En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

l'amour d'Amalia

Par sirachile 16 Décembre 2008 - 20:02:06

voici une page pour les écrivains, Amalia trouvera t'elle l'amour ? la est toute la question de se sujet !

je vous propose d'écrire des histoire lord de laquelle Amalia trouvera son prince charmant, mais nous restons dans le monde de Wakfu, et nos compagnons doivent trouver l'île d'Oma, et pour ne pas perturber la série, notre prétendent ne peux pas les accompagner. et les danger sont nombreux, dans l'idéale, il faut trouver dans l'histoire :
- de l'action
- du suspense
- de la romance
- du mystère
- de l'aventure

à vous de jouer ! (presque) tous les coups sont permis ! trouver un beau prétendent pour Amalia et une histoire pour rendre ça palpitant !

Amalia trouvera t'elle la perle rare ? c'est à vous de la lui donner !

0 0
Réactions 112
Score : 549

................................................................................
...........*bruit des cigales*........................................................................
..................

0 0
Score : 390

La perle rare?Il faudrait déjà imaginer à quoi il ressemble.

0 0
Score : 639

OH non!oh non!quelle carnage oh grand maitre mais pourquoi ne m'a tu rien dit
parceque tu ne m'a rien demander,crétin

pitite blague

0 0
Score : 549

...........*blasé*.............. mellow

0 0
Score : 754

ravie de voir que le sujet captive tout le monde <_<

pour répondre à ta question brainst, tu peux l'imaginer comme tu veux ! mais bon, faut qu'il plaise à Amalia.

0 0
Score : 4255

*petit sourire en coin* Je suis ton homme, chef. Et en plus les vacances c'est demain..

0 0
Score : 754

merci, Faolin, tu me remonte de morale.

0 0
Score : 4255

Tous les coups sont permis, n'est-ce pas?

0 0
Score : 754

persque tous oui, pourquoi ? t'as une idée ?

0 0
Score : 4255

Peut-être. Ce n'est que des idées entrecoupées de noir mais je ne pourrais pas te les exposer aujourd'hui. Je ne saurais pas te les expliquer. Surtout avec ce mal de crâne...

0 0
Score : 299

ce sujet vielli aller on se motive!!!

Amalia n'aura jamais d'amour dans la série...

0 0
Score : 36

Eh! Tu n'as pas le droit d'écrire sur un topic rien que pour le remonter!

0 0
Score : 299

j'ai mis un ptit comentaire sur Amalia pas tres simpa d'ailleur t'a pas remarquer?

Amalia,serieux vous penser qui il est un infime chance qu'elle trouve quel qu'un dans la serie qui serait"on va dire" son petit amie.

0 0
Score : 754

(déprime)

je demande pas que ça apparaisse dans la série, c'est entre nous ! c'est comme le topic de l'amour entre Tristepin et Eva, c'est pour le plaisire d'écrire et de lire.

0 0
Score : 754

Aurel, pour te prouver que c'est possible, voicie une de mes vielles histoire du topic "commen Eva tombe amoureuse..." qui entre parfaitement dans le sujet !

1er partie :

nos aventuriers sont en quête de l'île d'Oma, et leur route est encore longue. Ce matin là, le brouillard été dense, et il faisait froid, nos compagnons n'avaient qu'une idée, trouver une auberge, un repas chaud et une couche confortable, quand Yugo aperçus quelque chose sur le bord du chemin.
s'été un Féca, au sol et recrocvier sur lui même,il avait de longs cheveux blanc, il ne devait pas avoir plus de 16 ans, il porter une armure de cuir, un grand bouclier rond et une vouge (lance à fer long à 2 tranchants). il été blanc comme un linge, couvére de sang et de vissére, les lèvres violettes, le nez et les oreilles rougie par le froid, il toussait et avait du mal à parler et à respirer, il été si maigre qu'il semblait nager dans ces vêtements.

le Fêca :à boîre... queuf, queuf, de l'eau...

Yugo se précipita sur le sac de Ruel et en sortit une couverture, une outre d'eau et de quoi manger. le Fêca se jeta dessus comme si s'été la dernière chose qu'il n'aurait jamais. il faî s'étouffer tant il manger et buvez vite.

Amalia : il est pire que Pinpin !
Eva : quesqu'y à bien pus lui arrivait pour être dans cet état ?
Ruel : vous croyez qu'il à de l'argent ?
Yugo : quesqu'y t'es arriver ?

le Féca tenta de lui répondre, mais il été bien trop faible et s'endormir. Pinpin regarda la carte et dit :

Pinpin : y a un village pas loin, si on le porte jusqu'à là-bas, on trouvera sûrement un éripsa pour le soigner.

