FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Conseils/Avis/Debats.] Comment exprimez-vous les traits de caractère de vos personnages ? Comment le jouez-vous ?

Par mahosentai 31 Mai 2017 - 00:34:48

Après avoir fabriqué  et employé une quantité abusive de personnage. [Car on me l'a demandé pour rejoindre une armée de kikoo et rageux à de multiples reprises. [Brume, nouvelle brume, Neo messorem, endërles, le gang du joker. Etc. . Pour ne pas généraliser et résumer tout mon rp en cinq seconde. ] J'ai remarqué que je n'ai joué que des machines à tuer.  Mais pour faire un personnage durable, il faudrait que je comprennes comment exprimer des traits de caractères différents et ainsi améliorer mon rp

Comment exprimeriez-vous un les traits de caractère de la personnalité à votre personage ?
[ Par exemple]
A. Sombre ?
B. Héroïque.
C. Aventurier.
D. Une personne au quotidien normal.
E. Une légende.
F. Un Magicien
G. Intelligent ?
J. [Autres.]


LIBRE À VOUS DE DÉBATTRE ET NE PAS DÉBATTRE. SUR LE POINT DE VUE DES AUTRES.ET NON SUR  LA RAISON DE CE POST.



 

0 -1
Réactions 12
Score : 4710

Je pense que tu es le seul à pouvoir chercher les définitions de ces traits de personnage. Quand tu crées un personnage, c'est normal de lui fixer des traits de caractères, et donc des limites ou des possibilités pour le jouer. Après tu as ton propre style, c'est à dire, les personnages "machine à tuer". Quand on fait un personnage, il évolue forcément, et son caractère change, en fonction de si le joueur se sent à l'aise ou non avec la manière qu'a son personnage d'agir. Si tu restes dans ce style, c'est bien pour toi ! Si tu tente de t'en reculer un peu, alors il faut être vraiment précis avec ses personnages, les diriger avec des rennes, limite, pour pas qu'ils ne repartent du côté "ravageur". 

Tu devrais peut être faire des fiches personnages ! "Tiens, j'aimerais un personage curieux", donc tu marques curieux, puis te dis "est-ce que je peux le faire curieux et prudent à la fois ?", puis tu te rends compte qu'un curieux, si il l'est trop, va parfois abandonner sa sécurité pour pouvoir découvrir de nouvelles chose, et devenir "aventuriers", tandis qu'un curieux qui reste dans la "sécurité" va plutôt se pencher sur les renseignements littéraire, et devenir "intelligent" par la suite. C'est de la pure logique, et des purs mathématiques ! Pourquoi ne pas créer plein de fiches, pour plein de personnage (que tu ne vas pas rp forcément), comme un "laboratoire" dans lequel tu pourrais mixer différent composant chimique et voir leur réaction ? Je pense que ce serait un bon excercice ! 

Je n'ai pas compris à 100% ce que tu demandais en créant ce sujet, donc si tu pouvais éclairer ma lanterne avec quelques précisions, je serais plus à même de te répondre correctement ! Merci biggrin !

1 0
Score : 2451

Pour faire un personnage durable, il ne suffit pas, à mon avis, de lui associer des traits de caractères, qui souvent découlent simplement de ses réactions et ses opinions, et donc des premières impressions des gens qui le rencontrerons, ce qui n'est souvent pas très proche de la réalité du personnage, vu que ce n'est qu'une impression !

Je vois souvent des gens abandonner leurs personnages au bout de quelques jours voire semaines, en refaire de nouveau pour les rabandonner, abusant des stéréotypes et ne creusant pas plus profonds que ceux-ci (Non, je n'te vise pas. J'aimais bien Dina, moi sad ). J'ai tenté maintes fois d'aiguiller des amis qui n'arrivaient pas à s'attacher à leurs persos, et ce qui marchait le mieux était de trouver un but précis au long terme pour le personnage, mais un but qui pouvait évoluer selon les échanges.
J'aime beaucoup donner en exemple la vraie vie, vu que c'est un peu comme ça que l'on marche, au final.
On a des projets, et, il arrive qu'on trouve de nouveaux centres d'intérêts qui nous font abandonner nos projets précédents, par exemple. A l'instar, certaines personnes vivent au jour le jour, et se trouvent des projets plus petits, moins durables, mais c'est cette continuité de petits projets qui fait qu'ils ont toujours un truc à faire.

