FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Concours : Un mot à Eniripsa - Participations

Par [Ankama]WAKFU - COMMUNITY MANAGER - 23 Mars 2020 - 16:00:00
AnkaTracker
Réactions 93
Score : 20

Cette histoire commença il y a 3 ans.

Alors qu’une osamodas se baladais dans les rues d’astrub, a la recherche d’un endroit où se protéger de la chaleur étouffante et du lag. Un homme a l’allure feline lui barra la route. “Vas-y ,rejoins ma guilde jeune dragon” fut les tout premier mots que j’entendis de cette écaflip au poil noir. L’osamodas prit au dépourvu frisa durant une minute. Puis dans un message lui répondis “en vrai.... flemme”. La disciple du grand conjurateur put voir la rage et la soif de pouvoir a travers les battements irréguliers de la queue de son nouvelle adversaire. Mais malgré ça, il se calma et proposa une alternative. “On va faire un jeu. Tu vas te cacher dans Astrub et si je te trouve tu rejoins ma guilde”. L’osamodas qui voulais elle juste fuir la populace accepta et ce cacha dans les toilette d’Astrub. Apres 5 minutes de recherche, l’ecaflip l’avais deja trouvé. N’ayant qu’une parole l’osa rejoignit cette guilde. Cette guide, enfin plutot un clan, n’etait pas banal. Elle décida de rester un petit temps pour voir l’environnement. Avec ce clan elle decouvrit les joies du rp, des donjons foireux, des team a base de iop soutien. Des soirées a farm des minerai mineur toute seul elle était passée a l’entretien du HM et du pl gratuit. Pourquoi cette ecaflip l’avais suivi jusqu’e dans les toilette d’Astrub ça elle ne le saura sans doute jamais. Tout ce qu’elle sais est que sa nouvelle guilde allais lui plaire longtemps

1 0
Score : 414

C'est vrai je m'en souviens
De ce passé lointain 
Je sens encore cet air marin 
Elle dévoilait ses animaux colorés et ses palmiers
Cette nation où je faisais une trêve
A la recherche d'une bestiole à capturer 
Pour moi, Osamodas, je vivais un rêve 
Et puis, dans cette chasse effrénée   
J'ai croisé son regard 
J'ai tout de suite remarqué,
Ce sang de bestialité coulait dans nos veines
Telle une grande symbiose 
Je me suis soudain arrêtée et lui ai parlé 
Nous avions le même objectif 
Trouver monstres et trésors 
Sans jamais affronter la mort 
Ensemble c'était sûr 
Nous allions vivre cette aventure 

J'avais ma créature à mes côtés 
Lui, rajoutait la sienne pour former notre duo 
Le combat avait débuté  
On organisait des stratégies 
Pour vaincre nos ennemis 
Ce monstre imposant était plus fort que prévu 
A mon grand dam, je l'avais sous-estimé 
Un coup bref et inattendu 
J'étais à terre 
Mon fidèle animal essayait de me protéger 
Tant bien que mal 
La partie était terminé pour lui aussi 
La bête s'approchait avec agressivité 
Je fermais les yeux
C'était fini 
Tout d'un coup, un cri 
Mon allié et ami fonçait à toute vitesse 
Puis d'un geste vif et majestueux il repoussait la monstruosité
Finalement, son loup de compagnie finissait le travail 

Dans les vapes
J'étais dans les vapes
Je ne distinguais plus rien 
A part une voix qui semblait si loin 
C'était lui, 
Il me demandait si j'allais bien 
Il m'aidait à me relever 
"Tu sais tu pouvais le dire si tu avais besoin d'aide"
Oui je me souviens maintenant
Il m'avait sauvé !
Je l'emprisonnait sous ma douce étreinte
Un seul mot sorti de ma bouche 
"Merci" 

1 0
Score : 23

Bonjour voici mon histoire.                                                                                                                                        Je suis un éniripsa assez bas niveau dans ma guilde.                                                                                         Un jour(un samedi)je voulu faire un donjon (96) mais malheureusement  je trouva personne pour le faire.                                                                                                                                                                              Alors je demanda dans le canal recrutement qui voulait faire le donjon?Et un assez expérimenté m'invita dans son groupe.Accompagner de son fidèle féca et d'un pandawa nous entrions dans le donjon.Il pouvait affronter ogrest mais non il préféra aider un jeune éniripsa.Il avait fracassé les monstres.Une fois hors du donjon il me donna son embléme de frigost qu'il avait loot.Et finit pas me dire :"Tu aideras ton prochain pareil j'espére wink" je n'avais eu le temps de réponqre qu'il quitta le groupe et repris sa route.Je l'ui envoya un messages privé :Sois en sure smile .                                                                         Merci à toi l'amis !                                             

