En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

Complément d'étude sur Wakfu: long mais très intéressant j'espère !

Par Jack-Jacktofu 11 Août 2012 - 20:23:59
Réactions 159
Score : 1672
Pourquoi il en serait plus que les autres ? o_o
Parce que Youkaramou a un faible pour elle. Ce n'est pas le boulot de -LMS- de répondre aux questions des autres, m'enfin bon...

J'crois pas avoir tout suivi, vous voulez faire des bandes-son pour certaines scènes du manga ?
0 0
Score : 1465

mmmmh créer n'est pas forcément le bon mot. Le but de ce projet serait d'abord, par étapes, de voir l'ambiance d'une scène, les instruments qui conviendraient pour retransmettre les informations subjectives de la scène, comme l'intensité, le stress, les émotions... Et après, si possible et si nous avons des personnes mélomanes et musiciennes ou alors très inventives qui s'intéressent au projet, alors, oui, nous pourrions envisager de créer une sorte de collectif qui créerait des sortes de fan musiques pour le manga, oui. Mais toujours dans l'esprit de Guillaume Houze, le compositeur.

0 0
Score : 18819

-

0 0
Score : 142
Youkaramou|2012-11-16 20:57:55
amayu998|2012-11-14 12:58:01
excusez-moi est ce que quelqu un a des renseignements sur la sortie du tome 2 du manga?non parce qu il est vraiment génial!!!happy

Il faut se renseigner ailleurs. Désolé, mais le sujet a été crée dans la but d'étudier la série sous un oeil critique, non pour poser des questions n'importe où.
Si tu souhaites des informations, tapes ta recherche sur le Net, ou bien regardes sur AnkamaShop, ou encore, tu peux envoyer un MP à LMS, il est sûrement mieux renseigné que moi.....biggrinbiggrinbiggrin
mercihappy 
0 0
Score : 2063

Ma gad.
Ca veut pas dire que j'ai un avatar de garçon que je suis un garçon. S'il vous plaît, utilisez le pronom "elle" pour me désigner.

Parce que Youkaramou a un faible pour elle. Ce n'est pas le boulot de -LMS- de répondre aux questions des autres, m'enfin bon...
Oh Youkaramou(r)

Oiseau et Tompa => dans ma jeunesse, on m'appelait Informatrice. J'avais toujours une longueur d'avance sur les autres pour ce qui est des news, et je l'ai toujours. J'peux même remplacer Poupik si elle veut.


Et sinon Jack', tu as oublié le listage ?

-LMS- 
0 0
Score : 1465

Nan, mais on va dire que j'ai pas de temps. Le lycée me prend tout mon temps, je ne peux plus prendre le temps de revisionner les épisodes pour l'instant, je ne peux qu'imaginer la post prod sur mes temps libres car ça ne demande pas de durée particulière.

0 0
Score : 18819

Comment se fait-t-il que tu as une longueur d'avance en spoil?

0 0
Score : 1672
Tompa|2012-11-17 16:21:01
Et pourquoi as-tu une longueur d'avance en news o_o
Elle a de bons contacts, c'est-à-dire moi. ohmy

le listage
*n'a pas suivi* Ouat iz it ?
0 0
Score : 2063

Non oiseau, toi, tu sers à rien smile

Sinon, pour le listage, Jayjay avait pour projet de lister toute les musiques de la série, les nommer toussa.

Tompa|2012-11-17 16:21:01
Et pourquoi as-tu une longueur d'avance en news o_o


Ca, c'est mon petit secret huhu ♥
Mais c'est pas tellement les news importantes du genre "Le film prochainement sur vos écrans !".

-LMS-
0 0
Score : 1169
oiseaublancquivole|2012-11-17 10:23:06
Pourquoi il en serait plus que les autres ? o_o
Parce que Youkaramou a un faible pour elle. Ce n'est pas le boulot de -LMS- de répondre aux questions des autres, m'enfin bon...

J'crois pas avoir tout suivi, vous voulez faire des bandes-son pour certaines scènes du manga ?

Conclusion hâtive et stupide.
Je n'ai aucun faible sur elle. Elle a juste quelques tours d'avance sur nous, bien que tu aies déjà remplis ce rôle auparavant.
0 0
Score : 7
Premièrement félicitation pour ton très long et très complet pavé! je dois avouer que je n'ai jamais vu d'exposé aussi complet.

J'apporte cependant mon petit complément perso à ton (très) bon travail! (oui beaucoup de très...)

Tout d'abord tu ne mentionne pas les court passages réalisé au crayon qui servent admirablement à retranscrire la violence d'un coup ou la rage d'un personnage; bien plus fréquent dans la saison 1 que dans la deux. Remarque déjà faite et rattrapé dans les commentaires il me semble.

