FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Wish star ~ La princesse des quatres étoiles

Par skboy 09 Avril 2012 - 21:08:09
Wish Star épisode 2 ~ La princesse des quatre étoiles
(Cette nouvelle histoire débute par le tome deux dans un but précis et entièrement voulu. Aucune condition de lecture n'est donc nécessaire pour la compréhension de la trame...A la manière d'un "Star Wars" Vous aurez bien évidemment connaissance du Tome premier du nom par la suite...)

Synopsis: Après avoir quitté leur village natal pour des raisons qui concernent la survie du monde de l'Alchimie, Hiwa et ses amis sont de retour chez eux après cinq ans d'absence, durant lesquels combats, course contre la montre, amour et amitié ont pris place. Deux ans s'écoule depuis...Lors d'une réception ayant principalement lieu pour fêter les quatre-vingt ans du maire de leur petit village isolé du monde, Yuri, un des amis fidèle à Hiwa, se voit subir un rêve, une vision concernant la mort d'une jeune fille et qui d'après les dires, ne devrait pas tarder à se réaliser...Comme si tout cela ne suffisait pas, il se trouve que cette jeune fille en question est en réalité, le seul espoir de déjouer les plans d'une mystérieuse organisation qui profite de ses pouvoirs pour détourner la puissance de l'Alchimie...
Commence alors une nouvelle course contre la montre pour la bande de jeunes et c'est avec une rare maturité que Yuri entame cette nouvelle quête...Mais les jeunes sont loin de se douter des évènements qui se trament en dehors de leur continent...


Une histoire pleine de rebondissements, d'aventure, d'action, d'amour et d'amitié, sur le point de commencer et loin de se terminer...
(Commentaires et critiques acceptées.)
________________________________________________________________________________
______________________________________________

Chapitre I: Une vision.

Lorsque le maire du village de Izul fêta ses quatre-vingt ans, une grande réception prévue longtemps à l'avance fut organisée, et Hiwa, ainsi que tous ses amis, mis à part Clid qui était retourné à son village, furent de la partie.
Il faut dire que l'ambiance était assez tendue en ce moment sur le continent d'Amgaria; la rumeur courait que certains des continents voisins avaient été envahis et des nuages de guerre planaient. Mais Izul était bien loin de penser que tout cela pouvait vraiment les affecter. Du moins, tout le monde l'espèrait. Le village avait eu sa dose de tragédie, avec la tempête d'il y'a sept ans. Tous les problèmes engendrés s'étaient réglés au fur et à mesure, on pouvait donc espérer un peu de paix pour les générations futures.

C'était donc vers le millieu d'août que les préparatifs commencèrent. Delos, le petit fils du maire, ainsi que Alicia, tous deux bons pyromanciens, avaient décidé que l'on ferait un feu d'artifice. Ils s'étaient donc mis à se retrouver dans le laboratoire de Ruben, le professeur qui leur donnait de précieux conseils et les aidaient parfois dans leurs manipulations.

Pendant ce temps là, Hiwa et Dias, ainsi que Celia et Nena, aidaient à monter les stands et préparaient les décorations qu'on devait installer au cours de la dernière semaine.

Yuri, quant à lui, donnait un coup de main un peu partout, mais toujours renfermé, sans rien dire. En fait, il était d'humeur massacrante depuis que Celia et lui étaient revenus de Zaphias; étant secrètement amoureux de la jeune Alchimiste d'air, il avait esperé que leur quête commune les rapprocheraient.
Il avait tort de penser ainsi.

Celia était en réalité amoureuse de... Dias, et leur séparation dû au voyage, en revanche, leur avait permis de se rendre compte de leur attirance réciproque; résultat à peine une semaine après le retour de la jolie blonde, le couple se fiançait officiellement!

Si Yuri était furieux, c'était même plus contre lui-même que contre l'heureux élu en soi; il n'arrivait pas à détester son ami. Dias était courageux, généreux, comme Hiwa, et surtout, il savait que celui-ci donnerait sa vie pour ses amis. Comment éprouver la moindre rancune à son égard?

Et pour Celia? Elle était si gentille et aimante! Elle n'avait jamais joué avec ses sentiments, et il savait qu'elle avait une sincère affection pour lui et qu'elle aurait été affligée de savoir à quel point elle l'avait blessé; du coup, il ne lui restait qu'une solution, c'était de s'occuper et de se taire, deux choses dans lesquelles il excellait.

Seul Delos semblait avoir compris le tourment de son ami et s'était contenté de lui dire:
- Il y'a plein de poissons dans la mer, tu sais, mec... Si tu sortais un peu et regardais autour, tu verrais qu'au fond, c'est facile! Tu as vu Hiwa? On peut dire qu'en revenant de notre quête, elles se sont toutes jetées à ses pieds!
- Facile à dire! répliqua le blond d'un ton frustré. Tu oublies qu'avec mes bizarreries, comme disaient les gens de Yorm, j'ai tendance à effrayer les gens qui ne sont pas Alchimistes...
- Ce n'est pas faux...
- Sympa...
Il s'était alors retiré et avait continué de se renfrogner.
Nena, en revanche, avait trouvé de meilleurs arguments:
- Arrête de pleurnicher, Yuri, lui avait-elle dit. Tu as sauvé le continent il y'a deux ans et personne à Izul ne l'a oublié. Alors, aide à préparer la fête, et tu verras, tu pourras sûrement inviter une fille à danser...
- Je ne suis pas très bon en danse...
- Tu verras, ce n'est pas compliqué!
De toute manière, il n'eût bientôt même plus le temps de méditer: la dernière semaine d'août approchait et on eut besoin d'aide pour la cueillette des myrtilles qui poussaient aux alentours du village. Nos amis en eurent rapidement les mains rouges! Et bien entendu, comme pratiquement tout le village était invité au buffet, ils aidèrent à la cuisine et préparèrent en tout plus de quatre-cents tartes en trois jours. Par chance, les ménagères du village étaient vraiment d'une main secourable et ils n'eurent pas à s'occuper des ragoûts et rôtis.
Septembre arrivait et par chance, les derniers rayons du chaud soleil d'été étaient encore de passage. La fête démarra donc sous une fin d'après-midi radieuse. Le banquet devait s'ouvrir vers 19h30, et le feu d'artifice était prévu à 23h. A l'apéritif, le grand-père de Delos tint donc un magnifique discours, qui fit bailler la petite bande, mais qui visiblement, plut au restant du village qui l'applaudit. Ensuite, on banqueta.

Delos mangea comme quatre, se servant de chaque plat qui passâ à sa portée, du moment que ca ne ressemblait pas à des légumes, ce qui fit rire Hiwa et choqua Alicia. Celia et Dias mangeaient en discutant gaiement, l'air heureux. Nena goûta un peu de chaque plat, sans non plus se gaver. Yuri, quant à lui... ne mangea quasiment rien. Sa mauvaise humeur s'amplifia quand il vit les deux couples de ses amis s'éloigner sur la piste de danse. Nena s'en rendit compte, et dit:
- Si tu veux, je peux danser avec toi.
- Hein?
s'étonna-t-il, un peu surpris.
- Je veux dire, pas de slow, hein, mais nous sommes amis, et nous pourrions nous amuser aussi, non?
Cette fois, il eut un vrai sourire et dit:
- Tu sais quoi? Tu as raison! Amusons-nous!
Quant à Delos, il faisait le drôle au millieu des autres filles, accorda cependant la première danse à sa soeur, puis ensuite aux autres filles qui paraissaient ravies de sa sociabilité:
- Allez les demoiselles, venez danser avec le grand Delos!
Yuri et Nena passérent près de lui en riant aux éclats.
Le jeune Alchimiste d'air se rendit compte que sa jeune amie aux cheveux Bruns avait bien raison; ce n'était pas si compliqué, la danse. A sa grande surprise, il s'amusait... un peu.
Mais cependant, il regardait souvent Celia, il ne pouvait s'en empêcher; la robe vert d'eau qu'elle avait mise pour l'occasion s'assortissait si bien à ses yeux...

Mais finalement, il se rudoya. Elle était fiancée, elle avait choisi son destin. Il n'avait plus qu'à s'y faire. Après tout, comme avait dit Delos, il y'en avait d'autres, des filles, et il n'était pas particulièrement pressé de se marier. Il avait à peine dix-huit ans! De plus, les Alchimistes de l'air, et Celia le savait pourtant, étaient soumis à une règle immuable, s'ils avaient le malheur d'être doués; ils voyaient tôt ou tard en vision la mort de leurs proches. Et ca, il n'avait pas vraiment envie de le vivre.

En bref, s'il continuait de faire cavalier seul, ce n'était peut-être pas une mauvaise idée...
Vers 23h, Delos et Alicia s'éclipsèrent; ils allaient donner leur petite contribution à la fête. Le résultat fut spectaculaire.
Ils avaient commencé leur lancer de feux d'artifice par de longs traits de vert, de bleu, de rouge. Ensuite, des cierges argentés illuminèrent la clairière, puis de gros bouquets d'explosion violette, bleu et rouge provoquèrent des applaudissements chez les spectateurs. Le clou de la fête fut un grand dragon bleu, pratiquement grandeur nature, qui survola la foule émerveillée avant d'exploser en milles étoiles bleues scintillantes.
Enfin, une dernière explosion de cierges magiques écrivit dans le ciel en un beau rouge cramoisi les mots "Happy Birthday!".
Les spectateurs applaudirent et félicitèrent vivement les deux amis pour leur travail.
- C'était magnifique, Delos, Alicia, s'exclama le maire en allant les enlacer.
- Remerciez Ruben, il nous a bien aidé, dit la jeune fille.
Hiwa, Nena, Dias, Celia et Yuri s'approchèrent à leur tour:
- C'était magnifique, dit la jeune blonde.
- Le Dragon était impressionnant, rétorqua Hiwa.
- Il y'avait de beaux effets d'Alchimie, reprit Yuri.
- C'était très interessant, en effet, cette utilisation esthétique de l'Alchimie, dit Dias.
- J'avais promis à mon grand-père qu'il aurait une fête du tonnerre, j'ai tenu parole, répondit Delos.
- Il n'y a pas à dire, approuva Hiwa.

Les danses se poursuivirent jusqu'à trois heures du matin. Hiwa et ses amis dormaient tous chez le maire, ce soir-là, étant les invités d'honneur. La plupart des jeunes gens trouvèrent le sommeil très vite. Cependant, pas tous.
Yuri eut du mal à dormir, cette nuit-là. Une angoisse sans nom avait commencé à lui étreindre le coeur dés qu'il avait soufflé sa bougie.
Comme si une chose terrible allait se produire.
Mais non! Ce qui se produisait sur les continents voisins ne pouvait pas les affecter ici! Quand il avait quitté Zaphias, tout allait bien! De plus, les Alchimistes de chaque clan veillaient. Ce n'était plus comme avant, ils travaillaient tous ensemble dans les tours et les temples pour maintenir l'équilibre. Le temps de la peur était terminé.
Mais il avait tort de penser ainsi.
Alors qu'il glissait enfin dans le sommeil, son pouvoir s'éveilla.
Et il "vit" pour la première fois.
Il se trouvait dans une sombre forêt brumeuse. Les hibous et les chouettes hululaient. Un bruit de galop se faisait entendre au loin.
Il s'interrogea. Les chevaux étaient plutôt rares. La plupart du temps, seuls les seigneurs en avaient.
Une sueur froide le trempa. Le danger frappait à sa porte, c'était sûr. Mais pourquoi?
Il vit les cavaliers. Ceux-ci étaient plus d'une vingtaine, et lourdement armés. Leurs boucliers portaient un blason avec le symbole de la lune...En noir d'encre sur fond écarlate.
C'était mauvais signe, il en était sûr. Les cavaliers galopaient à fond, comme s'ils étaient poursuivis, ou plutôt, comme si eux, poursuivaient quelqu'un.

