En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Journal RP] Astrïid la Iop

Par Medicabou 17 Avril 2019 - 20:28:12

[HRP] Hey hey, ça fait maintenant plusieurs mois que je rp régulièrement avec ma Iop, j'ai donc pensé que commencer un petit journal RP serait une bonne idée pour rajouter un peu de profondeur et de crédibilité pour ma Iop favorite !
Je tiens à préciser que c'est une première fois pour moi ! Soyez donc indulgent et j'attends vos avis avec
impatience smile Bonne lecture ! [/HRP]



C’est au nord de Bonta, à proximité du stade de boufbowl et en amont d’une petite colline que se situe la résidence Zemir. Une petite maison d’apparence simple et convivial, qui ne se fait remarquer que par son calme et son ordinaire, aussi bien dans son architecture que dans l’aura qu’y en émane. L’herbe autours de la maison monte à hauteur des genoux. La seule frontière entre l’intérieur et l’extérieur semble être une vieille porte en bois, ni renforcé, ni même jamais fermé à clés. En s’approchant un peu plus, on distingue une petite croix Iop accroché sur le bois de celle-ci, accompagné d’une phrase soigneusement gravé sur le côté de la porte : A mon époux, Dhen, le plus courageux des Iops.

C’est dans cette même maison, quelques mois plus tard, qu’une mère donnera naissance pour la première fois. Cette naissance, c’est une Iop du nom d’Astrïid. A peine née qu’elle se différencie déjà des autres de son âge. Le teint légèrement bronzé, les traits du visage assez fin mais surtout une petite touffe verte sur la tête qui contraste avec ses gros yeux blancs dénuées de pupilles. Un visage finalement assez particulier, mais aisément reconnaissable.

N’ayant pas eu la chance de connaitre son père, Astrïid partagera une grande complicité avec sa mère qui lui transmettra bien assez tôt la passion du combat et l’importance des préceptes Iops à travers maintes confrontations. Désireuse d’apprendre, mais surtout mauvaise perdante elle passera une grosse partie de sa jeunesse à s’entrainer en combattant tout ce qu’il était possible de combattre : Bouftou, rat, peluche, pour elle tout était sources d’apprentissage. Il n’arrivait pas un jour sans qu’elle ne se casse la figure quelque part. Elle est également de ce genre de Iop, crédule au point de pouvoir se lancer à main nu contre Ogrest sans avoir peur des répercutions. Il est évident que sur ce point-là, elle ressemblait à son père comme deux gouttes d’eau.

Pendant de nombreuses années, les jours s’enchainèrent et une certaine routine s’était mise en place. Dormir, s’entrainer, chercher du pain ou encore jouer un peu avec les rares amis qu’elle arrivait tant bien que mal à se faire. Rien de bien étonnant pour une Iop finalement. Il faut dire que les relations sociales ce n’était pas son truc, et puis qu’elle genre de parents laisserait leurs fils jouer avec une gamine aussi téméraire qu’elle en ayant l’esprit tranquille ?
Cependant, ce genre de routine agréable ne dure jamais très longtemps.


Aujourd'hui encore, en fouillant un peu dans la maison Zemir, n'importe qui pourrait tomber sur ce journal…
   -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Journal d'une Iop, page 1

L'écriture est assez difficilement lisible, on distingue également pas mal de fautes d'orthographes

11 Flovor

         
Elle était encore à mes côtés il y a quelques semaines. Ou peut-être quelques mois ? Je ne m’en souviens déjà plus. Non pas que cela m’affecte pas, au contraire, je crois simplement que me retrouver seule dans cette maison de malheur me fais perdre la notion du temps. C’est bizarre, je suis allongée sur un lit un petit crayon à la main, un léger courant d’air agréable parcourt ma chambre et pourtant je ressens une douleurs indescriptible dans ma poitrine. Comme si un animal sauvage me mettait des coups de cornes à rythme régulier. Maman me disait souvent que la douleurs ce n’était pas quelque chose de négatif, que ça servait juste à nous avertir qu’il fallait faire attention à pas aller plus loin que nos limites.  Au faite, je m’en fichais un peu de ce qu’elle disait car de toute façon, elle avait une petite pommade magique qui faisait disparaître toutes mes blessures quand je me faisais mal. Cependant, là, j’ai beau m’appliquer toute la crème qu’il me reste, la douleurs ne veux pas partir. Je crois bien que la douleurs est plus profonde que ça... Je crois que c’est le genre de blessure que même une Eniripsa ne pourrait guérir.