Sinon je trouve qu'il y a une énorme différence dans certain combats de la saison 1 et 2. Je m'étonne que personne n'en est fait la remarque... Le réalisme! Pour moi le meilleur combat que j'ai pas voir en DA est celui de grougal vs nox. C'est haineux, sérieux, "violent", explosif... Bref épic! Du bon combat ou en plus le gentil dragon réalise une ultime attaque suicide dévastatrice! Et là, saison 2 : goultard et rushu se tape sur la gueule en rigolant. Ce qui à contrario avec l'évolution de yugo qui pour le coup à éteint l'auréole qui lui collait au bonnet depuis trop longtemps.
Mais je peux comprendre le choix de la production de mettre quelque chose de plutôt marrant à coté du drame familial dragon-éliatrope. Après mon avis est personnel et je pense que d'avantage de personnes préfère cette situation; mon frère par exemple; pour avoir un combat plus collé à l'esprit iop de goultard et pinpin. (peut être aussi pour rester dans le registre du DA enfantsad)

Bien que cela n'entre pas dans la comparaison je trouve aussi un problème de cohérence entre la S1 et la S2 aux niveaux des "bléssures". En effet on remarque que pinpin meurt à la suite d'une double attaque du razortemps bien qu'il soit un peu blesser en S1 et prend en pleine face une attaque de rushu en S2 et en redemande! Alors qu'en suivant un ordre logique de puissance le razor est beaucoup moins puissant que rushu. (qui est je rappelle censé être plus puissant qu'un dieu car il a réussi à vaincre ses 9 frère démon)
J'ai plein d'autres exemples en stock et autres chose à dire mais j'en parlerais peut être dans un topic à part car je crois que j'ai bien dévié en HS ph34r

Merci d'avoir lu et excusé-moi d'avance si j'ai oublié ou mal compris quelque chose du topic que j'avais commencer à lire à minuit hier u.u
0 0
Score : 10
Tout d'abord, je tiens à féliciter l'auteur de ce topic ainsi que son avis argumenté (je trouve le terme d'étude un peu trop poussé mais cela n’entache en rien le travail réalisé.) Je vais pour ma part vous faire part de ma propre vision des choses sur la série et les deux saisons en question : je parsèmerais cet étude très poussé (ARGH j'ai dit étude) en confrontant mon avis à celui de l'auteur de ce sujet.

Pour commencer, permettez que je fasse un copier coller de mes réflexions sur l'ensemble de la série (oui je n'aime pas refaire deux fois le même travail.)


Je commencerais avec mon interprétation des personnages :

Yugô est l'allégorie de l'innocence. Il est pur et sans tâche et représente l'élément constant de l'équipe, le rocher inébranlable dans ses convictions que sont la sincérité et l'amitié. Allégorie de l'innocence aussi dans la façon qu'il a de se faire des amis : "Les papillons sont attirés par la lumière". Yugô est le phare, celui qui éclaire et enrobe les autres dans sa pureté. Seulement, cette pureté est mise à mal lors de l'épisode 26 de la première saison où Yugô est prêt à tuer Nox.
En effet, on a alors un revirement total de pensée où Yugô devient le Vengeur et non plus le Sauveur. Je tiens à préciser que la pureté implique l'absence totale de sentiments mauvais, il n'y a donc pas de "bonnes" raisons de tuer. Yugô devient alors "l'Adversaire" et l'hypothèse qui pourrait le confirmer serait que la folie de Nox aurait consumé cette pureté sous-entendue et même affirmée dans la Saison 2 (Cf Ombrage). Je répète à nouveau qu'il n'y a pas de bonnes raisons pour le meurtre (Les croisés combattaient pour la "bonne raison"de tuer les païens pour sauver Jésus. Les croisades ont été un bain de sang. CQFD... EFLD) Yugô s'apprêtait à commettre l'Ultime faute sans l'intervention magique du Deus Ex machina : Ogrest. Ankama a brisé l'image pure de Yugô pour le faire devenir plus humain et donc plus imparfait. Enfin, on revient sur une image de pureté absolu avec la Fin de Nox où Yugô dépasse le statut d'Adversaire pour devenir "L'homme de Pardon", il fait fi de sa haine et absout Nox. Si sa pureté revient, elle est moins éclatante car il a découvert à son tour la face du monde que seul la douleur fait naître. En effet, comme l'a dit un certain dragon dans un jeu assez reconnu aujourd'hui : "Qu'est-ce qui est préférable ? Naître blanc ou devenir bon en surmontant sa nature maléfique au fil d'un travail sur soi ?" L'analogie est un peu hésitante car pas totalement adapté mais l'intérêt est là : un personnage auréolé de sainteté est sans attrait car il exsude la naïveté, un personnage devenant bon en ayant été soumis aux affres de la colère et de la haine prend alors du relief.
Yugô le Pur devient Yugô l'Homme (jusqu'au début de la saison 2 du moins *soupir*)

