FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[HRP] Le RP, l'aborder et tout justifier, ou presque. (Vision personnelle)

Par Ironwolf28 04 Novembre 2015 - 12:52:00

Bonjour à tous,

Ca fait maintenant quelques années que je RP, six sur wakfu et pas loin de neuf en général. Ca donne du temps pour se forger un point de vue, avoir des avis sur tout, et, au bout d’un moment, vouloir les partager.
C’est pourquoi, aujourd’hui, je partage avec vous ma vision du RP wakfusien. Elle n’engage absolument que moi, et en aucun cas je n’essaie d’instaurer des règles, même si le ton employé peut le faire croire parfois, dites vous juste que je suis un gros flemmard de nature et que je vais à ce qui me parait le plus simple quand j’écris. Bien qu’il se base à 80% sur mes expériences personnels (donc c’est très subjectif, vous verrez), ce post s’adresse autant aux débutants arrivés cette semaine qu’aux vétérans qui ont rp toutes les bêtas.

Je vous préviens qu’après ces quelques lignes, y a du bon gros pavey bien fat.
Je vous remercie d’avance de votre lecture, à fortiori ceux qui prendront leur temps pour répondre à certains points et partager aussi leur vision du jeu, contraire ou non à la mienne.



Qu’est-ce que le RP (définition personnelle à moi, rien qu’à moi) :

Je n’apprendrais rien à personne en définissant une énième fois le RP, mais comme c’est mon topic, je fais bien ce que je veux.
Le RP est une sorte de théâtre virtuel (puisqu’il est l’acronyme de role play, soit, jouer un rôle) où chaque participant est à la fois acteur, critique, metteur en scène et spectateur. Le RP consiste à jouer son personnage en cohérence avec l’univers dans lequel il se trouve, et en accordance avec la personnalité qu’on lui aura choisi. Il se devra de respecter les limites imposées par l’univers (absence de certaines technologies, par exemple) tout en jouissant du droit d’exploiter pleinement les ressources mises à sa disposition par la jeu pour enrichir son rôle (histoires, lore, annecdotes historiques, etc.).
Les pratiquants du RP sont le plus souvent nommés « rôlistes ».

Le RP en soi ne repose pas simplent sur les actions de votre personnage, mais aussi et surtout sur les réactions que les autres y auront. Y a réaction, y a donc intéraction, et par conséquent, il y a RP.

Afin d’être lisible pour tous, le RP est encadré par quelques codes basiques permettant une bonne compréhension de la scène. Voici les principaux.

Les règles et conventions du RP (Wakfu-wise) :

Décrire une action (didascalie) : *Mange un Sandwich au pichon*
Il s’agit de placer ce que l’on veut décrire entre étoiles, pour bien indiquer à tous qu’il ne s’agit pas de dialogue. Sous cette forme, on ne donne que des informations que les autres personnages peuvent percevoir. Il est au choix du rôliste de mettre un point à la fin de sa didascalie, mais je considère personnellement qu’y mettre une majuscule est inutile, car dans le tchat, la majuscule est déjà contenue dans le pseudo du joueur. Certains regrettent l’absence de la commande /me qui permet de s’affranchir des étoiles.
Il est inutile d’inclure dans cette description des éléments que les autres personnages ne peuvent pas deviner sans indication.
Par exemple, la didascalie *Mange un sadwich au pichon en pensant qu’il est pas trop mauvais* est peu pertinente. A moins de BG bien particuliers, la télépathie n’existe pas (bisous les Synesthètes), et personne ne pourra deviner ce que pense votre personnage.

Venons-en d’ailleurs à la pensée.
Sur certains jeux, il n’est pas possible (ou mal vu) d’écrire les pensées de son personnage. Sur wakfu, on peut. Mais à quoi ça sert ?
Ca peut servir à montrer qu’on est pas afk quand notre personnage est assis quelque part, ou à créer un effet comique dans certaines situations. En dehors de ça ? Pas bien utile, mais on le fait quand même. Pourquoi ? Parce qu’on peut, pardi !

Afficher une pensée. : ** **J’ai faim bordel de Dieux.
Alors, deux étoiles suffisent à créer une bulle de pensée au dessus de personnage. Par contre, la phrase apparaitra dans le tchat comme une phrase de dialogue. Les deux étoiles supplémentaires précisent qu’il s’agit d’une pensée, et donc qu’il ne faut pas y répondre directement. Certains encadrent ces deux étoiles supplémentaires de parenthèses, mais j’ai toujours trouvé ça inutile. Ou alors aussi utile que d’encadrer les étoiles de didascalies entre parenthèses. Ca surcharge pour rien.

Les Canaux : RP ou non ?

A mon sens, tous les canaux de discussion ne sont pas à prendre en compte en RP.
Guilde (brun) :
Canal HRP à mon sens, car la télépathie de masse, je n’y crois pas. Mais il est arrivé de nombreuses fois que des rôlistes mettent en place un moyen de communication de groupe bien trop pratique pour être honnête, afin de transformer ce canal en chan RP. Donc, canal hrp sauf justification contraire liée à la guilde.
Groupe (violet) :
Pareil, canal HRP en majorité. Pour discuter en hrp quand on xp ou fait à peu près n’importe quoi d’autre. Il peut par contre devenir RP sous accord entre les joueurs, par exemple pour retranscrire une discussion de groupe à voix basse (donc privée) ou qui se passerait dans une pièce fermée, ou contenir un RP évènementiel dans un lieu utilisé en phasing, afin de ne pas gêner les autres joueurs présents. Je reviendrais un peu plus tard sur la notion de phasing.

Canal Public (blanc)

Canal RP par excellence. Je considère que ce canal est toujours RP, sauf indication contraire, comme une réunion hrp entre joueurs trop nombreux pour se mettre tous dans un groupe. Dans ces cas, j’aime taper un petit « [HRP jusqu’à balise contraire] » en arrivant sur les lieux.

Canaux longue portée ; Commerce, Recrutement, Politique.

Canaux HRP, qui peuvent être utilisés en RP pour préciser l’apparition d’affiches ou autres sur une zone, sans avoir à poster sa didascalie en courant partout.

Canal Privé/mp (bleu) :
Canal hrp, qui se prête très bien au RP contenant des discussions en murmure entre deux personnages (on utilisera le groupe pour plus de deux), ou aux envois de message par animal messagers, ou à la télépathie pour ceux qui jouent avec cet élément (souvent mal vu de mon expérience). En gros, il contient ce que les autres personnages ne peuvent pas voir.

Canal Informations (vert) :
J’ai vraiment besoin de m’exprimer là-dessus ? En fait oui, tiens.
Avant (ça date déjà), il retranscrivait les émotes personnage lancées par les joueurs, du genre « Jean bâille ». C’a été supprimé pour cause de flood. HRP, donc.

Canal équipe (gris-blanc-chelou) :
Hrp. Utile pour passer des messages dédiés à l’équipe lors d’un combat quand on est pas en groupe et qu’on a pas le temps de d’exprimer RP.

S’exprimer en tant que joueur (Hors RP, ou hrp) :

Pour parler en tant que joueur, le rôliste s’exprimera entre parenthèses. Ce qui est contenu entre parenthèses ne fait pas partie du RP et n’est pas sensé l’affecter, sauf s’il s’agit d’une précision sur une action mal comprise. En dehors de ça, c’est utilisé pour simplement s’adresser au joueur derrière le personnage. Personnellement, j’ai horreur du hrp en canal blanc s’il n’est pas utilisé pour préciser le rp. Voir des gens raconter leur journée, se saluer, ou parler de trucs qui ne concernent qu’eux entre parenthèses m’exaspère. Pourquoi ? Parce que déjà, on s’en fout quand on n’est pas concerné. Secondement, il s’agit à mes yeux d’un manque de respect vis-à-vis de ceux qui sont là pour RP, et pas pour se faire flooder avec la vie des autres. Troisièmement, il existe la possibilité de s’envoyer des messages privés pour ce genre de choses, ou de former des groupes. Je déteste qu’on me dise bonjour en hrp en canal blanc alors qu’on peut le faire en privé, et ce sans gêner ceux qui sont autour de moi. N’hésitez pas à demander aux gens qui hrp entre eux à créer un groupe, et à la remercier s’ils acceptent. Et les insulter s’ils disent non. Jk. Ou pas.

Maîtres de Jeu :
Les Maîtres de Jeu (non officiels car il n’en existe pas d’officiels sur Wakfu) sont des joueurs qui vont organiser, scénariser et diriger des évènements. Ils servent à créer des aventures uniques et originales en RP. Ils utilisent les crochets pour « meujeuter », à savoir guider les joueurs dans l’aventure qu’ils mettent à leur disposition. Exemple de meujeutisme.
[Le sol tremble violemment sous vos pieds dès l’instant où vous abaissez le levier. Les étagères s’effondrent, laissant autour de vous un désordre monstre. Puis, le silence revient.]

