FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama
Epinglé

[RP] Rumeurs...

Par Shadow-Eylan#8055 29 Avril 2016 - 00:09:26
Réactions 442
Score : 289
Il paraît, ce soir, que le tapis rouge qui siégeait au centre de la taverne des Soeurs de Dathura ait été brûlé. Sans doute sera-t-il changé dans le week-end ? Une femme portant un bonnet bleu aurait raconté à certains qu'il s'agissait d'une Ecaflip à tenue évoquant les pays chauds et un Sacrieur très très peu vêtu à la peau foncée, qui aurait cherché à faire venir des démons pour les chasser. Drôle d'idée, commentait-elle. D'après elle toujours, ils voudraient monter une secte nommée "Slip-Man Clan".
6 -2
Score : 289
Ce soir deux hommes auront nettoyé de fond en comble la plage de la tour, au Nord-Est d'Astrub. L'un d'entre eux, un sacrieur roux qui devait avoir la petite vingtaine, se sera rendu au commissariat avec trois sacs de déchets qu'il leur aura confié pour les détruire.

[HRP]

Yo !

Petite rumeur concernant une mission de mercenaire qu'on a RP ce soir avec 2Zette.

Si jamais le RP de mercenaire/milicien vous intéressait vous pouvez nous rejoindre sur le serveur des Mercenaires d'Astrub (plus d'informations sur ce poste) !

Kozmic Daddy~
4 -2
Score : 240
Il se raconte à Poup Island, et dans les ports nationaux, qu'une bataille s'est déclenché entre des pirates à Poup Island le soir du 17 de ce mois, à la fois au Sud de l'île, et dans la taverne au Nord. Peu ont survécu selon la rumeur, certains diront que c'est l'oeuvre de chasseurs de pirates, d'autres disent qu'il s'agit d'un règlement de compte entre deux équipages.
8 0
Score : 3

Un paysan d'Astrub se sera plaint dans la soirée du Vandanor 22 Aperirel à la taverne de Brutas avec d'autres de ses camarades.

Le matin du même jour, il avait découvert dans sa réserve à la lisière de la plaine d'Astrub, vers la forêt d'Astrub, une jeune femme habillée de noir, fiévreuse. Ses vêtements étaient encore humides de la pluie du soir d'avant, et, la femme avait apparemment trouvé refuge dans SA réserve.

Il s'agite, et souffle, un poil agacé, qu'il l'a laissée dedans, et a dû emprunter des outils à son voisin. Malgré ses airs grossiers, il aura tout de même prit soin de lui donner une couverture, ainsi que de l'eau et du pain, et de vérifier de temps à autre si elle n'était pas mourante, mais ça, il ne l'aura pas précisé, par soucis d'être prit pour un tendre.
Il dira bien fort qu'il ne connaissait pas d'Eniripsa et que cette "gosse" en aurait GRANDEMENT besoin. Ses camarades acquiescent, mais ne rajoutent rien, en finissant leurs bières.

Adélaïde était donc dans cette réserve, seule, elle cauchemardait dans sa maladie, et n'aura même pas eu la force à ses réveils soudains de se demander comment la couverture et les vivres avaient atterrit là. Elle n'y aura pas touché, puisqu'elle se rendormait aussitôt, trop faible. Sa fièvre restera stable, et ne s’aggravera pas.

-----------------

Mon Discord si jamais quelqu'un veut interagir avec Adélaïde, je ne suis pas sûre de pouvoir me connecter le soir même: yako#1781

C'est une simple petite rumeur, et il n'est pas absolument nécessaire que quelqu'un interagisse avec. Elle survivra d'une manière ou d'une autre, si jamais.

Sur ce, bon RP

- yako

3 -3
Score : 392
Hier soir, Astrub aura pu entendre, aux alentours de vingt heures, et ce pendant plusieurs heures, des hurlements. Certains rapportent qu'on aurait dit le cri d'une créature gigantesque, d'autres de dire qu'il s'agit de celui d'une Muloune sauvage ou d'une Harpie.

Quelques badauds présents près de la Taverne de Brutas content l'envolée d'un monstre noir maléfique.

Enfin les paroles "
C'est rien, c'est Astrub " sont sur toutes les bouches.

