FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Mort ou Vif

Par 18 Janvier 2013 - 21:12:23

Malsoir à tous! C'est avec une grande humilité que je vous présente cette modeste fanfiction (éspérons qu'elle marche) dont voici le premier chapitre

Chapitre 1: Une nuit comme les autres...

La bibliothèque de Bonta. Un lieu immense, contenant des milliers de parchemins divers et variés, mais aussi des artéfacts ésotériques et des trophées de guerre ramenéspar les plus grands guerriers de la cité du bien. Dans un coin de ce temple du savoir se trouvait un objet étrange : de forme triangulaire, orné d'une flamme à son sommet, il était barré d'uncroissant inversé en son milieu en guise de rictus. Sous cet étrange objet , une plaque de cuivre indiquait «masque Zobal, ramené par Sir Flé'O'Darm des montagnes des Craqueleurs" . Une silhouette sembla soudain jaillir de l'ombre. Elle tourna la tête à gauche et à doite puis tendit la main vers le masque et le saisit.

«Le Masque de la Colère ...Enfin...

-Plus un geste !

Le Zobal se retourna et tomba nez ànez avec deux hallebardes, brandies par des gardes en armures rutilantes ;

« Maintenant, lache ce que t'as volé. grogna le sergent, un Ecaflip mal léché.

Le guerrier masqué eut un rire nerveux

« Et puis quoi encore ? Je me suis donné trop de mal pour m'en emparer...

Les deux gardes se dévisagérent.

« Très bien... Tuons-le ! rugit le gradé.

Et ils s'élancèrent vers le voleur,mais celui-ci avait déjà disparu et fonçait vers une fenêtre

« Mais il est fou! lança le plus jeune des miliciens.

Nouveau rire nerveux du Zobal.

Tu crois pas si bien dire...

Et il sauta .

Je suis... Le Maskemane !

L'officier secoua la tête.

« J' sais pas qui c'était, mais il était vraiment fou

L' autre hocha la tête.

« Viens, faut qu'on récupère le cadavre et l'objet, ajouta le sergent

En contrebas,Maskemane rajustait son Masque du Pleutre et serrait contre lui celui qu'il avait volé.
Puis, il se dirigea vers un bar miteux non loin de là.

A peine entré, il fut saisi par l'entêtante odeur de l'alcool. Lui-même n'en buvait jamais, mais il se méfiait de ceux ayant bu. Aussi, lorsqu'un Ecaflip se dirigea vers lui d'un pas titubant, il resta sur ses gardes.

« Tu m'veux quoi toi ?

L'autre ne répondit pas, mais tenta de s'emparer du masque.Le Zobal se hérissa :

« Touche pas à ça !

-Eh mais c'est zou...zo… joli ce truc, lança la créature à tête de chacha.

Un chacha,justement, observait le guerrier masqué. Juché sur le comptoir, illui jetait de temps à autres des regards interessés.

« Touche pas à ça, j' te l'ai déjà dit !

-Calme-toi, le clown, et laisse toi faire.

Comme Maskemane refusait toujours de lui laisser le masque, l' Ecaflip s'irrita :

« Donne-moi ce truc ou je te tue !

Une voix froide glaça le sang de l'ivrogne.

« Laisse tomber mon gros chacha, c'est moi qui le tuerai...

L'extrémité d'une lame jaillit de la poitrine de l'Ecaflip, qui s'effondra pour laisse rplace à un personnage étrange:c'était un un Roublard fin comme une anguille, vêtu d 'une cape et d'un long manteau noirs.

Son visage triangulaire, partiellement recouvert par le foulard typique de sa classe, se terminait par une barbichette légérement recourbée.Cependant, sa particularité la plus étrange était le fait qu'ilétait littéralement recouvert de shusus : deux pistolets étaient fixés à son double ceinturon, sa main gauche était protégée par un gantelet et la poignée d'une épée dépassait dans son dos. Quand à la dague à double lame qu'il tenait à la main, deux yeux malsains ornaient sa double garde...

Le Zobal dévisageait son ennemi juré.

« Remington Smisse … Quelle mauvaise surprise."

Aucun commentaire?Bon, très bien, j'vais quand même poster la suite...

Chapitre 2 :Fuite sur les docks

Les deuxadversaires mortels se dévisageaient toujours lorsqu' une voixsuraigue s'éleva :

« Alerte, àla garde ! On a assassiné mon frère !

L'aîné des frères Smisse tourna la tête et vit qu'une femelle Ecaflip s'égosillait pour ameuter la milice. Il poussa un juron et lança :

« Frangin, on met les gazs !

Le chacha perchésur le bar bondit dans sa direction en grognant :

« A chaque fois c'est la même chose .

Après cet échange,la fratrie décampa, ainsi que Maskemane, craignant lui aussi d'être arrêté. Ils avaient pris la direction du port lors que ce dernier s'arrêta.

