FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Une nouvelle histoire.Le manoir du cauchemar.

Par celui-qui-aimais-miner 17 Juin 2009 - 17:42:05

Je vais vous racontez un petite histoire de nos perso adorée :wacko: )Le titre est: Le manoir du cauchemar

De loin,on voit notre petit groupe marcher
Yugo:J'ai faim.
Amalia:J'suis fatigué.
Tristepin:Quand est ce qu'on arrive?
Evangelyne:Ou?
T:J'sais pas moi, a une auberge.
Y:Gruffon,ou se trouve l'auberge la plus proche?
Gruffon:C'est pas pour vous découragé mais elle se trouve a 20 km.
A:c'est trop, je refuse de continuer.(s'arrête)
T:Moi aussi.(s'arrête)
Le groupe s'arrête.
Y:Tu est sur qu'il n'y en a pas une plus prés?
G:Sur,mais sinon j'ai peut être un truc.
Y:Quoi?
G:Une vieille bicoque abandonnée,pas trés accueillante par contre je vous préviens.
Ruel:Elle est ou?
G:Juste devant vous bandes d'abrutis.
Ils lévent la téte et découvre la maison,en faite un manoir sur le point de s'écrouler entourée d'un ravin qu'un seul pont traverse.Un éclair zébre le ciel noir.
E:Quand tu disais pas trés acceuillante,tu voulais dire...pas du tout.
G:Nen,je voulais dire...repoussante.
A:Je refuse de dormire la dedans.Je suis une princesse.
R:On avait remarqué.
E:C'est sa ou la belle étoile.
A:Bon daccord,mais j'espere qu'il n'y a pas d'arakné la dedans n'est ce pas Gruffon.
G:C'est bon sa va(A voix basse)Grosse vache.
T:Elle me fout la trouille cette maison.
RubilaxsadD'un ton moqueur)Oh,alors notre GRAND chevalier a la trouille.
T:La ferme!(jete Rubilax par terre et lui saute dessus)
Rubilax:Aaiiee.
Le groupe recommence a marcher.Il arrive sur le pont.
A:J'espere que c'est bien solide,j'espere aussi qu'il n'y pas trop de poussiére sur le lit que je vais prendre et qu'il y a une cuisine et IIIIIIIIHHHHHHHH.
Evangelyne vient de sortir une arakné de sa poche et appuie vigoureusement dessus.
Arakné:Gnik.
Splortch,un long filet de toile sors de l'arriére train de l'arakné et vient se coller sur la bouche d'Amalia.
A:Humpf,mumpf(essaye de retirer la toile),gnouf.
Ebiggrinésolé mais c'est le seul moyen que j'ai trouver pour t'obliger a te taire.En plus,cela pourra être une menace si Gruffon nous ment encore.
Le groupe arrive sur la colline tandis qu'Amalia essaye toujour d'enlever la toile.Soudain,un moskitoxic surgit et pique Tristepin.
T:Aie,sale bete,je vais te pulvériser!
Tristepin l'écrase et Amalia le ramasse.
A:Gnouf mumf
E:Quoi?
A:Oumpf.(montre sa bouche)
E:Attend,je te l'enléve.
Elle tire trés fort,jusqua que sa lache.
A:Iiiiiiiiiaaaaaahhhhhh,(se prend la tête dans les mains)tes tarés ta failli m'arrracher le visage.
E:Un peu de respect et puis si c'est tous se que tu voulais dire.(commence a sortir son arakné)
A:Non attend,je voulais dire que ce moskito est un moskitoxic et que sa piqure donne de grave hallucination!
Ttongueourtant j'hallucine paheuaheu.
Point de vue depuis le regard de Tristepin.
Les formes grandissent,rapetissent,grossise,maigrise et change de couleur,Ce sont des hallucinations.
Y:Sa va Tristepin?
E:Eh oh, Tristepin,répond.
Point de vue sur la tête a Tristepin.
Ses yeux bougent dans tous les sens a toutes vitesse tandis qu'il débite a une vitesse vertigineuse des mot incomprhéensible.
T:Ble bla bli bla bli ble bla bla ble bli(ect).
Asadavec une expression de dégout,en reculant)Euh non,sa a pas l'air d'aller.
Tristepin tombe.Il a des spasmes et dit des mot incompréehensible.
T:Beurg,blip,glab,sleup,snut,morovache,hips(ect)
R:Houla,il est encore plus débile qu'avant.
E:Il faut vite l'amener a l'intérieure,je vais essayé de le soigner.(C'est Evangelyne qui porte Tristepin)
Le groupe arrive devant le manoir,le soleil se couche.Ils ouvrent la porte.

La suite la semaine prochaine(non je rigole),au prochain épisode,de l'action,du combat et de l'amour(euh oublier le dernier,je ne suis pas trés fort pour sa biggrin )
Commenté svp

0 0
Réactions 4
Score : 86

On a dit des tas de fois que ce genre d' histoire devait aller dans Fan média dans la rubrique Fan fiction, donc on a plus qu' a attendre qu' un modérateur vienne déplacer ce sujet, pour l' histoire, mettre tout en un seul paragraphe et comprendre ça c' est dingue, saute des lignes pour les dialogues et explique un peu plus car moi j' y comprends rien, salut et bonne chance pour la suite.

0 0
Score : 595

Comme annoncé ici, les fanfictions sur le DA sont toutes transférées vers Fan-Fiction où se situe maintenant la vôtre wink

Bonne soirée !

0 0
Score : 51

Désolée de mettre tromper de coin pour poster sad mais a force de d'écrire,j'ai grillé mes dernier neurone.
Je poste la suite mais cette fois,il y aura de la baston(car c'est vrai que le début est chiant mellow mais il faut toujours une intro).

