En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

1er Fiction : Ma princesse bien aimée (SAISON3)

Par 15 Novembre 2014 - 17:51:45

Bonjour , voici ma première fiction j'espère qu'elle vous plaira ! ♥ ; )

Fiction : Ma princesse bien aimée


Partie 1 Chapitre 1 : Ma Sadinette en danger

Alors que le monde des douzes était de nouveau sauvé, nos héros de la Confrérie du Tofu reprirent leurs vies tranquilles et joyeuses chacun de leurs côtés ...enfin sauf un ...

PDV Alibert :

Emelka :

Ce soir là le soleil c'était couché assez tôt , les étoiles brillaient déjà dans le ciel obscur , tous le monde dînaient tranquillement dans leurs maisons sous une ambiance joyeuse et conviviale pourtant quelqu'un n'avait pas vraiment le moral pour profiter de ce dîner familial ...

Ça faisait déjà un bon bout de temps que Yugo était revenu à la maison … Mais je le trouvais particulièrement triste …

AdamaÏ : Hum, c’était très bon Papa Alibert !

Moi : Oh merci AdamaÏ !

Adamaï (mangeant à une vitesse inégalée) : Bah alors Yugo t’aimes pas ?

Yugo (qui n’a pas touché à son assiette) : Si si …

Moi(perplexe) : Que se passe-t-il Yugo ? Ça fait déjà plusieurs jours que tu es dans cet état … je m’inquiète …

Yugo : Ne t’inquiète pas … C’est juste que … la confrérie du tofu me manque …

Moi(attristé) : Tu n’aimes pas être ici ?

Yugo : Mais non, j’adore cet endroit ! Mais mes amis me manque c’est tout …

Moi : Je vois …

Yugo : Vous m’excuserez je vais me coucher. Bonne nuit !(embrasse Chibi sur le front)

Yugo sort de la salle à manger et rejoint sa chambre.

Adamaï : Ne t’inquiète pas Papa Alibert, je vais lui parler !

Pour moi ce fut une bien triste soirée … Mais heureusement les éclats de rire de mon petit Chibi me réconforte même si il me lance de la nourriture en pleine figure.



PDV Adamaï

Quand je fus rentré dans la chambre, Yugo était allongé sur son lit les yeux fermés laissant une larme couler sur sa joue …

Moi : Mon pauvre Yugo, moi aussi ils me manquent …mais ne te mets pas dans des états pareils frérot ! Si tu veux les voir tu n’asqu’à le dire nous irons leur rendre visite ! (le prenant dans ses bras)

Yugo : Ce n’est pas vraiment ça le problème …

Moi : Mais alors qu’est-ce que tu as ?

Yugo : Ces derniers temps … je n’arrête pas de penser à Amalia …

Moi : Oh frérot ! Elle te manque ta princesse ?

Yugo : Oui beaucoup mais dans mes rêves je vois des choses insupportables, des choses tellement étranges …

Je ne pouvais supporter plus longtemps de voir mon frère dans cet état il fallait que je sache,il fallait que je l’aide.

Moi: Quelles choses ?

Yugo : Je vois Amalia entourés d’hommes … et je la vois apeurée, ne sachant quoi faire ni se défendre ! Elle m’appelait ! Et c’est là que je vis un homme s’approcher un peu trop près d’elle et ils disparurent en un instant ! Quand soudain j’entendis une femme … elle murmurait… …d’une façon très douce et non brusque …mais à un moment elle haussa légèrement la voix et fredonna … cette phrase « Ta princesse bien aimé, tu ne l’as retrouveras jamais , car elle est bien cachée sous les pierres rosées , si tu vois les figurines sacrées , tu trouveras grâce aux clés , ta beautée réveillée »

Moi : Tu fais des rêves très étrange toi !

Yugo : Ce n’est pas un rêve Adamaï ! J’en suis certain !

Moi : Yugo …arrête c’est stupide !

… : Bien au contraire mon cher Adamaï ! Votre frère a raison !

Je me retournai brusquement et je vis à la fenêtre qui était restée entrouverte, une étrange personne portant une cape noire laissant dépasser des cheveux rouge comme le sang.

Moi : Qui êtes-vous ?