Tristepin, quant à lui, est la métaphore du Berserk : le guerrier avide de combat. Les Iops sont, par définition, les chevaliers de Dofus. En conséquence, il est la figure d'Ivanhoé, l'homme de valeur qui se bat pour un idéal (celui-ci ne devient vraiment noble que plus tard dans la saison). Loyal, fidèle et sans peur, il est l'image du guerrier inflexible dont on admire les valeurs morales (qui n'ont rien à voir avec l'intelligence). Sa conception du Bien et du Mal est rudimentaire : d'un côté les méchants et de l'autre les gentils, les nuances ne font pas partis de ce personnage. Si je devais le comparer à une figure littéraire, ce serait celle de Druss la Légende (cf David Gemmell, auteur d'Heroic-Fantasy).
Il est également l'image de l'amour "chevaleresque" dans le sens où le sacrifice auquel il se livre dans l'épisode 25 est un trait intense de l'Amour car l'on décide que le prix de sa vie n'est rien sans que sa moitié vienne la remplir. Le sacrifice est également représentatif, en partie, de la simplicité de la conception du monde de Tristepin qui nous montre une perception de la Mort assez légère ou assez forte selon les sensibilités car elle fait une distinction entre la mort physique et la mort de l'âme. Selon Tristepin, la mort du corps n'est rien d'autre qu'une étape vers l'accomplissement de la légende : sa mort lui permet de rester en vie. Une réflexion qu'il n'a jamais eu mais qu'inconsciemment il sait vrai.
Tristepin la Légende, le guerrier inflexible.

Pour critiquer le point de vue de Jack, je dirais simplement que ce à quoi il se raccroche n'est pas la représentation de la chevalerie elle-même mais plutôt à l'idéal qu'il s'en fait. C'est un personnage qui, certes manque de confiance en lui, mais qui ne comprend alors pas ce qu'est "être chevalier". Pour lui, le simple fait d'exhiber son rang de chevalier devrait entraîner vivats et autres démonstrations de respect. Cependant, la chevalerie repose sur trois choses : l'abnégation ou l'abandon de soi, la noblesse en tout instant et la loyauté envers ses idéaux. L'évolution de Tristepin est peu plus fine que ce que tu soulèves : son passage à l'âge adulte se fait après sa traversée du désert (référence biblique inconsciente) mais là il comprend (plus ou moins) l'essence de la chevalerie. L'abnégation ? Son sacrifice. La noblesse ? Lutter jusqu'au bout pour ses amis et dominer la part d'âme noire qu'est Rubilax. Est-il nécessaire que je précise le troisième point intrinsèquement lié aux deux autres ? Je ne pense pas. Pour ce qui est de son vêtement, je suis d'accord avec vous mais pour suivre mon raisonnement : la chevalerie ce n'est ni l'armure, ni le blason, ni aucun autre accessoire : c'est la lutte incessante contre le mal et la noblesse du coeur.

Amalia est la noblesse désenchantée. Qu'est-ce que c'est ? C'est l'image horriblement égoïste où la noblesse se languit de la liberté du peuple qui quant à lui se languit de la luxure de la noblesse (je parle bien de luxure). Un personnage assez simple dans sa construction où elle représente, en partie, la notion de "la fuite du rêve" , elle est la princesse se mêlant au reste du monde qui est, paradoxalement, l'inverse du rêve du peuple. Elle est candide dans le sens Voltairien (cf "Candide ou l'Optimisme") de Voltaire) du terme, elle est naïve et découvre le monde avec une certaine surprise et une certaine incompréhension (certaines des désillusions de Wakfu le montre assez bien même si cela est fortement édulcoré à cause du caractère pour enfant de la série). Elle est l'image de la princesse aimée, adulée qui vit dans un pays de douceurs sucrées où le sourire est monnaie courante, il s'agit d'un monde "en dehors du monde", un monde utopique qui s'oppose violemment à l'intense réalité du monde comme l'était le château de départ dans Candide (au nom imprononçable). Amalia sort "du meilleur des mondes possibles" pour venir dans la réalité.

Ruel Stroud est aisément reconnaissable comme le personnage luxurieux de la troupe. Il est l'opposée de Yugô dans le sens où il incarne énormément de vices que sont l'avarice à son extrême, la luxure (où les anecdotes avec Alibert), la gourmandise (il mange comme un ogre et a toujours faim) ainsi que la paresse (ai-je besoin de citer des exemples parmi la pléthore possible ?). Il est le personnage vicié du groupe et est celui qui apporte le réalisme, il est l'homme réel là où Yugô est la pureté et Tristepin l'homme aux idéaux. Cependant, malgré cette image, il est le guide de Yugô dans sa quête, il donne les conseils, sauve dans certaines situations délicates : c'est le Virgile du groupe (cf "L'Enfer" et "Le Purgatoire" de Dante Alighieri). Ce personnage est malheureusement peu développé dans la série et je ne peux donc pas aller plus avant. C'est l'anti-héros par excellence mais le guide toutefois.