Mais que croire ? Et qui ?
4 -5
Score : 5980
Rumeurs chez les pirates, contrebandiers et hors la loi principalement :

Comme d'hab de nombreux navires sont attaqués en mer, des convois le sont à terre, des repaires de hors la loi sont découverts et par la garde et d'autres sont créés.. Rien de nouveau sous le soleil, mais il parait qu'un type anciennement "gouverneur" d'un havre-monde rempli de pirates a finalement été contraint de fuir de là bas il y a quelques semaines lors d'une invasion de la garde Brakmarienne. Par chance, tout l'monde ou presque s'en est sorti. Mais depuis, ceux qui trainaient là bas ont repris leurs anciennes habitudes à Poup, dans les Bas-Fonds de la Rouge, ou encore avec les Riktus et dans les Mines de Sufokia, ou alors ils vivent en mer sur leur navire et se ravitaillent de temps en temps sur des îles vierges ou presque, quoi!

Ouai, vous saviez peut être déjà ça.

Mais il paraît que depuis quelques jours, ce même "Dart" parcourt un peu la région en parlant d'un nouveau repaire potentiel aux gars qui ont dû fuir le havre-monde en question à l'arrivée de la garde. Ce serait sur une île du sud-est, a peu près, quoi. Apparemment, ce serait bien plus facilement défendable qu'un havre-monde. On verra bien si on en entend encore parler ou pas, t'façon.
6 -1
Score : 352
Plusieurs nuits durant, un son étouffé, lointain, résonnait en échos aigus et atonaux dans le cimetière d'Astrub. L'on put entendre les complaintes de plusieurs résidents de la cité mercenaire, dont le sommeil était troublé par ces étranges complaintes. S'en référant aux autorités locales et à leur semblant d'organisation sans grand succès, le Père Lachaise finit par placarder une annonce sur les panneaux de la cité, appelant en échange d'une modique somme de kamas ceux prêts à investiguer à la rescousse.

Aussi, dans la nuit du 29 au 30 Aperirel, ces émanations sonores prirent fin. S'était-il agi là de quelque trompettiste facétieux se délectant de mettre son grain de sel au repos des douziens, ou des complaintes d'une créature acculée et blessé ? Ces deux pistes-ci sauraient elles corréler ?

La demande d'assistance du Père Lachaise n'est en tout cas plus d'actualité, et un calme relatif s'est de nouveau installé dans l'enceinte et aux alentours du cimetière; si tant est que l'on considère la présence de sacs d'os animés comme banale.
11 -4
Score : 240
Depuis deux semaines environs, les "livraisons de pirates" se font régulière à Astrub, l'on a pu apercevoir un grand homme vêtu de fourrures souvent accompagné d'un masqué, et parfois même d'une disciple de Martyr, livrer des hors-la-loi, certains morts, certains vivants. Il se dit aussi que le soir du 2 de ce mois, il y a eu pas mal de remue-ménage dans les égouts de la cité, suivi d'une nouvelle "livraison" au Tribunal d'Astrub, parait-il qu'il s'agissait d'un simple "bouffon".

Dans la soirée du 5, parait-il qu'à nouveau, Poup Island a connu de nouveaux assaillants, d'après les dires ils étaient cinq ou six, en faveur de la nuit, les descriptions sont difficiles à faire, ce que l'on sait, c'est qu'une vingtaine de pirates gisent sur la plage au Nord, aux alentours de la taverne, taverne qui a d'ailleurs connu un incendie et quelques mobiliers brisé et brûlé, et lorsque les équipages venues en renfort ont rejoins le Nord de l'île, les assaillants n'étaient déjà plus là, les flammes ont ainsi été maîtrisé rapidement dû à l'eau de mer à proximité et le nombre de pirates encore présent. Personne ne connait réellement la cause de cette attaque nocturne.
8 0
Score : 289
Paraît-il que la formation initialement prévue ce soir par la ville sera reportée à demain, même lieu, même heure. Problème imprévu lié à l'adjudant qui doit animer l'événement, d'après les informations. 

[HRP]

Yo ! 

J'ai oublié mon chargeur de pc en partant de chez moi et je n'ai plus de batterie (mongole/100). Ils n'en vendent pas là où je suis et donc je ne pourrai pas être co ce soir en jeu. J'ai donc décalé l'event à demain. Voilà, désolé ! 

Kozmic Daddy~
6 -3
Score : 392
Le premier Cabinet Vétérinaire d'Astrub a ouvert les portes de son havre-sac. La rumeur passe d'oreilles en oreilles, de bouches en bouches. Les langues babilent joyeusement au sujet d'un haut cornu, à la peau rouge, et de son petit refuge animalier.