… : Hinhin … vous le serez très bientôt ! Mais je ne peux vous dire qu’une chose…Yugo tu viens de faire un rêve prémonitoire ! Malheureusement ton Amalia va disparaître … je vous conseille de dire vos adieux à votre princesse !

Et il disparut en un clin d’œil …. Je n’osai pas regarder dans l’état que devais être Yugo …

Yugo (furieux et triste) : Il faut que je me rende au Royaume Sadida sur le champ !

Moi : Mais que va dire Papa Alibert ? Je te signale que tu ne le lui as rien expliqué !

Yugo : Je ne veux pas qu’il s’inquiète je lui laisserai une lettre. Nous partirons demain à l’aube ! Peux-tu partir prévenir Ruel de se préparer s’il-te-plaît ?

Moi : Très bien … J’y vais !

Yugo : Merci Adamaï !

Et c’est alors que je partis chercher Ruel qui dormait à point fermé …Quand je l’ai réveillé, il a cru que je le volais alors j’ai eu le droit à un gros coup de coude en pleine tête ! Ahlalala sacré Ruel ! Il accepta sans hésiter et il commença à préparer sa grosse machine. Sa réaction m’a un peu étonné , il n’a pas râlé une seule fois …

Emelka à l’aube

PDV Yugo :

Après avoir déposé ma lettre destiné à Papa Alibert, j’attendis Ruel et Adamaï toujours à penser à Amalia …j'avais tellement peur pour elle ...

Ruel : Hé ! Salut Yugo !

Moi : Bonjour les gars !

Adamaï : Bonjour frérot !

Ruel (esquissant un sourire) : T’inquiète Yugo , on va l’a sauvé ta princesse !

Moi (faisant un sourire forcé) : Oui …

Ruel : Bon allez on y va les enfants !

Adamaï : D’accord, tu viens Yugo ?

Moi : Oui, j’arrive !

Ne t’inquiète pas Amalia ! J’arrive te protéger ! J'entrai dans notre moyen de transport , je m'assis sur le siège à côté d'Adamaï , je posa ma tête sur son épaule pensant à Amalia ....

Moi : Il faudra prévenir Evangelyne et Tristepin ! La Confrérie du Tofu n'est rien sans eux !

Ruel : C'est déjà fait mon petit Yugo , je les ais déjà prévenus ce matin ...et je peux te dire que le messager que j'ai envoyer c'est bien fait taper dessus par Tristepin pour l'avoir réveiller un peu trop tôt ! HAHAHA sacré Tristepin !

Adamaï : On peut aussi dire ça de toi Ruel ! Tu ne m'as pas ménagé hier ...

Ruel : Qu'est ce que tu as dis ?!?

Adamaï : Rien ,rien ...

Et moi bercé par le paysage qui défilaient à travers les vitres je m'assoupis sur Adamaï ravalant mes larmes qui subsistaient ...

PDV Adamaï

Mon cher Yugo , repose toi je ferais tout pour que tu ne perdes pas ta princesse ... Et je lui caressa la joue pour sécher ses larmes qui coulaient toujours ...

J'espère que ça vous as plu ! ♥ ; )

1 0
Réactions 117
Score : 554

très bien pour une première fict

0 0
Score : 493

Merci ! ; )

1 0
Score : 403

D'ai le début j'aime je veux la suite !!!! LA SUIIIITE PLEAAAAAASE !!!!!

0 0
Score : 493

Merciiii ! ; )

Voici le chapitre 2 ; ) ♥
Chapitre 2 : Les retrouvailles

PDV neutre

Pendant ce temps chez Evangelyne et Tristepin, tout le monde est fin prêt à partir. Le soleil inondait le ciel, il faisaitvraiment très beau. Ils attendaient tous avec impatience le véhicule conduit par Ruel qui allait les transportés au Royaume Sadida.

PDV Evangelyne

J’étais très contente de retrouver nos chers amis après tous ce temps, mais à l’idée qu’une menace plane au-dessus de la tête d’Amalia m’attriste.

Ellely : Voilà Papi Ruel ! Papa c’est quoi cette grosse chose qui conduit ?

Tristepin : Sûrement une des inventions de Ruel.

