En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[irp] Le journal d’un supposé fou.

Par DoctorWho974 15 Janvier 2019 - 12:25:50

[hrp] Le journal sur la vie d’un de mes personnage : Duresy...le fou,je posterai (enfin j’essayerais) un chapitre par semaine [/hrp].




*le livre n’est pas trouvable irp, sauf si je vous le donne*



[irp] Bon, je sais vraiment pas comment commencer mais sa fais un bout de temps que cette idée me trotte dans ma tête.
« Chapitre 1: Mon enfance »
Je pense que je vais commencer comme sa, je suis née dans le village des Zobal, tout comme mon grand frère et ma grande sœur avant lui, apparemment le nom de cretrize aurait une signification avec la neige et le froid, bon honnêtement je n’ai jamais connus la définition Zobal du miens. Enfin j’ai eu une enfance assez tranquille, à première vus, j’ai étais formé au combat à partir de mes 5 ans, j’allais tout les jours avec mon père près de cette cascade dans une clairière pas loin d’une forêt, il m’a appris à maîtriser les clas. une sorte d’art martial Zobal mêlant maitrise de sois et combat au corps a corps, par contre a ma plus grande surprise j’était le seul de ma famille à suivre l’entrainement au combat, mon grand frère n’aurait pas du tout étais contre, chaque soir il le demander à mon père mais celui-ci le jugé trop faible...Ducoup il a suivit un entraînement à la médecine poussé, à j’aurais bien aimé apprendre à soigner des gens de cette manière, se que j’avais pas manquer de signaler à mon père, il m’a simplement et calmement répondu par cette phrase qui est depuis graver au fond de moi et qui je l’avoue guide pratiquement tout mes actes sur cette terre « Parfois pour aider des gens ou sauver des vies, il faut en prendre d’autres ».

La première fois que j’ai mit en usage cette phrase c’est avec le camarade de classe de mon frère qui arrêtait pas de le harcelé, je l’avais espionné pendant plusieurs jours et appris les habitudes de celui-ci remarquant qu’il faisait subir le même châtiment moral et physique à d’autres gamin. Ducoup j’ai demandé à mon frère de volé un flacon de médicaments à l’effet droguants, puis lors de la pause de midi j’en ai mit dans son jus d’pom. Oh se que j’ai rigolé quand je l’ai vu en classe l’heure d’après, il n’arrivait même plus à rentrer tellement les hallucinations étaient fortes. Sa lui a servi de leçon croyez moi, bon, par contre mon frère c’est fais enguirlander par ma faute après sa, je suis allé voir mon père après pour lui expliquer que c’était moi et qu’Il ne fallait pas gronder Cretrize, et bah moi qui m’attendais a prendre la roust de ma vie, j’ai étais félicité...on m’a simplement expliqué que il ne fallait pas être aussi radical et que sa aurait pus être réglé en en parlant ( maintenant que j’y pense sa doit être la phrase que on m’a repe le plus dans ma vie « ne sois pas si radical...tu aurais pus réglé se problème en en parlant » étonnant non ?).

Ah oui, une autre grande figure de mon enfance a était cette femme, cette Zobal tellement vielle que on aurait cru qu’elle daté d’avant Ogrest, Zeya Zelka qu’ell S’appellai, on y est souvent allé avec mon frère et nos parents n’aimaient vraiment pas l’idée qu’elle nous raconte toute c’est légende sur le monde des Douzes et l’origine de notre clan, même à l’école on ne nous apprenait pas sa. Elle m’a aussi appris à faire cette poudre que j’utilise encore aujourd’hui, sa me fascine comment on peut faire tant d’effet avec...Une vulgaire poudre, elle ma appris à soigner la pire des maladies avec seulement quelques goutes de cette poudre diluée dans de l’eau, elle m’a montre comment les mettres dans un dard et en augmenter les effets sur le corps humain. Ma poudre préférée était cette poudre verte, jusqu’à aujourd’hui je la perfectionne encore, elle est si...puissante, tuer quelqu’un n’a jamais était aussi facile, de même pour le soigner ( je ne suis pas encore complètement fou hein ).

