FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

(DUO AVEC TATII-MIMII) The Way Of The Incarnate.

Par thesacrishark 25 Février 2013 - 20:30:36
Réactions 65
Score : 1153

Ameelya était autant étonnée que pensive face à cette nouvelle. Eldon ? Kidnappé ? Mais pourquoi ? Et pourquoi maintenant ?

La Sacrieuse regarda un moment Gégé qui tirait sur son cigare tout en tapotant avec les doigts sur son comptoir en un rythme frénétique. Elle tourna la tête et vit Lagan, tête baissée, les cheveux pendant devant son visage, mais elle pouvait distinguer quelque chose: Il avait l'air furieux.

_ Le vampire, vous dites ? Dit-il à Gégé en relevant la tête.

_ Précisément, l'jeunot, l'vampire c'est pas l'genre d'mec qu't'affronte comme ça, on dit qu'c'est une créature créée par un mec qu'est tellement puissant qu'il veut créer un nouveau monde, pi qu'pour ça il lui fait un millier d'âmes pures. Il doit n'lui en manquer qu'quelque unes, j'dirais deux ou trois. Et vu l'aura de Wakfu qui s'échappe de vot' compagnon, j'peux pas douter que... Ce Eldon sera sa dernière victime...

_ Ameelya, on s'casse. Coupa le Iop en sortant. Je vous remercie, monsieur Gégé.

_ Lagan, attends ! T'as pas entendu ce qu'il a dit ? C'est quelqu'un de très puissant !

_ Vox et Melfira, ils étaient pas puissants ? Si, et on leur a quand même démonté la gueule ! Cria le guerrier.

La belle poussa un soupir, remercia le gérant du bistrot et elle suivit Lagan jusqu'au Manoir du Vampire.

Un manoir de pierre, sur plusieurs étages, dont l'entrée était au delà d'un pont où siégeaient plusieurs goules quasi immobiles.

_ Parfait, une mise en bouche. Ricana le Iop.

En quelque foulées, il fut sur les monstres, en fendit un, puis deux, puis trois en quelques coup d'épée et Ammelya trancha la tête des deux qui restaient.

_ Un jour faudra vraiment que t'arrête de foncer dans le tas comme ça... Lui dit-elle.

C'est bien gamin... Continue de faire couler du sang... Il m'en faut...

_ Ameelya, t'as entendu ? Sourcilla le guerrier.

_ De quoi ? Demanda la Sacrieuse.

_ Bah, la voix qui vient de dire qu'elle avait besoin de sang. Répondit Lagan.

_ T'as des hallucinations, j'ai rien entendu. Soupira-t-elle. Allez, on monte.

Il entrèrent dans le Manoir, déboulèrent sur un grand hall au bout duquel on distinguait un grand escalier qui montait plutôt haut. Les murs étaient de granit noir, le sol de pierre grise sale recouverte par ci par là de squelettes, de sang et de poussière et des rideaux sur les côtés de la salles étaient à moitié déchirés. Ils gravirent les centaines de marches de l'escalier en courant. A mesure qu'ils montaient, ils entendait le son de plus en plus fort d'un piano. Un piano, quelqu'un en jouait en haut du manoir, et ce n'était certainement pas Eldon...

En haut de l'escalier, nos héros se retrouvèrent face à une grande porte noire de pierre que Lagan désintégra en plusieurs coups de poings et ils virent là une salle éclairée par la lueur de quelques lanternes en coin de salle. Un long tapis rouge devant eux, menant à un immense piano devant lequel était assis un homme dont on ne voyait que la longue chevelure noire et la cape d'un violet sombre. Les quelques vitraux diffusant la lumière de la nuit faisaient office de fenêtres et sur un mur, enchaîné, se tenait Eldon, saignant de toute part et respirant difficilement. En entendant la porte se casser, il regarda en direction de ses amis et esquissa un sourire en les voyant. L'homme aux cheveux noirs s'arrêta dans son morceau de piano et se leva, toujours de dos à Ameelya et Lagan.