Y:Il fait sombre.
A:Normale,il n'y a presque pas de fenêtre.
E:On n'a qua allumer les bougies.
Ils allument les bougies,puis il cherche une chambre,ils ouvre plusieur porte,mais pas de chambre.Au bout d'un moment,ils tombe sur une sorte de grenier ou sont entassée divers objets.Ils regarde a l'intérieure a la recherche d'objet utile.Seul Yugo regarde a droite,il voit trois formes blanches flotter dans un coins de la piéce.
Y:Ah,regardez vite!(pointe du doigt les formes)
Mais les formes s'incruste dans des objet avant que le reste du groupe ne les voit,1dans un grand ours en peluche,1 autre dans une poupée en forme de sadidette et une autre dans une boite de crayon.
A: Quoi qu'est-ce qu'il y a ?
Y: Je ... il y avait trois trucs blancs qui flottaient.
E: Tu n'aurais pas été piqué par le mostitoxic toi aussi ?
Y: Mais non.
Ils partent de la salle; à peine ont-ils fermé la porte que les trois objets possédés s'animent; leurs yeux deviennent rouges (pour la boîte de crayons, deux yeux apparaissent).
Enfin ils tombent sur une chambre, elle appartenait surement à quelqu'un d'important car elle est richement décorée; il y a un grand lit.
A: celle-là est pour moi .
Y: T''es gentille mais nous on dort où?
A: Là. (elle pointe du doigt un tapis).
E: Amalia, je te signale que trois personnes peuvent dormir dedans.
A: Trois personnes ordinaires, moi je suis une princesse.
R: Désolé princesse mais on va devoir partager ce lit.
A: Surement pas avec toi. Par contre, je veux qu'Evangélyne reste avec moi, en même temps, c'est mon garde du corps.
E: Et moi je dois rester avec Tristepin pour essayer de le soigner.
Tristepin lève la tête et vomit sur Amélia.
A: Beurk.
T: Arble.(il retombe dans les pommes).
A: Mais qu'il est con celui-là.
R : Bon, Yugo et moi on va chercher une chambre.
Pendant qu’ils cherchent une chambre on entend Amalia hurler sur Tristepin. Ruel trouve une chambre près de celle d’Amalia, Evangéline et Tristepin. Yugo en trouve une assez éloignée.
Yugo se couche.
Y : Mais qu’est-ce que c’était ces trucs blancs ?
Soudain la porte s’ouvre en grinçant. Les trois jouets possédés rentrent dans la pièce. Yugo recule, mais l’ours se jette sur lui ; Yugo l’esquive et court vers la porte, mais la boîte de crayons tire ses crayons comme une mitraillette (les crayon se figent dans le mur). Yugo saute , rebondit sur le mur et atterrit sur la boîte qui vole en éclats, puis il se téléporte dans le couloir et court en hurlant :
Y : Au secours, venez m’aider les copains !
Mais la poupée en forme de Sadidette invoque des ronces qui lient les pieds de Yugo qui tombe à terre. Il commence à invoquer un portail mais de nouvelles ronces viennent lier ses mains.
Y : Au sec …
Il n’a pas le temps de finir sa phrase qu’une grosse ronce vient lui boucher la bouche.
Y : Moumphf.
Yugo est traîné par l’ours en peluche et la poupée Sadida dans une sorte de grenier ; ils rentrent et ferment la porte. A peine est-elle fermée qu’on entend Yugo hurler de douleur.
Y : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA(ect)
(gros plan sur la tête de Ruel qui dort).
Ruel se réveille.
R : Yugo !
Le cri s’arrête
Ruel se léve puis court dans le couloir et ouvre violemment la porte.
(Gros plan sur la tête de Ruel).
Il marche près à attaquer. Soudain un craquement retentit ; il regarde à ses pieds ; il vient de marcher sur la boîte de crayons
R : Qu’est-ce que c’est que ça ?
Il regarde le mur et voit les crayons.
R : Il y a eu du grabuge ici
Ruel commence à sortir quand l’orbe blanche sort de la boîte et rentre dans un canapé sur lequel dormais Yugo.
(Point de vue du canapé possédé).
Il court vers Ruel en grognant qui se retourne.
R : Nnnnooonnnnn.
Point de vue sur Evangéline qui se réveille.
E : Amalia tu dors ?
A : Plus maintenant.
E : J’ai entendu du bruit.
On entend des bruits du combat.
Evangélyne se lève, prend son arc et sort.
E : Mais qu’est-ce que c’est ça ?
Elle voit Ruel se battre contre le canapé qui essaie de le manger.
E : C’est vraiment idiot mais bon. (Elle arme son arc et tire des flèches multiples).
Les flèches transpercent le canapé qui saigne des plumes et tombe mort.
R : Ouf !
E : Dis donc c’est quoi ça ? (elle pointe du doigt le canapé).
R : Ben, un canapé.
E : Je le sais que c’est un canapé ; je te demande pourquoi ce canapé a eu des idées carnivores.
R : Je ne sais pas ; mais ce que je sais c’est que Yugo a disparu.
E : Quoi !
Elle retourne dans la chambre.
E : Amalia lève toi, Yugo a disparu.
A : Laisse moi dormir.
E : Lève toi sinon j’envoie mon arakné.
A : Bon, bon je me lève.
Ils se regroupent dans le couloir.
E : Bon, on se sépare et on retrouve Yugo.
R : Gruffon !

PS:désolée pour le retard mon pc bugé :blink:

0 0
Score : 86

Tu pourrais pas sauter des lignes pour les dialogues et etre un peu plus excplicite ? parcque faire comme ça; ça donne pas trop envie de lire ton histoire et on y comprends rien.

0 0
Réagir à ce sujet