FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Background] Ce jour fatidique

Par -Jamirus- 01 Juillet 2016 - 12:15:02
Bonjour à tous et à toutes, j'ai décidé de me remettre à écrire, et s'il vous plaît, donnez-moi des retours sur ce que vous pensez qui pourrait être amélioré dans mon style d'écriture, puisque c'est ce que j'entends faire.

Ceci fait, voilà un récit qui sera assez long et divisé sur plusieurs chapitres, qui ne prend place que sur un jour, le 28 Fraouctor 937, une date emblématique du Clan Mortemain. Ceci dit, ce récit est écrit du point de vue de Silk Mortemain, et est donc une partie de son background, vous comprendrez assez vite pourquoi.

[/HRP]

Prologue


La terre était sombre. La pierre ruisselait d'un liquide nauséabond rouge sombre. La chaleur se faisait étouffante. Silk soufflait. Le combat était enfin arrivé à son terme. Il avait vaincu. Plus jamais il ne poserait les pieds dans les égouts de Brâkmar,

C'était fait. Et maintenant ? Qu'allait-il faire de ça ? Il venait de se propulser au rang de chef du Clan Mortemain. Qu'allait-il en faire ? Chef à seize ans. Plus fort que l'intégralité du Clan. A seulement seize ans.

Que lui restait-il à faire, dans le Monde des Douze ? La richesse ? Il l'avait. Le pouvoir ? Il l'avait. La force ? Il l'avait. La gloire ? Il l'avait.

La connaissance ? Il en avait. Mais elle se trouvait infinie, il n'en viendrait jamais à bout. Il lui fallait un objectif plus concret.

L'amour ? Une infinité de personnes en voulaient à sa position, mais ce n'était pas ça, l'amour, et il avait appris bien assez tôt qu'une position aussi influente que la sienne le condamnait à ne jamais le vivre.

La justice ? Non. Héritier du Clan Mortemain, une famille criminelle brâkmarienne des plus influentes, il aurait été ironique qu'il devienne un justicier. Particulièrement après ce jour.

Car après tout, en ce jour du 28 fraouctor 937, Silk Mortemain, âgé de seize ans, venait de mettre fin aux jours de nombreux membres de son Clan, parmi lesquels ses parents, plusieurs de leurs cousins, et de nombreux membres des Voleurs de l'Ombre, l'organisation au service du Clan.

En effet. Il ne pouvait pas se dresser par lui-même sur le chemin de la justice. C'aurait été absurde.

Que lui restait-il, alors ?

Chapitre 1 : La leçon du matin

Plus tôt dans la journée, aux alentours de dix heures, le jeune homme avait été à son entraînement quotidien. Onze ans que celui-ci durait. Onze ans que chaque jour, les meilleurs professeurs venaient lui enseigner à se battre. Onze ans que l'avenir du Clan reposait sur ses épaules. Il y était destiné. Et il allait les surprendre. Non seulement, il y était destiné par sa position, mais aussi par ses capacités.

Velkan Mortemain, le cousin de son père Largo, avait commencé par essayer de l'entraîner au combat à mains nues. Velkan était un Ecaflip de la petite quarantaine, et l'un des exécuteurs du Clan, accessoirement connu comme le plus fort combattant à mains nues de la famille. Comme tous les membres de celle-ci, il avait les yeux rouge sang, les cheveux rouge sang, et le teint bronzé. De plus, en tant qu'Ecaflip, son pelage était rouge sombre, et ses oreilles rouge sang. Il disposait également d'une barbe taillée, rouge elle aussi, surplombée d'une petite moustache qu'il aimait à triturer, en attendant que sa cible se déplace. Pour entraîner l'héritier du Clan Mortemain, rien de mieux qu'un combat réel. Pas besoin de se retenir, son élève était assez fort pour encaisser ses coups. Dans l'absolu, Velkan gagnerait, mais au moins, l'héritier du Clan serait prêt pour un réel combat.