« Le masque !J'ai oublié le masque , merde !

Et il tourna les talons.

« Mais qu'est-ce qu'il fait ? maugréa Remington.

Grany ricana

« Bah,distrait comme il est, il a du oublier quelque chose.

De son coté, leZobal avait troqué son Masque du Pleutre contre celui de la Classe.

Ces masques sont à moi, et à personne d'autre.

Mais beaucoup de gens les convoitent...

Je suis...

...le Maskemane !

Il percuta la portede la taverne avec la force d'un Taure. Des éclats volèrent en toutsens. Malheureusement, les gardes étaient déjà là et le guerriermasqué se retrouva cerné.

Et il attaqua. L'un des miliciens s'effondra, atteint par un coup de pieden pleine tête. Un autre, touché au ventre, bascula sur une table,renversant les chopes qui y étaient posées. Le fracas résonna dans tout le tripot. Soudain, un rire étrange sembla jaillir du ciel, et une roue de feu descendit du plafond pour venir décapiter la moitiédes soldats encore debout et jeter au sol les autres. La dague-boomerang de Remington Smisse revint dans sa main et s'immobilisa. Le Roublard lança à l'intention de Maskemane :

« N' oublie pas, sale Zobal : c'est moi qui te tuerai...

Puis il repartit vers les docks. Récupérant au passage le Masque de la Colère, le guerrier masqué lui emboîta le pas.

Il arrivèrent sur les quais, toujours suivis des soudards rescapés.

« Que fait-on ici ? dit Grany.

-Faut qu' on s'embarque clandestinement sur un de ces bateaux, répondit son frère.

-Ouais, et vite,ajouta Maskemane en jetant un regard en arrière

Le Prince des Roublards grogna.

« Qui t'as dit qu' tu v'nais avec nous ?

-J' ai pas besoin de ta permission, pauvre noc, répliqua le Zobal.

Le ton commençait à monter lorsque les miliciens les rattrapèrent. Oubliant momentanément leur différent, les deux hommes firent face. Le chef d'escouade qui hurlait des ordres et des invectives à ses hommes fut réduit au silence par un tir bien placé. Remington se dressa contre trois miliciens. Il se débarassa des deux premiers et fit face au troisième, un Iop immense brandissant une épée proportionnelle à sa taille. Le Roublard dégaina sa propre lame et attaqua. Le choc des deux armes résonnait par-dessus le combat. La force du Iop était telle que chaque coup qu'il portait arrachait une plainte à l'ainé des frères Smisse. Soudain, il trébucha sur un cadavre et crut sa dernière heure arrivée, mais le monstre rugit :

« Saleté de chacha !

Effectivement, un chacha lacérait la jambe du guerrier bontarien. Mais pas n'importe quel chacha:Grany Smisse lui-même !

« Attends un peu que je t'atrappe !

Mais il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, puisque Remington, profitant de la diversion offerte par son frère, se releva et décapita son adversaire. Son cadet gloussa :

« Alors,qu'est-ce qu'on dit, Remi ?

-Merci frérot,grogna l'autre. Merci encore...

-Mais de rien !

Le Prince desRoublards jura .

« Quoi ?lança Maskemane en achevant le dernier garde.

-V'là d'autresmiliciens...Répondit le Roublard.

Le Zobal aperçut lesdits miliciens, mais aussi un vaisseau qui levait l'ancre.

« Venez!s'écria-t-il en se précipitant vers le rafiot.

Les deux frères échangèrent un regard interrogateur.

« Suivons-le...Après tout...dit Remington.

Et ils s'élancèrent au trousses du guerrier masqué...

Un p'tit commentaire, ça f'rait plaisir...

1 0
Réactions 16
Score : 2634

Trop bien j’espère que tu rajoutera cléophée la sœur d'eva ainsi que élaine et encre noir et qu'elles vont amis avec maskeman et cléo va se venger sur remi pour avoir fait à sa sueur par une course poursuite à la tex avery.
Remington s’essaie de s’échapper face à la colère de la jeune cra vue qu'elle devenue plus forte que lui.

0 0
Score : 503

Hé mais c'est le latiniste !^^

Alors tu te lances dans le monde obscur de la fiction ?^^ Je te souhaite bon courage et bonne continuation. J'ai beaucoup aimé cette intro et j'attendrais avec impatience la suite.

Or Azur

1 0
Score : 249

S'lut tout l'monde!

Tout d'abord, merci pour les commentaires. J' dois avouer qu'à un moment, j'ai douté d'en recevoir un seul... Mais bon...

lasconix: Nyark, nyark... T' inquiète pas, tu vas pas être déçu...

Kahleeciel: Le latiniste? Quel étrange surnom...

En attendant, voici la suite des déboires de notre trio malchanceux...