A peu près n’importe qui peut être MdJ (ou MJ). Il faut juste de l’imagination. Et de la rigueur dans la tenue de ses évènements.

Le Phasing :

Le phasing consiste à utiliser un endroit sans le monopoliser. Mettons qu’une guilde choisisse une maison pour en faire son QG, et qu’une autre veuille en faire de même. Le phasing consistera en l’entente entre les deux guildes à user du même endroit en même temps, sans intéragir entre elles. Dans le cas de la maison, on peut inventer une autre maison juste à côté, qui pour des raisons techniques ne sera pas représentée en pixel. Il faudra donc que les deux guildes utilisent les canaux groupe/guilde pour ne pas se marcher dessus.

Le Phasing s’utilise aussi lors d’évènements RP en lieu public, afin que la profusion de RP ne flood pas les joueurs alentours d’un côté, d’un autre, pour utiliser le décor d’un endroit sans forcément y « être ». Si votre event se passe sur une banquise sans que ce soit à Sberg, vous pouvez aller phaser à Sberg pour rendre l’aventure plus vivante avec des décors bien réels.



Les rapports liés au RP :

L’une des bases fondamentales du RP est de savoir distinguer le RP du HRP. En RP, vous aurez à faire au personnage d’un joueur, pas au joueur lui-même. Ce qui veut dire qu’en aucun cas vous ne devrez prendre la rudesse ou l’impolitesse d’un autre personnage à l’encontre du votre personnellement.
Certains rôlistes peuvent jouer des psychopathes dangereux ou des personnes violentes, ça n’en fait pas de mauvaises personnes. Il faut garder en tête que ce n’est qu’un rôle.







Les rapports de force :

Comme tout le reste, ce qui suit n’engage que moi.

J’ai tendance considérer les rapports de force de la même façon que j’ai appris à RP : on n’est qu’aussi puissant qu’on peut le justifier. La seule exception forcée à mon sens étant Aerafal (payant pour xp), et les personnages d’event.

Sur un serveur gratuit, il n’y a aucune excuse pour jouer un perso « surpuissant » de lvl 1, qui se fera mettre la misère par le premier piou venu. Crédibilité zéro. C’est le plus souvent la méthode de ceux qui usent de leurs personnages comme de bêtes consommables et campent Astrub. Et on me crache souvent dessus pour penser comme ça, mais il est hors de question –à mon sens- qu’un personnage faible avec aucun investissement derrière, fasse sa loi face à un personnage de haut niveau, qui, lui, pourra prouver sa puissance (il est tout autant hors de question qu’un HL fasse le chef juste parce qu’il est HL). Attention, je ne dis pas qu’un personnage HL ne doit jamais perdre face à un BL. Ce que je dis, c’est qu’il revient au plus haut niveau de décider s’il va perdre ou non. Pourquoi ? Parce qu’en cas de désaccord irrésolu avec d’autres moyens (combat rp entre étoiles, lancers de dés, etc) c’est les règles du jeu qui prédominent.

Parce que le duel/agro est la SEULE alternative qui base tout le monde sur des règles strictement impartiales. Les règles du jeu lui-même sont les plus justes, et à l’époque où j’ai appris à rp, on pouvait agro tout le monde partout, sans restriction. Ca donnait lieu à du PvP RP que j’adorais, même si je me faisais perma-pown du haut de mon lvl 30. Les gens assumaient leur perso, et ça manque un peu aujourd’hui. L’investissement prime. J’ai passé du temps à développer mon personnage et il est exclu que cet investissement soit ignoré. Cela dit, il en va de la responsabilité de chacun de rester fair-play, et, même avec un gros lvl, de savoir prendre des droites aussi.

Le refus du duel est en partie lié à la volonté récurrente de tuer l’adversaire, ce que je trouve stupide. Un affrontement ne doit pas nécessairement se terminer dans la mort systématique du vaincu. Faut savoir ranger le kikimètre. Les morts non convenues à l’avance engendrent des débats stupides, des protestations, des résulol, des tensions hrp. Gardez en tête que personne n’a le droit de forcer quoi que ce soit sur votre perso. Un bon rôliste vous laissera toujours une porte de sortie. D’un autre côté, à vous de rp en conséquence si vous êtes contre quelque chose, avant de gueuler au scandale en hrp, et de pas faire l’intouchable pour autant. Tout est question d’abnégation. J’ai déjà accepté que mon perso lvl 110 se fasse défoncer par un lvl 22, parce qu’il rôlait bien.

D’un autre côté, il faut aussi savoir distinguer la force de la puissance. Je m’explique.
La force représente la force brute physique, que votre personnage peut déployer. Elle est indépendante de ses dons et pouvoirs, et repose uniquement sur sa corpulence.
La Puissance est liée directement à l’entraînement qu’a subi le personnage à user de ses pouvoirs, à les développer, en approfondir sa compréhension et les interpréter à sa manière. Exemple concret.

Ma Feca est lvl 131. Elle a donc développé sa puissance assez raisonnablement. Mais, elle est aussi anorexique, ce qui veut dire que sa force physique est ridicule et qu’elle ne pourra même pas ouvrir un bocal toute seule.
Qu’est-ce que ça signifie ?
Qu’elle pourra bien être un rempart tant qu’elle usera de sa magie, mais qu’on pourra la briser presque sans efforts une fois sa résistance magique épuisée.

Comme j’utilise souvent ce concept, je vais le développer un peu.

La Résistance Magique :
Le Krosmoz est un monde empli de magie. Elle circule dans chaque être, chaque plus petite et insignifiante chose. C’est pour ça que vous pouvez fabriquer une épée enchantée avec des minerais, des morceaux de monstres, que sais-je. Des bonbons peuvent vous transformer en chacha, ou des potions en dragodinde. C’est magique, oké ?

Venons-en à la résistance magique. Elle est directement liée à la puissance du personnage. C’est le truc qui fait qu’au bout d’un moment d’entraînement, et vêtu d’une armure Dragon Cochon, notre perso à 6 000Pv, 300% de résistance à tous les éléments, 800 points d’armure et qu’il éclate des météores de magmog avec son front, et que des armes non enchantées mettront du temps à l’atteindre.
Bien que je l’utilise en RP, je fais en sorte qu’elle s’épuise en quelques coups reçus, même contre des lvl 1, afin de pas faire « lol je suis hl donc jtenik ». Mais ça nécessite du fair play de tous les participants dans l’affrontement.

L’usage des sorts en combat rp (entre étoiles donc) :

Alors là j’dis oui. Trois fois oui. Les sorts font partie intégrante de la vie des personnages qui combattent un brin, et qu’il est logique qu’ils les interprètent en fonction de leur personnalité et de leur alignement. Ces interprétations sont très majoritairement cosmétiques. Par exemple, le Coup Pénétrant du Sram peut devenir une lame spectrale qui fuse en hurlant sur trois mètres, la Punition du Sacrieur devient une apposition explosive de la main, la Frappe du Craqueleur de l’Osamodas devient un poing d’énergie tellurique qui s’écrase sur le sol. J’ai déjà assisté à des trésors d’inventivité ; ça rend les combats spectaculaires et constitue une bonne alternative au dudu/agro ; si l’adversaire a une interprétation originale et intelligente de ses pouvoirs, il peut entièrement renverser le cours de la bataille. Dans ce cas, on privilégie l’investissement en réflexion et en recherche à celui en temps d’xp. Moi j’approuve.

Mais il ne faut pas oublier qu’envoyer des sorts, ça épuise, ce qui est représenté en gameplay par leur coût en PA/PM/PW. Il revient à chacun de ne pas s’inventer une endurance hors du commun. Parlons d’ailleurs du cas particulier des sorts à PW.

Les sorts à PW sont à mon sens les plus épuisants à maintenir/lancer. L’invisibilité, la Rénisurrection, le Pulsar.. Ce genre de sort pompent beaucoup d’énergie. Il est de la responsabilité de chacun de se fixer des limites, et de pas déphaser le monde entier en un battement de cils sans s’épuiser le moins du monde.
De mon côté, tous sorts confondus, je me base simplement sur le nombre de points que possède mon personnage. Un sort à 5PA sera très épuisant pour un personnage qui n’en a que 6, beaucoup moins pour un qui en a 10. Gardez en tête que la défaite n’est pas une fatalité, et qu’elle est largement plus enrichissante en rp que de gagner systématiquement (doutes, remises en question, etc).

