FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

(DUO AVEC TATII-MIMII) The Way Of The Incarnate.

Par thesacrishark 25 Février 2013 - 20:30:36

Salut à toutes et à tous smile

Dans cette Fanfiction où je serais en Duo avec Tatii-Mimii, on vous racontera l'histoire de deux aventuriers essayant de devenirs forts, célèbres et reconnus dans le monde des douze. Mais ça m'étonnerais que ça soit facile perso... Allez c'est parti !!!!

The Way Of The Incarnate.



Il se tenait là, les yeux brillants

Il n’avait jamais vu une telle chose : Un paysage tout à fait magnifique, une Ile dont le sol de pierre blanche était gravé de symboles d’une apparence mystique et ancienne. Les étoiles autour, les vide intersidéral qui ornait cette Ile nouvelle pour lui : Il était à Incarnam.

Il regarda devant lui : Il vit un tas gélatineux et bleu environ dix mètres devant lui sur un piédestal de pierre blanche. Quelques arbres aux alentours, un portail bleu un peu plus loin que la gelée et un Chacha l’encouragèrent à s’avancer.

Il se sentit bizarre. Nouvel incarné, il n’avait jamais foulé le sol, il n’avait jamais sentit le souffle du vent, jamais vu autre chose que le vide, jamais touché quelque chose. Aujourd’hui, à ce moment précis, il était devenu un incarné Iop.

Sa toge noire et longue se voyait dotée d’une croix rouge en son centre. Elle était un peu proche du corps, sans manches et d’un tissu fin. Il portait également un pantalon noir et des bottes basses noires également. Ses cheveux en friches d’un brun foncé flottaient dans le vent et ses yeux d’un bleu profond défiaient les alentours. Son teint basané naturel lui donnait un charisme certain. Il se sentait définitivement vivant.

Lagan, c’est son nom, était un Iop bien représentant de sa classe : Bourrin, légèrement bête mais assez perspicace et réfléchi pour un Iop, très fort au niveau du mental et peu émotif, il était tout ce qu’on pouvait trouver comme homme pour faire un héros de livre légendaire, ceux à la reliure usagée mis dans les hautes étagères des bibliothèques Bontariennes. M’enfin bref…

Il s’avança et, pas par pas, il finit par voir que le Chacha cherchait à atteindre le lutin de gelée sur le piédestal. Dans un réflexe pur, il fit un bond en avant et donna un coup de poing dans la tête du félin. Réflexe de violence dans ce monde de violence pure. Le Chacha se releva et le mordit au niveau de l’avant bras. Lagan le fracassa contre le piédestal alors que le félidé était accroché à son bras et celui-ci fit un bond sur ses pattes agiles pour éviter une fracture de crâne et s’écarta du guerrier fraîchement incarné.

A ce moment,une ombre dépassa Lagan sur son flanc droit et donna un splendide coup de pied au Chacha qui ne s’en releva pas. Lagan se trouva alors devant une chose qu’il n’avait jamais vue jusqu’à présent.

Une Sacrieuse de taille moyenne aux formes généreuses et bien proportionnées venait d’achever le félin devant ses yeux. Ses yeux gris qui étaient mis en avant par son teint légèrement bronzé étaient magnifiques et son visage fin et froid n’en était pas moins très beau. Ses vêtements amples et longs étaient ceux que portaient habituellement un Sacrieur : de couleur claires, de tissus fin et rafistolés. Elle le regarda et s’en retourna vers le portail.

_ Merci quand même, mais t’es qui ? Demanda Lagan

Elle se retourna, sa chevelure rouge et longue tournant avec elle.

_ De rien,et mon nom ne te concerne pas. Si tu as des problèmes contre un Chacha, n’essaie même pas d’aller en bas.

_ Nan mais sérieux, t’es qui ? Redemanda le Iop.

_ J’suis une fille disciple de Sacrieur, ça se voit pas ? Soupira la belle.

_ Une quoi ?

_ Une fille ! Tu sais pas ce que c’est ? Sourcilla-t-elle.

_ Nan, c’est quoi ? C’est gentil ? Se demanda le guerrier bourru.

_ C’est comme n’importe qui sauf que c’est beaucoup plus intelligent qu’un petit Iop comme toi. Allez bonne chance.

Elle s’en alla par le portail et le tas gélatineux s’en alla à sa suite.

_ Hey ! Mais c’est vivant c’machin dégeulasse !! S’esclaffa le guerrier.

Le Gélutin disparut dans le portail, il avait une fleur rouge dans les cheveux, et Lagan se demanda si une telle chose pouvait avoir un sexe, qu’il soit masculin ou féminin.

_ Nan mais c’est quoi ça ? Dans quel monde j’ai atterri ?
0 0
Réactions 65
Score : 3315
[HRP] Nous connaissant , ils vont en bavés les pauvres , xD. Sur ce je me lance smile. [HRP]

Une lumière blanche l'aveugla , elle sentis ses forces la quitté. Le moment était enfin arrivé , elle allait être incarnée et découvrir les joies et les plaisirs du vrai monde , et qui sait , peut-être devenir une légende vivante. Les secondes qui suivirent furent les plus intenses , cette douleur lancinante qui lui traversa le plus profond de son être , son âme était transporter dans un corps sain et remplis de vie , son corps.

Quand elle ouvrit les yeux , elle fut émerveillé par tant de beauté. Elle y était , dans ce monde dont elle rêvé tant. Le monde des douze. Elle n'aurait jamais crus que la ville des incarnés serait d'une tel beauté. Les cieux étoilés , le magnifique chant des oiseaux , la flore luxuriante et coloré. Et cet air pur , qu'elle sentis traverser son corps lentement , pour pouvoir l'expirer. Sa faisait un bien fou , elle ne s'était jamais sentis aussi vivante.

Elle observa son corps et ses vêtements , et quand elle découvrit l'insigne des sacrieurs sur sa jupe déchirer de couleur rouge , elle fit un petit sourire en coin. Ses cheveux rouges était relevés en un chignon décoiffé , son teint basanée faisait ressortir ses beau yeux gris , elle portait la tenue traditionnelle des sacrieuse , c'est-à-dire , un bandeau rouge recouvrant sa poitrine abondante , une jupe portant la marque des sacrieurs , des gettas rouges à ses pieds et sur ses épaules , elle avait des tatouages en forme de gouttes de sangs.

Elle respira un bon coup , mais un cri masculin la mit en alerte , aussi rapidement qu'un félin , elle se dirigea vers la source du bruit et y découvrit un iop , se faisant agresser , par un simple chacha... Mais elle eut pitié du pauvre iop et dans une expression désespérer , a une vitesse impressionnante elle se jeta sur le chacha , pour lui donner un coup de pied bien placé. Elle se releva , fier de son effet , les mains sur les hanches , elle se tourna vers le pauvre iop.

Elle le détailla , il était plutôt assez grand et mignon , mais son expression resta figée , tel une pierre. Quand elle aperçus , un pauvre gélutin de couleur bleu , portant une fleur pourpre.

- Merci quand même , mais t'es qui ? , demanda le iop.

Ameelya se tourna , comme si de rien n'était , elle ne voulait pas vraiment adresser la parole a un incapable de iop , qui s'était fait massacrer par un simple chacha. A vrai dire , elle n'aimait pas vraiment les faibles.

- De rien et mon nom ne te concerne pas. Si tu a des problèmes contre un chacha n'essaie même pas d'aller en bas.
- Nan mais sérieux t'es qui ? Redemanda le iop.
- J'suis une fille disciple de sacrieur , ça se voit pas ? soupira la sacrieuse.
- Une quoi ?
- Une fille ! Tu sais pas c'que c'est ? sourcilla-t-elle.
- Nan , c'est quoi ? C'est gentil ? se demanda le guerrier bourru.
- C'est comme n'importe qui sauf que c'est plus intelligent qu'un petit iop comme toi. Allez bonne chance.


Sans se retourner vers un tel imbécile , elle traversa le zaap près de la clairière , mais ce qu'elle ne savais pas c'est que le petit gelutin l'avait suivis discrètement. Une fois avoir traverser le portail , elle se rendis compte que sa puissance avait légèrement augmenter , quand une petite voix aïgu parvint a ses oreilles.

- Tu a augmenté d'un niveau , et ta puissance aussi je suis Saria , une gélutine , j'ai pour devoir de guider les nouveaux incarnés , fit la petite bête gluante et bleu.

Ameelya n'en revenait toujours pas , ce monde était remplis de surprise.

A SUIVRE...

[HRP] A toi Clèm ! biggrin [HRP]
0 0
Score : 1153

Suite à l’apparition soudaine et tonitruante de cette jeune femme, Lagan se sentit comme lâché là, seul, sans début et sans endroit où aller. Il se dit que le portail emprunté par cette belle Sacrieuse était peut-être la seule solution et il s’y engagea.

Quand il en sortit, il se sentit traversé dans tout le corps par un frisson grisant de puissance dans ses veines et une voix éthérée se fit entendre dans son cortex cérébral. Cette voix lui parlait par un message téléphatique,c’était plus pratique pour que personne autour n’entende ce qu’elle avait à dire.

_ Vous avez gagné un niveau !

_ C’est quoi ce bordel ? Sourcilla Lagan.

_ Le comité céleste des attributions de niveaux à remarqué que votre total de points d’expérience est arrivé au seuil du niveau suivant.

_ Ce qui… Veut dire ? Se demanda le guerrier.

_ Vous êtes à présent un Iop guerrier de niveau 2.

La voix éthérée lui souhaita bonne journée, laissant le Iop avec un sourire béat et qui courait vers le prochain point qu’il avait vu :Une grande arche de bois sur laquelle il était marqué ‘’Dojo d’Incarnam,bienvenue aux incarné(e)s’’.

Il se trouvait à présent devant une construction de toute beauté : Plusieurs bâtisses de bois aux formes légèrement courbes donnaient l’impression d’être des constructions de Maître architectes Pandaliens, le genre d’architectes qui arrivent à finir un chantier avec seulement cinq jours de retard ! C’était magnifique, il n’y avait rien de plus beau à Incarnam, le bois d’If rare et sacré donnait sur le cours d’eau traversant le site des reflets brillants et au milieu de tout ce beau monde qui s’entraînait aux positions élémentaires de combat, Lagan vit un escalier de pierre blanche allant jusqu’à une bâtisse plus grande que les autres devant laquelle siégeait un Pandawa géant tenant sur un bambou. Il s’avança jusqu’à cet escalier dont il gravit les marches et, en regardant devant lui au lieu d’admirer cet endroit magnifique parsemé de fleurs roses et d’arbres majestueux, il vit cette fille de tout à l’heure foncer sur lui et lui tomber dessus.

