FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Concours : Un mot à Eniripsa - Participations

Par [Ankama]WAKFU - COMMUNITY MANAGER - 23 Mars 2020 - 16:00:00
AnkaTracker

Postez ici vos créations pour le concours Un mot à Eniripsa !

Bonne chance smile

Première intervention Ankama

En réponse à  agenda26

Bonjour agenda26,

Attention, la règle est bien de 300 mots et non 30 lignes ^^

À toi de voir pour remanier ton texte car il est actuellement trop long. Tu as jusqu'au 6 avril pour le faire avant que nous sélectionnions les textes qui gagneront !

Bon courage smile

Voir le message dans son contexte
Réactions 93
Score : 358

Un simple jour de Martalo, alors que les anguilles profitaient du calme paisible des eaux des hauts de Sufo, je sortais tranquillement mon matériel de pêche, il y avait une pluie battante et un paysan à la tâche.
Je trouvais la scène craquante, de voir ce brave Iop braver le climat pour ses choux, je décide alors de me mettre à la tâche, quelques prises plus tard, ma routine habituellement bien rodée, est perturbée par la présence de feuillages d'arbres trop épais pour ma hache, cachant les bancs.
Le Iop vu plus tôt, après quelques entrevues rapides, me demande si la pêche est bonne, dans un soupir vague, je lui répondit qu'elle n'était pas aussi bonne qu'escomptée, des arbres me gênait.
Sans un mot ni politesse, je repartie au début de ma boucle, m'aperçevant peu à peu, que les grands arbres qui gênaient étaient tombés.
A ce héros qui m'a grandement facilitée la tâche et que je n'ai pas recroisé depuis, merci ! smile

17 -7
Score : -29

Deux souvenirs me sont venus en tête quand le sujet est apparu devant mes yeux.

Il y a de cela quelques années, alors que je me baladais tranquillement dans la cité d'Astrub, une personne imposante me sauta dessus et me provoqua en duel. N'étant pas très fort en encore moins habile il ne lui fallut pas plus de 2 minutes pour me faire mordre la poussière. A la fin du duel il me tendit sa main en armure et me conseilla sur mon style de combat et me donna des pièces d'équipement bien trop forte et chère pour moi mais étant plus qu'utile à ma survie.
Depuis ce jour jamais je n'ai perdu ses conseil et quand le temps le veux je revêts un à un les habits qu'il m'offrit ce jour et je me suis promis d'aider chaque personne qui le souhaite en les conseillant comme lui l'a fait pour moi.

Et le temps n'eut pas à se faire prier puisqu'un an plus tard dans les champs d'Amakna, alors que je m'occupais de mon champ de blé et des arbres aux alentours, un tout jeune xélor me provoqua en duel. Il utilisai ses dons d'une manière excentrique sans arriver à en tirer quelque chose.
Une fois vaincu je vins vers lui et lui demandas de combattre des tofu environnant pour me montrer ses technique, une fois fait je le conseilla et le vis partir vers l'horizon.
Deux semaine plus tard une lettre arrivât dans mes mains, le xélor me remerciait de mon aide et y décrivait ses nouveau exploit en terminant par dire qu'il n'avait jamais progresser aussi vite qu'après m'avoir rencontré. Une larme coula sur mon masque et, le coeur rempli de joie, je repartit sur les routes en quête d'oreille attentive et de nouveaux horizons.

Merci à toi de m'avoir donné cette mains il y à longtemps et merci à toi aussi de m'avoir appris la joie.

4 -7
Score : 124

c'est 300 mots fréro xd 

0 0
Score : 413

Amakna, la belle Amakna.