Le combat commença. Velkan leva sa garde, et chargea immédiatement son adversaire, partant pour un crochet dans les côtes. Il n'eut pas le temps d'être étonné, quand celui-ci le projeta dans les airs avec une vitesse le surpassant largement, car Silk enchaînait déjà sur de nombreux coups de poings dans les côtes, puis, un coup de pied dans le museau, pour l'humilier et le sonner. Ainsi, Velkan Mortemain, spécialiste du combat à mains nues, et exécuteur du clan Mortemain, âgé de trente-huit ans, venait d'être défait par un jeune homme de seize ans. Cela avait duré sept secondes. Tous s'échangèrent des regards inquiets, une série de questions traversant leurs esprits : Était-il devenu aussi fort en un jour seulement ? Depuis combien de temps cachait-il une telle force, si ce n'était pas le cas ? S'était-il joué de l'intégralité du Clan ? Était-il le début du nouvel âge d'or des Mortemain ?

Mais les faits étaient là. En sept secondes, Velkan avait été mis hors combat sans le moindre espoir de défense ou de contre-attaque. Alors, la voix du jeune homme s'éleva, comme une bravade à l'égard de ses maîtres :

- Voilà l'un de vous à terre. Voilà le fruit de vos leçons. Êtes-vous prêts, Messieurs ? Êtes-vous prêts à subir la plus humiliante défaite de votre vie ? Venez. Je vous en prie. Venez. Soyez les bienvenus dans l'entraînement des maîtres de Silk Mortemain. Le jeu est fini. Je n'ai plus à prétendre que vous êtes plus forts que moi, Messieurs. Que ceux qui savent se battre viennent m'affronter. Que les autres attendent. Leur tour viendra bien assez tôt.
0 0
Réactions 9
Score : 40

Intéressant! Mais...

Il y a beaucoup de répétitions pour appuyer des choses (par exemple le fait qu'il soit chef à seize ans), d'accord, mais trop appuyer sur un fait peut vite devenir lourd.

C'est mon point de vue, mais je trouve le prologue et le chapitre 1 vraiment trop court pour ce qu'il y a à raconter, on dirait un fail de coupure.

Par contre pour les fautes, ne me demande pas si j'ai pas le correcteur je suis une grosse quiche!

Malheureusement, comme je l'ai dis, c'est difficile de faire un retour plus avancé que ça car le récit est pour l'instant très très court et coupé au mauvais moment, comme si quelqu'un t'éteignait la TV lorsque tu regardes ta série! On a pas de twist ou de phrase qui nous dit que c'est la fin du chapitre, je sais pas si tu comprends... Autant dire que ça empêche l'immersion dans l'histoire et l'envie d'en savoir plus.

Bien sûr ce ne sont que des avis, libre à toi de les prendre en compte ou pas.

Cordialement!

0 0
Score : 1068

C'est normal ! C'est qu'un bout du chapitre 1 ! Le prologue c'est voulu, c'est plus une mise en bouche très courte qu'un prologue en soi !
Pour les répétitions, merci, je ferai attention la prochaine fois !
Pour les fautes d'orthographe, il me semble pas qu'il y en ait, mais je me suis pas relu à fond donc c'est possible.
Je prends ça en compte, et pour tout te dire, la suite du chapitre 1 arrive demain soir.
Le chapitre 1 relatera toute la partie entraînement, donc la défaite de chacun des professeurs un à un. Pas forcément en combattant.
Je pensais avoir plutôt bien coupé avec la dernière phrase, la première marque de dialogue, mais si tu penses que ce n'est pas le cas, je ferai plus attention !
Merci pour ce retour, en tout cas, c'est très agréable !

0 0
Score : 2

J'ai beaucoup apprécié et contrairement à mon compère si-dessus, je ne trouve pas la coupure/fin de la partie de ce chapitre fait ''fail''.
Elle nous laisse sur un événement qui nous fais bien comprendre que les choses vont changer et que Silk décide de prendre les choses en main en se dressant face au reste de son Clan; ce qui nous donne envie de connaître la suite et qui pose bien les bases sans non plus trop en dire pour ne pas nous surcharger d'informations.