Pinpin regretta ces mots, car se fut à lui de porter le Féca, Yugo été tros jeune, Ruel, tros vieux et son code d'honneur lui interdisez de laissait Eva ou Amalia le porter. Mais lorsqu'il le leva, li remarqua que le Féca été recrocvier sur une énorme couronne, bien tros grosse tour la tête de qui que se soi. Ils ne pouvairent pas s'en encombrer et la léssére là.(au grand désestoire de Ruel)

Arriver au vilage, ils trouvérent une éripsa qui accépta de s'occuper du Fêca. 2 jours plus tard, l'adoléssent reveint à lui :

le fêca : ou suis-je ? qui êtes-vous ? (en désinient nos hérots) ET OU EST MA COURRONE !!!
Yugo : calme-toi, nous somme ici pour t'aider. quel est ton nom ?
le Féca : je m'appelle Tirion, écuiller du chevalier Carmenne, enfaint... je l'été.
Pinpin : t'as eu chaud tu sais, si on avais pas été là, tu aurrais finit congeler !
Tirion : merci, mais ou est ma couronne ?!
Amalia : on à dus la laisser là ou on t'as trouvaient. Elle été tros encombrente.
Tirion : il faut allait la chercher !!!
Eva : doucement ! (en le ralongent de son lît) tu vas commencer par nous dire comment tu t'est retrouvais dans cet état ?
Tirion : c'est une longue histoire.
Yugo : tant mieux ! j'adore les histoires !

fin de la 1er partie
2éme partie :

Tirion s'assit dans son lît, et commença son histoire :

Tirion : Je suis né à la cour du roi Fêca Elnarade le protécteur. dans une famille de serviteurs, à 8 ans, je suis engager comme doméstique personnel de la princesse Erouana, je devais renger sa chambre, faire son lît, joué avec elle, vous voyer ? vers l'age de 11 ans, je me suis enfain rendut à l'évidence que j'été amoureux d'elle, mais en tant que domestique, je n'avais pas le rang de l'aimé, puis je me suis souvenue des vieux contes d'on elle rafoler, et je me suis dit que si je réucisser un acte sufisament héroîque, elle me vérer enfain !

avec l'aide de quelque amis, j'ai réussie à avoir sufisament d'or pour me payer ces armes (dit-il en désinient sa vouge et son bouclier qui reposer contre le mur de la salle) et je suis partii à l'aventure, sans autre but que de vaincre les plus férocesse créature que je rencontrais et ramenais mes trofers à ma dame !

et j'été mal partie, un mois aprés mon dépars, j'avais enféner défaite aprés défaite, même contre les plus faible ennemie, passant à chaque fois à 2 doits de la mort, j'allais remoncer quand je suis tombait dans une embuscade de brigants, je n'avias plus un seul kamas et il fur si frustrer qu'il m'aurrait tué si le seigneur Carmenne, un chevalier iop, n'été pas intervenue, il mit les brigants en déroute et me demanda commen j'étais arriver là. je lui est raconter toute mon histoire et il contrie ma déprésse.

il me prit comme son écuiller et m'ensénia les bases du combat, en retour, je lui est aprit à écrire et à lire. bientot, je fut enfain le guerrier que j'avais voulus être. Puis arriva le jour ou nous avons sauvé un vilage des phoreurs, les paysans nous expliquére qu'ils les attaquer réguliérement, il contée avant sur des mercenaires Enutrof pour les défendre, mais ils n'avaient plus de coin les payer.

moi et mon maître avons allors déssider de déssendre dans les galeries des phoreurs et d'aller tué le phoreur royal qui les commanders, nous somme décendut, notre voyage dura 3 semaines, nous aitions sans saisse attaquer par les montres qui tenter de défendre leur chef, nousnous nourrisions de se que nous tuions, quand nos torches se sont consumer, nous avons dut continuer dans le noir compler.

mais nous l'avons trouver, et nous l'avons afronter, et vaincue ! mais mon maître fut tuer dans le combat, j'ai donc prit la courrone du phoreur royal et suis remonter à la surface, mais le chemin du retour fut bien plus ardut, les phoreurs s'été distairser et je n'avais plus rien à manger, mon eau se fit plus rare aussi. finalement j'ai réussis à en sortir et j'été décider à retrouver ma princesse, et de lui ofrire la couronne du phoreur royal, mais ma fatigue et le manque de nourriture m'enpécha de continuer, j'allais mourrir, quand vous êtes arriver et m'avais sauvais.

