FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Comique & épique

Par thesacrishark 12 Février 2013 - 19:42:06

Trois héros, du comique et de l'épique pour une aventure comme dans le MMORPG

CHAPITRE 1 : Le vent divin

Il était là, face à un dragon dont les écailles brillaient dans les flaques d’eau postées sur le chemin périlleux et rocheux qu’était celui d’un plateau du mont Zinit. Un Iop se tenait là, son épée forgée dans le fémur d’un dragon des glaces et son armure de fer forgé par un forgemage dans une crypte perdue des mages surpuissant de l’est étaient les récompenses de ses aventures glorieuses et victorieuses. Il allait battre un dragon quand d’un cri vengeur ce dernier se mit à crier :

_ FUS ROH…

_ WORIXUUUUUUUUUUUUUUUUUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un Sacrieur au teint matte et aux habits de tissu rouges et marrons le regardait fixement avec énervement. Worixus se rendit compte qu’il était dans un lit, à l’étage d’une auberge d’un petit village d’Amakna et ça sentait bon le pain chaud en bas. Son ami avait le niveau 5, c’était un Sacrieur ayant choisi la vocation de guerrier du Feu. Possédant une musculature moyenne, de longues jambes et des bras peu musclés, on pouvait distinguer deux cicatricesdans son cou, signes d’un affrontement suivi d’un cuisant échec contre un chacha. Bref, il était énervé et regardait son ami et cria.

_ Y’A L’FEU !!!!

_ Quoi ? T’es sérieux là Charkan ?! S’étonna Worixus

_ OUAIS OUAIS CARREMENT !!!!! Nan en fait faut juste que tu descendes parce que Darkem va venir te mettre un coup de dague sinon…

_ Charmante façon d’me réveiller… Tu m’as dérangé au moment où le grand Dragon du Zinit il allait…

_ Worixus… ! Coupa le Sacrieur

_ Quoi ?

_ JE M’EN BATS LE SANG ET TOI TU VA BOIRE TON CHOCOLAT,PRENDRE TON EPEE ET METTRE TA TOGE ET UN SLIP !!!!!!!!!!

_ Comment tu le sais ? S’interrogea le Iop

_ J’ai encore pris toute la couverture cette nuit. C’est chiant les lits doubles. S’excusa Charkan

_ Bon j’arrive.

Il s’habilla et descendit avec son ami. Worixus était un Iop rêvant de vaincre un jour les six Dragons du Zinit ainsi qu’Ogrest pour obtenir la puissance ultime des six Dofus et devenir le plus grand guerrier de l’histoire.Il combattrait avec l’épée du hurlement Dragonique, la légendaire épée forgée dans le fémur d’un dragon du zinit qui aurait perdu une jambe par la même occasion ; l’amure Dragonique qui serait un assemblage d’écaille, de dents et de griffes de dragons mineurs (pour la taille) et du bouclier d’Amakna,célèbre relique ayant appartenue à un héros d’Amakna dans les temps anciens. Et un vrai héros habillé comme un héros, pas avec une tunique verte et un des bottes de cuir de vache achetée à la foire aux arnaques Enutroffes !

A ce moment là, il n’avait qu’une toge noire avec une croix Iope rouge masquant ses muscles quasi-inexistants. Il n’avait qu’une épée de fer mal forgée et des bottes de cuir pour marcher. Le stuff d’un débutant de niveau 4 quoi… Sa chevelure brune attachée dans la nuque à la manière de Goultard le Barbare le symbolisait comme un vrai Iop bourrin et assez futé pour un Iop. Il avait de l’espérance quand même le gars…

En descendant, ils tombèrent sur Darkem, la Sramette leader du groupe qui regardait le Iop d’un regard agacé bien que légèrement blasé.Elle était une Sramette comme les autres : De longs cheveux dans les couleurs violet sombre, de longs bouts de tissus fins et violets ne faisant pas de bruit qui lui servaient de bottes, un short près du corps ne faisant aucun bruit non plus et un bas des plus longs quoique lui aussi près du corps. C’est les srams après tout, elle portait quand même une couronne plaquée or avec une dent de bouftou en son milieu trahissant un peu son charisme. Son arme de prédilection était la dague, et elle attaquait dans le dos et à deux mains,donc avec deux de ces armes ou bien avec une main injectée d’un sort de poison.Elle était rapide, discrète et assez douée pour une aventurière de niveau 10 et issue de la moyenne bourgeoisie.