Le sac est décrit comme ouvert à toute heure au public, décoré de grelots et de plumes.

[HRP] J'ouvre le sac de Tikki Poll -mon personnage- aux rôlistes ayant besoin d'un Vétérinaire. Selon mes moyens IG actuels je peux également fournir nourriture pour familiers, vente de familiers, échanges, et craft de poudre d'Osamodas à la demande ! Pour tout désir de RP avec moi et rencontrer mon personnage, passez directement par le jeu, ou joignez-moi sur discord : Gwenzila#1523 [HRP]
6 -2
Score : 1493

[HRP] A toute heure hein? T'a intérêt à être la à 4h30 du mat alors :p [/HRP]

2 -2
Score : 352
Dans la nuit du 17 au 18 Maisial, un coup de feu retentit au sein de l'une des tavernes du port de Brâkmar.
Si la situation n'a rien d'inhabituel pour la cité rouge, la cible présumée de cette attaque serait en revanche, selon les rumeurs, l'héritier du duché de Guèrle-Heure, riche et ancienne famille réputée pour son implication dans l'exploitation minière sur le territoire national.
Le jeune hériter s'en serait tiré avec une blessure superficielle tandis que la milice a appréhendé le coupable, pris en flagrant délit, immobilisé par sa cible.

Les membres de la famille Guèrle-Heure, interrogés par la presse locale, ont refusé de commenter l'événement.
6 -4
Score : 331
Depuis quelques temps, un bruit dans les tréfonds des Mines d'Astrub se faisait entendre. La cause ? Des membres du Culte d'Ogrest, occupé à manigancer de sombres desseins...

Dans la nuit du 20 au 21 Maisial, la compagnie de l'Aurore des Libellules sont allés à la demande de Pépé Pâle explorer les mines à la recherche de l'origine du mystérieux bruit. Grâce à elle, les cultistes ont été arrêtés et la caverne investie par les membres du culte s'est écroulée suite à une explosion. Mission réussie donc, pour la jeune compagnie d'aventuriers ! Pépé Pâle n'a fait aucun commentaire particulier, mais une récompense aura été donnée aux jeunes mercenaires.
7 -2
Score : 352

  Le 26 Maisial au matin, des voyageurs découvriront qu'un des nombreux cimetières de l'île au Moines a été profané. Plusieurs cercueils furent sorti de terre et entrouverts, des pierres tombales éclatées, et des sillons profonds creusés dans la terre blafarde et la rocaille.
  Plus intriguant encore, une cavité cylindrique, verticale, contient le cadavre d'un homme au teint pâle et au crâne enfoncé, déformé. Les raideurs cadavériques naissantes laissent à penser que l'individu est passé de vie à trépas très récemment.
  Profanation, affrontement marqué, corps mutilé laissé sur place, et nul témoin pour relayer les événements . . .

4 -1
Score : 1328

(on dit les "raideurs cadavériques" et pas "rigueurs" ) pour info wink 

2 -2
Score : 20
     Dans la nuit du 29 Maisial, la milice d'Astrub aura été mobilisé après un appel de l'ambassade de Bonta à propos de membres du culte d'Ogrest ayant capturé un de leurs agents. Néanmoins, en arrivant sur place, les mercenaires ont découvert que le havre-sac était majoritairement rempli d'adolescents, avec une version totalement différente de celle proclamée par Bonta.
     Une enquête à été ouverte.

     Dans le même temps, la figure de proue du conservatisme sufokien a été retrouvé morte chez-lui, dans des circonstances inconnues. Une enquête a été ouverte mais, en attendant le travail des enquêteurs, la ligue écologiste se retrouve propulsée en tête de plusieurs sondages.
     Certains sous-entendent l'assassinat.
5 -3
Score : 5980
(Evenements du 02 juin)

Bataille navale observée depuis l'Est des Wabbits :


Quelques aventuriers présents sur l'île des Wabbits hier soir ont pu assister à une lointaine bataille navale opposant deux navires de taille moyenne à l'Est de l'île :
- l'un d'eux avait les voiles bleu foncé et arborait un pavillon représentant une tête de Black Wabbit en colère croisée de deux Cawottes, tandis que le second aux voiles oranges battait pavillon qui ressemblait à un Lenald avec un cache oeil, croisé de deux épées.
- Après plusieurs coups de canons, les deux Bricks se sont approchés l'un de l'autre et les spectateurs ont deviné que le combat se poursuivait au corps à corps sur les différents ponts.
- Finalement, les Lenalds pirates semblent avoir vaincu les Wabbits pirates, puisque leur navire s'est éloigné en coulant l'autre après quelques longues minutes. Il a disparu à l'horizon vers le Nord, et le calme est revenu comme si il n'était jamais parti.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(Evenements du 06 juin)

