FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Cette autre histoire

Par Chimeris 20 Mai 2013 - 14:41:14
Cette autre histoire

Introduction

Il avançait accroupi dans les bois, l'arc à la main, les cheveux noirs voletant au gré du vent. Les yeux verts rivés sur sa proie, sur une jeune biche broutant l'herbe verte d'une clairière, entourée par quelques congénères. Le vent au visage, il prit une flèche de son carquois au sol, tendant la corde et le bois de l'arc de deux doigts, toujours les yeux sur sa proie.
Il attendait le bon moment, l'air était frais, ni trop chaud ni trop froid, digne d'un printemps comme autrefois. Il pouvait rester des années dans cette position, ses muscles saillants supportant l'effort sans peine, aguerri par les âges comme le montrait sa fine barbe qui lui engloutissait le visage.
Ce disciple de l'archère attendait encore, prêt à tuer la bête d'une simple flèche sans pour autant le faire, il attendait juste un bruissement, un simple mouvement.
La brise frappa, d'un coup, dans son dos, apportant son odeur aux narines des pauvres bêtes. Vite! Il lâcha la corde tendue, la flèche prit son envol parmi les airs.
Vite! Que fut la flèche avant de transpercer les genoux de la pauvre biche, cette dernière s'affaissant en arrière sans pouvoir bouger, son groupe fuyant le chasseur prêt à les tuer.

L'archer remit son arc dans son dos, remit son carquois sur ses hanches avant de s'approcher de la bête qui tentait tant bien que mal de ramper, effrayée comme un enfant. L'archer s'accroupi à ses cotés et lui caressa le col en murmurant quelques paroles pour l'apaiser.
La bête calmée, il attrapa sa dague dans son étui et l'applique contre la gorge de la bête avant d'ouvrir la bouche et d'entonner un chant dur et rocailleux, la bête ne tentant nullement de bouger.

-Pauvre bête que tu étais, tu dois mourir pour me nourrir.
Si les dieux avaient été cléments, tu aura pu vivre.
Mais tu dois mourir et moi survivre.
Que ton âme repose parmi les victimes de la chasseresse.

Après ces quelques paroles, il appuya d'un sec avec sa dague, rompant le lien avec la vie que la pauvre bête entretenait depuis son enfance. La chasse était bonne.

Le soleil déclinait lorsque le chasseur rentrait, la biche chargé sur ses épaules, maintenu au niveau des jambes par des mains musclées et pesantes. Il s'approcha d'un cabanon de bois d'où une fumée s'échappa d'une ouverture minuscule, la lumière vacillante derrière de petites fenêtres. Il s'approcha et tourna la poignée, entrant dans la pièce centrale ou une femme était en train de faire cuire quelque chose au feu de bois.
Des yeux bleus fin, des cheveux blancs au vol, une peau de jeune fille et habillée avec une longue tunique allant jusqu'aux genoux. Elle se retournait vers lui, avant de s'avancer et de l'étreindre dans un silence qu'ils avaient toujours partagé.
0 0
Réactions 8
Score : 171

Chimeris qui fait une fiction... Que dire à part que je veux la suite et que tu écris magnifiquement bien?

0 0
Score : 1833

Aller , go un petit commentaire !

Une BICHE , j'ai beau chercher dans dofus , arena ,wakfu et le BG.Il n'y a aucun monstre s'appelant biche .(Dans l'univers d'Ankama , hien.)

Et c'est tout .

0 0
Score : 126

Bon niveau qualité de la langue il n'y a rien à redire. Tu peux te permettre de "critiquer". Par contre je suis d'accord avec pika'. Les biches sont hors sujet.

0 0
Score : 243

Vrai. J'espérais trouver une petite biche dans l'univers ou quelque chose qui soit conforme. Merci de l'avoir remarqué. Mais vivement que je trouve un animal complémentaire, des propositions, non? (Non pas les bouftous ou les tofus, je parle d'un animal gracieux et loooooong)

Chapitre 1:

Il était la, assis comme un démuni, le regard perdu entre les dalles qui composaient le sol dur de la route, ballotté par les mouvements fréquents de la charrette. Il n'avait aucune expression, mais ne bougeait pas les yeux, le visage. Il semblait absent, comateux, et ce depuis le début du voyage. Les voyageurs et le conducteur ne s'étaient même pas étonnés de son état, nombreux des gens qui prenaient la route vers Astrub arboraient ce même regard, celui des hommes brisés et abandonnés à leur sort.