_ Je sens une immense quantité d'énergie... On dirait que j'ai trouvé celui qui m'aidera à entrer dans le havre-monde... Ricana-t-il d'une voix sombre et sadique à vous donner des frissons dans le dos.

_ Cette voix...

_ On me nomme le vampire ici, n'est-ce pas cocasse pour un homme qui n'as pourtant aucun rapport avec le sang comme moi ?

Il se retourna, sa cape bougeant avec lui. Il fit un grand sourire démoniaque à nos héros suivi d'un petit rire sardonique et dégaina une grande hache noire.

_ Vous avez de la chance: Sous cette forme, je n'ai pas mes pouvoirs d'Osamodas, mais quand je retrouverais ma forme originelle dans le havre-monde, vous pourrez retrouver votre cher... Vox !

_ Encore toi... C'est pas possible... Grogna Lagan, tellement sous le coup de la rage qu'il pouvait en exploser d'un moment à l'autre.

_ Un havre-monde ? Demanda Ameelya, alertée par cette révélation.

_ Je projette de créer en effet un havre-monde, un monde de paix, un monde parfait où j'emmènerais avec moi tous ceux qui voudrons bien y entrer. Mais pour ça, il me fallait une clé pour ouvrir un portail vers le havre-monde ! Cette clé est sur un mur en face de votre ami...

Nos trois héros tournèrent la tête et virent une jeune femme à genoux, pleurant et aux vêtements déchirés.

_ Melfira porte en elle la clé de mon havre-monde, mais pour l'activer, je dois obtenir milles âmes fraîches, hélas l'extraction de l'âme de votre ami prends plus de temps que prévu, il a une quantité d'énergie trop grande. Vous voulez m'en empêcher ?

_ Vox...

Lagan regarda son ennemi d'un regard empli de haine et fonça sur lui, la lame au clair.

_ ESPECE DE SALAUD !!!!

Le "Vampire" regarda tranquillement le Iop arriver sur lui et esquiva son attaque.

_ Pas mal, mais trop peu rapide...

Vox dégaina deux grandes dagues de sous sa cape et toucha Lagan à l'épaule gauche. Celui-ci perdit l'équilibre mais se rattrapa avant de tenter de lui porter un coup horizontal. Il le dévia puis lui porta trois coup au torse, il lui fit trois entailles de belle taille qui fit tomber le Iop par terre...

Une ombre jaillit de derrière le Vampire et son poing s'écrasa dans le dos de son adversaire.

_ FULGURANCE !!!

Ameelya traversa la salle, prit appui sur un mur et retourna à une vitesse folle frapper de dix coups de poing son ennemi qui saigna un moment de la bouche mais qui n'était pas tombé, bien au contraire, qui était toujours debout. Il envoya Ameelya valser d'un coup de dague entre les... Enfin sur la poitrine et elle tomba, saignant du torse comme son ami.

_ Vous êtes pitoyables...

Tu l'as entendu Lagan ? Tu es pitoyable !
_ Qu... Qui me parle ?
_ Qui ? Mais la seule personne qui t'offre ta puissance bien sûr ! Celle qui te permet de porter des coups à tes ennemis...
_ L'épée d'Incarnam ?
_ Bien vu, l'ami ! Je suis l'épée qui contient la partie sombre de l'âme d'un grand guerrier ayant vécu à une autre époque... En trouvant mes deux autres parties, tu pourrait accéder à un pouvoir sans limites !
_ Trois... Armes... Qui forment l'âme d'un grand guerrier ? Et... Un pouvoir sans... Limites ?
_ Oui... D'ailleurs, si tu veux, je peux t'en prêter une partie...
_ C... Comment faire ?
_ Il te suffit de prononcer mon nom... Le nom de l'homme qui faillit vaincre les Dieux...
_ Qu... Quel... Est ton nom ? Je veux ta puissance pour terrasser cet homme, sinon il risque de tuer Ameelya et Eldon...
_ Bien, tu me semble déterminé... Soit, je m'appelle...


