FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Gathalamor, la Sanguinaire Légende

Par skaldia 17 Février 2017 - 21:58:32

Chers amis, chers ennemis et chers inconnus;

Je vais tout d’abord me présenter: je me nomme Creuzenchef Le Fouisseur, chef incontesté de la guilde Riktus des Mercenaires de Gathalamor.

Je vais vous relater l’histoire de cette guilde que j’ai eu l’honneur de diriger (du moins pour un temps) alors préparez vous à vivre des moments fantastiques, des évènements terrifiants ou encore des coups de théâtre incroyables…

À moins que vous ne préférez que je vous raconte comment j’ai réussi à couler notre ancien navire, "Le Grollandais Flottant", en persuadant mon phorreur apprivoisé que j’avais caché un minerai rare dans la cale. 
Non? 
Vous êtes sûrs? 
Bon très bien…

Nous allons alors nous plonger dans les brumes de l’alcool du passé, pas si lointain tout de même…


Tome I : La Naissance du Mal


Tout débuta avec un jeune Huppermage sortant de l’université d’huppermagie. Son nom  (du moins celui qu’il avais choisi) était Gathalamor.
Il était exceptionnellement doué. Et malheureusement, ce don allais devenir le prélude à de terribles choses…

À cause de ses dons, Gathalamor devint égocentrique et arrogant. Il se persuada que les minables postes que l’on lui proposais dans certaines nations n’étaient pas dignes de lui.
Les nations elles mêmes n’étaient pas dignes de sa présence à leurs côtés. 


Frustré par des lois qu’il jugeait ridicules, réfractaires et obsolètes, Gathalamor rejoignis le Clan Riktus à Portuga et rassembla autour de lui un cercle d’amis qui partageaient sa vision de l’avenir; car comme le dit le sage: le mal attire le mal.

Il finit pas fonder une guilde qu’il nomma le Conclave de Gathalamor et qu’il installa au Triangle des Bermudas. Cette guilde formait une assemblée de scélérats tous aussi puissants les uns que les autres et partageant la même immoralité.

Cela ne satisfit pas la mégalomanie de Gathalamor bien longtemps, mais ce dernier ne pouvais supporter d’agrandir sa guilde en y incluant des faibles et des incapables.
Il chargea donc quatre de ses principaux lieutenants d’aller dans les nations fonder de nouvelles guildes: Sangunius L’exalté, un sacrieur; le Comte Ambenk, un xélor; Bozdenivo, un iop et Lamenoire La Main Leste, un roublard de la pire espèce.

Ces quatre redoutables individus se dirigèrent vers les avant-postes et commencèrent à leurs tour à rassembler les mécontents et les laissés-pour-compte des nations.
Ils créèrent quatre guildes rattachées au Conclave:

-les Berserkers de Gathalamor situés à Brakmar,
-les Mages-esclaves de Gathalamor positionnés à Bonta,
-les Pirates de Gathalamor naviguant sur les eaux de Sufokia,
-les Mercenaires de Gathalamor infiltrés dans Amakna.
(je vous laisse deviner qui est à la tête de quoi et il ne faut pas se fier aux apparences hé hé hé!)

Étant donné que les nouveaux chefs des guildes secondaires ne s’appréciaient pas vraiment (euphémisme) et cherchaient à gagner les faveurs de Gathalamor, les diverses bandes guerrières ne tardèrent pas à s’affronter en prenant garde de ne pas laisser de traces.

Escarmouches, offensives nocturnes, pillages éclairs et complots étaient monnaie courante. Gathalamor se contentait d’observer, s’amusant comme un petit fou en contemplant les effusions de sang perpétrés dans l’unique but de lui plaire.
Ces luttes intestines ne se calmèrent pas et culminèrent avec le terrible évènement qui va suivre…



Tome II : La Grande Dissolution



Les massacres causés par les guildes sous le commandement du Conclave continuaient, exacerbant encore les rivalités et ranimant les vieilles rancunes.

E
n ces temps-ci je faisait moi même parti des Mercenaires de Gathalamor dont j’étais le trésorier principal; je pouvais ainsi voir le carnage constant qui régnait dans l’organisation de Gathalamor.

Puis l’impensable se produisit: Gathalamor disparu sans laisser de traces.
Du jour au lendemain, le chef suprême de cette organisation colossale s’évanouit dans l’éther sans laisser le moindre mot, message ou instructions.

La nouvelle se répandit bien sûr comme une traînée de poudre et fit exploser les rivalités plus ou moins inamicales entre les guildes secondaires.
Le Conclave fut dissous, les chefs des autres guildes furent tués, fuirent ou abdiquèrent tout simplement.

Au bout de quelques jours, l’énorme organisation secrète de Gathalamor implosa en diverses bandes qui s’affrontaient pour survivre.

À Bonta, trahis par des espions, les Mages-esclaves de Gathalamor furent pourchassés par les gardes de la ville et la guilde se retrouva totalement détruite.

Dans les rues sulfureuses de Brakmar, les Berserkers de Gathalamor vendirent chèrement leurs vies lorsque plusieurs escouades de gardes et de mercenaires firent irruption dans leur repaire. Le chef de la guilde réussit finalement à s'enfuir après plusieurs heures de massacre avec une poignée de survivant.

Chassés eux aussi par des gardes, les Mercenaires se dispersèrent dans tout Amakna et se rejoignirent dans leurs diverses cachettes avant de détourner un navire et de mettre le cap sur Portuga.

Seuls les Pirates de Gathalamor, restant soudés par la confiance qu’ils avaient dans leur capitaine, Lamenoire La Main Leste, ravagèrent les côtes de Sufokia avant de faire voile eux aussi vers le Triangle des Bermudas.

Ainsi, le Conclave fut dissous, seules deux des quatre guildes qui lui étaient rattachées réussirent à survivre et coupèrent tout lien avec Gathalamor et les siens.
Ce fut d’ailleurs à ce moment que je pris la tête des Mercenaires de Gathalamor pour ne (presque) plus la quitter par la suite.



Tome III : Le Conclave contre-attaque!



À cette époque, seules deux guildes avaient survécues: les Pirates qui continuaient à écumer les flots dans la sécurité relative du Triangle des Bermudas; et les Mercenaires qui s’étaient établis dans un havre-manoir à l’intérieur de la cale du "Grollandais Flottant" amarré à Portuga.

Le Conclave lui même avais été dissous à cause des dissensions entre ses membres qui se disputaient sur la démarche à adopter pour rechercher ou non Gathalamor.
Une fois n’est pas coutume, ce ne fut pas un gros bras musculeux et borné qui se démarqua du nombre mais une sadidette particulièrement retorse et manipulatrice du nom de Fleuriliane de Finbois. Celle-ci réussit à retourner les autres membres du Conclave les uns contre les autres jusqu’à n’avoir plus aucun opposant.