Ils dégringolèrent toutes les marches de l’escalier et se retrouvèrent en bas. La Sacrieuse regardait le Iop avec un regard blasé,alors qu’elle était sur lui. Bizarrement, Lagan avait un peu chaud sans savoir pourquoi.

_ Dès qu’il m’arrive un truc ‘faut que tu sois là toi hein ! Dit-elle.

_ J’peux savoir qui c’est qui m’est rentré dedans ? Soupira le Iop.

_ Je ne l’ai pas fait exprès, répliqua la belle en se relevant, Et puis de toutes manières je ne voix pas le problème puisque tu n’es pas blessé.

Ne trouvant rien à lui dire pour continuer la querelle, Lagan finit par dire après une petite période de silence.

_ Tu m’a pas répondu tout à l’heure, c’est quoi t’on p'tit nom?

Ele s’en alla et se retourna brièvement avec un petit sourire en coin. Même si cette façon de faire chez le Iop était pour elle totalement bête et maladroite, elle lui répondit tout de même.

_ Mon petit nom, c’est Ameelya. Tu viens Saria ? Dit-elle en regardant plus haut que le chevalier.

Lagan revit le petit tas gélatineux de tout à l’heure et recula d’un mètre.

_ Veuillez m’excuser, maître Iop. Lui dit le Gélutin avecune voix féminine et en passant à côté de lui pour aller avec la Sacrieuse.

_ Ce machin parle avec une voix de fille… C’est vraiment n’importe quoi ce monde bordel.

Il s'en retourna vers le milieu de l'Ile et vit plusieurs groupes d'aventuriers se diriger au même endroit. Il les suivit en faisant tout son possible pour paraître discret, mais avait la discrétion d'un colloque de Dragons. Deux minutes plus tard, il était face à un édifice d'une taille moyenne, ressemblant à l'entrée d'une grotte fermée par une grille. Il y retrouva Ameelya et un amas d'autres guerriers à peau blanches ou noire, à pelage ou à peau d'ailleurs. Il vit quel a grille se soulevait et que tout le monde entrait sauf Ameelya. Le Iop se posa alors la question suivante: Pourquoi n'avait-elle pas foncée dans le tas. Alors que la grille se refermait et qu'on entendait déjà les cris et les bruits de membres coupés dans la pénombre, Lagan essayait de cacher sa peur. Dix minutes plus tard, la grille s'ouvrit et environ 90% des aventuriers en sortaient, il devait en rester deux ou trois à l'intérieur, sans compter ceux qui avaient succombés. Pour ceux qui étaient ressortis, ils avaient un bras saignant, une jambe cassée ou n'importe quelle blessure pouvant faire reculer un guerrier contre l'adversité. Il s'engagea dans la pénombre alors qu'Ameelya, accompagnée de Saria, y allait aussi.

Dans la première salle, il aperçut deux petits monstres sur quatre pattes, à poil laineux d'un noir profond, ces derniers avaient quelques croûtes dans le lainage et du sang au bout des pattes et autour de la gueule. Ils regardèrent Ameelya qui était sortit de la pénombre et se trouvait à présente dans la lumière donnée par une faille dans le sol donnant sur la grotte. On pouvait à peine distinguer Lagan dans les ombres sales et nauséabondes de la salle dont les murs et le sol étaient de la pierre blanche de la surface, le tout recouvert par endroits de lianes, de sang, de squelettes ou encore de mousse ou de faille dans les pierres biens agencées.

La première des deux bestioles ne fit pas attention à la jeune fille qui s'approchait de lui, mais il commença à faire preuve de plus d'entrain dans son rôle de monstre en combat lorsque celle-ci lui mit un beau coup de pied bien placé dans le dos. Les deux bouftons se jetèrent sur elle et la mordillèrent l'un à l'oreille droite et l'autre à la jambe gauche avec laquelle elle avait donné son coup. Elle saignait à présent de ces deux endroits et tenta de répondre à cela avec un double coup de poing qui échoua pour le premier des deux moutons se tenant accroché à son oreille mais fonctionnant pour l'autre, déjà affaibli et moins véloce, qui lâcha sa jambe et s'écarta légèrement, visiblement énervé.

Les deux bouftons s'écartèrent et on vit avancer une ombre plus grosse dans la pénombre du fond de la salle où se tenait une grosse porte de bois noir avec un crâne en bronze sur sa devanture. Il s'agissait sans doute de la mère ou du père de ces créatures. Puis, sortant des ombres grouillantes, des lianes dans la laine ondulée du dos et du sang autour de la gueule et de cornes sortait un bouftou. Un vrai mastodonte d'environ 90 cm au garrot et de 75 kg au moins.

C'est à ce moment qu'une silhouette s'interposa entre le bouftou et Ameelya. Cette silhouette grande et élancée planta à terre les des bouftons d'un double coup de pied bien senti et rapide puis envoya son poing dans l'oeil droit du mastodonte. Il le prit ensuite par les cornes et le souleva avec difficulté avant de déclarer en le jetant vers un mur de la salle.

_ FAUT SAVOIR PENDRE LE BOUFTOU PAR LES CORNES !!!! Ou quelque chose comme ça ! Cria Lagan.

C'est lui qui venait de sauver la belle et sa gélutine par une action digne d'un guerrier bien plus puissant qu'un pauvre débile de niveau 2, mais c'était tout de même bien joué. Il regarda Ameelya avec un sourire en coin.

_ J'te devait bien ça, après l'histoire du Chacha.

Celle-ci ne trouva rien d'intelligent à répondre et se contenta d'avancer sa main que Lagan prit en la relevant. Elle finit par déclarer.

_ On dit prendre le bouftou par les cornes... Merci quand même...

Puis, voyant que la porte de la deuxième salle s'ouvrait et que le Iop restait sur place, elle se tourna vers lui et gronda.

_ Bon, tu viens oui ou non?

0 0
Score : 3315
Lagan se mit à sourire et la suivis sans broncher , accompagné de Saria leur petite mascotte , ils entrèrent dans la deuxième salle. Elle était beaucoup plus sombre et sinistre que la première , il n'y avait qu'un rayon de soleil qui la traverser au milieu , laissant voir un énorme gouffre vertigineux.

Saria resta en retrait observant les deux combattants s'avancer lentement , juste devant le gouffre , quand tout à coup Ameelya , se tourna vers Lagan , sa taille imposante l'impressionna et le combat de tout à l'heure l'avait transporter , elle le considérer d'un tout autre point de vue. Lagan se sentis observer et la regarda a son tour , mais quand tout à coup , une espèce de plante s'enrouler autour du pied de Ameelya. Lagan vit rouge.

- TON PIED ! , hurla-t-il.

Ameelya , pris la plante et tira un bon coup dessus , ils virent tout les deux , un espèce de tournesol au dent aiguisés en sortir , elle arriva brusquement vers la sacrieuse qui lui donna un bon coup de pied sur le front tandis que Lagan avait trancher la plante qui s'était enroulé autour du pied d'Ameelya. Et la plante finis sa petite escapade dans le gouffre tout en hurlant.

Ameelya fit un signe de tête en remerciement à Lagan , et ils prirent chacun un des côtés de la grotte sombre. Ameelya a droite du gouffre et de l'autre côté Lagan , à gauche. Ils se retrouvèrent tout les deux là , attendant que les autres monstres ne fassent leurs apparitions. Et ce ne fut pas long , une vague de monstre jaillis des deux côtés de la caverne souterraine. Lagan , son épée en main fonça , tel un disciple de iop dans le tas , tranchant ses adversaires un à un , avec beaucoup moins de difficulté qu'avant.

Quand à Ameelya , elle assaillis ses adversaires de coup de pied diverse et de plus en plus impressionnant , quand tout à coup , une flamme surgis dans sa main , instinctivement , elle enflamma les bouftons qui s'était jetés sur elle , sous le regard incompréhensible de Lagan.

Après un combat acharné , la petite gelutine ,Saria vient les rejoindre. Quand tout à coup une petite aura blanche entoura Lagan et Ameelya , ce fut court , mais après que cette magie ne fasse son apparition , de l'électricité entoura leurs corps , avant de disparaître a son tour.

Ils le comprirent tout les deux.

- Vous avez augmenté d'un niveau , fit Saria , avec sa voix terriblement aïgu qui semblait agacer Lagan.


Quand tout à coup , Lagan se posa un instant sur des rochers dans un des coins de la grotte , il regarda Ameelya et se demanda encore ce qui c'était passer tout à l'heure quand ces flammes avaient apparus dans les paumes de ses mains.

- Au faite , c'était quoi c'truc dans ta main pendant le combat ? , demanda Lagan , avec curiosité.
- Saria , explique lui , répondit Ameelya en soupirant.
- Ce sont des compétences de combat , ou plus particulièrement ce sont des éléments que tu peut choisir , il y a le feu , l'eau , la terre , ou l'air. Plus tu utiliseras ces éléments plus ils deviendront puissant. Mais il n'y a pas de limite , tu peut les choisir tout les quatre , ou juste un seul , expliqua la petite gélutine bleu.

Lagan avait la bouche grande ouverte , un air de stupidité qui ne manqua pas à Ameelya.

- Il a pas compris , soupira Ameelya encore une fois.

A SUIVRE !

[HRP] Et voilà , à toi Clèm ! [HRP]
 
0 0
Score : 1153

Et pendant que nos deux héros continuaient leur route dans le donjon d’Incarnam, la caverne aux milles cadavres de noobs, des aventuriers estropiés, démembrés, blessés ou transpercés en sortaient par cinq ou six. Ils étaient maintenant environ une vingtaine devant la grotte sois à attendre leurs amis, sois à attendre de nouveaux arrivants victorieux pour se réjouir de la mort du boss du donjon, qu’aucun d’entre eux n’avait vu mais dont les cris etle souffle se faisait entendre dans toute la grotte.

Après avoir traversé non sans encombre les deux premières salles, ils arrivèrent devant une grande porte de bois noir surmontée d’un crâne de bronze représentant celui d’un hibou. Sans doute un guerrier légendaire local selon Lagan.

Ils poussèrent la porte et entrèrent dans la troisième et ultime salle du Donjon. Une salle immense et ronde. En son milieu, il y avait un petit piédestal de pierre blanche dans lequel était planté une épée de métal brillant au manche de bois d’ébène recouvert de bandes de tissus partant en lambeaux lui donnant un style ancien. Lagan s’avança à toute vitesse vers l’objet pendant qu’Ameelya donna l’ordre à Saria de rester près de la porte et s’avança à son tour. Le guerrier Iop avait les yeux brillants presque autant que le métal de la lame de l’épée. Il regarda les inscriptions sur le piédestal et tenta d’y comprendre quelque chose. Il apostropha sa coéquipière en lui demandant de traduire car il ne savait pas lire et celle-ci, après une brève analyse, récita le texte inscrit sur la pierre blanche.