Lagan se leva, son épée tenant à peine dans sa main droite. Il voyait Ameelya qui avait peine à se relever et qui crachait du sang, il voyait Eldon qui le regardait, et il voyait le Vampire qui le fixait, ricanant à l'idée qu'il allait tuer un homme à l'agonie. Le Iop posa sa main gauche sur la lame de son arme et celle-ci s'illumina d'une lumière rouge.

_ Arme de l'âme du défunt guerrier... Vestige d'un temps passé... Que ta puissance... Me guide !

_ Qu... Quelle est... Cette arme ? Bafouilla le Vampire, étonné.

_ Il te le dira...

_ Qu'entends-tu par là ? Parle, Iop ! Cria-t-il, paniqué.

_ CRIE, ASURA !!!!!!!!!!!

Lagan fut entouré d'une aura rouge qui fit une onde de choc dans toute la salle et qui projeta le Vampire sur son piano qu'il brisa au passage. Il se rattrapa, mais en se relevant, il constata que l'épée du Iop avait changée de forme. Son manche était noir, son pommeau était serti d'un rubis ovale, et sa lame était noire, fine et dentée. Quelle était donc cette puissance ?

_ Maintenant, tu va voir ton sang s'écouler jusqu'à ce que tu sois à l'agonie au point de me supplier de te tuer.

_ Ah ouais ? Ricana l'homme aux cheveux noirs. Au contraire, ça ne fais qu'augmenter le plaisir que j'aurais à te tuer.

Le Vampire sentit un léger souffle dans son dos et vit Lagan, dont les yeux étaient devenus rouges.

_ Fulgur.

Le coup de poing enflammé frappa entre les omoplates et Vox fut envoyé contre un mur. Il se releva, et constata une sphère rouge dans le ciel.

_ Jugement.

La sphère fonça sur lui, et il n'eut le temps de l'esquiver. Il fonça sur Lagan et sortit sa hache pour trancher Lagan, mais celui-ci dévia le coup avec son épée et posa sa main sur son adversaire.

_ Epée Céleste.

Une lame enflammée sortit du sol et frappa verticalement le Vampire qui ne lâcha pas prise et qui essaya de frapper avec sa hache le Iop possédé, mais celui-ci l'esquiva, il se prit quand même une petite entaille sur la joue, mais sans incidence. Il recula de trois pas et son poing s'enflamma avec une aura de puissance trois fois supérieure à celle de son fulgur.

_ Super Iop Punch !

Il frappa son adversaire au visage et ce dernier était à terre, en train de reprendre son souffle. Il allait en finir et libérer Eldon.

_ Colère de Iop !!!!

Il avança son arme vers son ennemi, mais rien. Pas de déflagration, ni rien. Ses yeux avaient repris leur couleur habituelle et son épée était redevenue la lame d'Incarnam qu'il avait toujours utilisé. Il cracha du sang et d'un coup, il s'effondra. Le Vampire se releva, lui donna un grand coup de pied dans la face et emmena Eldon avec lui avant de se diriger vers Melfira. Il posa sa main droite sur le front de la belle et elle disparut en criant avant qu'un portail Bleu ne s'ouvre.

_ On dirait que tu ne maîtrise pas encore ton nouveau pouvoir, Lagan. Mais grâce à la puissance de tes attaques que j'ai aspirée, j'ai réussi à obtenir assez de puissance pour ouvrir le portail. Je n'ai pas eu ton âme, ni la puissance entière de ton épée, mais c'est suffisant. Adieu !

Il disparut dans le portail, et Ameelya se dirigea avec peine vers son ami, qui crachait toujours du sang. Elle le regarda avec un air triste et posa sa main sur la joue gauche du guerrier.

_ Amee'... Je suis... Désolé... Faut qu'on l'retrouve, vite... Grinca-t-il en essayant d'éviter de dégobier à nouveau du sang.

La Sacrieuse lui fit signe de se faire et embrassa la joue du Iop.

_ C'est pas ta faute, Lagan... T'en fais pas, on va le retrouver...

