FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Le Placement, quelques notions

Par oOEaqueOo 30 Juin 2016 - 15:13:33
Plop,

On va essayer de voir plus en détail la notion de placement. Notion très importante sur un tactical et dont dépend en grande partie la réussite d'un combat. Le but étant d'améliorer les automatismes de joueurs en proposant des solutions simple et efficace selon divers situations tout en montrant que pour placer il n'y pas que le direct qu'il faut prendre en compte mais également l'indirect.

I) Contexte

Peut-on passer outre le placement ? Je ne pense pas, bien que le fait de jouer du full monocible soit viable dans un contexte ou on depop les monstres très rapidement, il y aura toujours une part de placement à respecter afin d'obtenir le meilleur rendement possible. Que cela soit pour les monstres ou pour les boss.

Un bon placement va ainsi améliorer le depop des monstres ce qui va diminuer la prise de dommage et donc accélérer le combat.
Ce simple constat nous pousse à vouloir placer, cependant le problème réside dans le fait de savoir comment placer, qui placer, ou placer. Si cela était aussi simple de compréhension, il n'y aurait que très peu de problème pour la majorité des personnes cependant tout le monde ne possède pas la vision du jeu nécessaire pour savoir placer.

Ainsi la vision du jeu dépend de plusieurs paramètres telles que la compréhension de la map, la compréhension des synergies entre les joueurs et la compréhension de ses propres capacités. Tout cela peut au final se définir par ce qu'on appelle l'anticipation.

II) L'anticipation

Sur un jeu tour par tour, le fait de faire attention au placement est quelque chose à faire naturellement. En soit, vous avez des tours de 30 seconde et si on considère que vous jouez à plusieurs personnes dans le combat, vous avez le temps de réfléchir sur les actions que peut faire votre camarade ou votre prochaine action. A partir de là, on rentre dans le fait d'anticiper et c'est cette notion d'anticipation qui prend une place énorme dans la capacité d'un jour à savoir placer, ou plutôt "bien placer". Cela est bien evidemment également possible pour les joueurs jouant plusieurs personnages.

Moins vous anticiperez, moins votre placement sera efficace, du coup il faut un minimum de reflexion plus que de simplement taper le monstre qu'il y a en face. On rentre ainsi dans l'étude de la map et donc des monstres selon comment ils sont placés sur la map et comment ils sont placès par rapport au joueur.

1) L'étude la map

Sans map, on ne place pas ! Du coup, la première donnée à prendre en compte est la taille de la map. Que cela soit une petite map ou une grande map, la capacité à placer diffère. Bien evidemment une petite map permettra du placement en long et en large beaucoup plus facile que si la map était grande. Cependant, les possibilités seront moins nombreuses. Il n'y a final pas de point équidistant vu la diversité des map.

Cependant, la simple taille ne suffit pas, il faut également tenir en compte de la position des monstres. Du coup, des monstres placès plus ou moins proche des joueurs sur une map très grande facilitera le placement par rapport à des monstres situés à l'autre bout d'une map qui est plus petite.

Du coup, la position du joueur par rapport au monstre est également importante.

Au final, plus la map sera grande, plus les possibilités que les monstres soient éloignés des joueurs est grande et plus les joueurs ont de grande possibilité de placement. Ainsi on peut évaluer ça en terme de distance (PM) entre chaque position, entre le joueur et le monstre, entre le monstre et le reste de la map et entre le joueur et le reste de la map.

Le fait d'avoir une distance faible entre le monstre et le joueur est avantageux concernant la possibilité de placer, mais le fait d'avoir peu de distance entre le joueur et la map enlève des possibilités comme le kite

En tenant compte de ces rapports de distance, on peut alors améliorer notre vision du jeu et ainsi placer de manière plus efficace.

2) Compréhension des monstres

Si on ne comprend pas le monstre au préalable, on ne peut placer correctement. Cela s'explique car le monstre possède également des caractéristiques propres qui peuvent influer sur notre capacité à le placer. Par exemple la stabilisation, ou également les PM qui peuvent influer sur l'action que nous allons faire. Un monstre qui est stabilisé modifiera surtout notre placement par rapport à lui que son placement propre. En gros, savoir se placer vis-à-vis des monstres afin d'encourager l'IA à des déplacements particuliers est également une forme de placement à prendre en compte.