_ ‘’Force, gloire et courage pour celui ou celle qui vaincra le monstre de cette salle et enlèvera de son socle l’épée d’Incarnam le Surpuissant, guerrier de l’ancien temps qui envoya l’Ile d’Incarnam dans les airs pour qu’elle soit sauvée de la bataille du piano unique’’.

_ C’est quoi cette bataille ? Demanda Lagan.

_ J’en sais rien du tout… Soupira la belle, Mais ce qui m’inquiète c’est qu’il parle d’un monstre.

_ Moi j’l’attend ! Dit le Iop en dégainant son épée et en regardant la salle d’un œil attentif.

C’est à ce moment qu’un souffle se fit entendre. Puis un pas, puis un rugissement et enfin la sortie des ombres noires du boss de ce donjon. Une bête au poil blanc et aux yeux rouges, avide de sang, les griffes acérées, les pattes rapides sur de longues jambes musclées et velues. C’était une créature de la catégorie lycanthrope, de la race des Mulous. Il s’agissait du MILIMILOU, gardien de l’épée d’Incarnam !!

Ce dernier fonça sur nos deux amis. Lagan s’élança, frappa le loup au bras, mais ce dernier para le coup et griffa le guerrier au torse. Ameelya,qui ne voulait pas rester en reste avec ses nouveaux pouvoirs décida d’invoquer un sort Sacrieur de type feu, première arcane de magie, catégorie dommage direct partagé, ordre des sorts de corps à corps à dommage invalidants.

_ SANG POUR SANG !!!!

Ses deux poings s’enflammèrent et frappèrent la tête du Milimilou, cet animal millénaire qui tenta de la griffer. Il s’écarta de cinq mètres et invoqua le Cri du Loup, une vague de vent tranchant en direction de la guerrière. Elle tomba à terre et, voyant le loup s’avancer, se dit qu’elle ne pouvait plus rien faire.

Alors que la créature allait l’achever en lui plantant ses dix griffes, Lagan s’interposa, bloquant les pattes du loup avec son épée, mais sous la poussée du Milimilou, il résistait difficilement. Quand il vit que Ameelya le regardait avec espoir, il mit toute ses forces dans sa résistance et un orbe de feu apparut dans sa main gauche.

_ MANGE TOI CE FULGUR !!!

Le sort atteignit de plein fouet la tête de la bestiole qui se cacha les yeux. Elle griffa encore Lagan au niveau du bras et celui-ci se retrouva contre le piédestal, le dos contre l’épée. Il l’arracha de son socle de pierre et, sous le coup de la rage, il tenta de trancher la tête de son adversaire d’un coup horizontal puissant, mais le Milimilou avait anticipé et para son coup d’un coup de poing. Il tenta ensuite de griffer le Iop mais celui-ci lui coupa toutes les griffes de sa patte mise ne avant d’un coup transversal de l’épée d’Incarnam. Suite à cela et sous le coup de la surprise,le Milimilou fut déstabilisé et cela donna une ouverture à nos amis. Ameelya étrangla le lycanthrope avec un fouet de sang et Lagan lui coupa la gorge avec sa lame. Quand ils virent la tête du loup tomber, nos héros se regardèrent.

_ Puissant… Ton sang pour sang… Dit le Iop entre deux expirations.

_ Merci de m’avoir protégée… Ca va aller ton torse et ton bras ? Demanda-t-elle avec timidité.

Lagan regarda ses blessures.

_ C’est pas important, j’suis un Iop, je cicatrise vite. Répondit-il en rigolant à moitié, En tout cas c’est pas de la bouillie de wapin ce truc…

_ J’ai vu ça… On fait quoi maintenant ? Se demanda Ameelya.

Une porte s’ouvrit, donnant vers un escalier remontant à la surface. Après l’avoir gravit, ils se sentirent encore une fois traversés par cette aura de puissance qu’ils avaient déjà plusieurs fois ressentit. Ils étaient niveau 4 !

Quand ils sortirent du donjon, les aventuriers les plus malchanceux vinrent leur demander l’allure du boss et de la salle qu’il protégeait. Les trésors, les secrets, les textes qu’ils auraient pu y trouver. Lagan leva son épée au ciel pour témoigner sur l’origine de la lame et tous furent fascinés par celle-ci.

_ Il est fort le boss ?

_ C’est joli la dernière salle ?

_ Est-ce que il peut cracher du feu ?

_ Il est frais mon poisson !

Nos deux héros vivaient leur premier moment de gloire et,s’étant écarté des aventuriers leur posant des questions, ils finirent par se demander ce qu’il se passerait ensuite.

_ Alors… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Demanda Lagan à la belle Ameelya.

_ Personnellement…

Elle dévisagea Lagan. Il était bête, bourrin, mais elle devait se rendre à l’évidence.

_ Je me vois mal braver les dangers du monde d’en bas toute seule. Tu veux bien… M’accompagner ? Demanda-t-elle, quelque peu timide

Le Iop accepta et ensemble, ils s’en allèrent pour la suite de leurs aventures.

0 0
Score : 3315
[HRP] Voici un petit fan-art de Lagan et Ameelya fait par mes soins tongue [HRP]



Après cette rude journée , Ameelya et Lagan se dirigèrent vers le village d'Incarnam. Ameelya avait vraiment sous-estimé Lagan , elle le trouver plutôt chevaleresque après ses exploits au donjon. Elle se mit a sourire discrètement , Saria , les suivants. Quand ils arrivèrent au village l'horloge de l'église afficher une heure plutôt tardive , mais Ameelya remarqua que Saria , sa petite gelutine bailler déjà. Mais tout à coup , un jeune homme , s'approcha du duo et leur donna un papier avec une invitation à une fête.
- La fête se déroulera près du lac d'incarnam , expliqua le jeune homme.
- Merci , fit Ameelya en prenant l'affiche.

Après le jeune homme soit repartis , Lagan se demander de qu'elle fête il pouvait s'agir et Ameelya lui répondit froidement , en lui plaquant l'affiche sur la tête.

- Apprends à lire ! Je vais emmener Saria à l'auberge pour qu'elle se repose , on se donne rendez-vous au lac pour la fête , fit Ameelya en prenant Saria dans ses bras , avant de partir en direction de l'auberge.

Lagan avait un air ahuris et complètement stupide sur le visage. Il pris l'affiche en main , en se grattant la tête , essayant de se creuser le crâne , mais finalement , il n'y compris rien et jeta l'affiche puis il se dirigea vers le lac. Quand il arriva il aperçus des cracheurs de feu , et tout autre genre d'acrobate , faisant des figures toutes aussi impressionnante que les autres.

Pendant ce temps après que Ameelya eut payer l'auberge avec l'argent qu'elle avait gagner dans le donjon. Elle y posa Saria sur l'un des lits , la petite créature s'était déjà endormis , les yeux fermé en plein sommeil. La sacrieuse , eut un pincement au cœur et se mis à la caresser , Saria était une créature gentille et aussi très intelligente , mais elle avait aussi était la depuis son incarnation. Elle ressentez un certain sentiment qu'elle connaissait à peine , mais qui la faisait sourire sans qu'elle ne sache pourquoi.

Elle se leva du lit et partis rejoindre Lagan , qui était surement entrain de s'attirer des ennuies le connaissant. Elle courut aussi vite qu'elle le pus , mais quand elle traversa le marcher de la ville , son regarda s'attarda sur une petite robe rouge à bretelle , elle ne pus résister et regarda son porte-monnaie à moitié plein , elle se mit à sourire et se précipita sur la robe.

Au lac , la fête débuté à peine mais une ambiance conviviale et joyeuse y régné déjà. Lagan s'empiffrer déjà de viande , et le buffet était déjà à moitié vide. Quand tout à coup il se retourna vers une source de bruit et sifflement en tout genre , la bouche encore pleine. Il y découvrit Ameelya , dans une somptueuse robe rouge arrivant au niveau des genoux , avec des petites ballerines de même couleur , un regroupement d'homme s'était rassembler autour d'elle en sifflant.

Lagan recracha toute la nourriture qu'il avait dans la bouche et en resta bouche bée. Son cœur se mit à battre aussi fort qu'une armée de soldat en mouvement , jamais auparavant il n'avait ressentis sa. Quand Ameelya arriva près de lui , il se débarbouilla en vitesse et se mis à sourire.

- Qu'est-ce qui te fait sourire ? , demanda Ameelya en lui donnant une énorme frappe dans le dos , qui faillis lui faire recracher toute la nourriture qu'il avait ingurgité.

Lagan se remit de ses émotions , et se retourna vers Ameelya , les joues aussi rouges que des tomates mûres. Puis il tourna encore une fois la tête en se grattant le crâne. Il était gêné et ne savait pas trop comment réagir après cette journée aventureuse ou il l'avait vus se battre avec une tel férocité...

Mais il n'eut pas le temps de se poser la question qu'ils furent tout deux entraîner dans un bain de foule. Histoire de décompresser après tout ces évènements extraordinaire qui leur était arriver. Quand tout à coup Ameelya pris la main de Lagan , et ils se mirent à danser ensemble , pour la première fois de leurs vies , ils se sentirent chez eux , avec des rêves plein la tête.

A SUIVRE !

[HRP] A toi Clèm ! tongue Et laissez vos impressions ! :p [HRP]
 
0 0
Score : 1153

Pendant qu’ils dansaient, Lagan se sentait bizarre ; il n’avait jamais ressenti quelque chose de la sorte : Il avait chaud, et pourtant c’était le soir et en plus de cela le début du printemps, il était rouge comme un filon de rubis sans savoir pourquoi, il se sentait légèrement mal à l’aise et ne pouvait s’empêcher de regarde sa coéquipière sans aucune raison. Mais malgré tout, il se sentait bien. Bizarre, mais bien.

Du côté d’Ameelya, c’était aussi un petit chamboulement mental : En début de journée elle avait sauvé un bourrin débile en difficulté devant un Chacha, ensuite le bougre la sauve à plusieurs reprise et finit par obtenir une épée cachée au fin fond d’un donjon et tue un loup blanc géant sous ses yeux et elle finissait la journée en dansant avec. Il était bête, bourrin, ne savait pas lire et était maladroit mais elle le trouvait quand même sympathique et plutôt mignon physiquement. M’enfin on va pas s’étendre là-dessus plus longtemps. Et en plus il ne savait pas danser.

Après avoir dansé longuement sur une musique aussi triste que dansante dans certains cas, Ameelya et Lagan passèrent le reste de la soirée à manger, parlant avec des gens, racontant leurs péripéties à certains aventuriers présents lors du massacre du milimilou ect…

C’est vers la fin de la soirée, ayant légèrement abusé (oui,légèrement c’est pas une blague) de bières d’Incarnam, Lagan dans toute sa splendeur s’attira des ennuis et se retrouva bientôt à se battre avec un Ecaflip. Je vous raconte l’accident.