Au premier rang, un homme à cape noir. Tout ce que Yuri pouvait distinguer de lui, c'étaient ses prunelles, aussi écarlate que le sceau que ses hommes portaient. La minute d'après, il parla:
- Coupez sur la droite et prenez-la de revers, nous devons la rattraper!
Une fois de plus, la direction de la vision changea. Le jeune homme vit alors un splendide cheval blanc, cette fois, qui portait sur son dos un cavalier au long manteau... ou plus exactement une cavalière, puisque l'homme qui la poursuivait venait de le signaler. Il ne pouvait pas voir son visage, ni même ses yeux. Il la voyait cependant talonner sa monture, et se doûtait de sa peur. Il aurait voulu crier, lui signaler l'effroyable piège dans lequel elle allait foncer tête baissée, mais il ne le pouvait pas. Les cavaliers attaquèrent.
La cavalière ne parut pas paniquée, mais fit quelque chose que le jeune homme n'eut pas cru possible; elle leva le bras, et l'instant d'après, un grand cercle de flamme l'entoura, empêchant ses ennemis d'approcher. La minute d'après, une tempête d'éclairs surgit du ciel et frappa les assaillants, avec une précision meurtrière, évitant soigneusement la cavalière au cheval blanc et le cercle de feu.
- Tu te fatigues pour rien, jeune fille, ricanna une voix derrière elle.
Elle se retourna et de sa paume jaillit une boule de foudre violette. Celle-ci n'atteignit même pas sa cible.

- Je suis bien plus fort que toi, pauvre fillette...

Et de sa paume à lui jaillit un rayon rouge qui frappa la cavalière de plein fouet. Sous le choc, elle bascula, sa capuche s'abaissa, dévoilant alors une splendide chevelure d'un brun doré. Et durant une fraction de seconde, Yuri contempla la peur et la douleur dans les yeux vert d'eau de la jeune fille... Avant que ceux-ci ne se ferment et qu'elle ne tombât au sol.
- NOOOOOOOOOONNNNN!
- Quoi !? Qu'est s'qui s'passe ??!

Hiwa, en entendant son ami crier, s'était réveillé en sursaut. Yuri était redressé sur son lit, une sueur froide sur le front, ses prunelles violettes écarquillées par l'horreur. Autour de lui, une aura violette scintillait, montrant que son Alchimie s'était activée en bouclier de défense. Le jeune homme aux cheveux blonds réagit:
- N'aie pas peur, Yuri, tu as fait un cauchemar, c'est moi, mec! Laisse-moi approcher...
L'aura se dissipa. Yuri paraissait à présent encore plus effrayé:
- Ce n'était pas un cauchemar, Hiwa, répondit-il. C'était réel. Du moins, ca va se produire!
- De quoi tu parles?
- Je viens d'avoir ma première vision en tant qu'Alchimiste d'air, Hiwa! gémit Yuri. Et ce que j'ai vu est très laid! Des hommes vont venir répandre le chaos ici! Et ils traquent quelqu'un...
Il se mit à frissonner:
- Elle va mourir si je ne l'aide pas...
- De qui?
- Je ne sais pas...
Il respira profondément:
- Ce n'est pas encore arrivé. Ca, j'en suis sûr. Mais ca va arriver. Peut-être dans une semaine... ou peut-être la nuit prochaine.
- Tu ne peux rien faire, si tu ne sais pas quand ca arrivera. Tu ne sais même pas...
- Je n'ai pas eu cette vision pour rien. Quand au lieu, c'est tout près. J'en suis sûr.

Le jeune Alchimiste air semblait avoir d'un coup grandi. Il dit enfin:
- Demain, je vais partir en reconnaissance. Je dois savoir.

(à suivre)


Chapitre 2: Une fuite éperdue.

Alors que Hiwa et ses amis préparaient la fête du maire quelques semaines auparavant, d'autres événements se produisaient en effet sur le continent voisin de Galada. Il y'avait plus de cinq ans, en réalité, un homme au sommet d'une organisation avait joué une fois de plus avec les lois de l'alchimie et avait acquis une redoutable puissance. Il avait tenté de s'emparer de l'essence même de l'alchimie.
L'inéluctable était déjà intervenu.
Et comme auparavant, il avait divisé l'essence du pouvoir ultime du continent dans quatre autres étoiles élémentaires, moins puissantes que celles de la lune... Mais plus faciles à maîtriser... Mais cette fois, ce n'était pas dans un temple qu'il avait choisi de les cacher. Le pouvoir concentré des quatre éléments avait été caché dans un cristal. Un pendentif de cristal que portait une jeune mystique de la terre pas encore tout à fait entraînée; la jeune Eléana, du village d'Eira.
Si son choix s'était porté sur elle, c'était parce qu'elle avait le coeur pur, sans tâche, comme la plupart des enfants de son âge; elle venait d'avoir ses dix ans. De plus, une prophétie prédisait déjà qu'elle serait une guerrière puissante, malgré un parcours très difficile.
La candidate idéale, de plus, le fait qu'elle habitait dans un endroit si isolé éviterait sûrement qu'elle ne se fasse capturer et que son secret ne soit révélé. Alors que sur Amgaria se produisait les événements que nous connaissons, un autre pouvoir, tout aussi redoutable que celui que renfermait alors le temple de la lune, demeurait caché à Eira. Eléana était la seule à connaitre le secret de son pendentif, sauf une autre personne; l'alchimiste Elios.
Ce dernier était un homme bon et il chérissait Eléana autant que si elle avait été sa propre fille. Aussi, faisait-il lui aussi de son mieux pour préserver le terrible secret de la jeune fille.

Eléana vivait donc à Eira, après avoir reçu d'une voyante, Alchimiste de l'air, une prophétie plus d'un an auparavant, qui ne la faisait se faire guère d'illusion sur le déroulement de sa destinée. C'était une belle jeune fille au teint mat et aux longues boucles d'or brun. Ses yeux étaient d'un vert d'eau étonnant et sa démarche était si grâcieuse que l'on ne pouvait que se retourner sur son passage. Toujours vêtue de bleu ou de vert, elle passait ses journées à étudier auprès d'Elios, se préparant éventuellement à un combat inévitable tôt ou tard. Et un soir, Elios vint la voir, soucieux. Ses sourcils broussailleux étaient plissés et il marmonnait dans sa barbe.
- Elios! Que venez-vous faire à cette heure?
- Je viens de recevoir de mauvaise nouvelle. Le continent est désormais dans sa totalité occupé par le Soleil Noir.

La jeune fille s'assit. C'était à prévoir, bien entendu. Mais qui aurait envie d'entendre une nouvelle pareille?
- Je devrais songer à filer d'ici, dit-elle enfin. Si vraiment le Soleil Noir est au pouvoir, ils doivent avoir accés à la plupart des ouvrages sur l'alchimie, et ils apprendraient à la détecter. Il suffit d'un rien pour qu'ils nous localisent...
- Exact!

Il ajouta:
- Le Soleil Noir a malheureusement des espions partout. Vous devez vous hâter, certes, mais ne partez pas non plus immédiatement. De plus, vos parents se poseraient des questions.
- Et le Soleil Noir viendrait leur poser des questions,
dit-elle d'un air sombre. Je ne le souhaite pas!
- J'ai déjà trouvé un excellent prétexte pour votre départ, dit-il enfin. A vous de l'utiliser quand vous le jugerez bon. Officiellement, vous partirez à Izul, voir mon cousin l'alchimiste Ruben pour étudier près de lui. C'est un homme de confiance, vous pourrez tout lui dire. Il ne sera de plus pas surpris, j'ai entendu dire qu'il avait été impliqué dans les événements qui ont secoué Algard, il y'a deux ans. Il saura quoi faire pour vous protéger.
- Je ne peux pas partir d'ici seule, une jeune fille sur les routes, c'est suspect...
- Caleb n'a qu'à vous accompagner.
- Il le ferait sûrement, soupira-t-elle. Mais en même temps, cela risque d'être dangereux, et je ne voudrais pas l'entrainer dans cette histoire...

Caleb était l'ami d'enfance d'Eléana. Grand brun aux yeux bleus, il était fou amoureux d'elle, mais elle avait repoussé ses avances. Déjà, parce qu'elle ne l'aimait pas; ensuite, parce qu'elle savait que la tâche qu'elle avait à accomplir lui interdirait ce genre de relation. Elle n'était pas très enthousiaste à l'idée qu'il l'accompagnait, mais en même temps, elle savait qu'elle pourrait compter sur sa loyauté.
- Je partirai avant le début de l'automne, d'ici quelques semaines, dit-elle. Le temps d'expliquer ca à mes parents.
Tyler, le père d'Eléana, était forgeron. Lorsqu'il apprit la décision de sa fille, il dit ensuite:
- J'aurais bien dû me doûter que je me trouverai tôt ou tard confronté à un truc de ce genre. Tu n'es pas faite pour rester à moisir ici, n'est-ce pas?
Eléana soupira:
- Maman va avoir de la peine. Je ne serais pas partie si je ne savais pas à quel point c'était nécessaire. Elios m'a bien expliqué ce qu'engendrerait ce choix.
- Tu as seize ans, tu sais être responsable. Ta mère devra accepter ton choix. Mais bien sûr, voir partir sa fille lui fera de la peine... Tu es notre seule enfant, après tout.
- Caleb veillera bien sur moi.

La mère d'Eléana, Mary, eut plus de mal à accepter:
- Pourquoi si vite? Tu n'es donc pas heureuse ici?
- Si, maman, mais il paraît que Thélos connait tant de choses, j'aimerais étudier auprès de lui...

La femme regarda sa fille l'air soucieux. C'était d'elle qu'Eléana tenait ses beaux yeux verts d'eau.
- Quand comptes-tu partir? demanda-t-elle enfin.
- D'ici deux semaines, maman. On a encore du temps devant nous...

Les vagues turquoises de la mer crachaient leur fureur sur le sable. Caleb et Eléana s'étaient retrouvés là pour une balade matinale. La jeune fille respirait à fond les embruns avant de dire:
- Tu te rends compte que dans à peine une semaine, nous voguerons sur les flots?
- C'est vrai, ca va être génial...

Caleb avait le goût de l'aventure également. Il maîtrisait également l'Alchimie de terre et l'idée d'aller étudier près d'un maître de l'alchimie autre qu'Elios l'avait charmé. Il était donc tout à fait bien aise d'accompagner son amie jusque là-bas. Bien entendu, lui aussi ignorait tout de son lourd secret.
Le soir, elle retournait chez Elios. Celui-ci lui dit:
- Je viens de terminer de renforcer votre bâton. Ca risque de vous être utile.
- Merci Elios! Vous allez me manquer quand je partirai.
- Tout ira bien pour vous, vous verrez, ma chère princesse des étoiles...

Eléana lui fit un sourire radieux.

Tout devait très mal se passer.
Déjà, elle ne partit pas au bout d'une semaine.
Elle partit le soir-même.
Ensuite, toute sa couverture s'effondra avant même qu'elle ne se mit en route.
Enfin, ses parents dûrent connaitre la vérité.

Elle dormait tranquille dans son lit, quand un vacarme de tous les diables la réveilla; la moitié du village était debout et semblait en proie à une très vive agitation. Elle passa sa robe vert d'eau ainsi qu'une ample cape noire et descendit dans la cuisine:
- Qu'est-ce qui se passe, Maman?
- Ton père vient d'aller aux nouvelles, j'allais monter te réveiller, ca a l'air grave!

L'agitation règnait en effet sur la place du village. Elios, en robe de chambre, expliqua enfin:
- On vient de trouver un homme du village de Nal, des cavaliers viennent de tout raser! Il voulait nous prévenir...
Eléana comprit en un éclair:
- Qu... Ils arrivent? Maintenant?
- Oui!
- Bon sang! Caleb? Il faut qu'on parte! Tout de suite!
- Quoi?
- C'est moi qu'ils cherchent, si on ne se barre pas, ils vont raser tout le village, il faut faire vite, on a que quelques minutes!
- Hé, minute, c'est quoi cette histoire?
s'exclama Mary qui voulut retenir sa fille par le bras.
- Pas le temps de t'expliquer, maman, demande à Elios!
Le professeur soupira, tandis qu'Eléana filait dans la maison, paniquée, suivie de Caleb.
- Mary, votre fille est la princesse des quatre étoiles élémentaires, élue par l'inéluctable, il y'a cinq ans.
- L'inéluctable...Vous parlez de cette entité immatérielle ? L'origine de toute forme de magie ?
- Oui...
- Impossible...