Ensuite, le fait que le monstre possède un nombre faible de PM est également une donnée à prendre en compte. En effet, si par exemple on procède par un placement à retardement, c'est à dire on évalue la position finale du monstre par rapport à ses PM et à la direction qu'il va prendre, on peut créer un placement propice pour les joueurs.

Plus généralement, selon votre placement vis-à-vis des monstres ou en placant les monstres, vous gagnez en efficacité par rapport à leurs mécaniques d'action comme le fait de taper un distance à une PO fixe ou ne pouvoir taper que en melée.

C'est ainsi qu'on arrive à pouvoir gamebreak les monstres en alliant compréhension de l'IA et placement.

3) Compréhension de la synergie entre les joueurs

Généralement on considère simplement le placement au sens propre, un joueur doit placer ou le monstre se place. Cependant, il faut également faire preuve de synergie entre les joueurs pour augmenter drastiquement l'efficacité du placement. C'est ainsi qu'on arrive à la notion d'entrave.

L'entrave permet de ralentir certaine mécaniques des monstres comme leur action et leur déplacement. Ce qui veut dire qu'avec une combinaison de placement et d'entrave, on peut arriver à rentabiliser le rendement global du combat en ralentissant les monstres. Que cela soit du retrait PA, du retrait PM, du retrait PO, tant d'entrave possible qui vous pousseront à placer et vous placer de différentes manière.

Un exemple simple est le boss crocodaille, par exemple ce boss a une PO limité sur ses sorts lancable à distance, si vous lui enlevez de la PO, vous pouvez vous rapprocher de lui sans vraiment craindre qu'il vous attaque ou vous pousse dans les cases noyade.

Du coup, tout cela nécessite de comprendre quelles sont les possibilités de votre équipe et de les exploiter au maximum. Cela est également le cas dans une notion plus générale de taper en zone. En soit, comprendre que votre équipe possède des DPT zone vous pousseront à placer en conséquence les monstres en zone. De la même manière, comprendre que vous possédez un personnage melée vous poussera à placer en tenant compte de ses contraintes.

Ainsi, placer sans comprendre les classes qui vous entourent peut être un gros déficit sur un combat et ne peut que faire du mal à votre groupe. Combien de Iop passent leurs tours sans rien faire alors que leur équipe possède un placeur ? Pas mal, et c'est bien dommage car au final vous pénalisez votre équipe par votre non compréhension des possibilités.

4) Compréhension de sa propre classe

Comme dit précédemment, il faut également tenir en compte des synergies entre joueur. Cependant, le gros du travail en incombe au personnage influant le plus sur le placement du combat. Si vous ne comprenez pas les capacités du placement que vous possédez, cela est déja un problème en soit. Par exemple, beaucoup diront que jouer Pandawa sans raccourci est peu possible ou peu conseillé, or cela est directement influencé par votre capacité à anticiper et à ne pas hésiter sur les sorts que vous utilisez.

Si vous connaissez vos sorts, que vous n'avez aucune hésitation sur leur utilisation, vous gagnerez alors en rentabilité. Quelle est la meilleure solution pour telle situation ? Voilà la question que vous devez vous poser. C'est un long cheminement pour au final réaliser le meilleur tour possible.

Je prends l'exemple du panda aux possibilités infinie en terme de spécialisation. Le simple fait de choisir la meilleure solution au point T détermine la complexité de cette classe. Vaut-mieux taper que placer, vaut mieux tank que placer, vaut mieux heal que placer, keskejefai???

C'est aussi là la difficulté de comprendre sa classe quand les possibilités sont énorme, et c'est un long travail qui passe par s’intéresser à chaque sort, leur court en PM, en PA, qui détermineront votre capacité à placer. Moins vous utiliserez de PA, plus vous pourrez placer et faire autre chose à coté. Plus vous utiliserez de PA, plus vous pourrez placer. Ou plus simplement, plus votre sort de placement aura un coup faible, plus il sera intéressant à utiliser.

5) L'hésitation

Toutes les notions décrites précedemment sont à assimiler sinon le paramètre d'hésitation rentre en compte. Si vous avez un doute que ce que vous voulez faire n'est pas fluide dans votre tête c'est qu'il y a un soucis et cela aura des conséquences sur le combat.

