FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Miriel'O Shidril,Fragment.

Par Kelidan 06 Février 2015 - 02:16:45
De tout temps, le Krosmoz a réservé bien des surprises, et des mystères, celui-ci reste nébuleux, l'apparition des Eliotropes.
Une lumière azurée vint défaire l'effort d'ouvrir les yeux au jeune homme, lui coutant une cuisante douleur, il les referma, sans pouvoir se mouvoir, ou émettre un quelconque son. Il semblait paralysé, là, flottant dans ce qui lui semblait être un liquide chaud et épais, le contact de ce dernier n'étant pas désagréable. Il sentait également d'autres présences, auprès de lui. Des milliers de présences, Ombres fugitives dans cet océan azur. Se laissant dériver, au gré des envies de cette matière, le jeune homme se sentit tout à coup happé par une force, une quelconque main invisible venait l'arracher à sa quiétude, à son silence et à l'obscurité.

Il ouvra lentement les yeux, dévoilant à son regard les merveilles que portait un monde plein de vie. Se redressant, il tourna la tête, dans un sens, puis dans l'autre, tout ce qu'il voyait n'était que plaines à perte de vue. -Où suis-je ?... murmura t-il. Après avoir été habitué a la douce lumière que procurait le soleil radieux qui planait au dessus de sa tête, il tendit l'oreille, jusqu'à entendre de multiples voix loin, derrière les collines dont il était entouré.

Après une bonne heure de marche, il plissa les yeux, découvrant une ville partiellement en ruine, mais pourtant pleine de vie.
Une fois au cœur du marché, il s'étonna du comportement des autres créatures, qui lui étaient pourtant semblables en bien des points, il était dévisagé, pire encore, les passants s'écartaient sur sa route, et dès qu'il tentait d'amorcer une conversation, tous s'empressaient de s'éloigner, l'ignorant comme un malpropre. Il s'exclama alors d'une voix forte -N'y as t-il vraiment PERSONNE ici, pouvant me dire où je me trouve ?! Plusieurs passants s'éparpillèrent ça et là, comme une volée de Tofus effrayés. Consterné, il sursauta lorsqu'une large main lui tapota l'épaule, se retournant, il leva les yeux sur un disciple de Iop, visiblement bien plus musclé que gâté par l'intelligence, ce dernier, sans perdre de temps, lui flanqua une formidable gifle, le corps du garçon décolla, avant de s'étaler plus loin. -Foutus étrangers ! siffla le Iop, sur un ton agressif, Vous n'pouvez pas libérer le chemin, ni causer de grabuge ?! Pauvre sans-dieu... J'sais pas ce qui me retiens de t'étriper !
Le garçon tituba, s'accrochant à un pan de mur en ruine, pour se relever, se frottant la joue, du sang perlant au coin de sa bouche, l'instant d'après, une pierre percuta sa tempe droite, le laissant une nouvelle fois sonné, cette dernière fût lancée par un gamin, tout juste en âge de tenir une lame. Avant de pouvoir s'enfuir, il se retrouva cloîtré contre le pan de mur, entouré par la foule. La lapidation dura un quart d'heure, voir plus, le temps ne comptait plus pour lui, tant son corps était transi de douleur. Qu'ais-je fais pour mériter un tel traitement ? pensait-il. Au bord de l'inconscient, il sentit quelque chose l'attraper, et le hisser sur son épaule.

En ouvrant les yeux, la première chose qu'il vit, c'étais le toit d'une taverne miteuse, une Arakne lui grimper sur la joue, sans vergogne, et un disciple de Sacrieur penché sur lui. Eh, mon gars, tu t'sens bien ? l'interpella l'inconnu Tu t'es sacrément fait défoncer, là-bas ! T'as bien du courage pour oser parler aux fous de cette cité, ils sont tous en rage contre vous, les nouveaux arrivants. Faut dire que vous êtes une sacré curiosité, avec vos... L'homme dessina un cercle du bout de l'index ... portails. Moi, c'est Varn, Comment s'nomme mon jeune ami ? Le garçon, choqué par tant d'amabilité, après ce qu'il venait de subir, eut une larme au coin de l'œil, puis répondit machinalement

-Miriel... Idril.