A SUIVRE

 
0 0
Score : 219

Il était chaud le chapitreohmy vite la suite !

0 0
Score : 3315
Ils avaient perdus. Lamentablement perdu. Depuis le début de cette aventure , ils avaient enchaînés victoire sur victoire... Mais la défaite , il ne l'avait jamais connus , jusqu'à maintenant. Eldon avait disparus dans ce soit disant havre-monde... Et Vox avait refait son apparition sous la forme ' Du vampire ' , franchement qui aurait crus qu'il ne lâcherais pas le morceau ?... Le pire , c'est qu'il avait gagné et qu'il avait avec lui Eldon et la soit disant femme qui était sa fiancée , alors qu'elle n'était qu'une clef.

Vox et ses rêves de nouveaux monde parfait... Il l'avait. Lagan et Ameelya avait un gout amer de défaite sur la langue. Et Saria... Elle avait aussi perdu Eldon , tout comme Ameelya et Lagan.

La petite gélutine bleu traîna sur le sol pour rejoindre Lagan allongé , aux côtés d'Ameelya. La sacrieuse aux cheveux rouges plongea son regard gris dans les yeux bleus mis-clos de Lagan. Le manoir était dévaster et ne ressembler plus qu'à un gros tas de pierre.

- Ameelya... On va récupérer Eldon... , susurra Lagan avec un faible sourire , avant de toussoter.
- Chut... Je vais te ramener à l'auberge , fit-elle , en essayant de le relever doucement.

Tout en aidant Lagan à marcher grâce a ses épaules , Ameelya réussit enfin à le ramener à l'auberge , sur son lit. Elle l'allongea doucement , avant d'enlever le haut de sa tunique dévoilant ses multiples blessures lors de son combat. L'air désolé , elle partis cherché un gant pour pouvoir éponger les traces de sang.

Quand elle eut une fois finis , elle remarqua que le corps de Lagan s'était assez développé , ses épaules était légèrement plus larges et ses abdominaux saillants. Elle se mit à sourire discrètement tout en soignant ses blessures qui lui tira parfois quelques faibles plaintes inarticulés.

Elle repensa alors aux paroles de Lagan... Il fallait récupérer Eldon... Mais comment ?... Ils n'avaient aucune idée d'où comment rejoindre ce havre-monde... Et puis , il n'exister aucun havre-monde capable de crée un monde... C'était absurde. Mais ils n'avaient que ça comme base sur lesquels se reposer.

Saria aux côtés de Lagan, jeta un coup d'oeil à Ameelya qui semblait perturbé. Normal , après les derniers événements... Même Gégé avait compris directement en voyant Lagan recouvert de sang et n'avait osé faire aucune remarque.

- Dit moi Saria... Est-ce que tu aurais une idée de comment l'on pourrais rejoindre ce havre-monde ? , demanda Ameelya tout en pansant les blessures de Lagan qui s'était endormis.
- Il y a peut-être un moyen... Mais nous allons devoir faire de la route , commença Saria.
- Explique moi , repris Ameelya en tournant son regard vers elle.

S'il y avait un moyen de sortir Eldon de ce havre-monde , ils feraient n'importe quoi pour aller le chercher.

- Nous devons aller au Royaume Féca , ils en sauront plus que nous et avec un peu de chance... Nous pourrions bénéficié d'une aide , déclara Saria , tout en regardant Ameelya.

A SUIVRE...

Merci pour ton com' Perse ♥. A bientôt pour la suite ! biggrin
0 0
Score : 1153

Ameelya ne savait pas trop que penser après cette déclaration de Saria. Dans le groupe, ils avaient pris l'habitude d'écouter les conseils de cette créature gélatineuse à la voix agaçante mais cette fois-ci, cela semblait plus douteux qu'autre chose. Bien que les Fécas soient des maîtres de la technologie, il était peu probable qu'ils puissent permettre à Ameelya et à son coéquipier de faire le voyage entre les mondes.