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a toujours (presque, huhu) moyen de concilier RP et gameplay. Ceux qui vous disent le contraire cherchent juste des excuses pour ne pas assumer. Quand on veut pas, on cherche des excuses, quand on veut, on cherche des moyens.

Dans tous les cas, j’encourage très fortement les joueurs à aller XP en rp. Vous avez tout à y gagner ; des lvls, du stuff, des kamas, des souvenirs/blessures/victoires pour vous personnages, des liens qui vont se tisser entre les participants, et surtout, surtout.. RP dans le monde, et ça c’est génial. J’ai déjà fait de superbes rencontres rp (dont la dernière était à Sberg) en allant xp rp.

Les rapports sociaux :

A mon sens les plus intéressants, ce sont les liens qui vont se développer entre les personnages à mesure de leurs interactions. Amitié, camaraderie, amour, rivalité, haine.. Ils ne peuvent naître que de la profondeur de caractère des personnages et de la recherche psychologique du joueur sur son personnage. J’ai eu la chance d’rp des dialogues passionnants, de voir se développer des relations profondes et complexes grâce à des rôlistes qui avaient fait l’effort de cette recherche. Ca donne des personnages en relief, charismatiques, vivants. Ils sont l’essence même du RP, ce qui en fait toute la saveur et tout le plaisir à jouer. Mais ça ne se fait pas avec des persos-consommables, héhé.

Mais exactement à l’image des rapports de force, votre personnage ne sera jamais plus intelligent que vous. J’ai vu des gens jouer des bardes au vocabulaire alambiqué, qu’ils ne maitrisaient absolument pas, et ça donnait des phrases très longues, ennuyeuses à lire et pas plus sensées que si on les avait coupées de moitié. J’ai vu des forgerons affirmer que la forge c’est exactement comme la charpente et que tout forgeron peut-être charpentier. J’ai vu des scientifiques qui n’avait aucune connaissance dans aucun domaine et dont le joueur se retrouvait démuni dès qu’on cherchait un peu.

S’investir dans son rôle, c’est aussi faire les recherches nécessaires pour l’assumer, de votre côté. Non seulement ça ne rendra que votre RP plus prenant à cohérent, mais en plus de ça vous apprendrez quelques bricoles au passage, et la culture G, c’est jamais perdu, autant dans la vraie vie qu’en RP.





Les RP « extrêmes » :

Ce sont des RP un brin spéciaux qui ne se pratiquent qu’avec un public averti. Ils incluent tous types de scènes susceptibles d’heurter la sensibilité des joueurs. Les interactions sexuelles, ou liées à la torture ou au gore, voire à la drogue, sont, par exemples, inclus dans cette catégorie. Il va de soi qu’ils ne se pratiquent que dans un contexte privé, si ils sont autorisés tout court. A voir dans les CGU, mais ma mémoire me rappelle qu’un MJ Dofusien (Malvadar-Jandric, peut-être) disait qu’ils se situent dans une zone grise. A prendre avec de grosses pincettes donc. Soyez très prudents avec qui vous décidez de vous engager là dedans. Je n’ai rien de plus à dire dessus.

Les poisons du RP :

On entend régulièrement des gens dire « Le RP est en train de mourir ». Ce à quoi je répond haut et fort : BULLSHIT. La nuance, c’est que certaines pratiques qui y nuisent semblent proliférer dernièrement. Ces pratiques sont nocives. On peut dire ce qu’on veut, ce qui tue le RP, et surtout l’envie d’RP, c’est bien ces quelques salopries dont on va parler de suite. Et vous constaterez peut-être que ceux qui disent que le RP meurt sont bien souvent ceux qui les pratiquent la plus.

Le Spoil :

Le spoil consiste à révéler à l’avance au joueur ce que vous comptez faire en rp, ou a raconter hrp quelque chose qui s’est passé en rp. C’est une pratique que je trouve absolument stupide, car elle retire 90% de l’intérêt à rp. Plus d’effet de surprise, ça vampyrise la vie du rp, tout simplement. C’est comme de demander à votre ami de vous raconter entièrement le film avant d’aller le voir au cinéma. Stupide, n’est-ce pas. De plus, elle mène souvent à ce qu’on appelle le « méta ».

Le Méta :

Consiste à utiliser en rp des informations obtenues hrp, sans aucune raison logique pour que votre personnage l’apprenne en rp. Arrive souvent en cas de mort d’un personnage, où ses amis dont aucun n’a assisté à la scène savent tout parce que ça a été raconté en HRP.
Il est parfois involontaire cela dit. Souvent la conséquence directe du spoil, mais il peut aussi arriver quand vous assistez à une scène avec un de vos personnages, et qu’un autre de vos perso l’apprend magiquement sans avoir été là, parce que c’est pratique.

D’une autre manière, le méta se traduit aussi par l’influence des rapports entre rôlistes sur les rapports entre personnages. Tensions entre joueurs qui vont se retranscrire irp, actions illogiques ou qui vont contre la personnalité du personnage « parce qu’on est potes irl », ce genre de trucs.

Le HRP en canal blanc :

Arrive bien trop souvent pour des raisons inutiles : -
-X qui dit bonjour à Z en public, et s’en suit la discussion du comment ça va, alors que bordel on s’en fout, vous pouvez taper la discut’ de courtoisie en MP et sans flooder ceux qui veulent RP peinard.
-Untel réagit hrp à du rp. NON. C’est inutile, et ça n’apporte rien. Vous avez pas besoin de commenter le moindre truc qui se passe. Ou alors faites le en MP avec le concerné.
-Machin est contre l’action de bidule, et s’ensuit un vieux débat hrp à deux ronds. Pareil, débattez en privé, et allez pas envahir ceux qui n’ont rien à voir là dedans juste parce que vous savez pas vous mettre d’accord entre vous.
-Bidule vient à x endroit uniquement pour hrp, et rien d’autre. Y en a qui vont se reconnaitre là.
Ce genre de truc donne envie de quitter la scène immédiatement. On est là pour voir du rp, pas du hrp. En plus de ça, ça fait perdre toute crédibilité auprès des nouveaux rôlistes, qui vont se dire que ça hrp plus que ça ne rp et passer leur chemin. Comme je le disais encore récemment à un rôliste « HRP pour rien c’est pas interdit, c’est juste brise-burnes ».

On vous sortira régulièrement l'excuse "Mais y a pas de RP là !". A tous ceux qui m'ont dit ça un jour et qui me le diront par la suite, je vous vomis cordialement dans les narines.

Le Grosbillisme :

Tout esquiver et péter des montagnes à coups de poing, avoir des ailes enflammées et cracher la mort.. Bienvenue dans l’univers du grosbillisme. Assez peu présent sur Dathura de mon expérience. A ne pas confondre avec ceux qui interprêtent juste leurs pouvoirs de manière spectaculaire, le grosbill ne vous laissera pas le choix et fonctionne au forcing. C’est lui le boss, il peut tout faire. TOUT. Mais j’en ai pas vu des masses sur dathu. Dans tous les cas, vaut mieux les /i pour préserver sa quiétude RP.

Les guéguerres :

Débutant très souvent à cause de la mort d’un personnage et suite à un vieux débat sans aucun intérêt, j’ai vu de bonnes guildes avec de bon rôlistes se déchirer à cause de ça. Parfois le conflit est cohérent et justifié, parfois il se base sur des tensions hrp. Si la première option est entièrement acceptable, la seconde me fait gerber.

Les poisons étant traités, passons à la suite.

La Mort en RP :

Sujet de très nombreux conflits et de quelques résulol, la mort est toujours un point délicat à aborder.
Tout d’abord, sachez que PERSONNE ne peut forcer la mort de votre personnage (NI son sauvetage si vous avez décidé du contraire). Le forcing est contre les règles, point. Un bon rôliste a le devoir de vous laisser une porte de sortie en toute circonstance, voire de vous indiquer les options qu’il a en tête en mp s’il vous voit en difficulté.
Mais à mon sens, la mort, c’est la mort. Une fois votre personnage mort, que ce soit en RP IG ou via un post sur le forum rp, il n’y a plus de retour en arrière. C’est terminé, et il va falloir assumer.
Le faire revenir, c’est comme tirer une balle en pleine face de sa crédibilité.

Mais mettons que vous ayez trouvé une manière très justifiée et cohérente de ramener votre personnage à la vie, rituel noir ou que sais-je ; n’oubliez pas que tout à un prix, et surtout la vie. Revenir de la mort est une expérience absolument traumatisante, qu’importe le moral de votre personnage. Ca laisse des séquelles. Ce qui est matérialisé dans de nombreux jeux par le « mal de la résurrection », malobra pour wakfu. Evidemment, en terme de gameplay, il est très court pour des raisons purement pratiques.