En effet cela aurait pu sembler frustrant si tu nous avais annoncé que la suite ne serait pas pour tout de suite mais visiblement c'est pas le cas donc parfait ! :p

Il ne m'a pas sembler que tu insistais trop sur le fait que Silk avait seulement 16 ans non plus mais je reconnait qu'il ne faudrait pas que l'on nous ne le répète trop régulièrement au risque de donner un effet tel que ''Regarder il est super fort alors qu'il est super jeune !". Mais je te fait confiance pour gérer ça~

En revanche, je n'ai pu m’empêcher de remarquer quelques petites répétitions d'un même mots qui m'on un peut dérangées:
-Le mot sombre qui revient deux fois trop rapidement à mon goût au début du texte
-Le "rouge sang" des oreilles qui revient peut après la liste des autres choses de cette même couleur un peut plus loin
-Et le "dans les côtes" qui se retrouve dans deux phrases à la suite mais en parlant d'un personnage différent

Bien que je doute que ça dérange beaucoup de monde, une petite relecture à voix haute devrait suffire à effacer ces petites répétitions pour la suite :p
Voilà, c'est tout ce que j'ai trouvé à redire pour ma part, il me tarde de voir la suite :p

0 0
Score : 1068

Bonjoir à tous et merci pour les commentaires ! J'ai essayé d'en prendre compte au mieux, et voilà le reste du chapitre 1 !
Je tiens à dire merci à ceux qui ont commenté ici, et à ceux qui l'ont fait en privé, et bonne lecture à tous !

[/HRP]

Alors, de ses six professeurs restants, le Sacrieur Artro Kuomal s'avança. Il était le mari de Sen Mortemain, la sœur de Velkan, et on l'avait chargé d'apprendre le maniement des armes de corps à corps à Silk. Vêtu d'un simple pantalon Sacrieur, Artro était un homme qui approchait le mètre soixante-dix, et portait deux fourreaux à sa ceinture. L'un correspondait à une lame à double tranchant, l'autre, à une lame courbe lenald. Le petit Sacrieur porta ses mains aux poignées de celles-ci, et les dégaina.
Il était conscient que Silk était bien plus fort qu'il ne l'avait pensé jusqu'alors, mais cela ne l'arrêterait pas. S'il vainquait l'héritier du Clan au meilleur de sa forme, alors qu'il venait d'humilier un exécuteur, il était sûr que la position de sa femme évoluerait au sein du Clan. Dusse-t-il en mourir, il ferait tout pour que sa femme devienne plus influente. Il l'aimait, malgré son Clan, et c'était son moyen d'exprimer cela.
Artro ne bougeait pas. Il tentait de jauger son ennemi, de prévoir où il allait frapper, pour ensuite, contrer le coup de celui-ci. Silk, quant à lui, sortit une épée longue de son havre-sac, et marcha lentement vers son adversaire sans amorcer la moindre attaque. Il avait décidé qu'il vaincrait chacun de ses professeurs de manière spectaculaire, et réfléchissait encore à comment vaincre celui-ci. Il connaissait Artro. Il savait que celui-ci était un combattant retors, qui n'hésitait pas à utiliser des techniques les plus réfléchies. Le jeune homme s'arrêta à mi-chemin et fronça les sourcils. Quelque chose le préoccupait. Le Sacrieur était trop sûr de lui. Il fallait donc qu'il comprenne ce que celui-ci souhaitait faire, et le contrecarre. Voilà comment il rendrait cela spectaculaire. Cette fois, il haussa les sourcils, et se fendit d'un sourire des plus carnassiers.

- Oh, Artro, très cher Artro. Je viens à vous, puisque vous ne souhaitez pas venir à moi, annonça-t-il en soufflant du nez, tandis que l'amusement que lui procurait la situation se lisait sur son visage.