Alors qu’il s’installait à table et qu’il prenait une tranche de pain et du Nuttofu, Worixus se sentit dévisagé et baissa les yeux.Même face à une femme de la beauté d’une sramette de 18 ans peu vêtue, il pouvait baisser les yeux si celle-ci le menaçait de sa dague.

_ Salut Worixus. Bien dormi j’imagine… Dit-elle en rigolant à moitié.

Le Iop, soudain moins effrayé, leva les yeux d’un regard interrogatif et reçu une main qui lui frotta les cheveux en un geste amical et énervant.

_ T’es vraiment irrécupérable toi, hein ! Allez, on se dépêche si on veut rejoindre la vallée de Orfin et ses mines avant la nuit.Déclara-t-elle en reprenant son sérieux.

_ C’est pas faux. Approuva Charkan

_ Lèche-cAAAIE !!!

_ Et mon poing dans la face, il est lèche-cARGH !

_ Et le mien pile dans le nez !? Précision de Cra dans ta face ! Répondit le Iop en s’énervant.

_ Pourquoi j’ai cherché mes coéquipiers dans la taverne d’AStrub moi… ? Dit Darkem, de plus en plus blasée.

_ Parce que Worixus avait bu trop de Tékilait et qu’il est venu te draguer ! Railla le Sacrieur

_ JE T’EMM…

_ Calmez-vous ou j’me fâche… Gronda leur leader.

Les deux hommes se regardèrent puis regardèrent le Sramette et se rassirent.

Le repas continua sans autres incidents. Nos amis se trouvaient dans la taverne Bouffe ton Bowl, en plein cœur d’un village de la prairie fertile d’Amakna et non loin du terrain sportif principal de la zone.Ils partaient en direction de la vallée d’Orfin, au pied même des fourrés de Tronknul, perchés sur leur montagne plus en hauteur sur la carte. Leur but était de trouver un minerai rare qui leur apporterait une des trois pièces d’un objet sacré : l’amulette de la Tribosseaucrâne, qui se composait d’un rubis de Bonta, d’un Saphir de Sufokia et d’une émeraude d’Amakna qu’ils voulaient trouver là-bas.

_ Et qui la portera au fait, cette amulette ?Questionna Worixus alors qu’ils partaient et que Charkan portait le sac de provisions avec la carte

_ Celui ou celle qui arrivera le premier au niveau 18. Répondit tout simplement la belle Sramette.

_ 18 ?????? S’exclamèrent les deux bourrins du groupe.

Ils échangèrent un regard et conclurent ensemble :

_ C’EST TOUT ?!

_ Charkan, pense aux katanas qui se cachent avec ce trésor et Worixus, pense à l’Espadon de Tronknul et à l’armure de Cuir cuir cuir moustache qu’on pourrait trouver.

_ J’m’en fout, j’ai pas le niveau…

_ Par Sram vous êtes vraiment jamais content !! Bah pensez aux bouftous et à tous ces monstres que vous aller tuer !

_ ON Y VAAAAAAAAA !!!!! Crièrent ensemble le Sacrieur et le Iop.

_ Ah bah voilà !

C’est ainsi qu’ils partirent vers l’horizon, traversant lesprairies fertiles et fleuries d’Amakna. Rencontrant quelques marchands à qu'ils achetèrent des provisions et faisant des signes de la main à quelques paysans cultivant leurs terres, ils connaissaient leur itinéraire et finiraient sans doute la journée dans les plaines de Tushpaça, connues pour les fleurs empoisonnées qu’on y trouve. Ingrédient qui par ailleurs fait la fortune des alchimistes et le bonheur des srams.

C’est au bout d’une trentaine de kilomètres et d’une dizaine de ronchonnements de la part de Charkan qu’ils s’arrêtèrent à midi à l’ombre d’un bosquet vers le nord des prairies fertiles. Au loin, on entendait les grognements des bouftous et le chant léger des Dragons des îles lointaines qui,du fond de leurs cavernes, sifflaient des airs de musique avec leurs nasaux,des airs qui n’étaient que vent dans cette région, mais qui restait l’expiration de ces dragons surpuissant qui avaient élu domicile l’île de Zinit, à environ 560 000 kilomètres de la prairie fertile, c’est vous dire si ils ont du souffle les bougres !