Chapitre3tongueassagers clandestins

Maskemane bondit et se cramponna au bastinguage du vieux navire marchand. Un coup d'oeil lui permit de constater que les frères Smisse en avait fait de même.Il se hissa sur le pont et tomba nez à nez avec un vieil Enutro...avec un Enutrof brandissant une pelle aiguisée comme un rasoir.

« Tiens donc... Des passagers clandestins... Vous m' voulez quoi ?

L'ancêtre se retrouva avec un revolver braqué sur le crâne.

« On veux qu'tu mettes le cap aussi loin que tu le peux d'ici, papy, lança Remington. Sinon...

Il amorça son arme.

« Mais j'ai pas peur de toi, le grand. Pas plus que j'ai peur de ton copain masqué...

Il passa soudain à l'action, désarmant le Prince des Roublards d'un coup de pelle avant de pointer son arme vers le Zobal. Ce dernier, loin d'être impressionné, se mit en garde... et reçut un objet contondant surle sommet du crâne.
Il se réveilla dans un endroit humide et crut un bref instant qu'il se trouvait dans les geôles de Bonta, avant de se rendre compte qu' il se trouvait dans la cale d'un bateau.

« Alors, t'as fait d'beaux rêves ? Le railla une voix sarcastique qu'il reconnut comme étant celle de Grany.

Maskemane ignora lechacha et se tâta le visage.

« Mes masques...Ou sont mes masques?!

-T'as qu'a d'mander à notre hôte, répondit l'aîné des frères Smisse

Tournant le dos aufrangins, le Zobal se mit à hurler :

« Rendez- moi mes masques !

-Pas la peine de crier comme ça, ils vont pas t' répondre...

Le guerrier masqué s'acharna sur l'écoutille.

« Rendez-moi mes masques !

Le Roublard soupira.

« Te fatigue pas, t'arriveras à rien comme ça.

Rien à faire. Le Zobal hurlait toujours.

« Au fait,ajouta Remington, y a d'la poudre noire dans la cale.

Silence. Maskemane se retourna.

« Comment tu sais ça toi ?

L'autre ricana.

« J' serai pas un bon Roublard si j'sentai pas ça.

Maskemane tournait comme un léopardo en cage.

Ces masques sont à moi. A moi et à personne d'autre...

Ces masques sont mon héritage...

Je suis le Maskemane...

Il s'immobilisa soudain.

« T'as dit qu'il y avait de la poudre noire dans la cale ?

-Ouais,pourquoi ?

L'autre le dévisagea.

« Et tu prétends être un Roublard?!

-Quoi ?

-J' croyais que ceux de ta classe avait toujours un plan...

-Et alors? T'as un plan, toi, peut-être ?

-Ouais. Et un bien meilleur que tous ceux que toi, ton frère et ton père ont jamais mis au point...

-Ah ouais? Ben j'ai bien envie d'voir ça, répliqua le Prince des Roublards.

Le Zobal sourit.

« Tu vas voir ça...

Et il hurla :

« Amène-toi,le vieux! Sinon, on fait tout sauter !

-Quoi ?! Mais t'es fou ou quoi ? Il nous a désarmés, t'as oublié? grinça Remington.

-Et alors ? Je sais faire du feu.

-Mais t'es un grand malade! Si ça nous pète au nez, on sera tous morts de toute façon...

Le guerrier masqué éclata de rire.

« Il...il est complétement fou, balbutia Grany

1 0
Score : 2634

Marrent cette cituation.biggrinlaugh 

0 0
Score : 249

Zalut dout le bonde! Excusez-moi si j'ai la voix nasillarde, j' nous ai chopé une petite grippe doublée d'un rhume...

Chapitre 3 :Le radeau de l' infortune

Une voix étoufféeparvint aux prisonniers :

« Vousn'oserez pas...

-Détrompe-toi !  

Remington était àdeux doigts de l'infarctus.

« Espéce decinglé ! On va mourir, si tu fais tout sauter !   

Ne se préocuppantpas du Roublard, Maskemane s'empara de deux morceaux de bois et semit à les frotter l'un contre l'autre dans l'espoir de créer uneétincelle.

« Bah,répliqua l'Enutrof, le bois est tellement humide que...   

Frrrch !

Une étincelle,engendrée par les efforts du Zobal, vint mourir sur le sol justedevant la truffe de Grany. Le chacha miaula de terreur et fit un bondd'un mètre de haut. Au-dessus de la trappe, le vieillard blémit.

« Euh... Bon,peut-être qu'on peut discuter, non ?

-Trop tard, ça vapéter.   

Et, effectivement,ça allait péter... Une étincelle était tombée sur la poudrerépandue au sol par Maskemane, et elle n'allait pas tarder àatteindre les barils de poudre. Cependant, les trois prisonniersavait fui à l'autre bout de la cale.

« C'étaitpas une bonne idée... gémit le Prince des Roublards.

-La ferme !aboya Maskemane.   