Silk bondit, réduisant instantanément la distance entre son maître et lui, et Artro sourit. Le jeune homme face à lui venait de tomber dans son piège. Il prédit le coup de l'héritier. Celui-ci allait viser au centre, forçant avec les deux mains sur son épée, pour essayer de passer la garde qu'il devrait lui opposer. Il élança donc son épée à double tranchant, située dans sa main gauche, vers la position estimée de celle de Silk, sûr de lui.
Mais il ne rencontra que le vide. Silk avait lui-même prévu les actions d'Artro, et vint effectuer un étrange mouvement. Il s'arrêta brusquement en pleine charge, visa le poignet droit du petit homme, et perça celui-ci. Dans un râle de douleur, Artro Kuomal lâcha sa deuxième arme, mais tout Sacrieur qu'il était, cela ne l'arrêta pas. Il pivota lui-même, dans le but d'user de l'élan de son arme restante pour percer les défenses de Silk. Malheureusement, le jeune homme l'avait pris de vitesse, et la gorge du maître rencontra le plat de la lame de l'élève, conduisant à un évanouissement immédiat.
Guore Xiroc, l'Eniripsa chargé de la supervision de l'entraînement, leva la main, pour demander à Silk de reculer, puis emmena Artro vers l'une des chambres de repos du Domaine Mortemain, pour s'en occuper. Le coup qu'il venait de recevoir pouvait être fatal, sans soins immédiats.
Le jeune héritier des Mortemain jeta un nouveau regard à ses professeurs. Après le départ de Guore, qui en plus d'être le médecin du Clan, enseignait à Silk les poisons, ne restaient que Tao, un jeune Ecaflip Mortemain, chargé de lui apprendre les préceptes des artistes martiaux, Vazerio, son oncle, Roublard Osamodas et exécuteur en chef du Clan, qui lui apprenait les arts roublards, Tempo, son autre oncle, Xélor, qui lui enseignait l'art de la manipulation, et Adrea Destrela, Sram et belle-sœur de Velkan et Artro, qui lui inculquait les arts de leur Dieu, la furtivité et l'assassinat. Ceux-ci échangèrent encore des regards, et d'un commun accord, hochèrent la tête.

- Nous sommes donc tous d'accord, dit Vazerio, de sa voix grave, qui imposait le respect au sein du Clan. Nous aimerions tous te donner une bonne raclée, Silk, mais il ne fait aucun doute que tu es meilleur que chacun d'entre nous. Nous ne participerons pas à ton petit jeu, et déclarons forfait.
- Quoi ? Déjà ? Messieurs...Moi qui vous croyait plus courageux...mais soit ! Ces combats m'ont donné l'envie de me reposer. Je pars du Domaine pour la journée. Si vous n'êtes pas d'accord, libre à vous de m'arrêter.
- Nous informerons Largo, Silk, et, lui, je doute que tu le vainques. Tu sais aussi bien que nous tous qu'il peut être terrifiant. Même Vazerio ne lui arrive pas à la cheville, répondit Tempo, d'une voix mécanique propre à son culte.
- Oh, non, je ne pense pas non plus le vaincre, lança le jeune héritier. Je souhaitais juste vous montrer aujourd'hui que je méritais d'être le prochain chef de Clan plus que n'importe qui d'autre, et que ce n'était pas qu'une question de sang. Vous savez que mon dix-septième anniversaire, qui se trouve être dans à peine plus d'un mois, marque l'officialisation de mon poste d'héritier du Clan.

Il passa la porte de la salle d'entraînement, sans laisser le temps à ses maîtres de lui répondre et se dirigea vers le Bois de Gueule. Là-bas, il avait fait d'une masure abandonnée son repaire. Située à proximité de la grotte Debik, proche de la route, elle offrait une vue imprenable sur les allées et venues des Brâkmariens. Parfois, il avait fait la folie de maîtriser puis remettre aux gardes, accompagnées d'une bourse bien remplie, des personnes qu'il jugeait un peu trop brutales à l'égard des récolteurs qui arpentaient les environs. Tout cela était bien entendu resté inconnu de son Clan. Cacher quelque chose à celui-ci était un travail d'arrache-pied, mais s'il avait été su que Silk «protégeait» les passants, il aurait bien pu finir ses jours sur une barque en direction d'une quelconque île inhospitalière, ou pire, corrigé par son père dans les caves du Domaine.
Le jeune héritier du Clan Mortemain somnola un moment, pendant lequel il réfléchit aux événements de l'année précédente. Il se remémora l'instant où il avait compris que l'Ombre était bien réelle, où il avait compris qu'il ne pourrait plus allier ses passe-temps et son futur statut de chef du Clan, où sa vie changea.

