FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Gazette Nationale] Interview d'Inooni : Histoire, débuts de Wakfu, zones, objets et monstres.

Par LaGazetteAmakna#5078 21 Septembre 2022 - 15:07:11
Nous avons eu l'occasion d'entrer en contact avec Inooni, le Lead Game Artist de votre jeu préféré. Ce fut pour nous l'occasion d'en apprendre plus sur lui, ses préférences, son parcours et d'avoir un nouvel angle de vue sur le Monde des Douze.
De plus, nous avons pu lui poser les questions que vous, chers lecteurs et lectrices, aviez en tête !
Alors, on commence ?

Humm, finalement, avant de commencer, voici une petite légende pour vous aider à comprendre la structure de cet interview. Ma partie (Gazette) est en gras, là ou celle d'Inooni est en italique. Au début des paragraphes, I signifie Inooni, et G me désigne. Pour finir, les notes sont des petits changements de sujet que j'ai trouvé intéressant de vous délivrer.

C'est tout bon ! Là on peut commencer !

Gazette : Qui es-tu et comment es-tu arrivé chez Ankama ?
Inooni : Je m’appelle Guillaume et mon pseudo Ankama c’est Inooni.
Je suis chez Ankama depuis fin 2007. J’ai commencé en tant qu’assistant animateur sur Dofus et, de fil en aiguille, me voilà Lead Artist sur Wakfu.

Pour rejoindre Ankama c’est une histoire complètement dingue. À la base, j’étais joueur sur Dofus (sur le serveur Jiva, le meilleur). À ce moment-là, je faisais un peu de dessin de mon côté et je venais de faire un Fan Trailer de Wakfu en m’inspirant des scènes de la vidéo de présentation officielle. À l’époque, il y avait un site pour s’entretenir avec la Presse du jeu (DofusMag) et, un jour, quelqu’un de ce site m’a proposé de venir les rencontrer à la Japan Expo. J’ai eu le droit d’avoir un petit entrevu rapide avec Tot, et là il m’a dit « J’ai vu ce que tu as fait, c’est cool, viens nous voir à Roubaix pour un stage ou autre, on verra ! ». J’avais 26 ans à ce moment-là !
Ok, bah d’accord, j’y vais.
Je me retrouve donc à Roubaix, en plein hiver, avec tous les clichés qu’on peut avoir en tête et là, j’y arrive. Le bâtiment était encore en travaux, il y avait de la poussière partout, des bâches… On me propose une visite, et en plus de ça, je passe un moment avec les créatifs de Dofus et de la série Wakfu, le rêve pour tout joueur de Dofus !
À la fin de la journée, on me tend directement un emploi, c’était un moment magique
Ils m’ont fait confiance et depuis, je les remercie à fond et je fais de mon maximum. Ils ont radicalement changé ma vie

.

 Source : http://www.wakfu-world.com

Gazette : Comment est le Wakfu de maintenant comparé au Wakfu d’avant ?
Inooni : Il s’est passé tellement de choses sur le projet !
Au début, pour le projet Wakfu, on partait sur des personnages avec un style similaire à celui de Dofus Arena : grosses têtes et gros poings, mais il y avait quelque chose qui nous convenait pas. On s’est concerté avec Xa’ (chara designer de l’époque) et nous avons décidé de refaire tous les personnages. Ils sont mieux proportionnés et toujours un peu « Manga » et d’ailleurs, nous utilisons encore cette base de travail aujourd’hui.
Sur les personnages, on pouvait aussi discerner les ceintures, les brassards et les armes ! Mais finalement, nous avons enlevé cette possibilité car c’était trop de travail supplémentaire pour un intérêt moindre.
Source : http://www.wakfu-world.com

A côté de ça, tout au début du projet, la carte était une grande île. Par la suite, elle a été changée en plein de petites îles, avec de nombreux clans et factions (encore plus que maintenant !)De nombreux graphistes sont intervenus dans le projet, chacun avec leur style. De ce fait, notre défi numéro 1 est de garder une identité visuelle claire malgré les années. C’est un challenge difficile ! Je vous laisse remarquer la différence de « pâte graphique » entre les bouftous et les derniers monstres de la Shukrute !
Et d’ailleurs, on trouve qu’on a perdu un peu de vue le côté « Cartoon » qu’on avait au début du projet. L’exemple le plus flagrant reste la Shukrute, ça rigole pas là-bas. Tout comme dans la série, vers les dernières saisons, ça rigole moins ! J’aimerais bien que le « fun » du contenu du jeu revienne un peu.