J'y étais installé depuis un bon moment. Et pour tout vous dire, ces années ont été les meilleures années de ma vie, le temps était bon, le ciel était bleu, et Iop sait à quel point c'était plaisant. Mais ce n'est pas ici que résidait mon plaisir, c'était envers elle. Cette Ecaflip qui traînait au zaap de la capitale. Grande, brune, et des yeux verts qui perçaient dans la pénombre des ruelles d'Amakna. En réalité, ma vue était stimulée, et mon odorat aussi...  Elle avait beau sentir ce parfum de crozoli, les artisans boulangers qui berçaient les ruelles avec leur odeur de pain m'égayaient aussi. De plus, le chant des bouftous avait aussi leur rôle, stimulant mon ouïe non sans mal parfois. Et c'est grâce à cette synesthésie que j'ai profité de mon séjour en ces terres fertiles. J'étais jeune, et c'est en ça que ce furent mes meilleures années, notamment quand j'approchais le port d'Amakna, où il y avait des marins, qui y naissaient, et qui y mourraient. Mais dans le port d'Amakna, il y avait aussi des marins qui chantaient en rythme l'hymne d'Amakna, fatigués, profitant de leurs instants de repos autour d'une table, faisant taper leurs choppes d'Amaknéennes entre elles. Ainsi, ça  sentait le pichon à plein nez, mais je peux vous assurer une chose, Eniripsa, c'est en Amakna que l'on sent la réelle solidarité entre les douziens.

Je tiens ainsi à remercier les douze dieux d'avoir créé ce monde, notamment vous Eniripsa. Sans vous, et sans Cucupidon, je n'aurais jamais recroisé cette Ecaflip qui est désormais ma femme, celle avec qui je partage ma vie en cette magnifique contrée.

1 -3
Score : 3054

- "Il y a de cela plusieurs mois, mes compagnons et moi-même partîmes en direction de la capitale de Bonta, là ou se terre un arbre ancestral rongé par la maladie : le grand Chêne Mou. Ni une ni deux nous sommes rentrés dans ce fabuleux endroit, où grouille des polters, et maladies infectieuses en tout genre. Après de longues heures à explorer le fin fond de cette caverne, nous arrivâmes enfin devant cette divinité sans nom, du moins, c'est ce que l'on espérer...

Cet arbre était mal en point, malade, au tel point qu'il se mis à toussoter à plusieurs reprise. Grand heureusement, nous étions accompagné de la meilleur soigneuse du monde des Douzes, j'ai nommé : Phara Macie !

Les minutes nous sont comptées à présent, l'éniripsa aguerrie entreprend ses mots, commence à panser les blessures engendrées par ces grouilleux impures et malfaisants.

"1, 2, 3, Amil Eting ! " s'esclaffa t-elle.

Le Chêne Mou, par miracle, alla beaucoup mieux. Nous nous sommes tous mis à applaudir, les polters fuirent irrémédiablement le corps désinfecté de l'arbre. Tout rentra dans l'ordre. Du moins... Si le Chêne Mou reste bien chez lui ! "

3 -3
Score : 72

C'était il y a quelques années en arrière, 5 je dirais. 

Un beau jour, du haut de mon lvl 110, je me suis motivé pour monter un groupe XP aux chuchos, histoire d'aider ma guilde à justement passer le cap du niveau 100. La session se passait bien, une bonne ambiance sur Skype avec les quelques amis du groupe quand soudainement un Xelor avec quelques petites années de plus que moi se met à chercher un groupe pour XP en plus d'une guilde "mature". Nous étions assez chill et nous voulions des camarades de jeux avec lesquels forger de nombreux souvenirs.

Je l'ai donc invité, il est venu prendre un peu d'expérience sur nos groupes et le courant est passé presque immédiatement. Il a finit par rejoindre ma guilde et . . .

Il est actuellement l'un de mes meilleurs amis depuis environ 5 - 6 ans, et grâce à lui j'ai pu rencontrer énormément de monde avec qui je garde contact encore aujourd'hui. 

Merci Ankama !
 

2 -2
Score : 124
Le Zimas et le Cochon :

Le Zimas ayant chanté
Pendant DW,
Se trouva fort dans la sauce 
Quand le moment de reprendre wakfu fut venu.

Pas un seul petit stuff de bouftou ou de tofu
De stasis ou de wakfu.
Il alla crier famine
Chez son voisin le cochon,
Le priant de lui prêter
Quelque item pour se moduler
Le temps de se classer.

Je vous paierai, lui dit-il.
Avant l'oût, foi d'zimas
intérêt et principal.

Le cochon n'est pas prêteur;
C'est là son moindre défaut.

« Que faisiez-vous au temps de DW ? »
Dit-il à cet emprunteur.