Yugo : c'est pas croyable ! Et c'est pour ça que tu tener tant à cette couronne ? pour pouvoir retourner dans ton chateau avec un cadeau pour ta princesse ?
Tirion : oui ! je suis allais jusqu'au centre de la terre pour elle, et maintenant, je n'est à nouveau rien !
Pinpin : on peut toujours aller la rechercher !
Ruel : vue la valeur que sa a, faut pas se faire d'ilusion, quelqu'un l'as déjà ramasser ! je vous avais dit de la prendre ! maintenant il à l'aire de coit !
Eva : désoler, vraiment. nous aurrions dus nous doutaient de la valeur qu'elle avait à tes yeux.

Yugo sauta à pieds joint sur le lît, et dit :

Yugo : on vas allais la voir ta princesse, et tu lui recontera ton histoire, sa sufira emplement pour l'impretionner
Tirion : mais je n'est plus de preuve, je suis bon pour érrai à nouveau à la recherche d'un nouveau trofer.
Yugo : pas la paine on te dit, nous ! on est tes témoins
Tirion : mais vous n'aitiez même pas là !
Eva : vut à coit tu ressembler quand on t'as trouvait, y à pas besoin d'être présent !
Yugo : alors on est partie

fin de 2éme partie
3éme partie :

nos hérots, acompagner de leur nouvel ami, se dirige vers le chateau dit "des cent reliques" car, étant la demeure du roi Féca, il regorger d'objets dont ils avaient la charge. quand ils arrivérent devant l'imposente forteresse, ils furent époustouflé :

à l'interrieure des murailles on pouver voir de nombreuse et incroyablement hautes tours, brillent d'un éclat d'argent, au milieu de ces tours, dérriére les 3 murailles de la ville se drésser la citadelle du roi Elnarade, bien plus hautes et plus imposente que n'eimporte laquelle des tours de bonta, ou de quelque soit la ville, sur chacune des tours été draisser un étendare représentent l'écu Féca, synbole des protecteurs Féca et du roi. la ville elle même s'étender sur des lieux à la ronde. les murailles été sufisament haute pour disuader n'importe quel des invaîseurs, tout en étent assait basse pour dévoiller les imences demeurs et les sonptueux jardin c'abriter la ville.

Amalia : c'est immence !!!
Tirion : bienvenue chez moi ! même si sa vas faire 5 ans que je ne suis pas revenue.
Yugo : comment on fait pour s'y retrouver là-dedans !?!
Tirion : on s'y abitut, bon on vas pas rester comme sa devans les portes !
Ruel : t'as raison, y à peux-être des des kamas à se faire ! ça doit regorger de crapule en tout genre, et des contras qui vont avec !

ils se présentére à la porte de service du palais
Yugo : excuser-moi, mais nous avons besoin de parler au roi
le garde : le roi à autre chose faire que de resevoir des curieux
Tirion : je suis Tirion, j'ai travailler ici il y as 5 ans, je voudrais juste revoir mes parents et mes amis.
le garde : et les autres ?
Tirion : ils sont avec moi.

les gardes les laissére passer, Tirion leurs présenta ses parents et ses amis, puis leur demanda si le roi resevait aujourd'hui, ils lui dire que le roi été en voyage au chateau Sheran Sharm. et qu'il reviendrer dans une semaine

Pinpin : bon ! tu nous la présente t'as princesse
Yugo : qu'on puis lui venter tes explois !
Tirion : à cette heure ci, elle doit être encore coucher.
Amalia : il a dit que ton roi été au chateau Sheran Sharm c'est ça ?
Tirion : oui, pouquoi ?

Amalia regarda Evangelyne d'un aire inquier, elle avais oublais de dire à Tirion qu'elle été la princesse Sheran Sharm.
Eva comprie se qu'elle lui disais par se regard, elle avait peur que le roi Elnarade appréne sa disparition et ne la renvoie à son pêre des qu'il la saurais entre ses murs !

fin de la 3éme partie
4éme partie :

la princesse Erouana été en treint de se faire pégner quand arrivére Pinpin, Tirion, Yugo, Amalia, et Eva (Ruel été en ville à la rechére de pigeons à plumer !)
Pinpin comprie pourquoi Tirion s'été donnais temps de mal, la princesse été manifique, elle avait les cheveux longs d'un blanc imaculer (comme toute les Fécas), les yeux d'un gris si profond, qu'ils semblaient vous pénétrez l'ame, elle avait une démarche sur et cocaite, sa robe bleu et blanche sembler flauter autour de sa silouéte parfaite.