- Elle contrôle les quatres Alchimies. Si elle part d'ici, elle sera en sécurité, et le village ne sera pas rasé. Mais vous et votre mari, suivez-moi, il faut vous mettre en sûreté!
Quant à Eléana, elle avait attrapé sa bandoulière dans laquelle se trouvait à peine quelques herbes. Mais elle savait qu'elle n'aurait pas le temps d'emporter autre chose. Elle avait son bâton, c'était déjà bien, et également une petite bourse. Elle n'avait plus qu'à courir jusqu'au cheval le plus proche.
Lorsqu'elle elle sortit de la maison, Elios avait déjà fait le nécéssaire:
- Tenez, Eléana, je vous ai amené Zéphyr. Son galop vous portera loin d'ici!
Quant à Caleb, il s'exclama:
- Moi aussi, je veux un cheval! Que je puisse la protéger!
Il ne mit pas plus de deux minutes à en trouver un et s'élança au galop derrière Eléana:
- Hé, attends-moi!
- Tu es fou! se contenta-t-elle de répondre avant de se coucher sur l'encolure.

Le ponton était juste devant, et en face d'elle, il y'avait un bâteau. Eléana savait que l'on pouvait contrôler un bâteau et le faire avancer très vite avec une bonne Alchimie d'eau. Mais les cavaliers étaient déjà derrière elle...
Des rayons rouges de feu explosèrent autour d'elle. Elle gémit, effrayée. Caleb s'arrêta net:
- Continue, je vais les retenir!
- Je ne pars pas d'ici sans toi...

Mais à ce moment, un des rayons atteint le jeune homme qui tomba de sa monture sous le choc:
- NON!
Elle aurait voulu l'aider, mais à ce moment-là, une voix d'airain retentit dans sa tête:
"Eléana! Echappe-toi! Tu ne peux rien pour ton ami! Tu dois vivre!"
- Inéluctable...
Déjà, elle se remettait à galoper vers le bâteau le plus proche. Elle parvint à monter dessus en restant sur le cheval, un vrai exploit. Une stalactite de terre trancha violement les amarres. La minute d'après, une énorme vague emporta le bâteau à une vitesse surnaturel.
Sur la berge, ses ennemis étaient dépités:
- C'était bien elle, pas de doûte! Maître Antinos nous pardonnera pas de l'avoir laissée filer!
- Nous la rattraperons aisément si nous passons par l'autre côté! La mer de Karagol est petite et Talis est à une heure d'ici à cheval!
- Très bien maître Arshe, fonçons!

Ils rebroussèrent donc chemin...

(A suivre...)
0 0
Réactions 14
Score : 541

Tu n'aurais pas un lien pour le premier tome ? Car après avoir lu le premier chapitre de ce tome, je comprends à moitié...
Courage wink 

0 0
Score : 215

Je n'ai pas encore écrit le Tome I ^^
Disons que j'essais de faire en sorte que les lecteurs soient curieux de connaitre le périple précédent des héros ^^ afin de créer un certain attachement à l'histoire.

____________________________________________________________________________

Chapitre 3: Rencontre prédestinée.

Eléana galopait à travers Amgaria. Elle avait navigué trois jours toute seule, s'était finalement arrêtée à l'auberge d'un petit village, et maintenant, voyageait à nouveau de nuit, ayant manqué d'être retrouvée. Zéphyr avait supporté la faim et la soif avec un rude courage durant sa navigation à la sauvage. Elle savait qu'elle avait eu beaucoup de chance de réussir sa fuite. Elle aurait aimé dire au revoir à ses parents, mais n'en avait pas eu le temps. Il était peut-être trop tard pour les explications. En revanche, la mort de Caleb l'avait dévastée. Elle avait d'ailleurs passé toute sa navigation clandestine à pleurer, le sel de ses larmes se mêlant aux embruns.
Lorsque le matin du troisième jour, son cerveau avait assimilé le choc, lorsqu'enfin, elle avait compris qu'il ne reviendrait plus jamais, elle s'était fait une promesse. Jamais, jamais plus, elle ne laisserait quelqu'un s'interposer entre elle et mourir à sa place. La nuit venue, alors qu'elle allait entrer dans une autre forêt, elle sentit l'angoisse monter. On la suivait. Elle en était sûre. Zéphyr sentit l'odeur des assaillants et se mit à galoper. Et là, la folle poursuite commenca.
- Attrapez-la!
...
...
- Alors, Yuri, tu as fini ton délire? lança Alicia.
- Ce n'est pas un délire, Alicia! laisse-moi me concentrer!
- Je vais essayer de t'aider Yuri... dit Celia.
- En faisant télépathie pour retrouver ma vision? Qu'importe, puisque tu ne sauras pas plus que moi resituer l'endroit...
Celia baissa les yeux, désolée.
- Il fait froid, gromella Delos. J'te jure Yuyu ! Si tu t'es planté...
- Arrête un peu, Delos! Et arrête de m'appeler comme...
- ...Taisez-vous un peu, les gars, dit Nena. J'entends quelque chose.
- Hein?
En effet, on entendait un bruit de galop.
- Eh bien, effectivement, tu ne t'es pas trop planté, Yuyu, dit Delos. Allons sauver ta demoiselle en détresse! Si elle existe...
Delos n'allait plus se moquer longtemps; en effet, la minute d'après, un destrier blanc arriva au galop, avec une sillouette à cape noire. La minute d'après, ils virent les soldats surgirent de chaque côté.
- C'est comme dans mon rêve...
Puis le cercle de flamme apparut, ainsi que les éclairs...
- Un groupe va la prendre de revers, cria Yuri.
Dias et Hiwa n'attendirent pas se lancèrent dans la bagarre. Nena et Celia lancèrent des attaques de glace et de vent. Mais il était déjà trop tard. Le magicien aux yeux rouges ne manqua pas sa cible. Il projeta le rayon sur le cavalier au cheval blanc.
- NON!
Trop tard. La victime fut frappée au dos, elle tomba de sa monture, sa capuche se souleva, dévoilant ses magnifiques boucles d'or bruni, et surtout, durant quelques secondes, ses grand yeux d'un vert d'eau regardèrent Yuri... Avant de se fermer...
- Oh, Bordel !
Il jeta plusieurs Plasma, tenta d'atteindre le magicien démoniaque. Mais celui-ci, comprenant qu'il ne faisait pas le poid, préféra décamper.
- Il s'enfuit, cria Hiwa.
- Tant pis! répondit Yuri. Occupons-nous d'elle plutôt!
Il s'approcha d'elle et la souleva avec douceur. Il fut frappé par sa légéreté et surtout, par la beauté de son visage; elle semblait presque dormir. Il posa ses doigts sur son cou et constata que le pouls battait faiblement.
- Elle est vivante! Nena!
L'alchimiste de l'eau s'approcha et lança aussitôt Souhait, le sort de soin le plus puissant dont elle disposait.
- Si elle a quelque chose de cassé, cela ne suffira pas, dit-elle. En plus, elle ne va sans doûte pas sortir de son évanouissement avant un moment. Il faut l'emmener et la mettre dans un lit.
- Je suis d'accord,
fit Alicia.
- Qu'est-ce qu'elle est belle, fit Delos. Elle ne doit pas être d'ici.
- Que pouvait bien lui vouloir ces hommes? demanda Yuri d'un ton songeur.
- Pas du bien, en tout cas, fit Hiwa.
- En tout cas, ce truc qu'elle a fait avec son Alchimie... Ce doit être une puissante magicienne, murmura le jeune Alchimiste d'air. C'est sûrement pour cela que je l'ai si bien captée...
- En tout cas, bravo Yuri,
dit Dias. Tu lui as sûrement sauvé la vie!
- Heureusement...

Eléana était dans les ténébres... On l'avait attaqué, à présent, elle sentait toujours une vive douleur au dos... Qui parut enfin s'atténuer, au bout d'un moment qui lui sembla éternel. Mais qu'est-ce qu'elle se sentait fatiguée! Pourtant, elle ouvrit les yeux. Au-dessus d'elle, une personne se tenait debout. Non, trois: un jeune homme blond aux yeux bleus, qui devait avoir dans les vingt ans. De l'autre côté, une jeune fille aux cheveux bruns. Enfin, juste devant elle, un visage qu'elle reconnut instantanément; le teint bronzé, de longues mèches dorées, et surtout, de grands yeux d'un beau violet profond... Etait-ce lui qu'elle avait entendu crier?
- Etes-vous... Un ange?
Yuri fut stupéfait. Il ne se serait jamais attendu à une telle question, et sentit le feu lui monter aux joues.
- Euh... non, baffouilla-t-il.
- Mais... Tu m'as sauvée, dit-elle enfin. Je t'ai vu... avant de m'évanouir...
- Au moins, elle n'est pas amnésique, ricanna Delos.
- Tais-toi Delos, rétorqua Hiwa.
- Qui es-tu? demanda Yuri.
- Je m'appelle... Eléana.
Le jeune Alchimiste air regarda la jeune fille. Il ne pouvait plus détacher son regard de ces yeux verts d'eau, de ce visage fin, de ces magnifiques boucles brunes... Eléana...
Son coeur battait la chamade... Eléana... C'était le destin qui avait provoqué leur rencontre... Et maintenant, il se rendait compte que désormais, son plus cher désir était de protéger la jeune fille contre les monstres qui l'avaient attaquée. Ce dont il ne se rendait pas compte, c'était que Celia venait de disparaître complètement de son coeur.
- Tu es en sécurité ici, dit Yuri. Voici Hiwa, Delos et Nena. Je m'appelle Ivan. C'est nous qui t'avons amenée ici après que ces hommes t'aient attaquée.
- Le Soleil Noir... Ils veulent ma peau parce que je sais maîtriser les quatre Alchimies. C'est tout.
- Tu mens,
dit Yuri soudain.
- Tu as fouillé son esprit? s'exclama Hiwa, choqué.
- Pas vraiment en profondeur, mais assez pour savoir qu'il y'a autre chose... Le Soleil Noir la recherche, ce n'est sûrement pas pour rien...
- Espèce de fourbe!
s'exclama Eléana avec violence.
Yuri sortit de son esprit, ébahi; elle avait visualisé en un éclair un mur de brique; le meilleur moyen d'empêcher une intrusion.
- Ce n'est pas de toi dont je me méfie, lui dit-il. Mais il faut que nous sachions pourquoi ces hommes te pourchassent, pour te protéger.
- Je n'ai pas besoin d'être protégée... mais sa voix faiblissait déjà.
- Nous en avons tous besoin un jour,
dit Nena.
- Dîtes-moi... fit la jeune fille enfin, vous connaissez Ruben?
Dias et Hiwa se regardèrent un instant, avant que ce dernier ne s'exclame sans hésiter:
- Bien sûr! C'était pour lui que tu es venue jusqu'ici avec tes poursuivants?
Elle hôcha la tête.
- Vous pourriez me conduire à lui? J'ai tant à lui dire...
- Repose-toi d'abord,
dit Nena. Ensuite, nous verrons.
- C'est important...
- Tu ne risques rien ici, Eléana,
dit Hiwa avec douceur. Mes amis et moi te protégeront s'ils reviennent.
- Il faut que tu dormes,
insista à nouveau gentiment Nena.
- J'ai peur de ne pas y arriver...
- Tout ira bien,
fit soudainement Yuri. Il approcha doucement sa main du front de la jeune fille. C'était la première fois qu'il utilisait son pouvoir de cette manière-là, mais il fallait qu'elle dorme pour récupérer. Il lui lança donc son sort Sommeil à faible puissance, pour ne pas l'assomer pendant 48h.
- Tu as fait attention, cette fois? demanda Hiwa.
- Elle en a pour six heures de sommeil, pas une de plus, répliqua Yuri. C'était le moins que je pouvais faire. Encore qu'elle a réussi à bloquer mon intrusion, c'est une chose que je n'avais jamais vu auparavant.
- Elle doit être plus puissante que nous tous réunis, soupira Hiwa. Nous devrions en parler avec les autres.
Ils allèrent rejoindre Alicia, Dias et Celia attendaient dehors. Ils relatèrent ce qui s'était passé. Dias parut stupéfait. Enfin, il dit:
- Elle est sûrement plus puissante que nous tous réunis, pas étonnant que le Soleil Noir la recherche. Si cela se sait, nous serons bientôt tous en danger.
- Ca paraît évident,
fit Alicia.
- Nous sommes sept, nous devrions aisément pouvoir la protéger, fit Delos.
- La question n'est pas là, répliqua Yuri.
Une nuance d'incarnat plus foncée était apparue sur ses joues et ses yeux violets brillaient d'une lueur déterminée.
- La question, c'est de savoir contre qui exactement et pourquoi...