Un autre fait marquant de mon enfance a était la cérémonie de la remise de mon masque du psychopathe, depuis que je m’entraîner à le maîtriser je savais qu’il y avait un lien entre lui et moi, comme si.. comme si il m’avait choisi. Je n’aurais certainement pas pus être le gardien du masque primordial c’étai choisi d’avance et je n’était certainement pas fais pour passé ma vie dans un temple. « Le masque qu’il ne faut pas porté » « le masque qui rend fou » « le masque qui dévore l’âme », si je devais donner mon avis, je pense que c’est vrai, dans ma vie j’ai trop utilisé se masque et blessé trop de gens inutilement, cependant il est la, sur mon épaule, j’ai sa marque de maitrise sous mon œil, sa magie coule dans mes veines, je ne pourrais jamais le laisser, il m’accompagnera lorsque je marcherai dans la vallée des âmes.

Se qui a mit fin a mon enfance a était cette fois où j’ai découvert ma sœur morte...on m’avait dit qu’elle était parti faire sa vie quelque part dans les Douzes mais quand je suis monté en haut de cette montagne et que j’ Vu mon frère l’enterrer je savais, je savais que mon enfance était terminé, je savais aussi que mon père était devenu un véritable monstre, je savais qu’il n’aimais pas Cretrize et ma sœur le défendait à chaque fois, d’ailleurs elle a toujours était là pour nous, que se sois moi qui le casser quelque chose, ou Cret’ qui n’osais pas se défendre, elle était toujours là, et la sa était la fois de trop, le scénario était clair dans ma tête. J’aurais du assassiner mon père après sa, me rué sur lui avec mon masque de psychopathe et le haché menu, j’avais cette force, j’avais 16 ans à l’époque et je le battait à plate couture depuis mes 13 ans, mais je ne pouvait pas, je pouvais pas exécuter l’homme qui m’avait tout appris. Pour la première fois de ma vie je faisais preuve de lâcheté, quand je suis allé sur la tombe de ma sœur je lui ai fait une promesse: ne plus jamais faire preuve de lâcheté et toujours protéger Cretrize (C’est pas parsque je l’attaque que je manque à ma promesse) d’ailleurs et j’y viendrai sûrement après je lui ai sauvé la vie plusieurs fois et mis dans la bouse de bouftout plusieurs fois à cause de cette promesse.





Chapitre 2: "Le début de l'age adulte"


Bon, c'est partit.

Après le passage sur mon enfance, je pense parlé de mon passage a la vie "adulte".

Normalement quand on passe a l'age adulte on quitte sa famille,enfin tu vois se que je veut dire, c'est pas l'inverse...Enfin, j'vais être plus précis.

C'était une journée comme une autre, mon frère et moi nous étions dit qu'allé a la chasse serait une bonne idée, du coup on avais tout préparé minutieusement comme Cret' aime bien le faire, ne laissant aucune place au hasard, ouais il était pas très drôle a l'époque (il l'est toujours pas !). du coup je crois que on est partit un vendredis, on a passé un superbe week-end, franchement c'était excellent. Et puis on c'est mit sur le chemin du retour, nos prise de chasse sur les épaule et nos masque sur le visage, chantant des chansons païenne a haute voix pour rigoler. quand on est arrivé dans les environs du village, il devait être quoi...21 heure ? On a commencé par voir un énorme brasier, entendu des cris, des hurlement presque, une odeur de chair carbonisé s'élevé dans l'air. Tout brûlais, et il y avais surtout cette odeur...Cette odeur de poudre, de poudre noir en grand quantité que on utilise, la même poudre qu'utilise les roublard...Je voulais y aller et sauvé un maximum de personnes possibles mais Cret' ma retenus et ma dit que on ferais mieux de se cacher si on veut pas finir carboniser ou avec une balle entre les deux yeux. On c'est donc caché dans une grotte dans un montagne avoisinante, et on a attendus, de la ou on était on entendais encore les hurlement, les gémissement de douleurs, les cris des femmes abusé par les pillard puis les détonations. Et enfin se fut le silence, le carnage c’était arrêté dans un silence assourdissant, plus rien, plus un oiseau, on entendais plus le vent dans les arbres, même la rivière ne faisais plus de bruit.