Yugo : bien le bonjour princesse Erouana !

la princesse les regarda et sembla étonner

Erouana : nous nous connaissons ?
Yugo : nous non ! mais lui si ! (en désinient Tiriron)
Erouana : vous êtes ?
Tirion : Tirion, vous vous rappelez ? il y a 5 ans.
Erouana : A oui ! selui qui à voulus partir à l'Aventure ?
Yugo : et vous devinerez jamais se qu'il a fait (Tirion se mie à rougire)
Erouana : non, mais vous allez me le dire !
Yugo : il est allait dans les entrailles de la terre pour y afronter un phoreur royal !
Pinpin : il est devenue l'écuiller d'un noble chevalier, avec qui il à tuer se phoreur !
Yugo : il à fahi mourrir plusieurs fois, et en est resortie avec la couronne du phoreur !
Erouana (avec un regard amuser) : et ou est cette couronne ?
Eva : par notre faute, il l'as perdue, mais nous l'avons vue, et nous somme ici tour en témoinier.

Erouana regarda Tirion dans les yeux, et avec un regard amuser, lui demanda :

Erouana : et pourquoi avoir fait cela ?

Tristepin donna un coup de coude au Féca, qui répondit avec géne :

Tirion : pour vous l'as ramener, et gagner votre resper !
Erouana : vous l'aviez déjà ! vous êtes sur que c'est pour cela ?
Tirion : et... ( Pinpin lui donna un autre coup de coude et lui fit un clin d'oeil) vot...
Erouana (avec un aire plus sérieux) : votre quete à été vaine écuiller !
tous le monde : QUOI !!!
Erouana : si tu t'été tenue au courent, je suis promise au prince Dyalon Sheran Sharm, ("mon frêre" pensa Amalia), c'est pour cela que le roi est au chateau Sheram Sharm, ensuite, les écuillers n'ont pas le rang social de me copoiller, pour finir, je te coner depuis que j'ai 7 ans, et je sais que tu n'est pas capable de faire du mal à une mouche, mais mentir, ça, tu en est capable !

Tirion sentit son coeur se brisait, il avait laisser tout se qu'il avais pour se faire renvoiller comme on renvoit un serviteur, "se qu'il été" se dit-il, il partie la tête basse.

Tirion : au moins auraige éssailler.

il se retira, suivie de Eva, Pinpin et Amalia. Yugo lui resta et envoillia à la princesse :

Yugo : il à tenter l'impossible pour vous, courrue mille et un dangers dans l'éspoir de que jour vieindrer, et vous le rejeter
Erouana : c'est plus compliquer que cela !
Yugo : non ! vous render sa compliquer, de toute façon, vous ne le méritier pas !

puis il partie à la suite de c'est amis

fin de la 4éme partie

voilat la 5éme partie de mon histoire :

durent les 3 jours qui suivir, nos héros prire la vie du bon coté, Ruel se remplissez les poches à vue d'oeil (il avait attraper des dizaines de criminels des environs, et escroquer la moitier de la ville ), Pinpin passer son temps chez les armuriers des environs et Amalia faisait du shopping à longueur de journée, suivie (à contre coeur) par Evangelyne. Yugo aussi passer ces journée en ville.

cependant, ils été également tous embêter par Tirion, depuis ces retrouvailles avec la princesse, il n'été pas sortie de sa chambre, et passer son temps assis sur son lit, à se regarder tristement dans la lame de sa vouge (hésitent à s'égorger avec) tous ces amis et ces parents avaient tentaient de la consoler, mais en veint.

cependant, nos héros savaient qu'il faudrait reprendre la route, l'île d'Oma été encore à plusieurs semaines de marche, et Amalia ne tenez pas à se retrouver nez-a-nez avec son frère. mais elle avait peur pour Tirion, ci il ne retrouver pas le moral très vite, on le retrouvera rapidement sa vouge au travers du corps. Aussi, elle décida de tenter d'aller le voir avant leur départ :

Amalia : je peux entrer ?
Tirion : bien sur.
Amalia (en s'asseyent à coté de Tirion) : il ne faut pas en vouloir à Erouana, le rôle d'une princesse, selon les roi, c'est de faire pot de fleur jusqu'à l'âge de se marier. Puis lui faire les petits enfants qu'il attend !
Tirion : je ne lui en veux pas, et j'étais la quand on l'as élever, je savais déjà tous ça.
Amalia : alors pourquoi tu reste assis là, la vie et belle ! il faut en profiter un maximaume !
Tirion : elle été mon seul but dans la vie. j'ai tous abandonner pour elle !

Amalia comprit se qui lui arriver, il avait tous laisser en plans pour s'acheter des armes et partir à la recherche d'un trophée pour Erouana. elle ne pus s'empêcher de se sentir honteuse, s'été en partie à cause d'elle qu'il été bredouille.