Décidée à rétablir un semblant d’ordre dans l’organisation de Gathalamor, Fleuriliane visais comme finalité de faire retrouver au Conclave et à ses guildes secondaires sa gloire passée.
En effet la sadidette étais persuadée que le Maître ne tarderais pas à revenir et la personne qui réussirais à tirer son épingle du jeu serais celle qui conserverais toute son oeuvre dans l’état où elle étais quand Gathalamor avais disparu.

Le premier ordre de Mlle de Finbois fut de déclarer « hérétique » les chefs des deux dernières guildes encore en activité et d’ordonner la saisie des rênes de ces dernières.
Les survivants du Conclave obéirent et recrutèrent des hommes de main afin de pourchasser les dissidents et de reprendre le contrôle des guildes.

Ils se lancèrent à la poursuite pendant plusieurs mois des Pirates de Gathalamor menés par le trop célèbre Lamenoire La Main Leste, mais cela en pure perte.
Connaissant trop bien les mers sur lesquelles il évoluait le capitaine Lamenoire mena son bâtiment, le « Vae Riktus », avec panache et échappa aux flottes d’esquifs et même à un dirigeable réarmé pour l’intercepter.
Il se dirigea alors en direction de l’île Sberg où il réussis à semer définitivement ses poursuivants.

D’autres membres du Conclave désormais sous le joug de Fleuriliane commencèrent à enquêter à Portuga dans le but de retrouver la trace des Mercenaires.
Ils finirent par aboutir au navire servant de base à ces derniers, mais peu avant de lancer un assaut sur celui-ci, le navire en question coula à pic, alors que les Mercenaires de Gathalamor se réfugiaient dans un autre havre-sac à la poupe du Mbadeluna.
Suite à cet incident connu sous le nom de la « Tombe du Grollandais Flottant » et qui fut imputé à un phorreur trop curieux, les suppôts de Fleuriliane furent incapables de mettre la main ou quoi que ce soit d’autre sur la guilde des Mercenaires.

Furieuse de l’inaptitude flagrante de ceux qui étaient considérés comme l’élite de Gathalamor, l’autoproclamée  Régente du Conclave engagea de nombreux Riktus, corsaires et malfrats de toute nation pour s’infiltrer parmi les deux guildes sécessionnistes et servir de taupes afin de localiser leur points d’attache.

Bien que les premiers résultats aient été particulièrement médiocres, des agents finirent par localiser et s’incruster dans la base des Mercenaires, déguisée en vieux havre-sac rapiécé.
Hélas pour Fleuriliane, parmi tout les espions qui avaient réussis à entrer en repérage dans ce repaire, aucun n’en revint. Seule une paire de bottes fut retrouvée par un pêcheur des environs. (ce qui inspira d’ailleurs la chanson « Une paire de bottes dans une bouteille de formol, c’est tout ce qui reste de mon ami Paul! » hur hur hur!  ahem pardon…)

La Régente du Conclave commençait à douter de tout le monde. À se méfier de ses prétendus alliés et à soupçonner ses serviteurs. Elle décida d’organiser une gigantesque chasse aux sorcières au sein du Conclave afin d’éliminer les « traîtres » qui auraient pu s’y glisser et les maladroits qui pourraient laisser filtrer des informations capitales.
C’est dans cette ambiance glauque qu’une rumeur qui était relayée par des Riktus de mauvaise foi (et de mauvaise réputation aussi) parvint aux oreilles de Mlle de Finbois.

Selon cette rumeur on aurais retrouvé la trace de Gathalamor au mont Zinit, au centre des catastrophes du monde des douzes…



Tome IV : L’Odyssée du Passeur d’Horreur



Fleuriliane ne perdit pas de temps et rassembla immédiatement tous les combattants et marins disponibles. Elle fit assassiner impitoyablement tout déserteur afin de dissuader les hommes de main engagés de s’éclipser discrètement.

Après plusieurs semaines de préparation, la Régente réussit avec ses suivants à dérober l’un des navires de la flotte de Sufokia, le « Passeur d’Honneur » qu’elle rebaptisa le « Passeur d’Horreur » et qu’elle repeignit en rouge et noir ainsi que d’autres légères modifications jusqu’à ce qu’il soit plus à son goût.

Elle ordonna alors de faire voile en direction du Zinit pour retrouver la trace du légendaire Gathalamor et afin de le remettre au pouvoir.

Que lui est-il arrivé après ainsi qu’à tout son équipage?
Très bonne question, vous pourrez lui demander à son retour…
Si jamais elle revient un jour.

La guilde des Mercenaires de Gathalamor recommencèrent à saccager les nations en pillantréquisitionnant les ressources mais après avoir eu de nouveaux ennuis avec certains gouvernements, décidèrent de se faire oublier. Pour un temps…

Les Pirates de Gathalamor perdirent finalement leur capitaine après avoir affronté les pirates du « Tire Anis ». Pauvre Lamenoire, il aura eu finalement la main trop leste!

Tous les Pirates de Gathalamor que j’ai rencontré par la suite me soutiennent mordicus que leur courageux capitaine s’est battu à un contre cent et s’est fait finalement submergé afin que ses matelots et son navire puisse prendre la fuite…
M’est avis qu’il a plutôt oublié de bien régler la mèche de l’une de ses bombes dans le feu de l’action et qu’il s’est explosé tout seul comme un grand.



Tome V : Présentation des personnages



Je vais désormais présenter une fiche de chaque personne importante et/ou qui a joué un rôle décisif dans cette histoire.

Je ne parlerais pas des anciens chefs des quatre guildes secondaires car je ne les connais pas suffisamment bien.

Si certains anciens membres ne sont pas représentés c’est parce qu’ils n’ont pas joué de rôle important et/ou qu’ils n’ont pas joint la/les guilde/s à son/leur commencement.

Je remercie la section RP du forum de nous avoir permis de reprendre (encore?!?) la présentation typique des personnages.

-

  • Nom:  Gathalamor
 
  • Âge:  Au début de l’histoire pas plus de 17 ans à sa disparition dans les 20 ans.
 
  • Rang:  Maître suprême de l’organisation de Gathalamor et chef du Conclave.
 
  • Obédience:  Huppermage mais trop égoïste, égocentrique et arrogant pour prier qui que ce soit à part lui même.
 
  • Physique:  De taille moyenne, les cheveux blancs étrangement métalliques, les yeux gris clair, il est finement musclé et garde toujours un air à la fois hautain et majestueux mais néanmoins sévère.
 
  • Morale:  Comme dit plus haut, égoïste, égocentrique et arrogant. Il n’est pas partisan de la violence, préférant utiliser son intellect supérieur pour dominer son entourage.
 
