FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Wakfu : le passé d' Evangelyne

Par 11 Avril 2011 - 18:41:49
Réactions 394
Score : 270

Bon ok, j'ai laissé passer de nombreux chapitres (si on peut considérer 2 chapitres comme nombreux) mais je me rattraperai sur tes prochains...
Et puis la flemmardise aigüe est très dure a soigner...

Bref, je crois que tout a été dit, mais j'insiste sur la longueur des chapitres, c'est trop court! On (surtout moi) veut des dizaines de pages words!
Je sais, c'est pas forcement facile de faire des textes a rallonge mais c'est tellement plus agréable pour le lecteur!

Moi, je suis pour la petite scène d'Akuo (Remix du Roi Lion? Tu m'expliques ou tu vas trouver ca toi?)... Mais il faut l'apparition soudaine de Weldor, avec du genre la révelation de la trahison du maître Crâ par l'homme en noir comme "C'est moi qui ai tué ton père... grâce a l'aide de ton cher maître" Et LA, on met un remix de ce que tu veux Akuo...

Enfin, entre petites scenes hypothétiques ou inceste et/ou viol (c'est au choix), chacun se fait ses films...

Depeche toi de poster la suite, il y en a qui risquent de partir encore plus loin dans leurs hypothèses.

PS: Floflow' tu ressens enfin les effets du sadisme sur les autres... C'est frustrant hein, de n'avoir que des sous entendus louches tongue 

0 0
Score : 179

[Mais non, on nous as dit de poster les hypothèses, alors c'est ce qu'on fait... De manière plus ou moins tordu, certes u_U]

Machinima, Naoto est un personnage de Dogs Bullets & Carnage, un manga absolument magnifique pour les adeptes du sadisme et des persos torturés x)

Et le remix du Roi Lion [bon, d'accord, c'est vrai que c'est pas la première chose à laquelle on pense quand on dit le Roi Lion, mais bon xD], c'est quand Scar dit à Simba : "C'est moi qui est TUE TON PERE" lors du méga combat final [à noter que dans Wald Disney, quand y a des scènes dramatiques comme ça, il flotte toujours... Désolée, j'ai pas pu m'empêcher de le faire remarquer xD]

Bon, histoire de ne pas faire un post totalement HS, je plussoie Gateau-basque :
-La traîtrise de Weldor. Oh comme j'ai envie qu'il soit un traître *o* Et que l'homme en noir dise un truc genre "Ton cher maître que tu aimes tant ne t'as donc jamais dit ce qui s'est réellement passé cette nuit-là ?" [Je sais plus si c'est un jour ou une nuit, mais bon, ça sonne plus classe s'il dit "cette nuit" xD

Sur ce, je me tais, parce que sinon ça va partir en flood x)

0 0
Score : 704

Mais j'aime le sadisme ma chère gateau-basque, c'est pour ça que je lis cette fan fic ! Bon après pour ce qui est de la flemmardise aigüe, j'ai toujours eu des crises très régulières, c'est un phénomène naturel qui contamine tout être humain et plus particulièrement les adolescents.

Pour arrêter sur le flood, le coup du maître qui trahit c'est parfait, juste ce qu'il faut de sadisme pour que notre chère Crâ ait le choix entre s'abandonner à sa peine et déprimer comme une faiblarde, soit surmonter la douleur, prendre les armes et... tuer son ancien maître ! biggrin
Que j'aime ce genre de dilemme ! xD
Ou alors il se fait tuer par les ennemis d'Eva, comme Jilano hihi. (ouais y a plus d'un fan d'Ellana ici tongue)

C'est pas pour dire, mais on va quand même loin là, je te conseilles LilyChoco de ne pas changer ton scénario pour nos envies psychopathes ou ça risque de finir en bain de sang (ce qui ne serait pas pour me déplaire mais bon) niark niark biggrin

0 0
Score : 2098
Hoy hoy.
J'arrive un peu tard, mais comme les autres fans, je suis atteinte d'une certaine flegmattite aigüe, qui m'empêche d'écrire des commentaires constructifs et longs. Je laisse les autres le faire à ma place . ph34r
Néanmoins, je vais faire un peu (oui, juste un chouilla, c'est rien du tout) mon travail, c'est à dire correctrice.
LilyChoco|2011-05-08 18:39:24

-Et c’est vous que lui chasse [C'est pas français tout ça...], fit remarquer le Crâ.
-Le Roi l’a dit lu [Lui-même, oubli d'un i, peut-être d'un tiret] même : ensemble, nous sommes plus forts. On protégera le dofus et l’Eliacube.

Concernant la Fan-Fiction, c'est vraiment dommage qu'il soit juste centrer juste sur la discussion de Weldor et Eva. Un peu d'action et de mort ne fairait pas de mal.

Je passerai souvent en tant que fan fantôme, mais sois sûre que je laisserai parfois quelque petits com's signalisant mon passage, et que je continuerai à lire cette Fiction.

La souite ?

-LMS-
0 0
Score : 306
gateau-basque|2011-05-10 22:46:16

PS: Floflow' tu ressens enfin les effets du sadisme sur les autres... C'est frustrant hein, de n'avoir que des sous entendus louches tongue


-floflora-|2011-05-11 20:01:45
Mais j'aime le sadisme ma chère gateau-basque, c'est pour ça que je lis cette fan fic !



Et encore, vous n’avez rien vu !! Par exemple, sans faire de spoiler, je peux vous dire qu’après le chapitre que je vais poster, j’ai déjà écris deux parties et la troisième est en cours. Chacune constitue une sorte d’épisode et à chaque fin, vous apprendrez quelque chose sur Eva ou un personnage en rapport avec elle. Et comme je suis très très sadique, je peux vous dire que les questions que vous vous posez au sujet d’un personnage en particulier ne trouveront de réponse qu’à la fin de la troisième partie que je suis en train d’écrire. Donc, patience, patience… =D

En tout cas, je n’ai qu’une chose à dire : Ouah !

C’est assez rigolo de vous voir délirer sur ce qui va se passer. Surtout quand on sait la suite =)

Avant que l'un de vous ne m'étripe, je post la suite.