Amalia : aller, arrête de te mettre dans cette état, oublie-la et vas voir ailleur, le monde est vaste, il y a bien d'autre jeune femme qui sont prête à te tombait dans les bras sans que tu n'est à risquer ta vie pour autant ! regarde Tristepin, il accumule les échec avec Eva, il garde pourtant le sourire !
Tirion : même si se que vous dite été vraie, je reste un écuyer sans maître ni terre, condamner à éraie sans but ni argent !
Amalia : c'est le fait d'être un écuyer sans maître qui vous mais dans cette état ?
Tirion : entre autre

Amalia bondit sur c'est pieds, elle avait une idée.

Amalia : je peut remédier à ça, donne-moi ta vouge.

Tirion paru étonner, il leva les yeux de sa lame et lui demanda :

Tirion : qui êtes-vous pour si bien connaître la vie de la cour ? et que contez-vous faire avec cette arme ?
Amalia : donne-là moi et tu verras bien ! je suis Amalia Sheran Sharm, fille du roi Sheram Sharm.
Tirion : vous êtes la princesse Sheram Sharm, la soeur du prince Dyalon, qui vas épouser Erouana !
Amalia : oui, c'est moi, et nous devons partir avant son arriver, je me suis évader avec Evangelyne, ma damenoiselle de compagnie, et je préfère être loin lorsqu'il arrivera !

Tirion lui passa sa vouge en disent :

Tirion : dans se cas parter ! je garderais secret votre présence ici, je vous doit bien ça !
Amalia : avant, laisser-moi faire cela, à genoux écuyer ! dit-elle en prenant la vouge

10 min plus tard, Tirion sortie de ça chambre, Amalia été déjà partie depuis 5 min quand Eva été venu la chercher. et il allait suivre les conseil que lui avait donner la princesse : reprendre la vie du bon coté.
mais à paine eu t'il traversé 2 couloir à la rechercher d'Amalia (il voulais la remercier) qu'il entendit :

Une voix : tu sais que tous les Enutrofs de la région sont à ta recherche ! Pêre ne vas pas être content de te revoire aprés ta fugue !
Amalia : Dyalon, dit à tes hommes de me lâcher ! je ne rentre pas au château ! Sadida lui-même ma indiquer la route à suivre !
Dyalon : et moi je vais te montrais la route à suivre pour rentrer ! gardes amener la avec sa dame de compagnie à la tour sud, on les ramènes après les fiançailles !

Le roi été en avance, et le prince avec lui, Tirion réfléchie un moment puis s'exclama :

Tirion : Tristepin !

puis il courut à la recherche du chevalier Iop, il avait une idée, mais il falait être 2.

Fin de la 5éme partie
6éme partie :

Tirion courait comme une flèche a travers la ville, en hurlent le nom de Tristepin, il le trouva dans une armurerie, entrain d'admirer la collection d'épées du marchant

Tirion : Tristepin ! les filles ont des problèmes !

Tristepin dégaina Rubilax et se précipite dehors

Pinpin : quesque qui se passe ! quesqu'elles ont !
Tirion : Dyalon est en avance ! il les a enfermer dans la tour sud !

Tristepin voulut courir à la tour, mais Tirion l'arrêta.

Tirion : j'ai un plan, mais y faut être 2.
Pinpin : je t'écoute

Dyalon été dans la cour du château avec Erouana, ils flâné à 2 dans les jardin, parlant de chose et d'autre, Tirion, embusquer non loin, les regarder avec un certain dégoût, "c'est pour lui qu'elle m'as refuser" se dit-il en soupirent.
il attendit qu'ils soit plus prés puis apparue sur le chemin sans encombre, sa vouge dans une main, son bouclier dans l'autre et se posta devant eux.

Dyalon : auriez-vous l'obligeance de nous laisser passer
Tirion : passer à coté.
Erouana : je t'es dit se qu'il en été Tirion, inutile de t'obstiner !
Tirion : ce n'est pas pour toi que je suis là !
Dyalon : de quel droit la tutoyez-vous !
Tirion : je suis ici pour vous défier Dyalon Sheram Sharm (il pointa sa vouge sur lui et reprit) accepter ou refuser !
Erouana : un écuyer n'as pas le privilège du défit !
Tirion : mais le chevalier si !

Erouana prit un aire étonner, Dyalon resta les bras croiser, le fusillent des yeux.

Erouana : tu ment !
Tirion : un chevalier ne ment pas, j'ai été adouber chevalier il y a une heure par la princesse Amalia Sheram Sharm, et c'est à elle que je dédis se duel !
Erouana : mais...
Dyalon : laisser. alors, ma soeur t'as adouber ? elle aura décidément fait toute les bêtises qui lui passe par la tête
Tirion : accepte ou refuse !