Il y eut alors uneterrifiante détonation, et le rafiot disparut dans une immense boulede feu.

Trois jour plustard...

« Ah... J'vais mourir, geignit Grany, couché sur le pont d'un radeau flottantsur l'immense étendue bleue de la Mer Kantil.

-La ferme Grany,grogna son frère, assis à coté de lui.

-Mais ça faistrois jours qu'on a rien mangé...

-Et alors ? Ona connu pire...   

Maskemane se saisitd'un pichon en ricanant :

« Viens latoi !   

Remington Smissesoupira. Ils avaient vraiment été chanceux, puisque outre le faitqu'ils avaient survécu, ils avaient pu récupérer leur équipement.Se redressant soudain, il grogna à l'adresse du Zobal :

« File-moi lamoitié du pichon,. On partage les prises, O.K ?

-Si tu crois que jevais te laisser le moindre truc... Mis à part les arêtes...

-Espéce de fils deBworkette, répliqua l'autre en dégainant l'un de ses revolvers, tuvas me payer ça...   

Le guerrier masquése mit à rire. Brusquement, il se figea.

« Bateau !S'écria-t-il   

-Ouais, c'est ça !

-Nan, il a raison,regarde!dit Grany

Et en effet, unbateau se dirigeait vers eux. Tombant à genoux, Remigton psalmodia :

« Béni soitle dieu Sram, on est sauvés !

-Sauf que... tentaMaskemane.

-Sauf que quoi,débile masqué ?

-Sauf qu' il n'ontpas l'air de vouloir s'arrêter.

-Quoi ?!rugirent les deux frères Smisse en même temps.   

Quelque minutesplus tard, le navire éperonnait le radeau, disloquant la frêleembarcation et précipitant ses occupants à la mer. La tête duPrince des Roublards émergea de l'eau et il s'époumona.

« Chauffards !Bandits des mers !Dangers publics!   

Bon, allez à bluze! Pardon... J' voulai dire "à plus"

0 0
Score : 2634

Trop marrant cette situationbiggrin.
J'espere qu'il y'aura cléophée pour compléter les malheur de remi.

0 0
Score : 249

Nyéhéhéh! Me voici de retour! Désolé pour l'absence, mon ordi déconnait. Mais trêve de bavardage, c'est à nos deux anti-héros d'entrer en scène...

Chapitre 5: De catastrophes en catastrophes...

Le vaisseau s'arrêta soudain.

« On dirait qu'ils t'ont entendu...grogna Maskemane.

Remington déglutit nerveusement. Brusquement, une échelle de corde tomba du navire.

« Désolé les naufragés, on vous avait pas vus !Mais montez à bord !Les héla une voix jeune, mais féminine.

Les compagnons d'infortune échangérent un regard, puis le Zobal referma ses mains sur les barreaux et commença à monter, suivi des frères Smisse. Une fois sur le pont, Maskemane se retrouva face à une jeune fille d'une quinzaine d'année, aux cheveux noirs recouverts d'un foulard orange. Elle tendit la main au guerrier masqué.

« Bienvenue àbord du Singe Hurleur, le masqué !Moi, c'est Elaine! Et lui, c'est mon père, Encre Noire fit-elle en désignant un Kralamour coiffé d'un tricorne.

-Ah ? Euh...Enchanté, Elaine. Moi, on me surnomme Maskemane.

Il montra du doigtl'aîné des frères Smisse.

« Et lui, c'est Remington... Remi pour les amis et les ennemis...

Elle les dévisagea un bref instant, avant d'ajouter :

« O.K.Cléophée, amène-toi ! On a des passagers !

Une grande Cra,l'oeil gauche dissimulé par une de ses mèches descendit du gaillard d'arrière. Elle s'immobilisa face au Prince des Roublards et manqua de s'étouffer.

« T...toi !

-Quoi, m...moi ?

-Tu ne te souviens pas de moi ?

-Ecoute, gamine,j'ai dragué pas mal de filles dans ma vie et j'en ai croisé encore plus, alors...

L'autre prit son inspiration.

« Très bien... Dans ce cas, je vais te rafraichir la mémoire... Evangelyne,ça te dit quelque chose ?

Le Roublard se figea.

« Toi !Tu es la sœur de cette trainée ! Rugit-il

Cléophée hocha fébrilement la tête.

« Aujourd'hui, tu vas payer pour avoir blessé ma sœur !

Remington ricana et se pencha vers la jeune femme en lui décochant un regard prédateur.

« Vraiment ?J'ai hâte de voir ça, susurra-t-il

-Et tu vas t'en rendre compte tout de suite ! répliqua la Crâ.

L'aîné des frères Smisse jura en esquivant une flèche lumineuse.

« Mais c'est qu'elle plaisante pas la p'tite!

Avant d'ajouter :

« Mais y a pire ! J'crois bien qu'j'ai perdu mon sex-appeal.