En mangeant son sandwich au tofu graisseux et à la sauce de champ champ, Charkan se posa d’ailleurs la question, en replaçant ses cheveux qui flottaient dans le vent léger de la prairie et qui faisait onduler l’herbe.

_ Vous vous êtes jamais demandé d’où il vient, cevent ? Soupira-t-il

_ Les Dieux envoient le vent, le soleil, la pluie, les orages et la neige sur le monde des douze pour qu’il y ait l’équilibre de la météo et que poussent les ressources et la vie, rien de plus simple. Répondit Darkem, très croyante.

_ Peut-être Ogrest qui baille ou un truc dans le genre… Une bête surpuissante qui expire quoi… Supposa Worixus.

_ On est dans le monde réel, pas dans un livre, crétin.Grogna le Sacrieur au dos fatigué. Si les Dieux nous envoient ce vent, alors pourquoi ici est-il agréable alors qu’un vent glacial apporte la mort dans certaines régions du grand nord… ? Grogna-t-il de plus belle.

_ Tu crois à ces terres de l’ancien monde dont on parle dans les livres comme Frigost ou Sakai ? Ricana le Iop

_ Et pourquoi n’existeraient-elles pas encore ? Pensaleur leader.

_ Moi j’aime pas réfléchir. Coupa le guerrier. Et ça va être l’heure de repartir.

_ En effet, jeunes gens: Repartez dans l’autre monde !!! Cria une voix venant du fond du bosquet.

Les membres du groupe se retournèrent et brandirent leurs armes en se relevant. Un Cra et deux sacrieurs sortirent des fourrés et foncèrent sur eux.

_ Eux, ils sont pas magiciens ! Regardez-moi ces espadons ! C’est du niveau 8 ça, ou en tout cas trop puissant pour nous ! Remarqua Charkan en enveloppant le groupe dans une cage de sang.

Piégé dedans et à l’abri de l’assaut ennemi, les membres du groupe furent étonné de cette rencontre et Worixus déchira la cage avec son épée.

_ On est pas des Eniripsas, on ne fuira pas devant des bandits qui sont juste bons à menacer et piquer des kamas à des marchands ! Venez tâter un peu d’mon épée, les nazes ! Dit-il en s’adressant à ses ennemis qui s’étaient stoppés à 5 mètres de la cage.

_ Il à pété un câble lui ! Dit Darkem en adoptant une position de protection avec ses dagues

Worixus arriva vers un premier Sacrieur à qui il mit un coup d'épée dans la jambe avant de lui trancher la tête avec une aisance impressionnante. Il esquiva une flèche mal tirée en direction de son épaule gauche et donna un coup de pied puissant et fulgurant dans la tête du Cra ennemi.Avant de lui plante le fer de sa lame entre les deux yeux, il se fit littéralement entailler tout l’avant-bras par une attaque à l’espadon du second sacrieur qu’il avait essayé d’éviter. Il était donc à terre, à côté d’un Cra qui reprenait ses esprit, son arc et une flèche.

Avec une grande vélocité, Charkan arriva devant le sacrieur coupable de la blessure du Iop et une corde de sang relia sa main droite à celle de son adversaire, puis il transperça sa main, ce qui eut pour effet sur son adversaire le même que sur lui. Il saignaient tous les deux de la main droite et son ennemi avait lâché don espadon. Darkem lui planta ses deux dagues dans le cœur et ce fut la dernières vue de ce bandit : un visage fin et de beaux yeux bleus et clairs brandissant deux courtes lames en sa direction.

Il ne restait qu’un Cra qui avait encoché une flèche à son arc et une Sramette seule non-blessée de son groupe.

_ Prend-moi cette flèche !!!!

Une flèche magique entourée d’une aura noire transperça la jambe de Darkem qui se retrouva à terre. Elle était empoisonnée.

Charkan était à terre, elle aussi et Worixus reprenait en main sa lame. Une lame inutile au moment où le Cra encochait une flèche pour tuer d’un tir en pleine tête son leader.