(A suivre...)

_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

Dans les coulisses de l'histoire...

Yuri: Et voila !
Delos, Celia, Alicia et Nena: Quoi ?
Yuri: Bah comme d'hab' je termine le chapitre en beauté. biggrin
Delos: Prends pas la grosse tête, tu oublis que c'était moi le boss super méga giga top y'a deux ans...et...
Alicia: Laisse moi rire...
Yuri: Oh l'autre hé ! C'était Hiwa le héros !
Hiwa: Vous allez vous calmer vous deux ?
Yuri: Tu vois ?! C'est ça qui m'énerve ! Comment Hiwa arrive à rester aussi calme, alors que ça devient tellement excitaaaant !!!

Hiwa se plaque la main au visage, désespéré.

Réalisateur: (Les acteurs sont priés de se rendre sur le plateau s'il vous plait...)

Delos: Ah! C'est l'heure de la bouffe.
Alicia: Idiot...
Hiwa: Tu sais Ali', ton frère et toi, c'est le jour et la nuit...
Alicia (en pouffant de rire)C'est pas d'sa faute biggrin
Delos: Hé ! J'suis pas sourd !

0 0
Score : 541

Je vois... Mais j'aimerais un peu plus d'explication sur l'alchimie
Les coulisses de l'histoire \o/

0 0
Score : 215

L'alchimie est un pouvoir omniprésent. Sa force en gros, est telle que tous les habitants du monde disposent de capacités magiques élémentaires formidables. (Le feu, l'air, la télékinésie, la terre etc...)
C'est grâce à ces pouvoirs que les hommes bâtirent des cités, inventèrent des machines grandioses.
C'est une énergie présente en chacun des humains, mais tous ne sont pas capable de la maitriser. ^^

0 0
Score : 541

Si j'ai bien suivi la vision de Yuri dans le premier chapitre, un alchimiste peut avoir plusieurs alchimie ?

0 0
Score : 215

Les alchimistes de l'air connaissent également la télékinésie oui smile

Chapitre 4: Première décision.

Le lendemain, Eléana avait repris des forces. Le groupe l'avait harcelée de questions, et elle avait finalement acceptée de leur raconter sa fuite et leur donner quelques informations sur le Soleil Noir. Elle avait eu un accrochage avec Yuri qui avait commis l'imprudence de tenter à nouveau de l'interroger lui-même.
- Tu ne nous as toujours pas dit pourquoi tu contrôlais les quatre Alchimies. Je n'ai pas pénétré assez loin ton esprit, mais je sais que ce n'est pas un don de naissance...
- Tu ferais mieux de t'occuper de tes affaires,
répliqua-t-elle d'un ton furieux.
Elle avait évité son regard. Elle était incapable de le regarder dans les yeux.
- Je t'ai sauvé la vie, je suis concerné au premier chef!
- Je ne veux pas en parler, un point, c'est tout!

Yuri avait lâché un soupir. En temps normal, sa timidité l'emportait, mais là, il se demandait ce qu'elle cachait. Enfin, il dit:
- Tu n'aimes pas donner ta confiance aux autres, n'est-ce pas? Seulement, à partir du moment où nous t'avons aidé, nous sommes aussi concernés.
- Vous ne le serez bientôt plus,
lui répliqua-t-elle d'un ton froid. Dés que j'aurai vu Ruben, je partirai.
- Tu n'iras pas bien loin, je dis!

Ce pic lui fit lever les yeux. Yuri la regardait, rougissant, mais prêt à tout pour l'empêcher de faire cette ânerie.
- Tu as déjà failli te faire tuer une fois. En plus, tu ne connais pas Amgaria. Hiwa et moi, ainsi que tous les autres y avons voyagé, et crois-moi, c'est dangereux! Tu es peut-être puissante, mais loin d'être infaillible. Quand on détient un pouvoir important, le mieux est de savoir se montrer responsable.
- Ne joue pas les aînés, espèce de gamin! Franchement, tu as quel âge? Seize ans, tout au plus?

Là, Yuri se sentit blessé dans son orgueil. Il répliqua d'un ton froid:
- J'ai deux ans de plus que toi, fière damoiselle! Et sûrement le double mentalement...
Il s'éloigna d'un pas droit. Eléana sentit une véritable bouffée de haine pour ce jeune homme qui avait osé la défier, vouloir pénétrer ses secrets. Elle écarta le bras et la minute d'après, des petites lianes surgirent du sol et le firent trébucher. Là, le jeune Alchimiste de l'air eut un mauvais sourire malgré la chute; à ce petit jeu là, elle n'allait pas faire la maligne longtemps! Il se leva et la minute d'après, une aura violette entoura brièvement la jeune fille avant de disparaître:
- C'est tout ce que tu sais faire? demanda-t-il.
- Je pourrais te mettre par terre en une seconde si je le voulais, répliqua Eléana.
- Oh, mais je t'en prie...
Elle voulut lui lancer de nouveau des lianes, mais...
- Hein? Mon Alchimie ne sort plus?
Yuri éclata de rire.
- Qu'est-ce que tu m'as fait?
- Constriction! Ne t'en fais pas, dans un petit quart d'heure, tu retrouveras tes facultés... peut être même plus tôt si tu as de la chance...
- Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi fourbe que toi!
- Et si j'en profitais pour lire tes pensées, hum?

Elle le fusilla du regard. Si son Alchimie n'avait pas été bloquée, Yuri aurait sûrement été réduit en poussière. Mais elle était complètement incapable de se défendre. Le jeune homme lui fit un sourire:
- Rassure-toi, je ne vais pas le faire... Je n'attaque pas les jeunes filles sans défense...
- Humpf!

Dans sa colère, Eléana avait pu quand même remarquer quelque chose. Yuri ne manquait pas de style... Il avait un grand culot, mais quelque part, c'était plaisant. Ils échangèrent un nouveau regard. Le jeune homme avait une lueur de malice dans les siens, et la jeune fille fut frappé également par leur douceur... Quant au garçon, il sentit à nouveau son coeur s'emballer devant ces beaux yeux verts furibonds et en même temps brillants de la tristesse profonde qu'il avait entrevu la première fois qu'il les avait regardés. Enfin, il détourna son regard et s'éloigna.

Hiwa et ses amis amenèrent donc finalement Eléana à l'autre bout d'Izul, chez Ruben. L'alchimiste était entrain de tailler ses rosiers lorsqu'ils arrivèrent en début d'après-midi:
- Tiens, bonjour les enfants! Que me vaut cette petite visite?
Hiwa répondit aussitôt:
- Je te présente Eléana, Ruben. Elle est venue à Izul pour te voir. Apparement, elle pense que tu peux l'aider.
Eléana s'approcha:
- Je viens de la part de l'alchimiste Elios.
- Elios? Mon cousin bien aimé! Ca alors... Tu entreras bien prendre une tasse de thé? Et vous aussi, Hiwa, Dias, Alicia? Et vous autres?
- Ruben, une partie de l'affaire dont nous devons parler est assez confidentiel, et...

Le vieil homme sourit:
- Allons, allons, il n'y a rien à craindre de Hiwa et de ses amis. Ils ont sauvé notre monde il n'y a pas très longtemps et en connaissent un rayon maintenant sur les Alchimies. Ils pourront sûrement t'aider, crois-moi. Ce sont de grands guerriers...
- Mais mademoiselle pense qu'on est pas digne de sa confiance,
persifla soudain Yuri.
- Ce n'est pas ca, bafouilla-t-elle rougissante, mais...
- Allons, entrez, vous m'expliquerez tout.
Eléana fusilla encore une fois Yuri du regard avant d'entrer. Quand ils furent tous les huit installés devant une bonne tasse de thé, ils relatèrent tour à tour les événements de l'avant-dernière nuit.
- Alors, ainsi, tu es dôtée de la faculté de contrôler les quatre Alchimies... Il y'a une explication toute simple à cela, dit-il enfin.
Il commenca:
- L'Ineluctable n'avait pas que les étoiles élémentaires comme dépositaires de pouvoirs. Sur les autres continents, il peut y'avoir encore bien d'autres artefacts...
Il dit enfin:
- Eléana, je serais curieux de voir de près ce pendentif...
Eléana porta la main à sa poitrine:
- Qu... Pourquoi?
- Allons, retire-le, je ne vais pas te le voler... mais il dégage une sorte d'aura...

Eléana obéit. Après tout, elle devait faire confiance à Ruben, il était son seul espoir.
- Tu étais une adepte de quelle Alchimie, à la base?
- La Terre.
- Essaie d'utiliser une magie d'eau, maintenant!

Eléana tenta de faire apparaître des gouttes d'eau. Et échoua lamentablement.
- C'est bien ce que je pensais! Ce que nous avons dans ce pendentif n'est autre que les quatre "petites étoiles" de Galada!
- Ca alors,
s'exclama Alicia.
- Alors, ils seront prêts à tout pour s'en emparer, dit Dias.
- Pourquoi ne nous as-tu rien dit? Demanda Celia à Eléana.
- Je devais garder le secret.
- Ca ne sert plus à rien, surtout qu'à l'heure qu'il est, ils savent peut-être déjà que tu es ici,
dit Delos.
- Tous les continents sont menacés tant que nous avons cette pierre, dit Nena.
- Pas étonnant que j'ai eu cette vision d'Eléana, alors, fit Yuri . Je ne dois pas être le seul à avoir perçu son arrivée ici...
- C'est quoi cette histoire?
demanda Eléana, un peu surprise.
- Ah oui, j'avais oublié de te dire, je suis un Alchimiste de L'air confirmé, donc, je peux voir l'avenir... Et je t'ai vu débarquer avec les cavaliers aux trousses, c'est pour cela qu'on a pu intervenir à temps...
Eléana fut bluffée à nouveau. Ce gamin qui avait à peine deux ans de plus avait donc tant de pouvoirs et d'influence? Elle comprenait mieux, à présent; il avait raison sur un point, il était beaucoup plus sage qu'elle. Elle baissa les yeux, honteuse.
- Que puis-je faire? C'est l'Ineluctable qui m'a confié ce pouvoir...
Hiwa se leva alors:
- D'abord, aller au temple voir le grand prêtre du village. Il pourra sûrement nous aider. Ensuite, nous verrons ce que nous pouvons faire.
Ils sortirent donc de chez Ruben et se mirent en route chez le prêtre du village.
- Bonjour, que puis-je faire pour vous aider? demanda poliement l'homme à la longue barbe rousse.
Ruben prit la parole:
- Il s'agit d'une affaire d'une grande importance, grand prêtre... Nous devrions également convoquer le maire.
- Très bien.

Ainsi fut fait. Lorsqu'Eléana et ses compagnons eurent rapporté l'histoire, le grand-père de Delos tira sur sa moustache, l'air grave.
- Qu'allons-nous faire de cette jeune fille? demanda-t-il finalement. Nous devons la protéger, mais comment garantir que nul ne l'atteindra?
- Quels sont les endroits que le Soleil Noir n'a pas encore approché?

Hiwa réfléchit et dit:
- D'après les rumeurs qui circulaient dernièrement, l'est d'Amgaria n'a pas encore été envahi... Nous n'aurions qu'à aller au Temple Arma! Maître Hariaset les Alchimistes de l'Air qui l'accompagnent nous aideraient à protéger Eléana et le joyau le temps que nous sachions quoi faire!
- Je suis d'accord,
fit Nena.
- C'est une bonne idée, approuva Yuri.
- Je vous suis, dit Delos.
- Ca m'a l'air parfait, répliqua Dias. Qu'en penses-tu, Celia?
- Je n'y vois pas d'objection, pour ma part.
- Alicia?
- Ca m'a l'air ok aussi.

Eléana soupira:
- C'est vous qui voyez... après tout, je ne connais pas votre continent...
"Enfin, elle a appris à écouter les autres,"pensa Yuri.
Le Maire dit:
- Grand Prêtre, qu'en pensez-vous? Pour ma part, l'idée me paraît bonne.
- Je ne pressens pas de danger, j'en déduis donc que c'est un bon choix. Vous devrez vous mettre tous en route demain.