Son frère cadet gloussa.

« Calme-toi,Cléo ! s'écria Elaine. Pense aux dégats que tu pourrais causer!

La jeune femme fit la sourde oreille et continua de tirer. Le Smisse s'esclaffa.

« Mais tu sais pas viser, ma parole!

Maskemane intervint soudain. Bondissant vers la Crâ, il lui asséna un coup sur le crâne. Il se retourna vers Elaine et siffla :

« Ne croyez pas que je vous aide parce que je suis un ami du noc qui est derrière. Remington est mon ennemi juré, et c'est moi qui le tuerai.

Elaine retourna vers la poupe du Singe Hurleur en soupirant. Quels étranges passagers...

Et n'oubliez pas: un p'tit commentaire de temps en temps...

1 0
Score : 2634

Pauvre remington, il n'a que des ennuis en continuant comme ça mais il aime ça.

0 0
Score : 249

I'm back! Mwahahahah! Oui, je sais, j'ai été absent trèèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps, mais que voulez-vous, ce fichu ordi a eu deux trois problèmes...

Sur ce, place à la suite (avec pas mal de rebondissements, quand même, non?)

Enfin... C'est à vous de voir... Mwahahah!

Chapitre 6 :Brumes et brouillard

Assis sur le gaillard d'arrière, Maskemane observait le Masque de la Colère.Pensif, il comtemplait son héritage. Il n'avait plus désormais que cinq des neufs masques primordiaux à retrouver. Un cri étranglé résonna dans l'air. Le Zobal leva les yeux et aperçut un Salbaltroce qui suivait les courants aériens autour du Singe Hurleur.

« Il nous veut quoi celui-là?grogna le guerrier masqué.

-Il attend qu'on rejette nos déchets à la mer, répondit Encre Noire, comme ça il pourra se goinfrer. »

Soudain, le volatile malodorant plongea vers le pont du navire en croassant. Maskemane jura en se jetant au sol.

« Mais on a pas encore jeté nos restes! »

Il se redressa et blêmit en réalisant que son héritage avait disparu.

« Le...le masque! »

Il enjamba le bastingage et sauta.

« Mais il est complètement dingue ! s'écria Elaine.

-Hein, qui, quoi ?grogna Remington en sortant de la cale.

-L'autre masqué,là ! Il a sauté à la mer quand l' Salbatroce lui a chouré son masque ! »

Le Roublard sursauta.

« J'sais pas c'qui va faire, mais il peut dire adieu à son masque, gloussa le kralamour.

-Ah ? Et pourquoi ?

-Y a aucune île dans les parages, répondit la jeune fille.

-T'en es sûre ?

-Ben évidemment !Si tu veux, tu peux vérifier sur les cartes. »

Le Prince des Roublards désigna une masse sombre qui émergeait de la brume nonloin de là.

« Alors ,c'est quoi ça ? »

Ahurie, la navigatrice considéra le rocher.

« Euh,attends une minute... »

Elle se précipitadans l'entrepont, laissant la barre à Cléophée. La jeune Cra fusilla du regard l'aîné des frère Smisse.

« Un jour, je te jure que tu me le paieras... siffla-t-elle

Vraiment ? Eh bien, je tremble de peur...

-J' voudrait pas m'immiscer dans la conversation, mais vu la façon dont tu te bats,t'as vraiment du souci à te faire, Rem...grogna l'un des pistolets du Roublard.

-De quoi j'me mêle, démon ? répondit Remington.

Il resta silencieux un bref instant.

-Et de quoi tu parles ?

-Ben,dès qu't'es face à un ennemi, tu te barres en criant comme une fillette... déclara l'épée de Remington.

-Quoi...Mais...tenta de se défendre le Prince des Roublards

Les Shushus se mirent à scander :

« Rem crie comme une fillette, Rem crie comme une fillette !

-Arrêtez ça ! Fit Remington, furieux. »

A ce moment, Elaine sortit du gaillard d'arrière.

« Bon,normalement, y a pas d'îles ici... Normalement,soupira-t-elle.

-D'accord... grogna Remington Smisse. Bon, écoute, gamine, j'crois que non seulement y a bien une île ici, mais en plus, mon ennemi juré se dirige droitdessus...

-Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

-On va se diriger droit sur cette île... répondit l'autre.

-T'es pas sérieux ?

-Eh si !

-Mais... On risque de se fracasser sur des récifs ! »

Le Roublard dégaina son pistolet et le braqua sur la jeune fille.

« File-moi la barre ! »

Elaine déglutit et s'écarta du gouvernail.

« Bon, si t'insiste. »

L'aîné des frères Smisse s'empara de la roue et lança à la brume :

« A nousdeux ! »

Son rire féroceretentit sur le pont et bien au-delà, faisant frémir Encre Noire.