Bonne lecture

_

Chapitre 16[/b]

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

« -Veilles sur Raphaël. »

« -Mots doux »

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

« -Le courrier du cœur »

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

« -Je veillerais à ce qu’on ne te l’abîme pas trop. »

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

« -Je suis pressée de le revoir »

« -Je l’aime. »

« -Je l’aime. »

Il souffrait. Les mots d’Evangelyne résonnaient douloureusement à son esprit. Il avait l’impression que sa tête allait exploser. Son cœur, lui, était déjà en miettes. Comment pouvait-on aimer quelqu’un et souffrir autant par sa faute ? Il s’était persuadé qu’Eva tenait à lui, du moins, c’est ce qu’il avait cru comprendre en la voyant si triste quand il avait failli mourir. Mais si elle tenait à lui, elle ne l’aimait pas. Le Iop frappa rageusement son poing contre un arbre mais la douleur physique lui sembla faible comparé à celle que son cœur et son esprit enduraient depuis qu’il avait entendu Eva prononcer ces mots.

Il ne l’avait pas fait exprès. Excité à l’idée de repartir à l’aventure avec tous ses amis, de combattre de nouveaux ennemis et surtout d’être avec Evangelyne, Tristepin n’avait pas réussi à trouver le sommeil. Les ronflements de Ruel n’aidant pas, il avait décidé d’aller prendre l’air dehors. Le hasard avait voulu que ses pas le conduisent près de là où Eva et Weldor se retrouvaient tous les matins. En voyant des empruntes, le Iop avait décidé de s’entraîner à suivre une piste comme l’archère avait patiemment essayé de lui apprendre. Son petit jeu avait finit par le mener jusqu’aux deux Crâ. Il allait signaler sa présence, fier d’avoir réussi à les dépister, quand il avait entendu Eva prononçait ces mots.

« -Je veux que tu veilles sur Raphaël. »

Quelques mots qui l’avaient empêché d’agir, l’obligeant à entendre la suite…

« -Dis lui que je suis pressée de le revoir et que je l’aime. »

…Et le tuant sur place. Il avait à peine eut conscience du départ d’Evangelyne. Ce n’est qu’un long moment après le départ du Crâ, que son esprit avait redémarré. Souffrant d’autant plus, qu’il comprenait de mieux en mieux les réactions de son amie. Chaque fois qu’elle l’avait repoussé, le faite qu’elle soit gênée de lui plaire, le faite qu’elle ne porte pas sur elle son cadeau… Il n’avait pas deviné. Maintenant, il savait. Il avait bêtement espéré. Mais une fille comme Evangelyne ne pouvait pas s’intéresser à lui. Trop maligne, trop…Crâ. Il ne pouvait s’empêcher de penser que pour elle, il n’était qu’une cervelle de Iop. Après tout, elle le lui répétait assez souvent.

Quand il regagna enfin sa chambre, il était tard. Il ne prit pas la peine de soigner sa main et s’effondra plutôt sur le lit. La fatigue le gagna que plusieurs heures après. Et quand se fût fait, les mots d’Evangelyne le poursuivirent jusque dans son sommeil.

_________________________________________________________________________

« -Weldor ! »

Le Crâ desserra légèrement son emprise du cou de l’homme. Tournant la tête sur le coté, il jeta un coup d’œil au roi des Sadida qui se tenait toujours au même endroit, dans la pénombre de la cellule, et qui venait de l’interrompre.

« -Fais gaffe, fit le roi, il risque de s’évanouir et il pourra plus parler.

-Dites-lui …de…me relâcher, suffoqua le prisonnier. Il est fou…il va me tuer.

-Oh, non. Il n’ira pas jusque là. Mais si vous ne répondez pas, mourir deviendra un rêve pour vous, ironisa le Sadida en s’avançant dans la lumière pour que le prisonnier puisse voir un sourire étirer ses lèvres. »

Le Roublard ne sut pas trop ce qu’il devait croire. Un instant, il avait cru que le souverain empêcherait l’archer d’aller trop loin. Mais il semblait au contraire n’en avoir que faire. Le Sadida se contentait simplement de regarder.

« -D’accord, je vais répondre… »

Weldor lâcha le voleur qui s’écroula sur le sol de la prison. L’homme se passa la main sur la gorge et, en voyant l’air pas commode de ses deux interlocuteurs, s’empressa de dire ce qu’il savait en se remettant sur ses pieds.

« -L’homme en noir…il est venu avant notre départ. Il nous a donné des instructions. Il nous a décrit les objets qu’il voulait : l’œuf et le cube. Il a dit qu’un groupe d’aventurier serait là.

-Que vous a t-il dit à propos de ce groupe ? Questionna le Roi.

-Il nous les a rapidement décrit puis il est parti… »

Le Roublard n’eut pas le temps de finir sa phrase que le Crâ le plaqua à nouveau contre le mur, un bras sur sa gorge. Le voleur n’était pas du genre à se laisser impressionner pourtant, la lueur dans les yeux de celui qui lui faisait face, l’inquiétait.

« -Ne me mens pas ! Cracha le guerrier. L’Homme en noir vous a demandé de ne pas vous en prendre à l’un d’eux : est-ce que je me trompe ?

-Non, coassa le prisonnier.

-Lequel ? Interrogea le Crâ malgré le faite que la réponse lui était évidente.

-La fille. La Crâ.

-Pourquoi ? Que vous a t-il dit ?

-Qu’elle était importante pour son projet. Qu’elle était…différente…il n’a pas précisé ! Mais, on devait surtout pas la … »

Le Roublard se mit brutalement à convulser. Alors que les deux hommes s’éloignaient, il s’affaissa et, dans un dernier râle, son cœur s’arrêta de battre. Le roi regarda un instant son ami.

« -J’y suis pour rien, fit Weldor en se penchant sur le corps inerte de l’homme. Il a été empoisonné, rajouta t-il après une rapide analyse.

-Quoi ? Mais comment ? Quand ?

-Majesté ! Majesté ! S’écria un garde en les rejoignant. Les prisonniers sont tous morts. »

Dans le silence qui suivit cette annonce, les deux frères d’armes se regardèrent comprenant la situation.

« -Tu as ta réponse, répondit l’archer pendant que le garde retournait à son poste après un signe de son suzerain. L’Homme en noir a du leur injecter un poison avant leur mission. Quelque en était le résultat, ils seraient morts, emportant avec eux, tout renseignement. Ces hommes n’étaient que des pions.

-Dans un cas, ils revenaient avec ce qu’il voulait et mourraient après. Dans l’autre, ils expiraient dans nos geôles avant de dire trop de choses.

-Plutôt ingénieux, avoua Weldor. Inquiétant mais ingénieux.

-Mais pas infaillible. On sait au moins que tu avais vu juste. Il veut Eva.