Après, pour le trait de caractère, je conseillerais de travailler par "étapes". Par exemple, on pourrait penser que Loane, une de mes persos, est une sale garce. Et elle l'assume. Mais si on se met à la connaître, elle se soucie bien plus des gens qu'elle ne voudrait l'admettre. Ça, c'est une première faiblesse de sa part, elle déteste ça chez elle, et elle le reconnaît. Elle a aussi un sens de la justice, mais qui est complètement masqué par cette attitude de garce.
Creuser, creuser ! Toujours creuser !

Un personnage tout à fait banal peut vite devenir profond si l'on s'y attarde suffisemment. Ça peut aussi être une jolie façade pour un personnage qui souhaite être discret.
Si tu (ou d'autres) aimes bien les "machines à tuer", il n'y a pas tant de problèmes que ça, mais... Il faut savoir vendre la marchandise aussi ! Ça peut être pas mal de lire des articles sur comment fonctionnent les psychopathes, les sociopathes, lire des histoires approfondies sur eux, d'où peuvent provenir les addictions à la violence, ce genre de chose. Tout ça sont des références et leur compréhension permettra d'approfondir les personnages et de rendre leur background et leurs traits de caractères cohérents entre eux.

Tu peux aussi tenter de te mettre un "défis" ! Par exemple, faire un perso spécifique pour explorer une façon de vivre, ou une maladie, etc...

Les handicaps sont toujours utiles dans la mesure où ils permettront de te forcer un peu à trouver de nouvelles solutions à des situations normales, et ça, ça permet de travailler la créativité ! biggrin

Enfin, voilà. Je dirais que tu devrais éviter de t'attarder sur de simples traits de caractères, même si ça peut être un bon début, finalement ! Des fois, il suffit de quelques heures ou jours de RP pour appréhender l'esprit d'un personnage et construire son passé par ça.

Ah, et si ça peut t'aider aussi, il y a un site anglais qui s'appelle TvTropes qui recense tous les stéréotypes possibles que l'on peut trouver. Ça peut donner un peu d'inspiration aussi !

Je te souhaite bien du courage, en tout cas. Ça me fait plaisir d'apprendre que tu essaies de t'améliorer.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé le tout petit moment que j'ai pu voir avec Dina qui s'était faite voler ses années par Kabuto. Ça pouvait montrer plein de conflits internes, avec sa famille qui ne la reconnaissait pas et tout... Je trouvais ça vâchement intéressant, mais je n'connais pas la suite, malheureusement !

Enfin, voili voilou. Re-bon courage ! Et expérimente !

3 0
Score : 1735

Si je devais dire ce que TOI tu devrais faire pour avoir un personnage durable, voilà ce que je dirais :

- Evite de jouer tes personnages comme des victimes avant-accusation. (Je pense à Sigurd pour le coup qui s'est senti agressé juste car on lui as dis qu'il était louche, résultat, pas crédible car il s'est justifié de 50.000 trucs que personne ne lui avait demandé.)

- Favorise le personnage très peu solitaire. Un rp de solitaire, bah c'est l'auto-enfermement. 

- Tu peux te tenter vers un personnage Loyal bon, ou Loyal neutre. Ces archétypes apportent souvent son lot de rencontre/interaction!

- Evite de chercher des noises à outrance et favorise le rp avec tout le monde. Evite le rp/hrp. C'est le pire. Agir en fonction du hrp, ça vaut rien, ça casse ton personnage généralement.

- Favorise le HRP en groupe/mp pour ne pas déranger les autres et éviter de passer pour un lourd.

- Evite les descriptions de 3 pavés que personne ne lis, favorise les action courtes, simples et concises. Tout le monde sera heureux de rp vite et bien. Et pas d'attendre 5ans une réponse. 

Bon chance pour la suite de ton rp.

PS : Rp une légende est impossible. Car nul rôliste n'est légende en ce monde. Pas même certains personnages. Lunatic Pandora n'est pas une légende, mais un vieux souvenirs. Comme d'autres personnage avant et après lui. (Seul exemple logique que je pouvais citer sans me tromper.)

1 0
Score : 3425

Le sujet n'est pas fixe, libre à vous d'interpréter ma question. Oh- et merci pour vos réponses.