La petite équipe approuva et l'on se sépara. Ce soir-là, ils restèrent tous chez Hiwa. La mère de ce dernier fut réjouie d'autant de compagnie, mais ils eurent du mal à installer les nattes pour tous ces invités. Elle prépara un grand plat de raviolis à la vapeur pour tout le monde. Après le dîner, la pluaprt se retirèrent vite sur leurs nattes. Mais Yuri lui, préféra s'aérer pour mieux trouver le sommeil.
La natte d'Eléana était près de la sienne. Ayant vue qu'elle était vide, la jeune fille décida de sortir à son tour. Elle voulait de toute manière avoir une conversation avec le jeune homme blond depuis le matin.
- Ah, c'est toi, fit-il en la voyant arriver.
Instantanément, ses jambes s'étaient mise à trembler et il se réjouit que l'obscurité empêchât Eléana de voir son trouble.
- Je venais m'excuser pour ce matin, dit-elle platement. C'était toi qui avait raison, j'ai agi comme une idiote...
- Ce n'est pas si grave... Après tout, c'est moi qui t'ai brusquée, et tu n'as pas dû apprécier que j'essaie de lire tes pensées... Hiwa et Delos avaient détesté, eux aussi, quand on s'est rencontré la première fois...

Eléana hôcha la tête et respira à fond avant de dire:
- Je dois te paraître bien antipathique, hein?
Yuri se sentit rougir. Certes, il n'avait pas trop aimé la façon dont elle l'avait traité. Mais en même temps, il comprenait les raisons pour lesquelles elle avait agi ainsi.
- La situation ne doit pas être facile pour toi, dit-il enfin. Tu es obligée de partir vers un lieu inconnu, avec des gens que tu ne connais pas bien, des ennemis puissants aux trousses... Je peux comprendre que tu sois méfiante. Mais tu n'as vraiment rien à craindre de nous.
- Je l'ai compris, à présent. Et je sais que tu cherchais à m'aider depuis le début et que je t'ai mal remercié... C'est grâce à toi que je suis en vie et j'ai été pourtant si peu reconnaissante, je veux dire, ca ne me ressemble pas, c'est...

Elle rougit et se tut brusquement.
- Ne sois pas gênée, Eléana... Tu es marrante en colère, fit-il d'un ton malicieux.
- Tu te moques de moi!
- Euh, non...
- Ca ne te gêne pas de faire partie du voyage, au moins?

Yuri fut étonné:
- Ca devrait?
- Ca ne doit pas être drôle de risquer peut-être sa vie pour quelqu'un qu'on a du mal à supporter...

Yuri la regarda avec un léger sourire, malgré son trouble. Ainsi, elle croyait qu'il suffisait d'aussi peu pour qu'il la déteste? Elle se trompait complètement...
- Ce qui s'est passé ce matin, Eléana, ce n'était rien, rien du tout!
- Alors, on pourra essayer... d'être amis?
balbutia-t-elle.
Yuri la regarda, légérement surpris:
- Tu avais l'air du genre solitaire...
- Justement... Comme tu l'as dit, ici, tout m'est inconnu, alors si au moins, j'avais des amis, je me sentirai mieux...

Le jeune homme eut un sourire:
- Les voyages et les dangers créaient des liens, c'est sûr. Mais ce qui fait la force de notre groupe, c'est notre confiance aveugle les uns envers les autres. Il n'y en a pas un parmi eux à qui je ne confierai pas ma vie. Or, je sais que ce n'est pas ton cas. Tu as besoin de temps.
- Je suis un peu jalouse à vrai dire...
amorça la jeune fille.
- Pourquoi ça ?
- D'après ce que j'entends depuis ce matin, vous êtes des personnes géniales qui ont sauvé le monde et qui donneraient leur vie pour protéger leurs amis...

Yuri eut un petit sourire de coin. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas repensé à cette aventure incroyable qu'il avait vécu, il y a deux ans, aux côtés de Hiwa. Après un mince instant durant lequel le calme s'était emparé des lieux, le jeune homme ouvrit la bouche pour laisser échapper ces quelques mots, simples, mais qu'Eléana eut du mal à cerner.
- C'est grâce à lui si je suis comme ça...
- Pardon ?
- Oh heu...rien,
rétorqua t-il en reprenant ses esprits. Une fois de plus, un bref silence plana sur eux avant que la jeune fille ne reprenne en s'étirant.
- J'ai tout le temps d'apprendre à vous connaitre tous...
- Aie confiance et tout ira bien,
dit-il doucement.
- Je crois que je vais aller dormir...
- Pareil pour moi...

Ils allèrent donc chacun dans leur natte. Les autres dormaient déjà autour.
- Yuri?
- Hum?
- Fais de beaux rêves...
- Toi aussi, Eléana... Et n'aie pas peur...


(A suivre)
_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

Dans les coulisses...

Delos: C'est meuuugnon, notre Yuyu est amoureux !
Yuri (rougissant, regardant successivement Eléana et Delos): Hein heu quoi ? Mais nan c'est heu...c'est mon rôle !
Hiwa (au loin): T'es grillé Yuri !
Yuri: Mais n'importeuh quoiiii !
Delos: Pète un coup mon pote !
Hiwa: Hé Eléana, en fait, Yuri veut pas l'dire mais il est comp...
Yuri (en sautant sur Hiwa): TATATATATAtata !! Dis pas n'importe quoi !
Dias: Tu sais, y'a pas de honte Yuyu.
Yuri: Et arrêtez de m'appeler YUYU !!!!!!!!!
Alica (en arrivant): Yuyu amoureux ? J'y crois pas ! ET TOUT L'MONDE VOUS CONNAISSEZ LA DERNIERE ??
Yuri: Raaah, je vous hais !

(éclats de rires)

0 0
Score : 541

On l'attend cette suite !

0 0
Score : 215

(Double dose aujourd'hui avec deux chapitres au lieu de un. \o/)

Chapitre 5: Sur le passage Alpin.

Le lendemain, ils quittèrent Izul à l'aube. Le début du voyage s'effectua dans la tranquilité. Après trois jours de route, ils atteignirent le passage alpin.
Eléana marchait en silence, entre Delos et Yuri. Plus loin, Hiwa et Alicia ouvraient la marche, en se tenant main dans la main, et à l'arrière, Dias et Celia faisait de même. D'ailleurs, Yuri était maintenant de bien meilleure humeur; en les voyant, il n'avait ressenti cette fois aucune jalousie. Cette fois, il avait les idées en place, au moins, Dias et Celia étaient tous les deux ses amis, et il était heureux pour eux.
Par contre il y'avait quand même quelque chose qui clochait...
Eléana et lui ne s'était plus vraiment reparlés depuis leur conversation nocturne. Ils n'en avaient pas eu la possibilité, et l'auraient-ils eu que le jeune homme n'était pas sûr qu'il aurait su quoi lui dire. Elle avait une personnnalité encore plus renfermée que la sienne! En trois jours, il ne l'avait jamais vu rire, ou même sourire, ni bavarder avec qui que ce soit, à part de courtes paroles échangées notament avec Nena ou Alicia.
Peut-être se sentait-elle plus à l'aise avec les filles...
A présent, il marchait à côté d'elle, et il ne pouvait s'empêcher de lui jeter de furtifs coups d'oeil. Car malgré son caractère vif, il ne pouvait s'empêcher de remarquer qu'elle était vraiment jolie, la jeune Alchimiste, avec sa robe vert d'eau qui lui découvrait ses épaules et moulait sa jolie taille fine, ses beaux yeux du même vert, si brillants, aux paupières si admirablement fendues, son petit nez délicat, son menton à la courbe volontaire, son visage fin, sa peau mate semblable aux pétales d'une rose des sables, ses longues boucles d'or brun qui lui descendaient jusqu'à la taille...
Eléana, quant à elle, aurait bien voulu approfondir le contact avec le jeune homme blond, mais quelque chose le lui interdisait; elle sentait bien son regard dévorateur se poser sur elle, et elle devait l'avouer, elle ne pouvait s'empêcher d'en ressentir un certain trouble, une émotion indéfinissable qui la faisait trembler et bondir son coeur.
Et elle en avait peur.
Eléana s'était jurée de ne jamais s'attacher à qui que ce soit. Elle ne pouvait se le permettre, trop de choses dépendaient d'elle. Si elle voulait créer des liens d'amitié, c'était exclusivement pour pouvoir voyager sur ce continent qu'elle ne connaissait guère, mais l'idée que les sept compagnons qu'elle avait avec elle dûrent risquer leur vie pour la protéger lui déplaisait fortement. Elle ne pouvait se permettre d'avoir des amis, après ce qui était arrivé à Caleb, sans parler de la prophétie qu'elle avait reçu; si elle avait le malheur d'avoir des amis, ils souffriraient lorsqu'elle devrait les quitter pour toujours...
Et tomber amoureuse, la question ne se posait même pas. Elle n'aurait jamais ni fiancé, ni petit ami. Cela lui avait été interdit avant même qu'elle n'eût atteint l'âge de femme.
Sa décision était de toute manière déjà prise; dés qu'elle pourrait, elle quitterait le groupe. Elle n'était pas faite pour rester parmi eux. Ils formaient un groupe soudés, indivisible, par des liens d'amour et d'affection profonde, c'était touchant. Mais elle n'avait pas le droit d'accepter d'eux ce qu'elle n'était pas et ne serait jamais en mesure de leur rendre.
Sofia, quant à elle, observait Eléana et Yuri.
Elle était beaucoup plus intuitive que la plupart de ses amis, et elle avait tout de suite reconnu le coup de foudre quand elle les avait vu. Et après, l'hostilité qui s'était manifesté, puis enfin, leur entente cordiale, et maintenant, les regards discrets qu'ils se lançaient n'avait fait que confirmer l'idée... Les deux étaient fous l'un de l'autre.
Mais elle avait compris qu'ils étaient tous les deux trop timides pour s'en rendre compte. Et elle avait bien vu qu'Eléana voulait à tout prix éviter les contacts trop approfondis. Restait à savoir pourquoi.
Au bout d'une heure de grimpette sur le sentier, les sept amis avaient les mollets douloureux. Eléana était essoufflée, en sueur et ses pieds lui faisaient mal. Cependant, son orgueil lui interdisait de se plaindre.
- Nous devrions faire une pause, fit Celia. J'ai mal aux pieds...
- Je crois que c'est le cas de tout le monde, commenta Hiwa. Moi non plus, je ne serai pas contre!
- Il y'a une rivière plus loin, dit Nena, on pourrait s'y baigner les pieds!
Tout le monde approuva, ravi.
Ce fut une pause joyeuse. Hiwa et Alicia s'amusèrent à s'éclabousser mutuellement, ravis. Dias et Celia s'éclipsèrent plus loin, la jeune Alchimiste de l'air pelotonnée contre le jeune homme. Nena et Delos discutèrent en donnant des coups de pieds dans l'eau. Quant à Eléana, elle se trempait les pieds, seule derrière des roseaux. Yuri la rejoignit:
- Ah, tu es là? Tu aimes rester seule?
Elle hôcha la tête. Le jeune Alchimiste de l'air ne se démonta pas:
- Ca te dérange, si je m'assois près de toi?
- Non.

Le jeune homme s'assit et trempa à son tour ses pieds. Ils ne dirent rien durant un court moment. Eléana dit enfin:
- Quand j'étais à Eira, la mer n'était pas très loin. J'adorais me baigner quand l'été arrivait. Là, il va déjà s'achever...
- Ca va être la saison des pluies, là où on t'emmène,
fit Yuri d'un ton malicieux. Tu auras double ration d'eau!
- Sans rire?
- J'aurais préféré ca à notre balade dans le désert Makal. Enfin, nous n'aurons pas à le traverser cette fois-ci. Ca découragera en revanche tes ennemis, si tu as de la chance. Ce désert est impossible à traverser pour qui n'a pas d'Alchimie adéquate. Les oasis sont bien dissimulées.

Eléana s'allongea dans l'herbe. Les rayons de soleil la caressaient et elle se sentait si bien...
- Ca va déjà mieux...
Elle demanda:
- Tu as voyagé jusqu'où?
- J'ai dû aller partout où l'on peut aller avec Hiwa, dit Yuri.
- Où vivais-tu avant?
-J'ai vécu à Kaimei, puis à Yorm. J'ai été élevé par un marchand, maître Austin. C'est au contact des marchands que j'ai dévelloppé ma faculté à lire les pensées... Je pouvais dire à mon maître si l'on essayait de l'escroquer!