Note : pendant notre échange, nous avons parlé de la morphologie des personnages :
La morphologie est un point technique du jeu. Si tu souhaites la revoir, en se basant sur un jeu comme le nôtre, il faudrait tout refaire parce que ça n’a pas été pensé lors de la genèse du projet. Je pense qu’on prendrait plus de temps à refaire la morphologie des personnages qu’à refaire un jeu ! Du coup, c’est sûr qu’on ne touchera pas à ça !
Ça aurait été cool, c’est vrai, mais ce n’est pas possible.

Source : http://www.wakfu-world.com

G : Comment fonctionnent les zones communes et singulières à Dofus et à Wakfu ?
I : Quand il y a une mise à jour de contenu, avec des îles ou autres, on a plusieurs possibilités :
-        Soit on essaie d’améliorer ce qui existe déjà, parce que certains contenus ont plus de 10 ans tout de même !
-        Soit on supprime tout et on refait quelque chose par-dessus
-        Soit on a déjà une idée en tête d’une nouveauté à proposer et qui n’existe en aucun cas dans le Monde des Douze. C’est le cas de la Shukrute. Celle-ci existe d’une autre façon sur Dofus, mais nous, nous avons fait le choix de nous tourner vers l’histoire de Rushu et de sa famille.Le mont Zinith ne se trouve que sur Wakfu, là où on partage l’ile de Moon et les nations avec Dofus. Et chez eux, ils ont l’île d’Otomaï et Vulcania.
SPOILER : Plus d’infos sur ce genre de nouvelles en fin d’année, vous en apprendrez plus en suivant nos Krosmonotes !

Quand du contenu est similaire sur les différents médias, nous en profitons pour ne pas raconter plusieurs fois la même chose, Pandala est l’exemple parfait ! Il est dans Dofus et dans Wakfu, pourtant, elles ne racontent pas du tout la même chose !
Dans la série, on parle aussi de l’île d’Oma. Celle-ci a été rendue invisible par Grougaloragran pour la protéger. Théoriquement les joueurs pourraient la trouver, mais elle est invisible.
En ce moment de l’année, nous réfléchissons aux nouveautés à venir courant de l’année prochaine, et l’ile d’Oma a été le sujet de conversation d’il y a quelques années. Elle est intéressante, mais qu’est-ce qu’on raconterait sur cette ile ?


G : Quelle est ta zone préférée ?
I : J’aime bien la zone de Brâkmar, dans les landes. L’ambiance est intéressante, mais bon, j’ai toujours été brâkmarien donc c’est surement une réponse biaisée haha ! Sinon, la Shukrute me plait beaucoup aussi, elle est vraiment belle et notre équipe a vraiment fait du beau travail.
Note : Après avoir parlé des zones, nous nous sommes penchés sur la question d’Incarnam. Voici le retour d’Inooni à propos de cette zone :
Incarnam est un sujet difficile, on y réfléchit vraiment beaucoup. On trouve que la zone n’est pas la plus claire. De plus, il faut savoir qu’il y a eu beaucoup d’Incarnam différentes depuis le début du jeu. On se réfère à vos retours et on voit bien que quelque chose ne va pas… On y réfléchit.


G : Coté monstres, lequel est ton préféré ?
I : Rushu !! Mais c’est trop facile de dire ça…
Je peux déjà te parler de ma famille de monstre préféré, il s’agit des craqueleurs, ils sont modulables car ce sont des amas de roches. Sinon, je pense à des familles de monstre un peu stupides, comme les truches ou les dragodindes, on comprend vite en les voyant qu’elles n’ont pas la lumière allumées à tous les étages !

Note : Nous nous sommes perdus sur le sujet des Craqueleurs et je me suis permis de faire un lien avec les Chuchoteurs.
Le rapport Chucho’ et Craqueleur a été imaginé par Xa’ à l’époque. Nous trouvions cool que certains monstres puissent profiter d’autres pour squatter dedans. Depuis, l’histoire a légèrement changé et c’est un immense craqueleur tombé qui forme le sol de l’ile des Chuchoteurs.
Note : Je trouve que les Chuchoteurs ont des points communs avec les Sidoas, la conversation a suivi son cours, et voici ce qui a été dit à propos des Sidoas :
Les Sidoas, c’est un peu comme des mecs à tout faire. Ils sont pas assez exploités à notre gout. Enfin, si, dans le Havre-Monde ils sont vraiment fort exploités pour faire les habitations ! Mais sinon, dans le projet Wakfu, il reste encore des choses à faire avec eux. Pourquoi ne pas imaginer un familier Sidoa ? Ils sont un peu partout et plutôt discrets, comme les Noirodes de Totoro ou les elfes de maison ! Je vais me pencher sur la question et en parler à Siu …
Note : Puis nous sommes revenus au sujet principal qui était : « Quel est ton monstre préféré ? » :
Mais bon, tu ne me demande qu’un monstre unique, alors je vais me rabattre sur Rushu ! Il est imposant, charismatique et il raconte quelque chose, puis … c’est moi qui l’ai fait !
J’aimais bien aussi les monstres célestes mais bon, ils font partie d’une époque révolue !