Elle regarda encore une fois son ami, et repensa à ce combat qu'il avait livré contre Vox. Ce combat au cours duquel il avait déployé une énergie surpuissante, où son épée avait changée de forme et où tous ses coups étaient à présent amplis de cette énergie maléfique. Ce Dragon en lui ? Cette épée ? D'où venait ce pouvoir ?

Elle regarda à droite du lit sur lequel se reposait Lagan et vit son épée. Elle empoigna d'une main le manche de l'arme et la posa sur ses genoux. Elle posa sa main droite sur la lame et eut soudain comme un choc. Une voix dans sa tête, une voix démoniaque, qui hurlait d'un cri infernal. Elle se voyait, dans un environnement qu'elle ne connaissait pas, elle avait comme une hallucination.

Elle se voyait, debout, au milieu d'un terrain de pierre plat et dont le sol était cassé par endroits. Face à elle, une créature d'une taille gigantesque assoiffée de sang, et derrière elle, il n'y avait qu'une aura rouge, une aura à travers laquelle sortait un homme aux longs cheveux rouges, aux yeux noirs et dont le haut du corps était recouvert de bandelettes. Sur le bas, c'est comme si un vent rouge avait formé comme un pantalon autour de ses jambes. Il avait en main une épée dont la lame était devenue noire, et elle dégageait une aura de la même couleur.

Elle ne vit que ça, que ce personnage vers lequel elle s'était tournée, que ce personnage avancer lentement vers elle, que ce personnage s'arrêter et pointer son épée vers le ciel.

Que ce personnage... La pourfendre de sa lame.

Quand elle reprit ses esprits, elle était toujours assise sur le bord du lit, l'épée de Lagan sur les genoux, et elle la lâcha directement. Mais qu'est-ce que c'était que cette hallucination. Elle vit la main de son ami bouger doucement, puis il aussi empoigna d'une main cette arme, et prononça le même mot que contre Vox.

_ Crie, Asura...

Une légère aura noire et rouge enveloppa l'arme et celle-ci se transforma comme dans le combat contre le Vampire. Lagan ferma les yeux, et les ouvrit à nouveau aussitôt, mais il avait les yeux noirs à présent et son visage, ainsi que sa voix avait changée.

_ Ameelya, c'est bien cela ? Dit-il d'une voix rauque et démoniaque.

_ O... Oui... Balbutia la belle sous l'effet de la surprise.

_ N'aie craintes, Lagan m'a dit de prendre temporairement le contrôle de son corps pour te dire qui je suis. Vois-tu, l'épée dans laquelle je suis enfermé, l'épée d'Incarnam, est une arme qui renferme une partie de mon esprit. Tel que tu me vois, je n'ai pu changer l'apparence que du visage de ton ami. Mais si j'avais été entier, j'aurais pris son corps en entier aussi. Vois-tu, il existe des armes aux pouvoirs spéciaux.

Ces armes sont nommées "Omoi". Ce sont des armes qui abritent l'esprit d'anciens humains ayant été choisis par les Dieux pour vivre une seconde fois, et prêter leur pouvoir à quelqu'un d'autre, une fois mort. Si la puissance de la personne choisie est trop forte, les Dieux peuvent scinder son âme en plusieurs parties et les envoyer dans des armes différentes.

Il existe donc trois formes d'Omoi: Les Tamachi, les âmes simples, enfermées dans une unique arme.

Les Futago, les âmes scindées et enfermées dans deux armes.

Et enfin, les Kumiai, les âmes scindées en trois et enfermées dans trois armes différentes.

Moi, Asura, je suis un Kumiai, et ton ami, Lagan, possède la partie Stasis de mon âme. S'il retrouve des deux autres parties, il pourrait obtenir toute ma puissance, et "toute ma puissance", c'est... Environ le triple de la puissance de cet homme que tu as vu en rêve en me touchant. S'il te plaît, dis-le à Lagan, il n'y a que toi qui ait assez d'autorité sur lui.

Puis les yeux de Lagan reprirent leur couleur originelle et Ameelya le regarda avec un regard qui en disait long.