-Oui. Et je crains qu’il sache exactement de quoi il retourne. »

___________________________________________________________________________

Juché sur un toit, un homme scrutait impatiemment le ciel étoilé. Caché derrière une cheminée branlante, sa fine silhouette semblait se fondre à l’architecture du vieux bâtiment sur lequel il se tenait. A cet endroit, les toits s’appuyaient les uns sur les autres, ne laissant aucune visibilité sur les ruelles sombres de Brakmar. En revanche, le bruit de pas des vadrouilleurs tardifs, et de quelques bagarres, parvenaient nettement jusqu’au guetteur. Mais il n’en avait que faire. Une seule chose comptait …et se faisait attendre. L’angoisse commençait à lui retourner l’estomac. Si elle n’arrivait pas rapidement, il savait ce qui l’attendait.

A ce moment là, un point lumineux dans le ciel se fit plus important. Dans un soupir de soulagement, le Crâ ferma les yeux et, d’un mouvement rapide, attrapa la flèche au vol. Dés que celle-ci rentra en contact de sa peau, elle déversa en lui le contenu de sa missive. La lumière du projectile illumina un instant son visage avant de se tarir, laissant un sourire satisfait sur le visage de l’homme.

Rapidement, le Crâ se leva et pénétra dans le bâtiment par la lucarne la plus proche. Il ne prit pas le temps de fermer derrière lui, quitta la petite pièce, dans laquelle il avait atterrit, et s’enfonça dans le couloir d’une démarche assurée. Il s’apprêtât à grimper les escaliers qui menaient au dernier étage quand quelqu’un l’interpella. Enervé en reconnaissant la voix, il se retourna avec un regard mauvais. L’homme qui lui faisait face sembla soudainement mal à l’aise. Des cheveux presque blancs, une peau claire comme du coton, le Crâ avait des yeux d’un bleu acier aussi pâle que froid. Et à ce moment là encore plus que d’habitude. Cependant, Le Roublard ne perdit pas son objectif.

« -Les nouvelles sont bonnes !

-Tout s’est passé… comme prévu, céda le Crâ au bout d’un instant, un sourire mauvais sur le visage.

-Bien ! Je vous avais dit que mes hommes seraient à la hauteur, fit le chef des Roublards satisfait, avant de poursuivre face au silence peu engageant de son interlocuteur. Vous allez Le prévenir ?

-En effet.

-Dites-lui d’être près à nous verser notre part.

-Seriez vous presser de nous quitter ? Fit l’albinos malicieusement.

-Un travail aussi simple si bien payé ? Non. Mais je préfère voir mes bénéfices rapidement dans ma poche. Vite et bien.

-Je le lui transmettrais, accepta l’archer tendit que ses lèvres s’étiraient dans un rictus. »

Le Crâ grimpa alors les marches qui le menaient à Lui. Arrivé sur le palier, son sourire quitta son visage. Son pas se fit moins assuré et il sentit ses boyaux se tordre en approchant de la porte. Lorsqu’il toqua, le son sec lui donna l’impression d’une sentence. La voix grave qui l’invita à entrer fut pire. Se rappelant qu’il apportait de bonne nouvelle, il appuya sur la poignée et entra.

La salle était sombre, presque autant que les ruelles coupe-gorge de la cité des voleurs. Mais l’impression qu’elle engendrait était, elle, bien plus angoissante. L’albinos n’avait jamais aimé y pénétrer. Pourtant plus habituer à effrayer qu’à l’être, le Crâ se sentait toujours étrangement insignifiant et faible face à la silhouette noir qui se découpait devant la fenêtre ouverte. Respirant un bon coup, l’archer s’avança et plaça un genou à terre. Comme à son habitude, l’Homme en noir ne lui jeta pas un seul coup d’œil et attendit son rapport.

« -La mission s’est déroulée comme prévue, Maître. L’Eliatrope et son frère Dragon quitteront le royaume Sadida dés demain emportant avec eux le dofus et l’éliacube…et ils seront suivis de [b]tous
leurs amis, précisa le Crâ. »

L’homme se contenta de hocher la tête sans se retourner. Indécis, l’albinos se releva. Il avait cru qu’Il montrerait plus d’entrain ou du moins de satisfaction à voir ses plans se réaliser.

« -Dois-je lui dire de les suivre ?

-Non ! Fit la silhouette d’une voie dure et froide. Il les perdra rapidement à travers les portails zaap ou il se fera repérer avant. »

Le Crâ se raidit face à l’affront. Les archers étaient réputés pour être de bons chasseurs. Comme s’il lisait dans ses pensées, l’Homme en noir se retourna. Un capuchon rabattu sur son visage cachait l’intégralité de ses traits. Pourtant, l’albinos eut la certitude qu’il souriait.

« -Fais prévenir tous mes hommes qu’ils passeront peut être dans leur village. Dès que l’un d’eux les aperçoit, qu’il agisse.

-Ce sera fait, Maître. Oh et, ajouta l’archer, le chef des Roublards vous fait demander son dû.

-Alors, déclara l’Homme en noir en se détournant, qu’attends-tu ?

-Avec plaisir, fit l’Albinos en sortant une dague de sa ceinture tandis que ses lèvres s’étiraient dans un sourire mauvais. Vite et bien, murmura t-il en quittant la pièce après avoir à nouveau courbé l’échine. »

Quand la porte se referma, l’Homme en noir avait déjà replongé son regard dans les ruelles de Brakmar. Mais son esprit était ailleurs, remuant sans relâche son plan dans sa tête. Plan qui avait une faille : Il ne pouvait savoir où partait la confrérie. Les faire suivre était impossible sans savoir qu’elle était leur première destination. Il devait donc compter sur les nombreux contacts qu’il avait pour les repérer et agir. La patience…il en avait déjà usé beaucoup mais maintenant que son plan se mettait en marche, elle lui faisait cruellement défaut. La diminution de ses hommes de main en était une preuve. Comme pour répondre à cette pensée, un cri d’agonie parvint jusqu’à lui. Alors un sourire satisfait apparut sur son visage.

« -Je suis surpris. »

Perché sur l’une des terrasses de l’Arbre de vie, Weldor regardait la confrérie disparaître sous les arbres. La petite troupe s’était levée tôt, avait regroupé ses affaires, dit au revoir à tout le monde et se dirigeait à présent vers le portail zaap le plus proche.

« -Qu’est ce qui te surprend, mon ami ? Demanda l’archer au Roi des Sadida qui venait de le rejoindre.