1 0
Score : 2634

C'est vraiment trop bien et marrant cette histoire.
Et pourquoi pas dans la suite de l'histoire à la recherche de maskeman dans les marécage de l'ile, remi, grany ;maskeman, elaine, encre noir, et cléo se feront tous avaler par un crapaud masqué( qu'on le voit dans l'episode de kerubim: le chichala) et ils trouveront un moyen comment sortir de l'estomat en gonflant le ventre du crapaud comme kerubim en soufflant de toute leur force.

0 0
Score : 249

Et v'là la suite!

Chapitre 7 :Nora

A quelquescentaines de mètres de là, Maskemane sortit de l'eau. Son regard seporta sur l'île qui lui faisait face. La côte est et la côte nordétaient occupées par d'immenses falaises, tandis qu'une montagnedominait l'ouest. L'intérieur des terres était noyé dans la brume.

Nora était assisesur un rocher face à l'océan. Pensive, elle songeait à sa courtevie. Elle était née, tout comme son frère Elfrim, dans un Dofus,voici quinze ans. Sans la présence de maître Arek, membre des Dixmille, qui l'avait élevée comme sa propre fille, elle et le dragonserait morts de faim et de froid... Cependant, Vilma, la fillebiologique du maître, ne l'appréciait pas. Peut-être était-ce dûau fait que l'Osamodas avait tous sacrifié pour protéger la jeuneEliatrope. Elle fut tirée de ses pensées par un battement d'ailes.Un salbatroce venait de se poser à quelques pas d'elle. Curieux, ill'observait, la tête penchée sur le coté. Elle sourit faiblement.

« Bonjour,mon joli, lança-t-elle à l'oiseau. »

Elle fronça lessourcils en apercevant ce qu'il tenait dans son bec. Elle tenta des'en emparer, mais le volatile s'esquiva. Agacée, Nora posa une mainsur son front. L' animal s'effondra et l'Eliatrope saisit le masque.

« Qu'est-ceque c'est que ce truc ? »

Elle ferma lesyeux, se concentra et utilisa sa vision de Wakfu. Ce qu'elledécouvrit lui fit froid dans le dos. Non seulement l'objet dégageaitdu Wakfu comme un être vivant, mais l'énergie qu'y s'en élevaitétait négative et agressive.

« C'est quoic'te horreur ? gémit-elle.

-Mon héritage...chuinta une voix dans son dos. »

Elle se retournapour tomber nez à nez avec un étrange personnage. Vêtu d'unetunique noire, le Zobal arborait un masque blanc à nez rouge. Ellerecula.

« Qu... quiêtes-vous ? Bredouilla-t-elle.

-Rends-moi cemasque et peut-être que je te laisserai la vie sauve, siffla leguerrier masqué. »

Elle baissa lesyeux vers le masque et eut un rire nerveux.

« Vousplaisantez ? Cette chose respire la méchanceté et... »

Elle n'eut pas letemps de finir sa phrase. Maskemane bondit dans sa direction. Nora nes'en sortit indemne que grâce à ses réflexes. Elle pivota enlevant une jambe et heurta le Zobal à la poitrine. Celui-cis'effondra, le souffle coupé.

« MaîtreArek !s'écria l'éliatrope, effrayée. »

Derrière elle, leguerrier masqué se releva en toussant et crachant.

Entre-temps, leSinge Hurleur avait accosté. A peine le rafiot eut-il touchéterre que Remington et son frère avait sauté sur le sable etcouraient vers la falaise.

Maskemane avançaitvers Nora en ricanant quand un fouet verdâtre s'enroula autour de sajambe. Surpris, le guerrier masqué se retourna. Un Osamodas aux yeuxvairs le toisait de toute sa hauteur. Maître Arek Griffe de Dragon,de la guilde des Dix mille, portait des vêtements de peau de bêtes :gilet en peau de bouftou sauvage, pagne en fourrure de mulou etguêtres en cuir de sangliers des plaines . Sa barbe blanche étaitrassemblée en une tresse sous son menton. Le Zobal recula devantl'invocateur.

« Nora !Gronda celui-ci, cours jusqu'aux cavernes !

-Mais, maître...protesta la jeune fille.

-Obéis !aboya Arek. »

Les larmes auxyeux, l'éliatrope tourna les talons.

« Tu feraismieux de la suivre, lança le Zobal. »

Le gardien de Dofusleva les bras. Un bouftou noir immatériel apparut, le pelageparcouru d'éclairs verdâtres. La créature percuta le guerriermasqué et le jeta au sol.

« Tais-toidonc, vermine masquée ! Tant que je serais en vie, nul nelèvera la main sur ma protégée!tonna Griffe de Dragon.

-Il faut donc quetu meures, déclara une voix dans son dos. »

Un sifflements'éleva alors, et l'Osamodas se pencha en avant juste à temps pouréviter la dague-boomerang de Remington Smisse. Furieux, Arek tenditla main vers le Roublard. Un œuf bleu sombre piqueté de tachesnoires y apparut. L'aîné des frères Smisse récupéra sa dague enriant.