« Nuit et jour à tout venant
Je glandais, ne vous déplaise ! »


« Vous glandiez ? J'en suis fort aise.
 Eh bien !  farmez maintenant ! »




Moralité : j'ai donné du stuff à Zimas par "Solidarité et gentillesseangel
13 -13
Score : 323

J’étais niveau 118 et j’étais aux chuchoteurs quand je me suis fait agresser par un Sram du niveau 146. Je ne savais pas comment abandonner un combat alors j’ai passé mon tour. Je m’attendais à me faire 1 tour puisqu’il était plus beaucoup plus haut niveau que moi, mais il a préféré garder ses PV et il s’est donc mis invisible. Puisque je me laissais faire, j’aurais aimé qu’il me tue rapidement. Après le combat, je lui est demandé pourquoi il ne m’avait pas tué en 1 tour et du coup on a discuté. Depuis cet événement (agression), on a gardé contacte et on a joué tous les jours ensemble. 


On a rejoint une guilde ou le but était d’avoir le plus de gens en ligne, ça nous a bien faire sourire et intéressé comme objectif et du coup on a aider ces membres de la guilde à monter de niveau. On avait un Discord de guilde pour discuter en vocal et parfois on était 8 personnes ce qui était plutôt impressionnant pour moi. 


On s’échangeait nos ressources pour faire monter nos métiers respectifs et on comptait rapidement en tête comment on se devait sans vraiment noter. Quand j’avais besoin d’aide, il était toujours présent. Si je pouvais l’aider, je faisais pareille et dans l’élan de la solidarité on s’est échangé des prêts de ressources et des montants de Kamas très importants sans attendre rien en retour. On ne sait plus trop qui doit de l’argent à qui, mais on sait qu’on peut toujours compter l’un sur l’autre et ça, ça n’a aucun prix. Mon aventure Wakfu avec lui a été du délire et du temps de bonheur. Je suis extrêmement heureux de l’avoir rencontré puisque je n’aurais jamais passé d’aussi bon moment sans sa lui.

3 -2
Score : 323

Ce poste vise simplement à donner d'avantage d'informations puisque 300 n'étais pas suffisant pour moi. Ce qui suit est supplémentaire et ne fait pas partie du poste originelle dans le cadre du concours. Voila ! L'entraide les amis ! Hop !

Ici, je lui montre ou j'ai mis mes plantes pour le métier d'herboriste.



Pendant que je minais à l'ile Sadida, j'ai rencontré ce monstre ! Je crois reconnaitre un Pokémon ... mais peut-être que je me trompe !... et vue de derrière il a les cheveux de Sangoku x)


Voici le genre d'échanges qu'on avait. Il voulais monter son niveau de mineur! Bah voilà! Et lui qui me donne toutes ses récoltes de paysan.
À la fin du de l'événement double expérience. On a célébré dans son havresac avec une capture d'écran! Trop bien! Et là, je dab x)

Voici nos statistiques de métier à la fin. Moi à droite et lui à gauche, nos métiers. On s'est concentré sur ça quand on s'ennuyait et on y a pris plaisir et on a fait une course! En bas à droite, c'est son Zobal et son clone... chaud quand même.

Merci également aux délires des membres de la guilde Statim Finis! 

Si je gagne, donnez mes cadeaux à Nichinne! T'es trop bien mec t'imagine même pas! Allez on continue farm métier ! Je vais avoir l'anneau "Sceau du compagnons" le premier! 

On se voie en jeux les gens!

PS: Pour les gens qui m'on agressé quand j'avais -660 de points de citoyenneté... je vous kiffes ... mais j'étais en PLS... je me suis évadé 4 fois du coup hahahaha! Merci aussi à la personne qui m'a donné la recette pour sortir ^^' ! On se fait aussi des amis en prison tien x)
5 -4
Score : 207

Ce souvenir remonte à mon premier jour de jeu sur Wakfu, il y a de ça quelques années. J'étais perdu au milieu d'Astrub ne sachant pas quoi faire, ni même où aller. Un jeune Eliotrope est sortit de nulle part et m'a prit sous son aile. Il m'a enseigné les bases du jeu et montré divers lieux qui me semblait incroyables à l'époque. C'est ce jeune Eliotrope qui m'a rendu amoureux de ce jeu incroyable et grâce à lui que j'y ai rencontré des gens merveilleux avec qui je suis encore en contact. Ce jour fût le premier que j'ai passé avec lui et malheureusement le dernier, car je ne l'ai plus jamais vu depuis. Il m'arrive parfois d'aider les jeunes aventuriers qui arpentent Astrub en mémoire à ce mystérieux Eliotrope.