Brakmar, fait avéré, attaque de la prison/évasion (joué en jeu et même gueulé sur tous les toits a travers la ville pour alerter de potentiels rôlistes justiciers, en vain) :


Une grande évasion de la prison de Brakmar a eu lieu dans la soirée du 6 Juinssidor. Une bonne  vingtaine de détenus se sont échappés des geôles, aidés par quelques hommes en uniforme de soldats se faisant passer pour la relève de nuit pour investir les lieux.

On raconte qu'ils auraient abattu quelques soldats dans la prison, et blessé un autre qui a préféré déposer les armes mais qui aurait tout vu. Ils se seraient ensuite emparés des clefs de l'un des gardiens et ouvert toutes les geôles après avoir informé les bagnards qu'ils avaient un plan pour les faire sortir tous ensemble, et qu'ils ne devaient pas se précipiter. Avant de quitter la prison, les hommes en armures se seraient présentés comme "Les Bananas Pirates du Capitaine Isho Dart" et auraient distribué des espèces de mécanismes ressemblant à des poulies de manufacture probablement roublarde. D'après les ex-évadés interrogés, ils n'avaient pas assez de poulies pour tout le monde et incitaient à se mettre à plusieurs sur une seule poulie.

Une fois à l'extérieur de la prison, une partie des prisonniers s'est dispersée dans les rues en ignorant le plan donné et la majorité ont pu être recapturés ou tués, tandis que l'autre partie a escaladé les murs d'enceinte de la ville. Celui qui semblait mener l'attaque aurait balancé un genre de grappin d'abordage directement sur le mur à l'Ouest de la prison entre deux maisons, avant de l'escalader rapidement en se servant de ses tatouages Sacrieurs, ignorant la dizaine de gardes qui s'agitait là haut. Il a été rejoint précipitamment par plusieurs hommes équipés et entraînés, visiblement des bandits et des marins, ainsi que les faux-gardes qui l'accompagnaient à l'intérieur de la prison et une dizaine de bagnards se servant des armes récupérées au sol afin de se battre pour leur liberté.

Ils ont rapidement pris le pan de mur malgré les quelques renforts en garnison plus loin sur les fortifications, et ont agit de manière coordonnée avec un navire arrivant de l'Ouest de l'île, de nombreux étages plus bas au niveau de la mer : Son équipage était équipé de deux lance-grappins puissants, qu'ils n'ont pas hésité à utiliser en direction des murs d'enceinte immenses protégeant les côtes de la Capitale à cet endroit. L'un des tirs a manqué sa cible et ricoché inutilement sur le mur, tandis que l'autre grappin s'est planté dans un pilier de briques qui maintenait une portion de toit du mur en place.

" Les attaquants avaient un ou plusieurs eniripsas avec eux" , d'après un garde survivant. "Ils avaient aussi l'avantage du nombre grâce aux détenus et n'hésitaient pas à se servir de leur hargne pour gagner du temps et se battre en surnombre, parfois à trois contre un, quittes à en laisser mourir quelques-uns."

Une fois le grappin planté dans le pilier et la corde tendue jusqu'à leur navire, leur chef a appelé les évadés et ses hommes à utiliser leurs poulies pour rejoindre le bateau de taille de moyenne. Ce fut bref, et bien que quelques prisonniers tombèrent à l'eau en s'y prenant mal, les pirates réussirent à en embarquer quelques uns avant de couper le filin du grappin, envoyant quatre soldats décidés à les pourchasser jusqu'au bout dans la mer à leur tour.

Leur navire a ensuite mis les voiles sans perdre de temps en direction du nord-ouest pour disparaitre derrière les falaises entre le stade de Boufbowl et la mer. Par chance, des chasseurs de pirates traquant un navire ressemblant curieusement à celui-ci avaient appris qu'il avait jeté l'ancre dans les parages quelques jours auparavant et ils menaient l'enquête sur place lorsqu'ils virent sa silouette émerger de la pénombre nocturne, au loin. Branle-bas de combat, tous les hommes se sont rués à leur poste et une bataille ne tarda pas à éclater entre les deux navires.