  • Histoire:  Vous l’avez eue plus haut. Difficile de fait plus complet.
 
  • De nos jours:  Vitalité inconnue. Localisation inconnue.

-
  • Nom:  Fleuriliane de Finbois
 
  • Âge:  Inconnu au début. Environ dans les 24 ans lors de son départ pour le Zinit.
 
  • Rang:  Ancienne membre du Conclave, elle est par la suite passée Régente.
 
  • Obédience:  Sadida. Elle prie chaque matin pour la protection de Gathalamor.
 
  • Physique:  De taille moyenne, les cheveux verts clair, les yeux verts, la peau brune claire, elle aime se promener en tenue d’encapuchonné afin de paraître plus mystérieuse qu’elle ne l’est réellement. Personne n’as donc pu déterminer ses mensurations exactes.
 
  • Morale:  Aussi impitoyable avec ses alliés qu’avec elle même, elle s’astreint à un entrainement quotidien de méditation. Elle a horreur du corps à corps et adore voir ses nombreuses poupées battre à mort son adversaire. Elle s’est spécialisée en soin.
 
  • Histoire:  Après être sortie du Royaume Sadida, elle tomba sur une bande de Riktus qui eurent le malheur de la sous-estimer. Ses poupées firent forte impression sur leur chef qui la conduisit à Portuga où elle rencontra Gathalamor. Ce dernier lui proposa une place dans le Conclave, qu’elle accepta de bonne grâce, subjuguée par l’aura écrasante de celui-ci. Lors de sa disparition elle fut la seule à entamer des recherches. Scandalisée par l’inaction du Conclave, elle finit par en prendre la tête par la force. Elle vit les guildes secondaires plonger dans l’anarchie la plus totale et décida de les remettre sur le droit chemin. Elle finit par lancer la croisade pour retrouver Gathalamor sur le mont Zinit.
 
  • De nos jours:  Vitalité inconnue. Localisation inconnue.

-
  • Nom:  Creuzenchef Le Fouisseur
 
  • Âge:  Beaucoup des Mercenaires de Gathalamor jurent que leur chef date du Chaos d’Ogrest. Plus logiquement, semble avoir dépassé les 200 ans.
 
  • Rang:  Ancien trésorier des Mercenaires de Gathalamor, il a ensuite pris le commandement de la guilde lorsque celle-ci plongea dans le chaos.
 
  • Obédience:  Enutrof dont il est l’un des fils. Il a déjà usé trois vies. Il fait régulièrement des offrandes à Enutrof, ces dernières contenant tout et n’importe quoi à l’exception de kamas.
 
  • Physique:  Vieil enutrof grincheux et avare, il est constamment tassé sur lui même. Doté d’un panache de cheveux blancs et d’yeux perçants qu’il sait rendre laiteux afin de simuler une cécité, il aime se faire passer pour un vieux débris complètement gâteux afin de mieux surprendre ses adversaires, aussi bien au jeu qu’en combat.
 
  • Morale:  Creuzenchef ne jure que par trois choses: Enutrof, son phorreur et ses kamas! Très protecteur envers sa guilde et ses mercenaires, encore plus envers son phorreur et ses kamas, il possède un très grand sens de la justice. Sauf pour les kamas.
 
  • Histoire:  Il appartenais aux rebuts que Gathalamor avais refusé d’intégrer dans son Conclave. Contacté plus tard par Bozdenivo, un des lieutenants de Gathalamor, il rejoignis la guilde des Mercenaires en tant que trésorier. Après la disparition du Maître et la fuite de Bozdenivo, Creuzenchef pris les rênes de la guilde et organisa la fuite d’Amakna. Ce fut d’ailleurs lors de cet évènement qu’on lui donna le surnom de « Fouisseur ». En effet le vieil enutrof dispose de deux formes de combat distinctes; une forme normale et une forme de Phorzerker. Pendant la fuite alors qu’il essayait de protéger ses mercenaires, Creuzenchef se pris une flèche tempête entre les omoplates, Rogé son phorreur se jeta sur lui pour le soutenir et ils fusionnèrent. En temps normal le Phorzerker est sous le contrôle de Creuzenchef, mais étant donné son état, ce fut la bête qui pris le dessus. Guidé par son instinct de survie, le monstre écarta tous ceux qui se dressaient sur son chemin et s’enfonça dans la forêt de Blair Witch la Futaie Trouée. Les Mercenaires après s’êtres rassemblés organisèrent une chasse au monstre et le retrouvèrent dans le Royaume Sadida où il semait la panique. Menés par Théthys, l’inénarrable seconde de la guilde, les mercenaires finirent par la mettre hors d’état de combat ce qui provoqua sa scission. Par la suite, comme les membres de la guilde refusaient d’appeler la bête par le nom de son chef, ils lui donnèrent le nom de Fouisseur, en hommage à ses énormes griffes et aux tunnels qu’elle creusait pour s’échapper.
 
  • De nos jours:  Creuzenchef est toujours à la tête des Mercenaires de Gathalamor, malgré une fulgurante montée de la popularité de la seconde, Théthys. Il se situe à Portuga, dans son QG à la poupe du Mbadeluna d’où il sort rarement.

-
  • Nom:  Théthys Givralyne
 
  • Âge:  Elle a tout juste 15 ans quand elle rejoint la guilde des Mercenaires de Gathalamor, elle est désormais âgée de 17 ans (et demi).
 
  • Rang:  Tout d’abord simple recrue, elle va vite monter en grade grâce à ses compétences en dressage. Elle deviendra tout d’abord championne de guilde sous Bozdenivo puis seconde sous Creuzenchef.
 
  • Obédience:  Osamodas, elle prie néanmoins beaucoup plus Jiva dont elle est une fervente prêtresse. À part cette divinité elle n’a de respect pour personne d’autre que Creuzenchef et sa soeur étant donné que Gathalamor lui faisait peur.
 
  • Physique:  Moyennement grande, elle paraît néanmoins minuscule comparée à ses créatures qu’elle invoque pour se défendre. La seule personne assez courageuse (ou assez stupide) pour lui avoir demandé ses mensurations a terminé sous forme de moumou pour ses shushus. On sais toutefois que beaucoup de mercenaires l’observent quand ils pensent ne pas être surpris.
 
  • Morale:  Riktus parfaite, Théthys est cruelle, vicieuse, égoïste, tout en cachant cela sous une apparence d’ange. Creuzenchef plaisante parfois en disant qu’il s’agit en fait d’un shushu qui a pris forme humaine, ce qui expliquerais ses talents à maîtriser des myriades de ces créatures sanguinaires. Théthys semble répugner à se « salir les mains » et préfère admirer ses shushus démembrer puis dévorer ses malheureuses victimes. Malgré cela, Théthys est incroyablement protectrice et même maternelle envers les membres de sa guilde.
 