Quand le véhicule fut enfin arrivé devant nous, un gros nuage de fumée s’en échappa nous faisant tousser brusquement. Et la porte s’ouvrit, laissant entrevoir Yugo et Adamaï. Et Yugo se jeta sur Tristepin.

Yugo (enlaçant Tristepin) : Vous m’avez tous manquez les amis !

Moi : Tu nous as manqués aussi Yugo !

Ruel : Bon, ce n’est pas que je n’aime pas les scènes de retrouvailles mais il va falloir y aller !

Moi : Ellely, Flopin soyez sage avec Ludivine !

Ellely, Flopin(en cœur) : Oui maman !

Evangelyne : Ludivine occupez-vous bien d’eux !

Ludivine : Bien sûr Evangelyne ! (Ludivine est la dame qui va s’occuper d’Ellely et Flopin pendant l’absence de leurs parents)

(Description Ludivine :Ludivine est une petite femme aux formes généreuse. Elle a des cheveux châtains et a des yeux de couleurs caramel. Femme au bon cœur et chaleureuse, elle est toujours prête à rendre service.)

Je fis de grands signes à travers la vitre pour dire au revoir aux enfants une petite larme aux yeux. Je m’assis à côté de Tristepin, je lui pris la main tendrement et nous fermèrent les yeux l’un contre l’autre.

PDV neutre

Notre Confrérie du Tofu presque au complet atteignit enfin le Royaume Sadida. Toujours aussi beau et chaleureux qu’auparavant. Tous les Sadida quand ils les virent, firent une acclamation spectaculaire pour nos héros. Amalia de son balcon entendit les acclamations et les applaudissement et émerveillée à l’idée qu’elle allait revoir ses amis, elle descendit les escaliers quatre à quatre pour se rendre dans la salle principale.

PDV Amalia

J’avais tellement hâte de les revoir ! On va pour voir enfin ce retrouvé ! Quand je fus arrivée devant mes amis je ne pus m’empêcher de pleurer … C’était plus fort que moi … Je les revoyais enfin …

Moi (sanglotant) : L-Les amis vous m’avez tellement manqués !

Yugo (s’approchant de moi) : Nous aussi Amalia … (me prenant dans ses bras)

Moi (me séparant de Yugo) : Mais pourquoi êtes-vous venus ? Vous auriez pu me prévenir j’aurais pu prévoir quelque chose en votre honneur !

Tous : ….

Evangelyne : Amalia si nous sommes ici, c’est pour te protéger … Quelque chose va surement t’arriver si ne nous sommes pas là pour toi …

Moi : Q-Quoi ? M-Mais je croyais que vous étiez venus pour me voir …

Tristepin : Amalia, c’était aussi une raison de notre voyage …mais…

Ruel : Il fallait te protéger Amalia, pour ton bien …

Moi : J-Je comprends …mais qu’est-ce que je risque ?Et comment le savez-vous ?

Tristepin : Yugo…

Yugo (rougissant légèrement) : euh …

Moi (fixant Yugo intensément) : Yugo ?

Yugo (rougissant toujours) : En fait pendant quelques temps …chaque nuit je rêvais de toi et …j’ai fait un rêve du moins étrange qui raconte que tu vas disparaître …

Flash-Back :

Moi: Quelles choses ?

Yugo : Je vois Amalia entourés d’hommes … et je la vois apeurée, ne sachant quoi faire ni se défendre ! Elle m’appelait ! Et c’est là que je vis un homme s’approcher un peu trop près d’elle et ils disparurent en un instant ! Quand soudain j’entendis une femme … elle murmurait … …d’une façon très douce et non brusque ….mais à un moment elle haussa légèrement la voix et fredonna … cette phrase « Ta princesse bien aimé, tu ne l’as retrouveras jamais , car elle est bien cachée sous lespierres rosées , si tu vois les figurines sacrées , tu trouveras grâce aux clés, ta beautée réveillée »

Fin du Flash-back

Yugo : Et …un homme est apparu et il a dit que mon rêve était prémonitoire et moi aussi je pense qu’il va être réel j’en suis certain …Et Adamaï et moi pensons que l’homme qui nous as dit ça sera impliqué dans ta prochaine disparition …

Amalia : E-Elle a dit t-ta princesse et ta beauté ? Elle parle de moi là ?

