FR EN ES PT
Naviguer dans les forums 
Trackers Ankama

[Annonce RP] Rumeurs du Monde des Douzes.

Par Zarkantaar 27 Octobre 2014 - 18:45:43
Réactions 665
Score : 2090
Depuis un mois environ, les habitants (et même les gardes) de la belle Bonta peuvent s'appuyer sur l'aide quasi quotidienne d'un bienfaiteur anonyme. Lorsque quelqu'un l'interpelle pour le remercier ou vanter sa chevelure soignée, il répond au nom du "Magnifique". Drôle de sobriquet pour un poilu à béquilles diront certains. Ça lui donne un côté mystique diront d'autres. 

D'aucun ne tarissent pas d'éloge à son égard : "Quand je le vois venir en aide à la veuve et l'orphelin, je me dis qu'il est incontestablement le héros que Bonta mérite."

Curieusement, cela fait maintenant quelques jours que les habitant(e)s n'ont plus le plaisir d'observer son joli fessier minois. Aurait-il quitté l'île sans même demander de récompense ? N'était-il qu'un mirage, un rayon de soleil éphémère dans la vie des Bontariens et Bontariennes ? Personne ne le sait, ses courtisanes espèrent du fond de leur coeur qu'il ne lui soit arrivé aucun malheur ...
2 -1
Score : 4995
Un navire marchand de taille moyenne aurait été la victime de pirates, encore une fois au sud d'Amakna. Ils auraient enfermé l'équipage dans la cale après l'avoir vidée de toutes ses richesses, et "le navire avait son mât de misaine déchiqueté, écrasé sur le pont", raconte le capitaine qui les a sortis de là peu de temps après.
D'après les marchands, le "Capitaine Dart" leur aurait demandé de remercier leur patron de sa part, pour les deux millions et demi de kamas dont les pirates se sont emparés.
1 0
Score : 2090
Nouveau rebondissement dans cette affaire d'évasion de pirates à la prison de Sufokia.
L'une des principales intéressées aurait été ramenée en cellule par les mêmes mercenaires que la première fois. Peu de temps après, une première suspecte aurait passé une nuit dans la salle d'interrogatoire. A l'heure actuelle, nul ne sait si la justice l'a déclaré coupable ou non.

Quoiqu'il en soit, la garde sufokienne est à cran. De toute évidence, il semblerait que l'étau se resserre autour de ces pirates sans doute un peu trop téméraires.
2 0
Score : 359
Les gardes disent l'avoir libérée, rien ne l'incriminait. 
La jeune Crâ aurait répondu sans faire de houles, s'en allant dans la matinée avec ses affaires et ses cernes. 

A voir si les informations qu'elle leur aura donné leur seront utiles ou non. 
1 0
Score : 406
C'est dans la nuit du 20 Juinssidor qu'une rumeur se répand. 
Dans la taverne de Sufokia, puis d'Amakna, et de Pandalousie, un Enutrof avec une barbe grise et des restes de cheveux de la même couleur, cachés par une casquette, les habits vieux et usés, déjà un peu saoul, proposa des ragots tournant autour des Grelots, une Guilde de Mercenaire dont il fait partie, aux personnes présentes. 

Il y a quelques semaines, ils auraient, a t-il dit, séquestrée une jeune Crâ dans leur repaire après l'avoir violentée pour ne pas dire torturée. Ils auraient fait ça pour découvrir des noms de pirates qu'elle disait ne pas avoir, ainsi que pour la "justice", cette Crâ était soupçonnée d'être complice de piraterie.
Pourtant, après l'avoir libérée, ils l'auraient recapturée pour l'emmener en prison cette fois. Les forces de l'ordre l'aurait libérée la matinée même, jugée innocente. 

L'Enutrof, désabusé par la situation dont il a été informé plus globalement plus tard par la jeune Crâ, ne voudrait plus faire partie de ce groupe de Mercenaire, n'appréciant par leur méthode. Qui plus est, il paraîtrait qu'ils travaillent avec une criminelle, une Sram, une certaine "Héléna", enfin... Ce n'est pas étonnant lorsqu'on sait que leur chef est un "ancien" pirate, Milton Lalas.

De bouche à oreille, les rumeurs se colportant, certaines personnes auraient dit avoir déjà entendu parler d'affaires comme ça. Ce ne serait pas la première fois qu'un civil soupçonné d'être criminel se fait enlever par les Grelots.
6 0
Score : 9
Dans la nuit du 24 au 25 Juinssidor, il y aurait eu du grabuge du côté de la Pandalousie.