Quand on est sortit  de la grotte, il n'y avais plus rien, plus de village, plus de temple, plus de maison...plus de masque...Il n'y avais plus aucun masque dans tout le village. Je voulais allé vérifier si notre maison était toujours la mais Cret' était suspicieux a l'idée qu'il allais revenir ou qu'il devaient être encore dans le coin, alors on a mit nos masque du pleutre et nous avons courue, courue le plus loin possible, le plu s longtemps possible jusqu’à arriver a un vieux port zobal visiblement détruit. Je ne me souviens plus vraiment comment mais nous avons trouver un bateau et nous nous somme échappée de l'île, je me souviens de sa silhouette a l'horizon qui disparaissais, c’était mon enfance qui disparaissais la, j'allais devoir changé, je le savais, j'y avais était préparé en quelque sorte. "Ne te fais pas remarquer", "les masques sont ton plus grand trésors ne les laisses jamais", "Tu a un masque pour chaque occasion mon fils: Un pour te battre, un pour fuir...et le dernier pour tué".

"Tué", depuis que j'avais commencé mon entrainement avec mon père je n'avais pas cessais d'y penser. Un jour j'allais y être confronté, un jour je devrais planté les cornes de mon masque dans le corps de quelqu’un et lui en extirpé son âme. J'avais appris a connaitre les point vitaux d'un homme, ceux ou on le tue, ceux ou on le neutralise, j'avais aussi appris a être respectueux de celui a qui je prenais la vie, "quand tu est sur le point de l’exécuté, demande toujours les dernières volontés, c'est très important,et si il te demande de l'épargné alors fais le, mais assure toi qu'il se souvienne de toi" qu'il disais mon père( Et j'ai toujours fais sa, il sont juste trop stupide pour penser que je peut les épargner)

Et c'est arrivé, c’était tombé sur un sram, un sram qui avais eu la folie d'essayé de me volé un masque. Quand j'ai plongé ma lame dans sa nuque, quand j'ai entendu son dernier râle, sont dernier soupire, je savais que j'était fais pour sa, je savais que j'était née pour tué. Certains sont née pour courir, d'autre pour nager, certain pour fuir et d'autre pour combattre, mais moi j'était fort pour tuer, j'était doué pour sa. Je doit dire que j'aimais sa, et je l'aime toujours, par conte je me suis toujours fixé une règle: Je ne tue pas si il ne ma rien fais, de plus une autre mais celle la c'est plus pour ma conscience: Si je trouve que le mec que je doit tuer a raison je le laisse tranquille, pis des fois je l'ai ai aidé aussi...


Un autre truc que je doit écrire c'est que j'ai jamais était doué avec les filles, faut dire qu'un Zobal c'est louche, c'es mystérieux, on était pas les premier mais on devait les plus jeune qu'elles avais vu. Cret's avais du succès, il était posé, tranquille, réfléchis, il avais tout pour plaire. Moi j'était un chasseur de prîmes, parfois je revenais dans l'auberge que on avais loué pour la nuit avec les bras couvert de sang, *il rigole en écrivant ces lignes* Le nombre de fois que je me suis fais jeté pour sa...
Mais un fait marquant avec les filles que j'ai connus c'est cette capacité a s'en foutre de ton amour...C'est incroyable, même maintenant je n'arrive toujours pas a comprendre pourquoi...Comment on peut ne pas se préoccuper de quelqu’un qui vous aime a en perdre la tête (Se n'était évidement pas mon cas), j'était stupéfaits. Le nombre de fois que je me suis fais briser le cœur comme sa...Un jour je t'aime le lendemain tu est u inconnue. Je me suis finalement promis de ne plus aimer. et pis y'a eu cette fille. a peine quelque mois avant que j'écrive se texte, elle était arrivé dans la taverne de brakmar, moi j'était avec mon uniforme de soldat brakmarien (oui j'ai était dans l'armé brakmarienne c'est une autre histoire que je raconterais plus tard). Elle avais tout d'une bontarienne, je sais pas pourquoi mon cerveau a littéralement implosé, j'ai réagis comme un protecteur, et pis je lui ai avoué ma flamme. Elle a ma expliqué qu'elle ne pouvais plus aimé parque quelque elle avais une une sale histoire avec un noble, j'vas pas rentrer dans les détails, mais sa m'avais fais mal, tellement mal que j'en avais parlé a un amis a qui j'avais sauvé la vie quelque fois, et il ma expliqué que sa lui était arrivé a lui aussi et que le moyen qui me ferais le moins mal serait de tout détruire et de faire comme si c’était un mensonge. Se que je fit a la perfection, elle n'y vu que du feu et tout surtout, je passé pour un menteur, un hypocrite, un manipulateur (je suis pas du tout comme sa c'est pas vrais en plus...Il m'arrive peut-être de manipuler des gens mais pas autant que sa. ET PUIS LA DROGUE SA COMPTE PAS !).
Et puis un jour, je sais pas pourquoi mais mon amis et elle mon demande de venir pour discuter, et j'ai craqué, moi Duresy, Le "fou", j'ai ouvertement dévoilé se que je pensé, et pis...Elle ma embrassé...(je ne rentrerais pas dans les détails t'avais qu'a être la).


