yugo…

Je vous aime tendrement… Votre humble admirateur. »

Bizarrement je fus touchée par cette lettre. Et s’il avait raison ? Si la Confrérie du Tofu m’avait oubliée et Yugo ? Mais qu’est-ce que je raconte ? Je délire ! Mais …. Que se passe-t-il ? Je ne sens plus mes membres… J’ai si froid ! Je …Je ne vois presque plus rien … l’image se trouble, cette odeur de rose a envahi mon corps et mon cœur. Je somnole…Je pose ma tête délicatement sur l’oreiller, je ferme les yeux ne pensant qu’à lui…lui mais qui est-ce ? Je ne le sais plus, le doute m’envahit puis me submerge…Je m’endors…



---------------------------------------



PDV Yugo : Dans la forêt au-dessus des pierres rosée.



-------------------------------------



Je venais de tout raconter aux autres l’histoire de la déesse Lizina, de la chambre et d’Amalia.Mais bizarrement je sentis quelque chose en moi qui me poussait de plus en plus à sauver Amalia, comme si il lui était arrivé quelque chose …d’inquiétant.J’essayai de ne plus y penser. Mes amis et moi nous apprêtâmes à rentrer dans les galeries souterraines.

Tristepin : Je passe devant ! (saute dans la trappe)

Evangelyne : Je te suis ! (saute elle aussi)

Adamaï : Bon, Yugo, Ruel on y va ?

Moi : C’est parti !

Ruel : Bon, quand il faut y aller, il faut y aller !

Quand enfin, nous sautèrent tous dans la trappe, nous découvrîmes un merveilleux endroit. Un paradis caché sous terre ! Nous étions dans un long couloir décoré de sculptures, de fresques et de fleurs d’un ravissement pour les yeux ! Ce couloir débouchait sur une entrée, immense, noir, usée mais splendide ! À notre plus grand étonnement aucun gardes ne surveillaient l’entrée. Ce qui était un vrai avantage pour nous. Nous avançâmes devant l’entrée et je lus une inscription gravée sur le mur « Ici, demeurez heureux comme dans les cieux ». Et Tristepin poussa avec force la lourde porte. Et c’est là que nous vîmes, le magnifique royaume ! Il était vaste,paisible, mais il n’y avait apparemment que deux couleurs qui existaient le noir et le blanc. Je n’avais encore jamais vu un paysage seulement basés sur ces deux couleurs. Etrange ….

Ruel : Vous avez vu ça ?!? Il n’y a que deux couleurs dans ce royaume !

Evangelyne : Effectivement Ruel ! C’est intriguant !Je me demande si les gens de ce royaume sont eux aussi en noir et en blanc !

Adamaï : Regarde Eva ! Il y a des villageois là-bas ! Je pense que ça répond à ta question ! (montre du doigt un attroupement de personnes)

Evangelyne : C’est vraiment bizarre ! Ils sont soit tout noirs ou tout blanc !

Tristepin : Je n’ai jamais vu des gens pareil !

Moi : Mais pourquoi il y a autant de monde à cet endroit qu’est ce qui se passe ?

… : Ils sont invités au château pour le mariage et la présentation de la nouvelle reine d’Blakwia !

Moi : Mais je vous reconnais ! Vous êtes celui quia enlevé Amalia au royaume Sadida ! (serrant les poings)

Kubum : Bingo mon cher ami ! J’étais sûr que vous alliez venir pour sauver votre princesse !

Moi (furieux) : Où est Amalia ?!? (Fronçant les sourcils)

Kubum : Oh, ça vous le saurez très bientôt ! C’est pour cela que je vous invite donc à nous rejoindre dans notre beau château !

Nous : Quoi ?!?

Il y avait un château noir, volumineux, légèrement abîmé mais très beau ! Maintenant j’en suis certain, c’est là qu’il détient Amalia prisonnière ! Il faut que nous y allions ! Mais pourquoi Kubum nous invite –t-il dans le château alors que nous sommes ennemis ?Et le mariage concerne sûrement Amalia et l’homme qui était dans sa chambre ! Ça cache quelque chose ! J’espère qu ’Amalia va bien …. Cet homme à la cape noir ne perd rien pour attendre ….



-------------------------------------------

Voilà prochain chapitre dans quelques jours ! ♥ ; )

 
0 0
Score : 2632

Excellent histoire, cest pour quand la nouvelle sufokia des steamer?

