FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Neraw, galérien confirmé.

Par Shade-Stealth 07 Juin 2014 - 20:42:24

Coucou ! Je me présente : Je me nomme Neraw, j'ai joué environ un mois à Dofus mais j'ai arrêté parce que l'abonnement était trop cher, mais on s'en fout ! xD Le truc à retenir c'est que le forum fic de Dofus étant mort et que je n'en suis même plus un joueur, je viens ici. biggrin

Bon, pour tout dire je connais pas l'Univers de Wakfu très bien, mais c'est Dofus 1000 ans après donc je pourrais facilement recréer le monde, et vu que je suis un ignare du dessin animé aussi, ça me permettra de pas copier ce dernier. :3

A travers cette fiction, qui est ma première, je relaterais ce qui s'est passé en mélangeant à des trucs neufs... Mais encore on s'en fout ! xD C'est ma première fiction et elle n'est sûrement pas du niveau de celles de plus grands. Je vous demande d'être clément mais aussi de me faire des remarques pour que je progresse ! Les claques sur les f... la tête, les insultes, les humiliations publiques sont aussi acceptées ! biggrin

Chapitre 1 : Le Commencement.


La lumière est douce sur ma peau, j'aime cette lumière. Elle me rend heureux, me réconforte, contraste avec le marais où je suis. Mais la lumière commence à me brûler. La chaleur part de mes pieds et se répand à travers tout mon corps. Elle devient vive, piquante, me fait mal, surtout au coeur. Alors que cette douleur semble avoir atteint son paroxysme, j'entends un bruit.

Il n'a duré qu'une seconde, ou plutôt une fraction de seconde. Pourtant, je n'oublierais jamais ce son. Comme une explosion, comme de l'eau glacée sur le visage, je fus traversé par un spasme. Ma bouche s'ouvrit et aspira de l'oxygène. La vie coulait en moi plus vite que mon sang, ce fut le plus bel instant de ma vie, et sûrement le seul.

J'ouvre les yeux et me relève. Je me nomme Neraw, j'ai 16 ans. Mais avant que j'aie le temps de me poser plus de questions, je sens quelque chose d'étrange. Je tourne doucement la tête et voit un homme qui me fixe. Je sursaute, et tout en hurlant à la mort, dit au premier "homme" que j'ai rencontré :

- MAIS T'ES QUI BORDEL ?!

Ce dernier ne répondant pas, je l'examine : Son regard est dur et intimidant, pourtant je n'ai pas peur de lui. Ses muscles saillants semblent vouloir faire exploser l'armure qu'il porte. Je sens quelque chose émaner de cet homme... C'est comme si je le voyais deux fois : lui et sa présence, son énergie, comme celle qui m'a éveillé.

En somme, il est très différent de moi, pourtant je sais que c'est un homme-oiseau. Mais au fait, comment suis-je ? Je regarde mes bras, mes jambes, mon corps... Du sang coule de mes avants-bras mais pourtant je ne ressens rien...

Mes muscles sont tendus, je peux voir mes 8 abdominaux ressortir de mon corps musclé... Mes cheveux bleus, d'un froid contrastant avec le soleil présent, tombe sur mes épaules... Mes vêtements eux sont oranges... Moi même je trouve ma tenue singulière ! Mais tout de même, je dirais quelque chose comme : je suis pas mal foutu !

Mais quelque chose m'interpelle : l'homme me désigne une porte. Hésitant, je l'ouvre, et sent une masse incroyablement forte s'abattre sur moi !

L'épaule maculée de sang, je me relève et toise mon adversaire : Sa fourrure recouvre tout son corps, ses yeux reflètent son envie de meurtre, de la bave coule de sa gueule, ses griffes sont très acérées, pourtant, il est bien moins impressionnant que l'homme. Ou plutôt devrais-je dire que sa présence est moins importante.

- MAIS T'ES QUI BORDEL ?! Allez sérieusement, parlons entre adultes raisonnables.