[*]
Je sais pas de qu- [*]
Avant que j'oublie ou que je sois mort, je vais raconter ici l'entrainement que j'ai suivis depuis l’age de 5 ans jusqu’à 16 ans:

A 5 ans j'ai commencé a apprendre les clas., comme je l'ai dit, c'est un Art-martiale Zobal, qui demande maîtrise de sois, calme, vitesse et de la précision. Le premier clas. qu l'on apprend est le "Clasampa" qui veut dire littéralement "Le marcheur de l'ombre", il consiste a disparaître des yeux de l'adversaire et de se déplacer derrière lui, j'en ai vu qui l’effectué tellement vite que c’était quasiment une téléportation. Ensuite viens viens le "Clasmada" qui veut dire "Marcheur de la tempête", c'est classe hein ?Si vous voyer le mouvement employé pour l'effectuer parfaitement vous comprendrais pourquoi sa s'appelle comme sa. En dernier viens celui qui permet de prendre le contrôle de quelqu'un: "Claspontero" qui veut dire "le marcheur de rêve". Pourquoi du rêve ? Tout simplement que si vous en êtes victime vous êtes plongé dans un rêve magnifique, tandis que votre corps dénué de raison sera le jouet de votre agresseur, charmant non ? Cependant il y a quelque chose qui protège l’agressé, si le zobal vous retouche de quelque manière, le sort disparaît comme si de rien n’était. Le seul hic étant qu'il est très facilement réalisable par un Zobal ayant un minimum d'entrainement donc... 

Ensuite viens l'entrainement au tire et au chargement des dard grâce au masque du pleutre vers l'age de 12 ans, on apprend comment visé, comment rechargé, comment soigné mais aussi comment blessé voir même avec certains tué.
Le premier utilisé est le dard Agnan, libérant la substance injecté dans le dard sur une zone assez  large il est pratique pour la libération de gaz ou d'anti-poison.
Le deuxième est le Dard Fugace, permettant d’échanger de position instantanément, il est pratique pour changer de position rapidement et il a une bonne porté de tir.
Celui qui suis est un peut particulier: Le Zobi Zoba et un dard qui ne soigne pas, il approche juste les cible dans le sens ou le zobal regarde, surprenant ? Sa veut dire qu'il peut vous tirer dessus pas derrière et de se fait vous vous approcherais automatiquement.
Le dernier et le plus puissant est le Dard Dare, c'est un puissant dard qui sert autant pour soigner rapidement mais aussi tuer rapidement, il libère de se fait un substance emprisonnant le wakfu ((Pour les douteux c'est après avoir libéré une charge de libérateur)), se qui demande d'avantage de force a l'adversaire pour utiliser son énergie, il permet aussi de causer beaucoup de dégât au corps adverse.

Le dernier apprentissage tourne autour du masque du psychopathe et des fouet qui le compose: Psycose, psycate, détraquage, psycotic, fêlure sont des attaque permit par le masque, grâce a l'utilisation des fouet incandescent (voir même pour certain enflammé) qui permette de causer des dégât assez significatif si bien utilisé.

Le reste de l'entrainement tourne autour de la maîtrise du terrain et de l'adaptation systématique, toujours s'adapter, encore et encre pour surprendre l'ennemis la ou il ne s'attend pas. c'est sa devenir un Zobal.
 

1 0
Réactions 7
Score : -1334

 [HRP] Pas mal de fautes, je peux t'aider à les corriger au besoin smile.
J'ai tout de même hâte à voir la suite! Et donc ton personnage se nomme Duresy Neju, non?