Une musique triste passant et l’homme félin ayant depuis le début de la soirée un œil sur Ameelya, ce dernier vint vers elle dans le but de danser avec mais elle ne l’entendait pas de cette oreille. Insistant légèrement puis fortement, ce dernier finit par insulter Ameelya et une fraction de seconde plus tard se prenait un fantastique ‘’Fulgur’’ BIM DIRECT DANS SA FACE !!!

Je vous laisse apprécier ce qui se passe ensuite.

Il se releva, visiblement sonné et regarda Lagan qui le toisait avec un regard agacé.

_ On peut savoir c’que t’as fait là ? Gronda-t-il.

_ Hey, ça va le bouseux, elle a pas besoin de garde du corps ! Et d’où tu m’frappe alors que j’suis l’boss et que j’te défonce en deux coups de griffes ? Tonnera l’Ecaflip.

_ C’est quoi ton prénom ? Grogna Lagan.

_ Ceangal, et personne ne me bat ici à Incarnam.

Dans l’assistance, la plupart des gens rigolaient à cette déclaration. Puis, d’un geste précis et rapide, notre guerrier Iop releva son adversaire.

_ Montre moi un peu ça… Dit-il avec un sourire en coin.

L’Ecaflip s’avança et donna à Lagan un magnifique coup de pied directement dans la face. Le Iop fit craquer son cou et attendit que Ceangal reprenne sa position d’origine.

_ Pas mal ton coup. Dit-il en saignant du nez, Mais c’est pas vraiment ce que j’attendais d’un mec ‘’aussi fort que toi’’.

Puis, d’un coup de poing habile dans le ventre de son adversaire, Lagan perça la défense de l’Ecaflip et lui asséna un fantastique sort Iop qu’il avait appris à maîtriser suite à l’obtention de son niveau 4 :

_ SUPER IOP PUNCH !!!!

Ce coup de poing enflammé balancé à la manière d’un uppercut envoya valser dans le lac le pauvre homme félin qui s’en alla en direction des champs quand il reprit ses esprits. Lagan regarda les autres.

_ C’est bon c’est rien.

Puis la musique reprit sur des rythmes plus dansants et joyeux jusqu’à la fin de la nuit.

Vers la première heure de la nouvelle journée, nos amis s’en allèrent vers l’auberge où ils dormirent tranquillement. Tranquillement ? Fous toi d’ma goule !!

Au beau milieu de son sommeil, Lagan fut réveillé par Saria et Ameelya qui tenait une lanterne à huile.

_ Grouille-toi. Dit-elle en chuchotant, J’ai un truc à te montrer.

Il se leva de son lit, attrapa son épée et ses bottes et s’apprêta à sortir de sa chambre. Ameelya rougit.

_ Tu… Pourrait remettre ta toge s’il te plaît ?

_ Ah, pardon. Répondit le Iop en se rhabillant une fois qu’il eut trouvé ses habits.

Ils sortirent en pleine nuit, alors qu’il ne restait au dehors que quelques ivrognes chantant des chansons paillardes en s’accompagnant à la symballe avec une pinte de bière dans une main. Quand ils eurent dépassé le lac, ils arrivèrent en direction d’un terrain où l’on pouvait voir des dizaines de pierres tombales, dont certaines plus grandes que d’autres.

_ C’est juste un cimetière. Soupira Lagan qui avait dégainé son épée.

_ Regarde mieux. Tonnera la Sacrieuse.

Il usa de concentration et vit plusieurs squelettes qui bougeaient et agitaient des lames mal forgées en métal. Des squelettes vivants d’environ 90cm de haut.

_ C’est les trucs dont j’ai entendu parler à la fête ! C’est des Chnafères, un truc comme ça !

_ Des Chafers. C’est des squelettes vivants mais généralement on en trouve que dans des endroits maléfiques de Brakmâr, le pays du mal. En voir ici c’est vraiment pas normal. Récita Ameelya.

_ Pourquoi ils se mettent tous à genoux ? Remarqua le bourrin.

Ils virent que tous les petits Chafers s’inclinaient devant une épée magnifique de métal qui aurait pu appartenir à un héros Chafer.

_ Alors là ça devient plus intéressant… Ricana Lagan en s’avançant

La quête de l’épée du Chafer commençait.

0 0
Score : 3315
Ameelya se mit à réfléchir , pourquoi tous ces chafers était réunis autour de cette épée ? Elle était surement précieuse pour eux , mais vus le nombre de chafers il ne valait mieux pas s'en mêler pour le moment.

- Lagan ! , fit la sacrieuse en appelant son compagnon d'armes.

Ce qu'il pouvait être têtu ! Ameelya le rattrapa et lui pris le poignet avec sa force légendaire que le iop commençait à bien connaître.

- Pourquoi est-ce que tu fait sa ?! Il nous faut c't'épée ! , repris le iop en parlant avec un ton assez haut.
- T'as vu leurs nombres ? On aura pas l'avantage ! J'était juste curieuse de savoir ce que cette épée représenter pour eux ! chuchotta la sacrieuse en mettant sa main sur la bouche du iop , pour le faire taire.

Dès qu'il avait une idée en tête , il ne pouvait pas se l'enlever. Quand tout à coup , Saria , s'avança pour mieux observer la scène , et leva ses petits yeux bleus vers sa maîtresse.

- Je crois que cette épée appartenez à Oz , un ancien guerrier chafer qui à vécus à Brakmar , mais à ce qu'on dit il est devenus un des subalternes de Rushu , expliqua la petite gélutine.

Lagan , comme à son habitude comprenez la moitié de ce qu'elle disait , mais Ameelya , qui venait arriver dans ce monde , tout comme Lagan , ne savait pas qui était Rushu.

- Rentrons à l'auberge je vais vous expliquer tout sa , repris la bestiole.

Ils rentrèrent tous les trois dans leur chambre , Ameelya s'assit sur son lit , tandis que Lagan , lui s'allongea les bras croisés en dessous de la tête , tout en écoutant le récit de la petite gélutine qui était près de la sacrieuse.

-Il existe de puissante force en ce monde , le Wakfu et le Stasis. Le Wakfu représente la vie et l'évolution de toute chose , contrairement au Stasis , qui lui représente la mort et la destruction. Chaque incarnés doivent choisir un des deux , ou ils peuvent resté neutre. Mais beaucoup ont sombré dans le Stasis , mais les plus grands guerriers de ce monde sont généralement du côté du Wakfu. Et dans notre monde ces deux énergies se côtoient souvent , par exemple Brakmar , la ville du mal , une ville remplis de Stasis , et la deuxième ville Bonta , une ville de Wakfu. Mais ces deux villes vénèrent des dieux et des démons. Pour Brakmar , Rushu le roi des démons et ses sous-fifres , et pour Bonta c'est la déesse Jiva , gardienne du mois de Javian.

Ameelya commencer à comprendre , en ce monde remplis de beauté et de mystère , il y avait bien des forces sombres , mais Lagan , ne semblait pas vraiment comprendre l'intérêt de cette conversation , ce qui commencer vraiment à énerver la sacrieuse au sang chaud.

Mais quand tout à coup , on entendit les cris des villageois...

A SUIVRE !

[HRP] J'te laisse la suite Clèm , et laissez des com's ! tongue [HRP]
 
0 0
Score : 1153

Alors que Saria et sa petite voix qui en agaçait certains racontait à nos deux héros les origines de ce monde (à savoir le Wakfu et la Stasis dont était, selon elle, bourrée l’épée du Chafer), des cris se faisaient entendre près de l’auberge du poney égorgé (très sympa les noms de l’époque)laquelle se trouvait au milieu du village d’Incarnam, toute proche de la grande Place du Jarret et du Marché du cochgon d’Incarnam (une créature à peau rose qui avait un goût succulent une fois cuisiné). Entendre des cris de villageois à une heure si tardive était rare, et tout amenait donc à penser que les ivrognes étant restés dans les rues se battaient entre eux. Mais il s’agissait d’une attaque des Chafers sur le village.

Déjà, du côté Est du village, d’où venaient les squelettes,plusieurs gardes étaient au combat et deux ivrognes avaient perdus la vie la bouteille à la main. Tandis qu’une maison était envahie par trois Chafers, deux autres frappaient de leurs lames les fondations d’une auberge, cinq autres tabassaient d’autres ivrognes qui priaient en rendant leurs derniers souffles,et une dizaine se battaient contre les gardes, et une dizaine détruisait une maison un peu plus loin. Et une armée d’une trentaine de ces créatures s’en allait en direction de la grande place où se tenaient avec leurs épées, leurs arcs et leurs bâtons les archers Cras, les guerriers Iop, Ecaflips, Pandawas,Srams et Sacrieurs et les mages Osamodas, Zobals, Roublards, Eniripsas et plein d’autres que le problème de l’économie d’encre me fais hésiter à vous citer.

Alors que le combat allait s’engager avec les aventuriers du villages suite à deux tirs d’archers franchement inutiles, Lagan et Ameelya sautèrent depuis la fenêtre de la chambre de la Sacrieuse et se retrouvèrent au premier rang de la bataille.

Déjà, deux chafers venaient. L’un se fit instantanément occire par une flèche enflammée, un coup de fouet de sang et un jet de pierre en pleine face et l’autre s’était pris Lagan de tout son long lorsque celui-ci atterri.

Dix nouveaux monstres se rajoutaient à la bataille. Deux osamodas invoquèrent chacun leurs monstres bleu, lesquels se mirent en position d’attaque. Des cartes furent jetées et traversèrent les squelettes putréfiés,les flèches firent de même et les coups de canons Roublards étaient inutiles.Deux Pandawas envoyèrent chacun un tonneau de tékilait sur les monstres et ceux-ci se retrouvèrent enduits d’alcool, mais ils s’ne fichaient. Lagan avait invoqué un Fulgur et sa main gauche s’était enflammée.

Il regarda le liquide alcoolisé couler à terre et tenta de le toucher. Sans qu’il ne l’ait voulu, il incendia au moins cinq Chafers qui se prirent e plein fouets les attaques fourbes des Srams, les pieds des Sacrieurs et les lames des Zobals psycopathes.

Le Iop regarda sa coéquipière.

_ Je crois qu’j’ai fais une Ioperie.

_ Au contraire, même si tu l’a pas fait exprès, mais t’a enflammé ces imbéciles, tu nous aide bien là ! Répondit la belle en souriant.