1 0
Score : 16
Cette histoire peut être prise à la légère ou bien être lu par un œil attentif et vif comme celui d'un cra ou bien être prise pour une vanne de Iop qui aurait mal tourné et dont la chute lui aurait fait plus mal qu'un coup de massue de Bwork mais bref passons je demande juste au dieux qui me regarde de prêter ne serait-ce que quelque secondes à ce cour texte qui ne l'ai pas:
           Tout commence un beau ou jour où je me promenais à astrub j'avais pour habitude de toujours me rendre au parc car c'est là que de nombreux comédiens et artiste se rendez pour répéter des scènes de théâtre. Étant un Scram j'avais pour habitudes de me cacher parmi les ombres pour les contemplé mais ce jour quelque chose d'inhabituel se produit. Une personne que je n'avais jamais vue auparavant et qui me sembla bien seul. C'est alors que je décidais d'aller l'abordais pour faire sa connaissance. Je vous épargne les détails mais tout ce que je peux vous dire c'est qu’après l'avoir aidée à faire quelques donjons, a montée dans l'estimes des dieux en gagnant des niveaux, après aussi l'avoir appris à être une vrai pro lors des combats et bien plus encore mais je ne peut pas tout vous compter ici malheureusement c’est pourquoi je vous dirais simplement ceci : ne laissé jamais une âme à peine incarnée seul car elle aura toujours besoin d’un amis pour jouer ou pour l’aider quoi qu’il arrive pour lui raconter les malheurs de sa vie , tendais lui la main et faite un geste de temps en temps envers les plus démunis car un jour c’est vous qui serait dans cette situation et n’oubliez jamais mes amis d’être doux, généreux, compatissant et attentif comme une…Eniripsa.
1 0
Score : 55

Ce fut il y a moulte temps,
Sur les rives d'un Brakmar d'entemps.
Jeune Sacrieur et sa coiffe Piou, 
S'ennuyant assis sur un caillou.

Lorsque je vis au loin, 
Un Cra se faire agresser dans un coin !
Ni une ni deux je pris part au combat, 
Malgré l'écart de force entre l'agresseur et moi.

Apres un bonne dérouillée,
Le Cra et ma personne se retrouvèrent au Phénix d'un Astrub Oublié. 
Et nous nous sommes mis à rire,
Juste une colère de Iop à suffit pour nous détruire.

Suite à cet événement,
Nous avons partagé pas mal de temps.
Combats et Donjons, 
Ce fut de belles heures de collaboration.

Mais les années se sont écoulées,
Et cela fait bien longtemps que nous avons plus rien partagé...
La moral de cette histoire : 
N'oubliez pas de rajouter à vos contact les rencontres d'un soir...

2 -1
Score : 27

je dédis ce texte à un inconnu, seulement de passage dans ma vie mais qui l'a pourtant changé à jamais.

 Je venais de me réveiller dans mon havre-sac quand je me suis apperçu que tout mes kamas et équipements avaient disparu, je n'avais plus rien.
En sortant de chez moi j'ai crié au voleur mais personne n'eu de réaction, sauf un sacrieur. Il me demanda ce qu'il s'était passé et je lui dit que c'était fini, quelqu'un m'avait tout volé, on m'avait tout pris, il ne me restais plus que mon fidèle familier, un dragoune nommé Billy. Je lui ai dit que je n'en pouvait plus, j'avais tant donné pour en arriver là et d'un jour à l'autre des années d'experiences sont partis en fumée. Il essaya malgré mes pleurs de me réconforter, lui cet inconnu qui ne savait rien de moi, qui n'avait aucune raison de rester à mes côtés, il choisit de m'écouter.
N'ayant plus aucune raison de continuer à explorer ce monde comme je l'avait fait auparavant je lui confia que j'allais mettre fin à mes jours. Je ne me voyais plus recommencer ce que j'avais mis des années à construire je me sentais pitoyable de m'être fait berné dans mon sommeil , je souhaitais juste quitter ce monde.
C'est après ces horribles paroles que je décida de lui échanger mon dernier bien, mon Dragoune , il valait une fortune, c'était pour le remercier de m'avoir écouté en vain. Mais il refusa. Il m'a promis que tout allait s'arranger et que le monde des douzes avait encore beaucoup à m'offrir et avant de partir m'offrit des kamas.

1 0
Score : 20
Ô Eniripsa, on m’avait dit que les dieux avaient abandonné leur monde.
On m’avait dit que le chaos s’étendait au rythme des larmes d’Ogrest.
Et pourtant, c’est après mes débuts dans un monde sombre que la lumière vint.

Ô Eniripsa, que je me suis trompé !
De tes paroles sont sortis solidarité, gentillesse, et paix.
Je ne peut que t’être reconnaissante, toi, la déesse aux mots doux.