Vous ne pouvez pas vous lancer dans du placement sans savoir quoi faire. On ne réfléchit pas simplement à une action mais à plusieurs actions durant les 30 secondes. C'est aussi pour ça que c'est difficile de guider une personne qui doit faire le placement. Le placement n'est pas toujours fixe, il évolue selon les différents paramètres du combat. Bien evidemment, il finit par être quasiment fixe quand il ne reste que le boss et encore ce n'est que en général.

Mais si vous n'avez pas ce semblant d'initiative, vous n'irez pas loin et cela sera plus une plaie qu'un réel plaisir que vous éprouverez à placer.

Cela finit par ailleurs par devenir un automatisme au fil du temps, on ne maitrise pas cela du jour au lendemain, mais cette notion jugera de votre degré d'efficacité lorsque vous devez placer ou vous placer.

6) Atout complémentaire : Timeline

En guise de complément, je vous encourage à lire ce sujet : Timeline possibilités

Pour faire bref, quand vous devez placer ou vous placer, vous devez également tenir en compte de la timeline des monstres, et la timeline des joueurs. Vous pouvez clairement entreprendre un placement à retardement si le monstre que vous placez joue après vous par exemple, en manipulant son IA avec le placement, vous pourrez le faire bouger sur l'endroit ou vous voulez.

A coté de cela quand vous placez 3-4 monstres en zone, ce n'est pas pour le personnage qui tape monocible et qui joue dernier que vous choisissez ce choix mais pour le personnage dans la timeline le plus proche et tapant en zone.

Si vous n'en tenez pas compte, tous vos placements seront faux car les monstres bougeront en conséquence sans arriver à subir les possibilités que vous offrez à votre équipe.

III) Après le blabla

1) Représentation des zones

Bon, ce blabla c'est bien beau mais j'ai appris au fil du temps que la mémoire visuelle prévaut sur la mémoire des mots ! Du coup, faisons des dessins et présentons différentes situations possible de placement à réaliser.

Tout d'abord, présentons rapidement différentes zone possible et retrouvable en PVM.



Cela ne représente pas toutes les zones possible sur wakfu mais au moins vous avez un ordre d'idée de ce qu'on peut retrouver en PVM.

Du coup, le cas 1 est ce qu'on appellerait une zone coco, la zone la plus utilisée et la plus facilement à mettre en place. On peut soit le faire en considérant que c'est un personne melée comme le iop au centre, alors vous perdrez une case dommage ou plus généralement avec des distances pour avoir accès à toutes les cases possible.

Le cas 2 est la deuxième zone la plus retrouvée, notamment due à l'utilisation du Xelor à outrance. C'est également la zone possible sur une enflammé brut sans tuer les monstres.

Le cas 3 on pourrait citer le Cra comme exemple. Un degré moins difficile à mettre en place.

Le cas 4 et 6 sont des cas d'école que vous pouvez parfois retrouver. En effet, le fait de placer en verticale ou en horizontale est la principale différente et cela influe fortement sur votre vision de la map et des sorts du joueur. Le panda par exemple possède une zone du cas 4 souffle laiteux et le Feca du cas 6 baton féca.

Le cas 7 si je ne me trompe pas c'est la zone possible avec un sort feu du Zobal ou encore le lucha lambré. Plutôt compliqué à mettre en place.

Enfin, le cas 8 une des zone possible de la fleche tempête qui reste assez accessible.

J'en oublie, et notamment la zone du sacrieur qui est immense en terme de taille, à vous de considérer le placement selon votre équipe. Ce qu'il faut retenir c'est que plus les motifs sont complexe et écarte de plusieurs cases, plus la zone est compliqué à rentabilisé. Là ou une zone grossière comme le cas 1 peut convenir à plusieurs sort de zone possible car prenant en compte un espace beaucoup plus grand.

2) Représentation de situation de placement possible

On va pas voir toutes les situations mais quelques une que l'on peut retrouver.



Du coup, le placement à retardement ou plus communément appelé le kite. On prend en compte le nombre de PM du monstre, son initiative et son placement vis-à-vis des monstres/joueurs. Ainsi le monstre va pouvoir créer une zone et/ou être incapable de taper le joueur à cause des contraintes de déplacement dont il fait part. Cela est utilisable que cela soit pour un boss, un monstre ou encore un joueur

A coté de ça, le placement boss/joueur. Généralement dans le premier cas, on place le boss ainsi pour s'assurer qu'il ne tape pas les joueurs, en lui cachant la vue. Si vous voyez dpt à coté du boss c'est que c'est un dpt melée. En considérant que vous jouez Feca, la meilleure place d'un melée n'est pas en Hit & Run mais simplement à coté du boss qui est lui même à coté du Feca.