Yugo : Ah euh oui ...(rougissant de plus en plus) , c-c'est bizarre ...

Amalia : Mais si je crois le rêve de Yugo ... J-Je vais disparaître … (baisse la tête)

Yugo : Amalia, nous serons tous là pour te protéger !

Tristepin : Tu peux compter sur nous !

Evangelyne : Qu’est-ce qu’on ne fera pas pour notre princesse !

Adamaï : On ne te laissera pas tomber !

Ruel : Oui, de toute façon tu vas nous payer !

Tous : RUEL !

Ruel : C’est bon, c’est bon je ne dis plus rien !

Mes larmes coulaient à flot je ne pouvais m’en empêcher…Mes amis étaient prêts à tout pour éviter la menace qui planait sur moi. Ils sont extraordinaires …

Moi : (redressant la tête, dévoilant mes larmes qui ondulait le long de mes joues …) L-Les amis je vous aime tellement !M-Merci !

Tous (me prenant dans leurs bras) : Nous aussi Amalia !

J’étais heureuse d’êtreavec eux d’avoir des amis aussi merveilleux, j’étais soulagée … Quoi qu’il advienne , je pouvais compter sur mes amis …même dans les moments les plus difficiles …

PDV neutre

Dans une grotte souterraine :

… : Kubum, tu es prêt à partir ?

Kubum : Oui maître.

… : Bien Kubum … je pourrai enfin détenir ma chère princesse …

Kubum l’homme mystérieux quitta la grotte pour se rendre dans un certain royaume …où la vie est pour l’instant, un peu trop paisible à son goût …





0 0
Score : 2632

Très bonne histoire, j’espère qu'il y'a la Nouvelle sufokia des steamer comme mechant.

0 0
Score : 554

continu ta fict est fantastique

0 0
Score : 493

Merci , beaucoup ! ; )

0 0
Score : 403

*0* jsuis en kiffe sur ta fic je suis presser de savoir la suite. !!!!

0 0
Score : 493

Merci ^^ ♥ Je poste la suite cet après-midi normalement ! ; )

0 0
Score : 403
Lisooune1|2014-11-16 15:19:39
Merci ^^ ♥ Je poste la suite cet après-midi normalement ! ; )
YOUPIII ! Je suis Presser !!! VIVEMENT LA SUIIIITE !!! ( Desole quand je suis comme ça c'est que j'ai un kiffe ! )
0 0
Score : 493

Voici le chapitre 3 en espérant qu'il vous plaira : ♥ ; )

Chapitre 3 : La disparition tant redoutée …

PDV Amalia :

Ils me serraient encore tous dans leurs bras…Mon cœur battait fort…C’était si bon de se retrouver tous comme ça !

Moi (me séparant d’eux) : Bon, je vais vous montrez vos chambres, venez !

PDV neutre

Ils escaladèrent tous une à une, les larges marches de chêne du grand escalier principal. Enfin arrivés au premier étage, Amalia s’arrêta devant une porte en bois.

Amalia : Ici, ce sera la chambre d’Evangelyne et Tristepin !

Amalia ouvrit la porte, dévoilant la splendide chambre couleur bois. Les murs étaient ornés de magnifiques fresques taillés dans le bois en fine ondulations. Sur la droite un énorme lit deux places très imposant était recouvert de voiles blancs et vert et de jolies fleurs rouges au centre. Il y avait aussi un balcon qui a une vue sur tous le royaume Sadida. Émerveillés, Evangelyne et Tristepin s’installèrent dans la chambre princière.Amalia ferma la porte les laissant s’installer. Puis les autres reprirent les escaliers pour monter au 2eme étage. Et elle s’arrêta devant une grande porte feuillue.

Amalia : Voilà ta chambre Ruel !

Ruel : J’espère qu’elle est confortable cette chambre !
Amalia : Ne t’inquiète pas pour ça, nos chambres sont aussi belles que confortables !

Et elle ouvrit la porte. Dans cette chambre, il n’y avait pas de balcon mais une très large fenêtre en érable. Il y avait aussi un bureau décoré de feuilles de houx et de fleurs blanches. Il y avait aussi un grand lit à baldaquin blanc et rouge. Ruel se jeta sur son lit, et le testa sur tous les angles.