_ Pour les Chafers oui… Mais pour les Ecaflips…

En effets, deux des guerriers de la mêlée avaient le poil qui flambait et une nouvelle vague de Chafers avait blessé les autres. Une vingtaine de chafer arriva sur la place en frappant, blessant, égorgeant,découpant, massacrant, déchiquetant tout sur leur passage. Lagan fonça dans le tas avec Ameelya mais les squelettes étaient trop forts et les aventuriers mourraient les uns après les autres et les bestioles gagnaient du terrain. Les pandawas frappaient mais se faisaient égorger, les Cras étaient inutiles et avaient fuis, les Ecaflips flambaient, le feu commença à prendre aussi sur le tissu fin des habits des Srams qui se prenaient des épées dans le ventre, les Zobals mettaient leurs masques de la fuite et les autres se battaient sans succès pendant quel es Eniripsas soignaient ceux qui était à terre mais en vie.

Dans tous ce tas de coups, autour de toute cette violence, Lagan était paniqué et avait cessé d’attaquer avec son fulgur et Ameelya allait se faire achever par un de ces monstres. Sous l’effet de la panique, une aura de feu se forma autour de Lagan qui libéra toute sa haine et sa puissance dans une seule et surpuissante attaque : LA COLERE DE IOP !!!

Dans l'explosion, tous les Chafers furent tués, et plusieurs alliés de Lagan touchés mais pas blessés grâce aux Fecas qui avaient su profiter de l'occasion pour protéger la plupart des guerriers de front avec des glyphes de protection. Quand toute la déflagration fut passée et que la fumée de l'explosion se dissipa, on eut la possibilité de voir l'auteur de cette attaque surpuissante qui regardait dans le vide, devant lui. Ameelya s'en approcha et s'accrocha à son cou.

_ T'es vraiment un abruti quand tu t'y met mais là j'peux que te dire merci. Dit-elle avec un grand sourire.

Elle regarda son coéquipier et vit que celui-ci avait le regard vide.

_ Lagan...?

Le Iop tomba à terre

TOU BI CONTINUED !!!!! Yes, I speak Anglais very bien

OUBLIEZ PAS DE LAISSER VOTRE PETIT COMM !!!

0 0
Score : 3315
Lagan !

Cette voix...

Lagan , réveille toi !

Ameelya...

Ses yeux d'un bleu saphir s'ouvrir lentement , dévoilant un visage qui lui était bien familier. Celui d'Ameelya , avec un air d'inquiétude sur le visage , il se releva lentement et découvrit qu'il était dans leur chambre , à l'auberge. Mais tout à coup il avait l'impression que son corps était emprisonner dans un étau se resserrant à chaque secondes. Cette douleur qui lui tirailler les entrailles , il se plia en deux sous le regard affolé d'Ameelya et de la petite gélutine Saria , qui malgré les railleries et les commentaires barbant sur elle , qu'il hurlait à haute voix , s'était quand même attaché un peu à lui.

Ameelya allongea Lagan et lui mis un gant d'eau froide sur le front , il se mit à la regarder avec un sourire en coin , des gouttes de sueurs coulant sur son front à cause de la fièvre. Il n'avait plus aucun souvenir de ce qui c'était passer.

- Qu'est-ce qui c'est passer ... ? , parvint-il à articuler.
- Tu est niveau six , et tu a détruit une trentaine de chafer à toi tout seul , en utilisant l'un de tes sort les plus puissant , fit Saria.
- J'vois... Tant qu'vous êtes vivantes sa m'importe peu... , repris-t-il avant de s'endormir.


Ameelya l'observa s'endormir , et lui toucha le visage , bête , bourrin mais un cœur remplis d'amour et d'honnêteté. Elle se glissa entre ses bras et partis à son tour dans les bras de morphée. Saria les suivit juste au bout du lit , et s'endormis à son tour.

Les rayons de la lune traverser les fins rideaux de la chambre , laissant voir un ciel étoilé , brillant de milles feux , tout comme ces trois âmes , brillant vers un avenir incertain , mais remplis d'aventures et de bonheur.

[HRP] J'te laisse la suite Clèm tongue , Et laissez nous vos impressions ! [HRP]
 
0 0
Score : 1153

Extrait des Tablettes de marbre de Eldon ''multiples visages'' :

21 Martalo de l'an 850, Incarnam.

Après avoir bravé les dangers du pays de Brakmâr et en avoir exploré les milles et unes galeries souterraines, je me dirigeais vers un endroit que je connaissais bien: Incarnam.

Je me souviens encore quand je me suis encanooné pour cette île volante depuis le canoon de la route de Brakmastrub, cela n'était pas la première fois, mais ce fut la plus intense. Je retournais là où j'avais été incarné, là où tout avait commencé.

Après avoir retrouvé ma maison dans le quartier des Zobals, à l'Est du village de l'île, je me suis dirigé vers tous les endroits dont je me souvenait:

Le lac, dont le bleu profond me rappelait tant de choses ! Les champs de blés qui poussaient par la force du Wakfu et non par la météo comme sur le Monde des Douze ! Et un dernier endroit dont je gardais des souvenirs légèrement plus morbides...

Le cimetière d'Incarnam. Ici se trouvait la tombe de mon père: Eldon Kollum, premier du nom. En creusant sous cette dernière, je découvrit un endroit resté caché et secret durant des millénaires, sans doutes un endroit datant même de l'époque des Dofus ! Le temple caché des Chafers.

Après avoir erré sans but dans cet endroit, je finis par découvrir une grande salle dont les murs terreux étaient parsemés d'ossements, de cadavres et de lames émoussés. Saisissant mon bâton, je fis attention au bruit et mis mon masque du pleutre en cas de besoin... Mais il arriva quelque chose que je n'avais pas prévu... J'étais face au terrible Mar...

_Le reste de la tablette est cassée, c'est pourquoi nous n'avons pas la finalité de ce texte. Je m'en excuse monsieur.

Revenons à notre temps, le 21 Martalo de l'an 860, dans une bibliothèque de Bonta où un Hibou géant expliquait tant bien que mal à un vieil Enutrof qu'il n'y avait pas plus d'archives concernant les Tablettes de marbres d'Eldon ''Multiples visages''.

_
C'est toujours pareil dans ces bibliothèques ! On vous dit qu'il y a toutes les archives, mais quand on cherche un trésor il n'y a plus personne !!

_ Maître Enutrof, il s'agit là de... Commença le Hibou.

_ Je ne veux pas d'excuse, moi ! S'égosilla le vioque. Je cherche le trésor d'Eldon et je le trouverais !

Plus haut que Bonta, à Incarnam, dans le centre du village, un guerrier Iop se reposait aux côtés d'une sacrieuse et d'un gélutin, ou plutôt d'une gélutine. Bien qu'il eut gagné un niveau lui ayant permis de récupérer toute son énergie vitale, il se sentait fatigué.

_ Alors... J'ai utilisé la Colère de Iop ? Demanda Lagan, légèrement étonné. On peut tuer une trentaine de squelettes avec seulement une attaque ?

_ Disons que, selon la situation, je pense que tu a réussi un Coup Critique en même temps qu'une transformation de la puissance utilisée pour ton attaque. Lui expliqua Saria.

_ Ce qui... Veut dire? Soupira le Iop.

_ A la base, la Colère de Iop est un sort d'une puissance difficile à maîtriser, bien qu'elle soit une attaque de Wakfu puisqu'elle génère du feu, donc un élément créateur. Mais, sous le coup de la rage et sans t'en rendre compte, tu as transformé cette explosion de Feu et de Wakfu en une explosion, beaucoup plus destructrice et puissante, de Stasis pur ! C'est tellement improbable pour un guerrier de niveau 5 que tu y a laissé presque toute ton énergie vitale, et c'est pour ça que t'es tombé dans les pommes...

Le guerrier la regarda avec un regard qui en disais long sur tout cela.

_ Il a pas...

_ Si, si Ameelya, c'est juste que...

_ C'est juste que quoi? Demanda la guerrière aux pouvoirs sanguinaires.

_ C'est combien, une trentaine?

Deux heures plus tard, quand le jeune homme fut remis de toute cette histoire, ils se dirigèrent vers le cimetière d'Incarnam. Ameelya argumenta qu'en y allant de jour, ils auraient moins de chance de se faire attaquer par des Chafers assoiffés de sang.

Après avoir regardé la plupart des tombes du lieu, ils constatèrent que ce cimetière avait l'air tout à fait classique. Mais ils tombèrent sur une pierre tombale de taille plus imposante et qui semblait être cachée par les autres, fondue dans la masse malgré sa taille.

Ameelya pris le soin de lire l'inscription sur la pierre:

"Ci-gît Eldon Kollum, Zobal de cinquantième niveau, guerrier masqué de la Guilde de la Lune Bleue"

_
C'est qui lui? Demanda Lagan.

_ Sans doutes une homme important, vu la taille de sa tombe. Elle est sculptée à de nombreux endroits en plus, ça c'est un truc de riche... Répondit Ameelya.

_ Regarde là, on dirait un masque de zobal gravé ! Remarqua le guerrier.

Il fit l'erreur de toucher la tombe et nos amis tombèrent six pieds sous terre et se retrouvèrent au milieu d'un tunnel creusé dans la terre et les racines visibles depuis le toit de la grotte.

Ils virent qu'une ombre s'approchait d'eux.

0 0
Score : 3315
Ameelya , se leva , les jambes tremblantes , et recouverte de terre en regardant le ciel bleu , depuis le bas de la grotte , elle et Lagan avait fait une sacrée chute , elle le chercha du regard de partout et le trouva entrain de se relever , ses mèches brunes , recouvrant son visage masculin. Il se releva , la petite Saria , près de ses grandes jambes , le regardait d'un air triste et mélancolique.

- Lagan ? , demanda Ameelya.
- Ca va , j'suis un homme , fit-il en relevant la tête avec un sourire bête sur le visage.

Décidemment il ne changerais jamais , se dit Ameelya , mais très vite elle sentis que quelque chose n'allait pas dans cet espèce de tunnel. Il y avait quelqu'un d'autre , avec une puissance qu'elle n'avait jamais ressentis avant ça. Lagan , lui aussi l'avait sentis , et sortis sa fameuse épée qu'il avait eut au donjon d'incarnam , en la pointant droit devant lui , les yeux fixés sur l'ombre qui s'approcher de plus en plus.

Grace aux rayons du soleil qui éclairer le tunnel depuis le trou qu'ils avaient fait. Ameelya , Lagan et ainsi que Saria , purent enfin voir , la personne qui se cacher derrière cette ombre. Cette personne portait une grande capuche noir qui lui cacher le visage , mais il se découvrit , laissant voir un masque de Zobal , cachant des petites mèches blondes platines qui ressortait dans tout les sens. C'était un homme Zobal , plutôt grand , avec le double de la carrure de Lagan , le teint hâlé , et plusieurs balafres sur les bras , ainsi que sur les mains et les doigts. Dans son dos , il portait deux grand katana aux manches noires , avec des écritures anciennes gravés sur les lames.