En voyant cette scène atroce arriver, il se releva en poussant de toutes ses forces sur ses jambes et d’un saut plongeant il envoya en avant son poing qui s’entoura de feu et brisa la colonne vertébrale de l’archer.

_ Le sort de Fulgur ? S’étonna le Iop.

Eh ouais, la classe hein ?! Désolé...

Il s’approcha du Cra mal en point et lui retira l’arc de la main. Il mit son pied sur sa tête et lui planta l’espadon d’un des défunts sacrieurs entre les deux yeux.

_ Djaul… La bonne blague…

_ Heureusement qu’on aime bien le poison, nous les srams.Dit une voix féminine dans son dos.

Il se retourna et vit Darkem qui avait usé d’un sort d’anti-poison et son confrère Charkan massant sa main percée en fouillant leurs défunts ennemis.

_ Pas mal pour un crétin. Souria-t-elle.

_ Pas mal pour une voleuse face à des bandits. Dit à son tourle Iop en souriant et en lui faisant un clin d’œil. Ca va Charkan ?

_ J’ai mal et je vous annonce qu’on à récupéré pas mal de matos. Répondit-il

_ On t’écoute.

_ Bah on à récupéré 25 kamas au total, l’arc du Cra est cassé donc on jette, l’Espadon qui est pas resté dans le crâne de l’archer est pas dégeu et on peut en tirer environ 10 kamas avec de la chance. C’est du forgeron qui connaissait le métier ça : une dague d’argent, un stock de 22 flèches de fer affutées, l’Espadon on dirait qu’il est en os de bouftous mais à utiliser il est pas mieux que ton épée, Worixus. Et puis on a du saucisson de bouftou, des ailes de tofus, une mâchoire de pioussin et une bouteille de tékilait.

_ DU TEKILAIT ?!

_ WORIXUS TU NE TOUCHE PAS A CA !!!!!! Cria le Sacrieur pour éviter de futures dérives.

_ Ok, je prends l’espadon ! Gronda le Iop

_ Je t’ai dit que… HEY MAIS T’A FAIS QUOI LA ???!!!

_ Bah, j’ai juste enlevé cette épée à deux mains de un kilo et demi de la tête d’un archer, pourquoi ? Grogna le guerrier. La lame n’est puissante que si elle à été plongée dans le sang !

_ Sympa la vision des choses… Déglutit Darkem. Et pourtant le sang ça me connait.

_ Et au paChage… mâcha Charkan.

_ Quoi ? Se demandèrent les deux autres.

_ Vous Joubliés le ChauChiflard… Ch’est bon Che truc quandmême.

_ Des fois je me demande si t’es un humain ou un bwork.Soupira la belle sramette.

_ Ca dépend de mon appétit.

_ Mais qu’est-ce que j’fous là moi… ? Soupira Darkem

La journée continua dans l’ambiance sympathique et calme qu’offrait une plaine feuillue, un beau soleil et un Iop de bonne humeur puisqu’il pouvait massacrer du bouftou avec son Espadon du Chef Bouftou, une épée lourde, dure à manier mais qui de par la couleur noirâtre de sa lame et l’os de bouftou constituant le pommeau de cette arme en jetait un max et permettait à Worixus de frimer devant des débutants parcourant la plaine pour ramasser des plantes nécessaires à de futures potions de soin très utiles. Finalement,un Iop content et un Sacrieur qui mange de la charcuterie avec une Sramette qui regarde le paysage et qui rigole aux actes de ses camarades c’est pas une compagnie si nulle en fait…

A la tombée de la nuit, vers les 7 heures du soir, le groupes’arrêta au petit hameau de Pildantaface, village d’Ecaflips apparemment spécialisé dans la bière et l’alcool fort. Les Pandawas y étaient aussi nombreux pour cette raison.