0 -1
Score : 217

En ce qui me concerne, j'ai construit la plupart de mes personnages RP sur mes personnage InGame :

Quand j'ai commencé à jouer à Wakfu, c'était avec deux amis, on ne faisait que du InGame, mais par nos actes et notre bonne humeur, nos personnage pouvaient quelque part prendre vie, de part la manière que nous avons de les jouer. Quand j'ai voulu faire d'Abavi un personnage RP j'ai listé tout ce qui la caractérisait : c'est une Crâ. Selon les lore, les Crâ sont jolis. Je la veux jeune, ou du moins, dans un âge proche du miens. Sa date de naissence sera la date où je l'ai créé, le 14 Mars, et je lui donne un an de moins que moi. J'ai donc un personnage jeune et beau. Elle joue distance, elle est très distance de manière générale, ça me paraît cohérent de considérer le personnage timide et très peu tactile. Elle a le niveau le plus élevé de sa guilde et en est la meneuse, j'ai envie de lui donner du coup un tempéramment fort, et meneur, pour autant, son build n'est pas solide, à peine viable, et elle encaisse pas mal d'échec, beaucoups de personnages de niveau plus faible la surpassent, je pense qu'elle pourrait avoir des difficultés avec sa magie, et comme elle est jeune, des difficultés à être chef de guilde, en général, cela-dit, je la vois gentille, et idéaliste, prête à faire beaucoup d'efforts pour venir aider les autres, ça justifie bien toutes les séances d'XP que je lui ai donné par le passé pour la maintenir première de la Lux.

On a donc bonne parti du personnage, rien qu'en parcourant ses caractéristique InGame, le reste s'est ensuite beaucoup construit avec le RP, ou les discussions avec les amis de la Lux. Je ne me suis rien fixé vis-à-vis de son alignement ou de sa cohérence, je veux juste qu'elle soit gentille et fasse le moins de mal possible, cependant, parce que je me suis beaucoup attraché à elle, elle a récupéré quelques uns de mes défauts : mon hyperémotivité, notamment. En soit, ça ne lui donne, je trouve, que du relief. Mais le soucis, quand on s'attache beaucoup à un personnage, c'est que lorsce qu'il est malheureux, il vous déprime aussi, j'ai donc, avec le temps, trouvé une solution très efficace, à cela.

J'ai créé Amhelye. Ma roublarde, d'une manière très différente d'Abavi ou Lorlauge. Vu que j'ai créé ce personnage pour servir de catartique. Je la joue souvent quand Abavi est malheureuse et que je ne veux pas jouer cette dernière, alors j'ai voulu un personnage plus sombre, moins sociable, plus solide, plus à même de tenir contre les pique de rôlistes. Un roublard convenait bien à cet aspect, surtout un roublard qui ne vit que pour son rôle de roublard. L'idée d'un personnage seul, monocorde, assez acide voir insolent est donc très vite venue, ainsi est née la base d'Amhelye. Amhelye est assez amusante à jouer, je trouve, par cet aspect, elle n'est pas méchante mais va très vite titiller les personnages par son comportement peu adapté aux interactions sociales. Assez ironiquement ça donne lieu à des discussions très intéressantes, car elle adopte un point de vue très différent de la plupart des personnages qu'elle rencontre, les exemples les plus parlant que j'ai sont les débats qu'elle a eu avec Vragh ou Urgholl.  Après, lors de son tout premier jour RP, Amhelye a rencontré Liie, qui a été gentille et ouverte avec elle. Je ne voulais par rendre triste le personnage de Liie, et je trouvais sa gentillesse trop forte pour faire face au boucliers d'Amhelye. Alors j'ai donné une âme à ma roublardine. Je lui ai créé un cœur, serti sous des lignes et des lignes de remparts, que seuls les plus généreux arrivent à ouvrir. :3

Voilà. C'était un peu 3615 ma vie, mais voici ma réponse à comment j'ai construit, et comment je fais vivre mes personnages.

2 0
Score : 53

Je m'incruste un peu, étant nouvelle, j'en suis désolée. 

Honnêtement, les machines à tuer peuvent aussi durables qu'une perso plus "lambda". Parce que ce n'est pas le fait qu'il tue qui le rend durable ou pas, c'est comment tu construis son être autour de ce fait (ou métier, comme ça te parle) qui le rend "durable". Après faut voir la définition du terme durable : est-ce qu'on parle de vie irp ou d'amusement du joueur dans le temps ? 