Evangelyne est ce que je nommerai la Cosse. Il s'agit d'un personnage assez ambiguë et qui commence comme la servante dévouée mais autoritaire. On pourrait la comparer à un Edelweiss, une fleur de montagne qui pousse dans la rigueur du froid mordant mais qui a besoin du soleil pour grandir. Comme cette fleur, elle semble résistante malgré le monde dans lequel elle évolue mais elle reste fragile sous la carapace. Ce personnage d'Evangelyne est resté en bouton jusqu'à l'épisode 18 car elle s'affirme dans sa relation avec Tristepin. A partir de cet épisode, elle éclot et devient une fleur magnifique mais aux pétales frêles qui désirent l'appui constant de l'astre solaire pour s'affermir. Si l'on voit l'éclosion d'Evangelyne, on voit également ses racines profondes dans l'épisode 20 où l'on voit en partie les raisons de cette apparence débile (débile signifie, ici, fragile). La Cosse n'est que fêlée et ne pourra être brisé que grâce au travail d'Ankama. Evangelyne est le rocher au coeur fragile.
Cependant, cette Cosse devient plus femme dans la saison 2, elle devient ce que l'on peut appeler l'incarnation de la femme forte. Désespérée, elle saura affronter seule ce qui la sépare de la réunion avec son amour supplicié en croix face à elle. Il est bien triste en revanche qu'Ankama est procéder à une régression tant dans sa psychologie que dans la résurrection de Tristepin. En effet, les cinq premiers épisodes sont là pour montrer une facette bien différente de celle que l'on connait sous le nom d'Evangelyne mais on sent que ce personnage est délaissée par les auteurs pour revenir à ses premiers penchants de femme forte au coeur fragile.

(Petit aparté : j'abhorre la résurrection de Tristepin dans tous les sens du terme : cela diminue son sacrifice, cela diminue le drame de la finalité terrible de la mort. Donc je crache respectueusement sur tout ce qui concerne les résurrections de personnages morts héroïquement. Sans offense mais j'estime que le respect du spectateur passe par la cohérence de son scénario et des émotions suscitées. Alors ramener le gentil Pinpin pour le plaisir de le voir repartir de zéro. Je passe.)

Nox est un Homme sans âme depuis le début de la série. Nox est la figure de la folie obsessionnelle qui détruit tout ce qu'il aime. Pourquoi Nox est un Homme sans âme ? Parce qu'il poursuit une chimère et il le sait. Sa volonté évidente de sauver les siens, il savait à l'avance que c'était impossible mais sa folie le lui faisait croire. Noximillien est mort avec sa famille et Nox, la coquille vide qui l'habitait pensait trouver un sens à sa vie en rachetant ses fautes. Il aura fallu qu'il tue et échoue pour s'en rendre compte définitivement. Nox s'est alors dégoûté car il a fait le bilan de sa vie : Meurtre de peuple et d'entités, chaos omniprésent et 200 ans perdus à la poursuite du vent. Le corps de Noximillien, Nox, décida alors de se laisser périr sur la tombe de ce pour quoi il luttait. Nox est tombé en poussière et a laissé le monde en paix. Il est la Némésis de Yugô, son inverse. La larme de Nox est le point d'orgue qui montre que même les Sans Âmes peuvent pleurer (Soulless May Cry). (J'ai divisé Noxim en deux : Noximillien est l'âme et Nox le corps, ce sont des distinctions pour simplifier la réflexion ^^).


Dans ce second temps, je souhaite traiter de la philosophie "dynamique" de Wakfu, à savoir son enchaînement d'action ainsi que la conception des adversaires. Wakfu est une série qui propose une succession d'actions assez intense. Avec un jeu de caméra assez intéressant, l'action souhaite montrer un degré de lecture très basique dans la mesure où l'action est du domaine du perceptible, de l'immédiat, du ressenti et non du réfléchi. Les scènes de combat de Tristepin sont d'ailleurs assez représentatives : des combats "Seul contre tous" où seul l'instinct compte (Cf épisode 2 contre les Polters, référence au jeu Dynasty Warriors où l'on incarne un héros qui affronte des armées seul. Cf également l'épisode 22, référence à Matrix Reloaded où les clones de Mr Smith deviennent des clones de Rubilax dans la série). Cette philosophie de l'instant pour la série cible non pas une tranche d'âge comme on pourrait le supposer (bien qu'il est vrai que les jeunes enfants apprécient l'immédiateté des actions), elle cible plutôt une partie du cerveau qui fait appel à la vision et aux sensations. Cette philosophie d'Ankama est d'ailleurs que je critique car l'utilisation de celle-ci est une éclipse pour une autre, à savoir, la philosophie de la Pensée. Cette philosophie se caractérise par l'utilisation de nombreux effets tels que les flash-backs qui permettent d'étoffer les personnages et de leur offrir plusieurs sens de lecture (le personnage de Tristepin est un personnage assez simpliste et ne possède qu'une ou deux lectures possibles : le chevalier et l'idiot du village), celle-ci est notamment utilisé dans des mangas "old school" tels que le cultissime "DBZ" ou le non-moins célèbre "Saint Seiyar". Ankama se tourne donc vers l'instant et non sur le Temps sur toute sa longueur.
Passons maintenant à la construction des différents adversaires, on notera tout de suite que ceux-ci reste très caricaturaux et peu sont réellement attachants car la notion de mal reste très enfantine dans la série. Observons donc les différents adversaires :

-Rubilax, démon de son état ou Shushu. Il fait parti de la race qui représente l'opposée des Dieux et doit donc en conséquence être le Mal Absolu (comme le signifie Ombrage). Cependant, cet adversaire est plus stupide que méchant et est même la caricature par excellence du Démon. On ne le montre que comme un être cherchant à détruire sans raison aucune, or la philosophie du Mal est, certes, la destruction mais par la subversion et la corruption (Rubilax ne corrompt pas son gardien, d'ailleurs aucun gardien n'est réellement corrompu au sens de l'âme). On verra par la suite que Rubilax est en fait un ami loyal et fidèle, malheureusement cela casse définitivement avec la notion philosophique de la nature même du démon : Le Mal Inaltérable.