En marchant sur l’avenue principale où les commerces fermaient et où les bars se remplissaient, notre groupe put distinguer un Stade de Boufbowl, un clocher, un casino et une ruelle sombre au bout de laquelle se tenait un bâtiment d’où sortaient régulièrement des gens qui tombaient à terre deux mètres plus loin, croyant avoir vu un dromadaire fuschia jouant de l’accordéon. Les enfants, ne touchez pas à la semence de Tofu, la drogue c’est mal ! (ceci était un message du ministère Amaknien de la drogue et de l’écologie)

Allant près du grand stade du village d’une taille assez grande pour un hameau de campagne, ils virent qu’une dizaine de bars étaient ouvert et que des chants s’y faisaient déjà entendre, je ne vous assommerais pas avec des chansons bucoliques et printanières du style ‘’le ballon dans ton fion’’ et le très célèbre ‘’Pile dans ta face nos poings’’. La violence c’est mal (ceci était un message du ministère Brakmarien de… Ah ils sont toujours en monarchie là bas ?)

S’arrêtant donc à l’auberge de ‘’L’ailier rasé ‘’(hommage à Tnecniv Crelc*, ailier légendaire de l’équipe de Pildantaface dans ses années d’or)

* Les fans de rugby avec un peu de réflexion comprendront ce nom…

S’asseyant à une table pour trois dans le côté droit de la pièce, vers le bar, la soirée allait être des plus calmes… Nan j’déconne !

Confortablement assis à leur table, les membres de notre compagnie reçurent bien vite la visite d’un serveur. C’était un Ecaflip au poilbrun dans la force de l’âge, un peu grassouillet du ventre et ayant une longue moustache blanche qui leur parla légèrement éméché par un abus préalable de Vodkwak.

_ Alors les jeunes sans poils, j’vous mets quoi ?Dit-il d’un ton joyeux et ivre.

_ Autre chose qu’un doigt dans le… Commença Worixus

Le regard de Charkan lui fit arrêter sa bonne blague.

_ Un hachis de tofu pour moi s’il vous plaît. Soupira le Iop

_ J’prendrais un bouillon de viande de bouftou. Répliqua l’homme aux pouvoirs sanguins

_ Une cuisse de kwak pour moi. Dit sèchement Darkem.

_ Et en boisson ? Demanda le serveur.

_ Un petit vin de sang de tofu s’il vous plait. Répondit Charkan

_ Un jus de bananagrum. Fit Worixus sans entrain, sachant que s’il prenait de l’alcool la soirée finirait mal.

_ J’vais éviter la vodkwak pour ce soir parce qu’à vous voir on dirait que c’est pas de la très bonne qualité donc un verre de chardonneux pour moi. Fit Darkem avec une moue expressive envers le serveur.

A noter que le chardonneux est une boisson doucement alcoolisée à base de chardons distillés et de sang de kwak, je vous déconseille fortement d’en prendre plus qu’un verre car elle à pour particularité d’être légèrement épicée par de la poudre d’os de chafer…

Ils burent, mangèrent avec entrain et, parlant plutôt bas au milieu des villageois-supporters qui chantaient et parlaient de sujets peu profonds, ils attaquèrent le sujet de leur quête. Il convenait d’aller au pied du plateau de Tronknul, élevé à environ 2500m qui abritait une forêt connue pour être le territoire de tonnes de bandits et d’animaux dangereux : Les fourrés de Tronknul. Si l’on prend par rapport à une carte, la région de Tronknul abrite ses célèbres fourrés, une montagne de pierre que personne ne voulait visiter car des légendes circulaient à son sujet (cette montagne sesituait au nord des fourrés et était tellement grande qu’elle reliait presque Tronknul au cayon du nord d’Emelka !) ainsi qu’un désert à l’Est d’une plaine au pied du plateau qui abritait diverses monstres, principalement des chafers et des grenouilles maléfiques. On dis aujourd’hui qu’il y à un endroit au pied du plateau dans la plaine une ouverture donnant sur la célèbre Mine Géante de Tronknul, enfin à son étage -1 qui était nommé ‘’le paradis du cuivre’’ car ce minerai y poussait en masse et on y trouvait également larves et petits phorreurs à égorger…

Parlons-en de la Mine Géante de Tronknul ! Elle est surnommée ‘’L’escalier vers l’Enfer’’ : En effet, à 2500m d’altitude, au sud des fourrés, il existe un Sadida dormeur qui surveille les voyageurs et mineur voulant entrer dans la mine. On est donc au niveau 0 : Le niveau gluant. Il est nommé ainsi car on y trouve la plus grande concentration de larves dans le monde des douze ! Y’a même des slimes !!! Je m…M’embrouille dans mes jeux moi… BREF c’est le repaire des larves et de la Shin Larve, une larve blanche géante millénaire qui se trouverait au fin fond d’un coin de ce niveau caché par des lianes et des moisissures sur les roches qui poussent les aventuriers à fuir. La Shin larve est une créature de l’ère des Dofus, donc millénaire, qui emprisonnerais dans sa morve les aventuriers qui la défient avant de les manger crus et vivant (sympa la larve). On y trouve du fer et du Cuivre.

