FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Ou comment une vie banale peut devenire énervante.

Par 18 Mai 2013 - 19:20:55

[Hrp] Bonjour/Bonsoir , à toi , cher personne inconnue en requête d'une fiction !
J'ai pu lire un peux de vos fictions et j'ai pu voir que vous m'en avais fait bavée !Je me demande si je peux être à la hauteur ...Mais sans plus attendre , voici ma toute première fiction ! [Hrp]

Ou comment une vie banale peut devenir énervante .

Le soleil tapait fort à Sufokia , une jeune fille marchait lentement. Elle avait le teint hâlé qui rappelait la bienfaisance du soleil, les courbes de son corps était dessiné avec grâce et volupté, ses longues jambes fuselées était agiles et sa chevelure blanche touchait ces cuises, ces yeux dorés était fatiguée et des cernes marquait ces yeux. Ces pieds avaient horriblement mal à cause du sable et son ventre hurlait famine, elle était habillée d'un paréo blanc .C'était une sacrieuse grâce à ses tatouages noir .

Elle s'approcha de l'eau, et plongea la tête. Quand elle eu plus d'air, elle la retira de l'eau et mi ces pieds dedans et poussa un long soupir.

Il n'y avait que du sable à perte de vue, elle était seul et perdue. Tout c'était bien passé avant ! Elle allait prendre le zaap pour aller chez elle,quand tout d'un coup un groupe de Sram l'avait pris par surprise et l'avait poussé dans le zaap , elle était donc au milieux de nul par et ils allaient le payer pour l'avoir fait chiez!

La fillette se reprit et regarda ces mains pleins de tatouages noir comme les ténèbres. Pour les plonger dans l'eau toujours chaude. Puis elle se leva, enlevant au passage le plus possible le sable qui lui collait à la peau .

Elle se nommait Shana , son nom , personne ne le connaissait.

Puis revient le même enfer , la chaleur était toujours là, et il manquait du vent, il faudrait même beaucoup de vent! Puis , petit à petit , la chaleur devient moins insupportable et c'était beaucoup plus frais.

Puis, fit une petite ombre. Plus elle s'approcha , plus elle voyait mieux .

C'était un petit monstre rouge comme le sang et orange comme le crabe. Les nageoires était rouge, de grand yeux blanc avec une pupille noir .Un pichon !

La sacrieuse se précipita vers le monstre et lui donna un gros coup de poing dans le visage , puis un coup de pied bien placée et le monstre fût mort .Elle dut le nettoyer grâce à l'eau qui était un peux plus fraîche pour enlever le sable et sa chair fût bonne.

Elle fit pareil avec les autres monstres mangeable. Paix à leurs âmes. Son ventre ne hurlait plus de faim , il était remplie. La jeune fille se frotta les yeux avec ces mains devenue rouge sang. Il fallait maintenant trouver un endroit confortable pour dormir , et c'était pas gagnée.

Elle continua donc à marchait , et quand elle aurait une ville , elle se reposerait et chercherait un zaap . Et après elle pourrait se venger, à ces idiots de sram ! Elle réfléchit à comment les mettre une bonne pâté.

Les minutes passait , pour devenir des heures. Elle trouva enfin une ville , calme et presque inhabitée. Elle trouva donc une maison , en pénétrant de force .

Tant pi pour la porte...

La nuit passa , et sans qu'elle sans rend compte , des personnes habillées en noir , avait touché le zaap ..

Ils avaient plutôt "éteint" le zaap !

0 0
Réactions 3
Score : 126

Ne t'inquiète pas! J'aime bien ton idée. Par contre fait attention certaines fautes de frappe rendent tes phrases difficilement compréhensibles.
Continues!

0 0
Score : 243

// Bonjour! Si je suis ici, c'est pour les critiques de textes, non non je ne mords pas. Je tente simplement d'aider les écrivains en herbe à s'améliorer.

Donc commençons.
Tes principaux défauts sont dans la conjugaison des verbes et l'application de leur sujet.
Je te conseille après chaque phrase de te relire pour bien situer le verbe et son sujet.
Pour te reprendre par un exemple:
" La nuit passa , et sans qu'elle sans rend compte , des personnes habillée en noir , avait touché le zaap "

Tu dois te relire car par exemple, des personnes habillée en noir, il faut un s à habillée car c'est un participe qui prend le rôle d'adjectif donc il doit s'accorder. Ensuite, tu as mis une virgule qui le sépare du verbe qui n'a donc aucun sujet vu que des personnes est séparé par une virgule. Ensuite, il faut accorder avait en le mettant au pluriel donc "avaient" car ils sont plusieurs.