Ruel : Tu avais raison Amalia ce lit est aussi beau que confortable !

Amalia : Une princesse a toujours raison !

Et elle reprit les escaliers en compagnie de Yugo et d’ Adamaï. Quand ils furent arrivés au 3eme étage, Amalia se dirigea vers la4eme porte du couloir et s’arrêta

Amalia : Yugo, Adamaï voilà votre chambre, il y a 2 lit séparés j’espère qu’elle vous plaira ! Ma chambre est à côté d’accord ? Vous m’excuserez mais je dois me préparer mon père a organisé une cérémonie en l’honneur du Royaume Sadida, il a invité des seigneurs et moi je vous invite ! Les autres sont déjà prévenus par un des gardes ! À tout à l’heure !

Yugo : D’accord. A tout à l’heure !

Adamaï : Bon, dépêche-toi Yugo il faut se préparer pour la cérémonie !

Yugo : Je suis déjà prêt !

Adamaï : Tu rigoles oui ? Il faut qu’on fasse honneur à Amalia ! Il ne faut pas que tu sortes dans cette tenue !

Yugo : Mais qu’est-ce que je vais mettre ?

Adamaï : ça par exemple ! (montrant une large cape bleu et un costume blanc)

Yugo : Je ne mets jamais ce genre de chose.

Adamaï : C’est pour faire plaisir à Amalia, tu peux le faire tous de même non ?

Yugo : Oui, oui et toi qu’est-ce que tu vas mettre ?

Adamaï : La même chose que toi frérot !

Yugo : Bon très bien …

La salle principale(Royaume Sadida) en fin d’après-midi (l’heure de la cérémonie)

PDV neutre :

La salle était pleine ! Il y avait vraiment beaucoup de monde ! Yugo, Adamaï,Evangelyne, Tristepin et Ruel était déjà arrivés il ne manquait plus qu’ Amalia. Evangelyne était vêtue d’une longue robe blanche aux contours marron chocolat, elle avait détachée ses cheveux qui lui arrivée à la hauteur des épaules,elle était vraiment très belle et beaucoup de regards masculins se retournaient sur elle pour le grand malheur de Tristepin. Tristepin, lui, était vêtu d’une cape marron avec un ensemble blanc marron et rouge. Ruel tant qu’à lui n’avait pas faire d’efforts vestimentaire et Yugo et Adamaï était habillés du costume qu’avait montré Adamaï dans la chambre. Quand soudain, tous les regards se projetèrent sur l’escalier. Amalia vêtue d’une robe blanche entourée de fines feuilles vertes resplendissait comme jamais. Elle avait détachée ses cheveux mais elle avait fait des petites tresses sur le haut de sa tête qui se rejoignaient derrière. Toute l’assemblée avait les yeux rivés sur elle. Il n’y avait plus un bruit, on entendait seulement le claquement des chaussures d’Amalia sur le sol, et elle s’avança jusqu’à son trône. Et le roi entama une phrase de bienvenue.

Le roi : Bon jour à tous ! Moi, roi du peuple Sadida, je suis heureux de vous recevoir en ce jour pour célébrer une cérémonie en l’honneur de ma fille Amalia. J’espère que vous allez bien profiter de cette magnifique fête ! Bonne soirée à tous !

Et les bavardages reprirent.

Amalia : Père, vous m’aviez dit que ce serez une cérémonie en l’honneur du Royaume Sadida, pas du mien !

Le roi : Amalia, tu es en âge de trouver un homme qui saura te rendre heureuse, c’est pour cela que j’ai invité tant de monde. Tu vas bien en trouver un à ton gout dans tous ces prétendants !

Amalia (furieuse) : Père, je vous interdis de contrôler ma vie ! C’est à moi de choisir si j’ai l’âge ou non !

Le roi : Amalia, je voulais juste t’aider ne le prend pas mal !

Amalia : Vous auriez dû ne rien faire du tout !

Le roi : Amalia !