Ne laissez votre personnage mourir que si vous êtes entièrement sûr de votre choix.

Ignorer un RP :

Ce point peut s’avérer délicat aussi, dans la mesure où ignorer un rp créé un décalage entre vous et les autres, car eux verront toujours les actions de l’ignoré. J’ai tendance à conseiller de /i seulement si c’est vraiment n’importe quoi.

Le rapport aux débutants :

N’hésitez pas à demander à un rôliste si il est débutant. Ce n’est pas facile de débuter en RP dans un univers qu’on ne maîtrise pas, et encore moins quand c’est la première fois qu’on RP. On fait des erreurs, parfois on fait même nimp’. Il faut adopter avec eux une démarche pédagogue, et même s’il est tentant de dire que sa propre façon de RP est la bonne, les informer de ce qui existe et les laisser faire leur choix. Il peut être très utile aussi pour eux d’être assistés en mp ou /p durant le rp, pour guider leurs pas. S’ils veulent s’améliorer, vous le comprendrez vite, ils prendront les conseils et remarques en compte. Sinon, eh bien, passez à autre chose.
On a tous été débutants un jour, et croyez moi que ça change drastiquement la donne de se faire parrainer un peu.

J’en arrive à la fin de ce post. J’ai sans doute oublié de traiter un tas de choses, que j’ajouterais peut-être par la suite. Dans tous les cas, merci de m’avoir lu, et bon RP à tous !

4 -1
Réactions 83
Score : 488

Bonjour très bon post , j'ai pris pas mal de plaisir à le lire, tes idées du rp sont presque comme les miennes après y'a des choses que je suis plus ou moins d'accord mais j'ai pas très envie d'en débattre.

Bien que le tout est très cohérent il y'a certaines choses que je trouvent qui ne s'accordent pas , mais je pense c'est ça qui diversifie le rp , avoir plusieurs avis , interpréter différemment une chose qui est la même pour tout le monde.

Sinon très bon post !

#Evil-Within

0 0
Score : 211

coucou Razielle.

Tout d'abord, bravo pour ce post très complet, encore un preuve que tu dois être la personne qui s'investit le plus dans la communauté RP sur Dathura. J'ai beaucoup apprécié ton texte, et j'aimerais limite qu'il soit mis a côté du sujet de recensement pour aiguiller les nouveaux.

Cependant, malgré le fait que j'approuve bien des points de ton texte (bien évidemment j'ai conscience qu'il s'agit d'un avis subjectif.), ta partie sur le rapport RP/Gameplay me... Picote un peu. Du coup je vais me permettre de donner mon avis, sans pour autant affirmer que j'ai raison, là encore il s'agit surtout d'un avis subjectif sur la question.

Je pense que la puissance d'un personnage in-RP ne doit pas dépendre de son niveau In-Game, sinon bonjour la galère pour les jeunes rôlistes ou ceux qui n'ont pas spécialement le temps d'XP comme des malades. Tu l'as certes dis toi même, que faire intervenir les niveaux des avatars n'était qu'une solution de dernier recours... mais quand même, je trouve ça un peu dégueulasse que ce soit forcément au personnage le plus haut niveau qui doive décider de l'issue du combat. Supposons que je tombe sur un mauvais rôliste, ou en tout cas un rôliste de mauvaise foi et usant parfois de grosbillisme pour se tirer d'une situation donnée, un combat par exemple, tandis que moi je reste le plus fair-play possible. Vu que monsieur est plus haut niveau que moi et qu'il ne veut rien entendre, ça veut dire que selon ta règle je vais être obligé de perdre ?

Pas que ça me les briserait sévères, mais quand même. Voir mon personnage se faire poutrer juste pour des données qui ne sont pas sensées influer sur le RP... Voilà quoi. Après chacun son avis, mais je pense que les rôlistes de Dathura sont suffisamment matures et intelligents pour éviter qu'on ait recours a des trucs de ce genre.

Loin de moi l'idée de dénigrer le rp/XP, mais je pense que la fracture RP/Gameplay doit être maintenue pour éviter les abus, qui plus est, l'ajout du coup en PA des sorts dans le RP le complexifie inutilement, et moi ça m'énerve quand on complique inutilement un RP a coup de chiffres. Là encore, je pense que les rôlistes sont suffisament matures et compréhensifs pour ne pas abuser.

Voilà, c'était juste ma petite remarque d'Osamodas pinailleur que je suis~

Bien a toi, et encore félicitations pour ce post,
Leukiah~

1 0
Score : 1097

J'aime les pavés. Y'a plein de choses à lire. Et y'a plein de choses à dire dessus. Et on sait pas trop comment commencer. Et on en oublie la moitié.
J'aime pas les pavés.
Et comme je boude, je répondrai trèèèès succintement.

Comme mon camarade Tailien Leukiah, je n'ai pas la même vision de puissance IRP que Razielle. J'ai (ou en tout cas je pense avoir) une vision plus "souple" de la puissance. Je me base sur pas mal de choses plutôt que sur le niveau du personnage (qui est même en fait la dernière chose sur laquelle je me base). Je met en général plutôt sur l'investissement RP du personnage. Je vais prendre un exemple que je connais bien, moi (Bonjour, bonjour.). Je suis un Rôliste amoureux du RP sous presque toutes ses formes ( Pas les formes anguleuses, c'est chiant pour la poussière). C'est pour ça que je joue, entre autres, à Wakfu ! Par contre, moi je joue pour RP, le tabassage de monstre et le débroussaillage des frênes c'est pas mon truc ( Dédicace à Brigitte Bardot). Je ne joue donc que pour le RP. Donc j'investis pas dans mon personnage niveaux levels (c'est bête comme formulation). Pourtant, j'investis énormément dans mon personnage niveau RP (c'est pas un problème vous me direz, mon personnage est un puissant fuyard sans armes)! Et à mon avis, c'est quelque chose de pas négligeable quand justement on fait du RP. Par contre, je suis d'accord qu'il faut de l'investissement en général, ou alors de la crédibilité. Le principal, en fait, c'est de ne pas verser dans l'excès, d'être raisonnable. Et ça vaut quelque soit le niveau du personnage. Enfin bref, je devais être succin, je l'ai pas été, du coup j'ai oublié la moitié de ce que je voulais dire, donc je boude et je m'arrête.

Pour finir, je te remercie, Razielle, de faire un sujet de ce type, comme d'autres ont pu le faire, car mine de rien, même si les débats qui s'ensuivent sont parfois enflammés, ils sont très utiles à la communauté.
Le RP sur Wakfu est malgré tout assez jeune puisque le jeu est lui-même plutôt jeune (un peu moins de dix. Pfouh', ça nous rajeunit pas, tout ça.). Il faut du temps au RP sur un jeu pour avoir ses propres codes et que ceux-ci soient inscrits comme une évidence dans l'esprit des rôlistes. Mais ça doit passer par les "premiers" rôlistes qui définissent le style de RP auquel ils s'identifient sur ce jeu.

[Prière de trouver une musique épique pour lire la suite]

La plus grande et belle évolution du RP sur Wakfu dépendra de vous, camarades ! Hissez vos bannières et scandez fièrement les armoiries multiples du Jeu de Rôle ! Soyez fiers d'apporter les bases d'un avenir glorieux pour votre passe-temps favori ! Longue vie au RP !

Quant à moi, camarades rôlistes, j'vais m'boire un café.

Ils me tueront avec ces conneries.

Le Conteur.
 
0 0
Score : 7274

Bonjour à tous et merci pour vos retours que je lis avec un grand intérêt.

J'ai parfaitement conscience que s'axer sur le lvl du perso pose problème à beaucoup de monde, j'y suis confronté très souvent ig avec exactement les mêmes arguments que vous. D'un autre côté, tout le monde n'est pas forcément balèse en baston, et c'est dommage que tous les rôlistes veulent que leur perso le soit.

Leukiah, quand je parle du coût des sorts, euhm... Comment dire, je vois pas en quoi ça complexifie les choses. Dans la mesure où je connais le coûts de chacun de mes sorts ainsi que les Pa/PM/PW de mon personnage, et que je les intègre automatiquement sans vraiment y penser. Je sais que mon perso aura un passage à vide s'il balance deux perfos et un pulsar à la suite. Pourquoi ? Expliquons.

Le Tir Perfo' balance un gros projectile. Qui dit gros projectile dit gros recul, donc impact à amortir dans le corps. Si ma petite Razielle en tire deux de suite et enchaîne sur un pulsar (qui pompe chèrement dans son énergie vu que c'est un sort à PW), elle sera bêtement incapable de tirer à nouveau pendant quelques instants, à cause du combo bras engourdi + contrecoup mental du pulsar. Bon, Razielle à 8PW avec son stuff actuel donc en sacrifier un c'est pas un drame, mais tout de même.
Je sais pas, c'est automatique pour moi.