La bête me saute dessus, ma colère se multipliant, je hurle et me prépare au combat. L'excitation me prend, ma blessure aggrave cet état, j'ai envie d'en découdre.

A cet instant-là, Neraw ne pouvait pas le savoir, mais une chose était apparue au dessus de lui. On pourrait dire que c'était la manifestation de sa rage, mais une grande partie du peuple, s'il voyait cette chose, l'appellerait un démon. Une chose tellement effrayante que la bête s'arrêta en plein vol, avant de se prendre un coup percutant du jeune Sacrieur, qui mit K.O l'animal.

- Maintenant le vieux, tu vas m'expliquer ce qui se passe ici ! Tu parles pas et une bête m'attaque !

- Silence, jeune fou ! Ce misérable combat ne servait qu'à déterminer si tu avais le droit de vivre ! Et surveille donc ton langage ! Maintenant suis-moi, je vais tout t'expliquer.

0 0
Réactions 4
Score : 195

Oh mon dieux, c'est un peu bordelique...
On sait pas a quoi ressemble le sacri, et l'autre, (c'est un piaffe ou un chien debout, je sais plus ^^')
Ensuite, ben.... Ou y des piaf (ou chien) qui parle?

Enfin bon, il faut prendre ce commentaire a la rigolade, mais il faudrais plus de... suspènce peu être....

0 0
Score : 38

Bonsoir Morttemps !

Tout d'abord, merci de ton commentaire. :3 Effectivement, je n'avais pas détaillé les personnages, je l'ai donc fait ! biggrin

Sinon en ce qui concerne le suspens, je vois pas ce que tu veux dire... Tu dis que je n'explique pas assez la situation, mais tu veux du suspens... xD Le suspens est là, il y a des choses que normalement le lecteur ne connaît pas l'origine. :p

Je posterais un autre chapitre demain, d'ici-là j'espère avoir d'autres critiques constructives comme la tienne ! biggrin

Bonsoir Morttemps !

Tout d'abord, merci de ton commentaire. :3 Effectivement, je n'avais pas détaillé les personnages, je l'ai donc fait ! biggrin

Sinon en ce qui concerne le suspens, je vois pas ce que tu veux dire... Tu dis que je n'explique pas assez la situation, mais tu veux du suspens... xD Le suspens est là, il y a des choses que normalement le lecteur ne connaît pas l'origine. :p

Je posterais un autre chapitre demain, d'ici-là j'espère avoir d'autres critiques constructives comme la tienne ! biggrin

______________________________________________________________

Chapitre 2 : Le Voyage.

Malgré son caractère de vieux grognon, je plaçai ma confiance en cet homme. Il m'appris bien des choses en peu de temps : tout d'abord, son nom. Il se nommait Daisuke, ce qui signifiait "la grande aide." Il portait bien son nom !

J'appris à écrire, l'Histoire de l'ère Wakfu, ce monde riche, coloré, et empreint de mystères, ainsi que la science... Mais au delà de tout ce savoir, ce que Daisuke m'a enseigné le plus profondément, c'était la morale. Le bien et le mal, respecter autrui, c'est à quoi il passait le plus clair de son temps à me parler. Pour clore ceci, il me confia une mission.

Le regard dur, il s'avança vers moi et me parla d'une statue, où était gravé l'histoire d'Ogrest. Comprenant l'importance de ma mission, je me mis à m'entraîner au combat. Jour et nuit, je défiai à nouveau Daisuke, qui ne manquait pas de me faire manger la poussière. De temps en temps, il me demandait pourquoi je ne me mettais pas en quête. Je lui répondais que je n'étais pas prêt pour mon périple.

Après deux semaines d'intense entraînement, le fier guerrier me remis une carte. Je l'examinai : assez primitive, une courbe dessinait un chemin à travers tout le plan : le voyage semblait alors encore plus long. J'estimai sa durée à deux ans, et le coeur lourd et transpirait, me demandait si je reviendrais un jour de ce voyage qui me prendra tellement de temps...