Amalia sort furieuse,se rendant sur le balcon de la salle principale. Pendant ce temps Yugo et les autres la cherche à travers la foule. Amalia, regardant le ciel maintenant noir n’avait pas vus que plusieurs personnes l’avait suivis.

… : Princesse Amalia, ne vous mettez pas dans cet état !

Amalia : Qui êtes-vous ? Attendez-vous êtes un prétendant que mon père a invité c’est ça ?

… : Non, pas exactement mon maître a été invité mais il n’a pas pu venir il m’a envoyé à sa place. Je m’appelle Kubum et j’ai un moyen de vous rendre heureuse.

Les autres hommes qui étaient derrière ce mystérieux Kubum s’emparèrent d’ Amalia.

Amalia (se débattant) : Mais qu’est-ce que vous faîtes ? Lâchez-moi ! (apeurée)

Yugo et les autres la cherchaient toujours. Et c’est là que Yugo vu la chose qu’il redoutait le plus …son rêve …ou plutôt son cauchemar est entrain de se réaliser !

Yugo : Les amis, Amalia est là-bas ! Oh non, c’est la scène de mon rêve ! Vite, allons la chercher !

Yugo et les autre savaient posés à peine un pied sur le balcon qu’ Amalia était en train de disparaître en compagnie des hommes et de Kubum. Et un seul cri résonna celui d’Amalia.

Amalia (qui disparaît) : Yugo !

Yugo (essayant de la rattraper) : Amalia !

Mais Yugo échoua … Il sentit ses larmes lui monter aux yeux il n’a pas su la protéger…L’appel d’Amalia résonna dans sa tête fort …si fort qui se mit à genoux laissant coulés ses larmes…

Yugo : A-Amalia…

Adamaï : Yugo, tous n’est pas encore perdu, tu te souviens ce que la voix t’as dit, elle peut nous mener à Amalia !

Yugo : J-J’ai failli à ma tâche ! On avait tous promis de la protéger ! Mais nous n’avons pas réussi …

Tristepin (posant sa main sur l’épaule de Yugo) :T’inquiète, on va la retrouver !

Evangelyne : Yugo, Adamaï a raison la voix t’as dit quelque chose rappelle-toi elle a dit « Ta princesse bien aimé, tu ne l’as retrouveras jamais, car elle est bien cachée sous les pierres rosées , situ vois les figurines sacrées , tu trouveras grâce aux clés, ta beauté réveillée » C’est une énigme !

Yugo (séchant ses larmes) : Oui, vous avez raison ! (se redressant) On peut la retrouver grâce à l’énigme !

Ruel : Je pensais prendre ma retraite tranquille !Mais l’aventure continue !

Adamaï : Oui ! Allons sauver Amalia !

Et c’est sur cette phrase d’Adamaï que tous reprirent le sourire, car tout n’ai jamais perdu tant qu’on a des amis sur qui compter …

0 0
Score : 403

Encore un chapitre fantastique que sa en devient rythmique ! Quest ce que c'est érotique ! Bon j'arrête avec mes tic ! XD vivement la suiiiite !

0 0
Score : 493

Hihi ! ; ) ♥ Merci !

0 0
Score : 403
Lisooune1|2014-11-16 16:29:11
Hihi ! ; ) ♥ Merci !
Derien ! Continue comme ça !
0 0
Score : 554

ta fict est fantastique j adore

0 0
Score : 493

C'est très gentil à vous ! ; ) ♥ Le prochain je le posterai normalement d'ici 2 à 3 jours ! ♥

0 0
Score : 403
Lisooune1|2014-11-16 17:13:06
C'est très gentil à vous ! ; ) ♥ Le prochain je le posterai normalement d'ici 2 à 3 jours ! ♥
Oki doki !
0 0
Score : 493

Finalement, il sera peut-être posté avant ! ♥ ; )

J'ai réussi à faire un chapitre en un temps record ! ♥ ; ) J'espère qu'il vous plaira !
Chapitre 4 : La Foret Volta


Le lendemain matin au Royaume Sadida (chambre Yugo Adamai)

PDV Yugo :


Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit … J’avais bien trop peur pour elle ! Quand je fus complètement réveillé, je descendis de mon lit.Adamai dormait toujours je m’approchai de son lit tout doucement et je lui caressai le front.