-Le Chêne Mou & Polters, créatures sylvestres, sont les premiers d'une longue série d'adversaires "fous". La confrérie n'affronte jamais réellement d'ennemi foncièrement mauvais à l'exception de Nox qui malgré ses raisons n'est rien d'autre qu'un corps qui tue pour tenter de vivre. La douleur corrompt l'arbre et celui-ci devient fou, le menant aux frontières du Mal. Malheureusement, la philosophie d'Amalia arrive et sauve la situation rapidement, la philosophie de la belle qui calme la bête, la pureté qui soigne le mal, Le Bien qui vainc le Mal.

-Le Corbeau Noir, emplumé notoire, ne peut pas être considéré comme un adversaire mais plus comme un rival car il n'est animé d'aucun mauvais sentiment, il a seulement été perverti par l'ennui. Encore une fois, Yugô le Pur intervient et ils finissent bons amis.

-Je regroupe ici les Miss Moches et les Taures qui pour moi sont plus des adversaires caricaturaux que de vrais opposants. Les Miss Moches caricaturent le mythe de la jeune princesse maudite et sont là pour sublimer en partie la philosophie chevaleresque de Tristepin (cf Fin de l'épisode 4 ). Les Taures, quant à eux, sont comparables aux trolls de l'Univers de Donjon & Dragons : Grands, forts et d'une incommensurable bêtise. On notera encore que Yugô transforme les Taures en gentils petits amis (cf fin de l'épisode 5).

-Vampyro, vampire comme le laisse entendre son nom si subtil, est sans doute l'un des adversaires au potentiel le plus gâché. Il s'agit d'un gardien corrompu (je sais ce que j'ai dit plus haut, laissez moi finir ^^) contrôlé par Ombrage, une succube ou Shushu. Ce personnage est gâché dans la mesure où si l'on considère les évènements, Wagnar devrait être à la botte de la succube et ce avec ou sans la bague au doigt. Au lieu de cela, il suffit de retirer la bague pour s'apercevoir que Wagnar n'était en fait qu'une pauvre victime. Procédons par analogie avec Tristepin : le Iop se fait contrôler par Rubilax mais sous le coup de l'émotion aussi sa libération peut lui faire reprendre ses esprits et le faire se rendre compte de sa faute. Or, avec Wagnar, il s'agit d'une possession volontaire due à un long travail de corruption, aussi il aurait été plus mature de voir que le vampire reste corrompu même libéré.

-Les autres adversaires suivent le même schéma à savoir : "folie" (Sybannak), "rivalité" (Kriss la Krass) ou "caricature" (Gruffon). Je ne m'étendrai donc pas plus. On remarque une constante universelle qui est : les ennemis sont tous gentils au fond. On sent que la philosophie de Yugô s'étend un peu trop.

Enfin, je parlerai de la philosophie "sentimentale" de Wakfu, tout ce qui concerne le Background des personnages ou des différentes fortes relations. Tout d'abord, on notera l'insipidité des personnages au début de la saison 1 (De l'épisode 1 jusqu'à l'épisode 15) où seul Yugô est vraiment poussé au niveau du background. En effet, les autres héros, bien que dynamique et charismatique, n'ont absolument aucune profondeur en début de saison. En vérité, seul Nox sort largement du lot avec un mystère constant sur son passé. On sent que la philosophie de l'instant vient occulter complètement cet aspect de la série. Il faudra attendre plusieurs épisodes avant de découvrir le passé de certains personnages (Yugô épisode 16, Amalia & Evangelyne Episode 20, Tristepin Episode 22, Ruel épisode ??). Il s'agit d'un choix que je n'apprécie pas vraiment dans le sens où l'on à l'impression de jouer à Dofus : on combat et on suit notre avatar dans son périple mais il n'a aucune saveur, aucune expérience, aucun passé, aucune profondeur.
Pour terminer, je parlerai de la fameuse relation Tristepin/ Evangelyne (Encore ? Il y a déjà deux cents cinquante deux sujets sur ce thème ! Mea Culpa), cette relation apporte un petit plus à la série car elle permet de créer un lien fort entre deux protagonistes qui ont alors un nouveau potentiel à exploiter. Cette relation très chevaleresque ravira les fanatiques de l'amour de l'âme (tel que moi) qui s'écarte de la passion. Le reproche essentielle que je ferai à Ankama est bien entendu est l'importance du couple dans la série, il vient par trop occulter Yugô et ne fait que peu avancer l'action, abîmant de ce fait la philosophie de l'instant.