Un an plus tôt, l'Ombre était venue lui parler. On lui avait toujours fait comprendre que l'Ombre punirait les Mortemain qui s'écarteraient trop des principes du Clan. Elle avait fondé le Clan, selon son père, et veillait à ce que celui-ci continue dans la voie qu'elle lui avait choisi. Silk s'était cru fort, mais quelle erreur. L'Ombre était là. L'Ombre les observait. L'Ombre reviendrait.

«Quand l'ère de la terreur approchera de sa fin, l'Ombre reviendra. Alors, elle emportera tous ceux qui ont un jour manqué aux principes qu'elle a établi.» disait la légende du Clan.

Son apparition lui avait fait comprendre. Silk devait être le plus fort. Il devait être le plus fort et le plus malin des hommes, pour que le Clan survive à l'Ombre. Il ne savait pas ce qu'était l'ère de la terreur, mais il était sûr d'une chose, il ne laisserait personne mettre fin au Clan Mortemain, pas même sa fondatrice. A l'époque, le jeune homme était déjà fort, mais ce qu'il avait entrepris durant la dernière année dépassait l'entendement. Il avait cherché à devenir plus puissant aussi vite que possible, et avait consacré du temps à rechercher la méthode pour y parvenir. Une solution lui était apparue, le moyen le plus efficace de devenir fort en un temps record était écrit au fond de l'être humain. Il avait quantité d'exemples à sa disposition. Pour devenir plus fort, il devrait comprendre, subir et dominer la souffrance.
Il se souvint alors de ce que lui avait dit l'Ombre :

- Dans un an jour pour jour, au Bois de Gueule, tu connaîtras le secret du père.

Et enfin, le jeune héritier du Clan fut réveillé par les faibles bruits de pas qu'il attendait.
0 0
Score : 2

La suite arrive donc~
Dans cette fin du 1er chapitre on en apprend plus sur les pensées de Silk et nous découvrons un bon nombres de nouveaux personnages dont j'espère que nous aurons l'occasions de nous attarder un peut plus sur eux, bien que je suppose que cela soit peu être un peut compliqué, à moins qu'ils ne soient pas important pour la suite au point que l'on se penche trop sur eux.
Mais attention à ne pas nous introduire trop de personnages dans un trop court laps de temps sans nous laisser le temps de bien prendre en compte qui est qui ^^

J'ai apprécié le moment où nous prenons part aux pensées et convictions du premier professeur, Artro, qui se bat pour sa femme (quel romantisme, j'aime~ *^*). Et qui nous permet de comprendre, à ses dépends, que Silk n'hésite pas à tuer ses mentors pour s'attirer les faveurs de son Clan.

De nouveaux questionnements arrivent avec la progression de ce chapitre:
-Comment Silk à t'il réussit a devenir aussi fort sans que ces mentors ne s'en rendent compte. Car je me permet de supposer qu'ils devaient s’entraîner et prendre compte de sa force régulièrement avec lui.
-Qui est donc cette Ombre et quelle est donc cette mystérieuse ère de de la terreur qui semble peser sur le Clan..
-Que peut bien faire le père de Silk avec lui dans sa cave quand il n'est pas sage.... ;3

En tout cas, j'apprécie ces fins à suspense que tu nous offre Laissant toujours une nouvelle péripétie pointer à l’horizon.
Voilà pour mon avis, hâte d'en savoir plus sur ce Clan et son destin.

0 0
Score : 267

... Nom d'une chouette en plastique. Maintenant j'vais pondre une théorie toutes les cinq minutes au moins. °3°
Et puis surtout, Silk qui protège des gens ? OUATE DE PHOQUE ?

(Et contente de voir que quelqu'un d'autre partage ma passion pour les sous-entendus douteux, hurr hurr. *Wink wink à turixxe*)

0 0
Score : 1068

Alors...Ça faisait longtemps, mais j'ai repris l'écriture de ceci. Il va y avoir d'autres textes autour du Clan Mortemain et de mes différentes créations qui seront publiés sur d'autres sujets dans les prochains moi, mais CJF reste très important pour moi, et pour expliquer le jour qui a formé le personnage de Silk Mortemain, deuxième du nom.

Avant de commencer, je préviens que je suis toujours ouvert aux conseils, et aussi qu'il y a des répétitions ici, mais qu'elles sont normalement parfaitement volontaires, il suffit de les lire pour voir pourquoi.