  • Histoire:  Sortie d’on ne sais où, Théthys est arrivée à Portuga par erreur en même temps que sa soeur, Nephtys. Elles se firent rapidement remarquer toutes les deux pas leur habileté à combattre, ce qui attira sur elle l’oeil de Sauron Gathalamor. Ce dernier leur proposa une place au sein du Conclave mais seule Nephtys accepta. Théthys continua d’errer sans but à la recherche de nouveaux amusements jusqu’à rencontrer Creuzenchef. Elle se pris d’amitié pour le vieil enutrof et voulu même l’appeler « Papy! »; étrangement cela a ravi l’intéressé qui intégra immédiatement la jeune osamodas dans la guilde dont il faisait parti. Maîtrisant des invocations de shushus sans problème, Théthys se tailla rapidement une réputation de tueuse à sang froid ce qui plu à Bozdenivo, encore chef des Mercenaires en ce temps. La talentueuse (surtout tueuse) osamodas devint donc championne de guilde, titre qu’elle conserva jusqu’à la disparition de Gathalamor. Peu après celle-ci, Théthys quitta la guilde afin de ne pas être inquiétée par les retombées et s’incrusta parmi les Mercenaires Sufokiens. Quand elle appris que la guilde était sous le commandement du vieux Fouisseur, elle retourna à Amakna afin d’en apprendre plus (et aussi parce que les sufokiens ne supportaient plus sont besoin constant de destruction). Elle arriva en pleine fuite d’Amakna et aida les survivants à retrouver leur chef. Elle fut ensuite nommée seconde de la guilde et obtint également le poste de leader des pillards.
 
  • De nos jours:  Théthys s’ennuie souvent et traîne soit du côté de Portuga, soit du côté du Bibliotemple, ou encore dans la dimension Shukrute à la recherche de victimes avec lesquelles s’amuser.

-
  • Nom:  Nephtys Noctaline
 
  • Âge:  Exactement le même que celui de sa soeur.
 
  • Rang:  Tout d’abord membre du Conclave, elle fut ensuite appelée « l’Ombre » de par sa capacité à assassiner toute personne désignée par son Maître. Elle rejoignit bien après les Pirates de Gathalamor où elle servit comme chef canonnière. Elle finit par s’emparer de la place de capitaine et de celle de chef de guilde.
 
  • Obédience:  Sram mais personne ne sais si elle a déjà prié un jour. Plusieurs personnes murmurent, bien qu’aucune preuve n’ait été avancée, qu’elle serait en réalité un shushu déguisé. La façon particulièrement horrible qu’elle a de tuer ses victimes et celle proprement révoltante de se tenir à table tend à confirmer cette hypothèse.
 
  • Physique:  De même taille que Théthys, plutôt mince, les cheveux d’un blanc fantomatique, les yeux aussi bleus que ceux de sa soeur, on ne connais pas ses mensurations exactes car aucun imbécile n’a osé lui demander.
 
  • Morale:  À priori aucune, elle est tout aussi impitoyable et dangereuse que sa soeur sinon plus, on ne sais même pas si elle a seulement conscience du bien ou du mal. Rien ne l’enchante plus que d’égorger sa victime alors même que celle-ci ne comprend pas ce qui lui arrive. Ces meurtres tout simplement monstrueux montre qu’elle n’éprouve aucun sentiment humain… du moins en mission.
 
  • Histoire:  Arrivée elle aussi par erreur à Portuga en même temps que sa soeur, elle pris un malin plaisir à provoquer, combattre puis tuer tout ceux qui faisait mine de la dédaigner. Cette violence gratuite lui permis de rencontrer gathalamor rapidement chez qui elle trouva un je-ne-sais-quoi qui lui plaisait. Elle lui demanda un combat et en cas de victoire de sa part, il pourrais faire ce qu’il voudrais. Gathalamor se révéla trop fort pour la jeune sram et lui ordonna de rester sous ses ordres en tant que membre de son Conclave. Elle servis surtout d’assassin et d’espionne pour son compte et s’enivra de la mort qu’elle laissait dans son sillage. Lors de la disparition de Gathalamor, elle rejoignis le seul être dans le Conclave qui lui avais plu: Lamenoire La Main Leste, le capitaine des Pirates de Gathalamor. Une fois à leur bord elle démontra ses talents de sniper et devint la chef canonnière du « Vae Riktus ». À la mort de Lamenoire (dont elle ne souhaite pas parler) elle pris le commandement du navire et de la guilde.
 
  • De nos jours:  Encore capitaine du « Vae Riktus » , Nephtys écume les flots vers le mon Zinit afin de trouver une trace de son ancien Maître ou de l’expédition de Fleuriliane de Finbois.

-
  • Nom:   Lamenoire La Main Leste
 
  • Âge:  20 ans lors de ses débuts en tant que matelot. Il arrivera à l’âge vénérable (du moins pour un pirate) de 26 ans lors de sa mort « héroïque ».
 
  • Rang:  À son entrée à Portuga il n’est que matelot du « Solenopsis InRiktus ». Une fois recruté par Gathalamor il devint membre de son Conclave. Nommé par ce dernier, il prendra le commandement du « Vae Riktus » jusqu’à sa mort.
 
  • Obédience:  Roublard invétéré, il prie son dieu comme n’importe quel autre disciple. Lamenoire aime recommander les âmes de ses adversaires avant de leur envoyer quelques bombes marquées d’une dague noire. Sa cabine de capitaine semble remplie d’instruments étranges à connotation roublard, peut être pour prier. Ou peut être destinés à de plus sombres desseins.
 
  • Physique:  Doté d’une taille assez grande, renforcée par le port d’une longue cape et d’épaulettes frangées, Lamenoire porte fièrement son rang. Il semble à la fois majestueux et capable de la dernière violence, en témoigne ses armes usées malgré sa tenue impeccable. Les cheveux noirs, les yeux noirs également, il est plutôt filiforme lorsqu’il se débarrasse de sa cape. Le teint pâle, il n’aime pas s’exposer au soleil, ce qui ne l’handicape guère en mer au vu du (mauvais) temps régnant sur le Triangle des Bermudas.
 
  • Morale:  La Main Leste ne semble pas disposer de beaucoup de morale vis-à-vis de ses ennemis, mais chose étrange, il fait preuve d’un important sens de la justice sur son navire. Préférant attendre que son adversaire regarde ailleurs pour frapper là ou cela fait mal, il aime provoquer celui-ci à l’aide d’une collection de gestes grossiers et de mots imagés pour l’attirer droit sur ses pièges. Encore une fois en contradiction totale avec ses compétences martiales, Lamenoire demande à son équipage de régler tout différent important par un combat rituel mené selon le sens de l’horreur l’honneur. Comme il aime se qualifier lui même, le capitaine Main Leste est à la fois courage et traîtrise, à la fois blanc et noir. Ou plutôt rouge et noir.
 