Note : Il y avait même des monstres putrides et poltérisés à l’époque !

.

Source : Dofus Mag

G : Et pour toi, Wakfu en deux mots, ça donnerait quoi ?
Bon, trois mots si vraiment c’est dur !
I : Je dirais … Grande Aventure ? Que ce soit d’un point de vue personnel ou professionnel, ce sont tous les deux de grandes aventures.
J’ai vraiment passé de super moments avec ma guilde, du temps de ma Féca sur Jiva. Je me souviens de nos blagues lorsque je me glyphais moi-même ou lors de nos expédition Wabbit qui prenait toute ma journée ! J’ai de super souvenirs, puis n’oublions pas qu’à l’époque, tout se faisait à travers le chat du jeu ! C’était du temps de Caramail, Yahoo et Wanadoo !

Mais, ce qui est fort dans les jeux en général, quand il y a une communauté, c’est ton petit groupe de potes. Vous vous donnez rendez-vous le soir, et tu peux même faire des rencontres IRL ! Et à côté de ça, mon aventure avec le studio est mémorable! Bref, en deux mots : Grande Aventure !

G : Quel est le projet que tu as préféré, et celui que tu as moins aimé ?
I : Ma partie préférée est le moment où je suis passé Lead Artist.
Je suis arrivé en tant qu’assisant animateur sur Dofus puis, de fil en aiguille, animateur sur Wakfu. Il faut savoir que j’ai aussi un profil « tech », ce qui m’a permis d’être Tech Artist. C’est moi qui vérifiais les fichiers des gens.
Au début du projet, il y avait de la recherche à faire pour optimiser la machine, mais plus le temps avançait, moins il y a besoin de faire de recherches, donc je commençais à avoir du temps. Une offre de Lead Artist s’est proposée et je me suis manifesté.
Maintenant, en plus du côté technique, je travaille en partie la direction artistique pour maintenir une certaine cohérence dans le Monde des Douze.

Mais sinon, je pense aussi aux conventions. C’est un moment que j’apprécie tout particulièrement. Tu peux y rencontrer des joueurs et des tonnes de gens ! C’est vraiment quelque chose que j’adore.
Parfois, il y a des moments plus difficiles, notamment lorsque tu travailles sur quelque chose qui ne se fait pas bien recevoir par les joueurs et ça, c’est dur.

Note : Je me suis rendu compte que j’avais mal aiguillé Inooni lors de la dernière question, je voulais parler des contenus plus que des projets, de ce fait, je me suis permis de rétablir le tir :
Le contenu que j’ai le plus aimé faire sortira en fin d’année !
Mais sinon, j’ai beaucoup aimé l’une des dernières petites features qui visaient principalement les chapeaux visibles avec les costumes.
Les joueurs ne savent pas le travail qu’il y a derrière, mais c’était un sacré projet pour nous. C’était long, et nous avons dû refaire toutes les animations des personnages !


G : Comment ça se fait ? Tu peux nous m’en dire plus ?
I : Il faut savoir que dans les fichiers du jeu, c’est l’emplacement des morceaux de ton personnage qui vont indiquer le placement des choses qu’il porte. Si tu rajoutes un chapeau devant, et un autre derrière, il va falloir vérifier son emplacement à travers toutes les frames des animations.
Mais je devrais faire un Devblog dessus pour que ce soit plus clair…

Le contenu qui m’a moins plu, c’est le domaine sauvage. Je n’ai pas beaucoup accroché à ce contenu. Il s’agit de gros bouftous améliorés dans une zone qui, à mon gout, manque d’exploration. Elle est chouette, mais pas à mon goût.


G : Coté vie privée, qu’est-ce que Wakfu apporte à ta vie ?
Et toi, qu’est ce qui t’anime ?