« Tu comptesme désarmer avec ça ? Fit-il en souriant. »

L'œuf setransforma en corbac et l'oiseau partit à une vitesse folle endirection de Remington. Le maître eut un sourire carnassier.

« Non, avecça ! Répondit-il. »

Le Roublards'esclaffa, dégaina ses revolvers et ouvrit le feu. L'oiseau explosadans un nuage de fumée grise.

« Faudra plusque ça pour te débarrasser de moi, cracha Remington. Beaucoup plusque ça... »

Profitant de ladiversion offerte par Remington, Maskemane enfila le Masque duPleutre et s'élança aux trousses de la jeune fille.

« Nora !S'écria Arek en réalisant que sa disciple était menacée. »

Il suivit le Zobal,laissant le Roublard seul avec son chacha et ses Shushus.

« Bon, quefaisons-nous maintenant ? Demanda Grany à la cantonade.

-On les suit !Répliqua son frangin en s'élançant vers les bois à la suite desdeux autres.

Bon, pour le prochain chapitre, j' vous promet une chose: ça va barder!( et oubliez pas d'commenter)

1 0
Score : 2634

Sa sent la suspense, dans la suite du course-poursuite dans les marré dans le chemin de la caverne.
Nora se fera avaler par un crapaud masquer avec le masque de maskeman. Maskeman n'aura pas de affronter ce crapaud pour recracher le maske qu'il appartient et la jeune nora sans le vouloir.
Tu peux le metre cette petite histoire pour la metre dans le chapitre 8.wub 

0 0
Score : 3315

J'adore , je surkiiiiiiiiiiiiiiiif ! xD Bref ta vraiment un style bien à toi que j'aime beaucoup , un humour sympathique qui donne au texte encore plus de vivacité , continue , ta tout les ingrédients réunis pour faire de cette fanfic une très belle recette , Bon Appétit ! biggrin 

0 0
Score : 249

Et comme je vous l'avais promis, ça va barder!

Chapitre 8 :Sur la falaise

Nora courait dansles bois, utilisant ses portails pour accélérer. Loin derrièreelle, Maskemane bondissait comme un diable, poursuivi par Arek.Voyant l'Osamodas se rapprocher dangereusement,
le guerrier masquése retourna et cracha une salve d'aiguilles, qui se fichèrent dansle ventre de son poursuivant, le forçant à diminuer l'allure.Encore plus loin, Remington vit l'Osamodas ralentir et lança sadague.

« Gniahahah!Ricana le Shushu. Ilva morfler l'invocateur! »

Le gardien de Dofus leva alors le bras et invoqua un venttourbillonnant qui détourna la dague-boomerang. La lame se plantadans un tronc. Griffe de Dragon tendit alors les bras vers leRoublard et le vent tourbillonnant devint une véritable tornade. Lesbranches basses des arbres furent arrachées et le spadassin tournales talons pour échapper à la colère du maître. Trop tard,hélas:il fut happé par la colonne d'air et propulsé dans le vide.

Maskemane pivota sur ses talons et vit la tempête se déchaîner. Ilchangea précipitamment de masque et se prépara au combat. Celui-cine tarda pas à venir : maître Arek jaillit de la sylve, sesyeux vairs brillant de haine. Une petite créature bleue au corps enforme d'étoile sautillait à ses cotés : un Gobgob. L'Osamodascroisa les doigts et joignit ses mains ; aussitôt, le familierbondit devant lui et ouvrit sa gueule en grand. Une créature hirsuteen émergea : elle se déplaçait à quatre pattes et étaitdotée de défenses jaunâtres. Son cuir gris était recouvert decicatrices et une crinière ébouriffée courait le long de sonéchine. Le Zobal reçut la charge du sanglier des plaines et leretint tant bien que mal. Puis, saisissant les défenses de l'animal,il lui asséna une série de coups de genou entre les deux yeux. Labête s'effondra. Le guerrier masqué se retourna vers Griffe deDragon, une lueur malsaine dans le regard... Et se jeta au sol justeà temps pour pas périr incinéré par un torrent de flammes. Il sereleva stupéfait, et considéra son adversaire. Ce dernier flottaità quelques centimètres du sol. Deux ailes de dragon avait poussédans son dos, et un museau reptilien émergeait de sa face. Leguerrier masqué frémit.

C'estdonc ça, le symbiote d'Osamodas ? Songea-t-il.
Il évita une autre gerbe de flammes d'une roulade et se saisit dumasque rouge sang fixé à sa ceinture.

Non ! Jene dois utiliser ce masque qu'en dernier recours !

Mais monhéritage est menacé...