Après, comme je l'ai dis et comme vous l'avez relevé, si la personne en face de moi rp bien, je serais largement plus en faveur de ne compter que ce qui est entre étoiles. Mais ça requiert que ladite personne fasse quelques efforts d'écriture.
Mais en général, si j'ai plus ou moins le lvl de l'ennemi, je lui demanderai en MP si on peut abréger un RP combat qui est quasi sûr de durer des plombes et se faire du bon vieux PvP, moi j'aime bien.

Ensuite ami Conteur, ben... On est assez d'accord sur le fond des choses, huhu happy

Mais on pourra jamais satisfaire tout le monde, n'est-ce pas. Et le RP combat est bien souvent le moins intéressant de tous.
Mais Iron, pourquoi t'as fais un gros pavé dessus alors ?
Parce que c'est à peu près le seul qui fait chier tout le monde à un moment ou à un autre.

1 0
Score : 1202

Ça, c'était du pavé de qualité comme on les aimes !

C'est fou le nombre de simple vérité que les gens semblent oublier (combat non mortel, pas de mort sans consentement, etc ...), et je suis bien content de voir un tel sujet en discuter. En plus tu traites des aspects les plus basiques à des notions bien plus poussées qui ont tendance à être débattus, résultat ce topic va pouvoir peut être servir de petite référence pour les nouveaux rôlistes qui veulent s'investir !

J'ai adoré ton petit passage sur l'interprétation des sorts, c'est une chose qui passe parfois très mal avec certaines personnes, voir même qui suivent les restrictions de pur Gameplay appliqué à certains sorts tel que le lancer en ligne, ce que je trouve bien dommage (ouais, on a des conservateurs assez bizarre sur Aer parfois).
J'aime bien aussi ton aparté sur la puissance et la force, et j'ai un peu la même façon de penser avec force lié au personnage (son histoire, sa corpulence, ce genre de chose) et sa puissance, plus lié aux infos HRP comme le niveau.
Pour les poisons du RP, je suis assez d'accord, je nuance quand même tes propos sur le HRP en /l, qui tant que ça ne devient pas une conversation complète, juste une remarque rapide et peu offensante (à défaut d'être drôle, faut au moins respecter les autres '^'), mais pour le reste, j'ai le même avis que toi sur ce genre de problème.

Il y a cependant une partie qui a suscité mon étonnement et qu'il faudrait peut être accentué le côté scabreux de cette pratique. Ton passage sur la mort, même si je suis assez d'accord, j'ai vu très rarement un cas de résurrection bien appliqué avec son lot de contrecoup et de soucis (a ne pas confondre avec les fausses morts mise en oeuvre IRP, et pas juste en excuse), et c'est terrain vraiment glissant, que je préfère éviter, et qu'il vaut mieux être sûr de ce qu'on fait, ou au moins de se préparer à jeter le personnage en question si ça ne passe pas bien (ou le garder pour des usages privés/events).

Bref, bref, ce pavé était bon, j'aimerais voir ça à la place des débats stériles qui essaient de placer tel ou tel système de combat sur un piédestal !

Yuskilo, alias Mineuchi.

0 0
Score : 7274

Merci de ton retour,

La question du lancer en ligne, j'me la suis posée plusieurs fois; est-elle justifiée par l'attaque ? Si je prend le cas d'un Perfo ou d'un coup pénétrant, je dirais que oui.

Pour le Perfo, je reprendrais l'argument du recul que j'ai déjà utilisé et y ajoutant un autre souci; l'équilibre. On peut supposer qu'en adoptant une mauvaise position de tir sur un recul aussi brutal, le tireur puisse se blesser ou se déséquilibrer (ceux qui ont déjà fait un tour au stand de tir comprendront dans quelle mesure, à fortiori avec des armes de calibre .45, .308 ou .44magnum).

Idem pour la Destru' du crâ; c'est un tir dévastateur, donc autant s'assurer qu'il parte droit en ayant une visée bien stable.

Le pénétrant, c'est autre chose. Si on pouvait le lancer en diagonale, sa portée en serait drastiquement augmentée ( 3 en diagonale ça va bien plus loin que trois en ligne, huhu). Après c'est à voir en fonction de comment il est interprété en rp, mais à titre personnel, je conserverais la restriction pour ne point devenir trop fumay.

Après je connais pas toutes les classes et ne puis donner mon avis sur chaque sort. Cela dit, il faut réussir à combiner inventivité et modération dans tous les cas.

Concernant la Mort, si je devais m'exprimer, je suis entièrement contre la résurrection. C'est très difficilement justifiable et les quelques uns que j'ai vu le faire ont juste foutu un gros coup de latte dans leur crédibilité rp. Je reste tout de même ouvert d'esprit, et si quelqu'un trouve une excellente justification, y a aucune raison qu'on lui en veuille. Mais pour moi, la mort, c'est la mort, point barre.

0 0
Score : 1202

Je conçoit le soucis de l'équilibre, mais mon exemple le plus parlant, c'est Attirance des Sacrieurs, qui certes requiert que le Sacrieur soit stable sur ses appuis pour attirer une personne, mais ce point je l'impact déjà en prenant en compte son coup en PM, donc obliger de s'immobiliser, le lancer en ligne étant surtout un soucis technique, mais je pense que c'est l'un des rares sorts où le lancer en ligne a peu de raison IRP (surtout que 2 points sont toujours alignés, m'enfin, système de case limité ...).
Résultat, j'imagine plus le lancer en ligne comme une obligation de se positionner correctement avant le sort/attaque, pas forcément s'aligner avec l'ennemi selon des cases "imaginaires"

Et pour la mort, justement, je trouve que tu n'insistais pas assez sur le côté épineux de la résurrection.

Yuskilo, alias Mineuchi.

0 0
Score : 7274

Petit ajout :

Les Costumes :

Les costumes sont des items cosmétiques qui permettent de cacher l'équipement sans le remplacer. Certains d'entre eux existent également en panoplies sans stats (je préfère alors les appeler des "tenues"), qui, de fait, remplaceront les équipements.

Dans le premier cas, j'admets qu'il s'agisse d'un objet magique, ou même d'une illusion pour ceux qui aiment ce genre de choses, qui permet de changer d'apparence en un clin d'oeil tout en gardant son équipement bien dissimulé.

Dans le second cas, il est évident que l'objet remplace l'équipement et fait donc perdre ses bonus.
Certains préfèrent traiter leur costume comme une tenue pour des raisons de flexibilités RP, ce qui me semble entièrement acceptable.

Les Familiers :

Petits animaux de compagnie, les familiers offrent tous des bonus divers et variés. J'ai beau me creuser la tête, je ne vois pas d'autre explication que "lol, c'est un chacha magique, taggle".
Cela dit, je ne les prend pas en compte dans mon RP, sauf si leur propriétaire signale leur existence en didascalie. Certains en usent comme d'un sidekick, d'autres en ont un aux pieds de leur personnage sans pour autant qu'il ne soit présent d'un point de vue RP. Il en va de même d'ailleurs pour le Gobgob des Osamodas.

La Magie Profane :

La Magie Profane désigne toute sorte de magie qui n'est pas offerte par les deux, comme les illusions, la nécromancie, télékinésie ou télépathie et même, à mon sens, la brise quadramentale dont se nourrissent les catalyseurs des armes roublardes. Je conseille d'en user avec extrême précaution; d'une part parce que si un DIeu a offert ses pouvoirs, il pourrait aussi se montrer contrarié qu'on les renie, et d'autre part parce que les autres rôlistes vous attendront au tournant, à l'affût du moindre abus. Vous serez prévenus.

Les Roublards :


Comme tout le reste, ce qui suit n'engage que moi et se base sur mon expérience personnelle.
Je considère (et ça a toujours été admis par les rôlistes autour de moi) que n'importe qui, disciple ou non, est capable de revêtir les atours et de porter les armes des Roublards. Mais ça n'en fait pas de vrais roublards dignes de défendre les couleurs d'un clan. D'ailleurs, parlons un peu des roublards.

Comme leur nom l'indique, le Roublard a une vocation de brigand. Et bien que certaines de leurs idées soient proches de celles de Sram, il faut garder en tête l'aspect collectif du Roublard (le Roublard de base, j'entend). Le Roublard fera passer l'intérêt de son clan -s'il en a un- avant toute autre chose. Personne ne doit se mettre entre lui et cet objectif, sous peine de représailles. A la différence du Sram qui tendra plutôt à agir en solitaire, dans la discrétion, le roublard prévoit, planifie, et ouvre la voie à grand renfort d'explosions avec ses collègues. Le but, dans le fond, est le même. La méthode, elle, diffère drastiquement.

