FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Lore] Les régimes politiques dans le Monde des Douze !

Par ClockDown 21 Avril 2019 - 20:20:32
[HRP] Ce post est un recensement des régimes politiques du Monde des Douze ! En but d'aider les nouveaux rôlistes à mieux comprendre l'univers politique de Wakfu. Il pourrait peut-être manquer le régime politique de Sufokia avec le prince Adale, libre à vous d'ajouter un article à ce sujet, si vous en trouvez un ! [HRP]

Commençons !



:tap:Les régimes politiques du Monde des Douze !:tap:

L'ère du Wakfu s'est souvent différenciée de l'Âge des Dofus par la révolution technologique et magique qui a précédé le grand cataclysme. Mais il s'agit aussi d'une révolution culturelle: une nouvelle façon de voir la politique et les nations. La démocratie est née mais d'autres régimes gouvernementaux existent dans l'ombre.

La démocratie

La démocratie est l'opposé de la dictature. La dictature c'est ferme ta yeule. La démocratie, c'est cause toujours. Dans une démocratie, on retrouve une assemblée des votes, des ministres.. Théoriquement. Dans une démocratie, les différents partis politiques se suivent et se poursuivent à la tête du gouvernement, apportant leur lot de problèmes et de solutions.Mais après tout, il faut bien que quelque chose aille mal pour s'amuser ! Dans la pratique, ce système où le peuple est souverain se heurte à de nombreux problèmes comme la corruption de ceux qui dépouillent les votes. D'autant que ça ne marche pas à Brâkmar, puisque chacun se présente et vote pour lui.

La démocratie est une course au pouvoir. Rien ne sert de partir à l'heure, il faut courir. Au cours des élections, le vote de chaque citoyen a la même valeur, un peu comme si nous étions tous égaux ! Remporter une élection, c'est exploiter tous les moyens de communication de masse : Faites passer une annonce dans la gazette du matin, embauchez des crieurs publics débauchés, dites que vous ferez baisser le prix du lailait.

De toute façon, vous n'avez pas besoin de tenir votre parole. La fin justifie les moyens, on ne fait pas d'omelettes sans casser du dofus. Et si jamais vous vous faites destituer, vous aurez détourner assez de kamas pour finir votre vie sur une ile paradisiaque, entouré de charmantes écaflips qui..Bref.

La théocratie

Ces religieux dévoués ont décidé de se consacrer corps et âme à leur dieu sur tous les domaines possibles. Convertissant de force une nation entière, créant des hymmes nationaux, n'hésitant pas à exiler leurs opposants laïques, les gouverneurs théocrates sont très peu nombreux, il s'agit bien souvent de vils énutrofs qui instaurent --ô hasard-- une ''taxe divine''!

De ces curieux énergumènes, on retiendra un tavernier demi-frère du cousin au troisième degré du gouverneur amaknéen qui arrive au pouvoir après la mort prématurée de son prédeceseur. Il se proclame rapidement ''Grand prêtre de la Sacro-sainte Mousse.'' et rendit la consommation de bière obligatoire pour les moins de 18 ans.

Mort d'une surconsommation (mort en s'étant surmené pour sa nation.) ses adeptes de l'ordre de la cruche continue de prêcher ses belles paroles et son retour d'entre les morts. Certains auront même tenté une théocratie en prônant qu'il n'existe pas de dieux. Ils sont fous ces politiciens.

La oligarchie

Le pouvoir appartient aux riches. Tôt ou tard chaque gouvernement rencontre des problèmes financiers. L'argent est la meilleure des qualités. C'est ainsi que de grandes guildes marchandes, des économistes calculateurs ou encore de riche marchands de ressources d'équipement d'esclaves et d'autres objets amusants s'allient souvent avec le gouvernement ou prennent le pouvoir après un magnifique coup d'État (plus communément appelé révolte du peuple.

Dans ce genre de gouvernement la corruption est normalité et l'argent de la nation souvent utilisée à des fins personnelles. On notera le célèbre cas de celui qui s'est proclamé ''Grand guide illuminé père divin de Sufokia.'' a réduit sa nation entière en esclavage et a érigé une dizaine de statues d'or partout dans la nation à sa gloire, faisant mourir une centaine d'ouvriers à la tâche mais bon, ce n'est pas important. Comme le dit le célèbre adage énutrof 'Plus c'est grand, plus c'est bon''.


La dictature

La liberté, c'est bien . La puissance, c'est mieux. Seul un peuple uni derrière un même guide est capable d'affirmer sa souveraineté et d'exprimer ses volontés aux autres nations. Un peuple fort, c'est un peuple soumis. La liberté ne sert à rien. La pensée est contre-productive. Dans une dictature, le guide du peuple est un ''demi-dieu'' béni qui a pour mission de rendre l'humanité meilleure. On y retrouve fréquemment des phrases comme ''le travail rend libre''. Un exemple remarquable est celui de Dame Kah qui a exigé la construction d'un temple dans lequel tous devaient lui adresser des offrandes à la gloire de la grande déesse Kah.

Elle est morte le lendemain, après avoir goûté à un miroir à fléchettes empoisonnées. Il faut toujours avoir un goûteur de miroir sur soi. Dans une dictature, le souverain doit entretenir la terreur chez son peuple afin que celui-ci ne se rebelle pas. La peur de l'invasion des autres nations, la peur de la famine mais aussi des petites peurs comme l'hipopopotomatgrossesquippedaliophobie, (la terrible peur des mots trop longs) Une carrière de tyran se finit toujours de la même façon: Le souverain est raccourci d'une tête au niveau du cou sur la place publique. Mais bon, il faut choisir ses priorités.