C'était quelqu'un qui devait avoir beaucoup d'expérience en ce monde , en vu de ses cicatrices , de cette aura puissante qu'il dégageait , mais aussi de ses armes qui ne ressemblait en rien , au jouet de Lagan.


- Qui êtes vous ? , fit Ameelya en s'approchant de cet homme.
- AMEELYA T'EN APPROCHE PAS ! , hurla Lagan.

Ameelya , s'arrêta et regarda Lagan , puis de nouveau , cet homme. Quand tout à coup , Saria , pris la parole.


- C'est Eldon Kollum , un guerrier solitaire de niveau cinquante , il était dans la guilde de la Lune Bleu , mais malheureusement il a échoué dans ce trou , pendant plus de trente ans , expliqua la petite gélutine bleu.


Ameelya n'en croyait pas ses yeux , Saria était aussi intelligente que ça ? Quand à Lagan , il s'était assit et se gratter le nez , avec une classe et une élégance sans nom , sous le regard blasé de la sacrieuse au cheveux couleur de feu.


- Bien joué , petite gélutine , fit le Zobal , avec une voix grave et profonde , qui signifiait qu'il avait un âge assez important.

Ameelya , sentis le regard du Zobal sur elle et elle eut un moment de doute , mais finalement , peut-être que ce Zobal allait les aidés a sortir de là.... Ou pas.

A SUIVRE ! biggrin
0 0
Score : 1153

Eldon Kollum. C'était une légende pour le monde des Zobals. Un chercheur de trésors comme il n'y en a pas eu deux de toute l'histoire du monde des Douze ! Il rendait jaloux les Enutrofs, était respecté par tous les Zobals et étaient connus par les sages des cités Pandawas comme un très féroce et dangereux guerrier. En effet, il était connu pour, dans ses notes, avoir raconté qu'il avait tué le légendaire Roi des Bandits de la Futaie Trouée d'Amakna.

Il était donc là, face à Lagan, Ameelya et Saria, son masque du psycopathe et ses katanas noirs dans le dos menaçants. Le haut sans manches laissant ses bras musclés et balafrés ressortir et le short de tissu déchiré montrant qu'il n'avait pas été changé depuis une trentaine d'années au moins. Il s'approcha de Saria et la prit dans sa main droite avec de la mettre sur son épaule.

_ Y'a bien longtemps que je ne t'avais pas vue... Saria ! Ricana l'homme au masque.

_ QUOI ??! S'esclaffèrent nos deux héros.

Le zobal les regarda et lâcha un petit rire loin d'être malsain.

_ Si vous êtes des amis de Saria, alors vous êtes les miens ! J'ai parcouru le monde avec elle avant de l'abandonner pour ne pas l'emmener sous la tombe de mon père. C'est moi qui lui ait donné son nom et c'est parce qu'on a traversé le monde qu'elle est emplie de culture comme aucun autre gélutin. Pourquoi êtes-vous ici?

Lagan prit la parole en mettant son épée en avant.

_ Alors déjà, c'est pas notre amie, c'est notre guide !

_ Hey ! Ronchonna Ameelya.

_ Et on est là parce qu'on a juste touché une tombe qu'il fallait pas ! Alors maintenant dis-nous où on est et ce qu'il y a ici !!

Eldon, d'un ton calme, lui répondit.

_ Alors vous n'êtes pas là pour le masque du Rib... Vu votre niveau et vos classes, vous devez peut-être chercher l'épée du Maréchalfer alors... Sinon vous seriez là pour rien. Vous voilà donc sans objectif dans le Donjon des Chafers ?

_ Le Maréchalfer ? Sourcilla Ameelya. En effet, nous avons vu une épée à l'air suspect, vous devez parler de celle-ci... Vous êtes très perspicace.

_ Pourquoi il perce puis il casse? Il s'rais déjà sorti d'ici ! S'exclama le Iop.

_ Crétin...

le Zobal éclata de rire.

_ LE MARECHALFER !!! Avec vos niveaux, vous ne tiendrez pas une minute contre lui ! Même avec mes trois masques, je n'ai jamais battu ce squelette géant et je n'ai jamais pu prendre sa couronne: Le masque du Rib, le chien squelette.

A ce moment précis, Lagan fut frappé par une idée en terme de réponse.

_ Menez-nous jusqu'à lui.

_ Si tel est votre désir, maître Iop... Vous devez traverser la salle de la torture et la salle de l'horreur avant d'arriver devant la porte du Maréchalfer. Suivez moi.

Nos héros suivirent Eldon Kollum et Saria jusqu'au bout du couloir creusé dans la terre dans lequel ils étaient. Cet homme était mystérieux, mais il plaisait bien à Lagan qui le trouvait classe. Arrivé devant une grande porte de pierre, le Zobal se retourna vers eux.

_ Si vous survivez aux deux salles qui se trouvent après cette porte, vous serez digne de tenter votre chance face au Maréchalfer avec moi... Je vous retrouverais devant sa porte... Si vous êtes toujours en vie.

Il mis un masque différent du masque du Psycopathe et s'en alla avec une vélocité impressionnante.

Nos amis se regardèrent et Ameelya mis une baffe à son coéquipier.

_ On va mourir avec tes conneries, saleté de Iop !!

_ T'as d'autres solutions pour sortir d'ici ?

Il regarda la Sacrieuse avec un regard si noir et un sourire si fier que cela la convaincu que pour une fois, il n'était peut-être pas si bête que ça. Elle se tourna vers la porte et vit une inscription en son milieu qui indiquait qu'ils étaient les bienvenus dans la Salle de l'horreur. Charmant n'est-ce pas?

Ils entrèrent dans la salle, éclairée par quatre torches, laissant une lumière faible et déjà inquiétante. Dans les coins de la salle, les murs étaient recouverts par des toiles d'araignées et ils entendirent le bruit d'un déplacement vers eux. Ils ressentirent tous les deux un frisson dans le dos quand ils virent deux araignées géantes aux pattes velues et aux mandibules plus grandes qu'eux s'approcher d'eux.

Deux autres venaient dans leur dos, deux autres de la gauche, deux autres de la droite mais ces dernières étaient squelettiques. Elles faisaient un bruit affreux, elles étaient diablement effrayantes et semblaient très dangereuses.

Lagan dégaina son épée, mais il n'osait pas s'en servir: Il était paralysé par la frayeur.

Ameelya, elle, ne bougeait pas non plus mais réfléchissait à la situation: Une salle nommée la Salle de l'horreur, huit arachnides dont deux squelettiques effrayantes et menaçantes, mais vu leur taille, elles n'auraient pas pu se cacher derrière leurs toiles, trop réduites en taille. Ce n'était pas logique du tout. Elle s'exclama tout fort dans la salle.

_ Qui que tu sois, n'essaie pas de nous plonger dans ton illusion !!!

Lagan fut étonné quand il vit les huit araignées disparaître instantanément et ils virent devant eux leur véritable ennemi de la salle: Un Ecaflip au poil blanc et au regard maléfique. Lagan le reconnut.

_ Ceangal... Sale fumier !!!

Il regarda Ameelya et lui désigna une porte au fond de la salle.

_ Va vers l'autre masqué, moi j'm'occupe de lui ! On s'retrouve face au Mérachalfer !

_ C'est Maréchalfer, abruti. Répondit la belle.

Elle s'en alla avec une grande vitesse vers le fond de la salle et ouvrit la porte pour entrer dans la salle de la torture.

_ Tâche de ne pas mourir... Dit-elle en s'en allant.

Une fois qu'elle fut partie, Lagan regarda Ceangal qui dégainait une épée à deux mains. Les deux adversaires se regardèrent avec tous les deux un sourire qui voulait tout dire et foncèrent l'un sur l'autre. Ils crièrent en même temps, avant l'assaut.

_ QUE TON SANG AILLE AU BOUT DE MA LAME !!!!

A SUIVRE

0 0
Score : 3315
Ameelya , ouvrit la grande porte , avant de regarder Lagan une dernière fois , un pincement au cœur et lentement elle entra dans la salle de la torture , les grandes portes noires se refermèrent derrière elle , dans un grincement sourd. Elle entendit des bruits de rire , qui l'effraya quelque peu. Depuis le début de cette aventure , c'était elle la plus sérieuse , mais en attendant c'était elle qui avait le niveau le plus bas. Lagan l'avait toujours sauvé dans les mauvaises conditions , c'était à elle de se débrouiller et de faire ses preuves.

Son regard gris transperçant , caché par ses longs cheveux roux , elle déchira un morceau de sa jupe et enroula le tissus autour de ses poings , comme bandage. Elle releva son regard gris , et observa une jeune femme squelette , mais curieusement , elle avait de long cheveux ébène descendant sur le côté sur sa longue robe noir , tâché de sang.

Elle resta indifférente , elle n'avait plus peur , elle voulait le prouvé à Lagan , ainsi qu'à Saria. Elle pouvait le faire , seule , par ses propres poings , elle y arriverait. Son regard , s'attarda sur les autres femmes squelettes qui débarquer les unes après les autres. Au fur et à mesure , pratiquement une trentaine de ses femmes avaient avancés au milieu de la pièce sombre , qui s'éclaira grâce au lampe de torche accroché sur les murs du donjon.

Ses poings se serrèrent jusqu'à le saignement , elle mit un pied en arrière avant de se projeté , avec une vitesse hallucinante sur ses femmes squelettes. Son poing enflammé s'écrasa sur la première , et le feu se propagea rapidement sur les autres. Ameelya se releva rapidement , mais tout à coup , elle sentis une lame lui traverser le dos. C'était une douleur écrasante... Mais pour une sacrieuse , c'était un plaisir.

Un sourire carnassier apparus sur le visage de la sacrieuse. Elle pris la lame par la main , et l'enleva , avant de la jeter dans le crâne de la femme squelette qui s'écrasa sur le sol. Puis elle se retourna vers les autres squelettes , une expression de démence sur le visage.

- La salle de la torture , hein ?... SA ME CONVIENT PARFAITEMENT ! , hurla-t-elle avant de se jeter sur les restantes.

Avec une vitesse hors du commun , elle enchaîna les coups de poings et les coups de pied. La douleur était là , mais sa force était décuplée. Au début de cette aventure , elle n'était qu'une petite étincelle , mais sa rencontre avec Lagan et Saria l'avait quelque peu chamboulée sur le plan émotionnelle , mais maintenant qu'elle était une incarnée , et qu'elle était vivante , elle le ferais pour eux. Elle combattrais coûte que coûte , mais elle serais et elle resterais vivante !

C'était devenue une flamme brûlante de passion et de courage.

A SUIVRE !
 