Les trois armes emblématiques du Roublard sont :

Le "Roublagun" : Souvent nommé ainsi, il porte le nom de révolver dans le livre de classe. Qu'importe, il s'agit d'un objet ressemblant très fort à une arme à feu. Les formes varient selon les goûts et les couleurs. Certains ont déjà pensé qu'affubler leur personnage d'un flingue leur permettrait d'abattre d'autres personnages d'un claquement de doigts.
Surprise, muthafucka.
Je considère qu'une arme qui tire de vulgaires bouts de plomb qui s'écraseront contre la première once de résistance magique est extrêmement inefficace. C'est la méthode souvent employée par ceux qui veulent se donner un avantage drastique tout en jouant leur personnage disciple. Non, non, et mille fois non.
Premièrement, il faut savoir s'imposer des limites; Les disciples-roublards avec lesquels j'ai joué par le passé employaient souvent une règle très simple : User d'une arme roublarde neutralise les pouvoirs divins pendant quelques temps. Attention, pas juste quelques minutes trop pratiques pour être honnêtes. On parle ici d'heures ou même de jours pour les plus investis. Vous préférez une magie profane à celle que vous offre votre Dieu et vous croyez qu'il va juste dire "Oké, reviens quand tu veux !" ? Impensable. Quand à ceux qui cumulent pouvoirs de classe et roublagun, je leur dis juste un gros Lol.

Pour nuancer ce que j'ai dis plus haut, je ne renie pas entièrement l'usage des balles, mais leur conseille un équivalent magique; projectiles d'énergie tirés de la brise quadramentale grâce à un catalyseur tellurique, balles enchantées, que sais-je. Ma Razielle tire des rayons lumineux parce que je kiffe Star Wars, so what. C'est cosmétique, ça fait joli dans la nuit, et ça s'est déjà vu dans les œuvres cross-média.

La Longue Lame :
Je ne l'ai jamais vue nommée autrement. De mon point de vue, il s'agit d'une arme unique sur laquelle reposent tous les sorts CàC de la branche air. Oui oui, du petit coup rapide à la grosse frappe qui arrache tout. Je l'interprête comme un poignard magique capable de changer de forme et de taille (ce que laisse suggérer la description du sort Longue Lame d'ailleurs) dans la garde duquel est incrusté un catalyseur éolien. Ca fait du vent en été, c'est écologique, l'arme parfaite en gros.
Elle a des effets particulier (comme la frappe amplifiée sur trois mètres/cases du sort du même nom), donc je dirais qu'il ne peut s'agir que d'une arme magique.
Neutralise elle aussi les pouvoirs divins.

Les Bombes :
Petits objets dévastateurs au pouvoir de destruction collatérale important, les bombes font partie intégrante une BG des roublards, et peuvent très vite foutre un bordel monstre si elles sont balancées par grappes.
Cela dit, je n'ai pas suffisament réfléchi à la question pour vous donner ma vision sur la chose. Je les ai rarement vues utilisées en RP, aussi, si vous avez des expériences/points de vue à partager, je les lirais avec plaisir.

Et voila qui clôture cet ajout, merci à tous de votre lecture et de vos retours.

1 0
Score : 5008

Petit élément Crossmédia, dans WLG un éliatrope pouvait "devenir" roublard. Mais alors, pour utiliser les bombes, ces dernières devaient être construites, dans une sorte de lieu de constructions spécifiques.
Pour les bombes en elle-même, je pense qu'il faut les considérer comme des bombes à eau pour certains (Exemple la bombe à eau du premier roublard), ou des objets instables condamnés à exploser sous les élements comme l'air. (Certains matériaux changent avec l'air)
Après, ce n'est que mon avis.

Ironwolf28|2015-11-05 12:44:26
Ma Razielle tire des rayons lumineux parce que je kiffe Star Wars, so what. C'est cosmétique, ça fait joli dans la nuit, et ça s'est déjà vu dans les œuvres cross-média.


SW c'est la vie.
0 0
Score : 1202

Pour le point sur les costumes et les familiers, je suis bien d'accord, c'est du purement cosmétique et les gens gèrent ça un peu comme ils sentent, c'est bien, c'est simple, c'est beau !

Pour les Roublards, je suis d'accord sur le Roublagun et la longue lame, et j'en profite pour partager ma petite vision sur les bombes (similaires aux fioles Eniripsa).
Techniquement, tant que tu as les composants et les connaissances, tu peux en faire, mais pour en exploiter tout le potentiel dévastateur et MAGIQUE, je pense qu'il faut plus ou moins infusé la bombe avec son énergie au lancer. M'oui, c'est un peu bizarre, mais je pense que c'est le meilleur moyen pour avoir un concept à peu près Lore-friendly et raccord avec les limites du Gameplay.
On pourrait donc imaginer un petit équipement pour permettre cette action simplement en combat, genre un gant avec un détonateur et les Barbrûlés intégré, un truc dans le genre.
Ce qui donnerait une logique/cohérence à la posture Roublarde en combat, avec un Roublagun en main gauche, la Longue-Lame en main droite, et le gantelet sur la main droite pour tout ce qui concerne les bombes (Je dit ça de mémoire, car de souvenir là plupart des sorts ont une action initiale respectant ce que j'ai cité).

Yuskilo, alias Mineuchi.

0 0
Score : 7274

Je rebondis sur ce que tu dis au sujet du gant.

A la base (mais alors là base de la base), les roublards avaient un gant spécial, qui permettait une attaque feu, et faisait aussi grappin. On peut en avoir la preuve sur le premier doc de classe du Roublard, ainsi que sur une ou deux illustrations de cartes TCG. C'est dommage que ça ait disparu, tiens.

Merci pour vos visions sur la bombes, j'espère en avoir d'autres encore.

0 0
Score : 655

Quand je disais dans le post de base qu'il y a un certain nombre de choses que je ne sais pas justifier, C'est, c'est..?
Qu'y a des choses que je ne sais pas justifier ! Merci, celui qui a dit ça peut sortir par la porte du fond.

En voici quelques exemples :

La TP du roublard sur une de ses bombes via le sort Ruse(je crois) :
Nah, j'ai beau chercher, je vois pas la logique là dedans.

Le Refus de la Mort du Sacrieur :
Bref instant de pure rage berserk dans les derniers moments de la vie du Sacrieur, quand son corps est brisé et que la fin est proche. Il se transforme en machine de mort surpuissante.
Puis meurt. C'est écrit noir sur blanc, ou presque.
Chaud pour RP.

L'Arbre à Chat de l'Ecaflip :

Ca pop de nulle part, personne sait trop ce que c'est ni pourquoi/comment ça protège l'Ecaflip des dommages.

Le regain de mobilité (PM) du Crâ après une roulade :
C'est comme s'il en profitait pour reprendre son souffle.A la limiiiiite, on pourrait dire qu'il amortit l'inertie de sa roulade en faisant deux pas. A la limiiiiiiiteuh.

Le Cadran du Xelor :
Invocation un peu obscure et très restrictive que j'ai très rarement vue en RP. En cas de doute, appliquer la règle TGCM (Ta Gueule C'est Magique.)

Le Bracelet Feca
:
Plutôt que ne pas savoir le justifier, disons plutôt qu'il reste pour moi une grosse zone d'ombre. D'où vient-il, peut-on le modifier, que se passe t-il si il casse, est-il juste un catalyseur élémentaire, quelles sont ses limites, etc.

_________________________________________________________________
Ajout d'une conception personnelle :

L'Elémentalisme :

L'élémentalisme consiste à apprivoiser les forces de la nature pour les employer à son avantage. Soumettre l'Eau, la Terre, l'Air ou le Feu à sa volonté. Avatar, me direz-vous ? Hehe.
Certains considèrent cette manière de jouer "pata", j'ai encore du mal à voir en quoi. Mais il en faut bien peu pour se voir affubler du sceau Pata de toute façon.

Une classe qui s'y prête particulièrement bien à mon sens -grâce à ses sorts-, serait le Féca. Je prendrais pour exemple ma manière de jouer la Féca (Nel S'Tevas) que je jouais sur Aerafal, dont les capacités dépendaient directement de son environnement. Les sorts Feca n'ayant pas de branche air, elle n'avait aucun pouvoir sur l'Air.

L'élémentaliste, s'il est capable de soumettre son environnement à sa volonté -en restant raisonnable-, ne pourra pas employer un élément qui n'est pas disponible autour de lui. Il ne crée rien, il ne fait que manipuler ce qu'il a sous la main. C'est une manière de jouer qui requiert autant d'adaptabilité que d'inventivité, et qui réintroduit la notion de contrainte souvent oubliée par les rôlistes. Savoir s'imposer des contraintes, des défis, se mettre en désavantage pour se forcer à réfléchir son RP plus en profondeur.