Eléana pouffa:
- Alors ainsi, tu as peur des mensonges...
- C'est vrai... Je me suis rendu compte que les gens mentent et dissimulent beaucoup. Seul leur esprit ne ment pas.
- Je ne mens pas. Je ne dis pas tout, mais je ne mens pas.
- Je sais.

Yuri la regarda et dit enfin:
- Y'a-t-il seulement une personne pour qui tu n'aies pas de secret, Eléana?
- A vrai dire...

Elle aurait aimé lui répondre que pour Elios, elle n'en avait pas eu, mais c'était faux. Elle ne lui avait jamais révélé la prophétie de la voyante. Alors, non, il n'y avait personne.
- Ce serait vraiment indiscret de te demander pourquoi tu es... si triste?
La jeune fille lâcha un soupir, puis dit:
- Je n'étais pas seule quand je suis partie de chez moi. Mon meilleur ami m'accompagnait. Ils l'ont tué.
- C'est vraiment très triste.

Au moins, il n'avait pas répondu "désolé" comme la plupart des gens l'auraient fait. Eléana dit enfin:
- Tous les gens que j'approche sont en danger. Il en est ainsi depuis longtemps.
Elle ajouta:
- J'aurais bien de la peine, si tes amis et toi, après m'avoir fréquentée de façon aussi ostensible vous...
- Tu ne crois pas que c'est aussi aux autres d'en décider?
- De quoi?
- Depuis que nous t'avons rencontré, les messages que tu nous envoies sont clairs... "Ne vous approchez pas". Mais il vient un moment où être seul est un vrai poids. Personne n'est fait pour être seul.
- Il y'a des moments où l'on a pas le choix, Yuri.

La douleur et la peur transparaissaient dans ses yeux. Le jeune homme se sentit profondément ému devant cette détresse. Il lui dit enfin:
- J'aimerais te voir sourire rien qu'une fois...
Eléana sourit alors, mais dans ce sourire transparaissait la tristesse. C'était un tout petit sourire.
-Je ne sourierai que lorsque je n'aurais plus peur...
Yuri la regarda. Son coeur battait à tout rompre, mais il commençait à s'y habituer. Il savait qu'il pouvait la réconforter. Il dit enfin:
- Un jour, je te promets que tu n'auras plus peur. Et un jour, tu souriras de nouveau. Tu me crois?
Eléana sentit cette fois en elle quelque chose qui ressemblait à... du bonheur. Elle ne pouvais pas croire ce que disait Yuri. Il ne savait pas son secret... Pourtant...
- Oui, je te crois, répondit-elle enfin.
Ils se regardèrent longuement. Ils n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre. Etre ensemble leur suffisait.
Un bruit au loin interrompit ce moment d'intimité.
- Qu'est-ce que c'était? demanda Eléana.
Quant à Yuri ,il mit une main en visière et se concentra pour activer sa vision:
- Oh bon sang!
- Quoi?
- Il y'a des soldats cachés dans la falaise...

La peur tordit le ventre d'Eléana.
- Non...
- Vite, on va prévenir les autres...

Delos et Nena virent l'air inquiet de Yuri immédiatement. Lorsque celui-ci mit un doigt devant sa bouche, ils comprirent:
- Qu'est-ce qui se passe? chuchota Nena:
- Il y'a une embuscade dans la falaise, fais passer l'information, mais discrètement...
Les deux obéirent aussitôt et bientôt, tout le petit groupe fut au courant. Hiwa n'hésita pas:
- Bon. Yuri, pars en avant avec Eléana. Dias, moi et les autres vous couvriront!
- D'accord! Viens, Eléana!

Les deux se mirent donc à courir, tandis que Hiwa et Dias se mettaient position d'attaque, suivis de près par Delos, Nena et Celia. Ils enchaînérent les séismes, les murs de feu et de glace, les tempêtes de foudre... et jetèrent à bas une dizaine d'attaquants. Mais bien entendu, il y'avait un problème...
Celui qui les commandait n'était autre que le magicien qui avait attaqué Eléana la première fois. Et il dit:
- Elle n'est pas ici, elle a déjà filé! Vite, poursuivons-la!
- Ca y'est, ils battent en retraite,
cria Delos en faisant jaillir un rideau de feu, l'air fier de lui.
- Il semble qu'il ne s'agisse pas de ca, fit Dias qui semblait plutôt paniqué.
- Quoi?
- Ils ont compris!
- Nom de...

Ils foncèrent à l'attaque. Mais les autres soldats étaient déjà loin, et le mage était à leur tête...

Yuri et Eléana courraient à perdre haleine. Le jeune homme réfléchissait à cent à l'heure. Comment protéger Eléana? Ce fut alors qu'il se rappella qu'il avait appris l'Alchimie "Camouflage". Or, plus loin, un arbre aux feuillages épais leur laissait assez d'ombre pour pouvoir tenter le coup.
- Plaque-toi contre le tronc! lui ordonna-t-il.
La minute d'après, son Alchimie s'activait, les cachant aux regards. Les cavaliers passèrent près d'eux sans les voir. Le mage aux yeux rouges regarda dans leur direction, l'air intrigué:
- C'est drôle, je sens de l'Alchimie dans les parages, pourtant il n'y a personne...
Il fit mine de se détourner. Mais par chance, Yuri comprit qu'il n'était pas dupe:
- Attention!
Il eut tout juste le temps d'improviser une Alchimie de "Résistance" pour protéger la jeune fille. Le rayon de feu lançé par le mage rebondit sur le bouclier violet et rendit à nouveau visible les deux amis.
- Ah, vous êtes là!
Il lança un nouveau rayon, mais Yuri avait déjà déchaîné un Plasma qui foudroya cinq soldats. Il était dans une rage folle. Ce monstre voulait faire du mal à Eléana et il était hors de question de le laisser faire! Il tenta une constriction sur l'homme... qui ne fonctionna guère:
- Tiens, donc, un Alchimiste de l'air... Je sais à quel point vous êtes puissants, mais vulnérables... Voyons ce que tu vas faire face à ceci!
Il leva les bras. La minute d'après, un énorme météore enflammé apparut:
- Attention, Yuri! hurla Eléana.
Elle leva ses paumes et improvisa à son tour un bouclier, mais bien entendu, face à la puissance de son adversaire, ca ne servit pas à grand chose; le jeune homme blond se retrouva projeté au sol, soufflé par l'impact, et ne bougea plus.
- NON!
Le mage éclata de rire. Mais il ne rit pas longtemps; à cet instant, une pluie de congères lui tomba dessus, l'ensevelisant littéralement; puis avec un ralentissement surprenant, un éclair foudroya le tout. Le mage fut littéralement balayé.
- Beau travail les filles, lança la voix de Dias.
Eléana était paniqué:
- Ce monstre a frappé Yuri, cria-t-elle affolée. Regardez!
Nena s'approcha aussitôt:
- Ce ne sera rien, dit-elle enfin. La majorité de l'attaque a été détourné par Résistance...
Elle murmura une courte prière en joignant les mains et une aura bleue entoura le jeune Alchimiste d'air. L'instant d'après, il revenait à lui:
- Hum... Qu'est-ce que j'ai mal au crâne!
- Alors, tu es vivant,
lança Eléana, soulagée.
- Il faut partir d'ici, cria Hiwa, il va bientôt revenir...
- Oui, fuyons, dit Dias. Yuri, tu peux marcher?
- Ca ira...
- Alors vite...

Ils se mirent à courir tous les huit. Eléana avait les larmes aux yeux. Elle sentait le danger près d'elle... Sortiraient-ils vivants du passage alpin?

Chapitre 6: Nathos le diabolique

- Je sens du danger, cria Celia.
- Pareil pour moi, fit Yuri.
Ils étaient entrain de prendre la fuite à travers les passages rocheux. Le jeune Alchimiste d'air était très énervé; il avait si mal à la tête qu'il était convaincu qu'il serait incapable de lancer la moindre attaque s'il fallait combattre. Or, Eléana aurait besoin de tous ses protecteurs pour survivre, il en était convaincu.
Un peu plus loin, le mage s'était relevé de sa chute. Sa capuche avait dénudé ses longs cheveux blonds, ainsi que ses yeux rouges et cruels. Il leva son bâton. Il avait reçu de nombreux pouvoirs de ses artefacts magiques et avait bien l'intention de s'en servir.
- Ils ne pourront jamais faire le poid face à ceci!
Une lueur rouge brûlante émana de lui et alla frapper le flanc de la montagne.
- Monstre des profondeurs terrestres, je t'invoque! Que ta soif de destruction répande le sang!
Lorsque la lumière rouge se dissipa, le monstre apparut; c'était un serpent qui possédait neuf têtes aux gueules remplies de crochets venimeux; une hydra, créature rare dans Amgaria. La bête avait une horrible teinte violette, et ses gueules crachaient le feu de l'enfer, en plus du poison. Quiconque affronterait cette créature terminerait obligatoirement ou empoisonné par son venin létal, ou étouffé, ou brûlé. Le mage l'avait déjà testée sur d'infortunés résistants et les résultats avaient été plutôt satisfaisants...
- Liquide ces gosses...
...
- J'ai mal à la tête ! gémit Yuri. Je ne pourrais jamais utiliser ma magie dans cet état!
- Je ne peux rien pour toi, dit Nena, désolée. Il faudrait que je connaisse la source exacte de ton mal pour le guérir...
- Ca promet!
fit Delos
Alicia, quant à elle, se mit à blêmir:
- Bon sang, qu'est-ce que c'est que ce truc?
- Une hydra! cria Dias, On s'tire! Vite !
- Ca, c'est signé Soleil Noir, fit Eléana. Ca va chauffer!
Et effectivement, cela chauffa. Les huit amis n'eurent pas le temps de s'abritter, l'hydra cracha sur eux un long jet de flammes qui les rata de peu.
- Il va falloir combattre, dit Hiwa. Odyssée ! Suite à ce mot, une brillante épée apparue dans la paume de sa main.
- Quoi ??! Mais t'es malade ?! Hurla Eléana, prise dans un élan de surprise et de peur. Elle s'arrêta dans sa course pour tenter d'arrêter le jeune homme, avant que Yuri ne freine à son tour pour ensuite attraper la jeune fille par le bras.
- Tatata ! Il sait très bien s'qu'il fait t'en fais pas !
L'épée dévastatrice du jeune Alchimiste de Terre frappa la créature, mais les blessures qu'elle subit cicatrisaient déjà. Elle était invincible.
Delos déchaîna son pouvoir Flash; cette décision leur sauva la vie lorsque la créature cracha un souffle empoisonné sur eux.
- Vous ne la battrez jamais, pauvres gamins, ricanna une voix. Moi, le mage Nathos, vous ordonne de me livrer la princesse des quatre étoiles, et peut-être que je vous épargnerai!
- Ben voyons!
répliqua Alicia. Tu crois que ton petit serpent à neuf têtes nous impressionne? Nous avons déjà affronter pire que ça! Allez, les amis, montrons à cette face de carnaval comment se battent des Alchimistes !
- C'est parti !
crièrent les autres.
Eléana opta pour un Giga-séisme qui fit trembler le sol de part en part. Delos et Alicia déchaînérent des éruptions, Celia lança un Plasma dévastateur. Hiwa et Dias tentèrent de trancher les têtes du monstre à coup d'épée, mais se rendirent compte d'une chose pas très agréable; elles repoussaient en double!
- Il faut la brûler, cria Eléana. Brûlez les cous après les avoir tranchés! Ca sert à rien de l'attaquer comme ça !!
- Merci de nous avoir prévenu ! J'me sens rassuré maintenant qu'il a dix têtes !
Cria Hiwa en se tournant vers la jeune fille qui, elle, roula des yeux suite à cette remarque.
Mais le monstre était à présent fou furieux. Ses mâchoires claquaient parfois à quelques centimètres de ses ennemis. Un de ses jets de flammes jeta la moitié de l'équipe par terre. Mais Eléana se redressa. La rage l'habitait. Ses amis étaient entrain de mourir à cause d'elle. Alors soudain, elle invoqua:
- O abérration de la nature, monstre fétide! Retourne d'où tu viens car jamais ton pouvoir ne m'atteindra! Moi, Eléana, princesse des quatres étoiles, je te renvoies dans les entrailles de la terre, dés maintenant!
Elle leva son bâton, et soudain, un rayon de lumière à la fois formé de glace, de lave, de flamme et d'éclair jaillit... Les quatre éléments, unis dans la lumière. Ce rayon frappa d'un coup et la créature fut réduite en poussière. Littéralement vaporisée. Il n'en resta plus une trace. Une étoile paraissait maintenant briller sur le front de la jeune fille. Elle regarda son ennemi qui paraissait stupéfait:
- Tu vois ce que j'en ai fait de ton monstre puant, Nathos? Tu crois vraiment pouvoir me capturer comme ca?
Le mage blond répliqua:
- Tu possédes un grand pouvoir, Eléana! Pourquoi ne te joindrais-tu pas au Soleil Noir? Ainsi, tu vivras sans être obligée de fuir, et avec mon maître, nous construirons un monde nouveau...à notre image?
- Dans tes rêves! Déluge!