Comme disait ChuuHai, il peut être intéressant de creuser ce qui le rend meurtrier. Est-ce un traumatisme, son éducation, une vengeance trop longue ou juste un souci mental quelconque ? Par exemple, Tinavell, mon Osamodas, est une fille de 15 ans qui a horreur de tout ce qui est "mal". Elle entend par là les bagarres, la criminalité, la guerre... Par traumatisme. Au fond elle est lambda de chez lambda, mais j'ai essayé de lui donner des raisons à être comme elle est : une fille privée d'innocence et d'enfance qui a vécut dans le gel de Sberg toute sa vie et qui, se sentant enfin vivante, rattrape le temps perdu en se comportant comme une gamine. Du moment que l'on donne une raison psychologique ou historique à un comportement, ça rend le personnage plus profond et plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord. Un tueur fait ça par plaisir, moui, certes mais encore ? Souvent il y a une histoire de viol, coups à outrance, abandon et me^me la notion de "par pur plaisir" dénote une instabilité mentale.

Comme disait les camarades au-dessus, faire une fiche-perso peut aider. Marquer sur une feuille des mots (juste des mots, rien de contruit) peut aider à diriger et former un caractère général. Après, tu peux préciser ! Mais ce qui peut être pas mal, enfin je trouve, c'est de revoir parfois certains notions. Genre le courage, la bravoure, la loyauté. Qu'est-ce que c'est ? C'est une notion inculquée par une éducation ou ce qu'on croit être ? On peut se sentir loyal par exemple envers quelqu'un, mais pourquoi ? Par dette, service rendu, amitié, lien de sang ou juste héritage ? 

Personnellement, je fais de manière bizarre. Je fais le caractère en fonction de deux choses : le physique et le nom. Oui, le nom. Tinavell a un surnom qui peut sonner et se dire de manière enfantine, à savoir "Tina". C'est un nom sans consonne dures (p, q, r, k...) donc ça dénote sa douceur. Mais le "t" montre aussi qu'elle peut s'avérer dangereuse et battante à certains moments ! Y a un v et des l, pour la douceur aussi. Quant à son physique, là pour le coup c'est parce que le personnage vient de Sberg (donc sélection naturelle pour la peau blanche et les cheveux bleus) puis les yeux rouges c'est héréditaire (albinos ? peut-être.). Après le point positif de la coupe à couettes des Osamodas, c'est que ça leur donne un air enfantin (enfin je trouve) donc ça rajoute à son jeune âge (15 ans) et son comportement de gamine de 10 ans.

Mais la durabilité du personnage se fait surtout si tu fais un personnage que tu aimes, je pense. Et puis je pense qu'il faut pas se focaliser sur un caractère précis, parce que le rp change les personnages de ce qu'ils sont ou ont été. Rien n'est fixe, tout est changeant. Y a un caractère de base, pour savoir comment ton perso s'exprime, comment il pense et interagit avec les gens... mais les interactions peuvent le faire changer (empirer ou améliorer, ça ça dépend du joueur), même si c'est léger. Plus doux, plus souriant, plus ouvert, peu importe, ça c'est à toi de voir en fonction de où tu veux aller. Tu peux décider de faire en mode mainfuck et de dire "J'prévois rien et j'laisse couler, j'ai mes mots de personnalité et j'laisse le reste se faire". Ca dépend de ce que tu veux. Quant à l'amélioration du rp... je te connais pas, hein, mais je crois que ça ne se résume pas à un caractère qui change. Tu peux t'améliorer comme tu dis en jouant le même type de personnage (des machines à tuer) ! Mais voilant, en creusant un peu plus au fond des choses, en fouillant vraiment dans son passé et son psyché pour en ressortir le bon comme le mauvais ! Un tueur peut changer, poser les armes et se ranger s'il rencontre la bonne personne (ami(e), petit(e) ami(e), compagnon d'arme...).

Je sais pas si j'ai été d'une graaande aide... ni même si ma réponse fut utile. :x Mais voilà mon avis !

1 0
Score : 1097

Désolé, je n'ai pas lu tous les posts précédents. 


La capacité à changer le caractère général de tes personnages découlera de ta capacité à te détacher de toi-même, de tes affinités. Parce qu'il s'agit là d'un réel travail dans le sens où en RP, l'amélioration ne vient qu'avec l'expérience et la pratique ( et la patience ).