Les Chasseurs de Pirates avaient l'avantage du nombre et de la taille, et ils savaient qu'ils gagneraient plus de kamas à ramener ces hors-la-loi en vie plutôt qu'à en débarasser le monde. Après quelques canonnades, les navires se sont retrouvé bord contre bord et la bataille s'est poursuivie sur le pont des deux navires, chacun voulant aborder l'autre, d'après les survivants du combat. Les Pirates ont à nouveau pris le dessus rapidement, perdant d'autres évadés dans la bataille. Ils se sont à nouveau présentés comme "Les Bananas Pirates du Capitaine Isho Dart", avant de ligoter les survivants dans la cale et de retourner à leur navire sans prendre le temps de fouiller la Frégate, pressés par le temps et par les probables navires Brakmariens qui s'étaient lancés à leur recherche depuis le port national.

Ce sont les derniers témoignages au sujet des évènements de ce soir là, la nuit a masqué leur navire aux yeux des côtes Brakmariennes, et quelques navires marchands de la même taille ont fait l'objet de fouilles sans doute vaines aux alentours de l'île, dans la journée.
8 -1
Score : 3
RUMEURS SBERG


Des membres du camps des chasseurs discuteront avec des personnes du village ensevelis, ou des voyageurs bavards alors qu'ils passaient dans le coin. Les rumeurs courent, et, une en particulier se démarque des autres.
En effet, Ivys Mishiro, la Sram poursuite par la justice de Bonta et par bien d'autres particuliers, a été aperçue au campement même des chasseurs.

Tout d'abord inconnue, puisque discrète, elle ne s'était que postée, chaudement habillée, le capuchon mit, devant un tabouret, ou une potion de rappel a été déposée. Un moment passé ainsi, ce n'est que lorsqu'une Eniripsa à la peau pâle comme la neige et aux cheveux longs et dorés, chaudement habillée, ne rejoigne le campement pour se poster devant la Sram, accompagnée d'un Iop blasé.

Le nom d'Ivys fut prononcé, ce qui aura, bien évidemment, porté l'attention des chasseurs à la discussion. L'Eniripsa, apparemment nommée Leruwa, avait simplement salué la Sram, sobrement, pour ensuite dire que toutes deux savaient pourquoi elles étaient là. Directement, elle se sera excuser pour un défunt. Le plus surprenant... Ivys n'était visiblement pas armée, et s'était excusée pour tout ce qu'elle avait fait, et aura souhaité repartir sur de bonnes bases avec la Fée. Sur le cul, les chasseurs n'en croiront par leurs oreilles. Que s'était-il bien passé? Leruwa partit rapidement avec le Iop qui n'aura pas sifflé un mot, tandis que la Sram aura consommé la potion sans tarder. La scène plus qu'étrange, qui contre-disait en quelque sorte les rumeurs sur la Sram, ne pouvait qu'être le sujet de conversation le plus énigmatique. Les questions continuent, si ce n'est qu'il y en a en plus désormais. Qui est cette Leruwa, exactement, et qu'a-t-elle donc bien fait?
2 -6
Score : 392
" J'ai juré sur le sang d'mes ancêtres que je sais plus quoi foutre. " maugrée le premier mercenaire en sortant du Tribunal.
" Et moi j'ai plus rien de croustillant à me foutre sous la dent. " réponds le second en enfilant son casque.

Ils jettent tous les deux un regard contrarié au Tableau d'Affichage jouxtant les escaliers du grand bâtiment blanc. Et ils semblent tout bonnement dépités.


Ils ne sont pas les seuls. Depuis plusieurs semaines, sur Astrub, les contrats déposés par des particuliers près des escaliers du Parc des Amoureux sont arrachés à peine posés. Ceux placardés sur la zone du Tribunal, sont raflés. Et le Comptoir des Mercenaires n'a plus grand-chose à clouer sur ses panneaux. La Guilde des Chasseurs est encore la seule à fournir de quoi occuper les quelques bougres qui s'activent, découragés, sur la cité Mercenaire.

Et la coupable, tous la connaissent. Le mot se passe de lèvres en oreilles et d'oreilles en langues. Des oeillades trahissent une colère sourde, d'autres mimiques témoignent la frustration.

La Chasseuse stagne sur Astrub, toute de plumes et de métal faite. Elle attend quelque chose. Et pour s'occuper, elle se charge des contrats, les remplis, les enchaîne, les uns après les autres.

Quand va-t-elle s'occuper de ses oignons ?
4 -4
Réagir à ce sujet