La minute d'après, un raz de marée frappa Nathos:
- Les Alchimistes de feu n'aiment pas beaucoup l'eau, n'est-ce pas?
Elle était déchaînée. Nathos ne parut cependant pas sentir beaucoup d'effet:
- Tu crois vraiment pouvoir me vaincre, Eléana? Tu es à bout et tes amis aussi!
- Ton invocation d'Hydra t'a coûté pas mal d'Alchimie, mon pote... Alors oui, j'ai mes chances, en plus, nous somme huit face à toi.
- Tu as bien raison,
dit Dias.
Et ils frappèrent, envoyant leurs meilleurs attaques. Nathos réfléchit à cent à l'heure. C'était vrai, il était épuisé par son invocation, mais il ne pouvait pas ne pas se défendre. Il renvoya les attaques vers leurs envoyeurs. Et avant de capituler, il décida de leur jouer un mauvais tour.
Nathos avait répéré que le jeune blond qu'il avait affaiblit tout à l'heure avait évité de se mêler au combat; il devait encore sentir les effets du choc précédent. Alors, de ses dernières forces, il envoya un rayon pourpre...
Yuri n'eut pas le temps de l'éviter. Il était encore trop affaibli. Par chance, son Alchimie forma instantanément un bouclier autour de lui, mais le choc le projeta à nouveau à terre, et il se retrouva avec une plaie sanglante sur la poitrine.
- NON
Tous avaient hurlé, horrifiés.
- Il en mourra, ricanna Nathos. Que cela te serve de leçon, Eléana! Où que tu seras, je ne serai jamais loin...
Il disparut dans un éclair de feu.
- Il ne respire plus, lança Hiwa.
- Non, gémit Eléana. Quelqu'un a de l'eau de jouvence sur lui?
- Moi, j'en ai,
cria Celia.
Elle s'approcha et versa le contenu de la fiole dorée dans la bouche du jeune homme.
- Faites que ca marche...
- Ne meurs pas, Yuri...
murmura Eléana.
Il ouvrit les yeux. Ses amis lâchèrent un soupir soulagé.
- Ca va aller? demanda Delos, très inquiet pour son ami.
- Je... je crois...
Il se sentait encore plus mal qu'avant. Mais Dias dit:
- On a de la chance. Il est parti.
- Il ne renoncera pas, dit Eléana. Il a encore plus de raison de me vouloir maintenant qu'il a une idée de ce que je peux provoquer...
- Je n'avais jamais vu un tel pouvoir avant,
dit Celia. Comment as-tu fait ca?
Eléana répondit:
- Je peux contrôler les quatre éléments, et Nathos désobéit aux règles de l'alchimie. Une créature maudite comme celle qu'il m'a envoyée ne pouvait me blesser sans en payer le prix fort. Ce pouvoir ne me rend pas invulnérable, surtout qu'il se déclenche de manière totalement aléatoire, mais il est en moi... Si jamais quelqu'un s'en emparait, le monde pourrait être dominé...
Elle en avait des frissons.
- Il faut qu'on essaie d'atteindre le temple, fit Celia. On ne peut rester là.
- Le soir tombe, objecta Nena. Nous risquons bien plus à marcher dans le noir qu'à trouver un endroit où s'arrêter pour la nuit. Il doit y'avoir des cavernes sûres...
- J'approuve,
fit Alicia.
Les garçons approuvèrent en silence et finalement, le petit groupe trouva un abri dans la falaise. Alicia fit un petit feu et l'on sortit des provisions. Le groupe avait emporté quantité de pain, de fromage et de pommes, en prévision de la longueur du voyage. Les pommes étaient déjà bien frippées, mais encore mangeables. Le fromage... Bien fait.
- Beuh, ca pue, fit Yuri. Ca réveillerait un mort!
- Ok, fit Delos, la prochaine fois qu'un ennemi te frappera, fais-moi penser à te coller ca sous le nez!
Tout le monde éclata de rire, même Yuri. La nervosité s'apaisait. Quand la soif et la faim furent apaisés, les discussions s'interrompirent. Dias, Nena et Celia s'endormirent immédiatement. Hiwa et Alicia allèrent à l'extérieur de la grotte.
- Yuri a failli nous claquer entre les doigts, fit Hiwa. Je me sens... responsable...
- Tu n'y pouvais rien, il avait déjà pas mal encaissé avant que Nathos ne le frappe, dit Alicia
- Justement! On aurait pas dû le laisser y aller seul! C'est le plus jeune d'entre nous!
- Il a un an de plus que tu n'avais lorsque tu as dû quitter Izul, répliqua Alicia. Et il est responsable. Tu remarqueras qu'Eléana n'a pas eu une seule égratinure, fit-elle d'un ton malicieux.
- Ouais...et c'est ce qui m'inquiète... Il l'a bien protégée, mais ne s'est pas protégé lui-même... Or, tu sais à quel point il est vulnérable. Quand Son Alchimie le trahit, une pichenette pourrait le...
Il s'interrompit avec un frisson.
- Celia souffre de la même chose, fit Alicia. Les Alchimistes de l'air n'ont pas beaucoup de résistance. Mais ils sont plus astucieux que la plupart d'entre nous.
Elle ajouta:
- Hiwa, Yuri s'est déjà tiré de situation difficile. Tu dois lui faire confiance. Et puis, nous avons réussi à le soigner, alors pourquoi s'inquiéter?
- Il n'y a pas que pour lui que je m'inquiète, mais pour nous tous... Ces combats nous ont tous à moitié épuisés... Ca m'effraie. Demain, si nous sommes de nouveau attaqués, il y'aura des morts!
- Nous savions que cette mission était dangereuse, nous l'avons acceptée. Cesse de te torturer.
- Tu n'as pas peur?

Alicia le regarda tendrement:
- Peur? Evidement que si, Hiwa. Mais tant que je suis avec toi, je supporterai tout.
- Je t'aime tellement...
- Moi aussi...

Il la regarda dans les yeux, puis l'embrassa avec fougue...

Quant à Yuri, il était allongé, et n'était que douleur. Sa tête explosait, il avait des bleus partout, sa poitrine le démangeait et il n'arrivait pas à trouver le sommeil. Eléana était près de lui:
- Ca te fait mal, ta tête?
- Oui...

Elle toucha doucement le front du jeune homme, puis dit:
- Je vais te mettre un peu d'eau froide sur le front, tu te sentiras mieux...
Elle prit son mouchoir, l'humidifia avec l'eau de sa gourde et tapota doucement le front ed Yuri.
- Ca te soulage?
- Un peu...
- Tu as risqué ta vie pour sauver la mienne.
- C'est mon devoir...
- Ca ne diminue pas ma reconnaissance...

Elle repoussa l'une des mèches dorées du front du jeune homme et lui dit:
- Je vais te lancer un Sommeil, ca t'aidera à te reposer. D'accord?
- Merci, Eléana...

Doucement, elle appuya sa main contre le front du jeune homme et lui lança le sort à très faible puissance. Yuri sentit ses paupières se faire lourdes, et enfin, il sombra dans ce bienheureux inconscient...

(A suivre)

______________________________________________________________________
______________________________________________________________________

Dans les coulisses...

Delos: Hé, j'peux dire un truc ?
Yuri: Non, tais toi !
Delos: Allez quoi....
Yuri: Nan c'est NAN et ça restera NAN ! Je sais très bien s'que tu vas dire !
Delos: T'es pas drôle...
...
...
...
Delos (à toute vitesse): T'en as pas marre de t'faire assommer à chaque fois ?
Yuri: Bon sang, mais tu peux pas t'en empêcher hein ?
Delos: Bah...c'est une question comme une autre...
Yuri: Je veux pas m'disputer.
Delos (peu crédible): Mais je n'me dispute pas, j'essaye juste d'avoir une conversation mature tu sais.
Yuri (Dans un soupir de lassitude): Non, je n'ai aucun problème avec ça.
Delos: ... Oh.
...
...
...
Delos: Donc tu assumes ?
Yuri: Tu sais que t'es chiant des fois ?
Delos: Bah je dis juste que si tu veux protéger ton n'amoureuseuh, va falloir que tu mettes les bouchées doubles !
Yuri: ... Va mourir !
(Delos se sauve en courant, la main à la bouche en pouffant de rire)

0 0
Score : 541

*Fait une ancienne danse perdu pour enlever la poussière de la 'fic*
Oui oui, je tiens à cette 'fic...

0 0
Score : 215

Chapitre 7: Le Temple Arma.

Le lendemain matin, l'équipe était à peu près rétablie. Yuri n'avait plus mal à la tête. La nuit tranquille qu'il avait passée l'avait reposé, malgré les courbatures qui continuaient de se faire sentir. Il savait qu'il serait de taille à combattre si le besoin se faisait sentir. Dias avait mal dormi, ses paupières lui paraissaient lourde, il avait le minois bien chiffonné, tout comme Celia et Hiwa. Alicia, quant à elle, se sentait bien. Nena baillait et frissonnait. Ils mangèrent leurs dernières pommes, puis se remirent à marcher. Eléana sentait ses jambes lui faire un mal de chien, mais pour rien au monde elle ne se serait plainte, elle était beaucoup trop fière. Seul Yuri paraissait se doûter de ses souffrances (lisait-il encore ses pensées, celui-la?), mais la surveillait de loin, sans rien dire. Il avait été touché de la façon dont elle avait veillé sur lui hier soir... Tant de gentillesse l'émouvait...
Ils marchèrent donc encore et encore, jusqu'à ce qu'enfin, le temple Arma apparut.
- Enfin, on est arrivé! Et entier, en plus, fit Delos.
Eléana en aurait pleuré de joie. Alors, elle était en sécurité, maintenant? Ouf! Ca allait faire du bien de pouvoir se reposer un peu... Ne pas craindre de se faire attaquer tout le temps...
Le temple Arma était situé juste avant le désert, derrière une barrière rocheuse, et sur le terrain, il y'avait un grand lac à l'eau clair. Le paysage était magnifique. Eléana le contempla longuement. Voyager avait au moins cet avantage; on voyait du pays. Enfin, ils entrèrent tous dans le temple. Les sept amis se plièrent en une révérence. Eléana se dépêcha de les imiter.
Maître Omah était une forte femme aux cheveux violets. Elle dit:
- Cela fait longtemps que nous ne nous étions plus vu Hiwa, Delos, Nena...Yuri... dit-elle en le regardant attentivement. Et bienvenue à tous les autres...
Yuri regarda celle qui était sa grande soeur et qui pourtant, le considérait presque comme un étranger... Encore une affaire de destinée, bien entendu, mais cela l'agaçait à chaque fois.
- Je suppose que vous nous attendiez déjà, répliqua le jeune Alchimiste de l'air.
- Tu deviens de plus en plus perspicace avec l'âge, Yuri, dit-elle avec un sourire. Et je suppose que la jeune fille qui vous accompagne est Eléana...
La jeune fille n'hésita pas:
- Oui... C'est moi.
- Le danger plane autour de toi... il est accroché à toi en permanence... Une longue et difficile destinée t'attend, je le crains...
Elle hôcha la tête.
- Bien entendu, toi et tes amis serez en sécurité ici, je suppose. Je n'ai pour l'instant eu aucune vision négative.
- Que savez-vous sur le Soleil Noir?
demanda Hiwa.
- Les mages du Soleil Noir ont violé l'alchimie et les lois de la nature. Leur châtiment viendra un jour... Et l'équilibre se rétablira!
Elle ajouta:
- Jusqu'ici, vous avez mené à bien votre mission... Vous devez être épuisés. Je vais demander à un de vos apprentis de vous montrer vos chambres...Yuri, veux-tu rester avec moi quelques instants? J'aimerais avoir une conversation avec toi.
- Je n'ai pas de secrets pour mes amis,
répliqua-t-il.
- Libre à toi de leur révéler ce que je te dirai, répondit-elle, même si à mon avis, tu n'y tiendras pas... Ecoute ce que j'ai à te dire, et tu jugeras ensuite.
Il hôcha la tête, surpris. Il n'avait encore jamais eu de secrets pour ses amis proches, depuis quatre ans... Eléana intervint:
- Si vous vous apprêtez à lui révéler l'un des secrets de sa destinée, assurez-vous qu'il soit prêt à l'entendre! Si j'avais su ce qu'à moi, on allait prédire, je n'aurais pour rien au monde voulu le savoir!
Maître Omah fusilla Eléana du regard:
- Yuri est assez fort pour assumer son destin. Tu as fait de même à ta manière. Va, maintenant.
Eléana quitta la pièce, accompagnée par tout le groupe.
Quant à Yuri, il se sentait un peu mal. Maître Omah savait lire le coeur des gens mieux que personne et il avait peur de ce qu'elle lirait dans le sien. Il était sûr que si elle tenait à lui parler seul à seul, ce ne serait pas une bonne nouvelle. Allait-elle lui prédire sa mort? Son estomac se contracta à cette pensée.
- Tu as tellement grandi, murmura-t-elle. Tu es presque un homme, à présent...
- Ca ne fait que deux ans, pourtant...
- Tu vas faire face à des épreuves bien plus dures que celles que tu as traversées jusqu'à présent. C'est toi qui a eu la première vision de cette fille, n'est-ce pas?
- Oui. C'était la première fois que ca m'arrivait.
- Ton don de prophétie s'est donc réveillé...