0 0
Score : 554

très bien

0 0
Score : 403

T'es chapitres 4,5 et 6 sont merveilleux je suis vraiment presser de lire la SUIIITE !!!! ( désolé pour le retard je te l'ai dit dans les mess wink )

0 0
Score : 493

Voilà le chapitre 7 ! ; ) ♥

Chapitre
7 : Une nouvelle inattendue
-------------------------------------

PDV Adamaï : Royaume Blakwia

----------------------------------

Ce Kubum était étrange il nous a invité au château où ils détiennent Amalia sans avoir peur qu’on se révolte et qu’on la libère ? Bref il faut rester sur nos gardes. Nous traversions en compagnie de Kubum, les villages et les plaines afin d’atteindre le sinistre château. Quand nous fûmes arrivés devant l’entrée du château, une énorme grille s’ouvrit dans un grincement fracassant, des gardes ayant ouverts les grilles nous dévisagèrent longuement. Après avoir parcourus les nombreuses pièces et entrée de sécurité du château, nous entrâmes dans la pièce principale. Là sur son trône un homme que je ne connaissais pas nous fit un sourire niais. Yugo, à mes côtés avait du mal à retenir sa colère.

-----------------------------------

PDV Yugo : salle principale Blakwia

-----------------------------------

Lui, cet homme à la cape noir qui était dans la chambre où dormait Amalia….m’énervait tellement que j’avais envie d’exploser ! J’avais du mal à retenir mes émotions qui fusionnaient dans mon cœur. Comment avait-il pu l’enlever de cette façon ?!?

Moi : Vous ! C’est vous qui avait enlevé Amalia !!!

… : Mon cher Yugo, il fallait vraiment qu’elle soit àmes côtés, je sais que je peux la rendre heureuse.

Moi (m’énervant) : Comment pouvez-vous en être aussi sûr ?!?

… : Je le sais c’est tout …

Evangelyne (chuchotant) : Yugo, ne rentre pas dans son jeu, il n’attend que ça et calme toi !

Moi : Je sais !

Adamaï : (murmurant) Yugo, tu as vus ça ? Il y a des figurines là-bas de dieux! Ce ne serait pas ces figurines sacrés que la voix te disait dans ton rêve ?

Moi (détournant le regard dans la direction qu’ Adamaï indique) : Ah mais … tu as raison ! Mais dans mon rêve la déesse Lizina parlait de clés ! Des clés mais où ça ? Il n’y en a pas ici !

Ruel : (s’incrustant dans la discussion) : Si,regarde là-bas au-dessus du trône de l’homme en noir !

Moi : Bon, voilà ce qu’on va faire moi je vais utiliser un portail pour récupérer la clé, pendant que vous vous les distrayez !

Tristepin : Mais Yugo ! Comment veux-tu faire pour les distraire ?

Evangelyne : Mon roux, ne m’en veut pas surtout !Je t’aime et tu le sais !

Tristepin : Q-Quoi ? Eva ?

Evangelyne était entrain de charmer tous les gardes et même l’homme à la cape noir. Ruel, Adamaï,Tristepin et moi étaient vraiment S-T-U-P-E-F-A-I-T-S ! Evangelyne qui séduit ? C’était impossible ! Mais bon, je n’ai pas vraiment eu le temps de me préoccuper de ça j’ai saisi la clé et je suis revenu à ma place comme si de rien n’était.

… : Pas mal, votre petit stratagème Confrérie du Tofu,nous distraire pendant que le petit éliatrope s'empare de la clé ! C'est si bien recherché que je vous la laisse prenez ça comme un cadeau de bienvenue !

Evangelyne retourna à sa place confuse, bizarrement Tristepin n’était pas en colère contre elle, il paraissait même fier d’elle ! Adamaï, tant qu’à lui grogna après la réplique de l’homme.

... : Au fait je ne me suis pas présenté ! Je suis le Roi Darius.

Ruel : Pourquoi vous nous avez fait venir ici ?

Roi Darius : Et bien pour que vous assistiez à mon mariage voyons ! Avec la princesse Amalia !

Moi : QUOI ?!?

Roi Darius : oui, ma bien-aimée et moi allons-nous mariez demain !

Evangelyne : Vous vous moquez de nous ! Amalia n’aurait jamais accepté de se marier avec vous !