La meilleure façon de changer drastiquement, c'est de faire un personnage foncièrement à l'opposé de ce que tu as l'habitude de faire, à la limite du cliché, et de t'y tenir, ce qui demande une petite discipline personnelle pour ne pas craquer et rejoindre le côté soooombre. Tu rateras certainement tes premiers essais, ou créera des personnages qui ne te plairont pas au départ car trop forcés. Mais plus tu t'y tiendra malgré tout, plus tu seras en mesure de trouver quelles nuances ajouter pour rendre le personnage moins lisse, et plus agréable ( et NON, le passé dramatique avec une maison familliale en feu n'est pas la seule option, ni la meilleure ! ). Par exemple, donner des particularités qui peuvent sembler banales à ton personnage est le meilleur moyen de lui donner de la substance. Une phobie qui lui fait pousser de cris de petite fille, un humour nul, le tic de se gratter le bout du nez quand il ment ... Autant de points qui te feront non plus te focus sur le fait de savoir si ton personnage est un tueur ou un sauveur, ou un éboueur, mais qui te permettront de te concentrer sur les points tangibles et réellement impactants dans ton RP, et dans la qualité des interractions avec les autres personnages.


Une autre possibilité, est de faire l'inverse ( l'exercice que je préfère, mais c'est assez dur, j'explique ). Quand tu crées ton personnage, tu choisis son physique de base ( couleur de cheveux, couleur de peau, ces bases. Pas de cicatrices, pas de membres handicapés, pas d'armes spéciales ).

Tu lui choisis aussi son nom ( du préférence, juste un prénom, un nom à la limite. Pas de titre, rien qui ne puisse t'orienter ou orienter les autres sur un quelconque état d'esprit du personnage ). 

Et enfin, tu cliques sur "Jouer", et tu RP avec ça, et aucune autre information. Ton personnage n'a pas de gros BG, son BG, son caractère, ses choix, il les construira IRP, uniquement grâce aux interractions avec les autres personages des rôlistes. 

La difficulté de cet exercice, c'est de faire la coupure la plus stricte entre toi et ton personnage, pour influer un minimum sur ses choix. C'est difficile, mais avec de l'exercice c'est à la fois de grande qualité pour ton RP, et ça t'évitera aussi bien des soucis de manière générale ( plus un personnage est détaché de toi, moins tu te sentiras attaqué s'il est critiqué ! )


Enfin, autant que faire ce peut pour ce genre d'exercices, RP avec des rôlistes que tu ne connais pas, ou ne fréquente pas d'habitude. C'est très bon pour varier, car toi comme ton personnage dépendez aussi d'avec qui vous jouez et expérimentez le RP ensemble. La multitude des rencontres est le meilleur moyen d'être multiple soi-même.



Encore une autre solution, c'est de te concentrer sur autre chose que tuer, ne pas tuer. Ce sont des questions qui ne se posent pas, en réalité. Alors occupe ton personnage à autre chose, en lui donnant ... un job. Fait de ton personnage un forgeron, un fleuriste, un dessinateur, un boulanger, un étudiant, et pose les bases de son RP là-dessus, concentre toute sa vie sur son métier. Car avoir une vie de travailleur n'empêche pas les interractions et rencontres ( seul point vraiment fondamental du RP ). Ca occupera également ton esprit à toi et t'empêchera de te poser la question parasite "gentil ou pas ?", parce que pour rendre ce RP crédible et cet exercice efficace, tu devras toi-même te renseigner un peu sur la profession qu'exercera ton personnage ( au moins les bases, il ne s'agit pas d'aller faire un CAP pour pouvoir RP. Encore que, peut-être que tu te découvriras une nouvelle vocation en te renseignant ! ). le RP métier doit être joué pour être fonctionnel. Même si au départ tu es tout seul. Va à ton atelier, décris les actions de ton personnage quand il travaille, avec le plus de détails possibles, immerge toi à fond ! Et là, une interraction possible, et qui est ma préférée, personnellement, est la possibilité de RP avec un autre rôliste une relation maître-élève, artisan-apprenti, patron-ouvrier etc ... Ces RP sont ceux qui, de mon points de vue, apportent le plus, de la façon la plus saine, en restant toujours très distrayants et formateurs avec un peu d'imagination.



Voilà, j'espère que ces conseils t'aideront à diversifier les rôles que tu joueras. Bonne chance et bon RP !



- Le Conteur.

0 0
Score : 866

Moi je me contente de faire ce que j'aime mdrrrr

2 -6
Score : 229

Je vais ajouter ma patte à la pâte (jeu de mot nul, ça commence bien), même si je suis qu'une 'tite débutante, on pourra moi-même me conseiller au passage.