Elle eut un soupir, puis enfin dit:
- Et pour ton malheur, il s'est exclusivement focalisé sur la personne avec qui ton destin sera plus lié qu'avec personne d'autre...
- Que voulez-vous dire?
- Un jour, tu subiras la même épreuve que la plupart des Alchimistes, mais je crains que tu ne la subisses plus vite que tu ne devrais, toi, pas encore sorti de ton enfance... La vue de la mort de l'être que tu vas chérir plus que tout... Une épreuve pour laquelle personne n'est près, car si les prophéties ne s'accomplissent pas toujours, chercher à les contrer va parfois déclencher un mal plus grand...
- Je ne comprends pas...
- Yuri, tu ne vois donc pas ce qui pourtant crève les yeux? Tu la cherches déjà, tu l'as cherchée avant même de la connaître... Ton coeur bat déjà pour elle, tu trembles à l'idée de la perdre... Tu as à présent une très grande faiblesse, et aussi une très grande force...

Yuri se sentit trembler. Il savait où elle allait en venir...
- Ne me dîtes pas cela... murmura-t-il.
- Si, Yuri. Tu vas tomber éperdument amoureux de la princesse des quatre étoiles, ou tu l'es déjà... Je n'ai jamais perçu un tel lien entre deux personnes... Un amour aussi fort peut être aussi destructeur qu'il peut être sauveur... Vos chemins se sépareront de multiples fois, et pourtant, vous continuerez toujours à aller l'un vers l'autre... Comme l'eau de la rivière qui retourne à la mer...
- Vous voulez me mettre en garde,
dit Yuri, l'interrompant.
- C'est ce que tu penses?
- Eléana est destinée à mourir, n'est-ce pas?
demanda-t-il soudain. Vous l'avez dit. Vous avez dit que la pire épreuve de ma vie serait de prédire la mort de la personne la plus chère à mon coeur...
Maître Omah eut un sourire triste:
- C'est ce qui devrait se passer. Mais je viens aussi de te dire qu'il se pourrait que cela ne se réalise pas avant un grand nombre d'années. Eléana a une destinée très difficile, mais tu peux la soutenir et veiller sur elle. Tu as déjà plus influé sur son destin que ne l'a jamais fait un Alchimiste avant toi. Car elle aurait déjà dû mourir lors de votre première rencontre.
- Je le savais... Tout comme j'ai senti que je devais l'en empêcher...
- Tu n'as pas fait que lui sauver la vie, ce soir-là. Tu l'as liée à toi pour toujours.

Yuri baissa la tête. Il savait que Maître Omah avait raison.
- Je crois bien que je suis tombé amoureux d'elle dés que je l'ai vue dans mon rêve... Il ajouta:
- Effectivement, je n'aurais pas voulu dire ca devant tout le monde...
Il rougit violemment. L'Alchimiste eut un léger rire:
- Tu es encore un enfant, dans le fond, avec ta timidité... Voilà qui est rassurant... La gravité dans tes yeux était-elle que j'aurais cru voir un vieillard...
- Je ne mourrai pas vieux,
fit Yuri d'un air cynique. Je vis bien trop dangereusement pour cela, je le crains...
Il demanda:
- Maître, personne n'a jamais vu sa propre mort?
- Non, cela n'est pas encore arrivé jusqu'à présent.
- Pour rien au monde, je ne voudrais me voir mourir...

Ils ne dirent plus rien durant deux minutes. Le jeune homme avait du mal à encaisser le coup de la révélation. Influer sur une destinée était un jeu dangereux, on ne blaguait pas avec ces choses-là... Pour Eléana, il avait déjà pris sa décision; il était hors de question qu'elle sache ce qu'il ressentait pour elle. Elle était déjà tellement timide et farouche... Si la prédiction de maître Omah se réalisait, elle viendrait vers lui en temps voulu et on verrait bien ce qui se passerait...
- Je sais à quel point tu es sensible, Yuri. Tu vas devoir prendre garde à ne pas laisser sentiments personnels influencer tes choix, comme cela a déjà failli se produire par le passé!
Le jeune homme la fusilla du regard:
- C'est tout ce que vous avez trouvé pour justifier de m'avoir privé de la seule famille qu'il me reste...
Il ajouta:
- Regardez Dias, même lui est revenu vers Alicia... Enfin, il faut dire qu'ils n'ont pas été séparés aussi longtemps que nous...
Il lâcha un soupir. Plus que jamais, il réalisait qu'à part les liens du sang, ils n'avaient pas grand chose en commun.
- Merci tout de même pour la mise en garde...
Il sortit. Il n'avait pas tellement envie de retourner auprès des autres. Il voulait être seul. Il ne se sentait pas capable d'affronter Eléana. Malheureusement, ce fut une obligation.
Elle l'attendait dans le couloir.
- Ca va? lui demanda-t-elle d'emblée. Elle ne t'a pas prédit un truc... Trop grave?
Yuri soupira. De toute évidence, ca devait être écrit sur son front. Il baissa les yeux, rougit, tandis que son coeur battait à cent à l'heure.
- Tu veux faire un tour? Ca te changera les idées...
- Merci, Eléana...

Ils sortirent. Enfin, Yuri eut le courage de dire:
- Elle m'a averti du danger que nous courrons, nous autres Alchimistes de l'air, quand notre don de prophétie se réveille...
- Et lequel est-ce?
- Prédire la mort de la personne la plus chère à notre coeur...
- Celia ne semble pas s'en préoccuper...
- Peut-être a-t-elle vu que Dias mourrait de sa belle mort...

Il lâcha un soupir. Et enfin il dit:
- Eléana... Je crois que j'ai peur pour toi.
La jeune fille le regarda, troublée. Il s'inquiétait donc pour elle? C'était touchant...
- Je ne risque rien ici...
- Tu as été la première personne que j'ai captée en vision... Il se peut que cela se reproduise...

Il dit enfin:
- Je ne suis pas sûr de supporter l'idée de savoir comment tu vas mourir...
- L'avenir n'est pas fixe,
dit-elle. On peut toujours intervenir pour modifier le cours des choses.
- C'est un jeu très dangereux... on peut provoquer des catastrophes, aussi.

Eléana plongea ses doux yeux verts dans le regard violet du jeune homme:
- Tu veux bien me promettre quelque chose?
- Quoi?
- Si vraiment, tu me vois un jour... mourir dans une de tes visions... J'aimerais éventuellement être au courant. Je t'en prie...
- Ce que tu me demandes là, c'est...

Il dit enfin:
- Je ne veux même pas envisager l'idée...
Rien qu'à l'idée, il sentait en effet une violente douleur lui déchirer la poitrine, et il avait l'impression que son souffle allait se bloquer dans sa gorge. Qu'il allait manquer d'air. La souffrance était telle qu'il en fut stupéfait.
"Omah avait raison, pensa-t-il avec une certaine amertume. Je l'aime déjà plus que je ne devrais... Je l'aime déjà beaucoup trop... Ca fait si mal..." Pourtant, lui même détestait qu'on ne soit pas sincère avec lui. Alors, la réponse s'imposait:
- Je te le dirai...
Eléana eut un pâle sourire:
- Je ne me serai jamais imaginée demander une chose pareille à un ami... Je suis désolée... Je ne veux pas te faire de peine...
- Tu n'y es pour rien...

- Hé les amoureux, vous voulez voir où vous dormez cette nuit ou non? cria Delos qui ne pouvait s'empêcher de taquiner Yuri.
- Tais-toi, Delos! s'exclama Yuri qui sentit ses joues s'enflammer.
- Ouais, tais-toi! cria Eléana qui rougissait également.
- Eléana, t'es toute rouge!
- LA FERME!

Les deux avaient cette fois crié en même temps.
- Arrêtez, vous troublez nos méditations, cria un apprenti plus loin.
- Oups! C'est ta faute Yuri. Répliqua Delos à voix basse.
- ...
Eléana dormirait avec Nena et Celia. Alicia était au fond. Hiwa et Dias partageaient une chambre sur le côté gauche. Yuri et Delos devaient se partager la dernière, au grand déplaisir de Yuri qui savait qu'il allait se faire vanner toute la soirée. Et en effet, Delos s'en priva pas:
- Allez, mec, tu sais bien que tu peux tout me dire, tu faisais quoi, avec Eléana, une promenade en amoureux?
- Mais n'importe quoi! Tais toi.
- T'es amoureux, j'te dis! Pas la peine de contredire le dieu de l'amour.
- N'importe quoi! Je la connais à peine! Et puis la ferme !
- Cool...alors, elle est pour moi? Je suppose que ça te gêne pas ?
- CA VA PAS, NON?

Delos éclata de rire:
- Mouhahahaha! T'es jaloux, t'es amoureux!
Yuri croisa les bras, l'air buté.
- Boooooooooouuu! Il est amoureux, il est amoureux! Et il veut pas l'dire, il veut pas l'dire!
Yuri leva ses yeux furieux sur Delos:
- Continue comme ca et un coup de vent risque de te faire passer par la fenêtre...
- Assume dans ce cas !
- Mais tu vas te taire ??!
- Bah, je m'en fous, de toute façon! T'es trop bête pour draguer une fille correctement!
- Ou je n'en ai pas envie...

Delos lâcha un soupir. Il adorait taquiner le gamin. Mais là, il ne réagissait vraiment pas de manière drôle.
- Au fait, qu'est-ce qu'Omah t'a dit? Tu as accepté de la revoir quand nous avons pris la décision d'amener Eléana ici, mais vu votre lien...
- Rien n'a changé. Nous ne sommes plus que des étrangers l'un pour l'autre depuis longtemps...
- C'est triste...
- Ma famille, c'est toi, Hiwa et Nena, maintenant. C'est tout, dit-il avec un sourire.
- Si tu arrives à envisager les choses ainsi...
- Comment pourrait-il en être autrement?


Le lendemain, Omah les convoqua très tôt. Hiwa et Dias en étaient surpris. Eléana se tenait dans un coin, assez surprise. La voyante avait l'air épuisée:
- L'Ineluctable m'est apparue en rêve cette nuit et m'a donné des instructions très importantes, fit-elle.
Tout le monde fut stupéfait...

(A suivre...)

0 0
Score : 541

Tu comptes poster à chaque fois que quelqu'un poste ?!

0 0
Score : 215

Ca m'était sorti de la tête disons x)

0 0
Score : 541

Je vois...
Mais sinon, pour que tu es un peu + de lecteurs, il faudrait penser à changer de titre (et oui, il n'est pas vraiment accrocheur)

0 0
Score : 2

Je sais que ce sujet date, mais il s'agit à priori d'un plagiat de cette histoire :
La princesse des quatre Etoiles postée en 2010 sur Fanfic Fr...

0 0
Réagir à ce sujet