Roi Darius : Et bien vous vous trompez !

Moi : J’en ai assez entendu ! (énervé) (me jetantsur lui)

J’utilisa un de mes portails et j’arrivai juste devant ce roi minable, j’étais prêt à lui lancerune attaque. Mais c’est alors qu’il me lança une attaque surpuissante, et tombant par terre violemment je m’évanouissa.

------------------------------------

PDV neutre

------------------------------------





Roi Darius : Suffit ! Je perds du temps avec ses bavardages, il faut que j’aille préparer mon mariage !

Adamaï : Yugo ! (court auprès de Yugo)

Tristepin (dégainant Rubilax) : Tu ne perds rien pour attendre !

Kubum (s’interposant) : Vous avez entendu le maître,il suffit ! (envoyant un large filet robuste sur nos amis)

Le filet recouvra tous nos amis, et c’est là qu’ils sentirent une odeur…une odeur florale… et ils s’assoupirent….

---------------------------------

PDV Yugo quelque part dans le château du Royaume Blakwia

-------------------------------

Aïe ! J’avais malà la tête. Mais ou étais-je ? Je me réveilla complétement, j’étais dans une cellule mais amis étaient encore assoupis à côté de moi. Mais mais que c’était –ils passé ? Ah oui je me souviens ! Ce Roi Darius m’a lancé une attaque surprenante et je me suis évanoui. Lui et Amalia vont se marier… Pourquoi aurait-elle pu faire ça ? Elle serait tombée amoureuse de ce roi ? En même tant, il est si puissant, si mature, si beau, si raffiné, si grand…comment pourrai-je ressembler à lui …

Tristepin (se réveillant) : Yugo, ça va ?

Moi : ça pourrai aller mieux ! (faisant un sourire forcé)

Tristepin : Ah …..Tu sais je suis sûr qu ’Amalia ne veut pas se marier avec ce type…

Moi : Pour toi il aurait mentis ?

Tristepin : Hum …. A vrai dire je ne sais pas …. Mais ce que je sais, c’est que je suis certain qu’Amalia ne l’aime pas !

Yugo : Peut-être….

On entendis des pas se rapprochaient, et à travers la grille je distingua la silhouette de Kubum. Les autres s’éveillèrent à l’instant.

Kubum : Chère Confrérie du Tofu, vous voilà enfin réveillez ! Je suis venu pour vous offrir de quoi manger. Tenez !

Ruel saisit le plat garni de plusieurs mets parfumés à l’odeur exquise ! Mais depuis que j’avais vu le Royaume Blakwia une question me tourmenter.

Moi : Merci… Kubum, pourquoi êtes-vous aussi gentil avec nous ? Et pourquoi avez-vous les cheveux rouges alors que tous les habitants de ce Royaume n’ont que les cheveux noir ou blanc ?

Kubum : Et bien nous ne recevons pas beaucoup de monde ici et vous m’avez l’air plutôt gentil ! Ne vous méprenez pas ! Notre roi ne fait pas partie du côté des « méchants » si vous voyez ce que je veux dire, il ne veut que du bien pour notre Royaume et ne cherche pas noise aux autres. Il veut seulement obtenir le cœur de sa princesse…

Moi (mécontent) : C’est déjà trop ! Elle ne lui appartient pas !

Kubum (s’adressant aux autres) : Je me trompe ou votre ami à des sentiments pour la princesse Amalia ?

Les autres firent un petit sourire discret en me regardant.

Moi : Q-Quoi ? E-Euh… Au fait vous n’avez pas répondu à ma question.(rougissant fortement)

Kubum : Ah… mes cheveux…et bien je ne sais pas c’est de naissance …le Roi m’a engagé comme garçon de compagnie depuis notre plus jeune âge…tous le Royaume me rejetait à cause de ma différence…maintenant ma famille c’est le roi…

Adamaï : Mais le roi a de la famille ?

Kubum : Il n’en n’a plus ses parents sont décédés quand il avait cinq ans et c’est à ce moment-là que sa gouvernante a décidé d’embaucher un garçon qui lui tiendrait compagnie chaque jour. Les années passèrent et il fut le moment pour Darius de monter sur le trône et il gouverna le Royaume avec gentillesse, bonté et loyauté.