(Ceci conclut la réflexion sur la saison 1 (les quelques ajouts sur la saison 2 ou les critiques comparatives à la vision de Jack sont uniquement là pour actualiser ce texte que j'avais écrit en 2011 avant la fin de la saison 2 proprement dit. Vous pouvez basiquement dire que je bosse à partir d'ici.)

Pour mettre les choses au clair : je ferai de temps en temps des critiques sur la vision de Jack mais mon travail consiste plus à apporter une étude complémentaire que de faire une vulgaire redite de son travail.

Premièrement, j'ai trouvé que cette saison pullulait de personnages... mais leur développement est ridiculement court ! Pour illustrer, prenons chaque nouveau personnage :

-Remington Smisse, une de mes meilleures surprises, un personnage charismatique par son attitude, Charmeur mais roublard, il a su me donner le sourire car il apporte (enfin) un peu de cynisme dans cette épopée quelque peu gentillette. (Je conviens que c'est pour un pour un public jeune mais la saison 1 était très noire dans son dénouement.) Il est un voleur, sympathique, etc... mais dès que ce personnage devient intéressant... Pouf, il disparaît durant une dizaine d'épisodes et on ne le revoit que pour un caméo pitoyable (désolé mais je pèse mes mots) à la fin où il mange un pain de la part du chevalier Iop. Pourquoi avoir laisser un tel personnage aussi sous-développé ? Même si les Mini Wakfu "rattrape le coup" en nous montrant plus de Smisse. Donc un potentiel mais pas de passé qui nous permettent de nous attacher au personnage (excepté une petite mention spéciale pour le côté amour fraternel très poussé dans le pseudo-sacrifice de Remington, la notion de famille est alors traité avec une certaine noblesse par notre cynique ami.)

-Cléophé, archétype de la femme indépendante mais fragile, c'est une seconde Evangelyne un peu plus rebelle. Sympathique mais... pas forcément nécessaire car, encore une fois, elle n'est pas développée ! C'est la soeur d'Evangelyne. Elle est rebelle. Et c'est tout ? Je sais que l'on pourra arguer facilement du fait que : on les développera par la suite dans une saison 3 (la fin laissant peu de doute à ce sujet.)

-L'étoile de mer et la petite fille capitaine (oui leur noms m'échappent). Alors pour eux, c'est... terrible. Ils ne servent à rien sauf à conduire les héros... Encore une fois, pourquoi ne pas simplement prendre le bateau comme dans la première saison ? Pourquoi vouloir à tout prix inclure ces deux guignols (au sens positif du terme, ils sont là pour amuser la galerie), ils sont inutiles au scénario par la suite, ils ne servent qu'à fournir le bateau, navire pour les plus pointilleux d'entre vous. Et puis, honnêtement, la série ne grouille-t-elle pas déjà de personnages ? N'aurait-il pas été préférable de travailler plus certains aspects scénaristiques ?

-La prince Adal et sa lieutenant. Alors eux, c'est plus délicat car je sens qu'ils vont jouer les "vilains pas beaux" de la prochaine saison (Qui a cru trente secondes le prince quand il a dit "Nous sommes une nation pacifique" ? Pour ceux qui auraient encore des doutes, je dirais simplement "Sous-marins nucléaires.") Je ne peux pas critiquer leur manque de développement car ils sont quand même bien introduit, l'histoire de leur nation étant narré mais encore une fois, ils servent d'apetizer, c'est-à-dire d'amuse-gueules pour la saison 3. Et le souci est là, j'ai ce petit goût d'inachevé que je n'avais pas dans la saison 1 car celle-ci était un test, je pense, et pouvait donc être un One-shot sans suite si jamais l'audience n'était pas au rendez vous. Elle l'a été et donc une suite est apparue pour mon plaisir ténu.

Ensuite, il y a un point que je critique assez fortement mais que je peux comprendre de la part d'Ankama, c'est le retour de Tristepin. Avant de me lapider à coup de figues molles laisser moi m'expliquer. Pour moi la mort de Tristepin m'avait fait adoré la saison 1 car elle montrait un côté mature et assez noir, montrant que si Nox n'a pas pu ressusciter sa femme et ses enfants en revenant en arrière, Yugo n'a pas pu sauver son ami. C'est dur mais, c'est ce qui rend la mort de ce héros adulé aussi poignante et forte. La mort est la terrible et prévisible finalité de tout à chacun. Alors lorsque j'ai vu qu'il l'avait ressuscité, j'ai été dépité. La désacralisation de la mort m'agace. Je m'explique : La mort est froide et frappe même les meilleurs, Tristepin s'est sacrifié et a donc donné sa vie pour celle qu'il aime. C'est un acte héroïque, beau et mémorable. Alors, partir fouler sans problème la tombe de Tristepin me dérange, cela diminue son exploit et pire diminue sa légende à mes yeux. Je subodore quand même que c'est parce que ce personnage est adulé par la communauté qu'Ankama l'a ressuscité. Dommage, vraiment dommage de mon point de vue.