Moi : Merci Adamai de m’avoir soutenu et remonter le moral ! Je ne sais pas ce que je deviendrai sans toi ! (En le regardant intensément)

Adamai (ouvrant un œil) : De rien Yugo c’est normal entre frère ! Et puis je sais que tu tiens beaucoup à Amalia.

Yugo : Je t’ai réveillé ? Désolé !

Adamai : T’inquiète Yugo !

Yugo : Adamai, il faut que je te parle de quelque chose…

Adamai : Quoi Yugo ?

Yugo : Comme tu le sais j’éprouve quelque chose pour Amalia d’assez …fort mais elle est devenue une femme à présent …et moi à coté d’elle je suis un enfant …j’ai peur qu’elle en aime un autre …

Adamai : Oui, mais si elle t’aime c’est ce pour ce que tu es …et si elle en aime un autre je ne sais pas...

Yugo : Hum …On devrait descendre non ? Les autres doivent nous attendre !

Adamai : Oui, allons-y !

Adamai et moi,descendirent les nombreuses marches en un temps records de peur d’être en retard.. Et quand nous arrivèrent dans la salle principale effectivement, on était les derniers …

PDV neutre

Salle principale Royaume Sadida

Tous le monde était enfin présent, le roi lui était dans un état déplorable il pleurait toutes les larmes de son corps en répétant toujours la même chose :

Le roi : Amalia, ma petite Amalia…Quel père indigne je fais …

Le prince Armand tant qu’à lui resté de marbre il était réellement touché par la disparition brusque de sa sœur…

Evangelyne : Roi, prince moi et mes amis avons une piste. Dans le rêve de Yugo la voix dit : « car elle est bien cachée sous les pierres rosées… » Et il existe une foret très peu connue et au centre de la foret on peut trouver des pierres à la couleur rosée, elles sont très rare et n’existent qu’à cet endroit ! Donc nous pensons qu’ Amalia serait détenue à cet endroit. Nous voudrions avoir votre accord pour nous y rendre dés maintenant.

Le roi : Je …(se faisant coupé par le prince Armand)

Le prince Armand : Allez-y ! Dépêchez vous !S’il-vous-plait La Confrérie du Tofu ramenaient ma sœur saine et sauve !

A ce moment là tous fut surpris, même le roi …Personne n’avais jamais vu le prince Armand aussi inquiet et pour sa sœur en plus ! La Confrérie du Tofu s’exécuta, et ils quittèrent Le Royaume Sadida, direction la vallée …la vallée de Volta c’est comme ça qu’elle s’appelait. Tous montèrent dans le véhicule conduit par Ruel. Il avait demander à la carte de lui montrer le chemin qui menait jusqu'à la foret Volta. Yugo n ’ayant pas fermé l’œil de la nuit se rendit dans la chambre et s’assoupit.Evangelyne, elle avait la tête appuyée contre la vitre.

Tristepin : Qu’est ce qui se passe Eva ?

Evangelyne : Tristepin, Amalia est ma meilleure amie je m’inquiète pour elle et pour Yugo aussi …

Tristepin : Tous le monde est inquiet pour eux Eva…Mais ne t’inquiète pas Amalia est forte elle ne se fait pas amadouée par n’importe qui ! Et pour Yugo, il est un peu triste en ce moment, il découvre l’étendu de ses sentiments qu’il éprouve pour elle !

Evangelyne : Oh merci Tristepin ! Tu m’impressionnes ! Ma cervelle de Iop !

Tristepin : Bah quoi qu’est ce que j’ai dis ?

Evangelyne : Oh rien ! Laisse tomber !

Et notre jolie cra déposa sa tête sur l’épaule de notre cervelle de Iop préféré ne pensant qu’a leur bonheur.

Une heure passa, et ils furent enfin arrivés ! Tristepin réveilla Yugo en douceur tandis que les autres descendirent du véhicule.



Ruel : A quel temps !

Effectivement, il faisait orageux. Les bourrasques de vents faisaient bougées dans tous les sens les plantes et les fleurs aux couleurs monotones.

Adamai : Et bien ! Ce paysage n’est pas très accueillant !