Même dans son état il restait tout de même impeccable. Une tenue de cuir racornie, raccourcie au niveau des bras, les laissant visible à ceux de tous. Ses cheveux soyeux voletaient doucement sur ses épaules rudes, tout comme son visage. Long aux joues crevassées, ses yeux verts faisaient offices de lance pénétrantes avec des légères cernes, son long fin et court était timide sur son visage et sa bouche, aux lèvres sculpté de façon large, était cachée par une grande barbe qui avait poussée entre-temps.

Parfois, il osait lever le visage vers l'horizon pendant quelques instants mais aussitôt il revenait à sa réflexion qui le tourmentait, tant et encore. Comment cela avait-il pu se passer?

C'était un jour comme un autre, sa chasse fructueuse par une bonne bête qu'il portait sur les épaules, le carquois et l'arc accrochés aux jambes. Il s'était plutôt éloigné cette journée la, mais il ne craignait pas pour son amour. Il était même guilleret pour une fois, car le sourire se dessinait timidement sur ses traits, visibles à cette époque, avec un sifflotement au bout des lèvres.
Il avançait d'un pas lent lorsqu'il sentit une odeur envahissante, acide et brûlante, il se mit à regarder à sa droite et à sa gauche, le vent poussait vers lui cette odeur. Il commença à courir non pas de l'avant mais vers la gauche, faisant un large arc de cercle pour contourner ce monstre odorant. Non, il ne pouvait pas se passer.
Alors qu'il arrivait dans la mince clairière qui l'accueillait, des flammes s'échappaient du cabanon, la porte fracturée mais le feu n'en sortait pas pour lécher les feuilles de la forêt. Il se mit à courir vers ce dernier, jetant durant sa foulée le prix de sa chasse.
Il bondit à l'entrée et éjecta d'un pied nu avisé les débris qui encombraient son passage avant d'entrer. Les flammes brûlaient certains murs, les débris de fenêtre qui étaient encore blanc de toute souillure et les meubles qu'il avait obtenu avec patience et minutie. Il criait le nom de sa bien aimée mais c'était sûr, elle n'était plus la, vivante ou morte.

Il allait sortir à la hâte quand une feuille attirait son regard, cette dernière accrochée sur un des seuls murs qui tenait encore, accroché par une dague, accrochée et déchirée.
La feuille portait seulement une inscription qui était la source de ses mots.

-Tout homme paye ses dettes et tu n'es exempt!

Ces mots, il les connaissait car quelqu'un les lui avait proféré un jour, à Astrub, sa destination. Il ne savait si c'était son vieil ennemi ou un autre, mais il devait savoir le fin mot de cette histoire qui remontait son passé.

0 0
Score : 35

Aaaah! C'est que ça tombe bien, les charognards viennent dépecer de jolis morceaux mis en valeur. On appelle ça un troll chez moi, mais chacun sa culture et les bouftous seront bien gardés.
Eh bah on va intervenir, histoire d'éviter un combat a mort qui serait juste déplorable. (Enfin! Achetez un chien et mettez lui des coups de pieds dedans! Pour une fois que ça sert!)

Je suis impatient de commenter tout cela, si vous saviez l'émotion que ça me fait, j'ai l'impression de liberer Paris du fléau de supporters qui l'occupe. Mais passons.

Bien, la qualité d'écriture est fort sympathique, de toutes façons, vu le nombre d'interventions que tu as fais ces derniers temps, je voyais mal une fic-kikoo (hé fikikoo, c'est drole.)
Cela dit, une phrase me parait louche:
"
Vite! Que fut la flèche avant de transpercer les genoux de la pauvre biche, cette dernière s'affaissant en arrière sans pouvoir bouger, son groupe fuyant le chasseur prêt à les tuer. "
Alors peut être que tu t'es trompé et que tu voulais mettre "que fit" mais je vois mal une flèche crier "VITE!"... enfin bon, c'est assez incongru comme situation, mais bon, pourquoi pas.