Troisième point maintenant, la nouvelle Némésis, Qilby est infiniment moins intéressante que la Némésis de la saison 1, Nox (R.I.P., pauvre horloger). Pourquoi dis-tu ça, blasphémateur ?! Et bien c'est simple. Quilby ne se dévoile enfin... on sait tous qu'il est le méchant depuis que tout le monde hurle qu'il est un traître depuis la sortie du jeu Xbox 360 mais je m'égare, il se dévoile disais-je, beaucoup trop tard et donc nous n'avons aucune préparation. Qu'entend je par là ? Et bien prenez FF 7, Sephiroth est vu dès le début et dans pas mal de scènes du jeu, on sent que le combat sera épique rien qu'en les voyant, lui et ses capacités. Pour Nox, c'est pareil, il combat tout de même un dragon et le bat à lui seul, et on apprend à le connaître au fil des épisodes. Qilby devient le traître trop vite, on apprend qu'il fait finalement ça parce qu'il est devenu fou de douleur, la terreur de connaître toute ses vies et ses morts. Cependant, et là c'est le plus gros point qui différencie Nox de Qilby : on n'a pas pitié de lui à la fin, on 'a pas eu le temps de le connaître, pas eu le temps de comprendre la complexité de son cerveau au fil des épisodes, non on a le droit à quelques dialogues qui nous l'expliquent puis... Pouf, dimension blanche (Superman, Dimension fantôme, clin d'oeil ^^). Alors que pour Nox (oui je sais "Encore !" mais si je l'ai aimé je peux le défendre) on apprend qu'il n'est pas du tout maléfique et au fond, juste incroyablement triste. C'est une histoire humaine : Nox est un homme, et comme tout les hommes, il fait des erreur et n'a pas su résister à l'appel du pouvoir, un peu comme Gollum. C'est un homme brisé, animé par un seul but : vaincre les dieux et le temps pour ramener son bonheur. Malheureusement une fois ce but anéanti, sa raison de vivre s'échappe et Nox meurt dans le silence et mon admiration la plus grande.

Ensuite, un défaut qui n'en est pas vraiment un mais c'est le côté DBZ (oui je l'ai dit... et je l'assume) qu'a pris la série et je parle ici autant des clins d'oeil que de l'aspect "Combat à outrance". Je ne trouverai pas que c'était un défaut si l'on avait pas abandonné le côté psychologique de l'aventure. Au premier épisode, le personnage d'Eva et ses doutes m'avait beaucoup plu (jusqu'à ce qu'elle trouve Tristepin) mais après je n'ai vu que combat sur combat et spécialement à la fin ou cela part dans tout les sens avec des lasers, du combat Dieu (Super Saiyen Goultard avec une aura jaune ) contre Démon et du combat Eliatrope contre Eliatrope, ça pète de partout et c'est une joie pour les yeux mais bon, cela ne va pas casser trois pattes à un canard unijambiste niveau psychologie comme dirait l'autre. Goultard fait son caméo, Ombrage fait son caméo (ah non ça c'est au début) puis c'est des baffes dans tout les sens avec des Yugo Kamehameha (Regardez moi dans les yeux et dites moi que vous n'y avez pas pensé) et des Qilby Doigt de la Mort (il en fait un, je le jure ! A l'avant dernier épisode je crois, c'était drôle. ^^).
Donc des combats d'anthologie mais... pas ce magnifique background psychologique comme dans (tous en choeur !) la première saison, bien que les combats soit moins nombreux dans cette saison 1.

Encore une chose au sujet des personnages, c'est moi où Ruel n'a servi à rien ? Je veux dire : il se planque durant la bataille finale et ne fait rien, on l'oublie et même pendant toute la saison il est finalement peu présent. Evangelyne devient, je trouve, de plus en plus atteinte par le Syndrome Demoiselle en Détresse au fur et à mesure que sa relation avec Tristepin avance. Pourquoi ? La scène dans le dernier épisode où Remington tire sur Cléophé mais où elle intercepte la balle m'a semblé... Inutile ? Oui, c'est le mot. C'est dommage car au début de l'aventure... AVANT le retour de Tristepin, c'est une femme mûre et indépendante après et bien elle est mise un peu plus de côté ou montré comme l'amoureuse transie pseudo guerrière. (oui, non vous êtes seul juge.)

Enfin, le climax, c'est-à-dire le dénouement, la conclusion de cette saison est... prévisible. Je savais instinctivement que le roi Yugô ne tuerait pas Qilby et donc l'enfermerait à nouveau. Pourquoi faut il que j'en parle ? Parce que je suis déçu encore une fois. La conclusion de... (roulements de tambour) la saison 1 était vraiment inattendue. Pas tant le fait que Nox échoue ça, je m'en doutais. Ce qui m'a surpris c'est que Nox se laisse mourir, cela correspondait évidemment à sa mentalité mais je ne m'attendais pas à ce qu'Ankama tue un personnage même un méchant. Vous n'imaginez pas comment c'était surprenant de voir un héros et la Némésis la plus triste et classe mourir dans un dessin animé pour enfant. C'était noir et c'était plaisant.,On se disait voilà une fin digne de ce nom : "La guerre comme toute les guerres créent ses héros et ses martyrs" et même si Nox bat Yugô, il a perdu bien plus.