Généralement, tu ne fais que des petites fautes dans ce genre qui s'agglutinent et rendent plutôt mal.
Donc relis-toi souvent quand tu fais une phrase, tu évitera ces petites erreurs, de même que pour les déterminants ses-ces

Au niveau du texte en lui-même, il lui manque parfois des phrases, des mots et des subtilités.

" C'était une sacrieuse grâce à ces tatouages noir . "
Je te conseille de dire plutôt; On devinait que c'était une sacrieuse grâce à ses tatouages noirs

Ton texte n'en sera que plus beau et plus appréciable car on sentira qu'on est dans la scène et qu'on ne se fait pas raconter.
Je te conseille également de mettre des adjectifs ou de mettre en avant les actions de ton personnage grâce à quoi, tu pourra lui donner une identité de mouvement, quelque chose qui lui est profitable dans un texte.

Et également de faire de longues descriptions mais qui sont étalées sur la longueur, un gros pavé n'est jamais beau mais des petites descriptions qui accompagnent ton personnage en suivant son histoire, toujours mieux.

Enfin, je te dis également d'éviter de faire penser le narrateur. Car si ça lui donne une identité au narrateur, le texte n'en sera pas mieux.

Tout cela n'est que des conseils et tu n'es pas obligé de les suivre. Mais je trouve que tu pourrai avec, faire beaucoup mieux.

Allez, Byeeee tout le monde. //

0 0
Score : 215

[Hrp] Bonjour ! Merci d'abord pour vos commentaires, go réponse :

@Ennirigil2 : oui , désolé, problème d'ordi. Merci !

@Chimeris: merci, je ferais gaffe la prochaine fois.

[Hrp]

Le matin fut dur , des hurlements venaient de l'extérieure et accoté d'elle, un vieux enragé était en train de sortir une pelle. Il lui lança dans la figure de la jeune fille qui poussa un cri.

En faite, la maison qu'elle avait prise était habitée...

Le vielle homme continua à lancer des pelles, elle devait donc s'enfuir. L'homme continua à lancer des jurons et à l'insulter. Bon, aussi, c'était mal polie ce qu'elle avait fait. Elle allait s'approchait du zaap alors qu'une foule de gens était autour de l'engin.

La machine était faite en pierre jaune avec du sable, normalement il y avait la couleur du wakfu qui l'entourait. Mais là , non , rien , pas de wakfu.

Donc pas de transport !

Tout le monde était en rage. Les yeux dorés comme un rayon de soleil de la jeune fille regardaient tout le monde, puis le gouverneur s'avança et parla :

_Bonjour , cher citoyens !Comme vous le savez , le zaap à était déréglé .Il faudra au moins deux bonnes semaines pour le réparé !

Tout le monde siffla de rage , mais le gouverneur les ignora .

_Ce qui veulent se proposez pour mettre fin au stupides gens qui ont fait cette mauvaise blague peuvent venir. Une prime sera mise aussi .

Tout le monde se regarda, pensant que leur gouverneur était fou. Ou que c'était une mauvaise blague.

C'était raté. Il disait bien la vérité et il n'était pas fou. Le hasard allait-t-il faire les choses bien ?

Le premier choisis était un jeune féca , à la chevelure de couleur d'une glaces éternelle , ces yeux étaient d'une couleur bleu océan. Sa tenue était comme les autres féca , mais en bleu plus claire et dépassait l'eniripsa rousse.Il était très sympathique , et chercher toujours à ne pas déclancher de bagarres.

La deuxième était une très jeune eniripsa , cheveux court roux comme les crabes . Des taches de rousseur et des yeux en amande. Elle portait cape rouge comme ces bottes. Un T-shirt crème et un pantalon court de la même couleur. Elle avait une baguette blanche dans la main. Elle était la plus petite du groupe et aussi la plus timide.

Le troisième était un iop qui savait qu'une chose :il aurait une bonne baston ! Il avait la tenue habituelle des iops mais en noir jais et d'un jaune soleil . Ces cheveux noirs comme sa tenue et des yeux aussi blancs que blanc.Il était plus grand que le féca et le plus brûte.

Et la dernière était notre jeune sacrieuse , qui avait une bonne occasion pour se venger des gens qui avait pourris sa vie .Elle fessai la même taille du iop et était très calme.

0 0
Réagir à ce sujet