Un coup de pied à l'intersection de mes deux fesses me sortit de mes pensées, et bientôt je m'envolai à une dizaine de mètres de Daisuke. Les dents déchaussées, le coeur triste et les fesses douloureuses, j'entamai mon voyage. Après 30 secondes maximum, alors que j'étais à nouveau perdu dans mes pensées, je me cognai et tombai le nez fracturé par quelque chose...

Sur cette stèle, brillante et que j'ai eu du mal à croire que je ne l'avais pas remarquée, à présent recouvert de mon sang était écrit : "La légende d'Ogrest."

C'est ainsi que je connus mon premier moment de solitude.

________________________________________________________________

Chapitre 3 : La Découverte.

Grâce à cette stèle, je compris que le pouvoir était certes un don, mais ce don pouvait se révéler malédiction s'il finissait par prendre l'ascendant sur soi-même. Après la lecture de cette triste légende, je me mis en route pour mon véritable voyage. Mais avant de partir, le vieux vint m'arrêter et me confia une amulette. Elle était étrange : deux longs fils rouges qui venaient s'arrêter dans une minuscule pierre d'émeraude qui ne brillait pas... Puis il me dit :

- Tu la garderas toujours avec toi. Toujours.

- Et même si je...

- Toujours.

- Oui mais si j...

- Toujours.

Après trois intenses jours de "Et si je..." "Toujours", Daisuke me congédia sur cette bonne parole : "Toujours."

Je commençai alors mon périple. Arrivé à l'endroit décrit par le vieux en une demie journée, ce que je vus fut incroyable : Il y avait... Il n'y avait rien ! A travers cette plaine vide, je voyais seulement un homme, planté comme un piquet, regardant droit devant lui.
Lorsque je m'approchai de lui, il me désigna un petit bloc que je n'avais pas remarqué. Hésitant et ne comprenant pas, je mis un pied dessus et fut frappé par une formidable lumière. Tel une masse, elle m'écrasait, je sentais mes forces m'abandonner... Et je vus mon corps se décomposer ! Je perdis alors connaissance.

Après que Neraw eut disparu, l'homme qui était assigné à la garde du transporteur d'instance Instapul depuis plus de 300 ans dit de sa voix de jeune homme :

- Pauvre gamin, seul il tiendra pas deux jours dans ce monde de fous... Enfin...

Il regarda le ciel violet, et une herbe à moitié brûlée se matérialisa entre ses doigts, qu'il se dépêcha d'inhaler.

Alors que j'émergeais, je vis une jeune femme me dévisager, puis me dire d'un sourire forcé, sûrement répété des dizaines et des dizaines de fois, inlassablement, et d'un faux entrain :
- Salutations, visiteur ! Pas trop sonné ? Ne t'inquiète pas, Post c'est bien plus cool qu'Ante ! Tu veux acheter quelque chose pour fêter ta venue ? On a de tout ici !

Je sortis les 3 misérables kawu que Daisuke m'avait confié. A leur vue, le sourire de la jeune femme disparut comme du beurre au soleil, et s'occupa d'un autre client.
Je marchai à travers la place très fréquentée, me fit bousculer par des gens, interpellé par des marchands... Je ne savais plus où donner de la tête lorsqu'on m'agrippa la jambe. Un homme plutôt âgé me supplia :

- J'ai faaaaaiiiim... Juste quelque chose, s'il te plaaaaaît...

Attristé, je lui donnai une des deux pwar que j'avais acheté et repartit. Mais un homme vint à ma rencontre :

- Hé gamin, tu veux te faire beaucoup d'argent ?

- Bien sûr, qu'est ce que je dois faire ? m'écriais-je

- Viens avec moi. T'as sûrement entendu parler de Post et Ante, non ? Ce sont les deux rois de ce Royaume... Et je suis le fils de l'un et le neveu de l'autre. m'expliqua-t-il.

C'est alors que je ressentis à nouveau une présence, mais celle-ci était imposante, écrasante.