Les paroles de Kubum touchèrent profondément nos amis, après avoir fini il les quitta en leurs rappelant de nous préparer pour le mariage demain…comme si ils n’allaient pas s’échapper.Nos amis essayèrent à mainte reprise de transpercer les barreaux mais toujours en vain.

… : Hey ! Hey, Ho !

Evangelyne se retourna, il y a avait un jeune homme au visage moitié caché dans une cape blanche qui les appelés.

Evangelyne : Oui ?

Tout le monde se monde se retournèrent.

… : Bonjour ! Je suis Olas, simple villageois du Royaume Blakwia. Je suis venu vous voir pour vous aidez à sauver votre princesse.

Adamaï : Quoi ? Mais pourquoi faîtes-vous ça ?

Olas : Pour tout vous dire, je vous ai vu arrivés dans le Royaume et j’ai un peu écouté vos discussion et votre histoire m’a touchée et puis il n’y a jamais de visiteurs ici, alors si je peux vous aidez à sauver votre princesse je le fais ! (jette un regard passionné à Evangelyne)

Evangelyne détourna le regard et rougissa légèrement. Ce Olas était de taille moyenne, assez beau garçon, il avait des cheveux blancs et des yeux fins noir. Apparemment notre archère lui plaisait… Il dégaina une épée blanche et il transperça la large grille et dans rythme effréné ils sortirent de la cellule.

Ruel : Merci jeune homme !

Yugo : Bon, c’est très gentil de ta part de nous avoir sauvés mais il faut qu’on aille chercher Amalia !

Olas : Attendez ! J’ai quelque chose pour vous ! (sort de sa poche une clé blanche)Voici, la clé de la chambre de votre princesse ! Je l’ai prise à un garde pendant qu’il dormait ! Pour vous y rendre il vous faut trouver le coffre dans le bureau du Roi Darius. A l’intérieur du coffre vous trouverez le plan du château qui vous mènera à la chambre de votre princesse !

Pour Yugo il ne pouvait lui faire meilleur cadeau ! Il pouvait en fin retrouver sa princesse !

Yugo (les yeux émerveillés) : M-Merci ! Je ne sais pas comment te remercier !

Olas : Oh ce n’est rien ! Je voulais vous rendre service, c’est fait ! ça me fait plaisir !

Yugo : Merci encore ! (part en direction de la sortie de la prison du château) Bon allez les amis on y va !

Nos amis étaient prêts à tout pour sauver leur princesse ! Et notre Yugo reprenait de plus en plus confiance il était maintenant presque sûr qu’ils arriveraient à sauver Amalia et que l’histoire du mariage a une chose à cacher ! …A-t-il vraiment raison ?

La suite bientôt ! ♥







0 0
Score : 403

J'adore !! Vivement la suiite !

0 0
Score : 554

la suite

0 0
Score : 493
lasconix|2014-11-21 14:05:56
Excellent histoire, cest pour quand la nouvelle sufokia des steamer?
Pour tout te dire je ne suis pas sûre d'introduire la nouvelle Sufokia et des steamers maintenant ... j'aimerai l'introduire plus tard ! ; ) ♥ Et j'ai une question pour vous ! Je me demande si je devrai rajouter un peu plus de romance entre Evangelyne et Tristepin dans les prochains chapitres ? Mais j'ai peur que ça fasse trop lourd...♥
0 0
Score : 544

Rajoute de la romance entre Tristepin et Eva !!!
S'il te plait !! sad
C'est mon couple préféré !! biggrin

:tap:Amicalementearthfirewater:wind: 

0 0
Score : 493

Merci, de m'avoir répondu aussi vite ! ♥ J'ai déjà prévu une petite histoire pour eux ! ♥ ; )

0 0
Score : 544

Cool , je pense que se sera génial comme toute ta fic !! biggrin

:tap:Amicalementearthfirewater:wind: 

0 0
Score : 493
Coucou ! ♥ Voici le chapitre 8 ! Il est assez court mais j'espère qu'il vous plaira tout de même ! ; )♥





Chapitre 8 : Un coffre bien caché

-----------------------------------

PDV Evangelyne :

-----------------------------------

On était en direction du 1 er étage, ne sachant pas du tout où pouvait se trouver le bureau du Roi Darius. Yugo était assez malheureux mais confiant il avait tellement peur qu’ Amalia soit vraiment amoureuse de ce roi … Amalia, ma capricieuse princesse préférée, j’espère qu’il ne t’es rien arrivée ! Nostalgique, je pris la main de Tristepin et je la serra dans la mienne repensant à tous ces moments que la Confrérie du Tofu avait vécue …entre la joie et les peines…

---------------------------------

PDV Adamaï :



--------------------------------

Après avoir parcourus des millions de fois tous les couloirs du château, nous nous arrêtèrent devant un cul de sac désespérés. Je m’asseya à côté de Yugo je sentis son cœur qui battait la chamade, ses épaules frissonnaient, et ses yeux devenaient de plus en plus humide. Je mis ma main sur son épaule et je le réconforta.