Sinon, très beau journal RP:  [HRP]  

1 -1
Score : 32

[HRP]

Hey

Merci et je suis jamais contre un peut d’aide surtout pour l’orthographe.
Oui Duresy s’appelle « Duresy NEJU »

Merci beaucoup c’est la première fois que je fais un pavé comme sa et je suis bien content du résultat même si l’orthographe reste à revoir

[/HRP]

0 0
Score : 1483

[HRP]

Hoi!^^

Je connais un peu l'histoire de Cretrize donc en soi un peu celle de Duresy mais moins. Je trouve que ton texte est un peu écrit sur le tas et un peu à la va-vite après c'est peut-être l'effet que tu voulais donner. Des fautes par-ci par-là mais on en apprend beaucoup sur le Background de ton personnage, ce que je trouve très positif.

En attente de la suite^^

A toute wink

[HRP]

1 0
Score : 32

[HRP]
Hey
Oui le fait que sa sois écrit à la « va vite » est fait exprès. Je pense que c’est la façon de faire à Duresy et comme il ne savait pas comment maître en forme de base il va faire comme sa le reste.

A bientôt

[/HRP]

1 0
Score : 3699
[HRP]

Meow !

A mon tour de donner mon avis biggrin. Je trouve le texte plutôt correcte pour un premier pavé dans le genre, on voit le manque d'expérience mais c'est pas flagrant je trouve, pas mal. Ensuite, j'aimerais dire que, puisque Cretrize et Duresy partagent un background, à mon avis, l'idéal serait de vous poser tous les deux et de tout peaufiner et assembler à l'avance, c'est à dire que tous les deux vous devez arriver à un point où vous aurez une fresque chronologique Cretrize et une fresque chronologique Duresy et on devra y retrouver les événements communs aux deux personnages, ainsi que faire des fiches de personnage pour toutes les personnes que vous côtoyez tous les deux, à savoir pour le moment : Papa, Maman, la sœur et Zaya, parce que mon impression a été de lire : chez Cretrize un père odieux sans vraiment de raison et chez Duresy, un père sage au début qui enseigne de façon correcte à son fils -j'attends d'ailleurs une chapitre où on entrera plus dans le détail de l'entrainement- puis finalement un père qui devient fou. La piste du père qui perd les pédales me semble très bonne, on pourrait l'expliquer avec les masques du psycopathe qu'il ne maîtriserait pas aussi bien qu'il pensait, enfin ce n'est qu'une idée, mais tout ça pour dire que Neju et toi devez vous mettre d'accord sur toutes les pièces de votre background et vous consulter avant de poster un chapitre afin d'éviter les incohérences ou les versions alternatives.

Pour ce qui est de l'orthographe, je pense que certaines fautes pourraient être corriger avec une relecture et puisque je sais que tu n'as pas écrit ce genre de texte souvent, je vais te donner quelques conseils personnels : 
  1. Pour le journal, l'écrire de la même façon que parle le personnage concerné, je ne vais pas écrire la même phrase si c'est Haankor qui parle ou Soda-Pop.
  2. Une relecture avant de poster afin d'éviter les fautes de frappe, mais aussi afin de vérifier que le texte nous plait.
  3. Utiliser un correcteur du genre "Bonpatron.com" si on est pas sûr de son orthographe, deux trois fautes ça passe, mais là ton texte n'est pas agréable à lire, ce qui est dommage puisque l'histoire à l'air bien.
  4. Relire le dernier ou les derniers chapitres AVANT et pendant qu'on écrit le nouveau.

Voilà !

Katze~

[HRP].
1 0
Score : 32

[HRP]

Yay

Merci de se commentaire plus que positif, j’essaye en effet de corriger l’orthographe mais sa reste moyen, je pense utiliser d’ailleurs ton correcteur.

Pour se qui est du background, le fait que cret’ ai une image du père mauvaise et Duresy l’inverse est normal car il n’on pas eu la même relation, pour se qui est de la chronologie on va se mettre d’accord et je pense que sa sera bon.

Merci encore Katze

[/HRP]

1 -1
Score : 32

[hrp] Nouveau chapitre publié !! ^^[\hrp]

0 0
Réagir à ce sujet