-Toi ! J’aurais cru que tu lui ordonnerais de rester. Surtout après ce que nous avons appris hier soir.

-C’est ce que j’ai fait. Elle n’était pas d’accord, dit le Crâ en souriant.

-Te serais-tu fais avoir par son joli regard ? Plaisanta le Roi.

-Non, tu sais que je suis intransigeant quand il s’agit de sa sécurité mais elle avait raison. Ici, c’était trop risqué… Sans offense, ajouta t-il pour son ami.

-Non, tu as raison.

-La meilleure solution était qu’elle parte. »

Weldor repensa au sourire de sa protégée quand elle était sur le point de partir. Elle semblait tellement heureuse. Oui, il avait bien fait de la laisser partir.

« -Mais, te connaissant, tu ne la laisserais pas partir si tu n’étais pas sur de sa sécurité.

-Exact, admit le Crâ. Je ne la laisserais pas se jeter dans la gueule du loup.

-C’est à toi de faire en sorte que le loup ferme la gueule à jamais.

-C’est bien mon intention mais en attendant j’ai pris quelques mesures.

-De quel genre ? Demanda le Sadida suspicieux.

-J’ai envoyé un message hier, avoua le guerrier.

-A qui ?

-Eux ! »

A peine eut-il répondu, qu’un bruit se fit entendre derrière eux. En se retournant, le Roi fut ébloui par la lumière qui grandissait. Il comprit aussitôt : son ami avait lancé une flèche de rappel, lui permettant de faire venir quelqu’un auprès de lui rapidement. De la lumière, deux silhouettes apparurent et s’avancèrent vers le Sadida et le Crâ.
1 0
Score : 2098

Bon. J'avais dit que je passerai en tant que fantôme, mais il y a personne pour faire un commentaire. Autant en faire un, pas constructif, mais c'est mieux que rien ph34r
Déjà y a pas de faute. Non en fait j'ai pas verifié.
Quel sadique cet homme en noir ! Tuer ses propres alliés... Ou plutôt ses pantins. Mais faut savoir c'est qui. Serait-ce l'homme tué lors du raid mais en fait, il est pas mort ? On fait souvent ce genre de coup parfois. Enfin parfois. Soyons fous, c'est Raphaël l'homme en noir, hein ? Et Weldor, il a fait appel à qui ? "Raphou" ?

Toujours aussi bien toujours aussi sadique. J'aime.

-LMS, avec un commentaire toujours pas constructif ph34r-

0 0
Score : 2101

Et si je mettais mon grain de sel pour une fois ? Dans l'ensemble, le p'tit chapitre est très bien, l'histoire est bien narrée, les dialogues et les actions sont fluides et comme toujours j'attends le prochain chapitre avec impatience à chaque fois que j'en ai terminé un ! =D

Ce que je te reproche c'est d'avoir fait un chapitre trop court, je suis resté sur ma faim à la dernière ligne et c'est toujours frustrant de ne pas manger à sa faim (J'y connais quelque chose è.é)

Bon, bref et pis il arrive quand Rafaël ? =3 Un indice ?! ^^

0 0
Score : 704

Aaaah la torture mentale de Pinpin j'adooore c'est sadique ! tongue Mais j'suis sûre qu'en fait c'est pas son amoureux à Eva, c'est trop évident y a un piège (oui Floflo a une imagination très tordue xD) ça doit être quelque chose comme son frère (d'adoption ?), un truc dans le genre. ^^

Je savais que j'allais l'adorer l'homme en noir, héhé. Parce que c'est bien beau de faire des méchants attachants, qui ont de bonnes raisons, etc, (genre Nox), mais parfois un bon méchant très sadique qui n'aspire qu'à détruire le monde ça fait du bien aussi. biggrin

(je sais, je suis toujours aussi constructive ph34r)

0 0
Score : 179

Désolée, je n'ai pas eu le temps de poster avant – déjà que je sens que je vais pas avoir le courage ou le loisir de le terminer, j'entends les pas du patron venant hurler « TU VIENS METTRE LA TABLE », donc voilà, désolée pour le commentaire pas très détaillé/subtil. Surtout que ça fait bien une semaine que j'ai lu le chap, que j'ai pas le temps de le relire et que j'ai encore 2 contrôles à réviser plus la fin de XIII, la série à regarder. Racontage de life powa, faut qu'je me fasse soigner.

Bref, j'aime bien cet épisode. Je vais être honnête, sans plus quoi, il ne m'a pas laissé une impression impérissable comme les premiers, mais l'intrigue est toujours très bien menée et l'homme en noir est... est... MAGNIFIQUE *o* Je l'aime, j'suis sûre qu'on a d'la famille en commun, parce que c'est ce que je ferais moi de supprimer mes alliés si j'étais un psychopathe... Pourquoi j'utilise « si » ?

Bref, je reviens sur ce que j'ai dit : j'aime toujours autant tes chapitres x) Mais je maintiens que celui-là – et peut-être aussi le précédent – sont un peu en-dessous de ce à quoi tu nous avais habitué. Les persos et l'écriture sont toujours là, hein, et t'as pas fait beaucoup de fautes, mais trop de mystère tue le mystère. Je pense que le truc bien dans les premiers épisodes, c'est qu'on en apprenait beaucoup et pas beaucoup en même temps, que c'était bien et qu'on avait envie de crever pour savoir la suite. Là ça devient un peu monotone, et puis c'est deux chapitres un peu « inutiles » (aucun chapitre n'est inutile, surtout quand on s'appelle Hoshino, mais ça c'est encore un HS xD). Je pense même que tu aurais pu les fusionner, ç'aurait été bien mieux à mon sens.

En même temps je suis sévère, c'est faux que ce chap est inutile, il est très révélateur du point de vue de l'homme en noir, mais pas assez au niveau d'Eva. Bah oui, j'adore ce perso, j'aime quand on parle d'elle, pis voilà, c'est mon complexe d'identifiage aux personnages qui ressort xD

Mince, je voulais dire un truc et j'ai oublié. Ah, si, Raphael. Je rejoins ce que disent les autres, c'est pas son amoureux. En fait, je suis sûr que c'est son frère ou son meilleur ami d'enfance. Et je suis de plus en plus persuadée qu'Eva et lui sont la clé d'une prophétie super obscure qui mènera bientôt le monde à sa perte...