Passons aux petites choses qui m'ont agacé mais plus pour rire :

-Comment le monde entier peut-il connaître le nom de Razortemps ?! Ce robot a été crée par Nox et seul lui a prononcé son nom et seulement seul dans son horloge mouvante. Donc, comment Yugo et Evangelyne peuvent ils connaître son nom ? Ils ont reçu un fax comme quoi les Razortemps étaient soldés ? Ou alors vous allez me faire croire que Yugo a compris le nom du robot en le regardant ?

-L'affirmation de Balthazard "On ne peut laisser l'eliacube entre les mains de races si peu sages"... Juste une seule petite question, vous sous-entendez que les Eliatropes sont plus sages ? C'est drôle mais Qilby était Eliatrope non ? Ah mais il était fou, donc c'est une exception, c'est vrai que les Eliatropes sont tous des Bisounours et que pas un ne penserait à prendre l'Eliacube pour prendre le pouvoir. Suis-je bête ? Dictature dans le monde dans l'univers Wakfu = Bullshit (à part les vilains Brakmariens qui vivent près de la lave en fusion... Hum ils sont méchants.)

-La révélation des ailes-cornes de Yugo : Euh d'accord, elles lui permettent de voler...What the hell ?Mais pourquoi il n'utilise ce pouvoir démentiel qu'à la fin ? Ne me dîtes pas que ce n'est que grâce au dragon Phaéris qu'il peut le faire : des enfants de son âge et même plus jeune y arrive. Alors, que Phaéris lui permettent de créer des armes de Wakfu d'accord, ça un enfant ne peut pas le faire, la capacité de voler ? *se tape la tête contre un mur* De plus, il maîtrise tout les pouvoirs que Phaéris débloquent... euh, pourquoi dans la saison 1 avons nous un épisode entier sur le fait qu'il doit s’entraîner pour maîtriser ses pouvoirs ? *sifflote* Oui, je précise bien que Phaéris dit "J'ai débloqué une partie de tes pouvoirs" (D'ailleurs ce n'était pas censé être temporaire ?) et pas "Je t'ai donné la pleine maîtrise de tes pouvoirs."

Cependant ne croyez pas que je crache sur cette série qui reste un excellent divertissement avec son humour bon enfant avec ces nombreux clins d'oeil aux jeux rétros et ses combats impressionnants. Il s'agit également d'un excellent travail d'animation et de doublage même si je regrette le doubleur de Nox et de Vampyro, Benjamin Pascal, qui a juste fait un travail superbe.

Comme vous avez pu le voir, il s'agit plus d'une critique comparative (et un poil moins structuré) que d'un réel contrepoint de Jack. J'ai essayé de rendre le tout amusant avec certaines petites interjections et autres décalages afin que cette lecture ne vous soit pas désagréable. Evidemment, j'assume qu'il ne s'agit pas là d'un témoignage parfaitement exhaustif parce qu'il fallait que tout tienne. Pour des détails à approfondir, je peux toujours le faire dans des posts à part.

Cordialement

Sapere-Aude (aka Tempus-Sanctus dans une vie antérieure)
 
0 0
Score : 1465

Woaw, je dois dire que je suis plutôt impressionnée! Je pensais parfaitement, et sans modestie, manier la langue française mais me voilà battue à plate couture! Je serais très intéressée par une discussion plus poussée avec toi (en MP ou chat) pour faire un réel débat, ton point de vue sur la série m'intrigue au plus haut point !
Sinon, pour tout le monde, je vais créer un nouveau sujet pour le projet " Manga OFST" soit Manga Fan Original Soundtrack pour voir qui serait davantage intéressé, mais il restera étroitement lié à mon étude, car certaines analyses seront utilisables comme détails musicaux.
Voilà !

0 0
Score : 10
Buonasera,

Sachez maître Jack, que je suis libre de discuter tout votre soul de ce que vous désirez. Après tout, je ne fais jamais aucune promesse pour le plaisir de l'écrire. Je vous avouerai à ma légère honte que j'aiavant tout repris mes posts de mon ancien compte mais je pense qu'ils sont ici pertinents.

Pour vos prochains travaux, je vous promet de m'y intéresser mais je ne peux être du même niveau pour tout.

Cordialement.
 
0 0
Score : 7

:blink:

*mon post est inviiisiible!*

0 0
Score : 2063

Yep nooby~
Ton message a peut-être été passé en invisible par un modérateur. Qu'est ce que tu avais écrit dedans ?

-LMS- 

0 0
Score : 1465
Cliquez ici

Voilà ! Pour ceux que ça intéresse, commençons à débattre sur ce sujet !
0 0
Score : 7

Non non, c'est juste qu'il est avant les 5000 caractères du com de saper ^^

0 0
Score : 19

Wtf ses trop long j'ai tout lie mais bon

0 0
Score : -389

je vous laisse admirerla qualté des réponse entre 2012 et 2017   xd wtf

0 0
Réagir à ce sujet