Il y avait sur la plaine de long et frêle arbres aux feuilles presque toutes tombées, la terre tant qu’à elle n’était pas fertile, elle était toutes craquelés et sèche comme dans un désert.

Ruel : Autrefois, cet endroit était très accueillant il y avait de magnifiques fleurs multicolores qui inondait le sol !Maintenant, il n’y a que très peu de fleurs. C’est comme si un ouragan était passé et n’avait semé que misère et désespoir…

Evangelyne : Bon ce n’est pas tout, mais il faut y aller ! Direction le centre de la foret !

Et ils entrèrent dans la sinistre foret. Les arbres étaient très grand et un peu plus feuillus que ceux de la plaine. Mais des bruits inquiétants les interpellèrent à mainte reprises, mais cessant aussi rapidement qu’ils étaient arrivés. Quand tout à coup, Yugo sentit une chose qui lui passait autour des chevilles, il se retourna brusquement ne voyant que le sentier qu’il venait de parcourir.

Yugo : Il y a quelque chose qui m’a frôlé, restés sur vos gardes !

Et c’est alors qu’ Evangelyne poussa un hurlement sanglant. Elle venait de se faire griffer par une bestiole poilue aux oreilles décollées assez féroce.

Evangelyne : Aie !! J-Je me sens mal…(s’effondrant)

Tristepin : Eva, tiens le coup ! (la prenant dans ses bras)

Ruel : Mais où est-elle passé c’te Wagi !

Adamai : La bestiole a disparue !

Yugo : Ruel c’est quoi Wagi ?

Ruel : Ah, c’est le nom de la bestiole qui a griffé Evangelyne.

Tristepin (tenant toujours Evangelyne dans ses bras) : E-Eva…

Ruel : Ne t’inquiète pas Tristepin, la blessure te plonge dans un petit malaise rien de plus, c’est à cause de ses griffes elles sont empoisonnés c’est un bon moyen de se défendre ! Par contre d’habitude,ces bestioles sont inoffensives sauf quand on leur vole quelque chose…

Yugo : Oh ! Regardez sur la botte d 'Evangelyne !(prenant l’objet) C’est le bracelet d’ Amalia ! Le Wagi a du surement le récupérer par terre mais en passant près de nous le bracelet a du se coincer dans la botte d’Eva et le Wagi a cru que nous lui avions volé !

Adamai : Bien joué Yugo ! On a la preuve qu’ Amalia est passé par là !

Evangelyne (reprenant ses esprits) : Q-Que c’est-il passé ?

Tristepin (soulagé) : Tu t’ai fais griffer par un Wagi, une bestiole toute poilue ! Et regarde ce que nous avons trouvé accroché à ta botte ! (lui dévoilant l’objet)

Evangelyne : Le bracelet d’ Amalia ! On est proche du but alors !

Ruel : Bien plus proche que vous le pensaient !Les enfants venaient voir !

Yugo, Adamai ,Evangelyne et Tristepin s’approchent de Ruel.

Yugo : Mais c’est les pierres rosées ! On va pouvoir enfin sauver Amalia !

Ruel : Oui avec une trappe en plus ! Qui mènent à des galeries souterraines !

Tristepin : Super, on va pouvoir enfin bottés les fesses au kidnappeur d’ Amalia !

PDV Yugo :

Amalia, attends moi j’arrive te sauver ! Quoi qu'il arrive , j'arriverai à te protéger ! [/b]

[b]


Voilà pour mon chapitre EXTRA rapide ! ♥ ; )

0 0
Score : 544

Je viens de lire ton chapitre et je trouve que l'histoire est bien trouvé !

Quelques points (Positif et négatifs) toutefois :

1- Tu vas trop vite sur certain passages , il trouvent les pierres trop vite , il arrivent dans la forêt trop vite , aussi ...
2- L'idée des PDV est bien trouvé ! ce qui fait que l'histoire prend une fluidité ...
3- Quand tu changes d'endroits ou de PDV (Pour tes chapitres futurs je pense) marque ce changement avec ceci :
(------------------------------)

J'aime bien l'histoire , un bon concept sur les ressentis du couple Amy/Yugo.

:tap:Amicalement earthfirewater:wind:

0 0
Réagir à ce sujet