0 0
Score : 1153

Pendant qu'Ameelya triomphait de toute les flammes de sa volonté et de sa puissance, les bruits de la bataille et de sa victoire résonnaient jusque dans la salle de l'horreur où Lagan souriait alors qu'il essayait de retenir un espadon noir de grande taille avec sa longue lame à une main qu'était l'épée d'Incarnam. Il souffrait du bras et avait du mal à retenir l'arme de Ceangal, mais il souria et envoya valser l'Ecaflip dix mètres plus loin avec un "Fulgur dans le ventre. Quand son adversaire se releva, légèrement sonné, le Iop leva son bras au ciel et une sphère lumineuse se forma au dessus de sa tête.

_ Ameelya n'échouera jamais... C'est une guerrière qui est bien plus puissante que nous deux réunis... Les éclats de sa bravoure et de sa détermination...

Il invoqua le sort de jugement qu'il envoya vers l'homme félin.

_ RESONNENT DANS MA TETE COMME UN SON D'ENCOURAGEMENT ET ME RENDRA TOUJOURS PLUS PUISSANT !!!!!! SUBIT LE JUGEMENT DES FLAMMES D'UN IOP !!!

Le sort fut aspiré alors qu'il allait toucher l'Ecaflip qui fit un sourire malsain. Ses yeux devinrent rouge et Lagan se retrouva dans le noir, un jet de flamme le brûlant. Il était pris dans cette attaque qui le brûlait jusqu'à la moindre cellule et il souffrait tant que seul un Sacrieur pourrait supporter une telle chose. Il articula, malgré sa douleur.

_ Tout à l'heure... Ces araignées... C'était pareil que ça...!

Il ne sentit plus aucune douleur bien qu'un filet de sang coulait de sa bouche. Il jeta sa lame à terre et invoqua le Fulgur sur ses deux poings fermés.

_ C'est ça qu'on appelle une illusion alors...? Une attaque irréelle dont les dégâts sont bien réels ? C'est compliqué à comprendre tout ça...

Il frappa de toute sa force la tête de son adversaire qui fut envoyé contre un mur dans lequel il laissa une fissure. Le Iop s'approcha de lui et se prépara à en finir.

_ Mes attaques, elles sont réelles et point barre ! Tout ce que mon adversaire doit comprendre c'est qu'il en mourra !

Son coup transperça le thorax de l'homme félin qui disparut dans un nuage de fumée. Il fit un pas de côté et sentit qu'une lame avait été plantée dans sa cuisse droite. Il regarda derrière lui. Ceangal était vivant.

_ Illusion Ecaflip: Le clone Chacha !!! Tu viens de voir une petite démonstration de mes pouvoirs ! Ricana la boule de poil.

Lagan se rendit compte qu'il avait tué un chacha et que Ceangal lui avait transpercé la jambe avec son épée. Ce dernier, avec des mouvements agiles, retira sa lame et s'en alla vers l'autre bout de la salle où il sortit de ses poches dix cartes de métal qu'il envoya en direction de Lagan. Celui-ci en esquiva au moins huit et une autre se choqua contre son fulgur, encore actif, qui la dévia. La dernier l'atteint au poignet. Lagan ne bougea pas: Il était blessé à la jambe et au poignet, mais ne semblait pas souffrir. Il fit un petit sourire et son bras commença à s'enflammer entièrement.

_ Je te l'ai dit... Ma motivation, c'est Ameelya... Tant qu'elle sera en vie je ne perdrait pas, je n'échouerais pas...

Il invoqua le sort du Super Iop punch qui frappa de plein fouet Ceangal qui tomba à terre devant lui. Il était dans le sol et Lagan retentait son coup du fulgur.

_ CAR TELLE EST MA VOLONTE !!!!!

Ceangal esquiva son fulgur, donna un coup de pied agile au Iop et le griffa à l'épaule. Ses yeux redevinrent rouges et Lagan fut à nouveau plongé dans le noir. Cette fois, c'est Ceangal qui se trouvait devant lui.

_ Dis moi, crétin. Ta Ameelya, tu ressent quoi pour elle?

Le Iop ne comprit pas ce qu'avait de malsain la question de son adversaire et répondit tout naturellement.

_ C'est ma rivale ! Tant que je n'aurait pas la puissance pour la surpasser, je n'aurais pas atteint mon objectif !

L'Ecaflip soupira et envoya en direction de notre héros un nuage violet qui commença à brûler Lagan et à lui faire perdre des morceaux de peau. Lagan mit une dizaine de secondes à sortir de l'illusion et respirait avec difficulté quand il revint dans le monde réel. Il ne posa pas genoux à terre, mais il perdait en vitesse et en puissance. Nos deux adversaires se frappaient à présent sans sorts, aux poings et aux pieds.

Ceangal tenta de griffer Lagan à la tête, mais ce dernier dévia le poing de son adversaire et lui envoya un uppercut bien senti. Ensuite, l'Ecaflip lui donna un coup de pied rapide et puissant dans le ventre avant de le griffer à la nuque. Le Iop le frappa de toute la force de son poing droit au niveau du thorax et ils se frappèrent au même moment tous les deux avec leur poing gauche à la mâchoire. Ils restèrent quelques secondes debout, ne faisant aucun geste et ricanant l'un et l'autre. Lagan tomba à terre, trop loin de l'épée d'Incarnam pour tenter quoi que ça soit. Son adversaire prit son espadon et s'apprêta à en finir. Un aura rouge sang entoura Lagan et il brisa d'un coup de tête la lame de Ceangal et se releva, face à l'Ecaflip et un sourire sanguin et malsain déformant son visage. La peau d'un partie de son visage se couvrit d'écailles rouges et il frappa à la tête d'un coup de poing surpuissant son ennemi. Au moment même où l'Ecaflip se reculait de dix pas pour préparer un sort d'illusion, le Iop forma devant sa bouche une sphère de feu. Il envoya un jet de flamme surpuissant vers son adversaire.

_ PAS QUESTION DE CREVER ICI !!!

_ Tu... T'es qui ??! S'esclaffa Ceangal.

Il se prit le jet de flamme de plein fouet et son poil s'enflamma, le brûlant avec une douleur qui lui était encore inconnue. Il éteignit les flammes grâce à une vague d'eau qui invoqua avec sa main droite et se releva avec peine.

_ Honnêtement... J'en suis même pas sûr moi-même ! Ricana Lagan en préparant une seconde salve.

Cette fois-ci, l'Ecaflip esquiva car il connaissait le coup même si il avait perdu une bonne partie de son agressivité. il lança encore une fois des cartes de métal que le Iop esquiva à son tour. Il fit virer ses yeux au rouge pour plonger le Iop dans une nouvelle illusion, mais il échoua. Le Iop restait cependant immobile et son aura rouge disparaissait. Il perdit son sourire et empoigna sa lame tout en se demandant d'où venaient ces écailles rouges sur sa peau et cette aura rouge sang qui s'étaient toute les deux évaporées. Quoi qu'il en soit, il devait en finir au plus vite car les illusions de l'Ecaflip avaient laissés une trace de souffrance partout dans ses veines.

_ T'es vraiment... Le Roi des crétins !!! Dit Ceangal en le plongeant encore dans une illusion où le Iop se fit cette fois-ci électrocuter.

Il était quasi-paralysé en revenant dans la réalité et était à terre. Il lâcha son épée et n'arrivait plus à respirer. Son adversaire s'approcha de lui, l'épée d'Incarnam en main.

_ Cette fois-ci c'est la bonne !!

Le Iop regarda la lame, puis les yeux de Ceangal et baissa les yeux.

_ Désolé... Ameelya...

A SUIVRE !!!!

0 0
Score : 3315
Ameelya , à bout de souffle , un genoux et un pied à terre , elle se releva a l'aide de sa main , en titubant un peu. Elle l'avait fait , elle avait réussis ! Elle leva le poing en l'air en signe de victoire , avant d'hurler :

- POUR LAGAN ET SARIA !

Pendant quelques secondes , elle avait été dans un état second , elle ne se souvenait plus exactement du combat après qu'on lui ait transpercer le dos , mais ce qu'il compter c'est qu'elle était toujours vivante. Elle entendit la grande porte noir de la salle s'ouvrir , mais elle était face a l'autre porte ou Lagan était encore coincé , elle passa la main dessus en entendant les coups de lames s'entrechoquant.

Mais elle avait confiance en lui , cette tête d'abrutis arriverait bien à se sortir de là. Elle pris le chemin de la troisième porte , ou elle vus , Eldon appuyer dessus , les bras croisés , avec sa petite gélutine sur l'épaule.

- J'était sur que tu pouvait le faire , fit Saria en descendant de l'épaule de son ancien maître.

Elle rampa jusqu'aux pieds de la sacrieuse , et celle-ci la pris dans ses bras encore marquer par le combat. Puis , elle jeta un coup d'œil à Eldon , qui semblait la fixer.

- Bien joué , je n'aurais pas pensé que tu puisse traverser cette salle toute seule , on dirait que ton copain a des ennuies , fit Eldon.

Elle jeta un coup d'œil a la deuxième porte , l'air mélancolique , mais quand elle fit face à Eldon , son visage resta impassible.

- Allons-y , dit Ameelya en serrant fortement ses poings , qui était recouvert de bandage de sa jupe , sur les quels se trouver du sang séché.

Eldon se mit à sourire sur son masque et suivis Ameelya.

[/align][align=center]- Prête à mourir ? , repris Eldon , mesquin.

Les grandes portes , sur les quels était gravés des peintures , sûrement du Maréchalfer , s'ouvrir.

- La ferme , grogna-t-elle , avant de s'aventurer dans la salle et de poser Saria au sol.

Ameelya et Eldon , entendirent les grandes portes se refermer derrière eux. L'air était pesant et lourd , et une légère fumée violette semblait se dégager du sol.

- Du statis pur , faite attention , s'exclama la petite gélutine.

Quand tout à coup , une forme se distingua dans la brume violette , c'était lui...

Le Maréchalfer.

A SUIVRE ! tongue

[HRP] Non vous avez le droit de poster vos commentaires [HRP]
 
0 0
Score : 1833

( c'est interdit de poster ou quooi?!)

MAIS C'EST MAGNIFIQUE!!

UNE SUITE!

0 0
Score : 1153

Une salle de forme ronde avec au fond de cette dernière une porte de fer et un trône géant en crânes et en ossements. Devant notre Zobal mystérieux et notre Sacrieuse à la jupe déchirée (sans commentaire) se tenait, les pieds dans un nuage de stasis qui faisait la taille de nos héros, du haut de ses 5 mètres 25 et de son calcium dans les os en trop, le terrible Maréchalfer !! Le regard vide (forcément, il à pas d'yeux), la tunique noire de tissus rafistolés et les poings cernés de gants d'Or massif qui aurait fait briller les yeux d'un Enutrof.

Eldon le regarda, ses yeux dépassant de trous de son masque du pleutre et s'élança vers lui.