  • Histoire:  Recruté à l’âge de 20 ans pour servir comme matelot sur le pont du « Solenopsis InRiktus », il échoue à Portuga après que ce navire fut coulé par la flotte sufokienne. Remarqué par Gathalamor pour ses talents de sapeur et de pistoléro, il fut invité par ce dernier à faire partie de son élite. Acceptant son offre dans l’espoir de trouver des combats plus excitants, Lamenoire se démarqua rapidement de ses confrères par sa capacité à éviter les échauffourées et à tirer parti des embuscades internes au Conclave. Gathalamor l’envoya à Sufokia pour créer une guilde clandestine visant à déstabiliser son gouvernement. Refusant de s'exposer à ce qu’il considérais comme un danger trop important, Lamenoire fit construire un navire à l’image de son ancien bâtiment, mais en incorporant des améliorations tirés du combat contre les sufokiens, par un ingénieur féca nommé Jean Pire. Une fois ce vaisseau entre les mains, La Main Leste devint impossible à arrêter: il détruisit un tiers de la flotte de sufokia tout en échappant aux expéditions punitives envoyées contre lui. Lors de la disparition de Gathalamor, il rompit les ponts avec le Conclave, se mettant à l’abri près de l’archipel de Bilbyza. Une fois Mlle de Finbois arrivée au pouvoir, le capitaine Main Leste ordonna le retour à Portuga. Taxé d’ « hérésie » par la Régente, Lamenoire pris une pose théâtrale et déclara une sédition, disant être outré et blessé par l’accusation de Fleuriliane. Le « Vae Riktus » fit voile vers l’île Sberg où il échappa aux attentions meurtrières des serviteurs du Conclave. En désaccord avec les pirates du « Tire Anis » venant de Poup Island, La Main Leste et ses Pirates de Gathalamor s’engagea dans une guerre de plusieurs mois, se terminant par sa mort dans un combat à cent contre un. (Ou par une bombe mal trafiquée).
 
  • De nos jours:  Mort, il a cédé sa place à Nephtys, son ancienne chef canonnière. Son vaisseau le « Vae Riktus » est toujours en activité (au grand désespoir de la marine sufokienne et des pirates de Sberg).

-
  • Nom:  Comte Habilité
 
  • Âge:  Difficile de déterminer un âge pour un tas de bandelettes.
 
  • Rang:  Lors de son recrutement au sein des Mercenaires de Gathalamor, il n’est que simple recrue. De par ses liens avec le vieux Creuzenchef avec qui il a combattu de nombreuses fois, il deviendra le secrétaire de l’ancien chef. Une fois Bozdenivo parti et remplacé par Le Fouisseur, il est nommé secrétaire et trésorier par ce dernier et le restera jusqu’à la fin.
 
  • Obédience:  Xélor, il prie son dieu autant qu’il fait de la mécanique. Il prie également quand il fait de la mécanique. Il profite de ses instants de prière pour continuer sa mécanique. Mécanicien de génie, il ne rend compte qu’à Xélor, au chef des Mercenaires de Gathalamor et à la redoutable seconde de la guilde.
 
  • Physique: Disposant d’un taille moyenne et d'yeux blancs lumineux, le Comte inspire confiance par ses gestes lents et sa voix grave. Ses capacités physiques sont plus que limitées, prenant en compte ses membres relativement courts et peu musclés.
 
  • Morale:  Habilité est doté d’un sens moral qu’il qualifie de hautement développé et impalpable pour des personnes à l’intellect limité, les autres membres de la guilde ont tenté de le persuader que son sens moral est en fait désastreux. Contrairement à la plupart des mercenaires encore en activité, le Comte ne dispose pas de pouvoirs très puissants. Il remporte ses duels en déployant une multitude de petites machines xélor appelées sinistros. Il a horreur de la violence et tente de régler les différents à son propre avantage. Selon lui, il n’y a pas besoin de savoir si les autres on tort vu que lui même a raison.
 
  • Histoire:  Originaire de Bonta, le Comte Habilité se lie rapidement d’amitié avec Creuzenchef après une visite à Amakna. Voyageant ensemble, ils aboutissent à Portuga où ils sont recrutés tout les deux par Bozdenivo. Alors que son compagnon est nommé trésorier de par ses compétences en combat et son avarice légendaire, Habilité garde le rang de simple mercenaire jusqu’à ce que Creuzenchef le fasse postuler au grade de secrétaire. Analytique et distant, il réussit à obtenir le poste et le conserveras jusqu’à la fuite de Bozdenivo. À cette époque, il doit faire face à une situation désastreuse: le chef s’est enfui, leur repaire a été découvert par les gardes d’Amakna et leur arrestation n’est qu’une question de temps. Gardant en tête la survie de la guilde, il plébiscite Creuzenchef à la tête de celle-ci avec qui il organise la fuite d’Amakna. Il aidera Théthys à son retour afin qu’elle mène les recherches pour retrouver Le Fouisseur et participera à sa capture en figeant le temps et en gelant ses membres avec ses sinistros. Lors de la prise de pouvoir de la Régente, c’est lui qui conseillera à Creuzenchef de déplacer leur quartier général afin d’échapper aux tueurs du Conclave. Il est nommé ambassadeur par Théthys afin de régulariser les « réquisitions » des ressources auprès des gouvernements, notamment à Bonta.
 
  • De nos jours:  Le Comte Habilité est toujours au poste de Malorateur au sein des Mercenaires de Gathalamor. Il n'aime cependant plus beaucoup voyager et sert de moins en moins souvent de chaînon entre la guilde et les nations.

-
  • Nom:  Jean Pire
 
  • Âge:  Environ 30 ans quand il construit le bâtiment « Vae Riktus »
 
  • Rang:  Ébéniste de renom, il est engagé par Lamenoire La Main Leste auprès duquel il sert comme maître charpentier, maître calfat ainsi que maître voilier sur son bateau.
 
  • Obédience:  Féca, on ne sais que très peu de choses sur ses habitudes de religion. Selon des Pirates de Gathalamor, sa cabine contient un statue étrange pleine de morceaux de bois et de clous.
 
  • Physique:  Solidement charpenté, il est plutôt râblé et trapu. Habitué au mal, il ne craint pas les travaux physiques, comme en témoigne ses muscles saillants et sa peau hâlée par le soleil. Il se préoccupe peu de son apparence et s’habille avec des vêtements résistants et fonctionnels.
 
  • Morale:  Jean Pire parle rarement. Sinon pour énoncer son humeur. Il s’attend toujours au pire et ne prend jamais parti. Maladroit et gauche, il a horreur qu’on l’interrompe dans son travail, il garde également des sandwichs sur lui et perd souvent son marteau de charpentier, ce qui a le don de l’enrager.
 