I : C’est peut-être un peu bête à dire mais, tous les matins je me lève et je suis content d’aller au travail. Bien sûr, ce n’est pas toujours tout rose, mais ce studio est un peu comme une deuxième famille. Certaines personnes ne comprennent pas que je puisse lier ma vie et mon travail, mais dans mon cas, j’ai vu des personnes grandir au travail, et moi aussi j’ai grandi ! Et pour mes activités, j’aime bien les voyages !
J’aime aussi lorsque les gens qui m’entourent sont heureux, je le ressens et je partage aussi ce sentiment.
Ceci dit… en réfléchissant encore un petit peu, je peux te dire ce qui m’anime vraiment ! C’est la soif d’apprendre et cette volonté de toujours vouloirs créer des choses. Que ça serve ou pas, j’adore faire de nouvelle chose de mes mains !


G : Prenons un instant pour parler des objets, quel est celui que tu préfères ?
I :Wow, il y en a vraiment beaucoup ! Je me souviens de la « Sainte Touillette », nous avions vraiment quelque chose avec le café et les touillettes dans le studio !
Je pense à un autre objet, mais je ne me souviens plus de son nom … C’était un objet lié à un événement en jeu, une jupe avec des ourlets, rouge, noir et or si je me souviens bien …

Note : Vous voyez de quoi il parle ?
Il faut savoir qu’à chaque mise à jour, on travaille sur quelque chose que j’appelle « un pack classique », et ce pack comprend : X objets pour la famille de monstres, X objets pour le boss, 2 ou 3 pour les dominants et les archimonstres, une épique, une relique puis les ressources, les crafts et les drops. Et ça, c’est pour une seule famille, alors ça fait, à terme, beaucoup d’objets !
Et, c’est dur d’en refaire ?
Oui, très. Heureusement que le thème lié à la famille du monstre aide beaucoup lors de la création. Par exemple, je pense à une famille de monstre type « Mobilier du bureau », tu auras déjà des idées qui vont venir à toi !
Puis, nous avons aussi un grand travail de recherche de références afin de faire des objets les plus originaux possible. C’est vraiment beaucoup de recherche. Et quand nous avons peur d’un doublon d’idée, souvent les Game Designer ont notre réponse !


G : Nous allons rentrer dans la catégorie « Les Questions Des Joueurs », et voici la première :
1 : Quelle est ta classé préférée à dessiner ?
I : Je dessine très rarement des classes, je travaille plutôt sur des monstres, des objets.
Le Iop et l’Osamodas sont les classes les plus facile à dessiner, là où le Roublard a plein de petits détails sur lui et que le Sadida a un unique slip. Mais en réfléchissant bien, je pense que je te répondrai que c’est l’Eniripsa. C’est peu subjectif, parce qu’il s’agit de ma classe préférée ! Je trouve que l’Eniripsa a plus d’occasions de cacher son jeu, là où le rôle d’un Iop est déjà plus facie à cerner.

.
Note : J’ai profité de cette occasion pour rebondir sur les nouvelles animations de notre classe féerique :
L’Eniripsa a été sélectionné pour cette refonte car il avait de nombreux sorts qui reprenait les mêmes animations. Le jeu est en perpétuelle amélioration après tout ! Puis, certains joueurs soulèvent la question des enchainements des animations. En effet, nous aurions dû penser plus tôt dans la création du jeu à une sorte de ratio PA/longueur d’animation afin de rendre les choses plus logiques. 

2 : Comment se passe la création d’une carte ?
I : Il faut savoir que c’est pas moi qui m’occupe de ça, mais je peux surement répondre à cette question. Dans un premier temps, nous faisons une réunion pour définir l’idée et l’ambiance qui se dégagera de cette nouvelle carte. Puis, d’itération en itération, la carte se peaufine jusqu’à devenir utilisable. 

3 : Et vous utilisez quoi comme logiciel ?
I : Pour le jeu, la création de cartes et le paramétrage des objets, nous avons un logiciel interne qui s’appelle AGT : Ankama Game Toolkit. Puis, pour le graphisme, c’est Animate (ou Flash, en fonction de la version), Photoshop ou Clip Studio Paint selon les affinités des créatifs. 

4 : Combien de temps prend la validation d’un contenu avant de se retrouver en jeu ?
I : Ça dépend, ça prend souvent 2 mois et demi. Après, tout dépend du type de contenu. Ça nous arrive aussi de commencer une nouveauté en début d’année alors que sa date de sortie est prévue pour la fin d’année. Mais ça nous permet de faire murir et évoluer le projet plus longtemps.
Puis, pour un BU, il y a aussi beaucoup de travail derrière. Certaines choses se font en simultané, mais nous avons déjà 2 semaines pour le graphisme, le même temps pour les animations. En parallèle, une autre équipe travaille sur les équipements et une autre sur le Game Design. Les Boss Ultimes sont assez gourmands en temps de travail ! 