Bref, je dois y aller, mais j'ai quand même réussi à dire tout ce que j'avais à dire. C'est pas superbe ça ? Nan ? OSEF ? Bah ouais, je sais x)

La suite ? biggrin

0 0
Score : 306

Rapide post entre deux exams pour vous prevenir que je ne pourrais pas mettre le prochain chapitre cette semaine, désolée... sad

Je compte poster la prochaine partie dans sa totalité (ce qui devrai plaire à certains affamés wink) mais j'aimerais d'abord la relire et peut être faire quelques modifications parce que j'ai un peu bloqué sur cette partie. J'ai eu une panne d'inspiration quand je écrit le début donc j'espère qu'elle vous plaira, ce sera à vous de me dire.

Pour vous faire patienter, je peux déjà faire un petit spoil : un nouveau personnage apparaitra à la fin de la partie ! Euh...peut être même deux, si on peut vraiment parler de personnage pour le second. Alors à vos claviers pour les suggestions. Et la réponse dès que je peux me brancher plus de trois minutes chrono. Je pense pas avant ce week end mais peut être avec un miracle...

Encore désolée.

0 0
Score : 270

Ahaha, les reports de posts, on connait : une certaine personne qui se reconnaitra nous en a fait bavé... Et puis ça contribue à augmenter le suspens autour de ton histoire...

Bon, pour le dernier chapitre posté, vu que j'arrive un peu en retard, je n'ai pas grand chose à rajouter : même si on en apprend bien plus sur l'homme en noir (qui m'a l'air d'être un adversaire bien sympathique), tu laisses un peu Evangelyne de côté, et je doute (comme les autres) que Raphaël soit un ami intime dirons nous, de l'archère...
Le moment avec Tristepin est très très très très impressionant, tu n'as plus qu'à garder le meme niveau d'écriture pour le reste de ta fanfi' smile

Puisque le prochain chapitre n'est pas pour tout de suite, on n'a plus qu'a attendre.. Donc pas de question finale comme : la suite? 

0 0
Score : 704
une certaine personne qui se reconnaitra nous en a fait bavé...
Je ne vois ABSOLUMENT PAS de qui tu parles ! biggrin J'ai personnellement été toujours tout à fait (ir)régulière dans mes postes enfin ! Et de toute façon... bref !

Sinon toujours pas de nouvelles ? Nia j'veux savoir qui c'est ce Raphi' ! Et puis sans nouveaux épisodes on peut pas faire d'hypothèses sadiques sur la suite c'est pas drôle ! tongue Enfin après c'est mieux que tu prennes ton temps bien sûr (surtout en période d'exams c'est un peu galère de tenir le rythme ^^'). Heureusement, comme c'est bientôt les vacances, tu auras du temps et on auras des post fréquents et réguliers n'eeeeest-ce pas ? biggrin
0 0
Score : 40

bonjour a toi
je n'ai pris le temp de lire que le premier poste de ton histoire mais promis je vais m'attarderai sur le reste
Perso je me suis inscris sur le site il y à qulque jour, mais je suis les aventures de wakfu depuis le debut
Si je me suis inscrit c'est pour trouver des collaborateur, j'aimerai realiser une animation, je suis plutot a l'aise avec les logiciel de conception/creation(photoshop, illustrator,flash et premiere pro)
et puis j'ai tout les artBook et making of d'ankama( entre autre)
j'ai survolé les pages et me suis rendue compte qu'il y en avait beaucoup, trop pour faire une animation
mais si ca t'interesse j'aurai deja quelque sugestion à te faire sur ton travail
Saurait tu faire ce qu'on appelle un storyBoard et aurait tu un passage en particulier que tu voudrai voir etre mis en dessin et en animation
je n'ai pas de grand talent en ce qui concerne l'imaginaire ou plus precisement j'ai du mal à etre creatif dans mes dessins, peut etre qu'un processus plus elaborer (m'organiser et travailler sur des etapes surement necessaire pour
pour construire et pour mettre en animation mes perso, comme ecrire un script par exemple) me permettrait de me debloquer et avancer dans mon processus de realisation
actuellement je suis en formation pour devenir enseignant dans les technique de l'information et de la communication (l'entertainement=divertissement en fait partie, donc la realisation de metrage est bien sur au programme, parmis
d'autre comme le web(design,programation,application) la pub(print, motion design,capture et montage audio/video, à ce propos je recherche des acteurs/trices pour des voix of dans des formations educative et des
documentaire et bien sur pour du dessin d'animation)
mon mail perso c'est [email protected], j'ai pas mal de materiel... bref tout ce qu'il faut pour mener a bien mes/nos projets

Si tu veux plus de precision n'hesite pas me contacter
j'ai pour projet d'organiser un concour apres avoir fait un brief avec toute les personnes qui expose dans la section fan art et fan fiction
mon theme ce serait l'animation, soit sous forme de bd ou d'anim flash voir de la trad pour les puriste chevronner ce qui permetrait de melanger les deux discipline mais ce qui ne serait pas obligatoire
je proposerai mon projet au moderateur et s'ils acceptent je te posterai les details au cas ou tu serait interesser

J'espere avoir une reaction positive sur au moins un des points de mon message,
j'attend ta reponse avec impatience,

copyright.

C'est encore copyright,
comme je te l'ai dit je suis nouveau sur le forum, je n'ai pas eu le temp de parcourir toute les regles du forum, mais je voudrais exposer quelques une de mes realisations Du jpeg mais aussi des animations faite en flash (que l'on doit surement convertir).
Je n'ai pas trouver comment creer une section perso comme la tienne, pourrait tu m'aiclairer?
J'espere que je ne flood pas ta page avec mes messages, mais dans ce cas ou aurai-je pu m'exprimer? si c'est necessaire je n'objecterai pas s'ils sont effacer, surtout si c'est toi qui en fait la demande,
mercie d'avance.

0 0
Score : 306

Coucou me revoilou ! Après beaucoup d’absence, désolée…

Comme je suis toujours en plein examen, je vais juste vous mettre le premier chapitre de la partie 5, parce que je n’ai pas trop eu le temps de m’occuper de l’intégralité de la partie. Je sais que j’avais promis de la mettre en entier mais ça voudrait dire attendre dix jours de plus pour que j’ai, enfin, le temps de me pencher dessus longtemps. Et je pense que la patience de certains à ses limites…Non, je ne fais pas références à certaines menaces wink

Et promis, dés que je sors la tête de l’eau, les postes seront de nouveaux réguliers.