  • Histoire:  Commençant sa carrière d’ingénieur charpentier à Poup Island, il finit par quitter l’île en pestant contre les pirates qui le payait une misère. Arrivé à Portuga il se fit remarquer par le capitaine Main Leste, qui lui proposa d’entrer à son service. Maître Pire accepta et se vit ordonner la construction audacieuse d’un navire de style très particulier. Il termina la construction en quatre mois, ce qui est particulièrement long en considérant les moyens mis à sa disposition, mais lors de la première inauguration du vaisseau, celui-ci coula à pic, pour cause une planche mal clouée dans la cale… Il continua à voyager avec le « Vae riktus » tout d’abord sous les ordres de Lamenoire, puis de Nephtys après la mort du légendaire capitaine.
 
  • De nos jours:  Toujours à bord du « Vae Riktus » il continue à réparer le vénérable navire à tel point que les Pirates de Gathalamor plaisantent souvent en prétendant que Jean Pire fait partie du bateau.

(_Ohé de la vigie! Personne en vue? Tu m'entends?
"Bruits contondants indiquant un réveil brutal"
_Oui chef j'vous entends et vous commencez sérieusement à m'casser les c**** j'vous ai répété plein de fois qu'on voit rien d'ici!
_Non mais je me disais que on ne sais jamais des fois que...
_Mais y a des fois y a pas des fois que chef. Maintn'ant j'vais le dire clairement d'vant tout l'monde tu m'emm**** chef!
_Que? Mais enfin que?
_Bah oui! Arrête d'appeler la nuit, m'envoie plus personne fout moi la paix, point final chef!)
Dialogue entre Jean Pire à la vigie et Nephtys, capitaine du "Vae Riktus".






Conclusion


Voilà la fantastique histoire de Gathalamor et de sa damnée mégalomanie ainsi que celles des guildes qu’il a crées.

Cela sonne pour moi et pour mes fidèles (et derniers) mercenaires le retour dans les ombres afin que nous profitions d’une « retraite » bien méritée.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont aidé à écrire cette histoire et dont les noms seraient trop longs à citer.

Je tiens à préciser que les guildes, personnages, lieus et tout autres choses cités dans cette narration ont réellement existé dans Wakfu sur le serveur de Dathuras. Aucune invention n’as été rajoutée.
La disparition de Gathalamor s’est réellement passée et a conduit à la dissolution de deux des guildes sous-jacentes.

Je souhaite vivement que Lamenoire La Main Leste (premier du nom) lise ceci et reprenne sa place à la tête des Pirates de Gathalamor.
Pour préciser, le Conclave a été dissous également après avoir échoué à s’installer sur le Zinit, ayant pour cause la mise à jour du Zinit.

Les commentaires sont bienvenus du moment qu’ils ne salissent pas cette histoire qui rend hommage à l’aventure à laquelle nous avons participé.

Je vais désormais poser ma pelle plume et me reposer après un tel récit. Veuillez pardonner sa faiblesse, mes enfants, à un vieil enutrof fatigué.
Si fatigué...

Mal à vous, Malochef

Creuzenchef Le Fouisseur
0 0
Réactions 20
Score : 414

Ouaouh! 

Chef tu t'es surpassé s'est juste incroyable d'avoir réussi à compiler tout ce qu'on a vécu depuis 4 ans (temps véridique) depuis la création de ces 5 guildes par Gathalamor l'infâme tyran jusqu'à l'annonce de la fermeture de l'ultime guilde survivante.

Je peux pas vraiment dire autre chose que bravo et merci pour ce si bel hommage à notre guilde et à notre aventure dans Wakfu.

Avec toute mon affection à mon vieux papy,

Théthys, capitaine du Grollandais Flottant

0 0
Score : 64

Pour une fois je suis d'accord avec Théthys, même si j'aurais préféré plus de détails sur ma guilde des Pirates de Gathalamor.

Franchement (une fois n'est pas coutume tongue) félicitations Creuz.

Je tiens à préciser je ne suis pour rien dans la mort de l'ancien capitaine Lamenoire.

Nephtys Noctaline, capitaine du Vae Riktus

0 0
Score : 414

Une petite parenthèse sur 3 choses qui me tiennent à coeur :

Si des personnes ayant participé à notre aventure souhaitent voir leur profil rajouté dans la liste des personnages, ils peuvent le faire savoir par un petit post sur le sujet de la fermeture de la guilde (pour pas surcharger ce sujet là).

Si des personnes souhaitent laisser un commentaire sur ce qu'elles pensent de notre aventure (qui s'est réellement déroulée mais en sur à peu près 4 années de jeu) même si elles n'y ont pas participé, elles peuvent bien évidemment le faire.

Si Creuzenchef pense qu'il est arrivé à nous faire croire que c'était ce pauvre Rogé qui a coulé mon bateau par erreur, il se fourre le doigt dans l'oeil!
Tout le monde sais que c'est lui qui a très bien expliqué à son phorreur où creuser et à quelle profondeur afin de revivre Titanic et d'échapper à une sadidette en colère!

Voili voilou. Et j'approuve la position de Creuz quand à la mort de Lamenoire. Cet idiot était toujours trop confiant dans ses capacités.

0 0
Score : 64

Je suis décrite comme étant sanguinaire et inhumaine...
Pourtant je vous jure que j'ai pleuré à la fin de l'histoire!

Quand on se dit que tout est fini et que Gathalamor ne reviendra plus :'(

C'est trop triiiiiiiiste tout ça parce que cet idiot a quitté Wakfu définitivement. Et que les guildeux sont partis.

Par contre je sais qu'irl t'es pas vieux mais à la fin tu donne tellement l'impression d'être un vieux papy dans son fauteuil qui pose sa plume et finit par mourir de vieillesse...

Ça m'as fait pleuré encore plus sale vieux fossile! laugh

0 0
Score : 414

Moi je dirais pas que ça m'as fait pleuré... J'ai fondu en larmes à la fin quand il a dit qu'il était fatigué happy

Je me souviendrais d'ailleurs toujours du dialogue avec un percepteur de Portuga dans le QG lorsqu'il se faisait passer pour un vieux croûton racorni:

"-M. Creuzenchef je présume? Je souhaiterais vous parler de la taxe portuaire.
-Comment? Vous voulez acheter une théière? On vous a mal indiqué, il faut aller dans la boutique de Mme Léfik.
-Non il s'agit de la taxe portuaire!
-La boutique de Mme Léfik? Vous la trouverez à droite du bateau Riktus vous ne pouvez pas la manquer.
-Puisque je vous dit que je ne veux pas de cette Mme Léfik!!!
-Oui c'est bien marqué en gros: Mme Irma Léfik, bric-à-brac. Vous y trouverez sûrement une théière.
-VOUS ALLEZ ME LA PAYER CETTE TAXE À LA FIN?
-Non mais dites donc pour qui vous prenez vous? Crier comme ça, en voila des manières jeune homme!
Fichez moi le camp avant que je prenne ma canne, par Enutrof! Ce n'est pas ici que vous allez la trouver votre théière!"