5 : Quel est ton artiste du moment ?
I : Je pense principalement à Ramin Djawadi qui est le compositeur des musiques de Game Of Throne et de West World. Voilà déjà plusieurs années que son travail m’inspire !

6 : Quels seraient tes conseils pour les jeunes artistes ?
I : Je pense que dans un premier temps, il faut être curieux et ne pas rester collé à ses préférences. C’est important d’aller voir des médias diffèrent et de lire, la lecture boost ton imaginaire !
Puis il faut créer, faire des tests, des itérations !
Si tu veux aller dans le jeu vidéo et que tu as un profil plutôt technique, je te conseil d’aller dans une école de jeu vidéo. Mais si tu veux t’orienter vers du chara design (design de personnage) je te conseil une école d’art plus globale.
Puis, n’oublie pas qu’on est rarement le meilleur dans ce qu’on fait et que ce n’est pas grave.
Ça me fait penser à ce que j’avais entendu dernièrement :
«Dans une production, comme dans une cuisine, il y a un chef étoilé qui est là. Ce chef n’a pas besoin d’avoir une équipe étoilée comme lui pour fonctionner. On a besoin de beaucoup de monde, et ce n’est pas forcément nécessaire d’être le meilleur.»Il faut aller à la rencontre des gens, des studios, des acteurs, de ce qui t’intéresse.
Pour ma part, si je ne m’étais pas déplacé pour aller à la Japan Expo, ma vie ne serait pas comme elle est ! Je n’ai pas fait d’école d’art!

Note : Inooni a insisté pour que je vous transmette ceci :
"[…] Moi, si je devais résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d'abord des rencontres, des gens qui m'ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est assez curieux de se dire que le hasard, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose,
quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. […]
Source : Astérix mission Cléopâtre !

7 : Qu’est-ce que tu aimerais retrouver dans le jeu ?
I : Les agressions ! J’aimais beaucoup cette feature ! J’ai de nombreux beaux souvenirs ou j’évitais les Wabbit sur Dofus par exemple. Je trouve qu’il y a un côté risque et d’angoisse qui peuvent convenir à certaines zones du Monde des Douze. J’aimerais beaucoup revoir ça.
Et c’est possible ?
Il faut voir ça avec les Game Designers !

Note : À un moment Inooni s’est penché vers mon dictaphone et s’est adressé aux joueurs directement :
Des fois, vous râlez sur le contenu du jeu, c’est vrai. Mais, continuez s’il vous plait, tant que c’est fait avec respect ! Nous avons besoin de vos retours, puis c’est une preuve que vous aimez le contenu que nous vous offrons si vous râlez lorsque quelque chose vous dérange !

Note : À la fin de l’interview, j’ai demandé à Inooni si il avait des questions et il a choisi d’inverser nos rôles :

Inooni : Et toi, qu’est-ce que tu aimes le plus quand tu fais la Gazette ?
Gazette : J’aime beaucoup faire plaisir aux joueurs. Tout le monde ne comprend pas mon initiative, mais ça ne me décourage pas.
Dès que je reçois des dons de la part des joueurs, je les redistribue. A Noël, par exemple, j’ai remarqué un ennui vis-à-vis de la Zone de Nowel. Cela tombait bien, nous venions d’avoir la possibilité d’ouvrir un Havre-Monde pour le journal. Dedans, nous avons mis en place notre Monde de Nowel à nous et nous avons proposé un marché de Nowel, un père Nowel secret entre les joueurs…
Mon objectif principal est de rallier les joueurs entre eux et faire plaisir à un maximum de monde. Surtout que c’est grâce à tous ces gens que j’ai les moyens de les faire sourire, leurs dons, leurs messages de soutien, c’est un réel plaisir.
En plus, c’est aussi un moyen pour moi d’exprimer mes passions pour la mise en page, la typographie, la direction artistique du logo et les affiches !

.

Merci pour votre lecture !
Vous pouvez me joindre sur Discord avec le pseudo suivant : Gazette#1968.

Huppermagement,
La Gazette.
9 0
Réactions 5
Score : 2852

Comme d'habitude un excellent travail qui va au-delà de la passion ! J'éprouve à chaque lecture un sentiment "c'est vraiment cool" like ! Bravo à toi et à Ankama ! 

2 0
Score : 29

Bravo pour cette interview ! C'est bien sympa. Bien joué cher collègue wink

2 0
Score : 4731

Merci beaucoup pour cette interview ! 

2 0
Score : 878

Merci beaucoup !
Qui aimeriez-vous que j'interroge la prochaine fois ? smile

0 0
Score : 27612

Au hasard ? Le Level Designer kiss

1 0
Réagir à ce sujet