Déconcerté de se souvenir de quelque chose, bien que cela ne soit que son prénom. -Enchanté, l'ami. Ecoutes, je t'ai ramassé, mais tu devrais rester dans l'coin, les gens d'ici sont trop occupés à se foutre sur la gueule pour s'occuper d'un homme comme toi. C'est sur ces mots que disparu Varn, le Sacrieur qui sauva la vie de Miriel, sans même le savoir.

Sur les conseils de l'homme l'ayant secouru, Miriel stagna dans la taverne, apprenant au fil du temps les coutumes locales, et récolta quelques informations de types un peu forts ivres, il était donc à Astrub, la citée mercenaire, qui était en voie de reconstruction. Il apprit aussi que pour s'en sortir, et surtout pour payer ses dettes à la taverne, il devrait lutter contre des monstres. Assimilant vite ses nouvelles compétences, Miriel sorti son épingle du jeu, dans la sombre Brâkmar. Fiancé de force, suite à une histoire de taverne, que le narrateur préfère ellipser, et quelques assauts d'un Sram encapuchonné sur quelques piliers de bar, dont un Xélor, il fit une rencontre qui allait changer le cours des choses, un disciple d'Eniripsa nommé Jeff. Après quelques mésaventures impliquant une Roublarde ayant un soucis de... jambe, Jeff se tourna vers Miriel et lui lança un simple -Dis moi Miriel, tu possèdes un métier ? Ne sachant trop quoi dire, Miriel raconta à Jeff comment il avait réussi à s'en sortir, quand bien même il eut à se salir les mains avec certains mauvais payeurs.

C'est sur ces mots que Jeff, l'Eniripsa énigmatique, se prit littéralement un énorme Corbac blanc et borgne dans la goule. Après cet incident passé, Jeff proposa alors à Miriel une alternative... -Tu sais, Miriel, je ne pourrais pas faire de toi un bon assistant, mais un... ami serait intéressé par tes compétences, je crois. Ce dernier griffonna sur la carte de Miriel l'emplacement de "l'employeur".

Lorsqu'il arriva à destination, Miriel semblait mal à l'aise. Ayant reçu comme instructions de rentrer dans la bâtisse sans frapper, il poussa la porte, tandis qu'un éclair déchirait le ciel au dessus de sa tête, il était déjà tard. Il plissa les yeux, et remarqua deux personnes dans la salle, une Roublarde, ainsi qu'une drôle de machine, un Steamer, semblerait-il. Ce dernier s'approcha, et l'interpella : -Tu dois être Miriel, je présume ? Notre... ami commun m'as parlé de toi. Avant toutes choses, je vais te mettre au courant de ce... travail. Miriel resta muet un moment, puis sans peine, posa quelques questions rudimentaires, le Steamer lui expliquant peu à peu en quoi consistait ce job. Il invita le jeune homme à s'asseoir, et déroula un parchemin devant lui, posant une plume et un encrier sur la table -Bien entendu, cet engagement est à vie, et tu risques d'y laisser des plumes, si tu ne veux pas accept- l'interrompant dans sa parole par son acte, Miriel venait de signer le parchemin, le repoussant vers le Steamer. -Je n'ai plus rien à perdre. Le sans-dieu se leva, et glissa ses mains dans ses poches, poussant du pied la porte du bâtiment, et tout bas, murmura -Si cet... ordre me permets de changer les choses, et de donner sens à ma vie, qu'il en soit ainsi. , C'est alors qu'il s'éloigna, une froide résolution dans le regard, animé d'une motivation sans failles.

( Voilà voilà, vous avez le background de Miriel, qui n'est pas encore très profond, vu son apparition récente ! Il s'étoffera au fil du temps, et je ne manquerais pas de vous en faire part ! )



 
1 0
Réactions 3
Score : 12

[Il est bien sympa en tout cas ! C'est sympa le coup du "Sans-dieu" J'y aurais pas pensé

Mortag ]

0 0
Score : 293

[HRP]

J'aime énormément la description et les termes utilisés au début, et les émotions sont vachement bien transmises, on se prendrait presque les coups et les cailloux dans la tronche en même temps que Miriel. Chapeau bas !

(Comment ça, j'ai un an de retard ?)

[/HRP]

0 0
Score : 1735
[Hrp] D'ayum, je veux une suite! ~ [/hrp] 
0 0
Réagir à ce sujet