Dyalon écarta la lame de la vouge de Tirion et demanda :

Dyalon : quels son les thermes du duel ?
Tirion : si je gagne, tu doit t'engager à la libérer, elle et sa dame de compagnie, et à saisser de les persécuter.
Dyalon : et si je gagne ?
Tirion : vous ferez se que bon vous semble de moi !
Dyalon : j'accepte !

Dyalon fit alors pousser un amas de ronces, sur lequel il se percha, puis déchainé ces ronces sur le Féca.
Mais Tirion avait de la ressource, il avait appris le combat d'un Iop, il en utiliser donc les capacités iop avec ses celles des Féca. il oposa une protection à toute épreuve aux ronces, pour ensuite les coupais nette. le duel avait commencer !

dans la tour sud, Amalia été en larme, elle préférer mourrir que retourner au château, elle avait jurait à Sadida d'accomplir la professie qu'il lui avait donner. Eva, quand à elle, été asise sur le lit, a tenter de la consoler.

Eva : allons Amalia, ne vous métez pas dans cette état, se n'est pas si terrible
Amalia : j'ai jurais d'aider Yugo à retrouver sa famille, et se n'est pas mon frêre qui m'arrétera !
Eva : non il ne nous arrétera pas, et puis, les autres vont venir nous aider !
Amalia : mais...

Eva fit signe à Amalia de se paire et d'écouter, elles entendire des bruits de la couloir, on se batter dehort, puis Rubilax traversa la porte, la fandent en 2. Tristepin entra dans la salle avec le sourrir au lêvre, derriére lui, une demi-douzaine de garde hors-combat

Tristepin : coucou les filles ! je vous est manquer.
Amalia : tu peu pas savoir à quel point, s'écria Amalia en se vetent dans ces bras.

Fin de la 6éme partie
7éme partie :

Eva : contente de te voir Pinpin.
Pinpin : bon ! On à pas beaucoup de temps ! Y faut y allait
Amalia : les autres ne sont pas avec toi ?
Pinpin : Ruel et Yugo déménage nos affaires dans une auberge, prés de la porte. Tirion est allait défier Dyalon pour attirer les regards sur lui tendent qu'on repart.

Amalia fut épouvantée :

Amalia : il a défié Dyalon ?!?

Pinpin fit oui de la tête

Amalia : mais il va le tuer !
Pinpin : bien sur ! Dyalon n'avait qu'as resté discret !
Amalia : non ! C’est Tirion qui va se faire tuer ! Y faut allait l'aider !
Korac : personne ne vas nulle par !

Pinpin, Eva et Amalia se tournèrent verre l'entrer de la pièce, un pandawa, portent une hache dans une main, et terminent sa chopine de l'autre, il mesurer 1m 90, il été torse nue, et avait un corps d'athlète.

Pinpin : qui c'est lui ?
Amalia : c'est Korac, le garde du corps de mon frère.
Korac : d'ailleurs, il va être furax quand il va voir que le Féca n’a pas respecté les règles du duel !
Pinpin : nous serons loin quand il s'en apercevra !
Korac : non, pas très, vu que tous le monde reste ici.
Pinpin : est qui va m'empêcher de partir ? Toi !
Korac : précisément !
Amalia : fait gaffe Pinpin, il est...

Elle n’eut pas le temps de finir se phrase, que Pinpin s'été déjà jeter sur le pandawa, et... BAF ! Il fit le chemin inverse la tête la premier.

Amalia : ...le meilleur guerrier du château Sheran Sharm.

Termina Amalia, Pinpin se releva avec quelque courbatures puis ressauta sur le pandawa, il fut reçu par son point et renvoyer au fond de la pièce, il se releva, retenta, et eu le même résulta.

Korac : t'en à assez de prendre des baffes, ou t'en veux encore !
Pinpin : c'est à ton tour d'en prendre !

Puis il retenta encore une fois, cette fois, il eu la présence d'esprits d'esquiver le coup, mais le champion du roi Sheran Sharm fit un tour sur lui même, et la puissance du coup rater revient, Pinpin se reçu le plat de la hache dans la figure.
Il recula de trois pas, cracha une dent puis s'effondra molment au sol, Ko

Korac : bon, si j'ai bien compris, c'est à moi la besogne !

Sur ces mots, il s'avança en direction du chevalier, et leva sa hache, prêt à le décapiter.

FIN de la 7éme partie
8éme partie :

Korac s'apprêter à achever Pinpin, mais sa hache se heurta à Rubilax, Korac leva les yeux pour voir Eva, et vue son regard, elle été pas contente.