En tout cas, merci pour tous vos commentaires. Je suis contente de voir que l’homme en noir à beaucoup de succès et qu’il vous fait vous triturer les ménages. Cette partie devrait vous apprendre quelques trucs intéressant sur Eva bien que l’on quitte un peu l’intrigue principale. Pour Raphaël, ben…. Vous verrez bien ! Patience, patience.

A copyright, bienvenu sur le forum !

Pour le flood, t’inquiète, il n’y a pas de problème.

Je trouve ta proposition super intéressante mais si ça te déranges pas, je te contacterais par mail dés que j’aurais plus de temps, parce que je suis un peu charrette en ce moment.

Pour tes suggestions à propos de mon travail, ne te gênes pas le forum est là pour ça smile

Sinon, si j’ai bien compris ce que tu cherches, pour créer une page comme celle-ci, normalement tu vas sur la page des fanfiction (ou des discussions si tu ne veux pas écrire une fanfic) et en haut à droite, comme tu es membre du forum, il devrait y avoir écrit nouveau. Tu indiques le titre et le sous titre si tu as, et tu envois.

Bonne lecture à tous

Partie 5 : Départ et découverte

Chapitre 17 Yugo traversa le portail suivit par Amalia et Evangelyne. Arrivés de l’autre coté, ils rigolèrent en voyant Ruel par terre. Alibert aida son ami à se relever pendant que celui marmonnait qu’il avait juste glissé sur quelque chose. Evidemment, les autres n’étaient pas dupes et leurs rires redoublèrent. Adamaï remarqua que Tristepin ne se mêlait pas aux autres alors que le Iop avait toujours aimé se moquer du fait que le vieil Enutrof avait du mal à supporter les passages dans les portails zaap. Depuis leur réveil, le dragon avait vu que le chevalier semblait étrange. Il avait leur fatigué mais surtout, il semblait avoir perdu toute joie de vivre. Son absence de réaction quand tout le monde rigolait, était la preuve que quelque chose n’allait pas. La confrérie se remettant en route, le dragonnet n’eut pas le temps de lui poser des questions.

Au bout de quelques minutes de marches, ils arrivèrent en vue du village d’Emelka où Yugo avait grandit à l’abri des conspirations de Nox. Tous sourirent en voyant le petit village, lieu du début de leur précédente aventure et surtout, de leur rencontre. Mais plus ils approchaient des abords du village et plus ils trouvaient que quelque chose clochait. En entrant dans le faubourg, ils constatèrent que tous les volets étaient fermés et que personne ne traînait dans les rues.

« -Il y a quelqu’un ? Cria Alibert. »

-Alibert ? fit une voix depuis la fenêtre fermée d’une maison.

-Oui, c’est moi. Je suis revenu avec mon fils et ses amis, répondit le père de Yugo en désignant la petite troupe qui se tenait sur le qui-vive.

Alors, plusieurs fenêtres s’ouvrirent et les habitants sortirent de chez eux, accueillant avec soulagement leur maire et les héros.

« -Mais pourquoi vous cachez-vous ? Que se passe t-il ? Interrogea Yugo.

-Un peu après ton départ avec ton papa, expliqua un villageois, des créatures nous ont attaqué. Depuis, il nous est impossible de retourner dans la forêt. Dés que l’un de nous reste dehors trop longtemps, une créature attaque.

-Mais d’où viennent ces créatures ? Demanda Adamaï.

-Aucune idée. Elles sont brusquement apparues un jour. Aucun de nous n’en avait vu avant.

-Est ce que vous savez où elles se replient après vous avoir attaqué ? Interrogea Eva.

-Dans la forêt. La nuit, parfois, on entend des cris horribles.

-Eva ! S’exclama Amalia, inquiète, lorsqu’une idée lui traversa l’esprit.

-Je sais, fit la Crâ. Ce doit être en rapport avec la disparition du Chêne mou.

-Qu’est ce que tu veux dire ? S’enquit Yugo.

-Les arbres, aussi vieux et puissants, que l’était Chêne mou, ont un grand impact sur leur environnement. Du fait de sa disparition, des créatures ont pu décider que désormais, la forêt serait leur nid, présuma Eva.

-Et les cris…comprit l’Eliatrope

-Sont ceux des arbres qui défendent la forêt, poursuivit l’archère.

-Il est hors de question que je laisse ces arbres se faire détruire par ces créatures, s’exclama la princesse des Sadida. Si Chêne mou n’est plus là pour les aider, c’est à moi de le faire.

-Tu as raison et je t’aiderais, déclara la Crâ.

-Nous aussi ! Sus à l’envahisseur ! S’exclama Yugo en commençant à se diriger vers la forêt.

-Eh, doucement, il faut d’abord qu’on sache à quel ennemi on a affaire, fit remarquer Eva. »

Les villageois leur décrièrent alors les créatures. Avec la peur, leur description était un peu exagérée et inexacte mais Evangelyne, qui avait beaucoup voyagé avec son mentor, détermina qu’ils s’agissaient de scorbutes. Ces créatures, munies de plusieurs paires de pâtes, se déplaçaient rapidement et avaient deux immenses pinces ainsi qu’une queue affûtée d’un dard, qui les rendaient extrêmement dangereuses. Afin de les préparer au mieux, la Crâ leur expliqua les points faibles des scorbutes : le feu, leurs pattes, et leur ventre, plus sensibles que leur carapace. Une fois que tous étaient prés, la Confrérie et Alibert quittèrent les villageois pour gagner la forêt.

Sur le chemin, Yugo et Adamaï ouvraient la marche. Malgré le risque qu’ils couraient en s’en prenant à ces créatures, ils avaient décidé de garder le dofus et l’éliacube avec eux, dans le sac que les Sadida leur avaient donné. Ruel, peu pressé de se battre contre les scorbutes, se tenait, avec Kamasutar, son phoreur, derrière Amalia et Evangelyne quelques pas après les jumeaux. Tristepin, lui, fermait la marche, à la surprise générale. Quand Yugo s’aperçu que son ami traîné des pieds derrière, il décida d’éveiller son instinct Iop.

« -Allez Pinpin, dépêche-toi. Sinon, tu n’auras plus aucunes de ces créatures à te mettre sous la main. »

L’absence de réaction du chevalier fit s’arrêter toute la troupe.

« -Ca ne vas pas ? Demanda gentiment Evangelyne.