J’aurais aimé que Iop ne l’emporte pas si vite avec lui. J’aurais voulu lui montrer que j’avais la force de la battre ! Lui prouver qu’elle pourrait être fière de sa fille, et qu’elle deviendrait quelqu’un d’important. Je sais qu’elle m’aurait surement rigolé au nez en disant ça, qu’elle aurait posé sa main sur ma tête pour m’ébouriffer les cheveux en me disant quelque chose du style ‘’C’est bien Astrïid ! Tu as plein d’ambitions.’’ Je détestais quand elle faisait ça, mais au fond de moi, je crois que je donnerais tout pour sentir sa peau contre la mienne une dernière fois.

Cependant, je ne compte pas baisser les bras ! Baisser les bras, c’est perdre sans avoir combattu, et ça c’est la pire des choses pour une disciple de Iop. Peux importe qu’elle soit plus là, je trouverais bien un moyen de lui faire voir mes futurs exploits ! Je trouverais un moyen de lui reparler, et qui sait, elle m’avait parlé d’un temple à Amakna. Peux être qu’en priant fort, Iop pourrais la ramener ?

J’suis une grande fille maintenant, j’peux plus rester sur ce lit à rien faire. C’est décidé, je bouge d'ici.




[HRP] Voila pour cette petite introduction du journal ! Je voulais pas faire quelque chose de trop gros pour commencer, histoire d'avoir des retours et des conseils avant. Je publierais les pages une par une jusqu'à retracer l'histoire complète de ma Iop. 
Merci d'avoir pris le temps de lire !  [/HRP]

4 -1
Réactions 6
Score : 1350
[/HRP] Salut,
Depuis quand les iops savent écrire ? Non, plus sérieusement je trouve ça très intéressant surtout que j'ai encore jamais lu de journal de iop. Le comportement iop se combine avec celui d'une enfant, donc c'est bien coordonné pour moi. Je suis pas un écrivain de génie (pas un écrivain du tout en faite), donc je ne laisse les conseils à d'autres mieux placés. 
Un gros panda bourré. [/HRP]
3 -1
Score : 3698
[HRP]

Meow !

A mon tour de donner mon avis.

Premièrement, je pense que se lancer dans l'écriture, ou même si on n'a pas tant d'expérience que ça, par la mort des deux parents d'un personnage n'est pas quelque chose de recommandable. Avant de continuer, je tenais juste à préciser que je me base sur mes observations personnelles qui elles-mêmes se basent sur mes quelques années d'expériences d'écriture bonnes ou moins bonnes. Je tenais aussi à dire que je risque d'être parfois cassant, ne le prend pas à mal, il s'agira surtout-là de grossissements et d'exagérations pour tenter de montrer où je veux en venir, je dis ça dans l'éventualité où l'on pourrait me trouver vexant, mais ce n'est pas forcé d'arriver, voilà donc la mise en garde faite.
Je pense par là que, lorsqu'on commence l'écriture, développer un personnage autour de sa relation avec ses parents est un bon moyen de voir les choses à faire ou ne pas faire, hors, si un parent est mort, ou bien les deux, il peut encore y avoir une relation (basée sur les souvenirs et la mémoire) mais elle sera moins présente et naturelle que si les parents étaient vivant. Sans parler de la connotation "émo" de la chose qui, si est mal travaillée, rend le personnage ridicule.

Secondement, je trouve le plan de ton texte un peu barbare, 

"Je ne sais quels barbares sont ceux-ci, mais la disposition de cette armée que je vois, n'est aucunement barbare". Pyrrhus (vers 315-272 av. J.-C.), roi d'Epire qui envahit le sud de l'Italie en 280 av. J.-C., mais fut finalement vaincu par les Romains.

dans le sens où la structure de ton texte (le fameux plan donc) ne suit pas un schéma précis, ce qui pourtant, est important lors de la rédaction afin de bien structurer les idées, s'assurer que l'on ne perde pas le lecteur et caetera. En somme, il faut structurer les idées par paragraphe, un exemple de schéma que tu aurais pu suivre aurait été de : Tout d'abord définir un peu qui est Astrïid, en parlant de l'endroit où elle est née, quand ça, les origines de son nom, un peu de détail physique pour ceux et celles qui ne connaissent pas le personnage -évidemment ce scénario n'est pas obligatoire, mais je le recommande à celles et ceux qui se lancent dans un journal-. Suivit de quoi on introduit une première fois, très brièvement, ce qui pose problème (dans le cas présent la mort des parents), qu'on explique d'abord en évoquant avant tout ce que ce problème cause chez le personnage, et ensuite, on offre un peu plus d'explications pour que le lecteur soit d'accord avec le protagoniste et qu'on soit pas en mode "meh... ok". Et là tu aurais pu annoncer les résolutions prises par ton personnage, sans pour autant conclure avec ceci car, le but d'un journal est qu'à chaque page, on t'annonce qu'il y en a une prochaine et que ça ne se passera pas forcément comme le protagoniste l'a prévu, là, si admettons que demain je ne lise plus tes écrits, et bien, je pourrais me contenter de l'idée qu'elle a réussit ce qu'elle voulait, alors que, si après les résolutions, tu introduisais une notion de doute, là, en revanche, je pourrais me poser la question de : "Est-ce qu'elle va y arriver ?" et donc, ça fait que le lecteur revienne s'il a été intéressé.