Mais nous allons nous projeter sur le problème de la biche, et je vais y prendre un malin plaisir (pourtant utile) de vous expliquer ma théorie du "oui mais."
Donc:

Oui mais. (Vous l'attendiez hein?)
Alors, comment expliquer cela. Déjà, je trouve ta méthode un poil trop véloce Pika, en effet, il t'as descendu, c'est mal, c'est un peu fort, il aurait pu être plus subtil mais bon bref, comme disait Gandhi, "Oeil pour oeil, dent pour dent, et tout le monde finira aveugle" or, je ne pense pas que quelqu'un veuille devenir aveugle sur ce forum. (Ce serait handicapant. Le seul avantage serait d'éviter les insupportables RP de "Kévin a la plage" ou "Trololol fait du ski." Mais bon.)
Bref, j'ai l'art de m'égarer, retournons sur cette pauvre biche.
En effet, il n'y a pas de biche dans Wakfu, j'ai eu beau fouiller le bestiaire de fond en comble, rien de très interessant en effet. (Enfin... ne le prenez pas mal amis développeurs, je parles de biches et... vous m'avez compris quoi.)
Mais pour être simple, là ou (je suis désolé Pika, je vais être désagréable) le jean est largement prohibé dans un RP Wakfu, la biche semble déjà plus logique. "Mais pourquoi?" me diriez vous, et vous avez raison de me demander peuple Wakfusard! Car le peuple a le droit a des réponses!
Eh bien tout simplement, parce que.
Vous me haissez là, hein?

Donc x')
Si la biche est plus logique, c'est car c'est un simple animal servant de gibier, un steak sur pattes, un anmal totalement inutile qu'on retrouve dans trois quart des RPG médiévaux-fantastiques. Sa présence est donc légitime, là où le jean ne l'est pas. (Je rappelle que le jean est a la base un pantalon de mineur qui s'abimait plus difficilement.) Donc c'est déjà plus "une invention" et soit disant passant, un très mauvais vetement pour combattre. Les profs de sports n'aiment d'ailleurs pas les jeans, pas assez confortable.

Bref, pour finir, je tiens a dire que si tu veux prendre ta revanche, assieds toi au bord de la rivière et attends, le corps de ton ennemi finira bien par passer.

Saigné, Saph'
0 0
Score : 1833

J'ai jamais dit sur lui un " gnagnagnagna ça ne devrais pas être une biche espèce de *** gnagnagna". Je pense qu'il peut te le confirmer. Bref , comme tu as "résumé" la situation et que j'ai (presque) pas un don pour la critique ,je fini avec toi , TOI Saphtankaghul ou chose comme ça.

je parle d'un animal gracieux et loooooong.


Hé bé , t'es pas sorti de l'auberge. Car un animal gracieux et long c'est dur à trouver dans wakfu.

Donc ta soit la famille gligli et le sanglier de dofus que on peut trouver comme gibier dans une forêt (car les larves c'est pas très bon).
0 0
Score : 1868
Bon texte et bon style d'écriture, j'apprécie car il y a de la qualité et c'est bien présenté. J'vois aussi qu't'as un petit problème pas super gênant que j'ai aussi : il y a un trop plein de virgules par endroits et ça rythme ou casse le récit en fonction du lecteur. Perso' moi j'aime bien ça donne un genre mais il y a des passages où on en a pas forcément besoin. J'ai le même hic à vouloir en foutre partout pour aérer mes paragraphes qui sont trop souvent compacts. Ensuite il n'y a qu'des très rares fautes, ce qui rend le texte agréable à lire.

Pour ce qui est de la biche, j'en avais strictement rien à foutre qu'elle existe ou pas dans le BG du jeu. J'la laisserai à ta place, c'est l'animal parfait pour la scène (contraste du chant/fragilité de la bête). On va pas chipoter pour un animal non ?

En tout cas, je suis cette fiction et j'attends la suite, bonne continuation et bisous !

PS : Je crois savoir qui tu es è_é.
0 0
Score : 243

Saph': Merci de ton passage rapide à souhait... Mais la prochaine fois, reste avec dame Miel pour éviter tes écarts de folie car fit la flèche représente la vitesse simplement.

Pika: Ewwi je suis pas sorti de l'auberge pour la biche mais je la préfère car c'est le seul animal qui inspire suffisamment le personnage.

Et mon cher Wïnch, tu me reconnais maintenant? Avec mes petites grigriffes? :3
Sinon, oui mon écriture est forte en virgules mais qu'y puis-je? J'écris comme je le pense et comme je réfléchis donc si c'est confus dans les sens ou les virgules, c'est normal car je ne peux rien y changer.

Et en général; Je ne pourrais pas poster sous peu car j'ai subi une sacrée punition qui m’empêche tout plaisir... Adieu trône de fer intégral 3 et 4. Je vous attendrais avec amouuuuur *Agite la patte devant ses livres qui s'envolent avec de petites ailes d'anges*

0 0
Réagir à ce sujet