Sans répondre, le Iop poursuivit son chemin et dépassa la Crâ sans un regard. Surprise du comportement de son ami, la jeune femme interrogea du regard les autres qui semblaient aussi étonnés qu’elle. Amalia lui fit alors un signe lui ‘ordonnant’ d’aller lui parler. En d’autre circonstance, l’archère en aurait bien fait qu’à sa tête, mais l’étrange mutisme dans lequel était Pinpin commençait vraiment à l’inquiéter. Alors, elle le rattrapa pendant que les autres les suivaient de plus loin. Comme il semblait ne pas vouloir parler, Evangelyne le força à s’arrêter en lui barrant le chemin.

« -Eh, Pinpin, qu’est ce qui t’arrive ?

-Rien, marmonna t-il.

-Excuse-moi, mais tu n’as pas l’air très…

-Ca va très bien, maintenant lâche-moi, aboya t-il, avant de la contourner et de poursuivre son chemin. »

Evangelyne le laissa partir et resta plantée là, médusée par l’agressivité du Iop. Jusqu’à présent, il n’avait jamais été aussi brutal et le voir si énervé, lui faisait de la peine. D’autant plus, qu’elle avait vraiment l’impression qu’il lui en voulait personnellement et elle ne savait pas pourquoi. Quand les autres la rejoignirent, ils étaient tous muets de surprise.

« -Bon, on y va, qu’on puisse exploser ces créatures, les appela Tristepin.»

Ne comprenant pas le comportement du gardien de shushu, surtout vis à vis d’Eva, l’Eliatrope haussa les épaules avant de suivre le Iop. Amalia prit gentiment la main d’Eva, qui lui fit un sourire triste, puis elles suivirent les garçons. La princesse avait comprit que les paroles du chevalier avait blessé sa meilleure amie et elle se promit de mettre au claire cette histoire dès que le problème de la forêt serait réglé.

Les premiers pas qu’ils firent dans la forêt leur assura qu’Amalia et Evangelyne avaient vu juste : les créatures détruisaient les arbres. L’orée de la forêt était jonchée de branches et de feuilles mortes. A la place des troncs majestueux, il ne restait que des souches déchiquetées, traces du passages des scorbutes. Effrayée par un tel spectacle, la sadida se serra contre sa garde du corps, qui plaça un bras autour de ses épaules pour la réconforter. Doucement, les sens aux aguets, la confrérie avança à travers le carnage. Au bout de quelques minutes de marches, ils virent enfin des arbres. Pas encore atteints par les bêtes, ils formaient désormais la nouvelle lisière de la forêt. La princesse sadida alla pour s’approcher de l’un d’eux, quand un bruit se fit entendre. Aussitôt, Evangelyne se plaça devant elle en bandant son arc, Tristepin dégaina son épée, Ruel et Alibert brandirent leurs pelles et les jumeaux se tinrent près à utiliser leurs pouvoirs. Ils parcouraient des yeux, l’espace qu’ils venaient juste de traverser, sans rien voir. Un instant, ils faillirent rabaisser leurs armes quand ils entendirent à nouveau un bruit.

Tous ses sens en alerte, la Crâ balayait du regard l’endroit d’où venait le bruit, tout en se remémorant tous ce qu’elle avait appris sur ces êtres, quand elle était allée, avec son mentor, dans le désert. A l’époque, elle n’était âgée que de cinq ans et elle n’en gardait qu’un vague souvenir : deux créatures s’étaient attaquées à eux, Weldor leur avait mit une sacrée dérouillée puis il lui avait rapidement expliqué comment les tuer et comment ces bêtes vivaient. Si, la peur qu’elle avait eu en voyant les scorbutes, lui avait permis de très bien mémoriser leurs faiblesses et les façons de les tuer malgré son jeune âge, elle n’avait pas était très attentive à leur manière de vivre dans le désert. Ce n’est que, quand elle aperçut le léger mouvement d’une branche sur le sol, qu’elle se rappela.

« -Attention ! Ils sont dans le sol, prévint l’archère.

-Quoi, mais…commença Ruel. »

Il n’eut pas le temps de finir qu’une quinzaine de scorbutes sortirent de dessous terre et se jetèrent sur eux. Tristepin se jeta dans la mêlée. Aidé de Rubilax, il essaya de trancher la carapace d’une créatures sans succès. Se rappelant les conseils d’Eva, il tailla les pattes puis donna un violent coup de pied sur la bête qui se retrouva sur le dos. Le Iop enfonça alors son épée dans le ventre de la créature qui poussa un cri avant de s’écrouler. Utilisant la même technique, le chevalier se lança à l’assaut d’autres scorbutes. Plus loin, Yugo utilisait ses rayons de wakfu tandis qu’Adamaï lançait des boules de feu. Affaiblis, leurs adversaires étaient achevés par le tranchant des pelles des deux Enutrof. Amalia, qui se tenait derrière sa garde du corps, se servait de ses pouvoirs pour invoquer des ronces qui venaient entourer leurs ennemis, avant qu’Evangelyne n’y mettent le feu avec une série de flèches, brûlant au passage les prisonniers. Mais les scorbutes dont ils se débarrassaient, étaient aussitôt remplacés par une nouvelle vague. Ne perdant pas courage, tous redoublèrent d’ardeur : taillant, bloquant, et brûlant chaque nouveaux ennemis.

Amalia continuait à utiliser ses ronces contre les créatures afin d’aider son amie à les brûler plus facilement, quand elle sentit quelques choses lui encercler les chevilles.

« -Eva !!!! »

La garde du corps se retourna aussitôt et eut à peine le temps de voir sa protégée disparaître à travers les arbres. Elle voulut suivre la trace de son amie pour l’aider, mais les ronces de la Sadida ayant disparu, un scorbute profita de son inattention pour lui faucher les jambes avec sa queue puis la plaquer au sol à l’aide de ses pinces. A moitié assommée par sa chute, la Crâ vit le dard s’abattre sur elle sans rien pouvoir faire. Par automatisme, elle ferma les yeux mais fût surprise quand rien ne se produisit. Ouvrant un œil, elle se retrouva face à celui de Rubilax, qui venait de stopper, à quelques centimètres de son visage, la pointe emplie de venin. Enervé, Tristepin balança la queue du scorbute loin d’Evangelyne avant de le frapper de toutes ses forces sur la carapace, qui, cette fois se perça sous l’impact. La créature s’affaissa. Le chevalier tira alors sur son épée, emportant avec, le corps, qu’il fit tournoyer avant de le lancer sur de nouveaux arrivants. Profitant du cours répit, le Iop ramassa rapidement l’arc d’Eva, qui lui avait échappé lors de sa chute, et l’aida à se relever. A nouveau sur ses pieds, des étoiles se mirent à danser devant les yeux de la Crâ.