Moi : T’inquiète Yugo, on va le trouver ce fichu bureau !

Ruel (s’appuyant sur le mur) : Bah o…(se faisant coupé par un grincement )

Ruel venait de déclencher l’ouverture d’un passage secret, je m’avança lentement pour découvrir la pièce. Elle était noire et blanche comme les nombreuses pièces du château. Il y avait une grande armoire en marbre blanc magnifique qui contenait beaucoup de livres. Il y avait aussi un grand bureau noir où une multitude de papier et de grimoire y trouvaient refuge.

Evangelyne : Nous voilà enfin arrivé dans le bureau.

Yugo (soulagé) : Oui …

Ruel : Dépêchons-nous de trouver le coffre avant que quelqu’un arrive !

Moi : Ruel, a raison ! Vite ne perdons pas de temps !

Tous s’affairaient retournant chaque recoin de la pièce. Bon réfléchissons, si je voulais cacher uncoffre où je le cacherai … hum…

Après un certain temps

Tristepin : On a déjà tout fouillé ! Pas de coffre !

Moi : Hum…Attends j’ai peut-être une idée ! Tout à l’heure Ruel nous a montré qu’il y avait des passages secrets. Moi si j’étais à sa place je l’aurai mis sois dans un endroit où personne ne pourrai le récupérer c’est-à-dire très loin…

Yugo : Alors, c’est impossible de retrouver le coffre ?(triste)

Moi : Ou il a utilisé une ouverture secrète !

Ruel : Une ouverture secrète, mais où ?

Evangelyne : Bien joué Adamaï ! Cherchez derrière les tableaux surtout ou dans des endroits pas très voyant !

Tout le monde cherchait vivement dans l’espoir de trouver le coffre. Et c’est là que je vis ce cœur, un cœur rouge … intrigant pour un monde fait que de noir et de blanc non ? Il était accroché au mur à côté d’une commode. Je m’avançai lentement et je frotta le cœur avec ma main et c’est là que celui-ci s'illumina et une petite porte s'entrouvit à l’intérieur résidait le coffre tant convoité.

Adamaï : Les amis je pense que je l’ai trouvé !

Tous se retournèrent et s’avancèrent rapidement vers moi. J’ouvris le coffre, il y avait le plan qu’ Olas nous avait parlé, je le saisi.

Moi : Regardez, nous sommes ici ! (montrant avec son doigt une partie du château) nous devons nous rendre là ! À la chambre de mon cœur !

Ruel : à la chambre de mon cœur ? Pourquoi cette chambre ?

Moi : Parce que c’est la seule qu’il est un lien avec Amalia ! Le roi aime Amalia !

Tout le monde s’avança vers la sortie rapidement quand soudain Evangelyne agrippa le bras de Tristepin.

Evangelyne (perplexe) : Dis-moi Tristepin, si je disparaissais, tu remuerais ciel et terre pour me retrouver comme Yugo fait pour Amalia ?

Tristepin : Eva, ne pose pas de question idiote, bien sûr que le ferais !

Et il l’embrassa langoureusement. Evangelyne prit le bras de Tristepin et ils se serrèrent l’un contre l’autre en avançant. Leuramour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre les rendait plus forts, plus confiants.

Yugo : Dis-moi Adamaï, à ton avis à quoi sert cette clé qui était sur le trône du Roi ?

Adamaï : Je ne sais pas Yugo…mai il nous reste encore une clé à trouver mais d’abord il faut qu’on aille chercher Amalia d’accord ?

Yugo : Oui…

Et nous continuâmes notre route jusqu’à la porte de la chambre où était Amalia. C’était l’ultime moment de vérité… Amalia est-elle réellement amoureuse du Roi Darius ?







0 0
Réagir à ce sujet