En plein dilemme, le Zobal ne vit pas le poing de pierre titanesquequi frappa le sol à à peine quelques pouces de lui, soulevant unnuage de poussière. Lorsque celui-ci se dissipa, Maskemane arboraitle Masque du Psychopathe. Il tira deux épées-fouets de son crâneet passa à l'attaque. L'une des chaînes barbelées déchira lamembrane de l'aile droite d'Arek, tandis que la seconde frappait ledos de l'Osamodas à la base de l'aile gauche. L'invocateur hurla dedouleur, son aile gauche pendant désormais mollement au bout dequelques tendons. Il se ressaisit rapidement et se rua vers leguerrier masqué en beuglant. Maskemane ne fut pas assez vif etrecula trop tard : le sang se mit à
couler abondamment de la plaie infligée par les griffes du gardiende Dofus. Il cingla alors le coté droit du visage de Griffe deDragon. L'invocateur tituba, son oreille droite réduite à unlambeau sanglant.

« Je suis plus fort que j'en ai l'air, n'est-ce pas ?Ricana le Zobal.

-Vas... te... faire... haleta l'autre

-Tsssk, quelle grossièreté !

-Tais-toi ! »

Arek Griffe de Dragon chargea le guerrier masqué en rugissant.

« Tu souilles ce lieu par ta présence et tes paroles ! »

Maskemane esquiva habilement le fouet de l'Osamodas.

« Cette île est le sanctuaire de la dernière Eliatrope etj'ai juré devant Osamodas de le protéger au péril de ma vie! »

Cette fois, le fouet frappa la jambe du Zobal, y laissant une marquenoirâtre. Maskemane planta alors sa lame dans le flanc del'invocateur.

« Eh bien, navré de te décevoir, mais tu as échoué ! »

Maître Arek s'effondra. Il souffrait de ses multiples blessures: sila balafre qui le défigurait était superficielle, les lésions deson dos et de son torse l' handicapaient plus sérieusement.

Je doisprotéger ce lieu... pensaGriffe de Dragon en sombrant dans le néant. Il se remémora sajeunesse et son apprentissage auprès des Dix mille. Tout cela étaitsi loin maintenant... si loin...

C'est fini...J'ai échoué...

Il vit le visage de son ancien maître, puis ceux de sa femme et desa fille, et enfin ceux de Nora et d'Elfrim défiler devant lui. Sonregard s'arrêta sur les jumeaux et il sentit l'énergie revenir enlui.

Non... Ce n'estpas fini...

Je dois mebattre pour eux...

Ilrouvrit les yeux et se relevalentement. Puisant dans ses dernières forces, il asséna au Zobal unuppercut qui le projeta contre un tronc d'arbre. Surpris, le guerriermasqué se redressa.

« Ainsi donc, tu n'étais pas mort, fit Maskemane. Eh bien, jevais finir ce que j'ai commencé ! »

Il se jeta sur l'Osamodas, entouré d'un véritable tourbillon delames, chaque coup entaillant la chair de l'invocateur. Ce derniertomba à genoux en crachant du sang et reprit sa forme humaine . Leguerrier masqué gloussa :

« Tu t'es montré trop sûr de toi, pauvre noc !Maintenant, tu as vraiment échoué ! »

Il leva sa lame gauche et se prépara à la planter dans la gorge deson adversaire quand un rugissement déchira le ciel.

« Qu'est-ce que... Balbutia le Zobal. »

De nouveau, le cri bestial retentit, plus proche et accompagné d'unbattement d'ailes. Cette fois, Maskemane fila sans demander sonreste. Lorsque le guerrier masqué fut hors de vue, Arek planta sesgriffes dans un tronc et tenta de se relever. Il ne put faire un paset retomba lourdement, laissant
une marque sanglante sur l'arbre. Le battement d'ailes étaitdésormais tout près, et une ombre vint couvrir l'invocateur.

« Elfrim... gémit celui-ci.

-Maître... répondit le dragon d'eau d'une voix douce.

-Elfrim, ta sœur est menacée... Tu dois lui venir en aide, grognal'Osamodas en sentant sa bouche se remplir de sang.

-Mais, maître, vous êtes vous-même à l'agonie...

-Il suffit ! gronda Griffe de Dragon, coupant court auxprotestations de son disciple. Comme tu le dis, je suis à l'articlede la mort, contrairement à Nora... mais ce sera bientôt le cas situ n'intervient pas.

-Bien, maître, murmura le dragon en déployant ses ailesdiaphanes. »

Il prit son envol en chuchotant :

« Je reviendrais, maître. Je vous le promets... »
Tada! Suspense!

Pour le prochain chapitre, je vous promet du feu, du Wakfu, des ricanements sadiques,des... (reçoit un coup de poing en pleine figure).

0 0
Score : 797

La suiteuh !

0 0
Score : 2634

Je me demande comment va se passer?tongue 

0 0
Réagir à ce sujet