5 -5
Score : 76

très belle histoire 

1 0
Score : 379

Par une belle journée d'automne...

Par une belle journée d'automne,
Sous un vent d'une fraicheur monotone
Je me délectais des saveurs émanant
Des belles fleurs des crozolis des champs.

Assis dans les prairies verdoyantes
D'arômes et d'herbes chatoyantes,
À l'époque où maitre Gargalou avait son âme
encore présente dans les vastes contrées d'Incarnam.

Je venais ici par hasard à la rencontre d'esprits sympathiques
Mais je me retrouvais là, assis, à attendre d'un air pathétique.
Quant après une grande patience,
Une personne vint faire ma connaissance.

Nous forgeâmes vite une relation d'une solide armature
Qui m'amena à l'aider dans sa quêtes d'aventure.
Etant d'un niveau très élevé, je pus vite l'aider
À connaitre les bases de ce monde et de ces contrées.

Au bout de quelques heures, nous nous arrêtâmes,
Je sentis une vive douleur dans mon coeur comme une lame.
Mais malheureusement il fallait se séparer, et j'espérais,
le retrouver bientôt, mais un jour, mon compte eu un bug et fut effacé.

Deux ans plus tard je me remis à jouer,
A ce jeu, dont j'avais été séparé.
En arrivant à Amakna, j'aperçus la statue du gouverneur
me remémorant une vieille connaissance, oubliée avant cette heure.

J'étais alors seulement de niveau vingt quand j'ai remarqué
Q'une personne m'avais contacté dans le tchat privé,
Je reconnus alors mon ami d'autrefois
Qui à son tour,m'aida en combat.


Sachez que si vous tendez la main à quelqu'un, il saura s'en
Souvenir dans n'importe quelle instance de crise.

__fantomos

10 -8
Score : 17

Tu m'as envouté avec tes rimes

1 0
Score : 162
SolidARCité et genTIRllesse
 
Il me faut raconter,
Une histoire de gentillesse et de solidarité,
Cette histoire je te la dédie,
Toi qui fût d'abord mon plus grand ami,

Ta gentillesse sans égale,
Me sortit de bien des situations,
Ton soutien phénoménal,
Me fit perdre la raison,

Si je dois choisir une histoire,
Donc me la remémorer,
Je choisirai ce soir,
Où je fus rentrée,

Moi qui n'avais rien,
Tu m'as tout donné,
Une montagne de cadeau pour une noob,
Me rendant émerveillée, fear

Costumes, émotes, kamas,
Tout ça était pour moi,
Je n'avais pas grand chose,
Mais tu as rendu, grâce à ça mon expérience de jeu rose,

Tu m'as depuis aidée chaque jour,
Mais je n'oublierais jamais,
Cet acte fait avec le cœur,
Où tu n'avais aucune arrière pensée.