Ô Eniripsa, c’est avec des mots que s’écoute la beauté du monde des douze.Donne moi la chance de te compter mon aventure.

Je me baladais, jeune, dans les ruelles pavées d’Amakna.
Perdu, je sors soudain de la forteresse de pierre.
Je cours parmi les champs, les forêts à la recherche d’aide.
Et c’est d’une taverne que sortit le pandawa qui changea mon aventure.
On échangea notre sympathie, mais je n’étais pas à sa hauteur.
Alors, on se retrouva en haut des remparts de la nation des blés pour discuter.
Il m’apprit à formuler des mots pour parler aux bonnes personnes.
Il m’aida à devenir plus fort, à travailler la terre comme le fer.
Ce pandawa, je n’en ai plus le nom mais laisse sa signature par « De la Vega ».

Ô Eniripsa, les moments avec lui furent peut-être trop court,
Mais preuve que solidarité et gentillesse marque le Krosmoz.
En sa gratitude dont il m’a fait part, j’ai moi même aidé des jeunes incarnés.
J’ai rejoins une guilde, profitant des havres-mondes pour boire et manger avec mes compagnons.
J’en ai ensuite créer une pour aider les plus faibles, et s’amuser entre héros du monde des douzes.

Ô Eniripsa, ce texte n’est guère un poème, mais les mots que je récite à tes oreilles divines.
Comblé d’être aidé et de pouvoir aider, Merci !
1 0
Score : 26
À une demoiselle aux champignons 

Au temps du libre affront,
Jeune eniripsa craignait les agressions.
Se pansant aux mots de guérison,
Sa témérité fut laissée à l'abandon.
Ainsi fit-elle d'une carrière son propre refuge.

Qui de ses actions sera le juge?
Puisqu'en ces bas-fonds,
Elle fit lieu de compétition;
S'impatientant de vider la mine,
Avec le cuivre pour seul éclat aux yeux.
Ayant pitié de son abîme,
Eniripsa convoqua un osa vertueux,
Afin de rétablir sa sensibilité
Et dissiper toute incrédulité.

Au moment de brandir sa pioche à nouveau;
Apparut, face à elle, l'osa de haut niveau.
Celui-ci fut preuve de neutralité;
Et contre toute attente,
Le dragon proposa amicale entente.
Ne pouvant, dès lors, qu’accepter;
La jeune fée exploita désormais
Près de la moitié des minerais,
Se rappelant qu'avant matière,
Solidarité vient en première.
Puissent alors les joueurs,
Agir en bienveillance,
Pour que tous ait la chance
De se rendre habile mineur;
Et ainsi faire le gain
Du plus riche des terrains;
Celui qu'Eniripsa divinise,
Là où partage et amitié sont de mise.
1 0
Score : 5

Bonjour, 
voici ma modeste contribution au Mot à Eniripsa. Un petit sonnet, en espérant faire honneur à la Déesse arpenteuse du verbe. 

Un Zobal sans grandeur, grossièrement immodeste
Défia des crocos. Oh ! présage funeste ! 
Emue par cet orgueil, une Crate défia le sort : 
Aidée de son Ben.Ko, plus forte que la mort. 

Notre Zobal charmé lui rendit sa tendresse, 
La faisant progresser et gagner en richesse. 
Mais pour les cra l'amour est une flèche rebelle ;
Attendez-vous, aux fesses, à vous prendre une semelle ! 

La douceur de la vie, celle que connaissent les dieux, 
Goûter à l'ambroisie sans pourtant être pieux, 
C'est pourtant ce qu'aimait cette crate si douce.

Il se lança "dard dare" avec elle batailler ! 
Forts de leur amitié née d'une banale rescousse, 
Ils cognent sur des crocos comme deux fous alliés. 



Xatiss,
Zobal réanimé et pourfendeur de crocos devant les dieux. 

0 0
Score : -10

DAY OFF

Tout guerrier ayant besoin de se reposer,
A la foire du Trool on est allé

Dans le tunnel de l'amour on a flirté,
A la maison des horreurs on s'est promené

Dans la gueule du Bouftou tu t'es jeté,
Tout cru, il t'a dévoré

0 -1

Bonjour à tous,

L'événement touche à sa fin et voilà enfin le nom des gagnants !

Tout d'abord, nous souhaitons remercier et féliciter tous les participants pour leurs contributions ! Vos textes étaient sublimes et nous ont fait beaucoup sourire smile

Au vu des participations, la délibération a été fastidieuse, mais nous avons les 3 gagnants ! Sans plus attendre voici le podium :


Vos lots ont été distribués et vous pourrez les recevoir dans votre interface de réception des cadeaux en jeu.

On espère sincèrement que ces petits mots vous auront aussi fait plaisir. On vous dit à la prochaine et encore une fois, bravo à tous et bon jeu !