La bureaucratie

Vous avez votre tampon ? Tant mieux parce que vous en allez en avoir besoin. Pour vivre heureux, vivons tamponnés. Acquiérir la nationalité dans une bureaucratie, c'est remplir trois formulaires, signer une dizaine de clause auxiliaires, recevoir un reçu sur papier timbré et renoncer à toute liberté qui n'est pas dictée par la loi. Personne n'est au dessus de la loi. Et la loi, c'est le gouvernement.

Entourés d'une dizaine de secrétaires (préférez les eniripsas en pagne aux Sadidas à poils) les hauts fonctionnaires travaillent d'arrache-pied pour édicter toutes sortes de lois. Vous êtes-vous déja demandé ce qu'il se passait si votre piou a pondu un oeuf sur le champs du voisin ? Étrangement, les prisons de ces nations sont bien remplies, et il n'est pas rare de voir un rival politique enfermé à vie pour avoir laissé son chienchien sans laisse dans la rue. Mais tout ça, on s'en tamponne.

La nécrocratie

On ne peut pas faire confiance aux vivants. Les hommes mentent comme ils respirent. Celui qui gouverne ne doit pas respirer. Dans une nécrocratie, le souverain est un mort. Dans quelques cas particuliers, il s'agissait d'un puissant prophète que ses adeptes ont réussi à tirer du royaume des ombres par un rituel de nécromancie ou un chafer.

Mais bon, ce n'est là alors qu'un mort vivant non mort. Habituellement le souverain est un mort sur la tombe duquel on dépose quelques fleurs, que l'on vénère et que l'on suit les préceptes. Assez pratique quand on ne veut pas se casser la tête avec des problèmes de succession. Simplement le soucis avec les morts, c'est qu'ils sont morts. Enfin..Sans doute.

La pantincratie

Dans une pantincratie, le gouverneur n'a aucun pouvoir. Une simple figure que l'on place dans le décor que le peuple respecte ou ignore et à qui on ne confie que des basses tâches pour cacher son inutilité. Le peuple qui voudra sortir de la crise le destituera, pendant que des nobles sournois tirent les ficelles.

Certains vont même jusqu'à dire que la séparation des quatre nations n'est qu'une illusion, la guerre n'est qu'un jeu dans lequel les nobles bougent les pièces et que derrière les quatres gouverneurs se trouve une organisation secrète de maîtres du monde. Le complot est partout. Le symbole k figurant sur les kamas signifie ''kontrôle'' et konspiration . La pâte à tartiner aux noisettes est leur invention diabolique qui leur permet de contrôler nos pensées!

Mais en même temps, on ne pourrait pas vivre sans pâte à tartiner aux noisettes.

La Barbarie

Chez les barbares, c'est celui qui frappe le plus fort qui est le chef. C'est rapide, c'est simple, c'est marrant. Tous peuvent défier le chef, et quand l'autre ne bouge plus, on gagne. Il y a des femmes, de la bière et des saucisses. On chante des chansons et la politique se réduit à sa plus simple expression : Les relations internationales assumées par le ''ministre de l'attaque'', titre souvent porté par le chef. Chez les barbares, il n'y a pas de problèmes de justice: les accusés jouent à la roulette brâkmarienne avec les victimes et c'est fini.

Le hasard est la meilleure justice. Simple, efficace marrant: tout simplement barbare. Étrangement ce système n'a pas été adopté depuis des siècles. On le retrouve dans certains camps de Bwork qui fleurissent parfois, on ne sait pourquoi dans les tavernes des différentes nations. La nuit le Bwork est attiré par la bière, le jour le bwork est attiré par la bière. Cette passion mêlée à des relations sociales basées sur le célèbre adage barbare :Pour une dent toute la mâchoire, pour un oeil toute la yeule leur a couté pas mal de problèmes, allez savoir pourquoi.

En fait pour résumer, quel que soit le régime politique, le souverain est naze et le peuple exploité.

(Si vous n'aviez pas compris, la source, c'est la balise spoiler. J'ai juste retranscris un article que personne n'a jamais posté.)

Spoiler (cliquez ici pour afficher le spoil)

Les sources: Wakfu MAG 
8 -4
Réactions 4
Score : 239

Je me suis arrêté à "LA" oligarchie

0 -1
Score : -85

C'est dommage. 

0 -4
Score : 1739

Alors dans l'univers de Wakfu (IG parce que pour les nations seuls le IG est exploitable IRP), ce n'est pas une démocratie, loin de la. Ce sont ce qui se rapproche le plus des monarchies parlementaires actuelles. Il y a encore des rois mais un gouverneur est élu pour diriger à la place du roi. Dans ce régime politique, si l'électeur a la possibilité de destituer un gouverneur, lui seul nomme ses conseillers et a donc le pouvoir absolu dans le sens où il choisis ses subordonnés en fonction de ses amitiés. 
Pour faire simple, il s'agit d'une "monarchie gouvernementale à tendance oligarchique, népotiste et autoritariste". 

2 -3
Score : 601

J'ai juste retranscris un article écrit par Ankama au sujet des régimes politiques dans l'univers de Wakfu. Je dois l'admettre, si nous nous basons sur l'anime et le jeu, c'est juste ça que nous voyons. Mais je fais juste retranscrire un post pour renseigner les rôlistes sur différents régimes politiques dans le lore, basé sur l'imagination de ceux qui ont écrit l'univers du Krozmoz dans l'équipe d'Ankama. Notons que c'est la section rp du forum que j'ai posté ce sujet aussi. Ni plus, ni moins.

5 -2
Réagir à ce sujet