Déjà, qu'est-ce qu'une "machine à tuer" ? Car ça ne définit rien sur ton personnage à part qu'il ait tué des gens. Comment, pourquoi ?
Par exemple, un soldat ayant combattu en temps de guerre (bon, je sais pas si ça peut coller avec l'univers de Wakfu pendant ces dernières années IG mais bon) a tué énormément de gens, mais ça ne fait pas de lui quelqu'un criant des "Mwahahaha je suis méchant" dans des ruelles sombres (bon, OK, je caricature un peu... beaucoup. Mais, vous vouyez de quoi je parle).
Est-ce une "machine à tuer" à cause de, comme le soldat, sa profession ; comment on l'a éduqué ; où il a vécu ; a-t-il vécu des circonstances particulières ; est-ce parce qu'il aime tuer (oui, mais pourquoi ?) ; des troubles psychologiques ; une certaine idéologie ; une partie de son caractère ?

"machine à tuer" n'est pas une base pour un personnage, une base pour est tout ce que j'ai cité plus haut, un métier, son édacation, sa famille, son environnement, un ou plusieurs de ses traits de caractères, un évènement... Tout ceci est un début de personnage... enfin je pense ^^

Ensuite, si jamais tu as d'abord défini son physique, la manière dont il est habillé peut dévoiler ses goûts, certains de ses traits de caractère... Si il est musclé ou non...
A l'inverse, si on veut définir son physique après, un personnage timide et ne voulant pas trop attirer l'attention ne va pas porter d'habits trop voyants. (ou alors il n'en ai pas conscient, quelque chose pouvant être intéressant à développer dans ses intéractions)

Ensuite, pense à varier (même si je suis trèèèèès mal placée vu que je n'ai qu'un personnage à mon actif), mais pense à donner des physiques, des classes, des traits (même parfois très) différents à tes différents personnages, ça permetra d'expérimenter des intéractions différentes et de mieux savoir ce que l'on sait/aime plus ou moins jouer.

Aussi, pense à rajouter des petits détails, même ridicules, à tes personnages : un accro au jus de pom (on peut donc facilement le trouver près de pommiers ou de chez son fournisseur), une personne souhaitant devenir ambidextre (écrivant donc parfois des messages illisibles en s'entrainant à écrire avec son autre main).

Voili, voilou, voilà, j'espère avoir été utile et ne pas avoir trop répété les messages précédents. ^^
PS : Je suis moi-même toute ouïe à chaque bons conseils pouvant me permettre de m'améliorer :3

2 0
Score : 2691

J'avais la flemme de lire mais..

"Après avoir fabriqué  et employé une quantité abusive de personnage."

On ne fabrique pas un personnage, on le vit.
BACKFLIP, BOMBE FUMEE, DISPARITION.

:tap: Esha.

7 -1
Score : 1861

Top-méga synchrooooone, Esha qui résume en une phrase ce que j'avais envie d'expliquer.

J'dis pas être un exemple, mais j'vais confirmer c'qui a déjà été dit, perso, pour créer un perso que je veux durable, je ne choisis que quelque caractéristiques de base. Au début, Vraghdakk traînait dans les bars en chantant des chansons à boire, et cassait les bras de ceux qui tentaient de la séduire, on avait donc les éléments de base du personnage: La violence, la musique, et l'alcool. 

Le reste s'est développé petit à petit, me permettant d'avoir une matière assez souple pour la faire réagir au RP devant elle. 

Ca a été bien pire pour Urgholl, que je ne savais pas DU TOUT comment jouer. J'ai fini par improviser un personnage béat, avant de lui ajouter une profondeur.

À l'inverse, ce que j'appelle un "personnage fonction", qui ne me servira IRP que deux-trois fois pour faire avancer une intrigue, lui, sera écrit à l'avance, puisqu'il n'aura pas besoin de réagir instinctivement à tout un tas d'interactions pas prévues! 

En résumé: C'est comme pour les cours. Vas-y au talent.

Bisous,

-Vraghdakk, pire conseiller en vie vivante depuis 1932

3 0
Score : 3425
Merci beaucoup pour les conseils, j'appliquerais la majoritée des conseils données. j'exprime ma reconnaissance envers vous tous !
(Sauf leaf):3
1 -1
Réagir à ce sujet