Le deuxième cas correspond à la possibilité que le boss puisse pousser, ainsi contre un obstacle, on contre cela, de la même manière que précedemment le dpt melée peut se retrouver au cac du boss. Cependant cette fois-ci le boss si il a de la portée peut toucher les alliés, à cela vous pouvez réagir par de l'entrave PO par exemple.

Le tanking contrairement au kite peut permettre plus facilement d'orienter le monstre, en dirigeant un focus, en état on peut avoir le dos et/ou le coté ce qui est assez intéressant.

Conclusion

Placer n'est pas facile, il y a tellement de choses à prendre en compte mais si déja vous arrivez à visualiser plus clairement un combat, c'est à dire avoir une meilleure vision du jeu et des possibilités cela ne fera qu’agrandir votre capacité à placer et donc à simplifier vos combats en conséquence.

En espérant avoir pu donner quelques armes aux personnes pouvant avoir des difficultés sur ce point du jeu très important, je reste ouvert à toute questions à ce sujet.
3 -6
Réactions 6
Score : 1655

j'ai pris la libertée de faire une représentation des zones du jeu plus complète ( mais peut-être encore incomplète..?)
( ps, désolé pour les fautes, ze zuis malade ;'X, mes zyeux voient mal)

 

j'ai raté jugement: en plus de la case adjacente: 2 devant et 2 sur les côtés, et non pas 2 devant et 1 sur les côtés
0 0
Score : 22861

Le placement à retardement, c'le truc quand tu donnes le dos à un mob, mais qu'il fait tout sauf venir te taper : p

Sinon les placements boss/tank, je crois que c'est devenu encore plus pété/no brain depuis le soit disant "nerf" du feca...En gros, c'est limite un up. Pire quand c'est combiné à du ral PM/PO, on retrouve le bon vieux feca poteau qui est si fun à jouer..faudrait peut être rajouter des mécaniques aux boss pour que ça devienne moins systématique.

0 0
Score : 2086
oOEaqueOo|2016-06-30 15:13:33
Plop,

On va essayer de voir plus en détail la notion de placement. Notion très importante sur un tactical et dont dépend en grande partie la réussite d'un combat. Le but étant d'améliorer les automatismes de joueurs en proposant des solutions simple et efficace selon divers situations tout en montrant que pour placer il n'y pas que le direct qu'il faut prendre en compte mais également l'indirect.

I) Contexte

Peut-on passer outre le placement ? Je ne pense pas, bien que le fait de jouer du full monocible soit viable dans un contexte ou on depop les monstres très rapidement, il y aura toujours une part de placement à respecter afin d'obtenir le meilleur rendement possible. Que cela soit pour les monstres ou pour les boss.

Un bon placement va ainsi améliorer le depop des monstres ce qui va diminuer la prise de dommage et donc accélérer le combat.
Ce simple constat nous pousse à vouloir placer, cependant le problème réside dans le fait de savoir comment placer, qui placer, ou placer. Si cela était aussi simple de compréhension, il n'y aurait que très peu de problème pour la majorité des personnes cependant tout le monde ne possède pas la vision du jeu nécessaire pour savoir placer.

Ainsi la vision du jeu dépend de plusieurs paramètres telles que la compréhension de la map, la compréhension des synergies entre les joueurs et la compréhension de ses propres capacités. Tout cela peut au final se définir par ce qu'on appelle l'anticipation.

II) L'anticipation

Sur un jeu tour par tour, le fait de faire attention au placement est quelque chose à faire naturellement. En soit, vous avez des tours de 30 seconde et si on considère que vous jouez à plusieurs personnes dans le combat, vous avez le temps de réfléchir sur les actions que peut faire votre camarade ou votre prochaine action. A partir de là, on rentre dans le fait d'anticiper et c'est cette notion d'anticipation qui prend une place énorme dans la capacité d'un jour à savoir placer, ou plutôt "bien placer". Cela est bien evidemment également possible pour les joueurs jouant plusieurs personnages.