Ceci est l'histoire de deux crâs dont le chemin fût lié. 
8 -8
Score : 104

C’était au mois de Novamaire de l’année passée.Je traînais, comme à mon habitude dans les ruelles d’Astrub, cherchant quelque chose pour m’occuper. Soudain, j’entendis deux villageois parlant d’un groupe de mercenaires aillant pris place dans un ancien comptoir de mercenaire abandonné, dans une île fort mal réputée. Sans y réfléchir plus que cela, je pris donc la route vers l’île désolée à la recherche de ces mystérieux individus. Après avoir fait le tour de l’île et avoir manqué plusieurs fois de me faire agresser par les autochtones, je mis enfin la main sur le comptoir abandonné. Je vis alors un Ecaflip ainsi qu’une Sacrieur, assis autour d’une table. Je m’approcha alors d’eux et, d’une voix timide, leur demanda s’ils avaient une place pour une jeune Crâ dans leur rang. Après avoir passé plusieurs tests, je fus accepté dans leur famille. J’ai alors commencé à combattre à leurs côtés et à m’améliorer de plus en plus. Je me souviens par exemple d’une fois ou l’un d’eux, un vieil enutrof, avait perdu son phorreur de compagnie qui s’était fait capturer par une bande de smarres lorsqu’il pêchait au mont Zinit. Il arriva dans notre Havre-sac, haletant, suppliant qu’on lui viennent en aide. Sans réfléchir, nous avons tous pris nos armes et nous nous sommes précipité dans l’antre des smarres. Après un long combat acharné, nous avons réussi à sauver le petit phorreur, et nous pûmes tous rentrer fêter cela avec une bonne bouteille de Wiki.Cela fait maintenant plusieurs mois que je ne les ai pas revus. Pourtant, même si je n’ai plus de contact, je n’oublierai jamais ce que j’ai appris avec ce petit félin brun, cette guerrière à la chevelure azure et le vieil Enutrof sympathique.

2 -2
Score : 193
Le début d’une grande aventure

Je me rappelle de ce jour,
la pluie battait si violemment,
cela faisait déjà deux jours
que même en tentant ardûment
je mourrais encore et toujours.

Un homme m’adressa la parole,
et il me tendit la main,
moi, seul, qui à même le sol
se morfondait sur son destin.

Avec sa précieuse aide, ensemble,
nous vînmes à bout des dangers
de ce donjon si effroyable.
Et c’est là que je fut convié
à rejoindre un plus grand ensemble

"Rejoins nous, mon bon camarade
Ensemble nous irons plus loin.
Ce qui fait loi c'est l'entre-aide
alors ne tracasses pas, vient!"

Plus sérieusement, ce jour là il aidait des joueurs bas-niveaux, et c’est là que je le lui ai demandé de l’aide. Après le donjon il m’as dit ne pas m’avoir trouvé mauvais pour un joueur débutant, il m’a proposé de rejoindre sa guilde puis j’ai passé un entretien quelques jours plus tard pour savoir si j’étais accepté. Ce qui fut le cas. J’avais rejoins la guildes des Vents Plumés (certainement la meilleure) dans le mois de Descendre 977.Je m'y sens tellement biens parce que la guilde organise souvent des évènements et il y fait bon vivre.

Merci aux plumés qui m'on accueilli au seins de la guilde wub. Vous êtes les meilleurs!
3 -2
Score : 34

Chère Eniripsa,

Toi seule sais depuis combien de temps j'ai commencé l'aventure. Tu as toujours su veiller sur mes compagnons adorés et moi.
Peu importe les blessures que nous subissons, tu es toujours là pour nous aider à nous relever et à panser nos blessures.

Ta gentillesse nous inspire tous chaque jour. Comme ce jour où ma meilleure amie a décidé de créer un éniripsa pour qu'il puisse nous guérir tout au long de chaque combat. Au début, elle l'avait créé exprès pour que je puisse réussir une quête très difficile pour moi. Je n'arrêtais pas d'échouer, j'avais mal obra tout le temps, je commençais à me dire que je n'y arriverais jamais et qu'il était temps de passer à autre chose. Et puis un jour, elle m'a dit, "ne bouge pas j'ai une surprise pour toi : j'ai créé un éniripsa et je l'ai xp pour faire le donjon avec toi !" Grâce à cet éniripsa, ensemble, nous avons vaincu ! Alors que j'étais sur le point d'abandonner, de balancer mon ordi par la fenêtre, elle était là, elle m'a aidée et soutenue !
"Gratitude" est un euphémisme pour exprimer ce que j'ai ressenti ce jour-là : combien de temps avait-elle passé sur ce personnage pour qu'il atteigne le bon niveau ?

Je sais que tu fais déjà énormément pour moi, mais peux-tu m'aider à trouver comment lui renvoyer la pareils un jour ?

Si veiller sur nous tous est dur, oublie-moi, ce sera plus facile pour toi de veiller sur ma meilleure amie et sur tous les autres.

Je sais ce que tu te dis "elle me demande de l'oublier alors qu'elle m'écrit une lettre qui me demande du temps pour la lire..." qu'elle cervelle de iop !

