FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

A l'article de la mort

Par 05 Mai 2013 - 08:56:32

Bonjour bonjouur! Voila voila cela faisait longtemps que j'observais les fictions de tout le monde, et je me suis dis que je pourrais essayer aussi. Donc voila, première Fiction.

______

Miaw! Vive le confort! Quoi de mieux que de se réveiller dans un lit douillet, chatouillé par les rayons du soleil, se faufilant dans la toile des rideaux. J'adore le matin. L'arrivée de nouveaux choix, de nouveaux horizons s'ouvrent a moi.
Je me dresse sur mes deux pattes pour aller ouvrir les rideaux, laisser entrer le soleil. Il est encore rouge, recouvrant le paysage d'un voile rose s'étendant jusqu'a ma propriété. Les arbres sont calmes, la rosée du matin brille. Quelle belle journée!
J'ouvre la fenêtre, Meow! L'air me caresse les poils. Il ne fait ni trop chaud, ni trop froid.

Je recule d'un pas, deux, mes pattes ne touchent plus le sol. Je vois flou. Quelque chose exerce une pression sur ma poitrine. Cette sensation est indescriptible. C'est chaud, c'est glacé.
Je reprends conscience quelques secondes plus tard, contre mon lit. Toujours cette sensation qui me coupe le souffle. Je n'ose pas baisser la tête suite à ce que je viens de voir, le carreau de ma vitre est anormalement rouge. Et le soleil n'y est pour rien! C'est mon sang!

Une flèche!? Je maudis Cra et ses stupides archers! J'ai été touché par l'un d'entre eux!
Cette pointe métalisée aurait du me surprendre, bien plus brillante que la rosée du matin, comment ai-je fait pour ne pas la voir? Mes réflèxes de félins en ont pris un coup.

"-Gardes?
Pas de réponse.
-Gaaardes?! Gardes!
J'attends encore cinq bonnes minutes, rien. C'est anormal, il devrait être devant ma porte!

On dit que quand quelqu'un est a l'article de la mort, toute sa vie défile devant lui. Je ne vois rien, je vais tout de même faire un effort.

Je suis Spade, disciple d'Ecaflip, comme toute ma famille. Je suis né et j'ai grandi dans une maison abandonnée au milieu de la campagne, la vie était difficile, les dangers étaient partout. Mais la vie était belle. Mes parents me traitaient bien, je m'occupais des bouftous, me promenait dans les champs. C'était une belle enfance.
Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, la maison fut incendiée lors d'une nuit. Je m'en suis sorti, ainsi que ma soeur, que je n'eu pas le temps de voir, nous avons été séparés.
C'est mon oncle qui m'a récupéré, un veillard sympathique, vivant dans une situation fort aisée. Il était lui aussi très bon avec moi, sa seule véritable obsession depuis l'incendie était de retrouver sa nièce.
Quel dommage, elle n'avait pas eu autant de chances que moi. Je n'avais toujours pas d'informations sur elle, cela rendait fou mon oncle!
Nous avons vécu ensemble durant trois bonnes années. Les résultats ne furent pas très probant. Nous n'arrivames même pas à retrouver son nom.
Suite a un accident hasardeux, mon oncle décéda. Sur son lit de mort, je lui promis de continuer la recherche de sa nièce, il me légua tout son héritage pour faciliter mon travail.

Je quittais donc le domaine familial, me lançant à la recherche de ma soeur. Créant des contacts au quatre coins du monde des douze. Je ne baissais pas les bras, je devais la trouver!
J'ai mis du temps avant de comprendre que je devrais sombrer dans l'illégalité si je voulais accroitre mes chances. Ce que je fit, je fondais une entreprise qui me permettrait d'avoir des yeux et des oreilles dans chaque villes, chaque petits recoins. C'était une fabrique d'armes, pour équiper les justiciers qui voulaient rétablir l'ordre et la paix. Je fis donc beaucoup de commerce avec Bonta... et Brakmar.
Je faisait grandir ma fortune, non seulement par ce commerce, mais aussi en trichant aux jeux.
Dégouté de devoir me salir les mains, je décidais de fonder un nouveau manoir, en parallèle de mon travail. A l'écart des horreurs de la guerre. Ce manoir d'ailleurs. Profitant de la richesse que j'avais acquis, des immenses vergers dans lesquels je me promenait, invitant des amis a jouer aux jeux. Si ceux ci finissaient fauchés, je leur offrait une chance de repartir a zéro, les logeant un certain temps.
Ce qui m'étonna le plus, c'est que ma soeur m'avait repéré, elle savait ou j'étais, c'est ce que me disaient de nombreux informateurs. Elle m'avait trouvé! Comment? Elle avait tout simplement décidé de retourner dans les ruines de ma première demeure. Elle y a découvert quelque chose.
Je suppose que ce cadeau qui est planté dans ma poitrine, est de sa part.

J'aurais du fermer la porte a clé cette nuit la...

__________________________________________________________________________

Saigné, Saph'
0 0
Réactions 3
Score : 171

Héééééééééé, moi j'veux une suite sad

0 0
Score : 35

Hmm... soit, mais je pense qu'il serait difficile de faire une suite avec un "héros" qui a eu le temps de passer de vie a trépas.

0 0
Score : 171

Ta lectrice adorée veut une suite et qu'ça saute! Nan je déconne mais s'il te plaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaait, j'adore comment t'écrit! C'est tellement magique! sad Fais une suite, pliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiize!

0 0
Réagir à ce sujet