Moins vous anticiperez, moins votre placement sera efficace, du coup il faut un minimum de reflexion plus que de simplement taper le monstre qu'il y a en face. On rentre ainsi dans l'étude de la map et donc des monstres selon comment ils sont placés sur la map et comment ils sont placès par rapport au joueur.

1) L'étude la map

Sans map, on ne place pas ! Du coup, la première donnée à prendre en compte est la taille de la map. Que cela soit une petite map ou une grande map, la capacité à placer diffère. Bien evidemment une petite map permettra du placement en long et en large beaucoup plus facile que si la map était grande. Cependant, les possibilités seront moins nombreuses. Il n'y a final pas de point équidistant vu la diversité des map.

Cependant, la simple taille ne suffit pas, il faut également tenir en compte de la position des monstres. Du coup, des monstres placès plus ou moins proche des joueurs sur une map très grande facilitera le placement par rapport à des monstres situés à l'autre bout d'une map qui est plus petite.

Du coup, la position du joueur par rapport au monstre est également importante.

Au final, plus la map sera grande, plus les possibilités que les monstres soient éloignés des joueurs est grande et plus les joueurs ont de grande possibilité de placement. Ainsi on peut évaluer ça en terme de distance (PM) entre chaque position, entre le joueur et le monstre, entre le monstre et le reste de la map et entre le joueur et le reste de la map.

Le fait d'avoir une distance faible entre le monstre et le joueur est avantageux concernant la possibilité de placer, mais le fait d'avoir peu de distance entre le joueur et la map enlève des possibilités comme le kite

En tenant compte de ces rapports de distance, on peut alors améliorer notre vision du jeu et ainsi placer de manière plus efficace.

2) Compréhension des monstres

Si on ne comprend pas le monstre au préalable, on ne peut placer correctement. Cela s'explique car le monstre possède également des caractéristiques propres qui peuvent influer sur notre capacité à le placer. Par exemple la stabilisation, ou également les PM qui peuvent influer sur l'action que nous allons faire. Un monstre qui est stabilisé modifiera surtout notre placement par rapport à lui que son placement propre. En gros, savoir se placer vis-à-vis des monstres afin d'encourager l'IA à des déplacements particuliers est également une forme de placement à prendre en compte.

Ensuite, le fait que le monstre possède un nombre faible de PM est également une donnée à prendre en compte. En effet, si par exemple on procède par un placement à retardement, c'est à dire on évalue la position finale du monstre par rapport à ses PM et à la direction qu'il va prendre, on peut créer un placement propice pour les joueurs.

Plus généralement, selon votre placement vis-à-vis des monstres ou en placant les monstres, vous gagnez en efficacité par rapport à leurs mécaniques d'action comme le fait de taper un distance à une PO fixe ou ne pouvoir taper que en melée.

C'est ainsi qu'on arrive à pouvoir gamebreak les monstres en alliant compréhension de l'IA et placement.

3) Compréhension de la synergie entre les joueurs

Généralement on considère simplement le placement au sens propre, un joueur doit placer ou le monstre se place. Cependant, il faut également faire preuve de synergie entre les joueurs pour augmenter drastiquement l'efficacité du placement. C'est ainsi qu'on arrive à la notion d'entrave.

L'entrave permet de ralentir certaine mécaniques des monstres comme leur action et leur déplacement. Ce qui veut dire qu'avec une combinaison de placement et d'entrave, on peut arriver à rentabiliser le rendement global du combat en ralentissant les monstres. Que cela soit du retrait PA, du retrait PM, du retrait PO, tant d'entrave possible qui vous pousseront à placer et vous placer de différentes manière.

Un exemple simple est le boss crocodaille, par exemple ce boss a une PO limité sur ses sorts lancable à distance, si vous lui enlevez de la PO, vous pouvez vous rapprocher de lui sans vraiment craindre qu'il vous attaque ou vous pousse dans les cases noyade.

Du coup, tout cela nécessite de comprendre quelles sont les possibilités de votre équipe et de les exploiter au maximum. Cela est également le cas dans une notion plus générale de taper en zone. En soit, comprendre que votre équipe possède des DPT zone vous pousseront à placer en conséquence les monstres en zone. De la même manière, comprendre que vous possédez un personnage melée vous poussera à placer en tenant compte de ses contraintes.