Avec toute ma gratitude éternelle...

3 -2
Score : 76

ah ah que de la gentillesse
 

0 0
Score : 28
L'époque de l'épopée
Dans un passé lointain... À l'époque où Incarnam reflétait le Wakfu, là où la grand-mère mulou mangeait les wapins par 10. Quand fut un jour où je découvris la possibilité de quitter Incarnam (1 ans après mon incarnation). Une géante facette du monde s'est alors ouvert à moi ! :O En arrivant à Astrub​, je me suis empressé de tuer des nouveaux mobs. Plusieurs mois sont passés et une quête fit son apparition ! Les fameuses quêtes du ZINIT ! *Bruit du tonnerre* Je pris alors le bateau du matou en direction du Mont Zinit​​. Sur la traversé, des tornados et des gloutoumous nous barrèrent la route mais je me fit pas battre pour autant ! Arrivée sur la terre ferme, je continuai ma quête. Ce qui m'a mis sur les traces d'un fantôme ! Je ne me souviens pas très bien de ce qu'il voulait exactement mais je devais lui chercher des artefacts à travers la map. Après lui avoir ramener tout ce dont il avait besoin, il m'ouvris une porte qui me mena sur un terrain et au centre du terrain il y'avait un œuf. Étant curieux, je m'avançais le toucher smile *GRAVE ERREUR !* UN DRAGON DU NOM DE "Aguabrial" FIT SON APPARITION ! Malgré ma faiblesse et ma petite taille, j'ai mené un combat contre lui qui alla me mener à ma perte ! Jusqu'à ce qu'au dernier moment ... Un ange sorti des cieux (c'était juste une machine volante du nom d'​​​​​Ullu​) me sauva des typhons du dragon. Je me suis gravé ce moment de mon aventure comme étant un acte de "Solidarité et Gentillesse". Sans cela, j'aurai été réincarner et ça c'est pas cool :/ Voilà ! The end ...
 
 
0 -1
Score : 124

pour le coup non, 300 mots c'est pas 30 lignes :p  Là y'en a 18 et pourtant + de 340 mots, après c'est pas moi qui fais les règle, j'disais ça pour lui smile 

1 0
Score : 215
Des amis pour la vie
Il y a longtemps, une osamodas est apparu dans ce monde et à rejoindre une guilde merveilleuse. Elle devenait très vite comme une famille à ses yeux et la petit osamodas monta les échelons. Elle était toujours présente au point où certain guildeux lui demandais si elle dormait des fois. Elle passait son temps à aider les nouveau arrivant dans la guilde. Elle est resté niveau 155 pendant 2 ans, pourtant elle jouait tout les jours. Que pouvait-elle bien faire de tout ce temps? Elle s'amusait à aider les nouveau de niveaux 30 à monter juste qu'à son propre niveaux. S'eux si ayant rejoindre la guilde la rendu que plus heureuses.

Malheureusement, ce bonheur fût perdu après 1 ans et demi. Quelqu'un alla raconter de fausse accusations au près de la chef. Celle-ci éjecta l'osamodas de la guilde sans explication, elle ce contents de l'insulter et ne lui laissa pas le temps de s'expliquer face à ce malentendu. 

Ses compagnons lui racontèrent l'histoire et elle pu s'expliquer. Par solidarité, ses amis tentèrent de résoudre le malentendu au près de la chef, mais elle ne voulu rien entendre.  Alors ils quittèrent la guilde a leur tour pour rejoindre l'osamodas. La guilde qu'elle aimait tant fût morte après seulement 2 mois après son départ.

Aujourd'hui, ses compagnons son niveau 200 et l'osamodas est toujours niveau 187 a passé son temps à aidé les nouveaux aventuriers. Ses compagnons ne manque pas de temps à proposer leur aide à leur tour à l'osamodas.

Unis pour toujours malgré que certain soit parti dans d'autres monde. 

« J'espère vous revoir dans ce monde ou dans un autre.» 

(Comment on met une image? Je n'y arrive pas )
1 -1

Bonjour dilakino,

Pour mettre une image sur le forum, tu peux te référer au guide suivant : Comment télécharger une image sur le forum ?