La taverne de Ping San, normalement connue pour son atmosphère conviviale et son bon service, aura eu droit à un tout autre spectacle.
D'après les employés, une bagarre aurait éclatée entre deux personnes, et ça aurait vite dégénéré. Impossible de vérifier leur identité. Les deux étaient plus ou moins cachés par un couvre-chef ou une capuche. Peu de clientèle, donc les serveurs en sont sûrs, à peu près ; aux éclats de voix, il semblerait qu'un homme et une jeune fille se soient opposés. Pour quelles raisons ?...
En tous cas, ils auraient bien saccagé la taverne, avant de continuer dehors, laissant à l'intérieur et aux alentours de l'établissement des traces d'impact et de brûlé, du mobilier ravagé. Puis, plus aucun moyen de les retrouver.
Les pauvres pandawas s'occupant des lieux se retrouvent avec beaucoup plus de boulot sur les bras, maudissant ces voyageurs qui, en plus de ne pas tenir l'alcool, ne savent rien faire d'autre que de se bastonner.

"
Sérieusement, qui c'est qui va payer pour les dégâts ? On mériterait une augmentation... C'est pas Brutas ici."
2 0
Score : 1113

"BANG!"
Le premier coup de feu aura fait sursauté Pélé Moa, le jeune chasseur de bouftous. Il aura froncé les sourcils, glissant son regard de part et d'autres de la rue en cherchant la provenance de ce son.. peut être le zaap ? C'est là bas que les aventuriers se fracassaient les crânes les unset les autres.. Le zaap, surement le zaap.
 Dessinant une moue du bout des doigts, il hésite, la curiosité le tenaille et le pousse à s'avancer.. Une certaine émotion l'emplit, une frénésie inexplicable, une adrénaline qui bientôt fait bouger ses jambes sans qu'il y réfléchisse, doucement d'abord, puis plus rapidement jusqu'à qu'il en vienne à courir. Il tourne autour de la fontaine et s'arrête près de la carte des nations, observant les douziens baignées par la douce lumière bleutée du zaap en passant sa main le long de sa machoire en chatouillant les trois poils de la barbe dont il est si fier.. Pas de combat entre roublards ?
"BANG!"
Le second le retourne, tend tous les muscles de son corps alors qu'il darde la taverne de son regard. Sa main se lève pour se poser sur son coeur et l'écouter tambouriner contre ses côtes. Pourquoi personne ne réagit ? Ils sont tous sourds ? Un regard par dessus son épaule et il voit deux iops hurler les coups qu'ils s'apprêtent à se donner, sous les clameurs des douziens pariant sur les plus gros bras. Il les observe un temps. Dieux.. tellement d'inconscient..
"tac" .. "tac" .. "tac" .. A nouveau son regard se fait attirer par un bruit du côté de la taverne. Il voit un homme en capuche s'en éloigner, pestant contre la bequille qui l'aide pourtant à avancer. Pélé cligne des yeux, entrouvrant les lèvres sans savoir comment réagir.
Bientôt l'homme disparait derrière la maison, et dans son dos les clameurs lui indiquent que l'un des iops a mordu la poussière.

4 0
Score : 759
Paraît-il que la troupe de Mustam a repris du service en faisant la tournée des bars et cabarets de Brâkmar...
0 -1
Score : -8
Brakmar, la cité et ses alentours..."Brakmar, la cité noire a laissé son honneur en cendre cette fois-ci. Humiliée de s’être fait braquer le contenu de sa banque il y a quelques temps, sans qu’aucune preuve n’ai été trouvé, sans trace du ou des malfrats, sans rien. Le tofu s’est envolé. La cité prise de panique, enragée mais aussi admirative de cet exploit qui relève d’une prouesse exceptionnelle, elle ne savait comment réagir à cela. Les grands pontes du mal commençaient à bouillir d’une excitation nouvelle. Il leur fallait cette personne. Cette dernière qui joue elle-même au jeu auquel se prête la cité; ici les vices et les péchés règnent en maitre. Quand arrivera à pieds, la lance dans le dos, un mystérieux mercenaire aux yeux bleus. Debout, le souffle court, l’allure sûre, il se présenta à la prison, du moins le dira t-on. Il aurait déposé son arme, un genou au sol et aura prononcé la phrase fatidique. Le mercenaire aux yeux bleus a avoué ses méfaits ; lui, ce maigrichon aurait alors était capable de braquer une banque et de se rendre ? Quel cran ! Les pontes jubilaient. Ils jubilent encore. La ville transpire l’excitation, on ne parle plus que de cela depuis quelques jours. Les rumeurs courent les ruelles, on dit que certains voudraient racheter la caution du dît mercenaire pour s’offrir ses services ou encore que certains veulent sa tutelle pour racheter l’honneur de Brakmar. On raconte qu’une personne est déjà venue récupérer le mercenaire déchu… Mais parmi la rumeur une seule chose est vrai ; le procès aura bientôt lieu à Brakmar pour juger ce qu’il adviendra de ce dernier. "
3 -4
Score : 759
On aurait grandement entendu parler du fait que les gens de la haute Brâkmar passaient outre de tels enfantillages. Ceci est digne de Bonta, pas de la cité pourpre.
1 -4
Réagir à ce sujet