[/HRP]


Chapitre 2 : Le secret du père

...Mais ils n'étaient pas seuls. Le pas attendu était suivi d'un groupe. Des mines venaient un fracas absurde de bruits de métal entrechoqué, et pas du genre d'une pioche contre un minerai, non. C'étaient en effet des armures lourdes qui accompagnaient le léger bruit de pas tant attendu, le bruit des pas de son père, Largo, terrible Sram connu pour sa dévotion à la nation brâkmarienne. Silk se redressa et jeta un œil par la fenêtre. Que de blanc dans son champ de vision. Il n'avait jamais vu autant de blanc à vrai dire, il était habitué au rouge sang brâkmarien.

...Blanc ? Pourquoi son père était-il avec ces hommes ? Leurs armures blanches étincelantes auraient pu être trompeuses, mais l'étendard de l'arbre bleu ne pouvait l'être. L'adolescent avait face à lui un régiment entier de soldats bontariens. Venant des mines. Avec son père. Un seul mot lui venait à l'esprit.

Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison.

Le grand chef du Clan Mortemain. Accompagné de soldats bontariens. Sortant des Mines Toudipe. Il n'y avait pas de doute. Son père avait guidé ces hommes ici. Mais pourquoi ? En quoi cela servait-il le Clan ? Cherche à comprendre, lui disait sa conscience. Mais la voix était forte. Il le savait. Il le sentait. Cela lui venait à l'esprit.

Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison. Trahison.

Il était temps. Grand temps. Il était fort. Très fort. Il n'avait qu'une chose à faire. Une seule. Évidente. Il étendit les mains et se concentra sur son Art tandis que son ombre grimpait dans celles-ci et prenait la forme de deux faucilles. La petite voix revint, changée.

Souviens-toi. Tu as peut-être une chance seul contre lui. Pas s'il est accompagné. Attends. Surveille. Cache ta présence. Et dès qu'il les lâchera. Frappe. Massacre. Ce sont des chiens bontariens. Ils n'ont pas le droit à la vie. Ils ont poussé ton père à la trahison. Ils ne méritent plus un semblant de quoi que ce soit. Oublie la compassion. Oublie la raison. Concentre-toi. Les enseignements du Clan. Rappelle-les toi. Tu es fort. Les faibles n'existent que pour que les forts se servent d'eux. Si une personne est faible et qu'elle ne te sert pas...Tu sais ce qu'il te reste à faire.

L'héritier se reconcentra. Il s'était mis à guetter, invisible, de sorte que pas même le plus entraîné des traqueurs n'aurait pu remarquer sa présence. Du temps passa. Il vit son père et ce qui semblait être le capitaine de la troupe de soldats discuter. Mais il n'entendit rien. Il était aveuglé par le sentiment de trahison qui montait en lui, la haine qui s'y mêlait, et un brin de folie qui les suivait.

Enfin, sa principale cible s'éloigna avec le capitaine. Au vu de la direction dans laquelle ils partaient, leur destination était les Landes de Sidimote. Et de là, rien de plus simple que d'accéder à Macheville. De Macheville, au Domaine. Et une fois dans le Domaine...Que se passerait-il ? Il n'était pas question que cela arrive. Il n'y avait plus de temps à perdre, donc, et la voix revenait.

La menace n'est plus là. Le champ est libre. Ils sont là pour tuer ta famille. Oublie la compassion. Oublie la générosité. Il est temps. Deviens haine. Deviens mort. Deviens chef. Si ton père trahit, il n'y a que toi pour être chef. Deviens haine. Deviens mort. Deviens chef. Massacre. Tue. Blesse. Amuse-toi. Massacre. Massacre. Massacre.

Silk ne put s'empêcher de sourire. La voix dans sa tête avait raison. C'était si simple, à vrai dire. Il ne lui restait qu'à l'écouter. Il avait cru à la générosité, tant bien que mal. Il avait cru à la compassion, tant bien que mal. Il s'échinait à protéger son Clan, allant souffrir pour le bien de celui-ci, et voilà qu'une autre menace se levait venant de celui qui devait porter ce fardeau avant lui. Oh, c'était si simple. Il décida de s'abandonner à la voix, de n'écouter qu'elle, et tel un pantin animé par la haine, la mort et la vengeance...