Le Niveau -2 : Le Labyrinthe. Un endroit d’une surface approximative de 25 kilomètres carrés le tout en une forme de labyrinthe au centre duquel se trouve l’accès au niveau -3. On y trouve des gisements énormes de pierres de lune, de pyrite et même quelques rubis et du plomb ! C’est dans ce niveau que le célèbre géographe Donmoa Lamap est mort à cause de l’humidité, de la soif et des phorreurs adultes d’une taille de 3,50m de haut et d’un poids de 450kg qui l’on griffé.

Le Niveau -3 : La caverne de la sueur. C’est une zone où règne une chaleur d’environ 45°C, la zone la plus chaude de l’escalier vers l’enfer et où résident des larves de feu, des phorreurs de feu et le Roi Phorreur, qui n’a jamais été tué et on raconte que des aventuriers de niveau 85y ont perdu la vie par la chaleur et les créatures féroces. Il est très petitpar rapport aux autres mais il y fait tellement chaud que cela provoque des hallucinations et on s’y retrouve souvent inconscient, assis contre un gisement de rubis qui est très fréquent dans cette zone.

On en arrive au niveau -4 : Le monde des morts. Après avoir été torturé par tes sens dans un environnement chaud, celui-ci est glacial : presque -25°C. C’est une température et une profondeur (-5000m)propice à la présence en masse de lapis-lazuli et de pierre de lune. Y repose le légendaire Arc de la Lune, un objet surpuissant et enchanté dont les flèches associées peuvent tuer d’un seul tir dans la tête un Trool. Mais il est gardé dans le ‘’Donjon de l’enfer glacial’’ au sein même du niveau au bout duquel se trouve le légendaire guerrier des glaces et sa cotte de mailles mythique, ce surpuissant adversaire qui ne craint pas le feu malgré la composition de ses pièces d’armures.

L’avant dernier niveau, le -5 : A la porte des enfers.C’est encore une fois un choc de température pour l’aventurier qui sera arrivé jusque-là : 30°C, une chaleur acceptable propice cette fois-ci à la présence d’Or, d’argent et de beauxite. C’est une sorte de long couloir au bout duquel se trouve les ‘’portes des enfers’’ à noter qu’on y trouve aucun monstre mais on y entend des voix qui pénètrent votre âme et vous sentirez durant tout le long de la traversée de ce couloir interminable le son d’une voix stressante dans votre tête et la sensation de milles poignards se plantant dans votre corps.

Et enfin, arrivé aux ‘’portes de enfers’’, le niveau -6,vous arrivez dans un endroit inconnu de tous : personne n’a jamais réussi à en sortir vivant et la légende raconte qu’on y trouve Djaul ou même le Diable en personne. Celui-ci, quelle que soit son identité réelle, enfermerait en lui un objet magique d’une puissance démoniaque quasi-divine. Mais c’est une légende…

Et même si nos aventuriers n’allaient jamais aller dans ces endroits glauques de tortures mentales et physiques, ils savaient qu’ils allaient devoir franchir des obstacles pour trouver le minerai sacré de la panoplie et surtout de l’amulette de la Tribosseaucrâne : l’Emeraude d’Amakna... Ou de Sufokia? D'Emelka? de Nutella? OH ET PUIS *censure*; qui, elle, n’était pas située aux cœurs des enfers… Seulement… Nos amis seraient-ils capable de survivre dans une contrée aussi hostile que la plaine d’Orfin et la région de Tronknul ? Cela tourmenta les rêves de Worixus toute la nuit…

A SUIVRE !!!!

0 0
Réagir à ce sujet