Ainsi, placer sans comprendre les classes qui vous entourent peut être un gros déficit sur un combat et ne peut que faire du mal à votre groupe. Combien de Iop passent leurs tours sans rien faire alors que leur équipe possède un placeur ? Pas mal, et c'est bien dommage car au final vous pénalisez votre équipe par votre non compréhension des possibilités.

4) Compréhension de sa propre classe

Comme dit précédemment, il faut également tenir en compte des synergies entre joueur. Cependant, le gros du travail en incombe au personnage influant le plus sur le placement du combat. Si vous ne comprenez pas les capacités du placement que vous possédez, cela est déja un problème en soit. Par exemple, beaucoup diront que jouer Pandawa sans raccourci est peu possible ou peu conseillé, or cela est directement influencé par votre capacité à anticiper et à ne pas hésiter sur les sorts que vous utilisez.

Si vous connaissez vos sorts, que vous n'avez aucune hésitation sur leur utilisation, vous gagnerez alors en rentabilité. Quelle est la meilleure solution pour telle situation ? Voilà la question que vous devez vous poser. C'est un long cheminement pour au final réaliser le meilleur tour possible.

Je prends l'exemple du panda aux possibilités infinie en terme de spécialisation. Le simple fait de choisir la meilleure solution au point T détermine la complexité de cette classe. Vaut-mieux taper que placer, vaut mieux tank que placer, vaut mieux heal que placer, keskejefai???

C'est aussi là la difficulté de comprendre sa classe quand les possibilités sont énorme, et c'est un long travail qui passe par s’intéresser à chaque sort, leur court en PM, en PA, qui détermineront votre capacité à placer. Moins vous utiliserez de PA, plus vous pourrez placer et faire autre chose à coté. Plus vous utiliserez de PA, plus vous pourrez placer. Ou plus simplement, plus votre sort de placement aura un coup faible, plus il sera intéressant à utiliser.

5) L'hésitation

Toutes les notions décrites précedemment sont à assimiler sinon le paramètre d'hésitation rentre en compte. Si vous avez un doute que ce que vous voulez faire n'est pas fluide dans votre tête c'est qu'il y a un soucis et cela aura des conséquences sur le combat.

Vous ne pouvez pas vous lancer dans du placement sans savoir quoi faire. On ne réfléchit pas simplement à une action mais à plusieurs actions durant les 30 secondes. C'est aussi pour ça que c'est difficile de guider une personne qui doit faire le placement. Le placement n'est pas toujours fixe, il évolue selon les différents paramètres du combat. Bien evidemment, il finit par être quasiment fixe quand il ne reste que le boss et encore ce n'est que en général.

Mais si vous n'avez pas ce semblant d'initiative, vous n'irez pas loin et cela sera plus une plaie qu'un réel plaisir que vous éprouverez à placer.

Cela finit par ailleurs par devenir un automatisme au fil du temps, on ne maitrise pas cela du jour au lendemain, mais cette notion jugera de votre degré d'efficacité lorsque vous devez placer ou vous placer.

6) Atout complémentaire : Timeline

En guise de complément, je vous encourage à lire ce sujet : Timeline possibilités

Pour faire bref, quand vous devez placer ou vous placer, vous devez également tenir en compte de la timeline des monstres, et la timeline des joueurs. Vous pouvez clairement entreprendre un placement à retardement si le monstre que vous placez joue après vous par exemple, en manipulant son IA avec le placement, vous pourrez le faire bouger sur l'endroit ou vous voulez.

A coté de cela quand vous placez 3-4 monstres en zone, ce n'est pas pour le personnage qui tape monocible et qui joue dernier que vous choisissez ce choix mais pour le personnage dans la timeline le plus proche et tapant en zone.

Si vous n'en tenez pas compte, tous vos placements seront faux car les monstres bougeront en conséquence sans arriver à subir les possibilités que vous offrez à votre équipe.

III) Après le blabla

1) Représentation des zones

Bon, ce blabla c'est bien beau mais j'ai appris au fil du temps que la mémoire visuelle prévaut sur la mémoire des mots ! Du coup, faisons des dessins et présentons différentes situations possible de placement à réaliser.

Tout d'abord, présentons rapidement différentes zone possible et retrouvable en PVM.