_ On va voir si tu peux résister à un Zobal !!!

Il sauta très haut pour atterrir sur le bras droit de la bête et lui asséna un magnifique coup de pied vertical dans la jointure des deux os de son bras (je ne suis pas expert en anatomie, donc je vais m'abstenir sur les noms des os) puis ils prit ses deux sabres et frappa frénétiquement cette jointure jusqu'à la fissurer. Il continua à frapper mais se prit le revers des doigts squelettiques du Maréchalfer de plein fouet et se retrouva quatre mètres plus bas contre le sol et sonné.

Ameelya s'avança et se mordit les deux poignets pour les faire saigner. Elle invoqua deux fouets de Sang et frappa le Chafer géant avec. Ce dernier n'en fut pas affecté et envoya valser la belle contre la porte de la salle. Elle se releva et s'appropria la Stasis du sol pour augmenter sa vélocité et invoqua un sort de type Air du répertoire magique Sacrieur. Cinquième arcane de magie, élément Air, catégorie "sort à répétition", sous ordre des "sorts véloces". LA FULGURANCE DE SACRIEUR !!!

Elle sauta et frappa du pied la tête du maréchalfer, puis en retombant à terre le frappa à la cheville, puis en changeant de direction à 'autre cheville, puis en sautant elle le frappa au dos et finit par lui fissurer le crâne. Elle usa une dernière fois de son sort pour envoyer dans la direction du monstre une vague d'Air tranchant directement dans la tête, et son crâne se fissura de plus en plus. Mais elle avait utilisé beaucoup d'énergie pour utiliser ce sort surpuissant et souffla à l'autre bout de la salle quand sa vélocité se dégrada. Eldon se releva et changea de masque.

_ T'es forte, petite... TRES forte... On va voir si je peux faire mieux avec ça !!! MASQUE DU PSYCOPATHE !!!!

Il rangea ses deux lames dans son dos et, des deux cornes de son masque il sortit deux fouets pointus et les enflamma par magie.

_ Voici le Fouet enflammé de la Psycose. On va voir si tes vieux os résistent à ça !!

Il sauta vers le Maréchalfer et envoya son fouet enflammé en sa direction. Son arme déstabilisa le Roi des squelettes qui se fit, quelques secondes plus tard, arracher la mâchoire par le pied d'Ameelya, bien placé.

Le monstre ramassa sa précieuse mâchoire, la replaça et toute la fumée de stasis au sol se dirigea dans sa main droite. Il utilisa toute cette énergie dévastatrice en un coup de poing surpuissant vers Ameelya. La vitesse n'était pas impressionnante et elle aurait pu esquiver cela, mais c'était sans compter sur l'aura de stasis qui l'avait enchaînée et le poing se dirigeait vers elle.

A ce moment, une ombre s'interposa entre les deux adversaires juste avant que la belle ne soit réduite à l'état de... Kwebab ! Le sol se leva à cause de l'onde de choc et on vit des lambeaux de bandages partant dans le vent que créait cette fumée. Un pantalon à moitié brûlé et changé en short, un haut qui avait été abandonné et pieds nus, Lagan était revenu, torse nu et regard dur pour sauver Ameelya en bloquant le poing du Maréchalfer avec son épée. La même aura que celle qui l'avait entouré contre Ceangal fit apparaître sur sa tête des écailles rouges et il invoqua la destructrice Colère de Iop.

Le Maréchalfer fut pris dans la déflagration qu'il reçut de plein fouet. Il y laissa son bras droit et ses deux jambes, mais oil survécut. Bien que sonné et semblant vaincu aux yeux de nos héros. Eldon n'en croyait pas ses yeux. Tout cela ressemblait à une magie qu'il connaissait à peine et qu'il avait appris à craindre en voyageant à travers le monde. Ameelya avait les yeux remplis de larmes de joie et prit le Iop dans ses bras en se relevant.

_ LAGAN !!! J'me suis fait un sang d'encre pour toi !!

Le guerrier se retourna et regarda le visage de son amie. Elle tait heureuse et c'est tout ce qui lui importait. il essuya les larmes d'Ameelya et tomba à terre, son aura disparut en même temps.

Ameelya paniqua et regarda ce qui lui arrivait. Le Iop lui sourit.

_ T'inquiète, j'suis juste un peu épuisé par le combat contre Ceangal... C'était... Pas facile...

Puis il ferma les yeux et s'endormit. Ameelya releva la tête, lâcha son ami guerrier et invoqua de nouveau ses fouets de sang. Elle s'était trop longtemps reposé sur les épaules de Lagan à son goût. C'était à elle de le sauver, à elle d'en finir pour ce combat, à ELLE et à personne d'autre ! Elle vit Eldon s'approcher de son ami.

_ Moi, j'le soigne, et toi, va y ! Dit-il avec un grand sourire, même si cela ne se voyait pas à travers son masque du psycopathe. MASQUE DE L'ENIRIPSA !!!

Il changea de masque et se transforma en Eniripsa. Il soigna Lagan et Ameelya sauta sur le thorax du maréchalfer. Elle déchira la tunique du monstre et en découvrit la faiblesse: Il avait un coeur ! C'était sa seule partie vitale ! Elle devait le transpercer, le détruire ! Elle s'entoura de sang, et d'un coup de rage elle invoqua une déflagration de Wakfu, sous forme de vagues de sang tranchantes.

_ PUNITION !!!!!!!!

Le Maréchalfer était vaincu, mort. Enfin Eldon avait réussi, enfin Ameelya avait été plus forte que Lagan, et enfin ce dernier en avait finit avec le perdition dans ce monde: Il s'était trouvé un but et une motivation pour l'atteindre.

Eldon reprit son masque du Psycopathe, prit le Iop sur son dos et sauta sur le crâne du Maréchalfer, coiffé d'une couronne d'os. En son milieu, un devant de crâne qui était le Masque du Chafer. Eldon déposa Lagan et s'empara de ce trésor. Il regarda Ameelya, reprit le guerrier sur ses épaules et fit signe à la belle de le suivre.

_ J'connais la sortie viens.

_ ATTEND ! Et après, tu va faire quoi ? demanda la Sacrieuse.

_ Si tu veux bien m'aider à trouver les quatre masque élémentaires et le masque que je cherche, je veux bien venir avec vous pour la suite de vos aventures et être votre guide. Répondit le Zobal.

Un petit tas gélatineux s'approcha d'eux et alla sur l'épaule de la guerrière. C'était Saria.

_ On dirait que t'a trouvé ta nouvelle gardienne toi... C'est pas un problème tant que tu nous accompagne.

_ C'est d'accord pour que tu nous guide puisqu'on est des nouveaux incarnés. Mais c'est quoi le masque que tu cherche ? Demanda Ameelya, méfiante.

_ Je t'expliquerais ça en temps voulu, en attendant on s'casse d'ici...

Ils sortirent par la porte du fond de la salle après avoir récupéré une étrange lame qui était dans la ceinture d'Or du Maréchalfer. C'était sans doutes son cure-dent à en voir l'usure mais elle plaisait bien à Ameelya qui l'emporta avec elle.

Ils sortirent du Donjon et finirent la journée à l'auberge. Le lendemain, Lagan se réveilla, voyant Ameelya à son chevet. La belle lui fit un grand sourire et lui fit une bise sur la joue gauche.

_ Merci pour c'que t'as fais. Dit-elle avec un visage heureux.

Le guerrier ne put s'empêcher de sourire et il laissa la belle le prendre dans ses bras. Il ferma les yeux et, avec sa voix fatiguée, prononça.

_ Merci à toi...

A SUIVRE !!!!

0 0
Score : 3315
Ameelya laissa Lagan se reposer , la nuit aller tombé , elle savait que maintenant elle avait rattraper son retard et avait atteint le niveau huit , ainsi que Lagan. Les combats avais étaient éprouvant dans ce donjon , mais ce n'était que le début. Ils avaient tout les deux un grand chemin devant eux , mais ils n'étaient plus seuls , un guerrier expérimenter les avaient rejoins.

Elle s'étira , puis vérifia que Saria était dans les parages. Elle dormait près de Lagan. La sacrieuse fit un sourire en coin et partis sur la terrasse. Elle y vit le nouveau venu , Eldon , assis sur une des chaises , regardant une dernière fois le coucher de soleil d'Incarnam. Elle s'assit en face de lui , et l'observa , plus particulièrement ses bras et ses mains remplis de cicatrices en tout genre.


- Blessures de guerres ? , demanda Ameelya , intriguée.
- Pas vraiment , fit-il en cachant ses bras.


Ca devait être un sujet douloureux en vus de sa réaction , alors la sacrieuse abandonna le sujet , et il restèrent silencieux , écoutant la brise légère du vent d'Incarnam.

- Dans le passé , j'était amoureux d'une jeune eniripsa , on avait aussi commencer l'aventure à deux , Saria était avec nous , résonna la voix grave de Eldon.

Ameelya regarda le masque de l'homme , elle se demander bien à quoi il pouvait ressembler. Puis elle l'écouta raconter la suite de son récit.

- On était heureux , nous avions décider d'arrêter de combattre une fois atteint le niveau quarante , et nous avions pris une petite maison , près de la montagne , chaque matin , nous observions le lac sur la terrasse. C'était magnifique. Mais bien trop beau pour être vrai. Un jour elle a sombré dans le Stasis , je ne la reconnaissait plus , c'était comme si... Elle était devenue une shushette... Sous la pluie , nous avions combattus pendant des heures , mais au final , c'est elle qui poussa son dernier souffle... Je l'avais tuée.

Ameelya baissa la tête pour cacher les larmes qui coulaient douloureusement le long de ses joues. C'était une histoire tragique , mais celui qui devait le plus en souffrir c'était Eldon. Sous ses airs de guerrier sûr de lui , se cacher une certaine part de sensibilité et un passé troublant.


- Voila les origines de mes cicatrices. A chaque fois que je les regarde , je me souviens de notre ancienne vie , dans notre foyer... Et puis , je ne voudrais pas qu'il t'arrive la même chose avec Lagan. Les sentiments peuvent conduire à la haine et au désespoir , fit-il en se levant de sa chaise , puis il partis s'endormir , dans un des lits de la chambre.

Tandis que Ameelya sanglotait toujours , le visage caché par ses long cheveux rouges. Elle était peut-être froide aux premiers abords , mais pas au point de n'avoir pas de cœur.

A SUIVRE...

[HRP] Merci pour ton com' , sa nous a fait très plaisir smile [HRP]
0 0
Score : 48

J'adore.. Tout simplement, n'arretez pas ! Il y a quelques fautes qui m'accrochent aux yeux mais c'est tout de même très soigné et très plaisant à lire. Merci pour ce clin d'oeil au passage. wink 

0 0
Réagir à ce sujet