C'était à mourir de rire biggrin
Même si raconté comme ça c'est moins drôle...

Aaah d'ailleurs j'aimerais bien qu'on reparte à l'aventure chef. C'est pour quand la suite?

0 0
Score : 277

Ma chère Théthys,

Il n'y auras malheureusement pas de suite.
Je suis désolé d'annoncer cela à un moment pareil mais je quitte moi aussi Wakfu. Peut être ferais-je de discrètes apparitions pour refaire un donjon où participer à un évènement.

Mais pour ce qui est de l'aventure, Nephtys et toi avez bien compris mon mot de la fin: je suis fatigué et je vais "mourir" en quelque sorte ici.

Si des RPistes souhaitent utiliser ce récit ou les divers personnages (ou autres choses) qui y sont nommés, ils peuvent le faire bien volontier et laisser libre cours à leur imagination.

Pour ce qui est des persos encore en activité je pense qu'il n'y a plus guère que vous deux, le duo des soeurs ennemies.
Moi c'est fini, il est temps que je range ma plume, ma pelle et mon phorreur. Pas vrai Rogé?

Je vous dirais au revoir IG au QG.
On se seras quand même bien amusés.

Creuzenchef Le Fouisseur

0 0
Score : 414

Nooooooooon!

Espèce de vieux rapiat pourquoi tu nous fait ça maintenant?
Déjà qu'il y a plus beaucoup de monde comme tu dit, mais sans toi on auras plus rien quasiment! Et tu sais bien que mon titre de Leader des pillards ne veux plus rien dire vu qu'il y a plus que moi dans les pillages!

Du coup papy Creuzenchef va vraiment mourir? De vieillesse?
Et dire que tu voulais mourir en mer comme Lamenoire!

Rah du coup je suis complètement déprimée maintenant.
C'est vraiment vraiment trop triste.

Du coup y a plus personne de la première génération non?

0 0
Score : 64

Moi ça me surprend pas trop vu que t'était plus très actif.

Mais ça me rend triste quand même.
Pour répondre à ta question Théthé, oui Creuz était bien le dernier de la première génération vu que nous on est de la deuxième et que Val, Malo, Vulkan et les autres sont de a troisième.

Donc cette fois le Conclave de Gathalamor est bel et bien mort et l'histoire belle et bien finie.

Thé, je te conseille de pas dissoudre la guilde des Mercenaires pour garder un souvenir.
Moi je vais faire pareil avec les Pirates. D'ailleurs on est plus que 3 dans la guilde :wacko:

Bisous Papychef tu va nous manquer

0 0
Score : 277

Post Scriptum:
Les filles, si vous voulez continuer le récit de vos propres aventures après ma "mort" hésitez pas à vous servir de ce sujet. Avoir un autre narrateur que moi pourrais être plutôt intéressant afin de changer de vision des choses.
Moi aussi je vous embrasse bien fort.

Papychef Le Fossile

0 0
Score : 2691

Et c'est ainsi que l'on apprend l'existence de toute une petite communauté rôliste parallèle, et qu'après la lecture de ce récit résumé des aventures des mercenaires de Gathalamor, on regrette de ne pas avoir pu les rencontrer durant nos propres péripéties.

Esha priera Olvido pour vous souhaiter un bon repos, Creuzenchef.

:tap: L'Eshapitaine.

0 0
Score : 64

Merci pour le petit clin d'oeil sur Jean Pire avec le rajout du dialogue, Creuz.

C'est vrai qu'il était marrant çui la laugh
Pas un caractère facile et même plutôt grognon mais on l'aimais bien.

0 0
Score : 414

Moi je voudrais quand même remercier les anciens mercenaires sufokiens qui m'ont acceuillie dans leur guilde sans savoir d'où je venais et malgré ma tendance à piller n'importe quoi.

Pour ceux qui lisent cette histoire, allez y! Partagez vos avis! Ça nous remonteras un peu le moral parce que Creuz seras plus là pour nous faire rire.

0 0
Score : 64

Thé, moi je suis d'accord avec Creuz: on continue son récit en y rajoutant chacune notre tour des fragments de texte comme tirés d'un journal de bord, d'une lettre ou d'autre trucs dans le genre.

Je commencerais à partir de la mort de Lamenoire ce seras plus simple pour moi.
Et au moins l'aventure continue, on feras entrer le vieux papy dans la légende. Enfin j'espère...

0 0
Score : 414

Ok moi ça me va.
Je vais commencer avant toi alors. Je trouve que c'est dommage que Papychef ai pas bien relaté l'évasion des mercenaires d'Amakna en détail et comment ça s'est terminé au Royaume sadida.
On a l'impression que pouf! il est arrivé comme ça là bas en traversant 3 buissons.

t'as qu'à faire ça sous la forme d'un journal de bord, moi je vais faire ça comme si je me parlais à moi même (j'suis pas seule dans ma tête :blinksmile

Par contre va falloir bien s'appliquer dans l'écriture si Papychef lit nos récits.

0 0
Score : 64

Bon alors tu commence et j'emboîte le pas.
J'arrive même plus à situer la mort de Lamenoire par rapport à votre fuite laugh

Attend tu commence bien avant que Fleur soit partie pour le Zinit...
Je vais avoir un max de retard alors

0 0
Score : 414

meuh non t'as qu'a commencer en même temps que moi. Ça feras l'histoire en décalé.
J'ai vu plein de bouquins qui faisaient ça.

Par contre gaffe aux dates qu'on s'embrouillent pas mutuellement.

Édit: je vais commencer par mon arrivée dans la guilde avec le prologue. Trop compliqué pour moi de retrouver els dates sinon.

0 0
Score : 64

Ça marche. Ça court même, je prend mon journal de bord depuis mon embarquement avec le prologue en tant qu'assassin du Conclave.

0 0
Score : 414

Archives des Mercenaires de Gathalamor
Par Théthys Givralyne

« À ceux qui lisent ce document, je vais tout d’abord présenter ce manuscrit.
Il s’agit du tout premier chapitre des archives de la guilde dont je vais transcrire l’histoire.

Mais je ne me suis pas présentée non plus: je me nomme Théthys Givralyne, jeune recrue des Mercenaires de Gathalamor qui a reçue le titre d’archiviste de la guilde et a donc pour mission de commémorer les faits de cette guilde.