Bon courage smile

Score : 8580

Aux débuts de la version officielle, où la partie non abonné était restreinte au palier 6 du zinit, j'y ai passé un an (j'avoue ne pas avoir compté) tout seul, sans croiser le moindre joueur, à refaire ce même palier en boucle.

Je suis sorti de ma coquille lorsque l'accès au reste du monde nous était rendu possible, et ait retapé des lettres et des mots dans le chat après tant de temps, et ça n'a vraiment pas été facile, j'ai été très maladroit.

Une personne a voulu communiquer avec moi, et de fil en aiguille est devenue mon amie, qui m'aura beaucoup apporté.

Le temps a passé, et un événement (dont je suis en parti responsable) a détruit cette personne.

Du mieux que je le pouvais, j'ai tenté de lui rendre le sourire et de faire en sorte qu'elle aille mieux les jours qui ont suivi. Je ne savais pas quoi faire et ne pouvait pas réparer mon erreur, mais je voulais malgré tout l'aider à mon tour, pour tout ce qu'elle a fait pour moi.

De ce fait, chaque jour, je lui envoyais un petit mot sympa.

Aujourd'hui, c'est de l'histoire ancienne, et elle a redressé la barre.

1 0
Score : 379

En tout cas tout les poèmes sont super intéressant

2 -1
Score : 13

Cette histoire prend place dans un  champs de bataille. 
Moi, un jeune crâ inexpérimenté, découvre avec peur et considération l'un de ces endrois ou la violence règne en maître. 
Alors que je tentais de rejoindre le camps adverse, un mouvement sur ma gauche me fis sursauter, par réflexe, j'ai tenté de fuir, mais c'était trop tard, le sram qui était caché là avais lancé le duel. Il n'y avais pas d'echappatoire. C'est alors qu'un enutrof adverse rejoins le combat, en félicitant le sram pour son bon travail. Je ne savais que faire, démuni face à ces 2 individus qui étaient bien plus puissant que moi. Mais c'est à ma joie qu'un iop qui, passant par la, vu ma détresse et décida de m'aider. 
Il fit voler ses poing avec grâce et force, cette danse aurais rendu n'importe quel zobal jaloux. 
L'héroïsme dont il faisait preuve me marqua, moi et le visage de mes ennemis. 
Il est repartit comme il était venu, et je n'ai malheureusement pas pu garder ne serais-ce que son nom, mais je le remercie du fond du cœur pour ses actions, et je tacherais de suivre son modèle du mieux que je pourrais. 
 

2 -1
Score : 1

Bonjour, voici ma participation. 
Je pourrais entendre que cela est très inspiré voir trop de Kipling pour certains.
Mais j'aimerais que l'on se concentre sur le message derrière le texte qui est magnifique et que j'ai tenté via quelques subterfuges de lier à l'Eniripsa. 

J'invite tout le monde à d'ailleurs aller le lire vous n'en ressortirez que plus grandi; 
https://short-edition.com/fr/classique/rudyard-kipling/tu-seras-un-homme-mon-fils-1


Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ton combat,
Et sans dire un seul mot te remettre à soigner,
Ou perdre en un seul coup le drop de cent chachats
Sans un geste et sans ragequitter ;

Si tu peux être soigneur sans être damage-dealer,
Si tu peux être doué sans cesser d’être hors de portée,
Et, te sentant délaissé, attendant ton heure,
Pourtant lutter et les healer ;

Si tu peux être toptier sans jamais être OP,
Si tu peux être empathique et jamais énervé
Si tu sais être opti, si tu sais jouer
Sans être troll ni empressé ;

Si tu sais farmer, reconstituer et déphasé,
Sans jamais devenir AFK ou contre-nature,
Taper, mais sans laisser ta frappe te représenté
Soigner sans n’être qu’un soigneur ;

Si tu peux rencontrer Excarnus après Milkar
Et combattre ces deux boss d’un même front,
Si tu peux garder ton courage et ne pas faire de cauchemar
Quand tous les autres en feront,

Alors les Dieux, les demi-dieux, les sushus et la Victoire
Seront à tous jamais tes lapinos soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Dieux et la Gloire
Tu seras un Eniripsa, mon fils.

7 -7
Score : 118

c bo 

2 0