Troisièmement, je pense que ton texte est trop court pour un premier texte. Je m'explique sur le champ; de ce fait, une première page, une introduction est sûrement 30% de ton oeuvre et s'est une chose à prendre au sérieux. Au théâtre par exemple, la première scène (parfois la seconde) s'appelle une scène d'introduction, elle permet de placer le lecteur ou le spectateur (car il existe du théâtre fait pour être lu et non pour être joué, je prends en exemple Lorenzaccio) dans un contexte avec des personnages. Dans cette scène on doit découvrir : qui sont les personnages, pourquoi est-ce qu'ils sont là, quel est le conflit entre eux, où sont-ils, et caetera. Je dis ça car je trouve qu'on manque cruellement de la présence d'Astrïid dans cette première page puisque, l'on y découvre un personnage certes, mais l'on ne lui découvre que des caractéristiques bonnes et les quelques mauvais sont corrigées dès les premiers instants. Il faut pour un personnage complet, qu'il ait des défauts (une section y est même dédiée en JdR, les défauts du personnage) et que ces défauts ne soient pas facilement surmontables, et, le pire, est que tous les défauts dans la vie réelle, n'en sont pas forcément en littérature, certains traits d'un personnage sont considérés comme mauvais par le lecteur et mauvais pour le scénario, hors, pour créer des péripéties, des conflits, il faut qu'il soit mauvais pour le lecteur et bon pour le scénario.
Je prends-là en exemple Haankor, je ne sais pas si tu as lu son journal disponible sur le forum (dans trois langues), dans ce journal l'on découvre mon Ecaflip que je joue en RP et on lui découvre le défaut qu'il est perturbé, hors, ceci est un défaut pour le lecteur, mais, ce trait de lui fait que les pages continuent à pleuvoir car il peut écrire une nouvelle page sous le joug du doute sur sa propre personne (ce qui fait d'ailleurs que le nom des chapitres portent le nom d'un de ses traits de caractère).

Je pense donc avoir dit ce que j'avais à dire, à t'avoir correctement donné les conseils que j'avais à donner (et désolé à celles et ceux qui ont lu le message avant qu'il ne soit fini, j'ai eu problème avec mon bouton envoyer et ma page internet). Je tenais à dire, que malgré tout, la lecture n'a pas été mauvaise ou désagréable, simplement qu'on sent que l'écriture n'est pas quelque chose de très ancien chez toi.

Voilà !

Katze~
2 -4
Score : 150

[HRP]

Hey hey ! 

Déjà, merci beaucoup de ton retour, ça fait très plaisirs ! C'est exactement le genre de commentaire que j'attendais pour pouvoir me faire une idée de la chose.
En effet, l'écriture c'est quelque chose de tout nouveau pour moi, ça faisait néanmoins longtemps que je voulais me lancer un peu dans ce domaine, parce que mine de rien je prends beaucoup de plaisirs à faire ça. Je prend bien évidemment tout tes conseils en note, histoire de pouvoir retravailler tout ça correctement !
Et d'ailleurs, je connaissait déjà ton Ecaflip mais j'ignorait l'existence de ton journal RP.(que je vais m'empresser d'aller lire soit dit en passant.) 

M'enfin, voila ! Merci encore des conseils et d'avoir pris de ton temps pour m'aider un peu =)
 

1 -1
Score : 150

[HRP] Hellow !
Plutôt que d'avancer tête baissé vers la suite de mon histoire, j'ai préféré reprendre depuis le début en ajoutant de nombreux détails et en essayant tant bien que mal de corriger certaines de mes erreurs. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! 

2 0
Score : 3698

[HRP]

Meow !

Bien joué ! Je trouve cette réécriture très bien tournée !

[HRP].

1 -1
Réagir à ce sujet