Je rajouterais ma touche personnelle à ce texte car mon rang n’étant pas officiel (la plupart de ces imbéciles de mercenaires ne connaissent même pas le sens du mot archiver), je ne suis pas tenue de montrer mon travail à quiconque.

Prologue

Je suis arrivée dans cette guilde tout à fait par hasard. J’errais comme d’habitude dans les faubourgs mal famés de Portuga afin de trouver à manger pour mes adorables compagnons, quand je me suis faite entourée par une bande de malfrats patibulaires brandissants un assortiment impressionnant d’armes en tout genre et de sourires hideux.

Je m’apprêtais à lancer ma phrase habituelle déclenchant le carnage:
 
"Le dîner est servi mes shushus!", quand dans un éclair blanc, une énorme bête sortit de l’ombre d’une mansarde pour se jeter parmi les bandits.
D’un revers de ses énormes griffes, le monstre envoya valser la moitié de la bande. Les autres s’enfuirent épouvantés devant la violence de l’assaut.

Je profitais de l’immobilité de la bête pour la détailler à loisir. De forme à peu près humaine, voûté et trapu, il était doté d’une épaisse fourrure blanche. Des défenses couleur or sortaient de sa bouche, alors que des yeux d’un blanc laiteux ornaient son visage.
De longs bras musculeux et dotés de griffes gigantesques lui tombaient presque jusqu’aux jambes qu’il avaient relativement frêles. Une queue touffue jaillissait du pantalon rapiécé qui lui tenait lieu de vêtement.

Alors que je m’apprêtais à lancer mon quatuor de shushus sur cette chose en remerciement de les avoir privés de repas, la chose en question se recroquevilla sur lui même et dans un nuage de fumée blanche, apparut un vieillard accompagné de l’un de ces animaux pénibles qui court ou creuse toujours trop vite pour se faire attraper et qu’on appelle Phorreur.

Le vieil homme se présenta comme un enutrof (je m’en serais jamais doutée) appartenant à une guilde de mercenaires. Il me demanda si j’avais un endroit où aller, où travailler, où me reposer, bref une vie "normale".

Au vu de ma mine désappointée, il me donna un petite carte avec marquée une adresse qui, me disait-il, pourrait bien me fournir tout ce qui me manquait et que je cherchait en vain.
Une fois retournée dans ma taverne favorite, le patron s’étant montré très compréhensif avec mes moyens financiers après avoir vu le type de créatures que je domestiquait, je pris la carte donnée par le vieil enutrof et la détailla avec attention.

Il s’agissait d’une petite carte blanche avec marqué dessus en couleur rouge «Creuzenchef, Maître Mineur et Prospecteur émérite ». Plus bas et écrit à l’encre noire comme rajouté après, le nom d’un bateau suivi de sa position: « L’Irréparable. 7ème dock, 8ème ponton »
Ma curiosité piquée et surtout ma soif d’aventures retrouvée, je décidais de me rendre sur ce bateau. Je ne le savais pas encore mais cette carte allait bouleverser mon existence…

0 0
Score : 64

Journal de bord du « Vae Riktus »  page 1

"Mon nom est Nephtys.
Nephtys Noctaline.
Mon histoire est exactement la même que celle de mon ancien capitaine au chapitre précédent.

Je vais plutôt retranscrire tout le journal de bord que m’as fait tenir ce même capitaine.
Comme mon nom vous est certainement inconnu, ou alors c’est que vous avez des relations pour le moins étranges, je vais commencer par me présenter plus en détail.

Prologue

Arrivée à Portuga avec ma bonne à rien de soeur qui passait sont temps à s’amuser avec ses shushus de compagnie, je me suis bien vite sentie à l’étroit dans cette ville misérable.
Je commençais alors à observer les étoiles la nuit sur les toits. Calme et sereine.
Malheureusement, le calme et la sérénité ne me convenait pas vraiment et j’en suis vite arrivée à observer plutôt les cambriolages et les meurtres, très communs dans le clan Riktus.

J’en vint rapidement à perpétrer mes propres crimes nocturnes. Ma soeur était connue comme « Givralyne », la cruelle prêtresse de Jiva; je me fit connaître sous le pseudonyme de « Noctaline » la terreur nocturne.
Je découvris l’infinie liberté qui s’offrait à moi dans un tourbillon de massacre et de sang.

Mes assassinats étaient de plus en plus violents et sanglants quand un beau soir en rentrant à la taverne où ma soeur et moi avions élu domicile, « Le Bouge et le Noir », un inconnu m’attendait dans notre chambre.
Théthys venait à peine de rentrer et il restait à peu près cinq minutes à l’intrus avant de finir dévoré par une meute de shushus affamés. Je fermais doucement la porte avant de tirer silencieusement mes poignards de leurs étuis et de les appuyer délicatement sur la gorge du curieux personnage qui s’étais assis nonchalamment dans l’unique fauteuil de la pièce.

Ce dernier se mit alors à m’énoncer tous les crimes que j’avais commis depuis mon arrivée à Portuga. S’il continuait ainsi, Théthys arriverait à l’étage avant qu’il ai terminé son monologue…

L’inconnu commençait à me captiver pas sa tranquille assurance et son apparence en dilettante. J’interceptais alors ma soeur avant qu’elle ne passe la porte pour lui expliquer que j’avais invité un ami à prendre le thé avec moi.
Théthys me répondit que cela tombait à point nommé car ses shushus aussi avaient besoin de prendre le thé avec quelqu’un et qu’elle n’avait trouvé personne à inviter pour manger…

Je descendis rapidement l’escalier menant à notre chambre et alla voir l’aubergiste pour lui demander une salle vide. j’y emmenais alors l’étrange personnage afin de connaître ce qu’il voulait me dire.
Celui-ci m’informa qu’il se prénommais Gathalamor et qu’il dirigeait une organisation secrète connue sous le nom de Conclave de Gathalamor. Quel reflet de son inventivité…

Il commença alors la description d’un monde qui n’avait plus à craindre de catastrophes comme le Chaos d’Ogrest, qui ne dépendait plus de gouvernements véreux, un monde où les peuples ne devraient plus plier sous des lois obsolètes ou ridicules, un monde dont il serait le Maître et où il pourrait tout ordonner comme il l’entend.

Dès les premiers mots, quand j’ai surpris son regard embrasé, je savais que j’avais affaire à un fou. Mais ce spécimen était sans doute le plus dangereux de tous: un fou lucide, imprévisible et capable d’éclairs de génie comme de la plus extrême violence. Un fou qui ne connait ni la peur, ni l’angoisse, ni les regrets…

Cependant quelque chose en moi s’était éveillé. Une sorte de frisson de plaisir comme celui ressentis pas un chasseur qui a débusqué un prédateur trop gros pour lui.
Et il arrive que les chasseurs deviennent des proies…"

0 0
Réagir à ce sujet