- N'y vas pas, il veut juste te vendre comme esclave, c'est très courant par ici. L'autre femme est de mèche avec lui, pour te parler de Post et Ante, qui ne sont pas des rois, mais des mondes. Ante est l'endroit de ta naissance, Post ce monde-ci. dit le vieux de là tout à l'heure, qui semblait plus grand, plus jeune. Il était également tout sourire, sans aucune raison.

Soudain, un colosse fit barrage au pauvre homme.

- Alors le vieux, on a décidé de faire capoter nos affaires. Je vais t'apprendre ce qu'il en coûte !

Le géant leva sa masse et une fraction de seconde plus tard, plongea son regard dans celui du vieil homme et comprit son erreur. Avant de pouvoir penser à la possibilité de fuir, il put entendre : " - Allez, allez, calme-toi, gamin." L'homme lui toucha à peine le ventre, et le corps du molosse fut traversé par un spasme, puis ne pouvait plus ni bouger, ni parler.
Le vieux repartit en disant : "Encore merci pour la pwar, gamin."
En entendant ainsi parler de lui, Neraw se réveilla, pour remarquer que la sueur lui coulait jusqu'aux talons, alors qu'il n'avait été que témoin de la scène. Des chuchotements se firent entendre :

- C'était lui, pas vrai ?

- Oui, je le pense...

- Pas de doute possible, c'était Knocking. Mais qu'est ce qu'il foutait là ?!

Ce dernier, à présent loin de tout ce monde, toujours le sourire aux lèvres, se dit : Ouais, aucun doute, il en avait aussi... Mais bon, j'espère qu'ils vont pas prendre le dessus comme pour lui...

_________________________________________________________________

Voilà, j'espère que ça vous a plus mes lecteurs ! biggrin Enfin, si vous existez. xD N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, si mon style est intéressant et que je devrais devenir écrivain, ou si je devrais me mettre mon histoire entre mes fesses ! :3

0 0
Score : 4246

Au vu du premier chapitre y a des éléments plutôt intéressants, le deuxième et troisième ont pourtant une empreinte totalement différente.

Sur le premier chapitre y a une mise en scène, des émotions qui sont détaillées et ça c'est bien. Ceci dit je suis d'accord avec Morrtemps: globalement y a pas d'harmonisation, d'explication de ce qui se passe réellement : ça donne un effet fouillis indescriptible.
Expliquer où tu es (un marais ? devant une porte ?) pourrait être plus intéressant, fixer l'action et être plus précis quand il faut parler de 'l'homme". Caractériser chaque personnage (le vieux qui apprend à lire à un ado de 16 ans par exemple), dire ce que tu fais.

Ensuite, le vieux qu'il semble rencontrer pendant son voyage alors qu'il lui donné un coup de pied au cul, la sorte de traquenard mal dégrossi dans lequel il faillit tomber, la manière dont il est sauvé, là encore, Post et Ante : aucune explicitation de quoique ce soit, c'est comme précipité et on a l'impression de rien à faire là.

Enfin je m'attarde toujours sur ce qui va pas, il va sans dire qu'il y a des choses bien. C'est juste à améliorer ^^

0 0
Score : 38

Merci pour ta réponse Faolin, je désespérais de voir quelque chose. xD

Je te remercie de tes commentaires, j'ai à peu près tout compris et je compte m'améliorer, effectivement j'ai fait exprès de sortir plusieurs chapitres sur un style narratif différent, pour voir ce qui plaisait le mieux, et visiblement c'est le premier chapitre qui semble le meilleur.

Le plus difficile pour moi est d'organiser le récit, tout va vite dans ma tête et résultat j'écris sans vraiment réfléchir, si t'as des conseils sur ce cas n'hésite pas. xD

Je tenterais de faire de plus longs chapitres où tout est bien détaillé et expliqué, encore merci pour ton commentaire, et n'hésite pas à en refaire, ça fait toujours plaisir ! biggrin 

0 0
Réagir à ce sujet