Cela ne représente pas toutes les zones possible sur wakfu mais au moins vous avez un ordre d'idée de ce qu'on peut retrouver en PVM.

Du coup, le cas 1 est ce qu'on appellerait une zone coco, la zone la plus utilisée et la plus facilement à mettre en place. On peut soit le faire en considérant que c'est un personne melée comme le iop au centre, alors vous perdrez une case dommage ou plus généralement avec des distances pour avoir accès à toutes les cases possible.

Le cas 2 est la deuxième zone la plus retrouvée, notamment due à l'utilisation du Xelor à outrance. C'est également la zone possible sur une enflammé brut sans tuer les monstres.

Le cas 3 on pourrait citer le Cra comme exemple. Un degré moins difficile à mettre en place.

Le cas 4 et 6 sont des cas d'école que vous pouvez parfois retrouver. En effet, le fait de placer en verticale ou en horizontale est la principale différente et cela influe fortement sur votre vision de la map et des sorts du joueur. Le panda par exemple possède une zone du cas 4 souffle laiteux et le Feca du cas 6 baton féca.

Le cas 7 si je ne me trompe pas c'est la zone possible avec un sort feu du Zobal ou encore le lucha lambré. Plutôt compliqué à mettre en place.

Enfin, le cas 8 une des zone possible de la fleche tempête qui reste assez accessible.

J'en oublie, et notamment la zone du sacrieur qui est immense en terme de taille, à vous de considérer le placement selon votre équipe. Ce qu'il faut retenir c'est que plus les motifs sont complexe et écarte de plusieurs cases, plus la zone est compliqué à rentabilisé. Là ou une zone grossière comme le cas 1 peut convenir à plusieurs sort de zone possible car prenant en compte un espace beaucoup plus grand.

2) Représentation de situation de placement possible

On va pas voir toutes les situations mais quelques une que l'on peut retrouver.



Du coup, le placement à retardement ou plus communément appelé le kite. On prend en compte le nombre de PM du monstre, son initiative et son placement vis-à-vis des monstres/joueurs. Ainsi le monstre va pouvoir créer une zone et/ou être incapable de taper le joueur à cause des contraintes de déplacement dont il fait part. Cela est utilisable que cela soit pour un boss, un monstre ou encore un joueur

A coté de ça, le placement boss/joueur. Généralement dans le premier cas, on place le boss ainsi pour s'assurer qu'il ne tape pas les joueurs, en lui cachant la vue. Si vous voyez dpt à coté du boss c'est que c'est un dpt melée. En considérant que vous jouez Feca, la meilleure place d'un melée n'est pas en Hit & Run mais simplement à coté du boss qui est lui même à coté du Feca.

Le deuxième cas correspond à la possibilité que le boss puisse pousser, ainsi contre un obstacle, on contre cela, de la même manière que précedemment le dpt melée peut se retrouver au cac du boss. Cependant cette fois-ci le boss si il a de la portée peut toucher les alliés, à cela vous pouvez réagir par de l'entrave PO par exemple.

Le tanking contrairement au kite peut permettre plus facilement d'orienter le monstre, en dirigeant un focus, en état on peut avoir le dos et/ou le coté ce qui est assez intéressant.

Conclusion

Placer n'est pas facile, il y a tellement de choses à prendre en compte mais si déja vous arrivez à visualiser plus clairement un combat, c'est à dire avoir une meilleure vision du jeu et des possibilités cela ne fera qu’agrandir votre capacité à placer et donc à simplifier vos combats en conséquence.

En espérant avoir pu donner quelques armes aux personnes pouvant avoir des difficultés sur ce point du jeu très important, je reste ouvert à toute questions à ce sujet.
Cercle de 2 c'est mieux à dire que zone coco personne
0 -4
Score : 3933

coco 2 coco 3, il suffit d'expliquer et c'est très facile à comprendre et très facile à communiquer. Parler de cercle dans des zone faites de carré pas toujours facile ^^

0 0
Score : 1124

Merci pour ce topic, j'ai avait bien besoin x) mais juste une question comment pourrais-je m'entraîné progressivement sans avoir à me taper des combats trop complexes pour apprendre les bases ?

0 0
Score : 114

Tu peux réguler le niveau de Stasis des donjons pour progresser à ton rythme.

0 0
Réagir à ce sujet