« -Eva, est ce que ça va ? Demanda le Iop inquiet en voyant la jeune femme se prendre la tête entre les mains.

-Oui, oui, le rassura t-elle. J’ai juste la tête qui tourne.

-Pas étonnant, tu t’es frappée la tête contre ça, fit Tristepin en remarquant un rocher. Heureusement que les Crâ ont la tête dure. »

La plaisanterie eut l’effet voulut. Evangelyne lui fit un sourire qui le fit fondre. Puis, se rappelant qu’Eva était déjà prise, il se rua sur les scorbutes qui approchaient, s’en voulant de toujours espérer. Plusieurs créatures s’approchant d’elle, la Crâ n’eut pas le temps de se préoccuper du soudain changement du Iop, ni de la disparition d’Amalia. Décidée à se débarrasser le plus vite possible de ses adversaires pour retrouver sa protégée, elle fit pleuvoir un nuage de flèches sur ses ennemis. Comme cela ne suffisait pas pour les abattre, elle dégaina les dagues cachées dans ses bottes et sauta sur l’une des créatures. J’arrive Amalia.

0 0
Score : 179

Je ne vois absolument pas de quelles menaces tu parles biggrin

Plaisanterie mise à part, je commence par le premier élément constructif – ou pas – de mon post : ENFIN UN NOUVEAU CHAPITRE *o*

Preuve, s'il en est, que Dieu existe.

Je ne te dis pas ma joie lorsque, revenant harassée d'une journée au collège et découragée par une activité particulièrement ardue de maths, j'ai vu que tu avais posté.

Je n'ai pas eu mon chapitre de D.Gray-Man, j'ai eu mon chapitre de fic'. C'est ce qu'on appelle une compensation, non ?

Bref. Alors, la critique.

La première partie sert bien évidemment d'introduction, néanmoins, je n'ai pu m'empêcher de remarquer une certaine maladresse dans l'expression, ce qui n'est pourtant pas ton habitude. Un petit coup de fatigue, peut-être ? Je te rassure, rien de très très grave, et on finit par oublier pour se replonger avec délices dans les petites aventures de notre petite Confrérie préférée.
Si l'attaque des « créatures » m'a un peu rappelé les épisodes 1 & 2 de la saison 1, c'est vite oublié lorsque l'on apprend qui elles sont. Amalia va – encore – jouer sa princesse Sadida et donc se précipiter à l'assaut des « méchants-qui-s-en-prennent-aux-arbres » [ceci n'est pas une critique à ton encontre, juste une constatation un peu moqueuse, car j'ai remarqué que c'est souvent ce que retiennent les fans d'Amalia, son côté pimbêche et son amour pour les arbres – tu me diras, c'est normal, mais bon, c'est quand même assez comique, et... Oui, bon, je me tais –]. L'attaque des Scorbutes est plutôt bien réussie, et assez surprenante – je ne m'attendais pas à ce qu'ils attaquent aussi vite et d'une manière aussi brutale, mais c'est par-fait ! –, ça apporte un petit élément de surprise à l'histoire. Pinpin se retranche derrière son rôle de blasé méchant [j'adore *.*] et la pauvre – hum – Eva qui pige que dalle xD

Amalia qui se fait enlever – tin tin tin tin... – et évidemment, le gros coup qui fait bien mal à la tête (je crois avoir déjà dit – ici ou ailleurs, je ne sais plus – que mes passages préférés, ceux où les héros morflent bien et ont la tête qui tourne, du genre « Ah, mon dieu » en se tenant les tempes... Enfin bon, j'vous fait pas un dessin, z'avez compris x)). Vite, lance-toi à sa poursuite *o*

Ma conclusion, donc, et je vous préviens, je ne fais pas dans l'originalité : LA SUIIIIITE *O*

PS : je tiens à attirer votre attention sur le fait que je n'ai mis qu'un seul malheureux « xD » dans mon post, ce qui, pour moi, relève tout de même de l'exploit.

0 0
Score : 2098
[ Le passage des Scorbuts me rappellent la Fan Fiction d'une certaine personne... ph34r ]

Tout à déjà été dit en haut (on va laisser Akuo se charger des commentaires constructifs pendant que nous, nous sommes peinard devant nos claviers... Mouhahaha !)

-LMS-
0 0
Score : 270
[ Il s'avère que les Scorbutes semblent effectivement très prisés... ph34r ]

Totalement d'accord avec ce qui a été dit en haut et encore au dessus, je me contenterai donc, bah, de rester peinarde devant mon écran... Huhu tongue
Et je propose qu'on laisse la place de commentatrice en chef à Akuo, et vu la concurrence, c'est gagné d'avance...

La suite?
0 0
Score : 704
[Je me disais bien que j'avais comme une impression de déjà vu. ph34r]

Bon, je vais me ranger avec les deux flemmardes du dessus biggrin Mais c'est vrai quoi Akuo a dit tout ce que j'voulais dire j'y peux rien !
Enfin j'insiste juste sur le point du début, parce que c'est vrai que... t'avais pas l'air en forme sur ce passage ^^ panne d'inspiration ou coup de fatigue ? Bref, heureusement, c'était passagé. tongue

Et c'était un ch'tit peu court ph34r *Bon t'arrête de râler Floflo ?!*

Enfin voilà pour les points positifs, c'est déjà dit plus haut, j'adore les passages sadiques avec Tristepin qui se torture tout seul l'esprit mouahahahahaha. biggrin 
0 0
Score : 179

=O Vous êtes d'un sadisme insurmontable, ça fait peur xD [Non non, je ne poste pas uniquement pour flooder, voyons xD] Une chose que j'ai en effet oublié de préciser dans mon post précédent et qui rejoint ce que dit Floflo - incroyable, on a le même sadisme O.O -, c'est un peu court. On veut plus ! [Plus plus, un p'tit peu plus un peu plus, plus plus... (a)]

0 0
Score : 2098
gateau-basque|2011-06-07 19:02:14

Totalement d'accord avec ce qui a été dit en haut et encore au dessus, je me contenterai donc, bah, de rester peinarde devant mon écran... Huhu tongue
C'est peut-être du flood, mais j'ai horreur que quelqu'un pique mon "Huhu" surtout si c'est un Biskwee perimée qui l'fait.

Ah oui, et a quand des chapitres à 12 pages ? biggrin

-LMS, flood powa (: -
0 0
Réagir à ce sujet