Ainsi, l'Elémentaliste pourra soulever une déferlante ou un fouet d'eau s'il est en bordure d'une étendue d'eau, user de sable ou de terre pour pilonner son adversaire, ou décupler la puissance d'un feu pour le transformer en brasier et créer une zone dangereuse.

Là où se situe sa faiblesse, c'est qu'il ne pourra rien user de plus que ce qu'il a sous la main. Imaginez qu'il se trouve au milieu d'une étendue de terre sèche, et qu'il n'a pas d'affinités avec la Terre. Il va falloir ruser pour gagner un combat dans de telles circonstances. Même s'il a une gourde d'eau ou un briquet sous la main, ça reste des quantités élémentaires très limitées.

Mais où se situe l'Elémentaliste par rapport aux Dieux ?
Deux écoles :
-Il est disciple d'un Dieu dont les Dons (sorts) laissent suggérer qu'ils peuvent être exploités en accord avec son environnement. (Feca, Sadida, Iop, et j'en oublie sans doute).
Ou
-Il use de magie profane pour exercer ses pouvoirs, puisant directement sa puissance dans les courants quadramentaux ( à la manière des armes Roublardes, sans catalyseur, le corps du lanceur devenant catalyseur).

Sans trop m'avancer, il me semble que l'une des classes à venir, les Huppermages, déjà introduite par Malvadar Jandric sur Dofus via des Events, et disponibles aux gagnants hebdomadaires d'un concours du Village Ankama de Lille prochainement ( Cliquez ici Lire à partir du titre "Une quête aux 4 coins de Lille) , pourrait aussi bien se prêter à l'élémentalisme. Mais rien n'est sûr.

Merci encore de votre lecture, bon RP à tous et à bientôt !

0 0
Score : 1202

Ah, une nouvelle fournée !

Refus de la mort : Je ne pense que ça soit vraiment la mort qui attende le Sacrieur juste après le refus, mais une fois finit, il est dans un état critique, et risque de clamser tout seul dans les minutes qui suivent si ils ne reçoit pas d'aide ou si il n'a pas de solution de secours. Faut bien que ça reste un poil utilisable IRP !

TP Roublard : J'avoue que je vois mal comment expliquer ça, d'habitude c'est très mécanique/logique chez les Roublards, mais là, cette TP sort de nul part ... Si encore c'était comme Grappin Enflammé, mais non, là c'est vraiment une transposition, bizarre ...

L'arbre à chat : Là aussi on a un truc bizarre, chiant à utiliser vu que ça requiert vraiment l'utilisation du /rand.

Le Cadran Xélor : J'imagine ça tout simplement comme une invention Xélor qui les aide à canaliser leurs téléportations, au lieu de devoir faire appel à un vrai sort, mais très limité au final. Inutile quasiment IRP, beaucoup trop restrictif et peu adapté à un déroulement parfois chaotique du RP.

L'élémentalisme : Concept très intéressant et amusant, que j'aurait tendance à appeller Géomancie (Oui, tendance FF) ,mais je pense vraiment que c'est de la magie profane, je vois justement la magie Divine comme un peu plus que manipulé ce qui nous entoure, vraiment avoir la capacité de matérialiser l'élément nécessaire, ce qui rend la magie Divine beaucoup plus polyvalente et efficace, expliquant en partie pourquoi c'est toujours mieux de se baser dessus qu'autre chose.
Après, j'ai aucune idée de ce que sont les Huppermages, donc je peut pas me prononcer dessus ...

0 0
Score : 7274

Spoiler (cliquez ici pour afficher le spoil)

Citation (Lathyl01 @ 2015-11-12 17:08:16)

Sans trop m'avancer, il me semble que l'une des classes à venir, les Huppermages, déjà introduite par Malvadar Jandric sur Dofus via des Events[...] pourrait aussi bien se prêter à l'élémentalisme. Mais rien n'est sûr.

Merci encore de votre lecture, bon RP à tous et à bientôt ! (dernière entrée, parce que ma citation a mourru.)

YES, j'avais raison bordel de race.


Bonjour à tous ! Aujourd'hui, j'aborderai avec vous des notions un chouïa mise de côté par la moyenne des rôlistes (parce que c'est chiant de se caler dessus, disons le). Au menu ce soir :

-L'espace et le temps : perception et interaction
-L'économie du jeu : rester cohérent avec un monde économique en évolution constante

L'espace et le temps :
1) L'espace.

L'unité de mesure des distances dans Wakfu est le kamètre. Il se décline en centikamètre, millikamètre, et s'étend sans doute au kamamètre, pour 1 000 kamètres. D'un autre côté, rien n'empêche de désigner les distances avec nos unités de mesures à nous (mètres, centimètres), ni même d'utiliser des unités moyennageuses, telles que la coudée, la toise, l'empan (longueur du pouce à l'auriculaire quand vous tenez vos doigts écartés) et tant d'autres que j"oublie.

Le meilleur repère que nous ayons pour mesurer les distances IG, c'est la case. Il est communément admis qu'une case équivaut à un mètre/kamètre; le skin des personnages étant plus grand qu'une case et plus petit que deux nous indique qu'on est à peu près dans le bon.

Ainsi, la distance par rapport aux éléments qui entourent votre personnage influencera directement la perception qu'il en aura. Il est parfois tentant de dire que notre personnage écoute quelque chose qui se dit à vingt cases de lui. Dans la très grande majorité des cas, ce n'est pas cohérent. S'il parvient à l'entendre, même avec une très bonne ouïe, il sera vraisemblablement incapable de comprendre, de même que de discerner de petits détails visuel (sauf les crâs/ecas, mettons). On ne reconnait pas forcément une personne qui passe aussi loin.

La perception de l'espace, cependant, est faussée par des moyens de déplacement qui, pour des contraintes pratiques évidentes, sont incohérents; le navire et les drago-express. Ces deux éléments font parcourir de très grandes distances aux joueurs en une petite seconde tout au plus. Ils sont incohérents, mais le cas de la drago-express peut être corrigé par un voyage à dos de monture, si vos personnages ont envie de discuter. D'une manière ou d'une autre, Les Dragos et navires vous forcent à pratiquer une ellipse temporelle, ils la font à votre place, ce qui créée un décalage entre le temps du joueur et celui du monde.
Bien qu'incohérents dans leur fonctionnement, personne ne vous en voudra si vous les utilisez en suivant leurs règles IG. La question de l'ellipse nous amène au second point.

2) Le temps.

Le temps, dont maître Xelor surveille attentivement le fil, est mesuré dans wakfu de la même manière que dans la vraie vie; jours, mois, saisons, années, ainsi qu'heures et minutes. Cependant, il est impensable qu'il s'écoule à la même vitesse que le vrai temps, et ce pour une raison évidente; on communique dans Wakfu à l'écrit, et écrire prend beaucoup plus de temps que parler. Il faut lire et tenir compte de ce que disent les autres, se corriger, réfléchir à ses tournures, etc, et tout ça prend du temps. Je ne vais pas m'avancer à essayer de créer une norme temporelle pour encadrer le rapport du temps IG au temps réel, mais comme le monde ne bouge que quand les personnages et le monde s'animent, le plus sage me semble de caler sa perception du temps sur les dialogues, les déplacements et le cycle jour/nuit.

Certains joueurs pratiquent parfois des ellipses pour la simple raison que c'est pratique. C'est pratique certes, mais entièrement incohérent. Je me rappelle d'une scène sur l'ancienne place d'Astrub ou deux rôlistes s'étaient mis d'accord pour faire un bond de DEUX HEURES dans le temps. En public. Ce qui fait que le personnage blessé se réveillait deux heures imaginaires après s'être endormi, alors qu'à l'extérieur de la maison, JeanJean finissait à peine la clope qu'il avait entamé quand les deux autres étaient entrés dans la maison. Pauvre JeanJean a perdu deux heures de sa vie sans même s'en rendre compte.
En clair, les ellipses créent un décalage entre les ellipseurs et le reste du monde.

A l'ellipse je conseille toujours de préférer le off.
Le off inclut tout ce que votre personnage fait quand vous n'êtes pas connecté. Qu'il travaille, se ballade, lise ou que sais-je, il ne reste pas inactif quand vous-même êtes occupé (a moins de jouer un koalak.). Dans le cas sus-cité, le joueur au perso blessé aurait été plus cohérent de déconnecter son perso et de laisser son sommeil passer en off. L'off peut aussi servir à vous mettre d'accord avec un autre joueur sur ce qu'il s'est passé durant votre absence, là où ils habitent, quand ils se sont croisés dans la rue, ou autre. Dans tous les cas, vous ne pouvez intéragir avec d'autre personnages joués qu'avec l'accord du rôliste. Admettez que vous l'avez déjà utilisé quand votre RPQ durait trop longtemps et qu'il vous fallait dormir, bande de coquins.