Eva : c'est indigne de toi t'en prendre à un homme qui ne peux plus se défendre !
Korac : il à violer les lois de la chevalerie ! cet acte doit être punie !
Eva : la peine de mort n'est pas le chatiment de ce genre d'acte, il doit être exiler !
Korac : si je le laisse partir, Dyalon me tura !
Eva : et si il n'est pas exiler, c'est moi qui te tue ! t'as le choix !
Korac : Ecartez-vous, je n'est pas le droit de prendre les armes contre les dames de la cour !
Eva : je ne suis pas dame de la cour, je suis damoiselle de compagnie, vous pouvez lever la main sur moi !

Sur ses mots, elle écarta la hache du pandawa, et saisie Rubilax à deux mains, une lueur de défis dans l'oeil. Korac baissa sa garde, soupira et dit :

Forac : soite, j'expliquerai tout sa au prince.

il leva sa hache, Eva se prépara à parer le coup, mais Korac ne termina pas son geste : Amalia s'été mit entre les 2 et hurla au guerrier :

Amalia : elle m'est pas dame de la cour, mais moi si ! si tu veux la combattre, il faudra me tué d'abord !

Korac bessa sa hache, se passa sa main sur le visage avec un aire énerver, puis, sans que rien n'est pus la prévenir. il la gifla si violament qu'il l'envoyât de l'autre coté de la salle, leva sa hache et frappa d'un coup d'estroc, Eva para le coup, mais il fut si violent, quelle du maitre un genoux à terre si elle ne voulait pas se faire briser les poignées. puis du rouler sur le coté pour esquiver un second coup. elle s'attrépa à riposter quand Korac, étend juste à la bonne hauteur, lui asséna un coup de pied magistrale, lui faisant lâcher Rubilax et l'envoyant à coté de Tristepin, toujours dans les vapes.

Amalia (en se relevant et en se frottant la joue) : Korac ! tu es chevalier de la maison Sheran Sharm et champion de mon pêre, comment ose tu porter la main sur ta dame et contester ces ordres !
Korac : je ne ressoie mes ordres que du prince !

Korac leva sa hache, pour tenter de l'arrêter, Amalia lui envoya sa poupée, il s'envoilla valser d'une bafe. à se moment là, Pinpin se réveilla est vue Korac au dessus d'eux, lui et Eva se sérére l'un contre l'autre et férmére les yeux, attendent le coup de grasse.

allor que Korac abesser son arme, un portail se matérialisa devant lui, emporter par son mouvement, le champion y passa, la sortie du passage magique, qui déboucha dans l'escalier.

Yugo : allors, on s'amuse sans moi ici

Fin de la 8éme partie

9éme partie

Pinpin : encore une fois, je te doit la vie !
Eva : merci Yugo.
Yugo : pas de coit ! mais on feraient bien d'y aller, votre ami risque de ne pas être content quand y vas remonter !
Amalia : et Tirion ?
Yugo : je vais l'aider, vous, vous allaient retrouver Ruel à l'auberge, elle est juste en face de la porte de la ville, c'est le "bouftout bourer".
Amalia : quel nom charment !
Yugo : c'est Ruel qui à choisie.

Yugo fit aparétre un portail qui donna dans une ruelle, Amalia, Eva et Pinpin se dirigére alors vers l'auberge que leur avait indiquer Yugo. une fois arriver, il trouvérent à l'une des table, en train de jouer au poker.
Amalia alla attendre Yugo dehort, Eva alla rassembler ces affaires et Pinpin partie on ne sait ou. 10 min plus tard, il fit sont apparition dans la chambre d'Eva.

Pinpin : heu... Eva
Eva : oui ?
Pinpin : tu te rappel mélia, notre distution dans la cage du culte d'Ogrest et tout sa.

Eva crut contrendre, elle soupira, eu un petit sourire et s'avança vers Tristepin, mais Pinpin mis sa main entre leurs 2 visages et dit :

Pinpin : non, cette fois si, c'est toi qui m'as sauver.
Eva : non, c'est Yugo qui nous as sauver.
Pinpin : oui, mais si tu n'été pas intervenue, je ne serais plus de se monde.
Eva : dit-moi se que tu as derriére la tête, sa ira plus vite.

Pinpin, lui montra alors se qu'il cacher derriére son dos, c'été un arc composite, avec des renfores en cuivres autour de la poigner et aux extrémités. il le lui tendit.