_ Il est classe hein ? Ricana le guerrier

_ C'que tu peux être con. Répondit son amie en souriant.

_ Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Demanda le Iop

_ On va au Royaume Féca, et surtout on traîne pas.

_ P'tin ma têêête...

A SUIVRE

0 0
Score : 219

Elle est trop bien votre fiction continuez !!smile 

0 0
Score : 1153

Merci pour ce commentaire ^^

Ils étaient donc partis, en route vers le Royaume Féca, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud. Ce Royaume était très connu pour sa capitale, Neo, capitale de la technologie. C'est dans cette ville qu'avaient été créées la plupart des armes à feu, les canons les plus efficaces, les armures de trois millimètres d'épaisseurs mais "très solides" selon les vendeurs, les montres-couteaux suisses ou encore les casques qui permettaient d'avoir dans ses oreilles en permanence les derniers tubes des plus célèbres bardes Bontariens.

Neo, capitale de la technologie, mais aussi du crime. La Mafia Brakmârienne y avait dressée tout un quartier qui était réputé pour son nombre de meurtres par heures, et aussi pour son nombre de kamas "retirés" des banques.

Mais ce n'est pas dans ce quartier que notre histoire se dirige, mais à l'Ouest de la cité, dans une petite forge Féca, le genre de forge où on vous fabrique des épées à cran d'arrêt, des armes à feu en métal (me demandez pas pourquoi) et autres bizarreries de la technologie locale.

C'est dans ce magasin, nommé "Le Bwork Embroché" qu'un jeune homme au visage clair et calme entrait, les mains dans les poches de son bas noir. Il avait l'autre main tenant un briquet, qui avait sans doute précédemment servi à allumer la cigarette qu'il avait dans sa bouche. Une sorte de veste noire laissant voir une cravate noire et une chemise blanche, ainsi que des lunettes noires laissaient penser qu'il n'était pas n'importe quel clampin traînant dans les tavernes. Ces habits classes de la dernière mode et cette démarche assurée donnaient l'impression qu'il était un héros de film d'action. Ses cheveux blonds légèrement relevés et bien peignés, il sentait un peu trop fort le parfum masculin et s'approcha du vendeur, occupé à tailler un bout de bois avec une dague à la lame claire.

_ Monsieur Turner, que puis-je pour vous en ce bon jour ? Déclara avec un grand sourire le propriétaire du magasin.

_ Bonjour, mon cher Tony. Je viens chercher ma commande. Répondit ledit monsieur Turner avec une voix virile et pleine d'assurance.

_ Vous savez que c'est un endroit non-fumeur ici, mon cher ami...! Soupira le vendeur en souriant.

_ Le client est Roi, c'est marqué sur votre enseigne. Vous n'allez pas chipoter avec un fidèle client, l'ami ? Ricana l'homme blond.

_ Bah... En tout cas, très joli costard ! Remarqua Tony. Bon, j'ai trouvé votre commande. Dit-il en amenant sur son comptoir une valise noire qu'il ouvrit sous les yeux de son client. Celui-ci gratta sa légère barbe, éteignit sa cigarette et prit dans ses mains un pistolet noir.

Il examina l'objet pendant quelques secondes, se mit en position de tir, reprit sa position normale, et regarda le vendeur avec satisfaction. Il reposa l'objet dans sa valise et fit un signe de tête qui voulait tout dire, dans le milieu.

_ Pistolet MMO 128 (Méga Mortel pour Occire) modèle roublard avec un chargeur de 23 balles, fait avec des matériaux Roublards et fabriqué par la firme Durgandil, dans l'nord de la ville. Avec ça tu peux shooter un moskito à trois cent mètres, même si c'est un simple pistolet.

_ C'est absolument parfait. Dit monsieur Turner en s'emparant de l'objet et en mettant sur le comptoir plusieurs lingots d'or. C'est plus pratique à transporter, vous comprenez.

_ Merci monsieur Turner, en vous souhaitant une bonne journée.

_ Je vous en prie... Appelez moi...

Thorn.

A SUIVRE

0 0
Réagir à ce sujet