...Il apparut en plein milieu de ses adversaires. Sa magie avait suivi ses émotions et s'animait en écho à celle-ci. Les quatre gardes près desquels il était apparu n'eurent pas le temps de réagir, les faucilles passèrent à travers leurs corps comme un couteau dans du beurre. Les deux suivants essayèrent de se retourner pour faire face à l'ennemi pour être accueillis par la mort. Leurs gorges étaient maintenant béantes. Leurs compagnons étaient effarés mais ils restaient des soldats. La mission devait être simple. Il n'y avait aucune raison qu'ils soient accueillis comme ceci. Et pourtant, c'était la première fois qu'ils faisaient face à une telle créature, ils ne pouvaient pas s'attendre à ça même si leur entraînement les avait préparé au pire. Était-ce humain ? Était-ce un shushu ? Non, c'était différent. Devant eux se dressait une créature à la crinière rouge sang, aux yeux d'un noir malsain, et au regard dément. L'ombre de celle-ci semblait s'agiter, comme folle, et pourtant aucune lumière ne la poussait à le faire. Le silence pesant, agité par les réflexions des soldats tandis que six de leurs compagnons s'effondraient, se brisa enfin. L'un des vétérans parmi eux venait d'hurler :
- Mes frères ! Reprenez-vous ! Cette créature est seule et nous sommes encore quatorze ! Alors vainquons ! Pour la Blanche !

Loin d'être un discours, le hurlement du vétéran rappela chacun à son devoir. Ils encerclèrent ce qui les attaquait, se tenant à leur hallebarde, et refermèrent le cercle. Un sinistre craquement, puis plus rien. La créature devait être morte, et ils levèrent donc le regard vers celle-ci. Elle n'était plus au centre, et à la place figuraient les cadavres de leurs frères, déchiquetés par leurs propres hallebardes.

Et puis le froid fit sa place, accompagné d'un étrange bruit. Était-ce la pluie ? Oh...C'était…

Ils étaient morts, c'était si drôle. Si faibles, ils avaient succombé comme si de rien était, et leurs entrailles se répandaient encore au sol. Toujours se méfier des ombres, surtout quand on fait face à un Sram des Mortemain. Si l'un d'eux venait d'une grande famille bontarienne, il aurait du le savoir. A rajouter à sa faiblesse, alors, et sa bêtise. Maintenant, il allait falloir rattraper les deux fuyards.

La prochaine destination de Silk était donc le Domaine.
0 0
Score : 2105

C'est plutôt pas mal écris j'trouve. Les phrases sont pour la plupart courtes j'ai l'impression et ... oh ... SACREBLEU, IL N'Y A PAS 83 VIRGULES PAR PHRASES *o*

C'est assez bien raconté et simple à suivre. Le seul truc qui me dérange vraiment c'est qu'on dirait que Silk est invincible et inaccessible. Cela dit peut être que c'est juste une part du personnage et qu'il a des faiblesses quelque part, qu'elles soient physiques ou mentales ...

0 0
Score : 2

Wowowowowow, je pense que c'est toi qui est en charge des fins d'épisode de Games of Throne au vu de comment j'ai maintenant envie de lire la suite *^*

Hum-hum, sinon, un grand bravo pour le passage ou Silk se déchaîne sur le groupe de la garde Bontarienne que j'ai trouvé vraiment bien écrit; que ce soit l'entrée dans la démence de Silk ou l'escapades des organes des soldats pour rejoindre le sol en passant par les questionnement de ceux-ci ''Était-ce ceci, était-ce cela...".
Hâte de voir ce qu'il va se passer par la suite, de bon combat sans aucun doute et avec un peut de chance, des réponses sur le pourquoi du comment de l'apparente trahison du père.
Et par rapport à ce que vient d'ajouter le monsieur si dessus, je pense que pour le moment, Silk n'a pas encore eu affaire à de réels adversaires qui représentaient un danger pour lui. Ce qui changera très sûrement dans le prochain chapitre avec le combat contre son père qui se profil et peut être aussi, le capitaine des gardes qui sait ?

0 0
Réagir à ce sujet