Pinpin : je sais que tu as terdue le tien, et j'ai repérai celui-là, j'ai pensais qu'il seré bien.
Eva (en prenent l'arc) : heu... merci

elle l'examina d'une main d'expérte, il été moins bien que l'ancien, mais il rester une bonne arme. Pinpin tourna alors les talons et sortit de la chambre. laissent Eva avec ses penser. elle réfléchie pendent 30 sec, puis marmona entre ses dents :

Eva : ho, et puis zut ! (tout haut) Tristepin !
Pinpin (en se retournent) : oui ?
Eva : je voulais te remercier, cet arc est superbe, et... (elle rougit)
Pinpin : et quoi ?

elle rougit encore puis, sauta au coup de Tristepin, et lui déposa un baiser sur la joue. Pinpin parru interloquer, puis ils entendirent lui bruit distinctif des portail de Yugo.
ils se précipitére dans la grande salle et le virent tout énerver :

Yugo : y faut y allaient, Dyalon à mis la moitier de la ville à nos trousses !
Ruel : comment ça ! j'allais raflais la mise !
Amalia : et Tirion !
Yugo : il à d'autre probléme à régler, tout le monde dehort !

Fin de la 9éme partie
10éme partie :

nos hérots sortirent en courent, et une fois dans la rue, ils remarquèrent les dizaines de gardes qui été à leurs trousses, ils passérent la porte et pendant un quard d'heure, ils courrurent dans les campagnes, devant parfois se tailler un chemin dans une troupe de soldats (Eva à eu l'ocation de tester son nouvel arc) finalement, ils finirent par enfain semer leurs poursuivent et reprendre leur soufle.

Amalia : bon ! maintenant, tu peux nous expliquer se qui c'est passer Yugo !
Yugo : Tirion à défier Dyalon en duel dans la cour du château pour permettre à Pinpin d'allait vous sauvez, vous savez déjà se qui c'est passer, mais dans le Duel, votre pandawa est venue prévenir Dyalon de se qu'y c'est passer. Le roi été là et à dit que Tirion n'avait pas respécter les régles du duel. et il l'as banie, je suis arrivé à se moment là.

Amalia eu l'air honteuse, c'été à cause d'elle que Tirion été désormais déraciner

Yugo : puis Dyalon c'est mis en colère et à envoyer tout se monde à notre poursuite.

Yugo tira de sa poche une lettre et la tendit à Amalia :

Yugo : Tirion m'as dit de te donner ça avant qu'on le maite dehors.
Amalia : merci Yugo.

elle ouvrit la lettre et la lue, plus elle avancer, plus elle rougiser, puis quand elle eu finie, elle mit la lettre dans son sac

Pinpin : alors, sa raconte coin ?
Amalia : rien qui te concerne !
Yugo : allait, dit nous !
Amalia : sa ne vous regarde pas !
Ruel : seréce les déclaration de notre baut chevalier ?

Amalia passa au rouge pivoine mais Eva intervent :

Eva : si elle dit que sa ne vous regarde pas, se que sa ne vous conserne pas ! un point c'est tout !

les autres se turt, plus tard dans la soirée, Amalia s'été mise en retrait pour relire la lettre, Eva vient la voir.

Eva : alors, que dit'il ?
Amalia: tu vas pas t'y mètre toi aussi !
Eva : non non ! mais bon, vous pouvez tout me dire à moi.

Amalia réfléchie 2 min, puis dit :

Amalia : seulement si tu me dit ou tu as eu ton arc !
Eva : ah ! tu as remarquer ? bon, c'est Tristepin qui me l'as aufaire.
Amalia : j'en été sur !
Eva : de coit ?
Amalia : qu'il te trouver à son gout !

Eva rougit puis demanda :

Eva : et sinon, sa raconte coit cette lettre ?

Amalia la lui tendat et elle lue :

" Princesse Amalia, je suis désoler de ne pas vous avoir reprise dans les régles de la chevalerie, mais je n'avais aucune chance contre votre frêre, je vous remairsis du fond du coeur de m'avoir adouber, désormer, je suis chevalier érant, mais d'ici quelque anées, je retournerai au château Sheram Sharme, et je prendrai mas revanche sur le prince, j'éspére vous y trouver, mais ne vous retrouverai qu'avec les cornes du plus puissant des chefs de guerre bouftout ! "

Fin de l'histoire

alors ? ne peut-elle pas trouver l'amour ?

0 0
Score : 299

wi c'est vraie tu a raison mais c'est comme si yugo n'avai rien a foutre d'etres amoureux oui ou non ce qu'il veut c'est retrouver ca famille et "sauver le monde".

0 0
Score : 754

oui, c'est vraie, l'amour ne concerne pas Yugo, mais c'est pas de lui c'on parle si ?

0 0
Score : 75

Ce serai marant de trouver un 'prince' à cette princesse mais ... Ca devrais commencer par de nombreux echec vu ça 'casse piedsiter' !

0 0
Score : 754

pour ça, je suis d'accord, elle sera compliquer (aprés tout, les princesses ont toujours le choix entre des dizaines de prétendents, alors pourquoi faire la difficile ?)

0 0
Réagir à ce sujet