L'économie; entre raison et cohérence.

L'unité monétaire du Monde des Douze est le Kama. Le kama est fabriqué à partir de divers métaux et alliages de métaux. Leur alliage détermine leur valeur.
Sous sa forme courante, le Kama est présenté comme une pièce. Cela dit, il n'est pas incohérent de supposer que de plus grosses sommes (10 000, 50 000, ou plus) soient frappées sur des supports différents, comme les plaquettes que j'utilise souvent, afin d'éviter de se trimballer une bourse de douze tonnes. De même, des titres de paiement, lettres de change ou des reconnaissances de dettes peuvent servir à l'échange de gros montants sans trainer trente chariots remplis de pièces.

La valeur des objets est, à mon sens, déterminée par les cours du marché. Il est entièrement illogique que les tenanciers d'auberges et tavernes vendent des bières à deux kamas; ces joueurs se basent le plus souvent sur des prix irl (ce qui n'a aucune forme de logique) alors que, dans le cas de la bière, on peut la trouver en HDV, et elle a un prix. L'économie existe, elle est présente, et on n'a aucune excuse pour ne pas en tenir compte. C'est même une faute de cohérence.

Deux kamas, c'est rien. C'est absolument rien. Ca s'approcherait plutôt de deux centimes que de deux euros si on devait comparer.

Là où ça devient un problème, c’est quand on essaie de facturer des choses pour lesquelles l’économie du jeu n’a aucune référence ; comme un artisan qui va fabriquer un objet purement RP pour un autre personnage, une épée, une armure, une toiture ou que sais-je. Dans ce cas, il n’est d’autre alternative que de se mettre d’accord avec l’autre sur un montant qui semble acceptable. A moins que vous ne soyez motivé à créer une équivalence euros/kamas, ça ce s’rait canon biggrin

L’hôtel des ventes, point central de l’achat et de la vente, est un élément que j’utilise au quotidien irp. Rien de très élaboré, je décris juste les paroles et réactions de mon personnage quand il va découvrir qu’il a fait fortune (ou non) avec ses ventes de la journée. Et c’est arrivé plus d’une fois que de parfaits inconnus viennent rp un bout avec moi. A noter que les inconnus s’approchent plus facilement d’un duo en train de rp qu’une personne seule.

Merci à tous de votre lecture, et à bientôt pour une nouvelle session !
0 0
Score : 70

[HRP]

Slow.

Fucking.

Clap.

J'ai rien à dire. C'est excellent, et probablement l'une des meilleures descriptions du RP que j'ai jamais lue. À conseillez à tout les nouveaux~

~Supybe

[/HRP] 
0 0
Score : 361

(Hrp)

Rien à redire c'est parfait !

Liie

(Hrp)

0 0
Score : 1097

Très bon, merci pour ce petit post particulièrement utile !

Je vais revenir sur deux points trèèès rapidement (parce que je les aime bien), ce sont les notions d'espace et de temps. Commençons par le te...l'espace :

Dans la quasi-totalité, je suis d'accord avec toi, sauf peut-être pour la taille des dalles (une case=1 mètre). Je trouve ça gros, très gros. J'aurai tendance à dire qu'une case mesure 40-50 cm (ouais, ça n'arrange pas les choses pour compter). Après, Wakfu est un autre monde, peut-être qu'ils ont des allées énormes, c'est tout à fait possible. Mais de manière générale, nos bons devs ne sont pas spécialement architectes et je me suis souvent fait la remarque que les proportions dans le jeu étaient incohérentes, c'est pour ça que c'est pas toujours facile de trouver une échelle juste et que beaucoup se leurrent sur les distances séparant les personnages, affectant aussi les incohérences de perception que tu as pointé du doigt.

Le temps, maintenant : Je vais juste revenir sur le problème d'écriture des paroles des personnages. Plus qu'un élément du jeu, c'est une contrainte technique, on ne peut pas vraiment faire autrement, je ne pense pas pour autant qu'il faille réellement le prendre en compte dans la notion du temps. Du coup je ne suis pas certain d'avoir compris ce que tu entendais par là. Tu veux dire que le temps s'écoule autrement entre l'IRL et l'IG ? Ou tu veux dire que le temps s'écoule de la même manière mais que nous faisons de sortes de ralentis durant l'écriture des messages pour que cela conduise à une discussion fluide et temporellement cohérente ?

Pour l'économie, rien à redire, c'est tout bien bon comme il faut.

Le Conteur. Enervé de ne pas pouvoir mettre UNIQUEMENT son nom aligné à droite parce que l'édition de message pue.

0 0
Score : 7274
osalinvocateurdetofus|2015-12-12 11:45:45
Très bon, merci pour ce petit post particulièrement utile !

Je vais revenir sur deux points trèèès rapidement (parce que je les aime bien), ce sont les notions d'espace et de temps. Commençons par le te...l'espace :

Dans la quasi-totalité, je suis d'accord avec toi, sauf peut-être pour la taille des dalles (une case=1 mètre). Je trouve ça gros, très gros. J'aurai tendance à dire qu'une case mesure 40-50 cm (ouais, ça n'arrange pas les choses pour compter). Après, Wakfu est un autre monde, peut-être qu'ils ont des allées énormes, c'est tout à fait possible. Mais de manière générale, nos bons devs ne sont pas spécialement architectes et je me suis souvent fait la remarque que les proportions dans le jeu étaient incohérentes, c'est pour ça que c'est pas toujours facile de trouver une échelle juste et que beaucoup se leurrent sur les distances séparant les personnages, affectant aussi les incohérences de perception que tu as pointé du doigt.

Le temps, maintenant : Je vais juste revenir sur le problème d'écriture des paroles des personnages. Plus qu'un élément du jeu, c'est une contrainte technique, on ne peut pas vraiment faire autrement, je ne pense pas pour autant qu'il faille réellement le prendre en compte dans la notion du temps. Du coup je ne suis pas certain d'avoir compris ce que tu entendais par là. Tu veux dire que le temps s'écoule autrement entre l'IRL et l'IG ? Ou tu veux dire que le temps s'écoule de la même manière mais que nous faisons de sortes de ralentis durant l'écriture des messages pour que cela conduise à une discussion fluide et temporellement cohérente ?

Pour l'économie, rien à redire, c'est tout bien bon comme il faut.

Le Conteur. Enervé de ne pas pouvoir mettre UNIQUEMENT son nom aligné à droite parce que l'édition de message pue.

Commençons par les distances.

40 à 50 centimètres me paraissent trop peu. Je vais appuyer mes arguments avec un screen.
Rage de mes skillz sur photoshop ?



Dans le cas présenté ci-dessus, la rue ferait 5 mètres de large selon ma théorie (une largeur normale de rue où il n'est pas rare que deux chariots se croisent ). Les chariots faisant deux cases de large, donc deux mètres, ce qui me semble être une largeur de chariot acceptable, quand deux chariots se croisent, il reste un mètre pour manœuvrer en tenant compte des obstacles.

Si l'on prend la tienne :
La rue fait 2m à 2m50 de large, c'est étroit. Chaque chariot fait 80 cm à 1m de large.

Prenons un autre exemples ! Les empilements de caisses de deux cases de haut sont plus grands que notre personnage. Or, si ces caisses faisaient un mètre de haut empilées...
On jouerait tous des maîtres Yoda.



Concernant le temps, ce que je dis c'est que le temps IG ne peut pas correspondre au temps au temps IRL, et pour vérifier, je vous propose un simple test;
Activez l'heure dans le tchat et notez ce qui se passe en dix minutes de temps.
Ensuite, comparez ça à ce qui se passe, disons dans une soirée entre amis, en dix minutes.
Vous comprendez ce que je veux dire.

Dans tous les cas, merci à tous de votre lecture, de votre soutien, et merci Conteur de remettre mes idées en cause. Ca fait du bien de réfléchir parfois sad

IronWolf
0 0
Score : 1097

Ah oui, merci pour ton exemple, effectivement, ton échelle fonctionne largement mieux ! Et oui, du coup j'ai mieux comprendu ce que tu entendais par la différence d'écoulement du temps et je suis plutôt d'accord.

A ton service pour... remettre tes idées en cause puisque ça fait du bien de réfléchir ...................................................................................................... Cordialement, Le Conteur. 

0 0
Réagir à ce sujet